Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Paire de jardinières à fleurs
    Paire de jardinières à fleurs Saubusse - en village
    Inscriptions & marques :
    numéro de série gravé Marques sous la base. Marque d'atelier et numéro de série (en creux) : monogramme avec lettres D B entrelacées surmontant une ancre de marine ; au-dessous, numéro "1466 / 2". Numéro (peint en noir) : 1200 / 50
    Historique :
    La faïencerie De Bruyn, créée à Louvain (Belgique) au XVIIIe siècle, s'installa en 1864 à Fives , près de Lille. Les "barbotines colorées" (vases, jardinières, cache-pots, pichets, pots à tabac) sont produites à partir de 1887. La fabrique, florissante jusqu'à la Première Guerre mondiale, ferme
    Représentations :
    Décor d'anémones du Japon épanouies et en bouton sur la face de la panse, sur fond nuancé beige et vert bronze ; anses en volutes striées de canaux.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    de la face en léger relief, peint en rose et vert clair.
    Auteur :
    [fabrique] faïencerie De Bruyn Fives-Lille [faïencier] De Bruyn
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Lille, Fives
    Titre courant :
    Paire de jardinières à fleurs
    États conservations :
    L'anse gauche de l'une des jardinières est brisée.
    Illustration :
    Marque de la fabrique de faïence De Bruyn. IVR72_20144000004NUC2A Marque de fabrique sous la base d'une jardinière. IVR72_20114001520NUC2A
  • Jardinière à fleurs
    Jardinière à fleurs Saubusse - en village
    Inscriptions & marques :
    numéro de série gravé Marques sous la base. Marque d'atelier et numéro de série (en creux) : monogramme avec lettres D B entrelacées surmontant une ancre de marine ; au-dessous, numéro "1086".
    Historique :
    La faïencerie De Bruyn, créée à Louvain (Belgique) au XVIIIe siècle, s'installa en 1864 à Fives , près de Lille. Les "barbotines colorées" (vases, jardinières, cache-pots, pichets, pots à tabac) sont produites à partir de 1887. La fabrique, florissante jusqu'à la Première Guerre mondiale, ferme
    Représentations :
    Branche de rosier avec fleurs épanouies et en bouton en haut relief (pastillage) sur la face de la panse ; fond strié imitant la vannerie ; anses en volutes ornées de chapelets de perles.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Jardinière en barbotine, de plan ovale, à panse galbée, encolure droite et anses moulées en volute ; fond peint en vert bronze à l'extérieur, en rose à l'intérieur ; décor japonisant de la face en léger
    Auteur :
    [fabrique] faïencerie De Bruyn Fives-Lille [faïencier] De Bruyn
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Lille, Fives
    Illustration :
    Marque de la fabrique de faïence De Bruyn. IVR72_20144000004NUC2A
  • Jardinière à fleurs
    Jardinière à fleurs Sarraziet - en village
    Inscriptions & marques :
    numéro de série gravé Marques sous la base. Marque d'atelier et numéro de série (en creux) : monogramme avec lettres D B entrelacées surmontant une ancre de marine ; au-dessous, numéro "4238".
    Historique :
    La faïencerie De Bruyn, créée à Louvain (Belgique) au XVIIIe siècle, s'installa en 1864 à Fives , près de Lille. Les "barbotines décorées" (vases, jardinières, cache-pots, pichets, pots à tabac) sont produites à partir de 1887. La fabrique, florissante jusqu'à la Première Guerre mondiale, ferme
    Représentations :
    Huit roses en bouton à longues tiges feuillues, disposées verticalement sur le pourtour de la panse.
    Statut :
    propriété de la commune (?)
    Description :
    Jardinière en barbotine, de plan ovale, à base festonnée, panse galbée en cavet, encolure ondulante
    Auteur :
    [fabrique] faïencerie De Bruyn Fives-Lille [faïencier] De Bruyn
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Nord-Pas-de-Calais, 59, Lille, Fives
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Mées - en village
    Historique :
    L'église de Mées, reconstruite en 1865-1868, n'a rien conservé du mobilier de l'édifice précédent Bertrand Lagrange. La totalité de l'ameublement fut renouvelée avant même l'achèvement du lieu de culte , certainement sous l'autorité de l'architecte Hippolyte Durand, principal maître d’œuvre de la construction. Il de l'église voisine de Rivière (réf. IA40001535) : le verrier palois J.-P. Mauméjean fournit l'ensemble de la vitrerie en 1867 ; le sculpteur Duffau de Maubourguet et le peintre Darré de Tarbes livrent fabrique une chaire et un confessionnal presque identiques à ceux de Rivière. Deux grands tableaux, l'un copie du Titien par Mme Rheal (don de Napoléon III), l'autre copie du Caravage par le peintre local Paul par P. Chambon). Des familles de paroissiens, comme les Castets, les Capdupuy et les Dumora , complètent cet ensemble dans les années suivantes en offrant lustres, statues de série (par les fabriques XIXe siècle, sont tous de fabrication lyonnaise (plusieurs pièces de G. et P. Gille et de Désir et
    Parties constituantes non étudiées :
    clôture de choeur meuble de sacristie dais de procession coquille de baptême bannière de procession baiser de paix chemin de croix costume de suisse
    Référence documentaire :
    Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 12 février 1906. Ciboire des malades, reliquaire de saint Vincent de Paul et 2 lunules.
    Auteur :
    [fabricant de statues] Giscard [éditeur] Desclée de Brouwer [fabricant de statues] Raffl Ignaz
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Annexe :
    nord] Limite 19e s.-20e s. Faïencerie de CHOISY-LE-ROI. Faïence blanche, décor peint polychrome. Décor Cuers (Var) [...] DESCLÉE DE BROUWER ET CIE / LILLE-PARIS / [...] / MCM ». G. Cantiques et motets Liste des œuvres non étudiées. Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918 [nef, mur sud] (ill. 20114000405NUC2A) Vers 1920. Marbre blanc. Plaque de marbre blanc, sommet cintré à oreilles , inscriptions gravées et dorées ; décor gravé, peint et doré : croix de guerre entre deux drapeaux posés en sautoir. h = 225 ; la = 110. Dédicace : EN GLORIEUSE MÉMOIRE DES ENFANTS / DE MÉES / MORTS POUR LA FRANCE claire-voie (3 lancettes trilobées) ; une loge de pénitent à gauche (linteau en arc segmentaire) avec approximatives : h = 250 ; la = 200. État : la loge latérale de droite a été supprimée (mortaises, traces d’arrachement). [N° 21, inv. 1906] Ensemble de 4 bénitiers [nef, porte occidentale, portes nord et sud] 3e quart 19e s. Marbre blanc. Bénitiers d’applique, suspendus : vasque en forme de coquille. la = 41
    Illustration :
    Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918. IVR72_20114000405NUC2A Dais de procession (démonté). IVR72_20114000452NUC2A Ciboire des malades, reliquaire de saint Vincent de Paul et 2 lunules. IVR72_20114000544NUC2A Chemin de croix : station XIII. IVR72_20114000389NUC2A Chemin de croix : station XIV. IVR72_20114000390NUC2A Candélabre d'église (d'une paire) : détail de la base. IVR72_20114000364NUC2A Paire de vases décoratifs (n° 1) : un vase. IVR72_20114000450NUC2A Paire de vases décoratifs (n° 1) : un vase. IVR72_20114000451NUC2A Paire de vases décoratifs (n° 2) : un vase. IVR72_20114000344NUC2A Statue de saint Jean-Baptiste. IVR72_20114000407NUC2A
1