Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 137 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tombeau de Jean-Baptiste Alfred Emptoz-Lacote
    Tombeau de Jean-Baptiste Alfred Emptoz-Lacote Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville
    Inscriptions & marques :
    Épitaphe (sur la face du socle de la colonne) : A LA MÉMOIRE D'UN FILS CHÉRI / JEAN BAPTE ALFRED
    Historique :
    Le tombeau de la famille Emptoz-Lacote fut érigé après le décès prématuré de Jean-Baptiste Alfred (1834-1858), comme l'indiquent l'épitaphe et la colonne brisée, symbole traditionnel d'une vie fauchée
    Représentations :
    chapelet en médaillon et entourée de rinceaux, le tout en bas relief.
    Description :
    semelle dallée et surmontée à la tête par un socle ou stèle parallélépipédique portant une colonne brisée.
    Titre courant :
    Tombeau de Jean-Baptiste Alfred Emptoz-Lacote
    Appellations :
    de Jean-Baptiste Alfred Emptoz-Lacote
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges Saint-Geours-d'Auribat - en village
    Historique :
    , offert par les époux Vanoosterom, et un Saint Jean-Baptiste pour les fonts baptismaux) ainsi que la décoration générale de l'église et la restauration d'un tableau de Sainte Madeleine. En août de la même année plâtre peint dont il réclame le remplacement), les autels de la Vierge et de sainte Madeleine (dont il double face du XVIIe siècle à l'effigie des saints Georges et Jean l’Évangéliste (en réalité une bannière de sacristie du début du XIXe siècle. La totalité du mobilier et du décor porté a été acquis ou exécuté pour le nouvel édifice, l'année même ou peu de temps après son achèvement : maître-autel et autels secondaires par le marbrier L. Géruzet de Bagnères-de-Bigorre, chaire à prêcher, verrières figurées et Delestan en 1877 et par son frère Gustave en 1893. Plusieurs statues de série (dont une Jeanne d'Arc d'après le célèbre modèle d'A. Besqueut) sont acquises au tournant des XIXe et XXe siècles. En 1943, le . Jolivet) et lyonnais (L. et P. Gille) de la seconde moitié du XIXe siècle et des débuts du siècle suivant.
    Référence documentaire :
    État des revenus des fabriques extérieures et intérieures en 1808 (1809). Dons et legs à la fabrique (1839-1884) : Pierre Vanoosterom et Jeanne Fillon Labat (1839-1846 Ornements rouges (n° 3 et 4) : les chasubles. Diapositive, 1991.
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils [éditeur] Mame Alfred [fabricant marchand] Colomiès et Cabanes
    Annexe :
    romain. 1923. Titre : « Missale romanum […] / Turonibus, Typis Alfredi MAME et filiorum / [...] MCMXXIII 19e s. Chêne teinté et ciré. Confessionnal à trois loges, sur degré de plan trapézoïdal. Loge centrale trilobé, avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie. Décor de style néogothique : réseau quadrilobé sur la claire-voie du battant central, arcs brisés jumelés sur la partie pleine, gâble à crochets et . Chêne et pin ou sapin. Meuble à deux corps : commode-chasublier à partie centrale saillante avec deux battants juxtaposés ouvrant sur une série de tiroirs superposés, et deux tiroirs sur battants, et des autant de placards et surmontant un tiroir sous battant. h = 270 ; la = 250 (dimensions approximatives -Dieu à armoire. h = 65 ; h = 65. Ensemble d'un fauteuil et de 4 tabourets de célébrant [chœur] 1er Empire. Fauteuil et tabourets : pieds tournés en balustre. Ensemble de 4 lustres d’église [chœur , chapelles latérales] (ill. (ill. 20134001354NUC2A et 20134002907NUC1A) 2e moitié 19e s. Laiton doré, verre
    Illustration :
    Seau à eau bénite et goupillon. IVR72_20134001426NUC2A Ornements rouges (n° 3 et 4) : les chasubles (en 1991). IVR72_20134002922NUC1A tableau de saint Jean pour les fonts et réparation du tableau de sainte Madeleine. IVR72_20154001194NUC2A -Geours-d'Auribat) : recettes de 1843, reçu de M. et Mme Vanoosterom pour le tableau de saint Georges
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens Bégaar - en village
    Historique :
    maître-autel une statue (ou tableau ?) de saint Pierre aux liens et dans les chapelles latérales deux autels dédiés à la Vierge et à saint Michel. La monographie paroissiale rédigée vers 1887 par le curé , patron de la paroisse, dans le chœur (maître-autel), à la Vierge dans le collatéral nord et à saint Joseph depuis le milieu des années 1970) - une réalisation du début du XIXe siècle - et surtout l'ancien l'autel de saint Joseph déjà cité (ancien autel de la Vierge), des fonts baptismaux de marbre et peut-être bénitiers en marbre et d'un nouvel autel (apparemment supprimé en 1976). La chaire à prêcher "en bois de pin , à abat-voix [et] escalier droit" signalée en 1906 et supprimée après Vatican II datait probablement objets cultuels sortis aux XIXe et XXe siècles de fabriques parisiennes (M. Chéret) et surtout lyonnaises (Favier frères, L. et P. Gille, L. Guillat, L'Art catholique lyonnais), ainsi qu'un vestiaire complet aux
    Référence documentaire :
    AD Landes. 70 V 37/7. Dons et legs à la fabrique (1809-1892) Dons et legs à la fabrique (1809-1892 cathédrale de Dax. "Liber Rubeus" (XIe-XIIe siècles). Texte édité, traduit et annoté par Georges Pon et Jean Cabanot. Dax : Comité d'études sur l'histoire et l'art de la gascogne, 2004. tome I, 1968, p. 61 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils [imprimeur-éditeur] Mame Alfred
    Annexe :
    reverendissimi D.D. archiepiscopi et cleri / M.D.CCC.LXXVIII". D. Missel romain (n° 2). Alfred MAME et fils graduel ci-dessus. C. Missel romain (n° 1). Alfred MAME, Tours, 1878. Reliure en cuir rouge, dos à cinq : livre, tiare et clés dans des rinceaux] / Turonibus / Typis A. Mame, typographi / illustrissimi ac : "Missale romanum [...] / [armes de Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi Mame et filiorum / Sanctae Sedis de cinq tiroirs superposés et, à chaque extrémité, d'un placard à battant unique surmonté d'un tiroir de trois petits tiroirs superposés 2 et 1 ; corniche d'assemblage amortie par un crucifix à croix . Pin, contreplaqué. Six battants juxtaposés et superposés. Dimensions approximatives : h = 250 ; la = 160. Ensemble de 2 chaises et 2 chaises prie-Dieu [chœur] Vers 1970. Bois fruitier, velours rouge (garniture). Dossier à deux colonnettes tournées en balustre et traverses en chapelet. h = 89 ; la = 49 ; pr de saint Joseph] 2e moitié 19e s. Laiton et bronze dorés. Style néoclassique. Base triangulaire, tige
    Illustration :
    Statues de sainte Thérèse de Lisieux et de sainte Jeanne d'Arc. IVR72_20184003147NUC2A Statues de l'Immaculée Conception, de la Vierge à l'Enfant (Notre-Dame du Sacré-Cœur) et de Notre Statues du Sacré-Cœur de Jésus et de l'Immaculée Conception. IVR72_20184003149NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine et du cimetière
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine et du cimetière Clermont - en village
    Historique :
    murs de l'église reconstruite après 1865. Ont disparu en revanche l'autel de saint Pierre et son tableau, commandés en 1807-1808. C'est pour la nouvelle église que l'essentiel du mobilier et du décor l'indiquent leurs armoiries apposées en deux endroits des collatéraux : autels de la Vierge et de saint Joseph et des verriers sollicités (dont le Bordelais G.-P. Dagrant en 1883 et le Toulousain L. Saint-Blancat entièrement renouvelé au tournant des XIXe et XXe siècles, de même que les vases sacrés, acquis auprès d'orfèvres parisiens (Jamain et Chevron) et lyonnais (Favier frères) ; un ostensoir de P. Poussielgue-Rusand
    Référence documentaire :
    Réponse à la circulaire de mai 1905 : renseignements sur l'église et le presbytère. Dons et legs à la fabrique : Jacques Camiade (1819), Jean-Pascal Bouet (1831-1832), Jean Cabiro Deux conopées et tour d'autel. Diapositive, 1991. Garniture de dais de procession et dalmatiques. Diapositive, 1991 Chapes blanche et violette. Diapositive, 1991. Chapes blanche et noire. Diapositive, 1991. Ornements blanc, doré et rouge. Diapositive, 1991. Ornements blanc, rouges et vert. Diapositive, 1991. Ornements blanc, violet et noir. Diapositive, 1991.
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine et du cimetière
    Annexe :
    ). Livre : missel romain [sacristie] 1957. MAME et fils, Tours (éditeur-imprimeur). Papier, cuir, carton . Page de titre : "MISSALE ROMANUM [...] / Turonibus, Typis A. MAME et filiorum / MCMLVII. Harmonium 1865. Marbre brèche gris et ocre. Vasque ovales. la = 35. Clôture des fonts baptismaux [collatéral teinté faux bois. Commode-armoire à deux corps superposés, cave et niche à arcature trilobée. h = 270 s. Pin et chêne teintés faux bois. Armoire 1 à trois battants juxtaposés ; moulures style Louis XV . Armoire 2 à huit battants juxtaposés et superposés. Armoire 1 : h = 200 ; la = 220 (dimensions (cf. ci-dessous). Fauteuil de célébrant et 2 tabourets de célébrant [chœur] Limite 19e s.-20e s. Bois -prie-Dieu et de 2 prie-Dieu à armoire [chœur et sacristie] Limite 19e-20e s. Bois, tapisserie au petit ] (ill. 20134000453NUC2A) 4e quart 19e s. Verre transparent taillé à facettes et à motifs, laiton (armature). Douze lumières à bobèche et binet ; pampilles. h = 100 environ. Ensemble de 5 lustres d'église
    Illustration :
    Projet de décoration murale de l'église de Clermont, par les peintres bordelais Augier et Millet , 1891. Extr. de : D. Boullanger et Ph. Leblanc, étude de diagnostic préalable à la restauration, 2012 Projet de décoration murale de l'église de Clermont, par les peintres bordelais Augier et Millet , 1891. Extr. de : D. Boullanger et Ph. Leblanc, étude de diagnostic préalable à la restauration, 2012 Objets de la sacristie en 1991 : calice et patène, canon d'autel, sonnette d'autel, seau à eau Deux conopées et tour d'autel. IVR72_20134002736NUC1A Garniture de dais de procession et dalmatiques. IVR72_20134002743NUC1A Chapes blanches et noire. IVR72_20134002734NUC1A Chapes blanche et violette. IVR72_20134002741NUC1A Ornements blanc, doré et rouge. IVR72_20134002735NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Cassen - en village
    Historique :
    acquis et un autel de la Vierge offert par le maire Geoffroy. Le vestiaire et les vases sacrés sont entièrement renouvelés, ces derniers auprès d'orfèvres parisiens (calice et ostensoir par les frères Demarquet ) et lyonnais (calice d'Henry Nesme offert en 1916). Les deux cloches, fondues en 1857 par l'Auscitain
    Référence documentaire :
    Monographie paroissiale de Cassen et Louer, par le curé Jean Farbos, 1er octobre 1890. d'orfèvrerie en 1991 : 2 calices et patènes, 2 ciboires, ostensoir, seau à eau bénite, navette à encens. AD Landes. 1338 W 160 : canton de Montfort-en-Chalosse. Chapes noire et dorée Chapes noire et dorée Ornements violet, blanc et vert. Diapositive, 1991. Étoles et voile huméral. Diapositive, 1991.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    romain (n° 1) [sacristie] 1925. MAME et fils, éditeur à Tours. Papier, carton, cuir. Reliure en carton ] 1938. MAME et fils, éditeur à Tours. Papier, carton, cuir. Reliure en carton, cuir teinté rouge, décor de Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi MAME et filiorum / Sanctae Sedis apostolicae et sacrae Rituum de Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi MAME et filiorum / Sanctae Sedis apostolicae et sacrae Rituum paroissiale de Cassen et Louer, par le curé Jean Farbos (1838-1921), 1er octobre 1890. - Au clocher sont l'ogive, et une grille en forme d'appui de communion", ainsi que l'ancien maître-autel en stuc et marbre Sainte Vierge, avec une statue de la Vierge en bois doré, "la tête légèrement inclinée en avant et à droite, les bras croisés en X sur la poitrine" ; l'autel neuf en "pierre fine d'Angoulême", "incommode et ou de Chauvigny, "mélange fleuri de gothique et de roman", surmonté d'un ciborium, la table d'autel soutenue de six colonnettes, sans anges adorateurs, "trop haut et peu profond". _______________________________________________________________________
    Illustration :
    Pupitre-thabor, pupitre d'autel et chandelier d'église (d'une paire). IVR72_20134002719NUC1A L'ensemble d'orfèvrerie en 1991 : 2 calices et patènes, 2 ciboires, ostensoir, seau à eau bénite Chapes noire et dorée. IVR72_20134002728NUC1A Ornements violet, blanc et vert. IVR72_20134002727NUC1A Etoles et voile huméral. IVR72_20134002729NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur Saint-Yaguen - en village
    Historique :
    -autel avec tabernacle et retable, 6 chandeliers et un crucifix, le tout en bois doré et en assez bon état", un "balustre de la communion un peu en désordre et vieux" et une "chaire à prêcher assez bonne celle du midi, dédiée à sainte Madeleine et appartenant à un propriétaire privé, est abandonnée. Les tableau de St Jean" (probablement un Baptême du Christ), d'acquérir un coffre-fort à deux clefs et de vendre "le petit calice et le soleil (...) pour en être acheté un soleil plus grand et plus décent". La confiscation de son argenterie, "consistant en une grande croix en trois pièces et un encensoir et une navet[t (avec son retable à colonnes corinthiennes cannelées) et on repeint le lambris du sanctuaire, l'autel de la chapelle de la Vierge et la chaire. Un nouvel autel marial est fabriqué entre 1824 et 1838 par un réparations et ajouts, toutefois, ne suffisent pas à arrêter la ruine de cet ensemble, aggravée par l'état dit (seules les cloches sont remplacées, en 1834 et 1862), et il faut attendre l'arrivée à la tête de
    Référence documentaire :
    ; renseignements sur l'église et le presbytère Réponse à la circulaire de mai 1905 concernant les bâtiments ; renseignements sur l'église et le presbytère. peintres bordelais Augier et Millet (1889) Projet de peintures murales pour le sanctuaire de Saint-Yaguen , par les peintres bordelais Augier et Millet (1889). cathédrale de Dax. "Liber Rubeus" (XIe-XIIe siècles). Texte édité, traduit et annoté par Georges Pon et Jean Cabanot. Dax : Comité d'études sur l'histoire et l'art de la gascogne, 2004. P. 288-289 GABORIT Michelle. Des Hystoires et des couleurs. Peintures murales médiévales en AD Landes. 1338 W 296. Prie-Dieu, chaises et chaises prie-Dieu (en 1990) Prie-Dieu, chaises et
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    . orale de l'abbé Henri Boulin, 1990).] Livre : Missel romain [sacristie] Alfred MAME et fils, Tours [...] / [armes de Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi Mame et filiorum / Sanctæ Sedis Apostolicæ et Sacræ Rituum , fils de Pierre Léonard Desbordes et de Marie Quitterie Rosalie Aricie de Chauton, nièce de l'abbé de Liste des œuvres disparues Maître-autel (autel, tabernacle, retable). Bois peint et doré, XVIIe ou d'autel, le tabernacle et son exposition furent restaurés par le doreur Pons, de Tartas, pour 350 francs incultes et d'un retable accompagné de quatre colonnettes, le tout d'un style impossible. Cet autel avait statues. Bois ciré (autrefois polychrome), XVIIe ou XVIIIe siècle. Déposées et vendues au début des années (collatéral sud) en 1872 par le peintre et doreur de Tartas Jean-Joseph (Jules) Ponse (1816-1884). Beylongue, et à M. Maniort, curé de Ponson-Carcen. (...) Leurs fonctions cessèrent le 3 avril [1870 l'église ; il s'agissait de construire un second collatéral sur les plans et devis de Monsieur Ozanne
    Illustration :
    Prie-Dieu, chaises et chaises prie-Dieu (en 1990). IVR72_20184002231NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx Montsoué - Bahus-Juzanx - en écart
    Historique :
    "pillèrent les ornements et rompirent les cloches". L’ensemble fut partiellement - et modestement Fromentières en 1677, qui ordonna notamment "que le tabernacle [soit] garni d'une étoffe de soie rouge et doré et sa garniture de six chandeliers (dont quatre subsistent aujourd'hui). Sept ans plus tard, un grand retable vient compléter ce décor : la signature du sculpteur Garat et la date 1735 ont été récemment révélées lors d'un nettoyage. Les autels de la Vierge (dans le collatéral) et de saint Roch (dans maître-autel entraîne sa restauration par le doreur aturin Roquejoffre (ou Roquegeoffre) et le complété par la réalisation de nouveaux lambris et bancs de chœur en 1847. Le chemin de croix en toile peinte, sur un modèle diffusé sous le Second Empire par les maisons parisiennes Chovet et Biais, est (1864), du Toulousain Henri Gesta (1898) et du Bordelais Gustave-Pierre Dagrant (1911). Les deux cloches bordelais (M.-A.-F. Grégoire), parisiens (P.-F. Favier, E. Lethimonnier) et lyonnais (Désir et Arquiche
    Référence documentaire :
    Église et presbytère de Bahus-Juzan, restauration (1883, 1885, 1892-1893, 1895, 1902-1904). Dons et legs à la fabrique (1813-1848) : Marguerite Lafitte (1813), Dubroca (1821), Marie-Véronique
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils [imprimeur-éditeur] Mame Alfred [facteur d'harmonium] Dumont et Lelièvre
    Annexe :
    . Alfred MAME et fils, Tours, 1942. Reliure en cuir noir, dos à cinq nerfs. Page de titre : "Missale [sacristie] A. Missel romain (n° 1). Alfred MAME, Tours, 1862. Reliure en cuir fauve, dos à cinq nerfs. Page romanum [...] / [armoiries de Pie XII] / Turonibus, Sumptibus et Typis Mame [...] MCMXLII". Ex-libris Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et d'Archéologie de la province ecclésiastique d'Auch (Revue de Gascogne), t. 1, 1860, p. 315. - "SARRAZIET ET BAHUS JUSAN. L'Eglise parroissialle de Sarraziet et son annexe de Babus Jusan est à la collation de L'Eveque D'Aire, a charge d'ames. Le curé est Me Bernard Lachau prêtre qui fait et fait faire le divin service au dt Babus, ou tous les parroissiens de Sarraziet et de Babus s'assemblent, d'autant que l'église du dt Sarraziet a été du tout rasée et aussi celle de Bahus est ruinée mais non pas entièrement comme l'autre et trésorier general de la cause a St Sever certain de la religion, les ornemens pillés et les cloches rompues
    Illustration :
    Seau à eau bénite et goupillon. IVR72_20184000106NUC2A Groupe sculpté : Saint Joseph et l'Enfant Jésus. IVR72_20184000090NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques Laurède - en village
    Historique :
    deux statues en bois doré des saints Pierre et Paul, remployées dans le chœur actuel, paraissent de décoration des années 1769-1775, voulue et financée par le curé Guy-Thomas Planter (1728-1793 ), issu d'une riche famille de notables, a entièrement renouvelé l'aspect du sanctuaire et des chapelles décor de stucs dans la lignée du rococo piémontais et alémanique, destiné à enchâsser trois nouveaux la célèbre statue de Rusconi à Saint-Jean de Latran), à la Vierge et à saint Michel. Cet ensemble d'un style voisin : lambris et stalles du chœur, chaire à prêcher, lambris et meubles de la sacristie 1986-1987, renferme de nombreuses pièces d'orfèvrerie des XIXe et XXe siècles, fournies par des orfèvres parisiens (Poussielgue-Rusand, A. Jolivet, M. Thierry, E. Lethimonnier, Jamain et Chevron, H . Chevron) et lyonnais (J. Convert, J.-M. Pernolet, Berger et Nesme, L. et P. Gille), ainsi qu'un vestiaire
    Parties constituantes non étudiées :
    décoration civile et militaire
    Référence documentaire :
    CHOBAUD Hyacinthe. "Autels à Dax et Laurède par les frères Mazzetty". Mémoires de l'Académie de Confessionnal de sacristie et harmonium. Diapositive, 1992. AD Landes. 1338 W 196. Ensemble d'objets en 1992 : boîte à hosties, burettes et plateau, croix d'autel, ostensoir Ensemble d'objets en 1992 : boîte à hosties, burettes et plateau, croix d'autel Ensemble d'objets en 1992 : calice et patène, encensoir, navette à encens et coquille de baptême AD Landes. 1338 W 196. Ensemble d'objets en 1992 : calice, ciboire et patène, missel romain, icône AD Landes. 1338 W 196. Ensemble d'objets en 1992 : calice, ciboire et patène, missel romain, icône
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    . IM40006335).] B. Missel romain. Alfred MAME et fils, Tours, 1922-1924. Reliure en cuir rouge, dos à cinq . Mame et filiorum [...]". Sans date, mais armoiries du pape Pie IX (1922-1939) et autorisation Extraits de documents concernant l'église et son mobilier (AD Landes, 2 O 1047) - 1837 (8.5 voûte, la frise et lambroisure [sic] de la croisée à droite, les deux niches vis à vis, les quatre corniches, dont les deux encadrant les tableaux, l'autre la croisée et la quatrième la parallèle vis à vis la croisée, les intervalles de l'un cadre à l'autre et la corniche qui encadre le grand panneau du milieu de la voûte seront piqués pour enlever la superficie afin de bien faire prendre le mortier et le . Pour redorer la grande gloire au milieu de l'autel, le baldaquin, et refaire en neuf les quatre draperies et les dorer... 180. / Pour redorer à l'entablement de l'autel et du sanctuaire les six médaillons , les chiffres des médaillons, les branches de laurier et les quatre fleurs qui sont au milieu de la
    Illustration :
    Confessionnal de sacristie et harmonium (en 1992). IVR72_20164000655NUC1A Ensemble d'objets en 1992 : boîte à hosties, burettes et plateau, croix d'autel, ostensoir Ensemble d'objets en 1992 : calice et patène (étudiés), encensoir, navette à encens et coquille de Ensemble d'objets en 1992 : calice, ciboire et patène (étudiés), missel romain (étudié), icône (non
  • Livre : Missel romain
    Livre : Missel romain Villenave - en village
    Inscriptions & marques :
    de Léon XIII] / TURONIBUS / TYPIS A. MAME ET FILIORUM / Sanctæ Sedis Apostolicæ et Sacræ Rituum Titre (en noir et rouge) : MISSALE / ROMANUM / Ex decreto sacrosancti concilii Tridentini restitutum / S. Pii V. PONTIFICIS MAXIMI / jussu editum / CLEMENTIS VIII. URBANI VIII. ET LEONIS XIII Congregationis typographorum / MDCCCCV. Lettre (au bas des planches de l'Ecce Homo, du Calvaire et de la
    Historique :
    Missel édité en 1905 par les fils et successeurs de l'éditeur tourangeau Alfred Mame (1811-1893 ). Les planches hors-texte et les vignettes, gravées par Ernest-Pierre Deloche (1861-1950) et imprimées Rubens gravées par Theodoor Galle pour le Breviarium Romanum et le Missale romanum Plantin-Moretus de
    Représentations :
    ornementation croix latine IHS angelot vigne blé Coeur Sacré de Jésus Alpha et Oméga dans une couronne d'épines à la croisée et un rameau d'olivier s'enroulant autour du montant, soutenue à la base par deux anges agenouillés et se détachant sur un fond semé d'étoiles en relief ; encadrement à compartiments entourés de cuirs enroulés et d'angelots et ornés, sur la traverse supérieure , d'une Annonciation, sur les montants, de gerbes de blé et de sarments de vigne, aux angles, de croix de l'encadrement, l'alpha et l'oméga. Décor doré sur le dos de la reliure : caissons ornés alternativement de gerbes de blé et de grappes de raisin. Planche du frontispice : Jésus présenté au peuple (Ecce Homo). Encadrement de la page de titre et de la première page de la fête de la Toussaint : dans des cartouches à cuirs, le sermon sur la montagne et les Béatitudes, figurées respectivement par la lapidation de saint Étienne (Beati qui persecutionem...), la rencontre de David et Abigaïl (Beati pacifici
    Description :
    . Composition : 908 pages, dont 40 paginées en chiffres romains ("De anno et ejus partibus / Kalendarium Rubricae generalis Missalis / Praeparatio ad missam") et 868 en chiffres arabes, avec quatre ensembles à pontificium" et pour les addenda [fêtes du bienheureux François Clet et de la bienheureuse Jeanne d'Arc], 30 volume et 13 planches gravées hors texte (voir iconographie). Lettrines, vignettes et culs-de-lampe ornés.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Illustration :
    Page de titre et planche hors-texte : Ecce homo. IVR72_20184001895NUC2A Première page du propre de la messe et planche in-texte (ordre d'ensemble de l'autel Première page du Jeudi saint et planche hors-texte (Calvaire). IVR72_20184001901NUC2A Première page de la fête de la Toussaint et planche hors-texte (la Toussaint ou la Cour céleste
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Souprosse - en village
    Historique :
    -Pierre, sur la route de Tartas, et l'ancienne chapelle Notre-Dame du bourg, à l'emplacement de laquelle -autel), à la Vierge, à saint Antoine (abbé) et à saint Roch. Le premier fut doté par le curé Jean Cavaré la dépense de 242 francs fut couverte par le célèbre Antoine Anselme, abbé de Saint-Sever et baron de paroisse, à la même occasion, des "pluvial, chasuble et dalmatiques de damas rouge". De ce mobilier remployés de l'ancienne paroissiale sont une cloche fondue en 1826 par le Lorrain F.V. Decharme et une table Dencausse et une horloge acquise auprès de la fabrique Odobey cadet de Morez. L'ensemble est complété au tournant du XXe siècle par des statues de série en plâtre et terre cuite dues aux maisons toulousaines Virebent et Giscard. Dans le même temps, la paroisse reconstitue l'ensemble des vases liturgiques par des . Waag), lyonnais (T.J. Armand-Calliat, Villard et Fabre) et toulousain (J. Favier). Le dernier artisans locaux Y. Dussau et J.C. Laulom) complété par une statue monumentale du Christ ressuscité
    Référence documentaire :
    AD Landes. 16 J 17. Monographie paroissiale de Souprosse et Goudosse, par l'abbé Jean Dupouy, vers 1888 Monographie paroissiale de Souprosse et Goudosse, par l'abbé Jean Dupouy, vers 1888. AD Landes. 70 V 369/11. Dons et legs à la fabrique, 1860-1905 Dons et legs à la fabrique, 1860-1905
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils [imprimeur-éditeur] Mame Alfred
    Annexe :
    gloriam Virginisque] / 1er janvier 1882." B. Missel romain (n° 2). Alfred MAME et fils, Tours, 1909 . Hauteur moyenne : 50 cm. Ensemble de 3 livres [sacristie] A. Missel romain (n° 1). Alfred MAME, Tours / Typis A. Mame et filiorum / Sanctæ Sedis Apostolicæ et Sacræ rituum Congragationis / typographum églises de Souprosse & Goudosse, et de M. Candau, président du conseil des marguilliers. / Nous soussigné , Georges Cornut, percepteur de Tartas, dûment commissionné et assermenté, spécialement délégué par le Directeur des Domaines à Mont-de-Marsan, avons procédé ainsi qu'il suit, à l'inventaire descriptif et la fabrique. / 1ent dans l'église de Souprosse. / $1 dans la nef et les bas-côtés. / 1. deux Vierge en pierre sculptée, à colonnettes et tabernacle même matière, au dessus statue de la Vierge en plâtre, haut. 1m environ, grille en fer et main courante marbre ; sur le côté un vitrail à personnages . Le tout revendiqué par la famille de Chauton de Souprosse. / 25. Un autel de St Joseph en bois et
    Illustration :
    Chapelle de la Vierge en 1990, avant suppression de la peinture murale et déplacement de la statue Chapelle de saint Joseph en 1990, avant suppression de l'autel et de la peinture murale 4 ostensoirs, thabor et paire de chandeliers (en 1990). IVR72_20194000635NUC1A Croix d'autel et de procession (en 1990). IVR72_20194000633NUC1A Conopée et tours d'autel (en 1990). IVR72_20194000638NUC1A Conopées et voile huméral (en 1990). IVR72_20194000639NUC1A Voile huméral et étole pastorale dorés (en 1990). IVR72_20194000645NUC1A Manipules et bourses de corporal (en 1990). IVR72_20194000641NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame (Saint-Roch)
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame (Saint-Roch) Le Leuy - en village
    Historique :
    L'église du Leuy, plusieurs fois remaniée et réaménagée au cours des deux derniers siècles, n'a crucifié (XIVe siècle ?) et de deux statues en pendant des saints Pierre et Paul, datables du dernier quart du XVIIe siècle et provenant sans doute d'un retable disparu - les fonts baptismaux en calcaire, peut reste du mobilier et du décor a été mis en place dans la seconde moitié du même siècle. En 1867, des membres de la famille Bibes (qui compta deux maires du Leuy) offrent le maître-autel et l'autel de saint sacristie et un confessionnal viennent compléter cet ensemble au tournant des XIXe et XXe siècles. La (avant 1889) et des Toulousains Louis-Victor Gesta (avant 1894) et Amédée Bergès (avant 1892). Dans les années 1930, le peintre mugronnais Meyranx exécute un décor mural et plafonnant (toiles marouflées et riche vestiaire aux couleurs liturgiques du début du XXe siècle (une vingtaine d'ornements complets) et plusieurs pièces d'orfèvrerie issues de fabriques parisiennes (Martin et Dejean, Jamain et Chevron, E
    Référence documentaire :
    AD Landes. 70 V 184/5. Acquisition d'objets mobiliers et d'ornements d'église (1886) Acquisition d'objets mobiliers et d'ornements d'église (1886). ROUSSEAU Francis (abbé). Des Calvaires méconnus d'Horsarrieu et du Leuy ROUSSEAU Francis (abbé ). "Des Calvaires méconnus d'Horsarrieu et du Leuy". Bulletin de la Société de Borda, n° 314, 2e trimestre AD Landes. 1338 W 284. Exposition et croix d'autel (en 1990) Exposition et croix d'autel AD Landes. 1338 W 284. Ensemble de chandeliers d'autel, d'une croix d'autel et de chandeliers (en 1990) Ensemble de chandeliers d'autel, d'une croix d'autel et de chandeliers. Diapositive, 1990. AD Landes. 1338 W 284. Chapes blanche et noire (en 1990) Chapes blanche et noire. Diapositive, 1990.
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils [éditeur] Mame Alfred
    Annexe :
    même année, à Carcen (Carcen-Ponson, canton de Tartas ouest).] C. Missel romain (n° 3). Alfred MAME et . Missel romain (n° 1). Alfred MAME, Tours, 1860. Reliure en cuir noir, dos à cinq nerfs, décor gravé au , typis A. Mame, typographi Illustrissimi ac Reverendissimi archiepiscopi et cleri / M. D. CCCLX". État A. Mame et filiorum / S. Sedis Apostolicae et Sacrae Rituum Congregationis / typographum / MDCCCXCIX centrale saillante avec battant rectangulaire à claire-voie (deux barreaux, arcs outrepassés et croisillons ) ; loges latérales à linteau droit, avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; croix tréflée au fixée une valve de tridacne soutenue par une console de bois en talon et surmontée d'un crucifix en conservé : pied de la cuve, constitué d'un faisceau de trois colonnettes accolées et montées sur un socle hexagonal. Transformé en pied de cierge pascal par l'adjonction d'une tablette moderne et d'une bobèche de ) Milieu 20e s. Claude LUCBÉREILH, menuisier à Cauna (?). Chêne teinté et verni. Plan semi-circulaire
    Illustration :
    Exposition et croix d'autel (en 1990). IVR72_20184001504NUC1A Ensemble de chandeliers d'autel, d'une croix d'autel et de chandeliers (en 1990 Chapes blanche et noire (en 1990). IVR72_20184001508NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame Onard - en village - Cadastre : 2014 C 372
    Historique :
    P. Bodega et N. Ygual, et complétée en 1878 par un second instrument dû à L.-R. Delestan de Dax) et le maître-autel, attribuable au fabricant dacquois Doux et datable des années 1850 par comparaison . Dagrant. La chaire "en bois verni" et les deux confessionnaux en chêne mentionnés dans l'inventaire de autels (dédiés à la Vierge et à saint Joseph) ont été réalisés en 1948 par le menuisier Jean Castaing dit Planté et le sculpteur Luzier. La sacristie renferme un vestiaire complet, acquis au tournant des XIXe et ) sont d'origine parisienne et bordelaise (L. Dupouy) et les plus récentes (fin du XIXe et milieu du XXe siècle) de provenance lyonnaise (T.-J. Armand-Calliat, Favier frères, Mémery et Hours).
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique : Françoise Pussacq (1811-1813), Louis Jean Martin Lage (1904-1905). AD Landes. 1338 W 171. Ensemble d'objets d'orfèvrerie : trois calices et patène, ciboire, baiser de paix, plateau de communion (en 1991) Ensemble d'objets d'orfèvrerie : trois calices et patène, ciboire AD Landes. 1338 W 171. Garniture d'autel : croix et six chandeliers (en 1991) Garniture d'autel : croix et six chandeliers. Diapositive, 1991. AD Landes. 1338 W 171. Ensemble de quatre conopées et tours d'autel (en 1991) Ensemble de quatre conopées et tours d'autel. Diapositive, 1991. 1972, tome III, p. 259 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [facteur d'harmonium] Dumont et Lelièvre
    Annexe :
    Sociorum / Pont. Edit. 1893. Livre : Messe des morts [sacristie] Après 1922. MAME et fils, Tours. Page de titre : MISSAE DEFUNCTORUM / [...] / Turonibus / Typis Alfredi MAME et filiorum / [...]. Non daté (1922 -1918 et de 1939-1945) [nef] Vers 1920 (1), vers 1945 (2). Marbre gris veiné. Plaques rectangulaires ; assemblage par bagues carrées et soudure ; décor de volutes affrontées et adossées formant des motifs procession [clocher, réserve] (ill. 20134000907NUC2A) Limite 19e s.-20e s. Bois taillé et tourné, peint en ). État : démonté et déposé. Ensemble de 8 chandeliers d’autel [sacristie] (ill. 20134002821NUC1A) 2e moitié 19e s. Laiton et bronze dorés. Style néoclassique. Base triangulaire, nœud en urne, tige cannelée , bobèche godronnée en vase Médicis, broche. Décor en relief : bustes du Christ, de la Vierge et de saint = 82,5 ; la = 24. Ensemble de 4 chandeliers d'autel et d'une croix d'autel (garniture) [sacristie Médicis, broche (chandeliers) ; Christ et titulus fondus et rivés (croix). Décor en relief : bustes du
    Illustration :
    Ensemble d'objets d'orfèvrerie en 1991 : trois calices et patène, ciboire, baiser de paix, plateau Garniture d'autel (croix et six chandeliers). IVR72_20134002820NUC1A Ensemble calice et patène : le calice. IVR72_20134000823NUC2A Ensemble de quatre conopées et tours d'autel. IVR72_20134002832NUC1A Missel romain (Desclée, Lefebvre et Compagnie, 1893) : page de titre. IVR72_20134000847NUC2A
  • Livre : Missel romain
    Livre : Missel romain Onard - en village
    Inscriptions & marques :
    / [armoiries du pape Pie XII] / TURONIBUS / SUMPTIBUS ET TYPIS MAME / Sanctæ Sedis Apostolicæ et Sacræ Rituum / depromptis ornatum / Franciscus Cosÿns illustravit / et Albertus Uriet in ordinem redegit / et Socii Mame Titre (en noir et rouge) : MISSALE / ROMANUM / Ex decreto sacrosancti concilii Tridentini REFORMATUM / et / BENEDICTI XV / Auctoritate vulgatum / Editio undevigesima juxta typicam Vaticanam sacrificium peragentibus / Christe utilitatem præstet et pietatem / hic sacramentorum liber / quem sacris imaginibus / ex libris Plantinianæ Antverpiensis / necnon et aliarum perillustrium / bibliothecarum typis mandarunt / anno ab Incarnatione tua MCMXXXVII / tibis omnis honor et gloria.
    Historique :
    Missel édité en 1940 par les successeurs de l'éditeur tourangeau Alfred Mame (1811-1893). Les ), directeur artistique de la maison Mame depuis 1930, et par le graveur Antoine François Cosÿns (né en 1875 pour le Breviarium Romanum et le Missale romanum Plantin-Moretus de 1614.
    Représentations :
    ), arabesques au angles. Décor tissé sur les signets de soie : fleurs de lys et croix ancrées dans des couronnes
    Description :
    In quarto, sous emboîtage carton. Reliure en cuir noir à décor gaufré et titre doré au fer ; dos à cinq nerfs ; tranche dorée ; six signets en soie blanche, verte, violette et or. Composition : 826 pages, dont 48 paginées en chiffres romains ("De anno et ejus partibus / Kalendarium Rubricae generalis Missalis / Praeparatio ad missam") et 1022 en chiffres arabes, avec quatre ensembles à pagination autonome pages blanches à la fin du volume. Cinq illustrations gravées en noir et blanc pleine page in-texte , nombreuses vignettes et culs-de-lampe en noir et blanc (voir iconographie).
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Illustration :
    Page de titre et frontispice ("l'Ascension" d'après Rubens). IVR72_20134000849NUC2A Première page du Propre du temps et illustration in-texte (Ordre des encensements de l'autel Première page du Canon de la messe et illustration in-texte (Calvaire). IVR72_20134000851NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Lourquen - en village
    Historique :
    . Decharme en 1826 et par L.-R. Delestan en 1865. Le mobilier proprement dit est entièrement renouvelé dans -autel, les fonts baptismaux et les bénitiers ; les autels latéraux en terre cuite, non signés, sont lui-même de la confection de la chaire à prêcher, du meuble de sacristie et des cadres ornés du chemin de croix (inspiré d'un célèbre cycle viennois de Josef von Führich). Les objets cultuels et le vestiaire sont aussi renouvelés au tournant des XIXe et XXe siècles (l'un des ornements liturgiques porte la marque du fabricant Sauresse d'Aurillac). L'ensemble décoratif et mobilier n'a subi presque aucun changement depuis lors, à l'exception du morcèlement du maître-autel dans les années 1970 et de la dépose du
    Référence documentaire :
    Réparation du clocher (1857), acquisition d'objets mobiliers et d'ornements, secours de l’État Objets cultuels : calice et patène, ostensoir, thabor, encensoir, navette à encens, chandelier
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie
    Annexe :
    monogramme I.H.S. à la croisée) et le dos à cinq nerfs (fleurons). B. Missel romain (n° 2). Alfred Mame et fils, Tours, après 1922. Titre : « Missale romanum [...] Turonibus / typis Alfredi Mame et filiorum ), propriétaire du château de Marquebielle à Saint-Cricq-Chalosse, était le fils de Félix Léonard de Lataulade (1795-1859) et de Marie-Françoise-Désirée Domenger, elle-même fille d'un maire de Lourquen et membre de ] 4e quart 19e s. Chêne et pin teintés. Meuble à deux corps : commode-chasublier à deux séries : liserons et vigne. Chasublier : h = 105 ; la = 269. Armoire : h = 185 ; la = 379. [Le décor sculpté est . IM40004997) et des cadres du chemin de croix (réf. IM40005001).] Armoire de sacristie [réserve] (ill d'un fauteuil de célébrant et d'un tabouret de célébrant [chœur] (ill. 20134001585NUC2A) 4e quart 19e s en velours rouge. Fauteuil : h = 88 ; la = 58. Croix d’autel [sacristie] 2e moitié 19e s. Laiton et 19e s.-20e s. Laiton et bronze dorés. Style néoroman. Plan rectangulaire, élévation galbée. Décor
    Illustration :
    Objets cultuels en 1991 : calice et patène, ostensoir, thabor, encensoir, navette à encens
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Clair
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Clair Rion-des-Landes - Boos - en écart
    Historique :
    (1808-1877) conservé à l'église de Laluque (dont Boos était annexe au XIXe siècle) et par le registre paroissial tenu de 1853 à 1882 par l'abbé Pierre Lartigau, curé de Laluque et de Boos. Celui-ci fit restaurer l'église de 1853 à 1870 et renouvela en grande partie son décor et son mobilier à cette occasion. En 1853 , l'ancien autel fut redoré par un doreur de Mont-de-Marsan et doté de deux statuettes des saints Pierre et Paul (dont l'une subsiste encore), d'une croix "au-dessus de la couronne du tabernacle" et de "quatre (peut-être Louis-Anselme Longa) mais qui n'a pas été conservé. La chaire et les fonts furent repeints , le confessionnal remplacé en 1873 ; des vitraux par les frères Joseph et Bernard Goussard de Condom (armoires, "vestiaire" et prie-Dieu), ainsi qu'un ensemble complet d'ornements liturgiques furent acquis en 1857-1859. Enfin, une statue ancienne de saint Clair, patron de la paroisse, fut restaurée et dorée grande statue de saint Pierre (provenant peut-être d'un retable) repeinte en 1853 et une statuette
    Référence documentaire :
    AP Laluque. Registre de l'église de Boos. Comptes et recettes de la fabrique de cette annexe depuis 1808 jusqu'en 1877 Registre de l'église de Boos. Comptes et recettes de la fabrique de cette annexe AP Laluque. Registre de la paroisse de Laluque et Boos (1901-1962) AP Laluque. Registre de la paroisse de Laluque et Boos (1901-1962). Archives diocésaines, Dax. Registre paroissial de Laluque et Boos, par le curé Pierre Lartigau (1853-1882) Registre paroissial de Laluque et Boos, par le curé Pierre Lartigau (1853-1882). AC Boos. Devis des verrières de la nouvelle église par Gustave-Pierre Dagrant (11 décembre 1902) et nouvelle église par Gustave-Pierre Dagrant (11 décembre 1902) et Henri Feur (15 mars 1903), facture d'Henri
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    . 20184002010NUC2A). Livre : Missel romain [sacristie] 1907. Alfred MAME et fils, Tours. Papier, carton, cuir ). Page de titre : "Missale romanum [...] / [armoiries de Léon XIII] / Turonibus / Typis A. Mame et Extraits du registre des comptes et recettes de la fabrique de Boos de 1808 à 1877 (AP Laluque ) Page liminaire : [Note ajoutée par le curé Pierre Lartigau en 1853 et 1876] "J'ai trouvé l'église de Bõos (sic) dans dans un état de délabrement le plus complet et j'ai le bonheur de la laisser dans l'autel, j'ai fait tous les plafonds et j'ai fini par le recarelage (sic). On trouvera toutes les , linges et ornemens && de la chapelle de St-Pierre de Boos comme il suit. Deux ornemens de toute couleur (sic), un surplis, huit purificatoires, tant bons et mauvais, un encensoir avec la navette, un calice coupe et patenne (sic) en argent, un ciboire coupe en argent, les boîtes et crémières (sic) en fer blanc fabrique certifions l'état cy dessus mentionné sincère et véritable, et ont signé ceux qui ont sçu avec
    Illustration :
    encens et seau à eau bénite (en 1990). IVR72_20184002207NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent de Carcarès
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent de Carcarès Carcarès-Sainte-Croix - en village
    Historique :
    remonte probablement au troisième quart du XVIIe siècle et était bien destiné à Carcarès, comme l'atteste l'iconographie du tabernacle et du retable, consacrée aux deux saints patrons de la paroisse, les saints Girons et Laurent. Il en est de même pour les deux bustes qui l'accompagnent, à l'effigie de saint Girons et de trois toiles exécutées en 1748 par le curé Joseph Dubroca (qui s'inspira de Simon Vouet et de Gustave-Pierre Dagrand (1872 et 1874) et par le Palois Jules-Pierre Mauméjean (chapelle de la Vierge, non daté), la fonte de deux cloches (non étudiées) et l'acquisition d'un grand meuble de sacristie au décor de Dax) signalent dix tableaux aux autels, à la sacristie, à la tribune et au sanctuaire (1858 et 1863), puis neuf seulement en 1878 et 1883 (sans doute les neuf toiles actuellement conservées si l'on d'ornements liturgiques (chape, mitre, gants pontificaux et sandales) légué à la paroisse par l'un de ses calice-patène de l'orfèvre bordelais Arnaud Guyotié (1710-1712) et plusieurs objets sortis aux XIXe et
    Référence documentaire :
    Monographie paroissiale de Carcarès-Sainte-Croix, par les abbés Jean-Baptiste Gachibat et Raoul DUPOUY Michel. Monographies paroissiales de Meilhan et Carcarès-Sainte-Croix, 1887-1888 DUPOUY Michel. Monographies paroissiales de Meilhan et Carcarès-Sainte-Croix, 1887-1888. Imprimerie : Michel Capbreton, 1972, t. III, p. 95 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils [imprimeur-éditeur] Mame Alfred [imprimeur-éditeur] Mayoux-Honoré et Compagnie
    Annexe :
    romanæ editorum / MDCCCLII". État : manquent le plat inférieur et le dos. C. Missel romain. Alfred MAME et fils, Tours, 1923 (date d'approbation de la publication par Albert Nègre, archevêque de Tours titre : "Missale romanum [...] / [armes de Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi Mame et filiorum églises : 1 à Carcarès et 1 à Ste-Croix). L'an mil neuf cent six, le quinze février à 10 heures du matin églises de Carcarès et de Ste-Croix et en l'absence de M. Linxe, président du bureau des marguilliers , dûment commissionné et assermenté, spécialement délégué par le Directeur des Domaines à Mont-de-Marsan , avons procédé ainsi qu'il suit, à l'inventaire descriptif et estimatif des biens de toute nature détenus chêne avec retable et exposition, 4 tableaux grands et anciens, 2 grands bustes en bois, statue du Sacré doré - 18. / 85. 2 id. en cuivre fixés à l'autel. / 86. 2 girandoles à 7 bougies et 2 à 3 bougies . / 92. 6 chaises et 1 banc - 2. / 93. 1 petit lutrin chêne - 2. / 94. balustrade en fonte fixée au sol
    Illustration :
    Chemin de croix et six consoles de statues (déposés). IVR72_20184001031NUC2A
  • Livre : Missel romain
    Livre : Missel romain Montfort-en-Chalosse - place de l'Eglise - en ville
    Inscriptions & marques :
    liturgique avec tiare et clés] / TURONIBUS / TYPIS A. MAME, TYPOGRAPHII / illustrissimi ac reverendissimi archiepiscopi, et cleri / MDCCCXCVII. Lettre (au bas du frontispice, sous le trait carré) : TURONIBUS / AD MAME ET FILS (dans un cartouche) ; L. J. HALLEZ, invt et delt - Tours, Emile Berthiault imp. - Pelée Titre (en noir et rouge) : MISSALE / ROMANUM / Ex decreto sacrosancti concilii Tridentini / restitutum / S. Pii V. Pontificis Maximi / jussu editum / Clementis VIII. Urbani VIII. et Leonis XIII sculpt. Lettre (au bas de la planche de l'Adoration des bergers) : L. J. HALLEZ, invt et delt - Tours carré) : L. J. HALLEZ, invt et delt - Tours, Emile Berthiault imp. - Tony Gouttière sculpt. Lettre (au bas de la planche de la Cène, sous le trait carré) : L. J. HALLEZ, invt et delt - Tours, Emile carré) : L. J. HALLEZ, invt et delt - Tours, Emile Berthiault imp. - J. Chevron sculpt. Lettre (au bas de la planche de la Cour céleste, sous le trait carré) : L. J. HALLEZ, invt et delt - Tours, Emile
    Historique :
    Missel édité en 1897 par les successeurs de l'éditeur tourangeau Alfred Mame (1811-1893), réédition ), Friedrich Ludy (1823-1890) et L. Rousseau, et imprimées par Émile Berthiault. Mame, Berthiault et Ruhierre d'un ouvrage de 1854 dont les églises d'Hagetmau (réf. IM40003816) et de Laurède (réf. IM40005843
    Représentations :
    commemorationem") ; composition architecturée en forme d'autel retable à colonnettes et arc en plein cintre ; sur le devant, deux anges assis tenant plume, partition et orgue portatif ; sur le soubassement du peccata mundi"), est posé le Saint-Sacrement ; de part et d'autre, les figures de saint Pierre ("S. Petrus ", avec le texte du Credo) et saint Paul ("S. Paulus", avec la première Épitre aux Corinthiens), des prophètes Abraham (avec Isaac portant son fagot) et David (couronné, tenant une coupe) ; au registre supérieur, le Christ prêtre revêtu de l'étole et assis dans des nuées ("sacerdos in aeternum XPS DNS secu (chasuble, calice, livre, encensoir, croix) et par le Tétramorphe ; au-dessus du Christ, la dextre de Dieu dans une mandorle ; sous le Christ, la colombe du Saint-Esprit et deux anges portant un phylactère avec l'inscription "Gloria in excelsis Deo et in terra pax hominibus". Planche entre les pages 14 et 15 : Adoration pages 250 et 251 : Résurrection du Christ. Bandeau en tête du Canon de la messe, page 251 : Ascension
    Description :
    coton blanc, violet et orangé ; marque-page en soie moirée rouge. Composition : 826 pages, dont 44 paginées en chiffres romains ("De anno et ejus partibus / Kalendarium Rubricae generalis Missalis / Praeparatio ad missam") et 782 en chiffres arabes, avec quatre ensembles à pagination autonome (568 pages pour l'index) ; auxquelles s'ajoutent une vingtaine de pages blanches à la fin du volume et plusieurs planches
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Illustration :
    Page 294 et planche hors-texte : la Cène. IVR72_20134002970NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Gouts - en village
    Historique :
    XVIIe ou du début du XVIIIe siècle, un tabernacle rocaille des années 1750-1770 et une statue en pierre incidemment dans un champ pendant l'entre-deux-guerres et restituée à l'église en 1934. Le reste du mobilier la fin du XIXe siècle par Jeanne Mamique et quelques statues de série - n'est pas antérieur aux années 1970 (autels du Sacré-Cœur et de saint Joseph, autel "face au peuple" et tabernacle mural). Trois tableaux des époux Kosiak ("PierréMarie") ont été offerts en 1994 et 1996. De la vitrerie de l'église avant Stelzl ; les autres verrières (chœur et nef) ont été réalisées par la maison Mauméjean frères à comporte des pièces parisiennes (J.-B. Martin, Demarquet frères) et lyonnaises (J.-P. Pernolet) de la seconde moitié du XIXe siècle et des premières décennies du siècle suivant.
    Référence documentaire :
    AD Landes. 70 V 141/10. Dons et legs à la fabrique (1825-1878) Dons et legs à la fabrique (1825 Capbreton, 1970, t. II, p. 63 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas
    Auteur :
    [éditeur] Mame Alfred et fils [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [éditeur] Desclée et Compagnie
    Annexe :
    : "Missæ pro defunctis [...] MDCCCXCII". C. Messe des morts (n° 2). Alfred MAME et fils, Tours, 1924. Titre . Typographi / 1913. F. Missel romain (n° 3). Alfred MAME et fils, Tours, 1922 (date d'approbation de la : "Missæ defunctorum [...] / [armes du pape Pie XI] / Turonibus / Typis Alfredi Mame et filiorum / Sanctæ Alfredi Mame et filiorum / Sanctae Sedis Apostolicae et Sacrae Rituum Congregationis / typographum". G (n° 2). Alfred Mame, Tours, s.d. Page de titre : "Ritus [...]." Document imprimé : Diplôme à 10 heures du matin, En présence de MM. 1° Jean Carrère, desservant à Gouts, 2° et J. Fargues, J . Castets, Dartiguelongue, Bats et Fosse, membres du conseil de fabrique, demeurant tous à Gouts / Nous , soussigné, Chastang, receveur des domaines à Tartas, dûment commissionné et assermenté, spécialement délégué descriptif et estimatif des biens de toute nature détenus par la fabrique paroissiale de Gouts. Chapitre I d'autel vieilles - 1. / 12. 5 devants d'autel, guipure et coton - 2,50. / 13. 12 serviettes fil, usées - 6
    Illustration :
    d'Aire et Dax, 22 juin 1917. IVR72_20184001134NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Caupenne - en village
    Historique :
    Caupenne a conservé une part importante de son mobilier et de son décor porté d'Ancien Régime. Aucun élément n'est toutefois antérieur au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles, époque de l'acquisition de la baptismaux et un bénitier en marbre des Pyrénées, l'autre ajout majeur du milieu du XVIIIe siècle. Enfin, en pourtour de l'église, incluant des stalles dans le chœur et des confessionnaux dans les collatéraux. Ce fut toutefois achevé tardivement, témoin les copies d'après Heinrich Mücke et Wilhelm von Schadow qui ornent son retable), ainsi, probablement, que le mobilier et le lambris de la sacristie. La seconde de l'église avec la pose de verrières décoratives (anonymes) et surtout l'exécution en 1870 de dépourvu de cloches au lendemain de la Révolution, la fabrique et l'abbé Farthouat purent récupérer deux cloches anciennes (1627 et 1632) provenant respectivement de Heugas et de Sabres ; si la première est exécutées entre 1800 et 1880 par des orfèvres parisiens (Martin et Dejean, J.-P.-A. Dejean, Chevron frères
    Référence documentaire :
    Église : acquisition de mobilier et d'ornements (1876-1889). Dons et legs à la fabrique (1880-1889) : don abbé Darrieutort (1880), legs Marguerite Tachoires Confrérie du Saint Scapulaire de Caupenne : conditions d'admission et devoirs. p. 32 Archives diocésaines, Dax. Registre paroissial de Laluque et Boos, par le curé Pierre Lartigau (1853-1882) Registre paroissial de Laluque et Boos, par le curé Pierre Lartigau (1853-1882). 1872, p. 266-271 (visite pastorale de Mgr Epivent) Petite revue catholique du diocèse d'Aire et de tome II, p. 123-129 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I p. 128 DELOFFRE Raoul, BONNEFOUS Jean. Églises, châteaux et fortifications des Landes méridionales
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils [imprimeur-éditeur] Desclée et Compagnie
    Annexe :
    -Vincent-de-Xaintes à N.D. de Maylis, 1912". C. Missel romain. Alfred MAME et fils, Tours, 1934. Reliure en "grande croix de procession" offerte par Mme Alfred de Cès-Caupenne, née Anaïs Melchior, et citée dans titre : "Missale romanum [...] / Turonibus / Typis Alfredi Mame et filiorum / Sanctae Sedis Apostolicae élection de domicile à la mairie de Caupenne d'une part, et 1° M. Louis Raymond Alfred de Cès Caupenne et 2 ° Aubes (les plus belles) d'enfant de chœur. / [en face des n° 6 et 7 : Offerts par Mme de Cès Alfred , trèfles), pinacles et crochets. Paire de luminaires d’applique d'église (bras de lumière) [sacristie] 4e (couronnes de lumière) [vaisseau central, dans les grandes-arcades] 4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés . Lustres à couronne de style néogothique, avec six lumières à bobèche et binet et croix en pendentif néoclassique. Base triangulaire, tige cannelée, bobèche en vase Médicis et binet. Décor : bustes de la Sainte croix d'autel et d'un chandelier d’autel [sacristie] 4e quart 19e s. Bronze doré. Style néo-médiéval
    Illustration :
    Vue intérieure vers le choeur, avec les trois autels-retables et la chaire à prêcher Statuettes et croix déposées au clocher. IVR72_20144002044NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame Audignon - en village
    Historique :
    conservé une part importante de son mobilier et de son décor porté d'Ancien Régime. Elle possède en outre moitié du XIIe siècle (et donc presque contemporain de l'édifice roman lui-même), et surtout un retable -refend du XVe siècle, découvert incidemment en 1962 et qui constitue un unicum pour le patrimoine religieux landais. Des fonts baptismaux et bénitiers d'applique de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle sans doute d'un maître-autel) attribuable à l'atelier de Jean Ier Ferrère et datable des années 1650 , exécuté en 1724-1725 par le sculpteur saint-severin Chadel, doré deux ans plus tard par Jean Dutour et ce dernier. D'autres aménagements sont réalisés dans le courant du XVIIIe siècle : lambris et stalles peintre auscitain Jean-Baptiste Smets, pour le collatéral nord ; autel et tableau (d'après Antoine Dieu de celui de saint Michel et dû au menuisier Raymond Lagarde. L'église traversa la Révolution sans dommages. Aussi les ajouts effectués aux XIXe et XXe siècles n'ont-ils modifié l'ensemble mobilier qu'à la
    Référence documentaire :
    Legs Lamothe, de Captan et Claverie à l'église (1850, 1857-1858, 1878). et refonte d'une cloche (1846, 1886). Dons et legs à la fabrique (1811-1885) : Saint-Genez (vers 1811), Jean Saint-Genez dit Cé (1811 clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et -Dame en Audignon". Bulletin de la Société de Borda, 1965, n° 320, p. 367-384, et 1966, n° 321, p. 3-14.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils [imprimeur-éditeur] Mame Alfred [imprimeur-éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie
    Annexe :
    Reverendissimi cardinalis archiepiscopi, et cleri / MDCCCXCV". D. Missel romain (n° 4). Alfred Mame et fils (d'après Vélasquez). E. Missel romain (n° 5). Alfred Mame et fils, Tours, 1932. Reliure en cuir rouge, dos de Fargues.] C. Missel romain (n° 3). Alfred MAME, Tours, 1895. Reliure en cuir rouge, dos à cinq Alfredi Mame et filiorum / Sanctae Sedis Apostolicae et Sacrae rituum Congragationis / typographum à feuilles). Titre : « Missale romanum [...] Turonibus / typis Alfredi Mame et filiorum / Sanctae Œuvre déplacée Ciboire. Argent et laiton argenté. Par Jean-Baptiste Simon Lefranc, Paris, 1798-1809 ) et en cavet (corniche), sur degré carré ; colonne à fût lisse, chapiteau-gorgerin et abaque amortie . 20164001599NUC2A, 20164001600NUC2A, 20164001601NUC2A) 2e moitié 19e s. Calcaire, fer forgé et fonte (clôture ). Petit enclos funéraire entouré d'une clôture à barreaux de fer et piques en fonte, encastrée dans une ] Limite 20e s.-21e s. Marbre blanc. Plaque rectangulaire horizontale. Inscription gravée et dorée : +m
1 2 3 4 7 Suivant