Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 15392 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Village du Verdon-sur-Mer
    Village du Verdon-sur-Mer Le Verdon-sur-Mer - en village - Cadastre : 2013 AS
    Historique :
    Le village du Verdon est décrit dans des archives du 18e siècle comme un endroit désert et village se développe et se structure au cours de la 2e moitié du 19e siècle. A partir de 1875, Le Verdon chapelle est transféré à l'écart du bourg à l'ouest. Le chemin de fer atteint le Verdon en 1875 et la gare droits de douane, y est aussi installé : il est indiqué sur la carte de Belleyme en 1774-1775. Il se alignements de maisons à proximité de la chapelle et d'autres bâtiments disséminés dans les environs. Le inaugurée en 1872. La mairie est installée non loin, avec l'école de garçons. Le cimetière qui jouxtait la les années 1930. Sérieusement endommagé lors de la libération de la Poche du Médoc en avril 1945, le
    Référence documentaire :
    p. 10-22 GASTEUIL Bruno. « Le Verdon dans les années 1830 d'après le premier plan cadastral Le Verdon. Biens communaux, 1907-1931. ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier 1999, n°8.
    Description :
    Le village est situé à l'est du territoire communal en bordure de marais estuariens. L'église que le long du cours de la République. Lotissements et équipements sportifs complètent l'ensemble . L'ancien port aux huîtres installé le long du chenal et la gare constituent également deux éléments importants. A l'est se trouvent la plage de la Chambrette et les espaces occupés par le Port Autonome de Bordeaux. Le village est cerné au nord par le marais du Logit et au sud par celui dit du Conseiller. Le
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - en village - Cadastre : 2013 AS
    Titre courant :
    Village du Verdon-sur-Mer
    Annexe :
    Documentation sur l'ancien marché couvert Le marché couvert construit en 1931 à côté de l'ancienne dégager le terrain qui vient d'être acheté pour construction d'un marché couvert, 3 avril 1927. -Marché de
    Illustration :
    Verdon. IVR72_20143300287NUC2A Plan du village du Verdon, dressé pour la création d'une association syndicale, 10 octobre 1884 (AD Ancien port ostréicole et chenal du Verdon. IVR72_20133301319NUC2A Passage donnant sur la rue Marcel-Desblaches. IVR72_20133301171NUC2A
  • Les maisons et les fermes du Verdon-sur-Mer
    Les maisons et les fermes du Verdon-sur-Mer Le Verdon-sur-Mer
    Historique :
    L'étude menée par Pierre Caillosse sur l'ancienne paroisse de Soulac recense les mentions de maisons dans les archives : elles sont regroupées aux 17e et 18e siècles dans les hameaux du Verdon, du de la commune et le développement du port ostréicole. En 1882, les registres du cadastre dénombrent 187 maisons, un moulin à vent et une tuilerie dans la commune du Verdon. Il s'agit probablement de la d'après-guerre sont également nombreuses. Sur les 115 maisons repérées, seules deux ensembles datent peut
    Référence documentaire :
    DELORME Franck. Soulac-sur-Mer, 5 itinéraires de découvertes, Guides de l'Aquitaine. Bordeaux : Le
    Description :
    présentent des toitures en ardoise. 50 maisons portent un nom inscrit sur la façade, souvent traité dans une
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer
    Titre courant :
    Les maisons et les fermes du Verdon-sur-Mer
    Annexe :
    Jany Josemar Jea La Chabotteraie La Fauvette La Roseraie Le jupiter Le Logis Le Nid Le P'tit Bonheur
    Illustration :
    Projet de villa au Verdon, façade sur la mer, pour H. Dauvergne, par l'architecte Ernest Minvielle Maison (4 rue Rémy-Normandin) avec auvent formant galerie sur deux façades Maison dite Pott Ana (Le Royannais) : travée centrale formant avant-corps. IVR72_20133301366NUC2A
  • Présentation de la commune du Verdon-sur-Mer
    Présentation de la commune du Verdon-sur-Mer Le Verdon-sur-Mer - Cadastre : 2013 1833
    Historique :
    présentation de la commune et le dossier de synthèse sur les maisons et les fermes du Verdon. sur les terres alentours des dîmes sur les cultures et le sel. Une partie du territoire relevait du seigneur de Lesparre. Le Verdon appartient à la paroisse de Soulac et se développe avant tout grâce aux Cordouan dès le Moyen Âge, au large sur un rocher, témoigne également des moyens mis en œuvre pour -Soulac semblent avoir favorisé le développement du Verdon qui concentre alors une grande partie de la . Jusqu'au milieu du 20e siècle, Le Verdon conserve cet intérêt stratégique : la zone est largement investie voisine de Soulac a probablement constitué un modèle pour Le Verdon : au début du 20e siècle, les édiles par la suite en cinéma. Le 26 juin 1940, les Allemands débarquent au Verdon. Ils occupent le secteur Des découvertes archéologiques indiquent une implantation humaine dès le néolithique (outils des terres, engraissant parfois les marais, balayant les dunes sableuses qui formaient dès le Moyen
    Référence documentaire :
    AC Le Verdon-sur-Mer. Registre des délibérations, 1874-1909. Plan cadastral napoléonien du Verdon-sur-Mer, 1833 Plan cadastral napoléonien du Verdon-sur-Mer p. 13-15 GASTEUIL Bruno. « Documents sur l'histoire du Verdon ». Histoire et traditions du Verdon p. 16-19 GASTEUIL Bruno. « Le Verdon est classé "station climatique" ». Histoire et traditions du et traditions du Verdon, Février 1998, n°6. Verdon, Janvier 2002, n°14. LACROIX Jean-Louis. "Noviomagus et le site archéologique de Brion", Société Archéologique et Historique de Saint-Germain-d'Esteuil, août 1997. [consulté en ligne le 24/08/2017 BERT J. Note sur les dunes de Gascogne. Paris : Imprimerie nationale, 1900. p. 116-123 JOANNE Adolphe. Bordeaux, Arcachon, Royan, Le Vieux-Soulac. Paris : Hachette, 1870.
    Description :
    forme désormais un espace naturel préservé. Au sud, Le Verdon-sur-Mer est limitrophe de la commune de La commune du Verdon-sur-Mer constitue l'extrémité de la presqu'île médocaine. Elle présente une marais. L'habitat est regroupé dans le village du Verdon et dans quelques hameaux : le Royannais, le Soulac-sur-Mer. côte océanique et un rivage estuarien. Le phare de Cordouan, au large, signale l'embouchure de la , du phare de Grave et de quelques restaurants. Côté estuaire, le rivage est occupé par le port de
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - Cadastre : 2013 1833
    Titre courant :
    Présentation de la commune du Verdon-sur-Mer
    Annexe :
    Le Verdon, station climatique -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1909-1923. Projet Les routes et les chemins -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Demande de Documentation sur la forêt du Verdon -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Coupe territoire communal, 8 décembre 1887. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Question des anciens communaux ; mais en 1863, l’État vendit une partie de la forêt à M. Lahens. -AC Le Verdon-sur-Mer la commune de Soulac et 300 ha au Verdon. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909 . -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1909-1923. M. Moresmau résinier propose de faire Les vignes du Verdon -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Statistique viticole . -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Vignes, 21 février 1892. Les vignes de la Gendarmerie du Verdon -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Projet de déplacer
    Illustration :
    Plan figuratif de la Gironde, 1545 : détail du Verdon et de Soulac. IVR72_20143300281NUC2A Monsieur le Marquis de Tourni, intendant de la généralité de Guienne, 2e moitié 18e siècle : détail de Plan de l'embouchure de la Gironde, levé en 1812 et 1815 : détail du Verdon. IVR72_20143300273NUC1A Tableau d'assemblage de la commune du Verdon, 1833. IVR72_20133301388NUC2A que l'on propose d'exécuter pour défendre la Pointe de Grave et améliorer la rade du Verdon, 1837 que l'on propose d'exécuter pour défendre la Pointe de Grave et améliorer la rade du Verdon, 1837 Verdon. IVR72_20143300287NUC2A du Verdon. IVR72_20143300291NUC2A Vue des côtes du Verdon depuis un bateau au large. IVR72_20133310883NUC4A Forêt, dunes et océan, vus depuis le phare de Grave. IVR72_20133310869NUC4A
  • Maison dite Le Nid
    Maison dite Le Nid Le Verdon-sur-Mer - 12 boulevard Lahens - en village - Cadastre : 2013 AL 82
    Description :
    Travée centrale formant pignon avec table décorative et inscription : Le Nid. Toiture et pannes
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - 12 boulevard Lahens - en village - Cadastre : 2013 AL 82
    Titre courant :
    Maison dite Le Nid
    Appellations :
    Le Nid
  • Hameau Le Royannais
    Hameau Le Royannais Le Verdon-sur-Mer - le Royannais - en écart - Cadastre : 2013 BC 2013 BB 2013 AZ
    Historique :
    Le toponyme est indiqué sur la carte de Belleyme (1774-1775) et mentionné par l'abbé Baurein dans seraient venus au Verdon pour travailler dans les marais salants. Au début du 20e siècle, la ferme dite du
    Référence documentaire :
    p. 10-22 GASTEUIL Bruno. « Le Verdon dans les années 1830 d'après le premier plan cadastral p. 45 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier 1999, n°8.
    Description :
    Le hameau se situe le long de la route de Soulac menant au village du Verdon, en bordure des marais
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - le Royannais - en écart - Cadastre : 2013 BC 2013 BB 2013 AZ
    Titre courant :
    Hameau Le Royannais
    Illustration :
    hameau Le Royannais. IVR72_20143300288NUC2A
  • Maison dite Le Logis
    Maison dite Le Logis Le Verdon-sur-Mer - le Logit - 27 avenue de la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AK 248
    Description :
    l'inscription Le Logis. Toiture et ferme débordantes. Encadrements des baies, chaînage d'angle, bandeau et . Alternance brique et pierre pour le chaînage d'angle de la travée centrale. Agrafes sculptées avec motifs de
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - le Logit - 27 avenue de la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AK 248
    Titre courant :
    Maison dite Le Logis
    Appellations :
    Le Logis
    dc_f8bcf12d-9682-48af-958b-c7ac12c2786d_3 :
    sur rue
  • Maison actuellement restaurant Le Jupiter
    Maison actuellement restaurant Le Jupiter Le Verdon-sur-Mer - 68 cours de la République - en village - Cadastre : 2013 AS 53
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - 68 cours de la République - en village - Cadastre : 2013 AS 53
    Titre courant :
    Maison actuellement restaurant Le Jupiter
    Appellations :
    Le jupiter
  • Maison dite Le P'tit Bonheur
    Maison dite Le P'tit Bonheur Le Verdon-sur-Mer - le Logit - 16 avenue de la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AK 148
    Description :
    Travée centrale formant pignon. Table décorative avec inscription : Le P'tit Bonheur. Toiture et
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - le Logit - 16 avenue de la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AK 148
    Titre courant :
    Maison dite Le P'tit Bonheur
    Appellations :
    Le P'tit Bonheur
  • Bacs reliant Le Verdon à Royan
    Bacs reliant Le Verdon à Royan Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    A partir de 1875, la possibilité d’arriver en train au Verdon entraîne le développement des vapeur, l’Union et le Satellite, sont mis en service pour assurer la liaison entre la Pointe de Grave et Royan. En 1935, le bac Cordouan est construit aux Chantiers de la Gironde. La cale de Port Bloc est et plantations d'arbres. Coulé en 1945, le Cordouan est renfloué en 1946. En 1960, le bac la Côte 1964, pour répondre à l'augmentation du trafic, notamment l’été. En 1968, c’est le Médocain qui prend le relai. De nos jours, deux bateaux effectuent les rotations : l'Estuaire (construit en 2009) et la
    Référence documentaire :
    p. 121-124 CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave CHAILLOT Roger . Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave. [S.I.] : R. Chaillot et Louis Jung, 1974. p. 25 ROUCAYROL Jean-Clément. « Une page d'histoire du Médoc ». Histoire et traditions du Verdon
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : non cadastré
    Titre courant :
    Bacs reliant Le Verdon à Royan
    Annexe :
    Documentation complémentaire -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Projet de enrochements en circulant sur elle ; il convient de reprendre cette disposition. -AC Le Verdon-sur-Mer 1948 ; pas d'accostage possible à Royan pour l'instant. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1954-1966. Inauguration du bac Côte d'Argent prévue le 25 juin, 20 juin 1960. -AC Le Verdon-sur obligés d’attendre, en rade du Verdon, le moment favorable pour accoster le débarcadère ; cette obligation l’approvisionnement des matériaux de cette jetée, un nouveau moyen de débarquement dans la rade du Verdon et de le temporaire des terrains sur lesquels le nouveau chemin de service devait être établi (…). Cette voie de devait être créé pour relier Royan et le Verdon, et, dans ce but, Monsieur le Ministre des Travaux de la Gironde, aux abords du Verdon, un projet d’appontement ou d’estacade pour l’embarquement et le Pointe de Grave, et non au Verdon (…) ; il ajoutait ensuite : « Le raccordement avec la gare du Verdon
    Illustration :
    Vue aérienne, 1962 : Pointe de Grave et le bac à Port-Bloc. IVR72_20173300028NUC2 Vue aérienne, 1962 : le bac à la pointe de Grave. IVR72_20173300029NUC2 Vue d'ensemble depuis le phare de Grave. IVR72_20133310865NUC4A
  • Le Fort du Verdon et les anciennes batteries de la Pointe de Grave
    Le Fort du Verdon et les anciennes batteries de la Pointe de Grave Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AB 4
    Historique :
    Le fort du Verdon succède à une série d’éléments défensifs construits à cet emplacement stratégique conservés sous la dune de la Pointe. Le fort du Verdon fut construit en 1877-1878, en complément du fort du encore quelques vestiges comme des fascinages, palissades dont il ne paraît plus que les pointes. Le navire stationnaire. Le 10 décembre 1813, le mur d’enceinte n’est pas tout à fait terminé, il arrive juste au niveau des créneaux. La tour est également inachevée. Le mur de contrescarpe et le chemin maréchal Soult, prise le 11 février 1814 à Sauveterre, le général Baron L’Huillier donne l’ordre . L’entrée des navires anglais dans l’estuaire a lieu le 27 mars 1814 : la batterie de Grave est incendiée Chay et de la batterie de Suzac, établis sur la rive droite de 1873 à 1878. Les dates 1877 et 1888 sont inscrites sur une arcade dans la cour principale. Il abritait jusqu’en 1940 une garnison variant de 10 à 15 soldats. Le fort fut occupé par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale et devint le Stützpunkt
    Référence documentaire :
    p. 20-22 « A propos du Fort de Grave ». Histoire et traditions du Verdon, Juillet 1997, n°5. p. 55-60 CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave. [S.I.] : R. Chaillot et Louis Jung, 1974. p. 2-13 PETIT Jean-René. « Les cartes nous renseignent : les anciens forts du Verdon ». Histoire et traditions du Verdon, Février 1998, n°6. p. 19-25 PETIT Jean-René. « Le dernier fort de la Pointe de Grave ». Histoire et traditions du Verdon, Juin 1998, n°7. p. 23-26 PETIT Jean-René. « Les anciens forts du Verdon, quelques documents ». Histoire et traditions du Verdon, janvier 1999, n°8. p. 12-16 PETIT Jean-René. « Les forts du Verdon au XVIIIe siècle ». Histoire et traditions du
    Description :
    Le fort présente un plan polygonal entouré de fossés et de murailles. Il est cantonné au nord-ouest
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - la Pointe de Grave - en écart - Cadastre : 2013 AB 4
    Titre courant :
    Le Fort du Verdon et les anciennes batteries de la Pointe de Grave
    Annexe :
    Mémoire sur le voyage que M. de Roquepiquet, Godefroi et moi avons fait dans le Médoc, au Verdon, à Verdon où il y a un pont sur un chenal ; ce pont s’appelle le pont de Pinet. Un peu plus loin est Grave , 1 second, 1 lieutenant, 1 ayde canonnier, 2 aydes canonniers. Le Verdon : 3 officiers des mêmes rendre au Verdon suivant vos désirs. A mon arrivée, à ce poste, j'ai trouvé le sieur Lagarde occupé à la est partout sur le sable et il y en a beaucoup en certains endroits ce qui fatigue les chevaux. C’est blanche pour enseigne : on n’y trouve que du mouton et des poulets qu’il faut égorger sur le champ. De dînâmes et le sindic de cet endroit nous procura des chevaux pour aller au Verdon. Il y a à Soulac le une descente. Nous fûmes couchés au Verdon après avoir fait la tournée de la côte. Le Verdon est un pour aumônier. On lui donne 8 à 9 # de revenu. Les habitants du Verdon sont mous et paresseux comme le Verdon pour passer de l’autre côté sur la côte de Saintonge. Lorsqu’on veut y aller on allume du feu et
    Illustration :
    Carte postale, vue aérienne de la pointe de Grave, 2e moitié 20e siècle : le fort du Verdon au Plan d'une batterie proposée à la Pointe du Verdon ou des Graves, capable de contenir environ 20 Plan général des épis et de la jetée en gros blocs de béton exécutés sur la plage des huttes et à Plan schématique du fort du Verdon. IVR72_20143300336NUC2A Vue de Port-Bloc avec le fort en arrière-plan (muraille nord-est). IVR72_20123310200NUC4A Vue d'ensemble de la cour intérieure (depuis le sud). IVR72_20143300107NUC2A Vue d'ensemble de la cour intérieure (depuis le nord-est). IVR72_20143300111NUC2A Vue d'ensemble de la cour intérieure (depuis le nord-ouest). IVR72_20143300116NUC2A
  • Voie de chemin de fer
    Voie de chemin de fer Le Verdon-sur-Mer - - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    Chambrette et le port du Verdon, au bord du chenal. Autre enjeu important, relier Bordeaux à Soulac-Le Verdon Médoc. Les négociations pour les expropriations prennent du temps et la ligne n'atteint Le Verdon et l'acheminement des matériaux. Sur les cartes de cette époque, on observe une voie ferrée partant du fort de la Pointe, longeant le littoral dans la forêt jusqu'aux Huttes. Une autre ligne dessert le débarcadère de la aboutissant au Verdon. Des souscripteurs anglais devaient participer à cette opération mais se retirent du projet en 1858. En 1863, le projet est repris avec la constitution de la Compagnie du Chemin de fer du de poursuivre la voie de chemin de fer de la gare du Verdon à la Pointe : les travaux sont achevés en
    Référence documentaire :
    AC Le Verdon-sur-Mer. Registre des délibérations, 1874-1909. CHANUC, Lucien. Un centenaire : le chemin de fer du Médoc. Bordeaux, 1973.
    Description :
    bifurque vers le bourg et la gare du Verdon. Un tronçon desservait également la gare maritime du môle L'actuelle voie de chemin de fer reliant Bordeaux au Verdon passe par Soulac, traverse la forêt et d'escale : les rails sont encore visibles sur les terrains du Port Autonome de Bordeaux à l'est du village
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - - Cadastre : non cadastré
    Annexe :
    Documentation complémentaire -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Demande au 1864 d’établir à la Chambrette une station balnéaire, entreprise qui a échoué]. -AC Le Verdon-sur-Mer hôteliers de la Pointe de Grave ; nécessité de faire venir le train jusqu'à la Pointe. -AC Le Verdon-sur-Mer . Registre délibérations 1874-1909. Ligne de chemin de fer du Verdon à la Pointe sur le point d'être terminée Bordeaux, Soulac et le Verdon, 7 juin 1887. - AD Gironde, 2002/86 926 : Voie ferrée de la pointe de Grave jetée, un nouveau moyen de débarquement dans la rade du Verdon et de le relier par un tronçon de voie à la même année, M. le Préfet de la Gironde autorisa l’occupation temporaire des terrains sur lesquels , exposait à Monsieur le Ministre des Travaux publics que l’arrivée prochaine au Verdon du Chemin de Fer de et le Verdon, et, dans ce but, Monsieur le Ministre des Travaux Publics était prié de faire étudier Verdon, un projet d’appontement ou d’estacade pour l’embarquement et le débarquement des voyageurs.Cette
    Illustration :
    Gare du Verdon : bifurcation de la voie ferrée, direction Le Verdon ou direction La Chambrette Verdon. IVR72_20143300358NUC1A Gare du Verdon. IVR72_20133301186NUC2A Passage à niveau au lieu-dit le Pastin. IVR72_20133301232NUC2A Tronçon de voie ferrée longeant la plage de la Chambrette et reliant la gare du Verdon à l'ancien
  • Immeuble Le Signal
    Immeuble Le Signal Soulac-sur-Mer - - boulevard du Front de Mer - en ville - Cadastre : 2017 AE 2
    Historique :
    L'immeuble dit Le Signal est construit en 1967 à 200 mètres du front de mer, au sud de la station balnéaire. Le permis de construire a été délivré le 28 avril 1965 par le préfet. A partir de 2014, il devient le symbole de l'érosion, la dune étant entamée un peu plus à chaque grande marée, à chaque tempête . L'immeuble est évacué en janvier 2014 et une longue procédure d'expropriation est engagée (voir le jugement
    Localisation :
    Soulac-sur-Mer - - boulevard du Front de Mer - en ville - Cadastre : 2017 AE 2
    Titre courant :
    Immeuble Le Signal
    Appellations :
    Le Signal
    Illustration :
    Vue du Signal depuis le boulevard du Front de Mer, au sud. IVR72_20173301748NUC2A Vue d'ensemble sur la dune. IVR72_20173301755NUC2A
  • Ancien prieuré Saint-Nicolas-de-Grave
    Ancien prieuré Saint-Nicolas-de-Grave Le Verdon-sur-Mer - Saint-Nicolas - isolé
    Historique :
    Le prieuré Saint-Nicolas-de-Grave fut fondé en 1092 par trois moines clunisiens. En 1131, il aurait de 1322, le monastère de Saint-Nicolas de Grave n’apparaît plus dans la liste des biens de l’abbaye de Cluny, sauf lors de rares mentions. Claude Masse, sur sa carte datée 1706, indique la "chapelle St Nicolas ruinée, ancienne paroisse". Elle était située entre la Maison de Grave et la Tour Noire. Le
    Référence documentaire :
    p. 12 « Où sont passés les crânes ». Histoire et traditions du Verdon, Juin 1998, n°7. p. 58 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - Saint-Nicolas - isolé
    Annexe :
    diverses affaires : « pour Saint-Nicolas » (détails sur le prieuré de Soulac et l'abbaye de Saint-Nicolas Archives non consultées -AD Gironde, H 339 : En tête on a relié un mémoire du XVIIe siècle sur , l'envahissement des bâtiments par les sables, « quoy qu'ils fussent au milieu de la parroisse ou environ », le dégagement des édifices, « la mer après longues années s'estant reculée et les sables dissipés en partie
    Illustration :
    Recueil des costes de France sur l'océan, 18e siècle : indication de St Nicolas
  • Les marais du Logit et du Conseiller
    Les marais du Logit et du Conseiller Le Verdon-sur-Mer - le Logit le Conseiller - isolé - Cadastre :
    Historique :
    La présence de marais salants est indiquée sur les cartes anciennes à partir du début du 18e siècle par les sables. La carte de Belleyme (1776-1777) représente ces marais salants alimentés en eau par le chenal du Verdon. Vers 1784, l'abbé Baurein rapporte dans son ouvrage qu'il "existe de très beaux marais par ordonnance royale. Sur la carte de l'Atlas du Département de la Gironde (1888), ces espaces sont l'aménagement de l'avant-port, les marais du Conseiller sont achetés progressivement par le Port Autonome de , la route menant au môle et traversant les marais est aménagée. En 1980, le Port Autonome devient le association tente de relancer une activité aquacole. En 1992, le Conseil général de la Gironde achète trois hectares avec le projet de valoriser les marais de la Pointe du Médoc, tout en préservant les zones humides contribuant à la réintroduction de l'activité conchylicole. Elle gère également le marais du Logit.
    Référence documentaire :
    AC Le Verdon-sur-Mer. Registre des délibérations, 1874-1909. AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations, 1938-1954 Registre de délibérations, 1938-1954. p. 10-22 GASTEUIL Bruno. « Le Verdon dans les années 1830 d'après le premier plan cadastral p. 2-5 GASTEUIL Bruno. « Le syndicat des marais du Conseiller ». Histoire et traditions du Verdon p. 46 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la p. 33-34 CASTETS Jean. « Un peu de sel : la Saretière ». Histoire et traditions du Verdon, Juillet FRÉDÉRIC Stéphanie. La gestion des zones humides propriétés du Port Autonome de Bordeaux dans le ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier 1999, n°8.
    Précisions sur la protection :
    activités menées dans le périmètre appartenant au Port Autonome de Bordeaux sont désignées "Opérations les marais du Conseiller ne font pas l'objet de procédure de classement Natura 2000. Le marais du
    Statut :
    appartient en grande partie à la Commune du Verdon-sur-Mer. Gestion du marais par le CPIE Médoc/Curuma. propriété publique Le marais du Conseiller appartiennent principalement au Port Autonome de
    Description :
    du Verdon. Le chenal de Rambeaud est jalonné d’ouvrages (écluses et clapets) dont la manipulation l'estuaire de la Gironde par l'intermédiaire de la darse du Verdon. Le chenal du Conseiller se prolonge au Nord par le chenal de Rambeaud, rejoignant le Marais du Logit au centre du Verdon, et par le chenal de La commune du Verdon comprend deux grandes zones de marais qui font l'objet de protections environnementales et de projets de valorisation, menés par l'association Curuma. Le marais du Logit, zone humide estuarien et alimentés par le bassin versant et les remontées d’eau souterraine, et de bassins d'eau saumâtre alimentés par le chenal de Rambeaud (ou chenal du Logit) qui traverse la zone urbanisée du bourg permet de faire remonter ou non l’eau saumâtre dans le marais du Logit. Les bassins, lorsqu’ils existent les marais du Conseiller qui s'étendent sur plus de 200 hectares. Ils sont constitués à la fois de par le bassin versant, et de bassins saumâtres alimentés par le chenal du Conseiller et le chenal du
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - le Logit le Conseiller - isolé - Cadastre :
    Annexe :
    Documentation complémentaire -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. PV des aout dernier, 13 novembre 1897. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre délibérations 1874-1909. Projet de pont sur le chenal du Logis au lieu de la Sarretière, 10 mai 1905. -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de sables et vacans dud. priuré », un moulin à vent « basty de pierre, sur le puy du Guet » (18-19 décembre pieds de large sur deux pieds et demy de fonds dans l’étendue de huit cents brasses. Plus depuis le large sur deux pieds et demy de fonds. Il y aura dans l’estandue de sept cent brasses. Depuis le pont de . Depuis le marais de Laneu jusques à Langlade de Jean Morin, on donnera quatorze pieds de large sur sept qualité, le marais est à même d'être envay par les dunes de la mer et les pastenq sujet aux inondations : maison, jardin et marais (le marais ne salle plus, les dunes de la mer commencent à la couvrir ; Jacques opérations du nouveau classement des marais salants ou fosses à sel situés dans la commune du Verdon du 11
    Illustration :
    Vanne régulant le niveau des eaux dans le marais du Conseiller. IVR72_20143300360NUC2A Marais du Conseiller : détail d'une vanne permettant de réguler le niveau des eaux
  • Le port de Lamarque
    Le port de Lamarque Lamarque - en village - Cadastre : 2009 OA
    Historique :
    Le port de « la Marque » est signalé sur une carte de 1691, situé au bout du chenal du même nom. Au composé de trois maisons situées sur le port de Meyre", comme le confirment des cartes du 18e siècle ». C’est très certainement cette construction en L qui est visible sur le plan cadastral de 1826. Des parcelles de vigne se trouvent à présent au nord de celui-ci, entourant le moulin de Meyre. Sur un plan de 1832, le port est composé d´un peyrat sur lesquels sont déposées les marchandises dont les barriques de , avance de 84 mètres en mer et est composé d´une passerelle mobile reliant le tablier de l´estacade à un . Celle de Belleyme, levée en 1767, indique également la présence de vignes au sud. Dans le premier quart d’une pièce de terre « limitée par des fossés et haies et par le chenal qui se jette dans la Gironde vin. Des travaux d’amélioration sont adjugés en 1848 et effectués sur des terrains communaux en 1850 élever la même année la mairie, l’école, la halle et le clocher de l’église. Ce n’est qu’en 1868 que le
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Gironde. 2 O 2041. Construction sur le port. 1839. Archives départementales de la Gironde. 2 O 2041. Construction sur le port. 1846-1851. Archives départementales de la Gironde. SP 1168. Installation sur le port. 1892. Plan des travaux à effectuer dans le port. Dessin, encre, papier. par Billaudel, 30 avril 1832. Plan des alignements du port de Lamarque tels qu'ils ont été fixés par le Décret du 11 décembre BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la
    Description :
    Le port est aujourd’hui composé de la cale en béton destinée à l'accostage du bac, construite à
    Titre courant :
    Le port de Lamarque
    Annexe :
    de 38 214, 12 francs était déjà faite, la commune qui avait versé 4 400 francs seulement sur le construction a déjà eu à donner son avis sur le desideratum de la Commune de Lamarque et dans le dernier nécessaire de compter sur une dépense de 18 000 francs, justifiée par un détail estimatif, pour que le de l´ouvrage dont il s´agit ; nous disons à peu près totale, car on peut compter sur le maintien de décembre 1825. Maison située au port de Lamarque. Le bâtiment est situé au Port de Lamarque, il se compose montant de la subvention, refusa de verser le reste. Dans ces circonstances, l’administration prescrivit tombés en ruines. C Cependant, dans le courant de 1863, la commune ayant versé les 5 600 francs dont elle était redevable, M. le Ministre des travaux publics a décidé qu’on appliquerait cette somme à , les dégradations causées par le temps sont telles qu’il faudra les recommencer en grande partie. La supérieure. AD Gironde, SP 2409 : Ligne de Moulis à Lamarque et établissement sur la Gironde d´un ponton
    Illustration :
    Plan du port pour le creusement d'une conche, 1926. IVR72_20143305593NUC1A Carte postale (collection particulière), 1928 : le port. IVR72_20103306324NUCA Carte postale (collection particulière), 1ère moitié du 20e siècle : le port. IVR72_20103306323NUCA
  • Maison, dite Les Hirondelles, ancien hôtel du Parc, actuellement mairie
    Maison, dite Les Hirondelles, ancien hôtel du Parc, actuellement mairie Le Verdon-sur-Mer - boulevard Lahens rue de la Briquetterie - en village - Cadastre : 2013 AL 55
    Historique :
    1968 par le couple Servel-Aiglon, elle a abrité à partir de 1968 un hôtel, l'Hôtel du Parc. La commune acquiert le bâtiment en 1979 ; des travaux y sont effectués par les architectes Maître et Couvreux pour y installer la mairie. Le jardin est réaménagé avec le creusement d'un bassin. L'ensemble est inauguré en
    Référence documentaire :
    collectivités (Soulac-Le Verdon) Affaires de l'occupation : correspondance entre la Préfecture et les collectivités (Soulac-Le Verdon).
    Description :
    La maison, à étage carré, est située sur une hauteur dans le bourg. Entourée d'un jardin, elle . Alliées aux pierres de taille harpées, elles forment un axe vertical sur le mur pignon, dans le et les encadrements de baies. Une partie en rez-de-chaussée a été ajoutée sur le pignon sud.
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - boulevard Lahens rue de la Briquetterie - en village - Cadastre : 2013 AL 55
    Vocables :
    Le Parc
  • Phare de Cordouan
    Phare de Cordouan Le Verdon-sur-Mer - Cordouan - isolé - Cadastre : 2013 BW 1
    Historique :
    par une plate-forme sur laquelle on allumait un feu de bois. Sous le règne d'Henri III, en 1582, la Étienne de Saint-Rigault et du frère prieur Ermenaud. Rapatriés sur la terre ferme au sein du prieuré les marins. Après 1360, Édouard de Woodstock - le Prince Noir - aurait fait édifier une tour à feu Foix en 1606, c'est François Beuscher, maître des fortifications du roi en Guyenne, qui termine le , d'importants travaux de restauration sont menés. En 1727, le phare est muni d'une nouvelle lanterne en fer années 1780, le projet d'exhaussement de la tour suscite plusieurs propositions : c'est finalement celle ces nouveaux niveaux est réalisé par Jean Besse aîné. Au début du 19e siècle, Cordouan devient le Cordouan le premier appareil à lentilles à échelons. En 1854, ce système est remplacé par un appareil à l'installation de vitraux du peintre-verrier de Tours, Julien Léopold Lobin. En 1862, le phare est classé Monument historique. En 1926, puis dans les années 1980, en 2005 et encore récemment, le phare fait l'objet
    Référence documentaire :
    PETIT Jean-René. « Cordouan, le "cierge de la mer", classé Monument historique en 1862 en même p. 7-10 PETIT Jean-René. « Le phare de Cordouan (suite) ». Histoire et traditions du Verdon, Mars p; 13-16 PETIT Jean-René. « Le phare de Cordouan (suite) ». Histoire et traditions du Verdon, Mars p. 23-26 PETIT Jean-René. « Le phare de Cordouan (suite) ». Histoire et traditions du Verdon Cordouan, l'entrée de la Gironde, Soulac-sur-Mer, 4 juillet-28 août 1982. Soulac : Fondation Soulac-Médoc p. 18-21 « Les systèmes d'éclairage de Cordouan ». Histoire et traditions du Verdon, Juillet 1996 p. 58 à 73 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la CROZET René. « Le phare de Cordouan ». Bulletin Monumental, Tome 113, juillet-septembre 1955. Paris p. 24-27 JULLIAN Guy. « La vie d'un gardien de phare à Cordouan ». Histoire et traditions du Verdon GUILLAUME Jean. « Le Phare de Cordouan : « Merveille du monde » et monument monarchique ». Revue de
    Description :
    Le phare, s'élevant à 67,50 m, est construit au large de la Pointe de Grave, sur un rocher entouré pierre de taille reposant sur un mur d'enceinte de 41 m de diamètre et 8,30 m de hauteur également en d'acanthes. Les deux niches de part et d'autre de la porte abritaient les bustes d'Henri III et Henri IV. Le et Marie-Thérèse d'Autriche entre 1661 et 1664. Dans la chapelle royale, le buste de Louis de Foix a
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - Cordouan - isolé - Cadastre : 2013 BW 1
    Annexe :
    Barbier, ingénieurs en chef et en second aux châteaux de Bordeaux et le sieur Dardan : mémoire sur les sur le compte présenté à M. le comte de Maurepas par le sieur Robert cy-devant fournisseur des fers de sur l'église même que le sable couvre et découvre ; utilisation de canons en cas de brume. - Lettre de empressés de démolir la balise et de la relever sur une autre dune plus éloignée de la mer. - Tour de première enceinte de ladite tour ; - un mémoire sur la construction de la tour de Cordouan ; le terrain où passes ; pilotes. MAR/D2/57. Mémoire sur plusieurs points intéressants les pilotes et le pilotage de la du Verdon, 16 mai 1744. Description coste du Bas-Médoc. MAR/3JJ/172. Instructions sur la navigation Cordouan. L'entrée de la Gironde", à Soulac-sur-Mer, du 4 juillet au 28 août 1982. -copie de l'article de sommet de la tour de Cordouan par oeconomie depuis le jour que les fers sont arrivés à Royan, par de dures de Rausan ; couvrir le dessus de la voûte, haut de la voûte calciné rétabli, rétablissement des
    Illustration :
    Le phare sur son rocher. IVR72_20133310903NUC4A Vue des côtes du Verdon depuis le sommet du phare. IVR72_20133310942NUC4A Profil de la tour de Cordouan avec le talus proposé, par Bitry ( ?), 24 octobre 1727 Carte de l'embouchure de la Garonne, 1759 : détail de la vignette représentant le phare Nouvelle surélévation proposée pour le fanal de la Tour de Cordouan, par Teulère, 14 août 1786 Nouvelle surélévation proposée pour le fanal de la Tour de Cordouan, par Teulère, 14 août 1786 Nouvelle surélévation proposée pour le fanal de la Tour de Cordouan, par Teulère, 14 août 1786 Nouvelle surélévation proposée pour le fanal de la Tour de Cordouan, par Teulère, 14 août 1786 Coupe de la surélévation projetée pour le fanal de la Tour de Cordouan, par Teulère, 14 août 1786 Coupe de la surélévation projetée pour le fanal de la Tour de Cordouan, par Teulère, 14 août 1786
  • Station de radar Vogel Gi 305a
    Station de radar Vogel Gi 305a Le Verdon-sur-Mer - les Huttes - isolé - Cadastre : 2013 BM
    Historique :
    radar "Vogel" dépendant de la Luftwaffe. Sur la zone boisée du plateau dunaire, un imposant ouvrage abriter le personnel et les équipements assurant son fonctionnement. Ce radar, d'une portée de 200 à 300 sur un abri avec poste de commandement de section.
    Description :
    radar de type Mammut est un L485. Il existe plusieurs variantes de cet ouvrage sur le Mur de Le site regroupe des constructions normalisées de l’armée de l’air allemande : -l'’abri pour le , suivant qu’elles sont indépendantes ou bâties sur abri.
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - les Huttes - isolé - Cadastre : 2013 BM
    Illustration :
    Vue du site depuis le nord. IVR72_20143300204NUC2A
  • Bunker des Cantines
    Bunker des Cantines Le Verdon-sur-Mer - les Cantines - isolé - Cadastre : 2013 1
    Description :
    Situé sur la dune surplombant la plage des Cantines, le bunker construit en béton armé est
    Localisation :
    Le Verdon-sur-Mer - les Cantines - isolé - Cadastre : 2013 1
  • Villa Pergola puis Le Dauphin Vert
    Villa Pergola puis Le Dauphin Vert Arcachon - 263 boulevard de la Plage - en ville - Cadastre : 2012 AD 469
    Historique :
    La villa Pergola est mentionnée sur le plan de l'agence de location Economic-Agence en 1927-1928 . Elle a été édifiée à cette période. La propriété porte aujourd'hui le nom de Le Dauphin Vert. Une carte
    Description :
    La villa comprend différents corps de bâtiments. Le corps de logis principal est construit en bâtiment un corps avec pan de bois apparent. La travée centrale du corps principal (élévation vers la mer
    Titre courant :
    Villa Pergola puis Le Dauphin Vert
    Appellations :
    dite villa Le Dauphin Vert
    Illustration :
    Façade sur la mer. Carte postale ancienne. Phototypie Ch. Chambon, Bordeaux, après 1904 Elévation vers la mer. IVR72_20103302158NUC2A