Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château de Lamarque
    Château de Lamarque Lamarque - en village - Cadastre : 1826 A1 290, 291 2009 AB 28
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    entre 1422-1430 au fils du roi Henri IV de Lancastre, Humphrey de Lancastre, duc de Glouscester puis en 1446-1447 à la famille de Foix apparentée à celle des Lancastre. Lors de la conquête de la Guyenne par Le château de Lamarque semble établi au 11e siècle par le duc d´Aquitaine, bien que le nom de la seigneurie de Lamarque apparaisse pour la première fois dans les rôles gascons en 1277. La forteresse est élevée dans les marais des bords d'estuaire afin de contrôler cet axe stratégique. De cette époque datent probablement les soubassements et une partie de la chapelle. Au cours du 13e siècle, la seigneurie est en possession de Thalésie, dame de Lamarque et l´une des sœurs du seigneur de Blanquefort. Le château actuel est construit par Pons de Castillon, chevalier, seigneur de Castillon, de la Marque et de Montendre, dans la seconde moitié du 14e siècle sur les restes de l´ancienne forteresse : élévation du donjon, du corps de logis et de l´échauguette. Prise et confisquée par les souverains anglais, la seigneurie est donnée
    Référence documentaire :
    folio 87, 88. AD Gironde. 3 U 2290. Vente par licitation du domaine de Lamarque. 19 décembre 1825. folio 165 à 235. AD Gironde. 3 U 2361. Vente sur saisie immobilière du domaine de Lamarque avec Carte de la situation des places qui desservent l'entrée de la Garonne et de leurs environs de Plan du Fort du Médoc et de ses environs, 1707. Dessin, encre et lavis. Château de Lamarque. Dessin, par Monsau, 1841. pl. 13 Commission des monuments et documents historiques du département de la Gironde. Paris, 1848. ARCHITECTURE (direction). Bureau de recensement des monuments anciens. Casier archéologiqe. Gironde (?) . ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t.1. p. 39 à 45 CAUSSAN, A. Le château de Lamarque. Les Cahiers Médulliens, 1998, n° 29. p. 124-125 COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 2e éd
    Canton :
    Castelnau-de-Médoc
    Représentations :
    La poterne est ornée du blason de la famille de Fumel : D'or au trois fumets montant d'azur ; supporté par deux lions ; surmonté de la couronne du Comte.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Le château de Lamarque est localisé au nord du bourg, sur le bord méridional d´un marais desséché ´effectue par une longue allée bordée d’une double rangée d’arbres qui part de la rue principale du bourg . Le château est composé de l´ancienne forteresse construite en pierre de taille au sud et de . Au sud, la forteresse est constituée, d´ouest en est : d’une tour, du corps de logis, d´un donjon ornés de mâchicoulis et d’une chapelle. Celle-ci, éclairée par des vitraux, est divisée en deux parties : une chapelle haute de plain-pied avec le premier étage du château et d´une chapelle basse au niveau du sol composée d’une nef et d’une abside. La tour sud-ouest, à la base circulaire, se compose de deux étages octogonaux et abrite l'escalier d'honneur. Le corps de logis présente sa façade principale au nord, ouvrant sur la cour : un escalier mène à la porte d’entrée encadrée de bossage et couronnée d´un , est ornée de créneaux et percée de baies en arc segmentaire : ces baies sont dotées de balcon avec
    Auteur :
    [propriétaire] Lancastre (de) Humphrey [propriétaire] Nogaret de La Valette (de), duc d'Epernon Jean-Louis [propriétaire] Foix-Candale (de) Henri [propriétaire] Brassier (de) Etienne-François
    Titre courant :
    Château de Lamarque
    Annexe :
    Extrait de La Guienne militaire, Léo Drouyn, 1865 DROUYN, Léo. La Guienne militaire. 1865, t.2, p . 343-346 "Le château de Lamarque, dont le plan d´ensemble est fort irrégulier, est situé au nord du bourg de Lamarque, sur le bord méridional d´un marais desséché, traversé par une jalle qui se jette dans la Gironde, en face de Blaye ; il se compose de deux parties : le château proprement dit, et une vaste basse-cour au nord. Toutes les deux étaient autrefois entourées de fossés, dont il ne reste que de -cour sont épais de deux mètres, et bâtis, surtout dans leur soubassement au sud-est en petits moellons plusieurs époques. Dans l´angle nord-est de cette basse-cour existait une échauguette, démolie depuis peu d ´années. Il est probable que l´angle nord-ouest était protégé de la même manière, peut-être aussi par une tour. La porte devait être comme aujourd’hui. Dans le château proprement dit, il ne reste plus de la travaux furent exécutés, il ne reste de ces derniers que la chapelle, dont la base, du côté méridional
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive gauche)
    Illustration :
    Extrait de la carte de la situation des places qui desservent l'entrée de la Garonne et de leurs environs de Blaye : 1691. IVR72_20103306218NUCA Extrait du plan du fort du Médoc et de ses environs : 1707. IVR72_20103306330NUCA Extrait de la carte de l'embouchure de la Garonne, 1759 : indication du château Extrait du plan cadastral de 1826, section A : parcelle 28. IVR72_20103306015NUCA Illustration tirée de l'ouvrage de Gustave de Galard, 1835. IVR72_20113300902NUCA Dessin du château de Lamarque, 1841, par Monsau. IVR72_20103306382NUCA Lithographie publiée dans l'ouvrage de Cocks de 1868. IVR72_20153300836NUC2A Lithographie publiée dans l'ouvrage de Cocks de 1874 puis en 1893. IVR72_20153300837NUC2A Corps de logis, façade nord, porte principale : état en 1972. IVR72_19723300309Z
  • Ancien château de Cussac
    Ancien château de Cussac Cussac-Fort-Médoc - les Martins - isolé - Cadastre : 1826 2010
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    . Au 15e siècle, il passe entre les mains d'Humphrey de Lancastre, duc de Gloucester jusqu'à sa mort en D'après Edouard Guillon (1866), le château de Cussac dépendait au début du 14e siècle de Lesparre 1447 ; puis le roi d'Angleterre donne la seigneurie de Cussac à Gaston de Grailly, comte de Foix et de Candale. Le roi Charles VII s'empare du château que Louis XI rend à Jean de Foix, avec ses autres seigneuries, et les barons de Castelnau en sont suzerains jusqu'à la Révolution. Sont également mentionnés comme seigneurs de Cussac Jehan de Castera (au 15e siècle), la famille de Donissan (au 16e siècle ), Pierre de Laurte (au 17e siècle) et la famille de Bergeron (au 18e siècle). En 1768, le duc de Duras achète la baronnie de Castelnau et devient seigneur de Cussac, auquel Jacques de Bergeron, écuyer, rend hommage en 1775, pour sa maison noble. Léo Drouyn donne une description et un schéma de la motte de Cussac en 1865 : il s'agissait d'une motte avec basse-cour entourées de fossés alimentés en eau par la
    Référence documentaire :
    Carte de la situation des places qui desservent l'entrée de la Garonne et de leurs environs de Blaye. Dessin, encre, aquarelle, par Ferry, 1691 [Service historique de la Défense, Vincennes, 2 VH 363 Plan du fort du Médoc et de ses environs. Dessin, encre, aquarelle, 1707 [Service historique de la Carte des environs de Blaye, isle vis-à-vis et du fort de Medoc. Dessin, encre, aquarelle, 1751 [Service historique de la Défense, Vincennes, 1 VH 393, pièce 31/1]. AD Gironde, E 145, fol. 57 et 103 : Pierre de l'Arche juge général de la maison de Candale et chef de Cessac en Médoc, 23 mars 1602 - 6 mai 1604. anglaise de 1216 à 1327. Paris : Arts et métiers graphiques, 1972. p. 222-225 GUILLON, Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux
    Canton :
    Castelnau-de-Médoc
    Description :
    Aucune trace de l'ancien château n'est actuellement visible.
    Titre courant :
    Ancien château de Cussac
    Annexe :
    DROUYN, Léo. La Guienne militaire. t. 1, 1865. p.LIX à LXI A un kilomètre environ à l'est de l'église de Cussac, sur la rive gauche de la jalle qui sépare cette commune de celle de La Marque, se  : c'est La Motte de Cussac. Les fossés et les terrassements existent encore en partie ; en voici le plan . Le château était entièrement enveloppé par un fossé (ABCD), large de 20 mètres environ, et encore fort bien conservé, excepté de A en D, où il a entièrement disparu. Un petit ruisseau, venant du nord , passe dans le fossé de l'ouest et va se perdre dans la jalle, à 50 mètres environ du château. En barrant l'issue de ce ruisseau, on pouvait facilement inonder les fossés. La forteresse était divisée en deux entier du château, mais il devait exister au nord du côté du plateau. L'emplacement est couvert de débris de pierres et de tuiles. Il n'y a pas encore bien longtemps qu'on y voyait des restes de murs qui historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux : Coderc, Dégréteau et Poujol, 1866-1869, t. 3. p.222-225 Ce
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive gauche)
    Illustration :
    Carte de 1691 indiquant la Tour de Cussac. IVR72_20113303034NUCA Carte de 1707 indiquant l'Encien château de Cussac. IVR72_20113303035NUCA Carte de 1724 indiquant les vestiges du château de Lamarque : confusion avec ceux du château de Extrait du plan cadastral de 1826 : lieu-dit Château. IVR72_20113303047NUCA
  • Château d'Agassac
    Château d'Agassac Ludon-Médoc - Agassac - - isolé - Cadastre : 1843 D2 719 2013 AR 19
    Copyrights :
    (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire
    Historique :
    Agassac est un château de la famille éponyme dont une des premières mentions apparaît en 1204. Aux 10e et 11e siècles, le site a pu servir de lieu de défense en aval de Bordeaux, matérialisé sous forme de château à motte. Lors de son passage en 1862, Léo Drouyn relève des traces d'un premier et d'un second fossé entourant une basse-cour. Le château, vraisemblablement en bois, est qualifié de "motta , de Cantemerle ou de Blanquefort. Lors du ralliement de l'Aquitaine aux Anglais à la fin du 12e siècle et durant la Guerre de Cent Ans (1337-1453), les seigneurs d'Agassac font partie de l'élite de confiance des Plantagenêts puis des Lancastre. Vers la fin du 13e siècle, Gaillard d'Agassac possède la haute charge de sénéchal de Saintonge et converse, à ce titre, avec Jean de Bretagne comte de Richemond Édouard II, en mai 1309, châtelain de La Réole suite à l'échange du château de Blanquefort -dont Agassac de nouveau un nommé Gaillard. En 1357 (a.s.), ce dernier vend Agassac à Arnaud d'Albret, seigneur de
    Référence documentaire :
    -XVIIe siècles) Terrier de la seigneurie d'Agassac, exporles et ventes (XVe-XVIIe siècles). AD Gironde. 2 Fi 484. Plan n°4 de Ludon représentant l'ouest du château d'Agassac, fin 18e siècle Plan n°4 de Ludon représentant l'ouest du château d'Agassac avec ses jardins, viviers et le village de Archives Historiques de la Gironde. "Hommages et dénombrements de trente-deux feudataires du Roi en Guyenne, 1540-1541" "Hommages et dénombrements de trente-deux feudataires du Roi en Guyenne, 1540-1541 ", Archives historiques de la Gironde. Bordeaux : Lefebfvre, t. 6, p. 260. sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 2 t. 2, p. 54-58 GUILLON Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux p. 131 COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux  : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).
    Représentations :
    armoiries ange fleur de lys salamandre vigne
    Murs :
    calcaire pierre de taille enduit
    Description :
    Le château d'Agassac est situé au sud de la commune, isolé entre des zones d'habitation à l'ouest , des vignes au nord, des zones de marécages à l'est qui s'étendent jusqu'à la Garonne et un grand parc au sud. Le domaine est composé de l'ancien château, de son pigeonnier, de son chai-cuvier ainsi que de nouvelles constructions techniques et administratives à l'ouest. Un vivier en L, alimenté par un fossé à l'ouest et une succession de bassins, inonde les douves recouvertes de parement et interrompues par un pont dormant à deux arches donnant accès à la plateforme de la bâtisse. Le château est une construction quadrangulaire avec tour circulaire à chaque angle ; les corps de logis sont élevés sur un rez-de -chaussée et un étage, le troisième niveau étant réservé à l'étage de comble. LES TOURS - Les deux tours . - La tour sud-ouest est construite sur un niveau de fondation visible ; sur les deux faces, des consoles à ressaut offrent l'assise nécessaire pour supporter la chapelle de plan pentagonal du premier
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Extrait de la carte de Belleyme, planche 20, vers 1770. IVR72_20153301471NUC1A Plan n°4 de Ludon représentant l'ouest du château d'Agassac, fin 18e siècle. IVR72_20153301469NUC1A Extrait du plan cadastral de 1843, section D2, parcelle 719. IVR72_20153301470NUC1A Gravure extraite de l'album vignicole de la Gironde de Galard, 1835. IVR72_19793301171V Gravure de Léo Drouyn, vue du sud-est, septembre 1862. IVR72_20153301473NUC1 Gravure de Léo Drouyn, vue du nord-ouest, novembre 1862. IVR72_20153301474NUC1 Plan des intérieurs du château, dessin de Léo Drouyn, 1865. IVR72_20153302107NUC2A Plan de la motte et basse-cour avec vestiges de fossés, dessin de Léo Drouyn, 1865 Photographie de J. Stoerk extraite de Bordeaux et ses vins, 1868. IVR72_19963301032X Photographie extraite de la planche des grands vins de la GIronde illustrés, 1908
1