Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 8425 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ancienne chapelle du Verdon
    Ancienne chapelle du Verdon Le Verdon-sur-Mer - cours de la République - en village - Cadastre : 1833 A1 1377
    Historique :
    , souvent stationnés dans la rade du Verdon en cas de mauvais temps et qui réclament une chapelle à du Verdon, nommé Buissière. La chapelle est desservie par un chapelain pour lequel un logement est rejetée et Le Verdon ne devient paroisse autonome qu'en 1849. En 1870, la chapelle en ruine est démolie
    Référence documentaire :
    AN Paris. MAR/D2/50. Chapelle du Verdon, 1716-1729 Chapelle du Verdon, 1716-1729. du Verdon en succursale, 3 décembre 1837. AD Gironde, C3330. Intendance, affaires religieuses, Soulac-Le Verdon Intendance, affaires religieuses, Soulac-Le Verdon, 18e siècle. p. 249 CAILLOSSE Pierre. La paroisse de Soulac de la fin du XVIe au milieu du XIXe siècle : les p. 20 CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave. [S.I.] : R. Chaillot et Louis Jung, 1974. "Abbé Baurein, Chapelle et rade du Verdon". Médoc Enseignants, 1974, n° 31. p.7-9 GASTEUIL Bruno. « La chapelle royale du Verdon (1717-1790) ». Histoire et traditions du Verdon, n°3, juillet 1996.
    Description :
    chapelle était voûtée et construite en pierre, sur une hauteur de 12 pieds et demi. Deux fenêtres
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - cours de la République - en village - Cadastre : 1833 A1 1377
    Titre courant :
    Ancienne chapelle du Verdon
    Annexe :
    du Verdon. -Paiement de Pierre Rousseau, tailleur de pierre, 1er septembre 1753. Veu l’adjudication Paiement à Pierre Reversé pour réparation faite à la chapelle du Verdon, 29 septembre 1848. cette rivière, ils sont obligés de rester pendant un temps très considérable à la rade du Verdon, où ils dit lieu de Verdon est éloignée de cette rade de plus d'une grande lieue, et les chemins impraticables Courson, concernant demande d'une chapelle au Verdon, 17 mars 1717. Proposition d'un entrepreneur d'un . Il n'y a point de lieu plus désert en France qu'est celui du Verdon (…). Lettre de M. de Courson : copie de l'adjudication de la construction de la chapelle du Verdon et du logement du chapelain, 1er ) par l'archevêque, 21 mai 1723. Mémoire concernant la chapelle du Verdon, s.d. Cette chapelle a été chapelle au Verdon et pour l'entretien d'un chapelain. Réparations nécessaires à la chapelle du Verdon en construction d'une chapelle au Verdon : la majorité des habitants sont huguenots : "Il n'y a que des cabarets
    Illustration :
    Verdon. IVR72_20143300294NUC1A Verdon. IVR72_20143300250NUC2A , 18e siècle : détail de la chapelle du Verdon. IVR72_20173301931NUC1A
  • Ancien port ostréicole et chenal du Verdon
    Ancien port ostréicole et chenal du Verdon Le Verdon-sur-Mer - cours de la République - en village - Cadastre : 2013 AS 6
    Historique :
    Les cartes anciennes représentent le chenal du Verdon (Rambeaud) et celui de Soulac (dit Grand Chenal) qui se rejoignent au niveau du village du Verdon, au bord de la rade formée dans la Gironde . Le port du Verdon connaît un développement important dans la 2e moitié du 19e siècle avec , Richard, Saint-Vivien, Talais (ou Cheysin), et au Verdon. Les concessions ostréicoles accordées furent de "plage vaseuse du Verdon", en bordure des chenaux du Verdon et du Conseiller (Grand Chenal), derrière la Neyran et au Verdon. En 1919, ils ne sont plus que 7. Cette diminution était aussi liée à la liberté de Richard, puis en 1953 au Verdon : sur les 112 parcs d’élevage et 74 parcs de captage initialement prévus d’extension de plus de 200 ha agrandissent le parc du Verdon au phare de Richard ; en 1959, 1500 parcelles
    Référence documentaire :
    AC Le Verdon-sur-Mer. Registre des délibérations, 1874-1909. AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations, 1938-1954 Registre de délibérations, 1938-1954. AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations, 1954-1966. « Histoire d'un bateau : Le Morlaisien ». Histoire et traditions du Verdon, Mars 1996, n°2. p. 16-17 GASTEUIL Bruno. « Les quartiers à l'est du bourg du Verdon : la Sarretière et l'ancien port ostréicole ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier 2000, n°10. TALIANO Françoise. La fin des terres : le Verdon : histoire d'une mutation économique. TER
    Description :
    L'ancien port ostréicole a été aménagé sur les rives du Chenal du Verdon ou de Rambeaud. Une cale
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - cours de la République - en village - Cadastre : 2013 AS 6
    Titre courant :
    Ancien port ostréicole et chenal du Verdon
    Annexe :
    maçonnerie de pierre sèche complètement désorganisés. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations Extraits des archives -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Huîtrières qui posent problème pour la navigation ; demande de concession refusée, 1875. -AC Le Verdon-sur-Mer . Registre délibérations 1874-1909. Réparations à faire au chenal du Verdon, 13 novembre 1885. Pour donner accès à plusieurs bateaux soit de transport, soit de pêche. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre route n°114, 31 janvier 1906. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Établissement de . -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1909-1923. Police de la pêche aux huîtres, 3 juillet 1909. Pétition signée par les inscrits maritimes de la commune du Verdon sollicitant comme mesure de . -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1909-1923. Travaux à réaliser au chemin de halage, 28 mars 1920. La partie amont du chenal qui aboutit au petit port du Verdon n'en permet l'accès aux
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral de 1833, section A1 : le chenal de Rambaud (ou du Verdon) et la Gironde constituant la rade du Verdon. IVR72_20133301380NUC1A Verdon et du Grand Chenal (de Soulac), avec le débarcadère. IVR72_20143300287NUC2A Vue du chenal du Rambeaud (ou du Verdon) et de la cale depuis le pont maçonné Chenal du Rambeaud (ou du Verdon) en aval du port. IVR72_20133301322NUC2A
  • Présentation de la commune du Verdon-sur-Mer
    Présentation de la commune du Verdon-sur-Mer Le Verdon-sur-Mer - Cadastre : 2013 1833
    Historique :
    seigneur de Lesparre. Le Verdon appartient à la paroisse de Soulac et se développe avant tout grâce aux -Soulac semblent avoir favorisé le développement du Verdon qui concentre alors une grande partie de la . Jusqu'au milieu du 20e siècle, Le Verdon conserve cet intérêt stratégique : la zone est largement investie l'époque de la prise d'autonomie du Verdon par rapport à Soulac : en 1849, la chapelle du Verdon devient du Verdon et la profondeur des eaux à la Pointe de la Chambrette constituaient des atouts pour créer anéantit les projets. A partir de 1986, l'avant-port pétrolier est démantelé. L'avant-port du Verdon voisine de Soulac a probablement constitué un modèle pour Le Verdon : au début du 20e siècle, les édiles par la suite en cinéma. Le 26 juin 1940, les Allemands débarquent au Verdon. Ils occupent le secteur présentation de la commune et le dossier de synthèse sur les maisons et les fermes du Verdon.
    Référence documentaire :
    Plan cadastral napoléonien du Verdon-sur-Mer, 1833 Plan cadastral napoléonien du Verdon-sur-Mer AC Le Verdon-sur-Mer. Registre des délibérations, 1874-1909. et traditions du Verdon, Février 1998, n°6. p. 13-15 GASTEUIL Bruno. « Documents sur l'histoire du Verdon ». Histoire et traditions du Verdon p. 16-19 GASTEUIL Bruno. « Le Verdon est classé "station climatique" ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier 2002, n°14. CAILLOSSE Pierre. La paroisse de Soulac de la fin du XVIe au milieu du XIXe siècle : les p. 148-150 SAINT-AMANT Pierre-Charles (de). Le vin de Bordeaux. Promenade en Médoc (1855). Paris
    Description :
    La commune du Verdon-sur-Mer constitue l'extrémité de la presqu'île médocaine. Elle présente une marais. L'habitat est regroupé dans le village du Verdon et dans quelques hameaux : le Royannais, le forme désormais un espace naturel préservé. Au sud, Le Verdon-sur-Mer est limitrophe de la commune de
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - Cadastre : 2013 1833
    Titre courant :
    Présentation de la commune du Verdon-sur-Mer
    Annexe :
    Le Verdon, station climatique -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1909-1923. Projet d’ériger la commune en station climatique, 8 février 1913. La commune du Verdon doit être reconnue comme . -GASTEUIL Bruno. « Le Verdon est classé "station climatique" ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier du 5 mars suivant érige Le Verdon en station climatique. -Mémoire de Verdonnais (bulletin de Les routes et les chemins -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Demande de matériaux au fort du Verdon et pour les promeneurs qui viennent visiter la pointe de Grave. -AC Le Verdon de trouver un peu de fraicheur sous le dais que forment les arbres du chemin de Rabat. -AC Le Verdon chemins tracés dans la forêt du Verdon : il les ferait niveler et la commune les ferait graver. -AD Documentation sur la forêt du Verdon -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Coupe : demande à ce que ce projet de coupe ne soit pas mis en œuvre, mise en danger du territoire. -AC Le Verdon
    Illustration :
    Plan figuratif de la Gironde, 1545 : détail du Verdon et de Soulac. IVR72_20143300281NUC2A Plan de l'embouchure de la Gironde, levé en 1812 et 1815 : détail du Verdon. IVR72_20143300273NUC1A Tableau d'assemblage de la commune du Verdon, 1833. IVR72_20133301388NUC2A que l'on propose d'exécuter pour défendre la Pointe de Grave et améliorer la rade du Verdon, 1837 que l'on propose d'exécuter pour défendre la Pointe de Grave et améliorer la rade du Verdon, 1837 Verdon. IVR72_20143300287NUC2A du Verdon. IVR72_20143300291NUC2A Vue des côtes du Verdon depuis un bateau au large. IVR72_20133310883NUC4A Balise située à l'embranchement menant au village du Verdon. IVR72_20133301376NUC2A
  • Les maisons et les fermes du Verdon-sur-Mer
    Les maisons et les fermes du Verdon-sur-Mer Le Verdon-sur-Mer
    Historique :
    L'étude menée par Pierre Caillosse sur l'ancienne paroisse de Soulac recense les mentions de maisons dans les archives : elles sont regroupées aux 17e et 18e siècles dans les hameaux du Verdon, du 187 maisons, un moulin à vent et une tuilerie dans la commune du Verdon. Il s'agit probablement de la
    Référence documentaire :
    CAILLOSSE Pierre. La paroisse de Soulac de la fin du XVIe au milieu du XIXe siècle : les
    Description :
    de villégiature ou pour leur volume à étage et leur construction en pierre de taille. Une seule ferme majoritairement en brique (54 maisons) ; 24 maisons sont construites en calcaire, principalement en pierre de
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer
    Titre courant :
    Les maisons et les fermes du Verdon-sur-Mer
    Illustration :
    Projet de villa au Verdon, façade sur la mer, pour H. Dauvergne, par l'architecte Ernest Minvielle Maison en rez-de-chaussée en pierre de taille (38 cours de la République). IVR72_20133301095NUC2A Maison en brique et pierre avec travée centrale formant pignon (23 rue de la Gare
  • Embarcadère du bac reliant Le Verdon à Royan
    Embarcadère du bac reliant Le Verdon à Royan Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    A partir de 1875, la possibilité d’arriver en train au Verdon entraîne le développement des
    Référence documentaire :
    p. 121-124 CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave CHAILLOT Roger . Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave. [S.I.] : R. Chaillot et Louis Jung, 1974. p. 25 ROUCAYROL Jean-Clément. « Une page d'histoire du Médoc ». Histoire et traditions du Verdon
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : non cadastré
    Titre courant :
    Embarcadère du bac reliant Le Verdon à Royan
    Annexe :
    Documentation complémentaire -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Projet de seront susceptibles d'être transportés de Royan au Verdon et vice versa par des bateaux à vapeur à la de la mer ; mention du port en cours d'aménagement préservé par un pierré ou digue en pierre de la obligés d’attendre, en rade du Verdon, le moment favorable pour accoster le débarcadère ; cette obligation l’approvisionnement des matériaux de cette jetée, un nouveau moyen de débarquement dans la rade du Verdon et de le prochaine au Verdon du Chemin de Fer de Bordeaux allait donner une impulsion nouvelle aux relations et aux devait être créé pour relier Royan et le Verdon, et, dans ce but, Monsieur le Ministre des Travaux de la Gironde, aux abords du Verdon, un projet d’appontement ou d’estacade pour l’embarquement et le Pointe de Grave, et non au Verdon (…) ; il ajoutait ensuite : « Le raccordement avec la gare du Verdon Bordeaux au Verdon (…). La Compagnie ajoutait que, pour faciliter aux voyageurs le trajet entre la gare du
  • Le Fort du Verdon et les anciennes batteries de la Pointe de Grave
    Le Fort du Verdon et les anciennes batteries de la Pointe de Grave Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AB 4
    Historique :
    Le fort du Verdon succède à une série d’éléments défensifs construits à cet emplacement stratégique conservés sous la dune de la Pointe. Le fort du Verdon fut construit en 1877-1878, en complément du fort du
    Référence documentaire :
    p. 20-22 « A propos du Fort de Grave ». Histoire et traditions du Verdon, Juillet 1997, n°5. p. 55-60 CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave. [S.I.] : R. Chaillot et Louis Jung, 1974. p. 2-13 PETIT Jean-René. « Les cartes nous renseignent : les anciens forts du Verdon ». Histoire et traditions du Verdon, Février 1998, n°6. Verdon, Juin 1998, n°7. p. 23-26 PETIT Jean-René. « Les anciens forts du Verdon, quelques documents ». Histoire et traditions du Verdon, janvier 1999, n°8. p. 12-16 PETIT Jean-René. « Les forts du Verdon au XVIIIe siècle ». Histoire et traditions du Verdon, Juillet 1999, n°9.
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AB 4
    Titre courant :
    Le Fort du Verdon et les anciennes batteries de la Pointe de Grave
    Annexe :
    , 1 second, 1 lieutenant, 1 ayde canonnier, 2 aydes canonniers. Le Verdon : 3 officiers des mêmes sollicité de me rendre au Verdon mardy dernier, par les habitants de ce lieu, même par Mr l'officier du ordre (...). J'ai trouvé encore en arrivant au Verdon quatre canonniers invalides qu'on a envoyé pour la rendre au Verdon suivant vos désirs. A mon arrivée, à ce poste, j'ai trouvé le sieur Lagarde occupé à la Mémoire sur le voyage que M. de Roquepiquet, Godefroi et moi avons fait dans le Médoc, au Verdon, à dînâmes et le sindic de cet endroit nous procura des chevaux pour aller au Verdon. Il y a à Soulac le coupé par de grands fossés il serait aisément desséché et donnerait un grand revenu. De Soulac au Verdon une descente. Nous fûmes couchés au Verdon après avoir fait la tournée de la côte. Le Verdon est un pour aumônier. On lui donne 8 à 9 # de revenu. Les habitants du Verdon sont mous et paresseux comme le reste des médoquins : un peu au delà du Verdon en allant ver la pointe est un petit hameau dépendant du
    Illustration :
    Plan d'une batterie proposée à la Pointe du Verdon ou des Graves, capable de contenir environ 20 Plan schématique du fort du Verdon. IVR72_20143300336NUC2A Carte postale, vue aérienne de la pointe de Grave, 2e moitié 20e siècle : le fort du Verdon au
  • Maison
    Maison Braud-et-Saint-Louis - Lardiller - 9 route du Vitrezais - isolé - Cadastre : 2010 A 406
    Historique :
    information orale, elle aurait été construite par le maçon Pierre Verdon.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Maison composée d'un corps de logis avec chai-cuvier adossé et hangar-étable attenant en pierre de
    Auteur :
    [maçon] Verdon Pierre
  • Village du Verdon-sur-Mer
    Village du Verdon-sur-Mer Le Verdon-sur-Mer - en village - Cadastre : 2013 AS
    Historique :
    Le village du Verdon est décrit dans des archives du 18e siècle comme un endroit désert et village se développe et se structure au cours de la 2e moitié du 19e siècle. A partir de 1875, Le Verdon chapelle est transféré à l'écart du bourg à l'ouest. Le chemin de fer atteint le Verdon en 1875 et la gare
    Référence documentaire :
    p. 10-22 GASTEUIL Bruno. « Le Verdon dans les années 1830 d'après le premier plan cadastral ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier 1999, n°8. Le Verdon. Biens communaux, 1907-1931.
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - en village - Cadastre : 2013 AS
    Titre courant :
    Village du Verdon-sur-Mer
    Illustration :
    Verdon. IVR72_20143300287NUC2A Plan du village du Verdon, dressé pour la création d'une association syndicale, 10 octobre 1884 (AD Ancien port ostréicole et chenal du Verdon. IVR72_20133301319NUC2A
  • Carrelets ou les estacades de pêche du Verdon
    Carrelets ou les estacades de pêche du Verdon Le Verdon-sur-Mer - Pointe de la Chambrette - isolé - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    Alors que les travaux du môle d'escale s'achèvent, quelques habitants du Verdon souhaitent
    Référence documentaire :
    p. 28-31 GASTEUIL Bruno. « Les estacades de pêche du Verdon ». Histoire et traditions du Verdon
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - Pointe de la Chambrette - isolé - Cadastre : non cadastré
    Titre courant :
    Carrelets ou les estacades de pêche du Verdon
    Illustration :
    Carte postale (collection particulière) : l'estacade du Verdon (en haut à droite
  • Tombeau de Pierre Forsans
    Tombeau de Pierre Forsans Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville
    Inscriptions & marques :
    Épitaphe (gravée sur la plaque de marbre) : Pierre FORSANS / Capitaine de vaisseau, / Chevalier de
    Historique :
    Pierre Forsans (Gaas 27 avril 1775 - Dax 20 juin 1837), fils d'un garde du corps du roi, fut
    Localisation :
    Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville
    Titre courant :
    Tombeau de Pierre Forsans
    Appellations :
    de Pierre Forsans
    Annexe :
    Tableau généalogique. Parenté de Pierre Forsans (1775-1837).
    Catégories :
    taille de pierre
    Illustration :
    Parenté de Pierre Forsans (1775-1837). IVR72_20134003284NUC2
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Plassac - en village - Cadastre : 1832 B1 246 2011 0B 1075
    Historique :
    -verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant.
    Référence documentaire :
    Registres des baptêmes, mariages et sépultures de l'église St-Pierre de Plassac, 1665-1668.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Toit :
    tuile creuse pierre en couverture
    Description :
    sacristies. La tour de clocher, surmontée d'une flèche polygonale en pierre, est de plan carré. Elle s'élève sur deux étages dont le premier est accessible par un escalier extérieur en pierre. L'ornementation de installés dans la première travée du bas-côté nord. Une table en pierre sculptée d'un bas-relief orne cette dédié à saint Pierre. En marbre gris, il renferme un reliquaire de sainte Fructose. L'autel du bas-côté
    Auteur :
    [peintre-verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    sépultures de l'église St-Pierre de Plassac, 19 mars 1665 : Inhumation de Marguerite de Tourchon, épouse de M l'autorisation de faire reconstruire et agrandir l'église St-Pierre de Plassac [...]". - AD Gironde, E Dépôt 7367 , 1882-1883 : mention des matériaux à utiliser : la pierre dure de Frontenac, de Bourg, du moellon du Pierre - Jeanne d'Arc dans le bas-côté sud. - Vierge dans le bas-côté nord. - Charlemagne au-dessus de la
    Vocables :
    Saint-Pierre
    Illustration :
    Collatéral sud : autel dédié à saint Pierre. IVR72_20173300367NUC2A Collatéral sud : autel à saint Pierre, reliquaire contenant les reliques de sainte Fructose
  • Tableau : saint Pierre repentant
    Tableau : saint Pierre repentant Montaut -
    Représentations :
    Repentir de saint Pierre clé Saint Pierre pénitent est représenté levant la tête vers le ciel, les bras croisés sur la poitrine
    Emplacement dans l'édifice :
    sacristie (autrefois à l'église Saint-Pierre de Brocas)
    Titre courant :
    Tableau : saint Pierre repentant
    Origine :
    lieu de provenance église Saint-Pierre de Brocas Montaut - Brocas
  • Cimetière Saint-Pierre
    Cimetière Saint-Pierre Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville - Cadastre : 2012 AV 7
    Historique :
    La création d'un nouveau cimetière au faubourg Saint-Pierre est décidée par la Ville de Dax en 1832 donne le dessin des portes en pierre de Bidache et celui du logement du gardien. La plantation de 80 dacquois Jean Maisonnave et Pierre Ducamp. De nouveaux agrandissements sont réalisés en 1922 (emplacement orientale, ont été commandés par les notables dacquois, qui préférèrent très tôt le cimetière Saint-Pierre à
    Référence documentaire :
    Dossier Cimetière Saint-Pierre (1832-1978) Cimetière Saint-Pierre : construction, agrandissement Dossier Cimetière Saint-Pierre (1883-1977) Cimetière Saint-Pierre : concessions (1883-1977) Dossier Cimetière Saint-Pierre (1921-1977) Cimetière Saint-Pierre : sépultures de militaires Dossier Cimetière Saint-Pierre (1918-1953) Cimetière Saint-Pierre : sépultures de militaires p. 195-204 SABATHIER-DAGÈS Jean-Pierre. "Le Souvenir Français dans les Landes". Bulletin de la
    Représentations :
    ou massifs en pierre de taille, dépassant la ligne du toit ; leur sommet cintré est sculpté en
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Le cimetière est implanté au sud-est de la ville (faubourg Saint-Pierre), sur un terrain allongé ) couvert de tuiles, percé sur sa face nord d'un portail cintré (raidi par des pilastres en pierre de taille
    Auteur :
    [entrepreneur] Ducamp Pierre
    Localisation :
    Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville - Cadastre : 2012 AV 7
    Titre courant :
    Cimetière Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
    Illustration :
    Premier projet de construction d'un préau et d'une maison de gardien au cimetière Saint-Pierre, par Second projet pour la construction d'un préau et d'un logement de gardien au cimetière Saint-Pierre Second projet pour la construction d'un préau et d'un logement de gardien au cimetière Saint-Pierre Second projet pour la construction d'un préau et d'un logement de gardien au cimetière Saint-Pierre Projet pour la porte d'entrée du cimetière Saint-Pierre, par l'architecte Edmond Ricard, 25 janvier Plan d'entrée du cimetière Saint-Pierre, par Bellocq, directeur de la voirie, 30 décembre 1922 (AM Emplacement des tombes militaires au cimetière Saint-Pierre. Premier plan par R. Bordenave, 24 Emplacement des tombes militaires au cimetière Saint-Pierre. Premier plan par R. Bordenave, 24 Emplacement des tombes militaires au cimetière Saint-Pierre. Premier plan par R. Bordenave, 24 Emplacement des tombes militaires au cimetière Saint-Pierre. Deuxième plan par R. Bordenave, 24
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Gamarde-les-Bains - en village - Cadastre : 2012 C 370
    Référence documentaire :
    Église Saint-Pierre, fabriques, dîmes XVIIe-XVIIIe siècles. p. LXIII-LXV "L’ancienne église de Saint Pierre du Rau". Bulletin de la Société de Borda, 1883.
    Murs :
    pierre de taille
    Toit :
    tuile creuse mécanique pierre en couverture
    Description :
    Édifice de style néogothique, construit en moellon calcaire de Gamarde et pierre de taille pierre, à ressaut (autrefois cantonné de clochetons et percé de lucarnes) ; au premier niveau, une
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    : bâtiments religieux". "Église Saint-Pierre". L'ancienne église à trois nefs, isolée, fut détruite en 1884 et culte le 9 octobre 1881. Matériaux : pierre de Gamarde pour la maçonnerie, pierre d'Angoulême pour les -autel (don de la famille Ducournau), en pierre blanche d'Angoulême comme les autels latéraux, est orné , saint Pierre et saint Paul aux extrémités. La porte du tabernacle est en bronze doré et porte la scène des Pèlerins d'Emmaüs. Le ciborium est porté par quatre colonnes, l'emmarchement est en pierre de Jésus et le Sacré-Cœur de Marie (au centre) ; saint Pierre et sainte Catherine (à droite) ; saint
    Vocables :
    Saint-Pierre
  • Tombeau de Pierre Lataste
    Tombeau de Pierre Lataste Laurède - en village
    Inscriptions & marques :
    Épitaphe (gravée sur la plate-tombe, en grande partie effacée) : PIERRE LATASTE [...].
    Historique :
    gravée sur la stèle permet d'identifier la tombe comme celle de Pierre Lataste, né à Garrey (dans le
    Titre courant :
    Tombeau de Pierre Lataste
    Appellations :
    de Pierre Lataste
    Catégories :
    taille de pierre
  • Monument à Pierre Lachambeaudie
    Monument à Pierre Lachambeaudie Montignac - square Pautauberge - en ville
    Historique :
    Le monument au fabuliste Pierre Lachambeaudie (1806-1872), né à Montignac, a probablement été érigé
    Murs :
    pierre
    Description :
    Le monument se compose d'un haut socle en pierre et d'un buste en bronze. Sur le socle est gravée l'inscription : " Au fabuliste / Pierre Lachambeaudie / Proscrit du 2 décembre / 1806-1872 ". Le piédouche du
    Titre courant :
    Monument à Pierre Lachambeaudie
    Appellations :
    monument à Pierre Lachambeaudie
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Montfort-en-Chalosse - place de l'Eglise - en ville - Cadastre : 2014 D 157-158
    Historique :
    La première mention d'une église dédiée à saint Pierre remonte au XIIe siècle, époque à laquelle
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    , couvert d'un berceau en pierre, ouvre à l'est sur une travée de chœur de même largeur que lui, épaulée au entièrement bâti en bel appareil régulier (pierre de Nousse et grès de Saubrigues), à l'exception des ajouts sont en moellon partiellement enduit. Des contreforts en pierre de taille raidissent le pourtour des
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Tercis-les-Bains - en village - Cadastre : 2007 AH 23
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    ; seuls les piliers des arcades extérieures et les encadrements des baies sont en pierre de taille.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Oeyreluy - en village - Cadastre : 2007 AK 92
    Historique :
    pierre à pierre au centre du bourg à la veille de la Révolution, en raison de son éloignement et de
    Description :
    , avec chaînes d'angle et encadrements de baies en pierre de taille. L'ensemble de l'édifice est couvert d'un plafond à doucine en plâtre, le sol recouvert d'un pavement de pierre en damier. A l'ouest, un
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Cassen - en village - Cadastre : 2012 A 426
    Historique :
    La dédicace de l'église de Cassen à saint Pierre plaide pour une certaine ancienneté, mais
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    Geoffroy, qui donna l'autel "en pierre fine d'Angoulême" dédié à la Vierge ; 3) la famille Lalanne ), pour 400 francs, les murs intérieurs de l'église d'une "peinture imitant les assises de pierre avec poitrine" ; l'autel neuf en "pierre fine d'Angoulême", "incommode et lourd", a été installé "en mémoire de nord-ouest), donc sans peintures ni boiseries. Trois verrières : le Sauveur au milieu, saint Pierre à droite, saint Clair à gauche. Autel neuf en pierre d'Angoulême ou de Chauvigny, "mélange fleuri de
    Vocables :
    Saint-Pierre