Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 1384 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Villa Flore
    Villa Flore Arcachon - 37 allée Emile-Péreire - en ville - Cadastre : 2012 AC 333
    Historique :
    été construite par l'architecte bordelais Jacques Valleton pour lui même entre 1882 et 1889.
    Auteur :
    [architecte] Valleton Jacques [commanditaire] Valleton Jacques
  • Gendarmerie
    Gendarmerie Macau - - 37 avenue du Général de Gaulle - en écart - Cadastre : 2012 AH 25
    Historique :
    -Jacques Valleton qui a déjà réalisé plusieurs édifices de ce type, comme à Lormont, en 1900. La
    Auteur :
    [architecte départemental] Valleton Jacques
  • École primaire
    École primaire Saint-Seurin-de-Bourg - Marchais - R.N. 669 - en écart - Cadastre : 2014 A2 819
    Historique :
    mairie et dotée un dépôt d'archives. L'architecte bordelais Jacques Valleton en dresse les plans et
    Référence documentaire :
    Devis et cahier des charges par l'architecte J. Valleton, 15 mars 1880.
    Auteur :
    [architecte] Valleton Jacques
  • Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac
    Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac Valeyrac - place du 11 Novembre - en village - Cadastre : 1831 C1 23 2012 C1 99
    Référence documentaire :
    église. Plans de consolidation des voûtes, par Valleton (architecte), 15 mai 1897 [AM Valeyrac].
    Dossier :
    Plan de consolidation des voûtes, Valleton (architecte), 15 mai 1897. Église paroissiale Notre-Dame
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Valleton Jacques
  • Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac
    Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac Valeyrac - place du 11 Novembre - en village - Cadastre : 1831 C1 23 2012 C1 99
    Référence documentaire :
    église. Plans de consolidation des voûtes, par Valleton (architecte), 15 mai 1897 [AM Valeyrac].
    Dossier :
    Consolidation des voûtes, plan et façade, Valleton (architecte), 15 mai 1897. Église paroissiale
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Valleton Jacques
  • Église paroissiale Saint-Jacques
    Église paroissiale Saint-Jacques Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville - Cadastre : 2017 A 1357
    Historique :
    -Martin, érigée dans la ville haute, et Saint-Jacques, située au bord de la rivière. La fondation de . C'est à son emplacement que devait être construite la nouvelle église Saint-Jacques à partir des années 1840. La première église Saint-Jacques, d'abord simple chapelle seigneuriale des vicomtes de Tartas Saint-Jacques. Malgré les conseils du préfet, qui préconise le choix de l'architecte départemental deux églises Saint-Jacques et Saint-Martin, aussitôt mise en œuvre par les charpentiers tarusates
    Référence documentaire :
    AM Tartas. Dossier de la construction de l'église Saint-Jacques (1847) Dossier de la construction de l'église Saint-Jacques (1847). -Jacques et Saint-Martin de Tartas, par Louis-Marie de Suarès d'Aulan, évêque de Dax, 13 avril 1742 AD Landes. 11 J 88-2. Procès-verbal de visite de l'église paroissiale collégale Saint-Jacques et Saint , église Saint-Jacques du Bout du Pont Notes de l'abbé Vincent Foix : vieux clochers, vieilles églises . Tartas, église Saint-Jacques du Bout du Pont. , Saint-Jacques du bout du pont, Saint-Martin, Saint-Jacques. Dax : Centre généalogique des Landes, 2008. p. 222 ZAPATA Francis, ROUSSET Jean-Pierre. Les chemins de Saint-Jacques dans les Landes ZAPATA Francis, ROUSSET Jean-Pierre. Les chemins de Saint-Jacques dans les Landes. Bordeaux : Ed. Sud-Ouest, 2002. p. 28 MAURIAC Muriel. L'élan néogothique de Saint-Jacques MAURIAC Muriel. "L'élan néogothique de
    Localisation :
    Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville - Cadastre : 2017 A 1357
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Jacques
    Annexe :
    église Saint-Jacques de Tartas (AD Landes, II F 932) "744. Tartas (église S. Jacques du Bout du pont expressément cité, il est hors de doute qu'il s'agit de l'église St-Jacques, comme les textes plus précis qui hors des murs, ayant été détruite par les Huguenots, vers 1569, l'église de St-Jacques devint est sûr, c'est que l'église St-Jacques s'écroula le dernier de l'an 1598 ou plutôt 1597, par le violent débordement des eaux. / [Autel de St Michel] Or, outre les autels de Notre-Dame et de St-Jacques qu'on répara grandement l'église St-Jacques en 1601 avec les deniers de la ville. "Elle fut agrandie siècle, cette église de St-Jacques ne se répare guère plus que celle de St-Martin et est englobée dans la même appellation générale d'église paroissiale paroissiale et collégiale de St-Jacques et St-Martin de Tartas. Quand Mgr d'Aulan vint la visiter (13 août 1742), l'église de St-Jacques n'avait qu'une nef avec grande église St-Jacques". Dans la chapelle du S. Sacrement fut encore inhumé, le 16 mars 1723, M. Paul
    Vocables :
    Saint-Jacques
    Illustration :
    pierre de l'église Saint-Jacques, 30 octobre 1849 (AD Landes, 2 O 1985) : première page pierre de l'église Saint-Jacques, 30 octobre 1849 (AD Landes, 2 O 1985) : deuxième page pierre de l'église Saint-Jacques, 30 octobre 1849 (AD Landes, 2 O 1985) : troisième page
  • Église paroissiale Saint-Jacques
    Église paroissiale Saint-Jacques Laurède - en village - Cadastre : 2014 A 260
    Historique :
    La paroisse Saint-Jacques de Laurède, comme son vocable l'indique, est une création assez tardive
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Jacques
    Annexe :
    Jacques... 137 f. 60. / Pour les 2 fenêtres de la nef en grisaille avec les bustes de St Joseph et de la
    Vocables :
    Saint-Jacques
  • Ferme dite Maison Jacques
    Ferme dite Maison Jacques La Bastide-Clairence - Quartier Lassarrade - isolé - Cadastre : 1835 E 151 2016 E 540
    Historique :
    Cassini, dans les années 1770, où elle est citée sous le nom de "Maison Jacques". Elle figure sur le plan
    Titre courant :
    Ferme dite Maison Jacques
    Appellations :
    Maison Jacques
  • Villa Jacques et Flory
    Villa Jacques et Flory Arcachon - 11, 11bis avenue Sainte-Marie - en ville - Cadastre : 2012 AC 43
    Titre courant :
    Villa Jacques et Flory
    Appellations :
    dite villa Jacques et Flory
  • Prison, actuellement centre médico-social
    Prison, actuellement centre médico-social Blaye - 2 rue de la Libération - en ville - Cadastre : 1832 2015 AM 391
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Valleton Jacques
  • Maison dite Résidence Saint-Jacques
    Maison dite Résidence Saint-Jacques Blaye - - 7 rue André-Lafon - en ville - Cadastre : 1832 B2 1245 Parcelle démembrée. 2017 AR 103
    Description :
    -Jacques-Rousseau. Rez-de-chaussée : porte en position centrale (pilastres, arc plein-cintre). Fenêtres
    Titre courant :
    Maison dite Résidence Saint-Jacques
    Appellations :
    Résidence Saint-Jacques
  • Lycée professionnel Jacques-de-Romas
    Lycée professionnel Jacques-de-Romas Nérac - route de Mézin - en ville - Cadastre : 2018 CL 157
    Précision dénomination :
    Lycée professionnel Jacques-de-Romas
    Titre courant :
    Lycée professionnel Jacques-de-Romas
  • Dalle funéraire de Jacques Dominique Desbordes
    Dalle funéraire de Jacques Dominique Desbordes Lesgor - en village
    Inscriptions & marques :
    Épitaphe : [croix] ICI REPOSE / JACQUES DOMINIQUE / DESBORDES / AVOCAT ET JUGE DE PAIX / DE TARTAS
    Historique :
    Jacques Dominique Desbordes, fils de Pierre Desbordes et de Marie Christine Bérénice de Viveron
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Jacques Dominique Desbordes
    Appellations :
    Jacques Dominique Desbordes
  • Église paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur
    Église paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur Saint-Yaguen - en village - Cadastre : 2017 E 468
    Historique :
    1289 (tome II, n° 1589), puis Saint-Agané vulgairement Saint-Jacques au XVIIIe siècle (procès-verbal de Daugé, de rattacher "Yaguen" à l'espagnol "Iago" (Jacques), au prétexte que le bourg était une étape sur
    Référence documentaire :
    DESQUEYROUX Claire. Saint-Yaguen, église Saint-Jacques DESQUEYROUX Claire. Saint-Yaguen, église Saint-Jacques. Étude préalable à la restauration de l''édifice. Février 2005. p. 220-221 ZAPATA Francis, ROUSSET Jean-Pierre. Les chemins de Saint-Jacques dans les Landes ZAPATA Francis, ROUSSET Jean-Pierre. Les chemins de Saint-Jacques dans les Landes. Bordeaux : Ed. Sud-Ouest, 2002.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur
    Annexe :
    , nous aurions découvert les reliques de notre patron St Jacques ; selon eux, notre église aurait possédé reliques des saints sont de St Adéodat, martyr et de Ste Justine, martyre. Il a été dédié à St Jacques récréative des Rameaux : 147.000 francs." "Monument à la fontaine de St Jacques. Le dimanche 19 juillet 1959 le Monument à la Fontaine St Jacques. C'est lui qui a fait également les verrières de l'église de mot espagnol St Yago, il peut lui venir encore de St Jacques, qu'elle parait avoir toujours eu pour , avons trouvé le Sr Jacques Bats, marguillier, comptable pour l'année 1750 (...)." "Le 19 mai 1783, Mr de d'Acqs, conseiller du roi en tous ses conseils, vu notre procès-verbal de visite de St Jacques de St
    Vocables :
    Saint-Jacques-le-Majeur
  • Ancien institut hydrothérapique, actuellement lycée Montesquieu
    Ancien institut hydrothérapique, actuellement lycée Montesquieu Bordeaux - 4 et 5 Place de Longchamps - en ville - Cadastre : 2017 PB 199 Emprise d'origine du lycée. 2017 PA 173 à 178 Emprise de l'annexe de l'autre côté de la rue le Chapelier
    Historique :
    l'architecte Jacques Valleton. En 1904, la société de l'Institut hydrothérapique de Longchamps (du nom de la
    Description :
    s’inscrit dans le mouvement du rationalisme néomédiéval développé notamment par le maître de Jacques Valleton, Paul Abadie. 2/ Les bâtiments d'Henry Veyre au début du XXe siècle Outre le réaménagement
    Auteur :
    [] Valleton Jacques
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    Le mobilier des deux anciennes églises de Tartas, Saint-Jacques et Saint-Martin (sur l'emplacement de laquelle est édifié le nouveau Saint-Jacques), démolies en 1848, n'est connu qu'au travers des détaillée, celle de Louis de Suarez d'Aulan en avril 1742, mentionne ainsi à Saint-Jacques quatre autels , surmontait probablement l'autel dédié au Saint-Sacrement dans l'église Saint-Jacques (une confrérie du même , respectivement peu avant 1937 et en 2000. Après la construction de la nouvelle église Saint-Jacques, manifeste du nef en 1867. Toutes ces peintures, qui font de Saint-Jacques de Tartas la première église entièrement
    Référence documentaire :
    , Saint-Jacques du bout du pont, Saint-Martin, Saint-Jacques. Dax : Centre généalogique des Landes, 2008.
    Localisation :
    Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques
    Annexe :
    église Saint-Jacques de Tartas (AD Landes, II F 932) "744. Tartas (église S. Jacques du Bout du pont expressément cité, il est hors de doute qu'il s'agit de l'église St-Jacques, comme les textes plus précis qui hors des murs, ayant été détruite par les Huguenots, vers 1569, l'église de St-Jacques devint est sûr, c'est que l'église St-Jacques s'écroula le dernier de l'an 1598 ou plutôt 1597, par le violent débordement des eaux. / [Autel de St Michel] Or, outre les autels de Notre-Dame et de St-Jacques qu'on répara grandement l'église St-Jacques en 1601 avec les deniers de la ville. "Elle fut agrandie siècle, cette église de St-Jacques ne se répare guère plus que celle de St-Martin et est englobée dans la même appellation générale d'église paroissiale paroissiale et collégiale de St-Jacques et St-Martin de Tartas. Quand Mgr d'Aulan vint la visiter (13 août 1742), l'église de St-Jacques n'avait qu'une nef avec grande église St-Jacques". Dans la chapelle du S. Sacrement fut encore inhumé, le 16 mars 1723, M. Paul
  • Le mobilier de l'église Saint-Jacques
    Le mobilier de l'église Saint-Jacques Pau - en ville
    Historique :
    saint Jacques). Huit ans plus tard, Joseph Castaing peint un ensemble de trois toiles pour
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église Saint-Jacques
    Illustration :
    Vue intérieure de l'église Saint-Jacques IVR72_20126490060NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques Laurède - en village
    Historique :
    La réfection complète du décor intérieur de l'église Saint-Jacques au XVIIIe siècle n'a rien laissé autels de marbres polychromes, respectivement dédiés à saint Jacques (avec tableau d'autel copié d'après
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques
    Annexe :
    Jacques... 137 f. 60. / Pour les 2 fenêtres de la nef en grisaille avec les bustes de St Joseph et de la
  • Chapelle de cordeliers ; actuellement église paroissiale Saint-Jacques
    Chapelle de cordeliers ; actuellement église paroissiale Saint-Jacques Pau - place de la Libération - en ville
    Historique :
    -Jacques de Compostelle, le couvent des cordeliers est également loué, sous l’Ancien Régime, au parlement , l’ancienne chapelle des cordeliers devient église paroissiale sous le vocable de saint Jacques. En mauvais principales églises de la ville, Saint-Martin, l’église paroissiale historique de la ville, et Saint-Jacques lieu saint plus digne de sa célébration que ceux consacrés à Pau aux paroisses saint Jacques et saint , Saint-Jacques, la plus peuplée avec 9.500 paroissiens et Saint-Martin, la paroisse historique mais dotée construction des nouvelles églises Saint-Jacques et Saint-Martin. Le choix des édiles se portent finalement sur Saint-Martin. L’abbé Bordenave, curé de Saint-Jacques a, en effet, proposé au conseil de Fabrique, en sa
    Référence documentaire :
    délibérations du conseil de la fabrique de l'église Saint-Jacques de Pau, 8 Floréal an XIII-9 octobre 1884. Monuments et établissements publics. Église Saint-Jacques, 1796-1948. Monuments et établissements publics. Églises Saint-Martin et Saint-Jacques, 1911-1976.
    Description :
    L'église Saint-Jacques, de type basilical, orientée nord-sud, adopte un plan allongé à nef à 5
    Titre courant :
    Chapelle de cordeliers ; actuellement église paroissiale Saint-Jacques
    Vocables :
    Saint-Jacques
    Illustration :
    Vue de l'église Saint-Jacques depuis le clocher de l'église Saint-Martin. IVR72_20126490134NUC2A Vue de l'église Saint-Jacques depuis le clocher de l'église Saint-Martin. IVR72_20126490136NUC2A Vue de la place de la Libération : église Saint-Jacques à gauche, palais de justice au fond Façade méridionale de l'église Saint-Jacques. IVR72_20126490135NUC2A
  • Ensemble de peintures monumentales : Vie de saint Jacques
    Ensemble de peintures monumentales : Vie de saint Jacques Pau - place de la Libération - en ville
    Représentations :
    cycle narratif Vocation de saint Jacques le Majeur et saint Jean prédication de saint Jacques décollation saint Jacques le Majeur à la bataille de Clavijo Jacques. On peut voir, de gauche à droite et du sud au nord : La vocation de saint Jacques, La prédication de saint Jacques, La décapitation de saint Jacques et Saint Jacques à la bataille de Clavijo.
    Titre courant :
    Ensemble de peintures monumentales : Vie de saint Jacques
    Illustration :
    Vocation de saint Jacques. IVR72_20126490195NUC2AQ Prédication de saint Jacques. IVR72_20126490198NUC2AQ Décapitation de saint Jacques. IVR72_20126490197NUC2AQ Saint Jacques à la bataille de Clavijo. IVR72_20126490196NUC2AQ
1 2 3 4 70 Suivant