Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 118 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Ménesplet - en village - Cadastre : 1844 B3 299 1989 B3 151
    Référence documentaire :
    Projet d'agrandissement de l'église Saint-Jean-Baptiste de Ménesplet, 1872 (architecte Jules Mandin). p. 44-45. SECRET Jean. Les églises du Ribéracois. Périgueux : éditions Fontas, 1958.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Vocables :
    Saint-Jean-Baptiste
    Illustration :
    Projet d'agrandissement de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, plan, 1872 (12 O 292 Projet d'agrandissement de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, façade occidentale et son Projet d'agrandissement de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, élévation orientale, 1872 (12 Projet d'agrandissement de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, coupe longitudinale, 1872 (12 Projet d'agrandissement de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, coupe transversale du chevet
  • Ferme, prieuré de bénédictins, dit prieuré Saint-Jean-Baptiste
    Ferme, prieuré de bénédictins, dit prieuré Saint-Jean-Baptiste Échourgnac - Plaisance - isolé - Cadastre : 1997 G2 244
    Titre courant :
    Ferme, prieuré de bénédictins, dit prieuré Saint-Jean-Baptiste
    Appellations :
    prieuré Saint-Jean-Baptiste
    Vocables :
    Saint-Jean-Baptiste
  • Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le Roy
    Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le Roy Montignac - rue du Quatre-Septembre - en ville - Cadastre : 1813 D 185 2011 AR 159
    Référence documentaire :
    Dossier de protection de l’hôpital Saint-Jean Centre de documentation, Direction régionale des Photographies de l’ancien hôpital Saint-Jean, vers 1966-1970. Dossier Montignac-sur-Vézère (Centre p. 99-103. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse . MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac : impr. d’E
    Titre courant :
    Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le
    Vocables :
    Saint-Jean
    Illustration :
    la chapelle Saint-Jean figurés dans le barry du Chap del Pont, au sud. IVR72_20132403003NUC2A
  • Chapelle Saint-Jean, puis église paroissiale Saint-Georges de Brenac ou église du prieuré, actuellement centre culturel
    Chapelle Saint-Jean, puis église paroissiale Saint-Georges de Brenac ou église du prieuré, actuellement centre culturel Montignac - quartier du Barry - rue du Quatre-Septembre - en ville - Cadastre : 1813 D1 191 2011 AR 160
    Historique :
    . L'église de l'hôpital abrite la cloche fondue vers 1565 pour le couvent des Cordeliers sur ordre de Jean de
    Référence documentaire :
    Hôpital Saint-Jean. Deux vues perspectives, conservation des monuments historiques, Périgueux, 15 p. 66, 99-100 et 103. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac
    Titre courant :
    Chapelle Saint-Jean, puis église paroissiale Saint-Georges de Brenac ou église du prieuré
    Vocables :
    Saint-Jean
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'ancien hôpital Saint-Jean et de l'église du prieuré. IVR72_19842400067Z
  • Maison du professeur Faurel
    Maison du professeur Faurel Montignac - Beynaguet - rue de Versailles rue des Jardins - en ville - Cadastre : 1813 G 114 2011 AP 826
    Historique :
    chirurgien Jean Faurel (1919-1965) a habité dans cette maison, comme le rappelle la plaque apposée sur le
    Auteur :
    [habitant célèbre, propriétaire] Faurel Jean
  • Maison
    Maison Montpon-Ménestérol - 18 avenue Jean Moulin - en ville - Cadastre : 1994 AC 36
    Description :
    Maison située à l'angle de l'avenue Jean Moulin et de la place Georges Clémenceau. L'édifice est
    Localisation :
    Montpon-Ménestérol - 18 avenue Jean Moulin - en ville - Cadastre : 1994 AC 36
  • Chapelle funéraire des Montardy
    Chapelle funéraire des Montardy Montignac - Brenac - en écart - Cadastre : 2011 BI 98
    Historique :
    cette famille. Éclairant le chœur, la verrière de l'Assomption est l’œuvre du peintre-verrier Jean monument abrita les tombeaux de la famille Daussel-Montardy jusqu'au décès de Jean de Montardy en 2005.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Besseyrias Jean
    Illustration :
    Verrière de L'Assomption, de Jean Besseyrias. IVR72_20122401049NUC2A
  • Château de Sauveboeuf
    Château de Sauveboeuf Aubas - Sauveboeuf - isolé - Cadastre : 2015 AB 01 1813 B1 2
    Historique :
    passe au milieu du siècle à Jean II de Ferrières, qui fait une brillante carrière à la cour de France et mineur, Jean III de Ferrières. Celui-ci fait un mariage qui lui est fort favorable le 3 octobre 1595 avec destructions intervenues au cours de la guerre de Cent Ans. Jean de Ferrières, après avoir été fait chevalier d'Excideuil et de Hautefort. Partisan de Gaston d’Orléans qu’il tente de soutenir en levant des troupes, Jean
    Référence documentaire :
    Rachat des justices de Bars et Saint-Michel, par Jeanne d'Albret, reine de Navarre, au seigneur de -1567). Rachat des justices de Bars et Saint-Michel, par Jeanne d'Albret, reine de Navarre, au seigneur Jean [III] de Ferrières, écuyer, fils mineur de feu Jean [II] de Ferrières, 12 septembre 1572 . Procuration donnée par Gilles de Noailles pour accepter la tutelle de Jean [III] de Ferrières, écuyer, fils mineur de feu Jean [II] de Ferrières, 12 septembre 1572. Gilles de Blignières en 1996), E04. Sentence du sénéchal du Périgord pourvoyant aux tuteurs de Jean [III ] de Ferrières, écuyer, fils mineur de feu Jean [II] de Ferrières, 1er octobre 1572. Sentence du sénéchal du Périgord pourvoyant aux tuteurs de Jean [III] de Ferrières, écuyer, fils mineur de feu Jean [II . Acte d’acquisition par Jean de Ferrières, seigneur de Sauvebœuf, de la haute, moyenne et basse justice 951, pièces n° 6-9. Acte d’acquisition par Jean de Ferrières, seigneur de Sauvebœuf, de la haute
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Ferrières Jean de
  • Ancienne chapelle Saint-Antoine, devenue église Notre-Dame, puis église paroissiale
    Ancienne chapelle Saint-Antoine, devenue église Notre-Dame, puis église paroissiale Beauregard-de-Terrasson - rue de l'Eglise - en village - Cadastre : 1825 B1 288 1988 AB 148
    Historique :
    Le vicomte de Limoges, Jean de Bretagne, fonde la "chapelle" de Beauregard en 1309. Le petit parrain Jean-Baptiste, comte d'Abzac, juge de paix, et pour marraine Françoise Virginie, comtesse de au peintre verrier Jean Besseyrias, actif à Périgueux entre 1871 et 1884. Enfin, les travaux suivants
    Référence documentaire :
    . Fondation de la chapelle de Beauregard par Jean de Bret, 1309.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Besseyrias Jean
  • Lycée Alcide-Dusolier
    Lycée Alcide-Dusolier Nontron - 1 bis avenue Jules-Ferry - Cadastre : 2018 AZ 222, 224
    Historique :
    Laforest, ancien ministre, conseiller général, était le père d'Odette mariée à Jean-François Guédy " (1980), un tableau de Jean Chaintrier ("Paysages urbains"), peint vers 1990, acheté en 1996 par le
    Auteur :
    [architecte] Guedy Jean-François [peintre] Chaintrier Jean
    Illustration :
    Oeuvres du 1% artistique. Agora. Tableau de Jean Chaintrier [vers 1980 selon l'auteur
  • Château de Coulonges
    Château de Coulonges Montignac - Coulonge - isolé - Cadastre : 1813 B2 907 à 909 2011 AH 119
    Historique :
    Le "castrum de Colongis" est attesté dès 1116 et appartenait à l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem . Par le mariage de leur fille unique Gabrielle de Sédières avec Jean-François Chapt de Rastignac en
    Référence documentaire :
    Permission accordée par Charles, duc d’Orléans, à Jean Elias, seigneur de Coulonges, de faire faire Pièces 8-144. Récapitulatif des donations faites par Jean de Bretaigne, comte de Périgord, à Jean MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. MARQUAY, Jean p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Représentations :
    de Coulonges par le mariage de Jean de Lastours avec Jeanne Hélie de Coulonges en 1452)
    Texte libre :
    l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem (Gourgues). A la fin du XIVe siècle, le "fortalicium" de Coulonges famille de Hélie. Jean Hélie obtient plusieurs donations et autorisations, d’abord de Charles, duc d’Orléans, puis de Jean de Bretagne, comte de Périgord, notamment de guet et de justice. Ces mentions leur fille unique Gabrielle de Sédières avec Jean-François Chapt de Rastignac en 1625, le domaine entre 611. Permission accordée par Charles, duc d’Orléans, à Jean Elias, seigneur de Coulonges, de faire . Récapitulatif des donations faites par Jean de Bretaigne, comte de Périgord, à Jean Hélie, seigneur de Coulonges , pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac : impr. d’E. Leymarie, 1938. SECRET Jean. Le
  • Église Sainte-Marie dite église du Plot puis église paroissiale Saint-Pierre
    Église Sainte-Marie dite église du Plot puis église paroissiale Saint-Pierre Montignac - place Carnot - en ville - Cadastre : 1813 C2 77 2011 AP 108
    Référence documentaire :
    Procès-verbal d’adjudication des travaux de la nouvelle église paroissiale par Jean Périer, 30 p. 53, 83, 93 à 96 MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac
    Auteur :
    [entrepreneur] Périer Jean
    Illustration :
    par saint Pierre et saint Jean à la porte du Temple. IVR72_20122401188NUC2A
  • Mairie
    Mairie Montignac - 2 place Yvon Delbos - en ville - Cadastre : 2011 AR 121
    Historique :
    l'entrepreneur Jean Lapeyre pour la reconstruction du perron de la porte d'entrée principale. En 1884, de sont de nouveau adjugés à Jean Lapeyre. En 1901-1902, le bureau des postes est installé dans le
    Auteur :
    [entrepreneur] Lapeyre Jean
  • Château de la Grande Filolie
    Château de la Grande Filolie Saint-Amand-de-Coly - la Grande Filolie - isolé
    Historique :
    probablement à attribuer à Jean de Beaulieu, qui est attesté comme seigneur de La Filolie dès 1581 et rend chapelle est bâtie à proximité, au sud de la cour. Le 17 février 1665, Jean III de Beaulieu, seigneur de la Filolie, de Gaubert et de Paulin, fils de Jean II et de Marguerite de Souliac, contracte une alliance avec
    Référence documentaire :
    P. 109-110 BELINGARD Jean-Marie. Le Périgord des maisons fortes. Périgueux: Pilote 24, 1999. p. 232-233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Annexe :
    . IVR72_20182403033NUC2A) "[fol. 1r°] Aujourd'huy neuf avril mil huit cents neuf, nous, Jean Requier, notaire impérial à ANNEXE I : Inventaire après décès de Jean de Beaulieu, seigneur de La Filolie, dressé au château de La Filolie, 1692 (AD Dordogne. 3 E 2286). Inventaire après décès des papiers et biens meubles de Jean establi Mr Jean Calmine Laporte, prestre et prieur de Monbrun, faisant pour dame Ipolite Angele de Salaignac, vefve de messire Jean de Beaulieu, seigneur de La Filolie et autres places suivant sa procuration laquelle est le contract de mariage de deffunct noble Jean de Beaulieu, seigneur de La Filolie, avec dame . [fol. 1v°] Plus, autre contract de mariage de [partie manquante : messi]re Jean [de Beaulieu, seigneur general et Izac, greffier, cotté par lettre [C]. Plus, un testament mutuel d’entre Jean de Beaulieu deffuncte dame Margueritte de Souilhac, dame de La Filolie, et messire Jean de Beaulieu, seigneur de La deffunct messire Jean de Souilhac de Monmege, colonnel des cent suisses, du huictiesme may mil six cens
    Texte libre :
    , seigneur de La Filolie" (Annexe I : fol. 11v°, mention). Son fils aîné, Jean, épouse Marie de Doublet le 2 , Jean de Beaulieu, qui est attesté comme seigneur de La Filolie dès 1581 (Bulletin SHAP, tome XI [1884 de 1595, Cadillac à partir de 1598, etc.). Un contexte très favorable pour Jean de Beaulieu à cette très fils mariage avec Marguerite de Souillac de Montmège le 14 février 1640 ; mais Jean meurt peu fils, Jean III de Beaulieu, seigneur de la Filolie, de Gaubert et de Paulin, contracte lui aussi une : Laffitte Reprints, 2006), tome 1, p. 209. - SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières . 132-133. - BELINGARD Jean-Marie. Le Périgord des maisons fortes. Périgueux: Pilote 24, 1999, p. 109
  • Repaire noble de Lascaux, puis Fon Laroche
    Repaire noble de Lascaux, puis Fon Laroche Montignac - Fon Laroche - isolé - Cadastre : 1813 D4 1497 2011 BE 154
    Historique :
    siècle. La description la plus ancienne conservée du domaine date du 30 décembre 1667 : à ce moment, Jean domaine noble de Lascaux" à Jean de Labrousse, sieur du Rocq, moyennant la somme de 11 000 livres. En 1768
    Référence documentaire :
    Pièce 8-93 : Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de /8-128. Vente du domaine de Lascaux par Marguerite de Reilhac à Jean Labrousse, 1711. AD Dordogne p. 371. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à Henri de Navarre Périgord. Tome XXV (1898), p. 371-376. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Annexe :
    Extrait de l'aveu rendu par Jean de Reilhac pour la seigneurie de Lascaux au comte d'Hautefort, 30 septembre 1667. ANNEXE Montignac, 30 décembre 1667 EXTRAIT DE L’AVEU RENDU PAR JEAN DE REILHAC POUR LA
    Texte libre :
    noble de Lascaux » à Jean de Labrousse, sieur du Rocq, moyennant la somme de 11 000 livres. Ce destruction d’une partie des deux ailes. Après le décès de Jean de Labrousse en 1725, son fils, également prénommé Jean (vers 1691-1776), rend l’hommage du fief au marquis d'Hautefort (1729). Traversant semble-t le 19 septembre 1667 par Jean de Reilhac (cf. annexe), carte de Belleyme levée en 1768, et plan rochers, et dont le texte de l’aveu rendu par Jean de Reilhac précise le couvert paysager, formé de domaine de Lascaux par Marguerite de Reilhac à Jean Labrousse, 1711 (mention). AD Dordogne, 3 E 2244 , Tardif notaire royal. Actes notariés concernant Jean Labrousse seigneur de Lascaux, 1768 AD Dordogne, 60 . nationale, 1873, p. 171. CHAMPEVAL, Jean-Baptiste. Hommages du comté de Périgord en 1541 rendus à Henri roi archéologique du Périgord, t. 25, 1898, p. 371 SECRET, Jean. Le Périgord. Châteaux, manoirs et gentilhommières . Annexe Montignac, 30 décembre 1667 EXTRAIT DE L’AVEU RENDU PAR JEAN DE REILHAC POUR LA SEIGNEURIE
    Illustration :
    Extrait de l'aveu rendu par Jean de Reilhac pour son domaine de Lascaux, 1667 Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Plan restitué du domaine de Lascaux en 1667 d'après l'aveu rendu par Jean de Reilhac (sur fond de
  • Repaire noble du Planchat, autrement appelé de Péchalmourgue, puis château
    Repaire noble du Planchat, autrement appelé de Péchalmourgue, puis château Montignac - le Planchat - isolé - Cadastre : 1813 D 1161 2011 AW 53
    Référence documentaire :
    AD Dordogne. 40 H 2. Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de Montignac, 14 juillet 1651 Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de AD Dordogne. 40 H 2. Testament de Jean Boussier, escuier, seigneur du Peuchalmorgue, et de Catherine de Sainct Exupéry, 5 mars 1656 Testament de Jean Boussier, escuier, seigneur du Peuchalmorgue et AD Dordogne. B 1460. Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Texte libre :
    documents, la question reste ouverte. En 1650, on trouve "Jean de Boussier, escuier, seigneur du Planchal . détruit lors de l’incendie de 1908) AD Dordogne. 40 H 2. Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de Montignac, 14 juillet 1651 AD Dordogne. 40 H 2. Testament de Jean , sieur de la Vigerie, de son moulin de Peuchalmorgue. 1679. AD Dordogne. B 1460. Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 AD Dordogne. 2 E 220. Mémoire généalogique des messieurs de Boussiers
  • Maison noble, puis ferme du Coder
    Maison noble, puis ferme du Coder Saint-Amand-de-Coly - le Coderc - isolé - Cadastre : 1818 D1 183, 186, 189 1986 ZO 87
    Historique :
    partir du 12 juillet 1649 : à cette date, "Me Jean Bailhot, juge de la jurisdiction de Coly, demeurant au repaire du Couderc, parroisse de Saint-Amand", fils de Jean Bailhot et de damoiselle Jeanne de La Serre , damoiselle, fille de feu Jean Chapon, sieur de Prezelier, et Jeanne "de Reniac" (AD Dordogne, 3 E 2267). On retrouve ce même "Me Jean de Baillot, sieur du Coderc" et "du Verdier" comme "juge de Saint-Amand" en 1676
    Référence documentaire :
    Contrat de mariage de Me Jean Bailhot, sieur du Couderc, avec Catherine de Chapon, 12 juillet 1649
  • Église paroissiale Saint-Cyr et Sainte-Julitte
    Église paroissiale Saint-Cyr et Sainte-Julitte Aubas - en village - Cadastre : 1995 ZD 170 1813 C 65
    Historique :
    l'église, sans doute à la fin du XVe siècle, si l'on en croit le testament de 1503 de Jean de Ferrières
    Référence documentaire :
    p. 163-167 SECRET Jean."Le rétable mutilé d'Aubas" SECRET Jean."Le rétable mutilé d'Aubas". La
  • Lotissements HLM - Cité les Colonnades et Cité l'amphithéâtre
    Lotissements HLM - Cité les Colonnades et Cité l'amphithéâtre Montignac - Les Abattoirs - - en écart - Cadastre : 2018 BN 362 à 365 et 488 à 492
    Référence documentaire :
    TONKA Hubert, SENS Jeanne-Marie. Bernard, Saillol, architecte, HLM Montignac. TONKA Hubert, SENS Jeanne-Marie. Bernard, Saillol, architecte, HLM Montignac. Paris, Editions du Demi-Cercle, 1987.
  • Église paroissiale Saint-Barthélemy
    Église paroissiale Saint-Barthélemy Saint-Barthélemy-de-Bellegarde - en village - Cadastre : 1843 D2 644 1963 AB 111-112
    Historique :
    étaient projetées, ainsi que des destructions, comme celle du mur de la façade occidentale. Jean Secret
    Référence documentaire :
    p. 54. SECRET Jean. Les églises du Ribéracois. Périgueux : éditions Fontas, 1958.
    Description :
    du vaisseau, dédiées à saint Jean l’Évangéliste et à la Vierge. L'édifice est bâti en brique enduite
1 2 3 4 6 Suivant