Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 547 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Village de Saint-Seurin-de-Bourg
    Village de Saint-Seurin-de-Bourg Saint-Seurin-de-Bourg - Cadastre : 1821 section unique 2017 A2
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    de 1821, il comprend seulement quelques maisons organisées autour d’une cour, de l’église et du cimetière. Le lieu est décrit par le curé de Bayon, dans une lettre du 15 novembre 1837, comme "désert et peu central", et l'église dans un "état de délabrement complet et menace d’une ruine totale et prochaine". Au cours des années 1860, sur la parcelle n°263, située au Petit, à l’est de l’ancien village , la nouvelle église est construite ainsi que le presbytère et une école congréganiste. Les terrains de une salle de l’école construite dans les années 1880, la mairie est finalement transférée dans le véritablement constitué d'un point de vue administratif. Cependant, son développement est resté limité : établi à l’écart de la route départementale, il ne peut rivaliser avec certains hameaux plus étoffés, comme Caruel ou Marchais. C’est toutefois autour de ce nouveau centre de peuplement qu’ont été construites quelques maisons de lotissement dans les années 2000.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    forment un îlot qui est complété au nord pas des maisons, de type pavillonnaire, récentes.
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - Cadastre : 1821 section unique 2017 A2
    Titre courant :
    Village de Saint-Seurin-de-Bourg
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
  • Présentation de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Présentation de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg Saint-Seurin-de-Bourg
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    désignée sous le nom de Saint-Seurin-de-Touveyras. La cartographie du 18e siècle présente les coteaux comme le Honziou, séparant Saint-Seurin de Bayon, le ruisseau de Mars, le ruisseau de Laurenssanne occupation et d'un peuplement de ce territoire dès l’époque gallo-romaine. Si la paroisse est attestée au quart 17e siècle, consignée dans les registres de visites pastorales. Celle effectuée le 22 mai 1618 par François de Sourdis, décrit l’église en très mauvais état. Sous l’Ancien Régime, la paroisse est parfois occupés par la vigne, même si des céréales sont produites comme en atteste la présence de moulins , notamment à Barateau et Caruel. Le plan cadastral de 1821 montre que les coteaux sont sillonnés par de nombreux ruisseaux : le ruisseau de Gouron, d’est en ouest, qui alimente les autres ruisseaux sud-nord . Chacun de ces ruisseaux alimente une fontaine ou un vivier. La commune présente une petite façade estuarienne mais ne possède pas de port ; en revanche, un "peyrat" est figuré sur le plan cadastral de 1821
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821. Fonds de l'archevêché, doyennes, doyenné de Bourg. Érection de Saint-Seurin-de-Bourg en succursale BIRON REGINALD, GIRAUDIN, BRUTAILS J.A. Précis de l'histoire religieuse des anciens diocèses de FERET Edouard. Statistique générale du département de la Gironde : Classification des vins , quantités récoltées par chaque propriétaire et prix de vente 1874. Dessins. Eugène Vergez. Bordeaux : Féret COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse tome 2, p. 244 GUILLON Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux p.16 JOUANNET, Vatar François. Statistique du Département de la Gironde. Bordeaux : La vigne jeune SEGUR-CABANAC Victor, comte de. Histoire de la maison de Ségur dès son origine, 876, 1908 SEGUR
    Description :
    Saint-Seurin-de-Bourg est divisée en trois zones dont les deux principales sont les coteaux au nord zone état une étroite bande de terres humides aux abords de l’estuaire. La commune est délimitée par Bayon à l’ouest, Samonac au nord, Bourg-sur-Gironde à l’est et au sud par le fleuve. Elle est traversée par la route départementale n°669, reliant Bourg à Blaye. L’habitat se concentre principalement dans Laurensanne, ont été relevées et sont généralement à la tête de domaines viticoles.
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Annexe :
    presbytère et l’école de Saint-Seurin de Bourg, paroisse où était située sa propriété de Laurensanne . Bordeaux : La vigne jeune imprimeur, 1837, p. 16 : "SAINT-SEURIN-DE-BOURG, à 2,570 mèt. au N. O. de Bourg haute est cultivée en blé. Les vins de Saint-Seurin-de-Bourg sont prisés ; ses prairies sont de très chemins vicinaux des communes de Saint-Seurin-de-Bourg et de Bayon, ces carrières ouvertes avec précaution : les communes de Saint-seurin-de-Bourg et de Bayon sont autorisées à avoir des carrières souterraines : Coderc, Dégréteau et Poujol, 1866-1869, tome 2, p. 244 : "Les communes de Samonac et Saint-Seurin de les routes de Blaye à Saint-André et de Bourg à Saint-Ciers-Lalande. Le sol, bien cultivé, est formé belle et appartient à plusieurs époques ; celle de Saint-Seurin est toute neuve et s’abrite sous une des -préfet de l'arrondissement de Blaye, 14 juillet 1825 : "sur la population de la commune de Saint-Seurin vouloir bien approuver mon arrêté qui régularisera le travail déjà fait dans la commune de Saint-Seurin
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Paysage : route descendant vers l'estuaire entre Bourg et Saint-Seurin-de-Bourg Extrait de la carte de Belleyme. IVR72_20183300474NUC1A Tableau d'assemblage du plan cadastral de 1821. IVR72_20173300109NUC1A Extrait de l'atlas du département de la Gironde, 1888. IVR72_20173300108NUC1A Carte postale (collection particulière) : vue générale prise de Caruel. IVR72_20173300115NUC1A Paysage : croupe de vigne bordant l'estuaire. IVR72_20153303572NUC2A Paysage : croupes de vignes à Bas Jappeloup. IVR72_20153303575NUC2A
  • Les moulins de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Les moulins de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg Saint-Seurin-de-Bourg
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Quatre moulins à vent sont indiqués sur les cartes de la seconde moitié du 18e siècle. Trois d'entre eux se situent dans les hameaux de Caruel et de Barateau, formant un alignement sur la première ligne de croupes face à l'estuaire. Le registre des augmentations-diminutions de la matrice cadastrale
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821. Carte de Belleyme, planche n°20 Carte de Belleyme, planche n°20, levée entre 1762-1778. Carte particulière du 54e carré de la générale des côtes du Bas-Poitou, Pays d'Aunis, Saintonge et partie de la Basse-Guyenne, par Claude Masse, 1724.
    Description :
    Deux des moulins se situent au sud, dans les hameaux de Caruel et de Barateau et le troisième se situe au nord de la commune, à proximité du domaine de Laurensanne. Ils sont bâtis sur le principe du moulin-tour, en moellon avec la pierre de taille utilisée pour les jambages et des encadrements. Aucun
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg
    Titre courant :
    Les moulins de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
  • Les maisons de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Les maisons de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg Saint-Seurin-de-Bourg
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    , telle la maison à Talbot, datée de 1889. La présence de nombreuses carrières de calcaire à Saint-Seurin également construites à l’est de l’église et de la mairie, agrandissant le bourg. Outre quelques exemples, telles qu'une maison à Preybering ou le logis de Château Plouget, le bâti domestique d’Ancien Régime n'est souvent lisible dans les maçonneries qu'à l’état de traces, repérable par le plan cadastral de 1821 ont été remaniées ou reconstruites dans la seconde moitié du 19e siècle même et dans les environs, a favorisé le mouvement de renouvellement du bâti dans la seconde moitié du Prebeyring, portant la date de 1908. Entre la fin du 20e siècle et le début du 21e quelques maisons sont
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    . Il s’agit de maisons en pierre de taille, généralement en rez-de-chaussée avec un comble à surcroît , niveau quasiment toujours ouvert par des jours demi-circulaires. L’arrière de ces maisons est généralement occupé par un chai et un cuvier sous un toit en appentis. Une dizaine de maisons de maître , isolées, sont à la tête des domaines viticoles et portent le qualificatif de "château" : les principales sont Dupeyrat-Plouget et Laurensanne. Il s’agit de demeures à étage, couvertes d’un toit à longs pans
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg
    Titre courant :
    Les maisons de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Maison au bourg, section A, parcelle n°283. IVR72_20153303639NUC2A Logis de Château Laurensanne. IVR72_20163300621NUC2A
  • Les cabanes de vignes de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Les cabanes de vignes de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg Saint-Seurin-de-Bourg
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Aucune cabane de vignes n'est figurée sur le plan cadastral de 1821. Les cabanes de vignes repérées l'essentiel, de resserre à outils ou d'abri temporaire.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Les cabanes sont installées au cœur ou en bordure des parcelles de vignes. Elles sont bâties en pierre de taille et sont traditionnellement couvertes par un toit à longs pans en tuile creuse.
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg
    Titre courant :
    Les cabanes de vignes de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Cabane de vignes à Prebeyring, section A2, parcelle n°319. IVR72_20153303550NUC2A
  • Hameau de Saint-Seurin-Vieux
    Hameau de Saint-Seurin-Vieux Saint-Seurin-de-Bourg - Saint-Seurin-Vieux - en écart - Cadastre : 1821 section unique 393, 396, 397, 400 à 407 2014 A2
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    de Saint-Seurin devient une annexe de Bayon, elle-même érigée en succursale de Bourg-sur-Gironde . Dès lors, l’ancien village devient le hameau de Saint-Seurin-le-Vieux. Entre la fin du 19e siècle et Une église paroissiale, dédiée à Saint-Seurin, est attestée dès le début du 12e siècle sur le site d'un curé, comme "la plus ancienne du Bourgeais". Le village figure sur le plan cadastral de 1831 , composé de quelques maisons organisées autour d’une cour, de l’église et du cimetière. Le lieu est décrit par le curé de Bayon, dans une lettre du 15 novembre 1837, comme "désert et peu central" et dans un "état de délabrement complet et menace d’une ruine totale et prochaine". Après la Révolution, l’église . L’usage de l’église et du cimetière est alors abandonné au profit de l’église de Bayon et du cimetière de Camillac (ancienne paroisse, rattachée à Bourg-sur-Gironde). Dès que la nouvelle église et le presbytère sont bâtis au début des années 1860 à quelques centaines de mètres plus à l'est, la municipalité est
    Référence documentaire :
    section unique Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821. Fonds de l'archevêché, doyennes, doyenné de Bourg. Érection de Saint-Seurin-de-Bourg en succursale BIRON REGINALD, GIRAUDIN, BRUTAILS J.A. Précis de l'histoire religieuse des anciens diocèses de COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    Murs :
    calcaire pierre de taille enduit
    Description :
    Le hameau, implanté sur une croupe à l’est de la commune, est organisé de part et d’autre du chemin rural n°105, en surplomb du ruisseau le Gourrou. Le bâti est réparti de chaque côté du chemin avec au nord un alignement de logis. Il comprend d’est en ouest : une première maison s’élevant sur un étage avec un étage de comble. La façade principale tournée vers le sud a son rez-de-chaussée traité en baies sont à chambranle. La porte est ornée d’une agrafe. Les fenêtres de l’étage sont surmontées d’un troisième maison, en saillie, est également à étage. Son rez-de-chaussée est totalement remanié. L’élévation maisons sont à étage. La première, sous enduit, est couronnée d’une génoise ; la seconde, en pierre de est lisible par la présence de chais et de cuviers.
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - Saint-Seurin-Vieux - en écart - Cadastre : 1821 section unique 393, 396
    Titre courant :
    Hameau de Saint-Seurin-Vieux
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Alignement de logis situé sur les parcelles n°250 à 253, vue d'ensemble depuis le sud
  • Présentation de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Présentation de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg Saint-Seurin-de-Bourg
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Tableau d'assemblage du plan cadastral de 1821. Présentation de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Église paroissiale Notre-Dame Saint-Seurin-de-Bourg - Petit - - en village - Cadastre : 1821 unique 396 2014 A2 277
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Extrait du plan cadastral : ancien bourg, 1821. Présentation de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg Extrait du plan cadastral, ancien bourg, 1821. Église paroissiale Notre-Dame
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Hameau de Barateau
    Hameau de Barateau Saint-Seurin-de-Bourg - Barateau - en écart - Cadastre : 1821 section unique 705 à 754 2017 A3
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Extrait du plan cadastral, 1821. Hameau de Barateau Extrait du plan cadastral, 1821 : section unique, 2e feuille. Hameau de Caruel
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Hameau de Marchais
    Hameau de Marchais Saint-Seurin-de-Bourg - Marchais - en écart - Cadastre : 1821 section unique 353 à 383 ; 565 à 581 2014 A3
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Extrait du plan cadastral, 1821 : section unique, 2e feuille. Hameau de Marchais
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Maison de maître, dite Château Dupeyrat-Plouget
    Maison de maître, dite Château Dupeyrat-Plouget Saint-Seurin-de-Bourg - Plouget - en écart - Cadastre : 1821 section unique 83, 84 2014 A1 131, 132
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Extrait du plan cadastral, 1821. Maison de maître, dite Château Dupeyrat-Plouget Extrait du plan cadastral, 1821. Maison de maître, dite Château Bel Air
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Maison de vigneron
    Maison de vigneron Saint-Seurin-de-Bourg - Colin - en écart - Cadastre : 1821 section unique 510 2014 A1 205
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Extrait du plan cadastral de 1821. Maison de vigneron
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Hameau de Marchais
    Hameau de Marchais Saint-Seurin-de-Bourg - Marchais - en écart - Cadastre : 1821 section unique 353 à 383 ; 565 à 581 2014 A3
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Extrait du plan cadastral, 1821 : section unique, 1ère feuille. Hameau de Marchais
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Maison de maître, dite Château Laurensanne
    Maison de maître, dite Château Laurensanne Saint-Seurin-de-Bourg - Laurensanne - route de Laurensanne - isolé - Cadastre : 1821 section unique 184, 185 et 187 2014 A1 850
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821.
    Dossier :
    Extrait du plan cadastral, 1821. Maison de maître, dite Château Laurensanne
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Presbytère, actuellement mairie
    Presbytère, actuellement mairie Saint-Seurin-de-Bourg - Petit - Cadastre : 2017 A2 278
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    la nécessité, pour le curé, de louer une maison à Bourg-sur-Gironde. Après la construction de la La documentation du 18e siècle fait régulièrement état de l’absence d’une maison presbytérale et de l’acquisition, en 1862, de la partie restante de cette parcelle pour y bâtir le presbytère. L'édifice est élevé grâce aux libéralités d'Hermine de Bellot, propriétaire du château Laurensanne. Au moment de la séparation des Églises et de l’État, le presbytère est vraisemblablement transféré dans l'ancienne école
    Référence documentaire :
    Divers mandats de paiement pour les réparations au presbytère, juillet-novembre 1899.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    L'édifice est situé à l’est de l’église. Il s’élève sur un étage carré. Les façades nord et sud d’un fronton triangulaire. Les élévations latérales ne comptent que trois travées. Le rez-de-chaussée d'un larmier souligné de denticules.
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - Petit - Cadastre : 2017 A2 278
    Annexe :
    Plaque commémorative à Hermine de Bellot, conservée dans l'église de Saint-Seurin-de-Bourg LES BONNES OEUVRES / DONT ELLE A DOTE / LA COMMUNE DE ST-SEURIN-DE-BOURG / EN FAISANT CONSTRUIRE A SES TEMOIGNAGE / DE RECONNAISSANCE ET DE VENERATION / A MADEMOISELLE / HERMINE DE BELLOT / POUR LES BIENFAITS ET
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
  • Cabane de vignes
    Cabane de vignes Saint-Seurin-de-Bourg - Prebeyring - isolé - Cadastre : 2014 A2 319
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Aucune construction ne figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1821. La cabane a probablement été construite dans la seconde moitié du 19e siècle, destinée à remiser de l'outillage pour le travail de la vigne et, temporairement, à abriter des ouvriers agricoles.
    Précision dénomination :
    cabane de vignes
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    La cabane est située en bordure d'une parcelle de vignes. Elle est bâtie en pierre de taille. Une
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - Prebeyring - isolé - Cadastre : 2014 A2 319
    Titre courant :
    Cabane de vignes
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
  • Maison
    Maison Saint-Seurin-de-Bourg - Cascarine - isolé - Cadastre : 2014 A1 189
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Plan cadastral de 1821 : aucune construction ne figure à l'emplacement des actuelles. La maison et
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - Cascarine - isolé - Cadastre : 2014 A1 189
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
  • Cimetière
    Cimetière Saint-Seurin-de-Bourg - la Pièce de Saint-Seurin - isolé - Cadastre : 1821 unique 396 2014 A1 192
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Au lendemain de la Révolution, la paroisse de Saint-Seurin-de-Bourg, devenue annexe de Bayon (elle -même succursale de Bourg), n’utilise alors plus son cimetière. Ce dernier, délaissé, est en mauvais sud de l’église), et non plus dans celui de Bayon ou de Bourg. Après quelques travaux de remise en maçon de Bourg dénommé Tanchaud, et les travaux sont achevés en février 1864. En 1921, un monument revendre le terrain de l’ancien cimetière à M. Got. Les travaux d’aménagement sont confiés à un maître commémoratif des morts de la commune pendant la Guerre de 1870 et la Première Guerre mondiale, y est érigé.
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture croix de cimetière
    Référence documentaire :
    Fonds de l'archevêché, doyennes, doyenné de Bourg. Érection de Saint-Seurin-de-Bourg en succursale Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821. Certificat de réception de travaux de clôture du cimetière,8 février 1864.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Le cimetière est situé au nord du village. Le mur d'enclos est en pierre de taille avec un portail métallique entre deux piliers. De plan carré, il est traversé par deux allées principales, au croisement desquelles se trouve la croix de cimetière en pierre. Au sud-ouest se situent le monument aux morts et un caveau dépositoire dédiés aux "Enfants de la commune morts pour la France".
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - la Pièce de Saint-Seurin - isolé - Cadastre : 1821 unique 396 2014 A1 192
    Annexe :
    Saint-Seurin-de-Bourg à l’archevêché : "Le maire de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg a l’honneur de Saint-Seurin-de-Touveiras, qui appartient à la commune de Saint-Seurin-de-Bourg ; y ensevelir les morts -Seurin-de-Bourg se compose, pour un quart de l’ancienne paroisse de Saint-Seurin-de-Touveiras unie Bourg ; que formant la commune de Saint-Seurin, nous ne sommes pas de la commune de Bourg ; que chaque commune doit pourvoir à l’inhumation de ses morts. En vain la commune de Saint-Seurin-de-Bourg réclamerait plus expédient à la commune de Saint-Seurin-de-Bourg de rétablir le service du cimetière de Saint Saint-Seurin-de-Touveiras se trouve à peu près au centre de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg, d’une qui nous appartient pour ensevelir les morts de notre commune de Saint-Seurin-de-Bourg ordonnant à obsèques des fidèles, habitants de cette commune de Saint-Seurin-de-Bourg dépendant respectivement de leurs curé de Bayon à l’archevêque : "Le cimetière de Saint-Seurin-de-Bourg, annexe de Bayon, a été dans le
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
  • Maison de vigneron
    Maison de vigneron Saint-Seurin-de-Bourg - Colin - en écart - Cadastre : 1821 section unique 510 2014 A1 205
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Genre :
    de vigneron
    Historique :
    Aucune construction ne figure à Colin sur la carte de Claude Masse de 1723. Les bâtiments sont probablement construits à partir du milieu du 18e siècle : une bâtisse isolée est mentionnée sur la carte de Belleyme dans la seconde moitié du 18e siècle. Sur le plan cadastral de 1821, les bâtiments sont répartis de part et d'autre du chemin. La matrice indique qu'ils sont alors détenus par différents fait l'acquisition de l'ensemble des bâtiments et fait reconstruire le corps de logis : le registre des augmentations-diminutions de la matrice cadastrale indique pour la parcelle n°510 une diminution de revenu en augmentation de construction d'une maison en 1879. Pour la parcelle n°525, la conversion d'une maison en bâtiment rural est enregistrée en 1869. Les différentes éditions de Bordeaux et ses vins de Cocks et Féret mentionnent le domaine entre les mains de la famille Claverie jusqu’au milieu du 20e siècle. La demeure est
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821. Carte de Belleyme, planche n°20 Carte de Belleyme, planche n°20, levée entre 1762-1778. COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Le domaine est située au sommet d’une croupe plantée de vignes. La demeure est complétée de dépendances au nord-est, d’un jardin au bout duquel s'offre une vue sur le fleuve, et d’un puits. Le corps de logis comporte un étage. La façade est animée par un bandeau médian, l’appui des fenêtres de l’étage en par un escalier en pierre. Le corps de logis est prolongée à l’est par une annexe en rez-de-chaussée , large de deux travées et couverte d’un toit à longs pans asymétriques abritant des dépendances à l’arrière. Les dépendances viticoles, séparées de la demeure, comprennent un chai et un cuvier construit perpendiculairement, ouvert par une baie de décharge sur le mur gouttereau ouest.
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - Colin - en écart - Cadastre : 1821 section unique 510 2014 A1 205
    Titre courant :
    Maison de vigneron
    Annexe :
    Matrice cadastrale - Saint-Seurin-de-Bourg État de section : parcelle n°510 : maison - Sou veuve Augmentations et diminutions : parcelle n°510 - Michel Claverie : diminution de revenu en 1853 et 1864 ; construction nouvelle d'une maison en 1869 ; démolition d'une maison en 1877 ; augmentation de construction
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Chai : élévation ouest percée d'une baie de décharge . IVR72_20153303554NUC2A
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Église paroissiale Notre-Dame Saint-Seurin-de-Bourg - Petit - - en village - Cadastre : 1821 unique 396 2014 A2 277
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    La paroisse et l'église Saint-Seurin de Arboribus en bourgeais sont attestées au début du 12e siècle dans le cartulaire de la collégiale Saint-Seurin de Bordeaux. D'après le Précis de l'histoire circonscriptions ecclésiastiques, la paroisse, alors nommée Saint-Seurin de Touveyras, est une annexe de celle de distance de l'ancienne, à l’est du bourg, selon les plans de l'architecte J. Hosteing aîné. Les travaux religieuse des anciens diocèses de Bordeaux et Bazas, cette église aurait subi un incendie au 12e siècle ; la bénédiction d'une cloche en 1584, selon le même ouvrage, semble témoigner de l'entretien de l'édifice pendant la période des guerres de Religion. La procès-verbal de visite de l'archevêque François de Sourdis du 22 mai 1618 indique le mauvais état de l'édifice :"la voûte de l’église est toute crevassée et n’est , rendant le lieu "indécent et empêche le service divin". Vers 1760, l'église est interdite. Au lendemain de la Révolution, à la suite de l’établissement des communes et du nouveau découpage des
    Référence documentaire :
    Plan cadastral de Saint-Seurin-de-Bourg, 1821. Fonds de l'archevêché, doyennes, doyenné de Bourg. Érection de Saint-Seurin-de-Bourg en succursale Registres des matrices cadastrales de Saint-Seurin-de-Bourg, 1853-1913. Visite de l'archevêque à Saint-Seurin de Touveyras, 22 mai 1702. VALETTE Jean. « Le Bourgès en 1618. Etat de la vie religieuse à partir des visites paroissiales Décret du ministère de l'instruction publique et des cultes qui érige l'église en succursale,24 Correspondance entre le sous-préfet et le préfet relative à l'approbation du projet de Certificat de réception définitive des travaux de reconstruction de l'église,10 juin 1861. Procès verbal de réception définitive des travaux de réparations au clocher de l'église,8 juillet BIRON REGINALD, GIRAUDIN, BRUTAILS J.A. Précis de l'histoire religieuse des anciens diocèses de
    Représentations :
    Clés de voûtes des bras du transept : au sud, armoiries du cardinal Donnet : d'azur à la bande d'or avec les houppes latérales ; au nord, armoiries de la famille de Bellot : d'or à deux lions affrontés de gueules, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'argent.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    L’édifice de style néo-roman est bâti en pierre de taille. De plan en croix latine, il est composé clocher-porche de plan carré, voûté d’ogives. Il est encadré de contreforts et couvert d’une flèche engagées à chapiteau feuillagé. Les baies sont encadrées de colonnettes. Deux cordons moulurés soulignent , longue de trois travées, est voûtée en berceau sur doubleaux. De part et d'autre de l'entrée, dans une niche, sont fixées deux plaques en marbre : celle au sud est dédiée à la mémoire des morts de la Première Guerre mondiale ; celle au nord a été apposée en reconnaissance à mademoiselle de Bellot, pour sa contribution à la construction de l’édifice. Le chœur, fermé par une grille, est terminé par une abside voûtée en cul-de-four. Les clés de voûtes des bras du transept sont sculptées d'armoiries. Les chapelles sont voûtées en cul-de-four et percées d’une baie cintrée. Le transept communique avec les sacristies
    Localisation :
    Saint-Seurin-de-Bourg - Petit - - en village - Cadastre : 1821 unique 396 2014 A2 277
    Annexe :
    presbytère et l’école de Saint-Seurin de Bourg, paroisse où était située sa propriété de Laurensanne Registre de délibérations du 7 janvier 1847 au 23 décembre 1877, AM de Saint-Seurin-de-Bourg de Saint-Seurin-de-Bourg sont admis gratuitement. [...] Le conseil municipal adopte à l'unanimité". visiter l’église paroissiale Saint-Seurin de Touveiras en Bourgès vu nous avons été reçu aux formes Plaque commémorative à Hermine de Bellot, conservée dans l'église de Saint-Seurin-de-Bourg Saint-Seurin-de-Bourg à l’archevêché : "Le maire de la commune de Saint-Seurin-de-Bourg a l’honneur de Saint-Seurin-de-Touveiras, qui appartient à la commune de Saint-Seurin-de-Bourg ; y ensevelir les morts -Seurin-de-Bourg se compose, pour un quart de l’ancienne paroisse de Saint-Seurin-de-Touveiras unie Bourg ; que formant la commune de Saint-Seurin, nous ne sommes pas de la commune de Bourg ; que chaque commune doit pourvoir à l’inhumation de ses morts. En vain la commune de Saint-Seurin-de-Bourg réclamerait
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Statue de saint Seurin. IVR72_20163300659NUC2A Statue de saint Seurin : signature. IVR72_20163300658NUC2A choeur : vitrail, saint Severinus. [saint Seurin]. IVR72_20163300651NUC2A Extrait du plan cadastral, ancien bourg, 1821. IVR72_20153303566NUC1A Carte postale (collection particulière) : vue intérieure de l'église, début 20e siècle Plaque commémorative de la Première Guerre mondiale. IVR72_20163300665NUC2A Plaque commémorative à Hermine de Bellot pour la reconstruction de l'église. IVR72_20163300666NUC2A Chœur : vitrail, saint Joseph. IVR72_20163300649NUC2A Transept nord : clé de voûte ornée d'armoiries, probablement celles de Mlle de Bellot Transept sud : clé de voûte ornée des armoiries du cardinal Donnet. IVR72_20163300663NUC2A
1 2 3 4 28 Suivant