Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 1604 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Monument, dit fontaine de Perlau
    Monument, dit fontaine de Perlau Lamarque - rue Principale - en village - Cadastre : 2009 non cadastré ; domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    revanche, le modèle de l'édicule provient de la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val collaboré entre 1849 et 1879 avec les fonderies du Val d'Osne. Il figure dans les catalogues de référence La date d'installation du monument sur la place menant au château de Lamarque est inconnue. En -d'Osne. Créée en 1836 par Jean-Pierre Victor André, cette entreprise s'est spécialisée dans le mobilier urbain et la fonte décorative. Le modèle de l’Été a été conçu par le sculpteur Mathurin Moreau qui a , notamment l'album n°2 des fontes d'art, planche 519.
    Référence documentaire :
    Planche 519, extraite d'un catalogue de référence de la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne, [s.d.], [Collection particulière].
    Description :
    Le monument, situé sur une place au centre du bourg, est composé d'un socle octogonal supportant la statue d'un éphèbe, allégorie de l’Été. Il tient une faucille et un bâton. L'ensemble, en fonte de fer , un orifice étant ménagé dans le socle. Des tables décoratives ornent les 4 faces principales avec motifs de roseau, de lys et de serpent.
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Techniques :
    fonderie
    Illustration :
    Extrait d'un catalogue de référence de la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val -d'Osne : planche 519. IVR72_20103306377NUCA Décor du socle : détail. IVR72_20103306233NUCA
  • Tombeau des familles Ledoulx de Sainte-Croix et Prévost de Sansac de Traversay (chapelle)
    Tombeau des familles Ledoulx de Sainte-Croix et Prévost de Sansac de Traversay (chapelle) Tartas - 69 route de Carcarès - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    porte en fer et fonte est sortie des fonderies du Val d'Osne : elle figure au catalogue de la fabrique généalogique). Si l'identité du maçon et du sculpteur chargés de la construction du tombeau est inconnue, la de Bordeaux et avocats au parlement de Guyenne. Une branche s'établit à Tartas après le mariage de Philippe de Ledoulx, dit "baron de Sainte-Croix" (1727-1792), et de Catherine Dabadie (1731-1809), qui 1835), de sa femme Marie Cora Candau (1798-1875), et de leurs descendants : leur fils célibataire fille de cette dernière, Marie Louise Cora Lemoine (1855-1909) et son mari Lionel, marquis de Tarragon (1848-1928). Sont également inhumés dans la chapelle les descendants de la fille aînée de Philippe et uniques héritiers de la famille : les Prévost de Sansac de Traversay et les Roche (voir tableau
    Référence documentaire :
    planche 812, modèle 5 Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne . Armorial des Landes. Bordeaux : Veuve Justin Dupuy et Compagnie, 1863. . Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires. [1867] livre 4 CAUNA Bernard-Augustin, baron de. Armorial des Landes CAUNA Bernard-Augustin, baron de
    Représentations :
    quadrilobé du tympan ; deux couronnes de laurier nouées d'un ruban plissé et contenant le monogramme LL de part et d'autre du tympan ; tête du Christ de douleur (couronné d'épines) dans un médaillon circulaire Décor en bas relief sur la façade : deux colonnettes à chapiteau feuillagé de part et d'autre de la porte ; bandeau (régnant autour de l'édifice) et voussure ornés d'une frise de dents de scie ; guirlande encadré de deux palmes nouées en sautoir par un ruban plissé, au sommet du pignon. Décor fondu en relief ) ; une croix latine à bras fleuronnés surmontant une tête de chérubin (deux paires d'ailes) entre des rinceaux à volutes, fleurons et palmettes (sur la claire-voie).
    Description :
    des faces antérieure et postérieure ; étroite fenêtre en plein cintre percée dans le mur du fond et Chapelle de style éclectique en calcaire appareillé ; porte rectangulaire à claire-voie (en fer et
    Auteur :
    [fabrique] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Osne-le-Val - en village
    Titre courant :
    Tombeau des familles Ledoulx de Sainte-Croix et Prévost de Sansac de Traversay (chapelle)
    États conservations :
    sans doute une croix sommitale. Deux des fleurons de l'oculus du tympan sont brisés. Il manque les ornements en ronde bosse qui amortissaient le pignon : deux motifs en acrotères et
    Appellations :
    des familles Ledoulx de Sainte-Croix et Prévost de Sansac de Traversay
    Illustration :
    Extrait du volume 3 du catalogue des fonderies du Val d'Osne (1867) : planche 812, modèle 5 Localisation du tombeau dans le cimetière (en rouge). IVR72_20194001520NUC1A Localisation du tombeau dans le cimetière (en rouge). IVR72_20194001533NUC2A Tableau généalogique des familles Ledoulx de Sainte-Croix, d’Estanque, Prévost de Sansac de Traversay, Roche, Lemoine et de Tarragon. IVR72_20194001545NUC2Y Détail des parties hautes de la façade. IVR72_20184002533NUC2A Détail du tympan de la façade. IVR72_20184002534NUC2A Détail du fronton de la façade : Christ de douleur. IVR72_20184002535NUC2A Détail de la façade : couronne de laurier et monogramme LL. IVR72_20184002536NUC2A
  • Croix de la mission de 1868
    Croix de la mission de 1868 Beylongue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Inscription gravée sur les quatre faces du socle (en caractères pseudo-gothiques) : Mission / de
    Historique :
    sortie des fonderies du Val d'Osne, créées en 1836 par Jean-Pierre Victor André. Le modèle figure dans le marial de Buglose et commanditaire en 1892 du célèbre carillon de cette basilique. La croix en fonte est Comme le précise une entrée du registre paroissial rédigée par l'abbé Gustave Sarrauton (1831-1908 en janvier 1868, à l'occasion d'une mission prêchée par les missionnaires lazaristes Serre et Ramazeilles. Ce dernier est sans doute Michel-Pascal Ramazeilles (1826-1903), futur supérieur du sanctuaire volume 3 du catalogue de la fabrique (publié en 1850), planche 825 ("croix funéraires"), cote M.
    Référence documentaire :
    Planche 825 ("croix funéraires"), cote M Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val -d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires. [1867]
    Représentations :
    Les bras ajourés à volutes et motifs en candélabres de la croix en fonte abritent, à la croisée, un , une amphore frappée d'une étoile à six rais, un cœur sacré de Jésus et une pomme de pin (symbole d'immortalité) ; sur la traverse, de part et d'autre de l'ange, de petits balustres prolongés vers le bas par des toupies. Les fleurons tréflées sont ornés de motifs végétaux stylisés.
    Description :
    base et couronnement moulurés (en cavet droit et talon renversé) et tables rentrantes sur les quatre
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Osne-le-Val - Val d'Osne - en écart
    Dimension :
    Dimensions de la croix en fonte : h = 166 ; la = 99 (d'après le catalogue des fonderies du Val d'Osne).
    Annexe :
    vénérable et saint abbé Bousquet, doyen du chapitre de la cathédrale et vicaire général honoraire : Monsieur bénédiction du St Sacrement et M. Ramazeilles fit, sur la place publique, le sermon de la plantation de la Extrait du registre paroissial de Beylongue, par le curé Gustave Sarrauton (Archives diocésaines grâce. Voici une lettre que son pasteur [l'abbé Sarrauton] avait reçue au mois de septembre 1867 du le curé. Convaincu du bien immense que procurent les missions diocésaines, Mgr dans la dernière de vous offrir 150 fr. Quant aux petites dépenses de l'éclairage de l'église et de la plantation d'une croix, une simple invitation faite de la part du pasteur suffira, l'expérience le prouve, pour y faire contribuer vos bons paroissiens et les exciter même à profiter efficacement de la mission , Serre et Ramazeilles, arrivèrent à Beylongue le 11 janvier. La mission s'ouvrit le lendemain. Elle fit le plus grand bien. Presque tout le monde s'approcha des sacrements. La croix fut érigée au moyen
    Catégories :
    fonderie
    Illustration :
    Planche 825 du catalogue des fonderies du Val d'Osne (croix funéraires, modèle M Ensemble (faces sud et est). IVR72_20184001567NUC2A Ensemble (faces nord et ouest). IVR72_20184001568NUC2A Détail du socle (face nord). IVR72_20184001569NUC2A
  • Clôture de sanctuaire
    Clôture de sanctuaire Montaut -
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le motif central de cette clôture (trophée liturgique) figure au catalogue de 1849 des fonderies du Val d'Osne (planche 725, cote A). En août 1856, le peintre Raymond Peyruquéou, de Saint-Sever, peignit et dora "la table sainte" (et "la rampe qui va à la chaire") : il s'agit probablement de la clôture
    Observation :
    La clôture a été classée fautivement comme une œuvre du XVIIIe siècle en fer forgé.
    Référence documentaire :
    Planche 725, extraite du catalogue de la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne (volume 3), [s.d.], [Collection particulière] -d'Osne (volume 3), [s.d.], [Collection particulière] Planche 725, extraite du catalogue de la Société
    Représentations :
    ; barreaux à embouts tréflés ; portillons séparés par des pilastres à chapiteau feuillagé. Portillon du Sacré -Cœur décoré d'un ciboire (battant de gauche) et d'un calice sur des nuées avec IHS dans une gloire (battant de droite) ; portillon du chœur décoré d'un Pélican mystique (battant de gauche) et d'un ostensoir (battant de droite), ces quatre symboles eucharistiques entourés de rinceaux et de palmettes romaines , encensoir, mitre, crosse, croix épiscopale ; de part et d'autre, deux pilastres néo-Renaissance avec médaillons à tête angélique, épis de blé et grappe de raisin.
    Description :
    Clôture de plan droit fermant le chœur et la chapelle du Sacré-Cœur dans le collatéral ouest ; deux , dont l'un coudé en retour d'équerre à l'extrémité orientale. Clôture en fonte peinte en vert et doré , appui en chêne teinté et ciré. Décor fondu dans la masse, à revers plat sauf pour les motifs figurés
    Auteur :
    [fabrique] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Lieu d'exécution :
    Osne-le-Val - en village
    Emplacement dans l'édifice :
    chœur et collatéral ouest (chapelle du Sacré-Cœur)
    Dimension :
    la 114.0 largeur du portillon devant la chapelle du Sacré-Cœur la 116.0 largeur du portillon devant le chœur
    Catégories :
    fonderie
    Illustration :
    Portillon de la chapelle du Sacré-Coeur. IVR72_20174010201NUC4A Vue du décor central. IVR72_20174010202NUC4A Portillon du choeur. IVR72_20174010204NUC4A
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Mugron - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces fonts figurent au catalogue de 1867 des fonderies du Val d'Osne à la planche 764 sous la cote A ; la statuette de saint Jean-Baptiste qui les couronne provient en revanche du modèle J sur la même
    Référence documentaire :
    Planche 764, cote A Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art. [s.d.] Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 février 1906. . Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires. [1867]
    Représentations :
    Le socle, le pied et le bas de la cuve sont ornés de motifs de remplages flamboyants en relief ou un phylactère bleu et or ; deux statuettes d'anges orants, drapés dans de longues robes dorées, sont placées en pendant de part et d'autre de la cuve. Le couvercle en dôme, couvert d'arabesques dorées et
    Description :
    fixes et deux mobiles sur charnières et fermant à clef ; l'intérieur de la cuve est doublé par des Fonts de style néogothique flamboyant, en fonte peinte polychrome (rouge, rouge, vert et or), de plan octogonal (socle, pied) et circulaire (cuve et couvercle) ; couvercle en quatre éléments, deux bassins en étain, dont un percé d'un trou d'évacuation des eaux ; ensemble complété par trois statuettes en fonte peinte couleur chair et dorée, l'une amortissant le couvercle, les deux autres flanquant le
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Osne-le-Val - en village
    Emplacement dans l'édifice :
    collatéral nord, chapelle des fonts baptismaux
    États conservations :
    Pulvérulences et piqûres de rouille ; polychromie en mauvais état, partiellement effacée.
    Catégories :
    fonderie
    Illustration :
    Extrait du catalogue des fonderies du Val d'Osne, 1867 : planche 764 (fonts baptismaux). Source Extrait du catalogue des fonderies du Val d'Osne, 1867 : planche 764 (fonts baptismaux), détail du Extrait du catalogue des fonderies du Val d'Osne, 1867 : planche 764 (fonts baptismaux), détail du
  • Clôture de chœur
    Clôture de chœur La Bastide-Clairence - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le modèle de cette clôture figure au catalogue de 1849 des fonderies du Val d'Osne (planche 725 , cote A). Son installation fit sans doute partie des aménagements intérieurs effectués sous le ministère du curé Jean-David Saint-Guily (1835-1857).
    Référence documentaire :
    Planche 725, cote A Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne . Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires. [1867]
    Représentations :
    Décor fondu et ajouré : ciboire et calice sur des nuées avec IHS dans une gloire (sur les portillons latéraux) ; Pélican mystique et ostensoir (décor probable du portillon du chœur supprimé) ; ces , entourée d'un encensoir, d'une mitre, d'une crosse et d'une croix épiscopale en sautoir (sur les faux dés , feuilles d'acanthe, épis de blé et sarments de vigne s'enroulant autour du fût (sur les panneaux dormants). quatre symboles eucharistiques entourés de rinceaux et de palmettes romaines ; trophée liturgique avec triangle trinitaire (nom de Jéhovah) et gloire de rayons dans une couronne de fleurs à rubans et houppes des panneaux dormants) ; suite de pilastres néo-Renaissance ajourés avec médaillons à tête angélique
    Description :
    Nicolas), celui du centre à deux battants (supprimé), ceux des côtés à battant unique. Décor fondu dans la Clôture de plan droit régnant sur la largeur du chœur liturgique de l'église, en fonte peinte en vert et doré, avec appui en chêne teinté et ciré, composée de deux panneaux dormants et de trois portillons (correspondant au maître-autel et aux autels secondaires de saint Jean-Baptiste et de saint
    Auteur :
    [fabrique] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Lieu d'exécution :
    Osne-le-Val - en village
    Dimension :
    la 279.0 largeur du portillon central la 68.0 largeur des portillons latéraux
    Catégories :
    fonderie
  • Clôture de chœur
    Clôture de chœur Carcen-Ponson - Ponson - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    de communion en fonte"), figure au catalogue de 1877 des fonderies du Val d'Osne, planche 730, modèle
    Référence documentaire :
    Planche 730, modèle 97 ("appuis de communion") Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires. [1867]
    Représentations :
    Décor de panneaux ovales verticaux garnis de volutes combinées avec des pommes de pin et des
    Description :
    Clôture en fonte de fer et bois ciré (appui), de plan droit, composée d'un portillon à deux battants et de trois panneaux dormants. La fonte est peinte en vert et or (dormants).
    Auteur :
    [fabrique] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Osne-le-Val - en ville
    Dimension :
    la 65.0 largeur du portillon la 210.0 largeur des panneaux dormants de gauche la 209.0 largeur du panneau dormant de droite
    États conservations :
    La peinture des battants du portillon a été décapée.
    Catégories :
    fonderie
    Illustration :
    Détail du panneau dormant de droite. IVR72_20184010320NUC4A Détail du portillon. IVR72_20184010321NUC4A
  • Clôture de chœur et garde-corps de tribune
    Clôture de chœur et garde-corps de tribune Rion-des-Landes - Boos - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , figurent au catalogue de 1877 des fonderies du Val d'Osne, planche 730, modèle 97 ("appuis de communion Ces clôture et garde-corps assortis, installés à l'issue de la reconstruction de l'église vers 1904
    Représentations :
    Décor de panneaux ovales verticaux garnis de volutes combinées avec des pommes de pin et des
    Description :
    Clôture et garde-corps en fonte de fer et bois peint en noir (appui). La clôture de chœur comporte
    Auteur :
    [fabrique] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Localisation :
    Rion-des-Landes - Boos - en écart
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Osne-le-Val - en ville
    Titre courant :
    Clôture de chœur et garde-corps de tribune
    États conservations :
    Un battant du portillon de la clôture de chœur est actuellement déposé dans la réserve en face de la sacristie, l'autre est adossé au mur droit du chœur.
    Catégories :
    fonderie
  • Monument aux morts de la guerre de 1914-1918
    Monument aux morts de la guerre de 1914-1918 Saint-Yzans-de-Médoc - place de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 C Non cadastré, domaine public.
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    septembre 1920. La statue en fonte moulée provient de la Fonderie du Val d’Osne, exécutée en 1921 selon le modèle "Résistance" du sculpteur Henry-Charles Pourquet. L’inauguration du monument a lieu le 28 mai 1922. Il est repeint en 1936 et 1938.
    Référence documentaire :
    AC Saint-Yzans de Médoc. Registre de délibérations 1918-1945. Monument aux morts. Inauguration du Monument aux morts, 28 mai 1922. Inauguration du Monument aux morts, 28 mai 1922. AC Saint-Yzans de Médoc. Registre de délibérations 1922-1943. Monument aux morts. Repeinte du monument aux morts, 6 avril 1932. Repeinte du monument aux morts, 6 avril 1932. AC Saint-Yzans de Médoc. Registre de délibérations 1922-1943. Monument aux morts. Repeinte du Monument aux morts, 2 novembre 1938. Repeinte du Monument aux morts, 2 novembre 1938.
    Description :
    deux palmes et de deux Croix de guerre. Les faces secondaires présentent les noms des soldats tombés Le monument aux morts est situé à l'ouest de l'église et face à la mairie. Il est composé d'un piédestal surmonté d'un socle pyramidal et d'une statue en fonte moulée représentant un soldat tenant son
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Techniques :
    fonderie
    Illustration :
    Carte postale (collection particulière) : Monument des Morts pour la Patrie (Guerre 1914-1918 ), 1ère moitié du 20e siècle. IVR72_20143301250NUC1A
  • Fontaine
    Fontaine Blaye - - cours du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - en ville - Cadastre : 2017 AM Non numéroté.
    Référence documentaire :
    Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art. [s.d.]
    Dossier :
    Couverture de l'Album des Fonderies d'Art du Val d'Osne. Fontaine
  • Statue : Immaculée Conception, dite Vierge de l'Angèle ou de Stoupignan
    Statue : Immaculée Conception, dite Vierge de l'Angèle ou de Stoupignan Mugron - croisement des routes de Lourquen et de Pomarez (D 3) - en écart - Cadastre : 2016 G 465
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Marque de fondeur (sur le demi-globe de la statue) : VAL D'OSNE. Dédicace et date (gravées sur la plaque en marbre blanc du piédestal) : MA / SOUVENIR / DE / L’ANNÉE MARIALE / 1854-1954 / O Marie conçue sans péché : priez pour nous : qui avons recours à vous ! Inscriptions (gravées sur les faces nord et sud du piédestal [inscriptions d'origine]) : POSUERUNT ME / CUSTODEM / CIVITATIS [face nord] ; ILS
    Historique :
    Cette statue, qui porte la marque des fonderies du Val d'Osne, figure dans le volume 3 du catalogue Paris en 1841, collabora avec la Société du Val d'Osne de 1849 à 1879. L'exemplaire de Mugron, installé fut installée à l'écart du bourg, au croisement des routes de Lourquen et de Pomarez, sur un site Moreau (Dijon 1822 - Paris 1912), élève de Jules Raymet et d'Auguste Dumont à l’École des beaux-arts de de la fabrique, planche 706 ("Vierges immaculées"), n° 6. L'auteur du modèle, le sculpteur Mathurin à l'origine sur la place principale du village (actuelle place Frédéric-Bastiat), devant la façade de la nouvelle église Saint-Laurent, en fut délogé en 1878 au profit du monument commémoratif au dominant la ville et la campagne. Une nouvelle plaque en marbre fut apposée à cette occasion sur le piédestal à l'initiative du doyen Loubère. La tradition locale selon laquelle l’œuvre serait la statue de "Marie Immaculée" installée sur la place du village en mars 1836 (Besselère, p. 85) est évidemment
    Référence documentaire :
    Planche 706 ("Vierges immaculées"), n° 6 Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val -d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 3 : fontes d'art, religieuses et funéraires. [1867]
    Représentations :
    Vierge couronnée, les bras écartés, debout sur le globe lunaire et foulant aux pieds le serpent de
    Description :
    sommet cintré à oreilles est rivée sur la face ouest du piédestal ; des inscriptions sont gravées sur ses , à base et corniche moulurées (son piédestal d'origine), lui-même surhaussé sur un socle moderne , d'élévation trapézoïdale, en moellon calcaire et ciment (base et corniche). Une plaque de marbre blanc au faces nord et sud.
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne [sculpteur, auteur du modèle] Moreau Mathurin
    Localisation :
    Mugron - croisement des routes de Lourquen et de Pomarez (D 3) - en écart - Cadastre : 2016 G 465
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Osne-le-Val - Val d'Osne - en écart
    États conservations :
    un ajout de 1954, ainsi que la plaque de marbre sur la face du piédestal.
    Illustration :
    Détail : marque de la fonderie du Val d'Osne sur le demi-globe de la statue. IVR72_20154000400NUC2A Détail : plaque de marbre sur la face est du piédestal. IVR72_20154000399NUC2A Détail : inscription sur la face sud du piédestal. IVR72_20154000401NUC2A Détail : inscription sur la face nord du piédestal. IVR72_20154000402NUC2A
  • Fontaine
    Fontaine Blaye - - cours du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - en ville - Cadastre : 2017 AM Non numéroté.
    Référence documentaire :
    Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art. [s.d.]
  • Fontaine
    Fontaine Blaye - - cours du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - en ville - Cadastre : 2017 AM Non numéroté.
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    modèles pour la fonderie d'art du Val d'Osne dont il fut l'un des administrateurs. Cette sculpture, qui est décidée en 1894, dans le cadre du projet d'embellissement et d'assainissement des allées confié à Une fontaine publique alimentant un lavoir existe à cet emplacement dès l'Ancien Régime, édifiée en 1675 sur les allées face à l'hôtel de ville, d'après un plan et plusieurs élévations de ce monument, et désignée sous le nom de Fontaine royale. Selon l'abbé Bellemer, des travaux importants sont réalisés à cette fontaine à la fin de l'année 1803 ; une bombe lancée lors du siège de la citadelle en 1814 aurait endommagé la voûte de l'édicule et nécessité de nouvelles réparations. La création d'une nouvelle fontaine en fonte de fer couronnant l'ensemble est une œuvre du sculpteur Mathurin Moreau, auteur de nombreux figure au catalogue de la fonderie, est désignée sous le nom de "Crépuscule" (elle avait son pendant dans
    Référence documentaire :
    Pl. 613, modèle 495. Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne. Album n° 2 : fontes d'art P. 104. BIROLLEAU-BRISSAC Paulette. Histoire de Blaye. Bordeaux : Ed. de la Société des Amis du ; l'assainissement et d'embellissement des allées par Nadaud, 1894 ; l'ouverture de la rue nouvelle, 1905 ; la Plan du front de la porte Dauphine où est ajouté sur la même feuille celui de l'ancienne fontaine de la ville (AD Gironde, FiNC) Plan du front de la porte Dauphine où est ajouté sur la même feuille celui de l'ancienne fontaine de la ville. Dessin, encre et lavis [la date 1675 figurant sur le document Avis de la commission des bâtiments civils de la Gironde sur divers projets de la ville, dont : le concession de l'adduction d'eau, 1911. [documents numérisés, en ligne sur le site des Archives , commerce, agriculture et annonces, 1836-1904. [exemplaires en ligne sur le site Gallica.fr : https
    Représentations :
    Le socle est sculpté de cannelures à sa base, de tables rentrantes entre des consoles à volutes ornées de feuilles d'acanthe et de coquilles, de frises d'oves, de palmettes et de dauphins sur la partie fille en pied tenant un flambeau de la main droite et maintenant un voile de son bras gauche replié au dessus de sa tête ; elle figure une allégorie du crépuscule.
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Localisation :
    Blaye - - cours du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - en ville - Cadastre : 2017 AM Non numéroté.
    Techniques :
    fonderie
    Annexe :
    Inscription figurant sur l'ancienne fontaine de la ville de Blaye Plan du front de la porte ) : L'an 1675 Regnant linvincible monarque Louis 14 Roy de France et de Navarre, le duc de St.-Simon pair , Antoine d'Herbilon, Alexandre Amblard, Jan Allibert et Guillaume Venant, jurats de la présente Ville de
    Illustration :
    Couverture de l'Album des Fonderies d'Art du Val d'Osne. IVR72_20193301896NUC1A "Plan du front de la porte Dauphine où est ajouté sur la même feuille celui de l'ancienne fontaine Détail de la partie inférieure : écoulement des eaux. IVR72_20193302543NUC2A
  • Fontaine
    Fontaine Soulac-sur-Mer - - place Georges-Clémenceau - en ville - Cadastre : 2017 AP, AR non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    château près de Libourne. Elle provient des fonderies du Val-d'Osne (catalogue 554 T) qui en assura l'exécution en 1854 sous la direction du sculpteur Mathurin Moreau pour les grandes statues féminines et du . Lorsqu'elles furent retirées, l'une fut remontée à Soulac et l'autre fut achetée par le propriétaire d'un sculpteur animalier Lambert-Alexandre Léonard pour les poissons, coquillages et mascarons.
    Référence documentaire :
    p. 105-118 PALARD Nicole. « Vie et destin des fontaines Tourny ». Revue archéologique de Bordeaux
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Illustration :
    Détail du décor de la vasque. IVR72_20173301794NUC2A Détail des putti. IVR72_20173301799NUC2A
  • Monument, dit fontaine de Perlau
    Monument, dit fontaine de Perlau Lamarque - rue Principale - en village - Cadastre : 2009 non cadastré ; domaine public
    Référence documentaire :
    Planche 519, extraite d'un catalogue de référence de la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne, [s.d.], [Collection particulière].
    Dossier :
    Extrait d'un catalogue de référence de la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val -d'Osne : planche 519. Monument, dit fontaine de Perlau
  • Monument aux morts de la guerre de 1914-1918
    Monument aux morts de la guerre de 1914-1918 Plassac - en village - Cadastre : 2017 OB Non numéroté.
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    pour le compte des ateliers du Val d’Osnes, à Paris. La livraison par le rail et le transport du poilu Le conseil municipal de février 1920 approuve le projet d´érection d´un monument à la mémoire des poilu en pied d’après le modèle du sculpteur Charles Pourquet. Le bronze est fondu par Jean Duranton , entre la gare de Plassac jusqu’à son emplacement, ont nécessité des dépenses supplémentaires pour la commune, à hauteur de 600 francs. L’ensemble est terminé et érigé au cours de l’année 1923.
    Référence documentaire :
    Délibération du conseil municipal relative à la construction du monument commémoratif et à la Registres de délibérations 1898-1925 : délibération du conseil municipal relative à l'approbation Registres de délibérations 1898-1925 : délibération du conseil municipal relative au choix de l'emplacement du monument commémoratif, 10 avril 1921. Délibération du conseil municipal relative au traité de gré à gré avec Duranton, fondeur à Paris Délibération du conseil municipal relative au choix de l'entrepreneur : Laroche, 19 décembre 1921.
    Description :
    1919" sur le côté gauche, et le nom de la fonderie : "VAL D’OSNE / FONDEUR PARIS" sur le côté droit. Le , écrasant sous ses pieds et sous sa crosse l’aigle impérial représentant l’Allemagne. La base de la sculpture comporte les dates : "1914 1918" sur la face, le nom du sculpteur : "C. POURQUET SCULPTEUR / PARIS socle en pierre de taille porte sur trois de ses faces des plaques en marbre avec les noms des plassacais morts pendant le conflit. Au sommet du socle est gravé à l’arrière le nom de l’entrepreneur : "LAROCHE P. Eeur" est gravé. La base du monument est complétée sur la face principale par deux autres plaques commémorant les morts pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre d’Indochine. L’ensemble est
    Auteur :
    [fondeur] Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
    Techniques :
    fonderie
    Annexe :
    Duranton fondeur 58 boulevard Voltaire à Paris pour Val d'Osne [...] modèle du poilu en pied de Ch la construction et le transport du poilu depuis la gare et à Maurin architecte à Bordeaux et à Complément documentaire - AD Gironde, 2 O 2693 : Construction du monument commémoratif, 10 avril 1921 : "M. Laroche s'engage, conformément aux clauses et conditions générales à construire un monument Bordeaux." - AD Gironde, 2 O 2693 : Délibération du conseil municipal relative au traité de gré à gré avec Cartaud et Duranton, fondeur à Paris, 10 avril 1921 : Jean DURANTON fondeur, 58 boulevard Voltaire, Paris s'engage à fournir à la commune de Plassac "un exemplaire en fonte de fer bronzé du Poilu en pied de Ch : Délibération du conseil municipal relative au monument aux morts, 1921 : paiement à Laroche (entrepreneur) pour
    Illustration :
    Détail de la signature de la fonderie : VAL d'OSNE. IVR72_20123305139NUCA
  • Vestiges des hauts fourneaux
    Vestiges des hauts fourneaux Pauillac - Trompeloup - isolé - Cadastre : 2012 AE 23 1825 B2
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    espagnols. En 1912, une grève des mineurs anglais entraîne l'arrêt du travail des hauts-fourneaux. En 1914 , la Société des Hauts-Fourneaux de Pauillac est reprise par la Société des Hauts-Fourneaux de la la Société française d'Affinage du Cuivre s'implante en 1917 sur des terrains voisins des hauts . A la fin du conflit, des essais sont menés pour la fabrication de l'acier mais sans succès et -fourneaux : une chaufferie et une centrale électrique sont construites. Destinée à l'électrolyse du cuivre C'est en 1880 que l'implantation de hauts-fourneaux est décidée à Pauillac. Mais il faut attendre cours : "Nous nous dirigeons vers les hauts fourneaux qui sont encore en construction". En 1901, la Société de la Basse-Loire fonde à Pauillac une unité alimentée en charbons anglais et minerais de fer Gironde. Une usine annexe dénommée "carbonisation" servait à la fabrication du benzol et du benzène 1894 pour que M. Halimbourg donne à la ville un terrain le long de l'estuaire et que les constructions
    Référence documentaire :
    p. 25 MOUCHEL-dit BINET, Guy. "Les hauts fourneaux de Pauillac", Les Cahiers méduliens, n°46
    Description :
    Seuls les parois d'une ancienne centrale électrique et le château d'eau sont conservés.
    Titre courant :
    Vestiges des hauts fourneaux
    Annexe :
    Compagnie du Midi. Il dessert en outre l'usine des Hauts-Fourneaux de la Gironde, dont la fermeture, on peut avril 1915 a autorisé le service des Ponts et Chaussées à édifier sur les terrains des hauts-fourneaux ferrées. A la suite de la remise à feu des hauts-fourneaux, le déplacement de ce hangar a été reconnu chômage, 31 mai 1912. L'usine des Hauts fourneaux de Pauillac ayant été obligée au mois d'avril de cesser terrains dépendant des Hauts-Fourneaux de Pauillac, construction d'un hangar en charpente couvert de tuiles 1890-1960. Les Scieries forestières, un fait de société, juin 1996. "A Pauillac, la Compagnie du Midi a ", Bulletin de l'Association des anciens lauréats des classes d'adultes de la Société philomathique de Bordeaux, 12 août 1900. [en ligne sur Gallica] "Nous nous dirigeons ensuite vers les hauts-fourneaux, qui Commerce. Les travaux sont presque achevés. La Compagnie du Midi, désireuse de s'assurer des arrivages poste charbonnier avec outillage perfectionné. Un arrêté du Ministre des Travaux publics, en date du 19
    Illustration :
    Carte postale (collection particulière) : Pauillac, la nuit. Vue générale des Hauts Fourneaux près Illustration des hauts-fourneaux (vers 1900). IVR72_20173301034NUC1A Carte postale (collection particulière) : Pauillac, les Appontements et les Hauts Fourneaux (P Carte postale (collection particulière) : Pauillac, les Hauts Fourneaux (Echo du Médoc, éditeur portion du boulevard Halimbourg de 159m55 de longueur appartenant à la Société des Huiles de Pétrole. Plan Carte postale, début 20e siècle (collection particulière) : Pauillac, vue d'ensemble des Hauts Carte postale (collection particulière) : Pauillac, les Hauts Fourneaux, les turbines (PP Photographie (collection particulière) : Hauts Fourneaux, Pauillac, Défournement d'un four à coke Photographie (collection particulière) : Hauts Fourneaux, Pauillac, la coulée (P. Fourié Fourneaux (ND Phot.). IVR72_20173301449NUC1
  • Villa Val Fleuri
    Villa Val Fleuri Arcachon - 7 allée Sarraméa - en ville - Cadastre : 2012 AH 97
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Dans son numéro du 22 octobre 1911, l'Avenir d'Arcachon annonce la construction de la villa Val Fleuri par l'architecte Gabriel Fargeaudoux et l'entrepreneur Cazaban pour le commanditaire du nom de Bizouard-Grobois. L'ouvrage Villas et Cottages des bords de l'Océan publié en 1912 présente l'élévation antérieure et les plans des niveaux de la villa.
    Référence documentaire :
    Pl. 56 Villas et cottages des bords de l'Océan . Paris : Charles Massin, [1912]. P. 74 KELLER Eliane. "Un Limousin, architecte et édile d'Arcachon". Bulletin de la Société historique et archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch, n° 140, 2eme trimestre 2009. d'Histoire de l'art moderne et contemporain sous la direction de M. Daniel Rabreau. - Bordeaux : Université
    Description :
    La villa comprend un sous-sol et un rez-de-chaussée surélevé (moellon apparent). Elle est
    Titre courant :
    Villa Val Fleuri
    Appellations :
    dite villa Val Fleuri
    Illustration :
    Vue et plans extraits de "Villas et Cottages des bords de l'Océan" (1912). IVR72_19873300797Z
  • Tombeau anonyme
    Tombeau anonyme Tartas - 69 route de Carcarès - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Épitaphe illisible sur le dessus du sarcophage : [...] NEE [...].
    Historique :
    Ce tombeau anonyme pourrait être l'un des plus anciens du cimetière. Le seul mot lisible de
    Représentations :
    Croix latine en bas relief sur la face du sarcophage ; couronne de feuilles gravée sur le dessus du sarcophage, sous une accolade et sous l'épitaphe ; trèfle en haut relief au sommet de la stèle.
    Description :
    Tombeau en grès, composé d'un sarcophage à côtés incurvés en quart-de-rond et sommet en bâtière , posé sur un degré rectangulaire reposant lui-même sur une longue dalle fermant le caveau. A la tête du
    Titre courant :
    Tombeau anonyme
    États conservations :
    Pierre couverte de mousses et lichens ; épitaphe illisible.
    Illustration :
    Localisation du tombeau dans le cimetière (en rouge). IVR72_20194001530NUC1A Localisation du tombeau dans le cimetière (en rouge). IVR72_20194001543NUC2A Couvercle du sarcophage : épitaphe. IVR72_20184002581NUC2A Détail du revers de la stèle. IVR72_20184002583NUC2A
  • Tombeau anonyme
    Tombeau anonyme Hinx - en village
    Copyrights :
    (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Tombeau anépigraphe datant probablement de la première moitié ou du milieu du XXe siècle.
    Représentations :
    Le couvercle du sarcophage est sculpté d'une grande croix latine en relief. La clôture et la croix qu'elle enserre imitent des troncs d'arbre et branchages écotés.
    Description :
    jointoyées), entouré d'une clôture en ciment moulé imitant des rondins de bois écotés aux branchages enchevêtrés ; une grande croix de même style et matériau est encastrée sur le côté oriental de la clôture, en surplomb de la tête du sarcophage.
    Titre courant :
    Tombeau anonyme
    Illustration :
    Détail du sarcophage. IVR72_20134000718NUC2A
1 2 3 4 81 Suivant