Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tabernacle du maître-autel
    Tabernacle du maître-autel Montsoué - Bahus-Juzanx - en écart
    Historique :
    doreur aturin Roquegeoffre (ou Roquejoffre) restaura le tabernacle, refit entièrement sa dorure, remplaça Béarn ou d'Asté en Bigorre. En 1844, tandis que le marbrier Spazzi remplaçait le tombeau d'autel, le
    Représentations :
    surfaces lisses de la façade de l'armoire eucharistique ; quadrillage ou croisillons imitant un treillage
    Auteur :
    [doreur] Roquejoffre ou Roquegeoffre
    Annexe :
    Roquegeoffre. / En même temps furent achetés quatre beaux bouquets pour l'autel de la Sainte Vierge, quatre
  • Ensemble du maître-autel (autel, gradin, tabernacle, retable, 4 chandeliers et croix d'autel)
    Ensemble du maître-autel (autel, gradin, tabernacle, retable, 4 chandeliers et croix d'autel) Montsoué - Bahus-Juzanx - en écart
    Historique :
    Roquegeoffre (ou Roquejoffre), d'Aire-sur-l'Adour, qui refit à neuf la dorure du tabernacle, remplaça quelques fut exécuté en 1735 par le menuisier ou sculpteur Garat (inconnu par ailleurs), comme l'indique une nommé Spazzi" : ce nom peut désigner l'un ou l'autre des frères Spazzi, Alexandre (1803-1859) et Louis signé, est lui aussi datable du milieu ou de la seconde moitié du XIXe siècle, tant par son iconographie
    Auteur :
    [doreur] Roquejoffre ou Roquegeoffre
    Annexe :
    concerne les boiseries et sculptures de l'autel fut réparé par un doreur d'Aire nommé Roquegeoffre. / En la sacristie. Le plafon du dessus (?) de l'autel, la voûte avait été anciennement blanc[...], mais
  • Ensemble du maître-autel (autel, gradin, tabernacle, statue de saint Martin et sa console)
    Ensemble du maître-autel (autel, gradin, tabernacle, statue de saint Martin et sa console) Doazit - Le Mus - en écart
    Historique :
    marché de 310 francs avec le doreur Roquejoffre, d'Aire-sur-l'Adour, pour la livraison de deux tombeaux -autel actuel serait l'un des deux fournis par Roquejoffre. Malgré la polychromie tardive du meuble, qui portant la marque du fabricant toulousain François-Dominique Monna (1849-1907) ou de ses successeurs
    Auteur :
    [fabricant de mobilier religieux] Roquejoffre ou Roquegeoffre
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin du Mus
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin du Mus Doazit - en écart - Cadastre : 2014 G 426
    Historique :
    1841, le mobilier est progressivement reconstitué : en 1843, le doreur Roquejoffre d'Aire-sur-l'Adour . L'ensemble ne connaît par la suite que peu de changements ou d'ajouts, hormis celui d'une seconde cloche en du XVIIIe siècle est alors déplacé sur l'autel de la Vierge, il remplace une armoire eucharistique acquis en 1859 et une garniture d'autel de 1853 (ou 1894 ?). En revanche, le calice acheté par la
    Auteur :
    [doreur] Roquejoffre ou Roquegeoffre
    Annexe :
    deniers de l’Église. Elle n'a aucune attribution légale aux yeux de l'autorité civile ou administrative vitraux". Des deux fenêtres du collatéral sud, l'une fut refaite ou restaurée en 1854 par le même . 20114000956NUC2A) 2e moitié 19e s. (1853 ou 1894 ?). Laiton et bronze dorés. Style néoclassique. Base triangulaire
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean d'Aulès
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean d'Aulès Doazit - en écart - Cadastre : 2014 B 481-482
    Historique :
    chapelle de saint Bernard ou du Domec (1435) et de celle de saint Sébastien (fin du XVe ou début du XVIe l'orfèvre saint-severin Étienne Ier Affre, ou encore le "soleil" (ostensoir) fourni en 1755 par son fils
    Auteur :
    [doreur] Roquejoffre ou Roquegeoffre
    Annexe :
    et comme cette somme pourroit être divertie par quelque accident, ou diminuée par le rabais des
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Doazit - en village - Cadastre : 2014 H 282
    Historique :
    -être du XVIe ou du XVIIe siècle, dont l'une a récemment été apportée de l'annexe d'Aulès. La quasi ; l'ancien maître-autel en bois, restauré et redoré à neuf en 1842 par le doreur Roquejoffre d'Aire (pour 670 ou 800 francs), est remplacé en 1874 par un nouveau meuble néogothique dû au maçon Pascal Castéra. Le , installé en 1867-1868 par le Toulousain Dominique Rigaud et complété par un ou deux vitraux de son liturgiques en argent dus à des orfèvres parisiens comme P.-H. Favier, Demarquet frères ou Trioullier et fils (ciboire offert par Napoléon III en 1867) ou lyonnais comme L. et P. Gille, Berger et Nesme ou Favier
    Auteur :
    [doreur] Roquejoffre ou Roquegeoffre
    Annexe :
    une étoile jaune à la croisée. B) 2 lancettes en arc brisé à losanges ou croisillons bleus. d = 50 burettes et 2 burettes [sacristie] (ill. 20144001297NUC2A) 2e moitié 19e s. Verre moulé, laiton ou cuivre nervurées ou palmettes sur le culot, godrons sur l'épaulement. Seau : h = 20 (18 sans les anses) ; d = 18,5 Roquejoffre, d'Aire-sur-l'Adour (il reçut pour ces travaux 200 francs le 4 août 1842, 100 francs le 14
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Mées - en village
    Auteur :
    [doreur] Roquejoffre ou Roquegeoffre
    Annexe :
    six chandeliers dorés (75 fr.) et d’une croix dorée (18 fr.) au doreur Roquejoffre, d’Aire (qui dora pilastres ou consoles, décoré d’une sculpture entre elles qui représente des emblèmes de la religion turquin, tablettes des gradins en lumachelle ou en gris. Base du tabernacle brèche africaine. Corps du
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx Montsoué - Bahus-Juzanx - en écart
    Historique :
    maître-autel entraîne sa restauration par le doreur aturin Roquejoffre (ou Roquegeoffre) et le postérieur d'une ou deux décennies. La vitrerie, hétérogène, comporte des verrières du Nancéien Ernest Stelzl
    Annexe :
    dt Babus, ou tous les parroissiens de Sarraziet et de Babus s'assemblent, d'autant que l'église du dt l'art. 280 des statuts, sont inscrits : 1° les usages, coutumes, traditions de la paroisse avec boiseries et sculptures de l'autel fut réparé par un doreur d'Aire nommé Roquegeoffre. / En même temps plafon du dessus (?) de l'autel, la voûte avait été anciennement blanc[...], mais c'était fort dégradé place devant l'église, qui s'étendait jusque contre les maisons, était un mur fermant cette place, ne entièrement enlevés et vendus en partie ou en partie employés à d'autres réparations. Le nouveau clocher fut table de communion ou le balustre fut aussi renouvelé en 1837 et changé de place, il fut reculé leur clocher / qu'ils reposent en paix." h = 110,5 ; la = 55. Tabernacle [sacristie] 1ère moitié ou environ ; d = 50 environ. État : électrifié. Armoire [sacristie] 4e quart 19e s. Sapin ou pin teinté faux ; pieds en sabot ; plateau à rive droite. Commode [sacristie] Milieu 19e s. (ou copie 20e s. ?). Bois
  • Église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx
    Église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx Montsoué - Bahus-Juzanx - en écart - Cadastre : 2017 B 1016
    Annexe :
    dt Babus, ou tous les parroissiens de Sarraziet et de Babus s'assemblent, d'autant que l'église du dt du XIe ou XIIe siècle. Agrandie et modifiée au XVe siècle et détruite en partie au moment des guerres l'art. 280 des statuts, sont inscrits : 1° les usages, coutumes, traditions de la paroisse avec boiseries et sculptures de l'autel fut réparé par un doreur d'Aire nommé Roquegeoffre. / En même temps plafon du dessus (?) de l'autel, la voûte avait été anciennement blanc[...], mais c'était fort dégradé place devant l'église, qui s'étendait jusque contre les maisons, était un mur fermant cette place, ne entièrement enlevés et vendus en partie ou en partie employés à d'autres réparations. Le nouveau clocher fut table de communion ou le balustre fut aussi renouvelé en 1837 et changé de place, il fut reculé compose d'une grande nef et d'un collatéral au bout duquel un clocher ou tourelle de forme carrée. Ce clocher est lézardé en plusieurs endroits et il est en surplomb des deux tiers de son épaisseur. D'où il
1