Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 500 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Historique :
    chef de file du mouvement néogothique, Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc, qui s’empara du projet avec une d’une illustre dynastie de maîtres d’œuvre et d’artistes amiénois, formé à l’atelier Viollet-le-Duc et Urrugne, le château d’Abbadia a été édifié à l’initiative du savant explorateur Antoine d’Abbadie (1810 ), rédigea le premier dictionnaire de traduction amharique-français rassemblant 15 000 mots (1881) et il navigation.Par ailleurs, le savant portait un second sacerdoce, celui de la culture de ses ancêtres paternels Éthiopie, il s’investit fortement dès son retour dans le mécénat et la valorisation de cette culture attribuèrent le doux pseudonyme de « Euskaldunen aita » (le Père des Basques) et lui décernèrent avec force philologie basque le conduisirent en outre à rassembler une inédite collection d’ouvrages et de manuscrits constructeur Eichens et qui utilise le système de mesure décimal témoigne de sa pratique novatrice et de ses création de deux missions d’évangélisation en Éthiopie, terre que le Saint-Siège avait désertée depuis
    Référence documentaire :
    DELPECH Viviane. Abbadia, le monument idéal d'Antoine d'Abbadie DELPECH Viviane. Abbadia, le
    Description :
    destinées aux activités scientifiques. Le plan et les façades de l’édifice sont dus à Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc qui y conjugua ses principes rationalistes en s’inspirant de l’architecture gothique des XIIIe et XIVe siècles. C’est également Viollet-le-Duc qui imagina le bestiaire proéminent et fantastique qui sans doute motiva Viollet-le-Duc dans le choix de son collaborateur sur ce chantier. Le fil et revendiqués par Viollet-le-Duc. C’est pourquoi une caractéristique esthétique emblématique fonctions d’après les principes rationalistes et fonctionnalistes de l’architecture viollet-le-ducienne, ce Le château d’Abbadia est inscrit au cœur d’un spectaculaire domaine naturel, dernier poumon vert de . Le paysagiste fit du futur château le point d’orgue de la propriété où la main de l’homme se faisait l’orientation de la demeure sur le point culminant du domaine. L’édifice est composé d’un plan en Y, abritant un soubassement de caves, des combles et deux niveaux d’habitation bourgeoise, au centre duquel se trouve le
    Auteur :
    [architecte] Viollet-le-Duc Eugène-Emmanuel [architecte paysagiste] Bühler Eugène
    Illustration :
    Façade Nord-Est : chevet à cinq pans et aile Est par E.-E. Viollet-le Duc. IVR72_20146490002NUC4A Façade Est : chevet à cinq pans de la chapelle par E.-E. Viollet-le-Duc. IVR72_20146490001NUC4A Façade Est : chevet à cinq pans, grosse tour, tourelle Sud et tour carrée par Viollet-le-Duc Façade Est : chevet à cinq pans, grosse tour et tourelle Sud par Viollet-le-Duc Façade principale : perron, porche et pignon à redents par Viollet-le-Duc et Duthoit Viollet-le-Duc et E. Duthoit IVR72_20146490006NUC4A Façade principale : porche, perron et aile Sud par Viollet-le-Duc et Duthoit, exécutés par Turonnet Façade principale : porche, perron, pignon à redents, ailes Sud et Est par Viollet-le-Duc et Aile Sud : Tour du salon et tourelle Sud abritant le fumoir arabe par Viollet-le-Duc Façade principale : intérieur du porche par Viollet-le-Duc et Duthoit. Voûte tripartite peinte. Au
  • Chapelle du château d'Abbadia
    Chapelle du château d'Abbadia Hendaye
    Historique :
    chef de file du mouvement néogothique, Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc, qui s’empara du projet avec romantique d’Antoine d’Abbadie. Viollet-le-Duc missionna sur la côte basque son fidèle collaborateur, Edmond Si la chapelle semble parfaitement intégrer le projet global d’Antoine d’Abbadie, priorité fut initialement donnée à l’édification d’un observatoire astrogéophysique et d’une habitation. Le chantier d’abord confié à l’architecte Clément Parent, dès 1861, puis à Auguste-Joseph Magne, fut finalement repris par le Duthoit. Un nouveau corps de bâtiment imaginé par Duthoit s’avéra plus en harmonie avec la chapelle et le , date à laquelle le couple d’Abbadie aménagea enfin dans l’habitation. Certains détails décoratifs de la
    Référence documentaire :
    DELPECH Viviane. Abbadia, le monument idéal d'Antoine d'Abbadie DELPECH Viviane. Abbadia, le
    Représentations :
    basilic, d’un démon, d’un coq, d’un faucon et au milieu de tous ces volatiles, Viollet-le-Duc, lui-même Véritable signature artistique et symbole d’Abbadia, un bestiaire sculpté vient décorer le chœur de
    Description :
    Pilier fondamental de l’architecture de Viollet-le-Duc, le plan irrégulier d’Abbadia permet de de la Sainte-Chapelle de Paris), Viollet-le-Duc conçoit un vaisseau unique terminé par un chevet à constituée d’un basilic, d’un démon, d’un coq, d’un faucon et au milieu de tous ces volatiles, Viollet-le-Duc , l’aile Est reçoit le vaisseau rectangulaire et le chevet polygonal de la chapelle. Abandonnant l’espace rectangulaire typiquement gothique. Sur le modèle des chapelles seigneuriales du XIIIe au XVe siècle (inspirées cinq pans. Véritable signature artistique et symbole d’Abbadia, un bestiaire sculpté vient décorer le susceptible de trouver son inspiration dans le gothique anglais. Hormis les vitraux à entrelacs géométriques Thomas d’Aquin, le Christ aux Outrages et saint Augustin d’Hippone. Il semble d’après ses carnets
    Auteur :
    [] Viollet-le-Duc Eugène-Emmanuel
    Illustration :
    Façade Est : chevet à cinq pans, grosse tour, tourelle Sud et tour carrée par Viollet-le-Duc Chapelle : détail de la baie Sud-Est du chevet, contreforts et modillons, par Viollet-le-Duc et Voûte sexpartite du chœur, par E.-E. Viollet-le-Duc et E. Duthoit, exécuté par le maçon Turonnet et Bestiaire du chœur, par E.-E. Viollet-le-Duc et E. Duthoit, exécuté par Capelle et Chertier. Coq Sculptures du chœur, par E.-E. Viollet-le-Duc et E. Duthoit, exécutées par Capelle et Chertier . Portrait de E.-E. Viollet-le-Duc présentant le monogramme d’E. Duthoit. Détail de la verrière du Christ aux Maquette en plâtre des sculptures de l’abside de la chapelle. Dessins de E.-E. Viollet-le-Duc , exécuté par Capelle et Chertier. Détail du portrait de Viollet-le-Duc et du monogramme de Duthoit le peintre J. Landaburu. Décor peint, culot et clé de voûte portant le tétragramme épisodes de la rencontre de saint Antoine l’Ermite et saint Paul de Thèbes. Détail du corbeau apportant le
  • Ostensoir (n° 1)
    Ostensoir (n° 1) Saint-Sever - place du Tour du Sol - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur gravé inscription concernant le propriétaire monogramme orfèvre / 58, quai des Orfèvres / Paris. Inscription concernant le donateur et date (gravées sous la base ) : Don du baron de Toulouzette / à l’église de St Sever / (Landes) / 1874. Inscription concernant le propriétaire (sur le saphir serti sur la tige, sans doute provenant d'une chevalière) : monogramme JB
    Historique :
    1877), sur des dessins d'Eugène Viollet-le-Duc (aujourd'hui conservés dans le fonds Poussielgue-Rusand richesse de son programme iconographique, que l'on retrouve (notamment le concert d'anges musiciens) avec cependant pour donateur son mari et cousin, le baron Benoît Joseph Marie Alphonse de Basquiat de Toulouzette (1808-1873). Sans doute un don de la baronne fait en mémoire de son mari (décédé le 7 juillet de l'année l'ostensoir proviennent de bijoux donnés par les Basquiat et par d'autres familles alliées. Le monogramme JB qui figure sur une chevalière sertie sur la tige pourrait être celui du baron de Toulouzette (dont le
    Représentations :
    Base : le bord est décoré d’une frise de chevrons et trèfles, chaque lobe porte une croix formée par des améthystes rondes claires et foncées ainsi que des perles et turquoises ; le talus est décoré : la partie inférieure porte une obsidienne rectangulaire sur le revers et un saphir ovale sur la face orné du monogramme d'or JB, le nœud orné de volutes et de rinceaux repose sur des crochets végétaux
    Description :
    ; filigranes sur la base, le nœud et la plateforme, faux filigranes fondus autour de la lunette.
    Auteur :
    [dessinateur, auteur du modèle] Viollet-le-Duc Eugène-Emmanuel
    Annexe :
    , 1888. "Mort de la baronne de Basquiat, bienfaitrice de l'église, à Toulouzette le 4 janvier. C'est à elle que nous devons le bel ostensoir orné de pierreries, les deux grands lustres qui sont au-dessus
    Illustration :
    Détail de la tige : saphir portant le monogramme JB. IVR72_20154000880NUC2A
  • Villa Uruguay puis Hélène-Emmanuel
    Villa Uruguay puis Hélène-Emmanuel Arcachon - 4 avenue Rapp allée Hennon - en ville - Cadastre : 2012 AC 373
    Historique :
    La villa Uruguay a été construite au début des années 1880. Elle figure sur le plan dressé par Hélène-Emmanuel.
    Description :
    étage de comble éclairé par des lucarnes pendantes. Le toit à longs pans et croupe est couvert de tuile pans (charpente ouvragée sous le pignon). Sous le pignon, une baie éclaire le comble. Cette travée
    Titre courant :
    Villa Uruguay puis Hélène-Emmanuel
    Appellations :
    dite villa Hélène-Emmanuel
  • Maison d'Eugène Le Roy
    Maison d'Eugène Le Roy Montignac - 64 rue de Juillet - en ville - Cadastre : 2011 AO 31
    Historique :
    maison au romancier Eugène Le Roy, qui y habite jusqu'à sa mort en 1907 et y écrit ses dernières œuvres de la Mort"). Au premier étage, la fenêtre de l'ancien cabinet de travail d'Eugène Le Roy est dotée La majeure partie de l'édifice a probablement été construite entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe ; il figure déjà en partie sur le cadastre de 1813. La façade principale sur la rue de faisaient qu'une. A la fin de ce siècle, il est occupé par le menuisier Manein, qui installe peut-être les : "Au pays des pierres" et "Le Parpaillot" (qui paraîtra six ans après son décès sous le titre "L'Ennemi d'un balconnet en fer forgé, tandis que la fenêtre de sa chambre ouvrait sur la rue. Le panneau central possède un décor peint probablement sur le thème de Zéphyr et Flore. De part et d'autre, deux putti
    Description :
    La façade orientale donne sur le jardin. L'étage de soubassement supporte une terrasse en avancée
    Auteur :
    [habitant célèbre] Le Roy Eugène
    Titre courant :
    Maison d'Eugène Le Roy
    Appellations :
    maison d'Eugène Le Roy
    Illustration :
    Eugène Le Roy sur sa terrasse accompagné de Mme Le Roy, 1905. Carte postale. IVR72_20112400056NUC1A
  • Monument à Eugène Le Roy
    Monument à Eugène Le Roy Montignac - place Léo Magne - en ville
    Historique :
    En 1927, soit vingt ans après la mort d'Eugène Le Roy (1836-1907), la commune de Montignac rend coulé par la maison Barbedienne. Le buste d'Eugène Le Roy vient clore une série de monuments : radical et anticlérical, Le Roy est glorifié à l'initiative d'hommes appartenant à la même famille politique que lui, le député Yvon Delbos et le sénateur Ferdinand de La Batut. C'est Gabriel Forestier (1889 -1969), un jeune sculpteur originaire d'Eymet, qui est choisi pour honorer le romancier ; le buste est commémoratifs dont il obtient commande grâce au soutien du sénateur de La Batut. Le monument fait partie des
    Description :
    Le buste en bronze repose sur un socle de plan carré portant le nom des œuvres les plus connues de Le Roy, évoquées par quatre bas-reliefs, un sur chacune des faces du socle.
    Titre courant :
    Monument à Eugène Le Roy
    Appellations :
    monument à Eugène Le Roy
  • Dalle funéraire de François-Eugène Touzet, évêque d'Aire et de Dax
    Dalle funéraire de François-Eugène Touzet, évêque d'Aire et de Dax Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Inscriptions & marques :
    choisi sa sépulture le très illustre et très révérend / seigneur François Touzet, évêque d'Aire et de Dax , / l'un des quatorze qu'a consacrés de ses mains / Notre Très saint Seigneur le pape Pie X / et qu'il a son épiscopat, / le huitième jour des calendes d'octobre, au château de Poyanne / où il avait fait préparer un asile à ses clercs iniquement expulsés / de leur séminaire, / il entra paisiblement dans le
    Historique :
    François-Eugène Touzet (Couret, Haute-Garonne, 1842 - Poyanne, Landes, 1911), vicaire général de Toulouse, fut nommé à l'évêché d'Aire et Dax en mars 1906, dans le contexte difficile de la loi de accident le 23 septembre 1911 au château de Poyanne, et fut inhumé une semaine plus tard dans la chapelle
    Description :
    Dalle funéraire en marbre blanc veiné, encastrée dans le pavement en pierre et marbre de la
    Titre courant :
    Dalle funéraire de François-Eugène Touzet, évêque d'Aire et de Dax
    Appellations :
    de François-Eugène Touzet, évêque d'Aire et de Dax
  • Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le Roy
    Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le Roy Montignac - rue du Quatre-Septembre - en ville - Cadastre : 1813 D 185 2011 AR 159
    Historique :
    empêcher sa démolition. Il abrite aujourd'hui l'office de tourisme, une banque, ainsi que le musée Eugène Le Roy.
    Référence documentaire :
    Extrait du plan de la ville et environs de Montignac le Comte, s.d. (vers 1750, avant 1758).
    Description :
    -chaussée le musée Eugène Le Roy. A l'intérieur, au premier étage, les installations de l'hôpital sont église. Le bâtiment est traversé par deux passages ; le passage sud possède encore les deux chambres de aujourd'hui transformé en parking. Le rez-de-chaussée est dénaturé ; seuls subsistent une porte à linteau , mais à plate-bande en arc segmentaire. Le modeste bâtiment en retour d'équerre au sud abrite au rez-de
    Titre courant :
    Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le
    Illustration :
    la chapelle Saint-Jean figurés dans le barry du Chap del Pont, au sud. IVR72_20132403003NUC2A Vue d'ensemble depuis le nord-ouest. IVR72_19842400066Z Vue d'ensemble depuis le nord-ouest. IVR72_20122401277NUC2A Vue d'ensemble depuis le nord-est. IVR72_20122401280NUC2A
  • Ensemble de 5 verrières : Attributs de saint Jean-Baptiste, Assomption, Décapitation de saint Eugène (baies 0 à 4)
    Ensemble de 5 verrières : Attributs de saint Jean-Baptiste, Assomption, Décapitation de saint Eugène (baies 0 à 4) Saubusse - en village
    Historique :
    1906 par leur fils Eugène Victor. Le modèle de l'Assomption fut également utilisé par Dagrant à Les verrières des baies 3 et 4 furent exécutées en 1893 par le Bordelais Gustave-Pierre Dagrant (1839-1915). Offertes par Eugène Amédée Fialon (1824-1896) et sa seconde épouse Marie Reine Heurlaut dans la monographie paroissiale rédigée par le curé Brun en 1887 comme "datant de quelques années
    Représentations :
    saint Eugène martyre mort par le fer bourreau ange palme colonne décollation) ; sur la baie 1, un palmier (la vie au désert) et une coquille (le baptême) ; sur la baie 2, des roseaux (le Jourdain) et un plat d'argent (la remise du chef du Baptiste à Salomé). Baie 3 : Assomption de la Vierge en présence des Apôtres. Baie 4 : décapitation de saint Eugène de Tolède (un ange lui
    Titre courant :
    Eugène (baies 0 à 4)
  • Cheminée néogothique
    Cheminée néogothique Eaux-Bonnes - rue Castellane - en village - Cadastre : 2018 AN 203
    Historique :
    Équipement indispensable de toute station thermale de la seconde moitié du XIXe siècle, le casino des Eaux-Bonnes fut édifié par Henri Geisse dont le projet fut sélectionné par le jury du concours au premier étage. La présence de tels éléments s'inscrit dans la période de transition entre le
    Référence documentaire :
    Article "Peinture", vol. 7, p. 56-109. VIOLLET-LE-DUC Eugène. Dictionnaire raisonné de
    Représentations :
    Les quatre dames ou reines du jeu de cartes sont figurées sur le linteau, entourant un écusson central écartelé aux quatre couleurs (pique, cœur, carreau, trèfle). Le contre-cœur du foyer et le tapis
    Description :
    surface est inversement proportionnelle à son intensité, ce qu'a théorisé Eugène-E. Viollet-le-Duc le Second Empire et la Troisième République. Afin de valoriser la structure constructive, chaque , rouge, bleu et verte. Le choix des couleurs témoigne, autant que faire se peut, d'une quête d'équilibre dans le rapport chromatique, avec des tonalités tranchées, souvent primaires, comme le rouge, dont la nationaliste française au XIXe siècle. La hotte, le linteau et le foyer sont ainsi ornés d'entrelacs végétaux ordinaires de la décoration néogothique. Le linteau s'enrichit en revanche de la présence de quatre cartes à vocation de cet espace dédié au jeu. Pour les questions utilitaires et hygiéniques habituelles, le contre -cœur est doté d'une plaque en fonte alors que le foyer est agrémenté d'un tapis de carrelage . Le parti pris néogothique de cette cheminée témoigne, malgré la disparition de la plupart des décors fenêtres à vitraux occultées dans le salon du rez-de-chaussée ou les loges en bois partiellement peintes
    États conservations :
    sa structure de briques. Le manteau et les autres éléments décoratifs comportent des détériorations
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Façade principale : perron, porche et pignon à redents par Viollet-le-Duc et Duthoit. Château
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Aile Sud : cheminée saillante, créneaux, faux machicoulis par Viollet-le-Duc et Duthoit. Château
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Aile Sud : Tour du salon et tourelle Sud abritant le fumoir arabe par Viollet-le-Duc. Château
  • Chapelle du château d'Abbadia
    Chapelle du château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Façade Est : chevet à cinq pans, grosse tour, tourelle Sud et tour carrée par Viollet-le-Duc Façade Est : chevet à cinq pans, grosse tour, tourelle Sud et tour carrée par Viollet-le-Duc
  • Chapelle du château d'Abbadia
    Chapelle du château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Maquette en plâtre des sculptures de l’abside de la chapelle. Dessins de E.-E. Viollet-le-Duc , exécuté par Capelle et Chertier. Détail du portrait de Viollet-le-Duc et du monogramme de Duthoit
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Façade Nord-Est : chevet à cinq pans et aile Est par E.-E. Viollet-le Duc. Château d'Abbadia
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Aile Sud : appareil polychrome et bandeau du premier étage, par E.-E. Viollet-le-Duc et E. Duthoit
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Façade principale : bestiaire du porche. Guidre sculpté, par E.-E. Viollet-le-Duc, exécuté par
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Tour carrée : escalier en bois, par E. Duthoit et E.-E. Viollet-le-Duc, exécuté par Piquenot
  • Château d'Abbadia
    Château d'Abbadia Hendaye
    Dossier :
    Façade Est : chevet à cinq pans de la chapelle par E.-E. Viollet-le-Duc. Château d'Abbadia
1 2 3 4 25 Suivant