Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 50347 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Village de La Bastide-Clairence
    Village de La Bastide-Clairence La Bastide-Clairence - - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Référence documentaire :
    Archives de Navarre, C7, pp 24-32, Charte de coutumes de La Bastide Clairence, 1312 Charte de coutumes de La Bastide Clairence, octroyée par Louis 1er, roi de Navarre, Vincennes, juillet 1312. Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle étapes de l’Histoire de Labastide Clairence, La Bastide Clairence, 1990. VALOIS Jean-Paul. La Bastide-Clairence au XIVe siècle : les limites du rêve égalitaire, 2017 VALOIS Jean-Paul. "La Bastide-Clairence au XIVe siècle : les limites du rêve égalitaire". Bulletin de la -Clairence, 1835. DUFOURCQ Pierre. Quelques étapes de l’Histoire de Labastide Clairence DUFOURCQ Pierre, Quelques
    Précision dénomination :
    bastide
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - - en village - Cadastre :
    Titre courant :
    Village de La Bastide-Clairence
    Appellations :
    Labastide-Clairence La Bastida Clarenza
    Annexe :
    un intérêt général, l'ensemble formé à La Bastide Clairence par la place des arceaux et la Grande Rue des B. Pyr. pour les archives de la Préfecture, au Maire de la commune de La Bastide Clairence et aux Arrêté ministériel d'inscription sur l'inventaire de l'ensemble de la place du 14 novembre 1942 Arrêté ministériel d'inscription sur l'inventaire des sites dont la conservation présente un intérêt général de l'ensemble formé par la Place des arceaux, la Grande Rue et les maisons qui y sont habitées . "Arrêté: Le Ministre, secrétaire d'Etat à l'Education Nationale; Vu la loi du 2 mai 1930 réorganisant la ou pittoresque et notamment l'art. 4; Vu l'arrêté du 10 juin 1942 pris par application de la loi du 11 juill. 1942,Arrête: Art. 1: Est inscrit sur l'inventaire des sites dont la conservation présente propriétaires indiqués sur la liste annexe au présent arrêté. Art.2: Le présent arrêté sera notifié au Préfet Secrétaire Général des Beaux-arts. Signé Hautecour. Extrait de la loi du 2 mai 1930 réorganisant la
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Texte libre :
    dans le choix de l'implantation. Les rues périphériques à l'axe central de la bastide, que sont la rue mention n'a été relevée d'une deuxième porte à l'entrée nord de la bastide, mais l'étroitesse du passage , correspondant à des venelles. La structure régulière en damier de la bastide, soumise à quelques adaptations Notre-Dame et Saint-Jean-Passemillon. Surplombant la bastide, au sud et légèrement décentrée, l'église bastides, avec un couloir latéral occupant toute la longueur et desservant les pièces du rez-de-chaussée et La localité est implantée sur le versant nord d'une colline de la rive droite de la rivière Aran de France et de Navarre, à proximité d'un port fluvial surveillé par la maison forte appelée Nau Peciada mentionnée dès 1284, elle constitue une ville neuve du Moyen Age, "bastide" fondée en 1312 par tardive dans le mouvement de création de villes neuves du Sud-Ouest. La grande majorité de ses habitants territoires plus lointains, tels que la Champagne ou la Normandie. La charte de fondation fixe l'organisation
    Illustration :
    Plan général pour la création du groupe scolaire en 1906. IVR72_20196401352NUC2A Ancienne carte postale d'une vue de la rue Notre-Dame, du sud vers le nord. IVR72_20196401059NUC1A Ancienne carte postale d'une vue de la rue Notre-Dame, du nord vers le sud. IVR72_20196401061NUC1A Ancienne carte postale d'une vue de la rue Notre-Dame, du nord vers le sud. IVR72_20196401060NUC1A Ancienne carte postale d'une vue de la place depuis le nord. IVR72_20196401063NUC2A Ancienne carte postale d'une vue de la place depuis le nord-est. IVR72_20196401064NUC1A Ancienne carte postale d'une vue de la place depuis le nord-est. IVR72_20196401067NUC1A Ancienne carte postale d'une vue du café depuis le sud-ouest de la place. IVR72_20196401070NUC2Y Carte postale ancienne d'une vue depuis le sud de la place. IVR72_20196401079NUC1A Ancienne carte postale d'une vue de la rue Notre-Dame, du nord vers le sud. IVR72_20196401083NUC1A
  • Présentation de la commune de La Bastide-Clairence
    Présentation de la commune de La Bastide-Clairence La Bastide-Clairence
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Référence documentaire :
    AM La Bastide Clairence, de BB1 à 2D1, Registres de délibérations de 1680 à 1980 Registres de garçons), La Bastide-Clairence, 1947. DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018. MONTITON Victor-Blaise. Monographie de La Bastide-Clairence. Biarritz : Soulé, 1912. Toponymie du village de La Bastide-Clairence. Étude réalisée à la demande de la Communauté Archives de la confrérie de Saint-Nicolas Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des HARISTOY Pierre. Mémoire sur Labastide-Clairence HARISTOY Pierre. Mémoire sur Labastide-Clairence NAHON Gérard. Communautés judéo-portugaises du Sud-Ouest de la France, Bayonne et sa région, 1684
    Description :
    La commune de La Bastide-Clairence est située dans l’arrondissement de Bayonne. La commune d’une basques est gasconne, et la singularité d'une bastide peuplée, à l’origine, par des populations exogènes "maisons". Le village est implanté le long du versant d’une butte sur la rive droite de la rivière Aran, ou jette dans l’Adour, en amont d'Urt. Un autre cours d’eau traverse la commune, l'Arberoue, ainsi que son affluent Jouan de Pès. Outre ces cours d’eau, la commune est baignée de zones humides, comprenant un marais (Enhors-Cendrillon). En plus du village établi dans la zone nord-ouest du territoire, la commune comprend aussi plusieurs quartiers répartis sur les collines environnantes, les principaux étant La Côte à l’ouest, Pessarou au sud-ouest, Le Touron à l’est, et La Chapelle au nord-est. Ils forment des secteurs propices à l’activité d’élevage, ainsi que par de petits espaces boisés. La commune présente donc un paysage vallonné caractéristique du piémont pyrénéen. La situation entre les deux aires culturelles
    Localisation :
    La Bastide-Clairence
    Titre courant :
    Présentation de la commune de La Bastide-Clairence
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Texte libre :
    , il est difficile de rendre compte de l'histoire du peuplement ancien de La Bastide-Clairence, en , et La Bastide-Villefranche, bastide béarnaise en 1292. La création de La Bastide Clairence fut suivie La Bastide-Clairence et alors tout ce qu’il reste du royaume navarrais ; elle est peu à peu intégrée israélite est l’un des rares témoins de cette présence à La Bastide-Clairence. En 1789, en adhérant à la nouvelle constitution française, La Bastide-Clairence quitte définitivement la Navarre pour être incorporée fondations de bastides se multiplient dans la région, avec Hastingues, bastide de fondation anglaise en 1289 bastide navarraise située à Echarri-Aranaz, à l’ouest de Pampelune, pour défendre la frontière contre les incursions des castillans, témoignant de l’intérêt défensif de ces nouveaux établissements. La Bastide -Clairence est construite sur les terres de la paroisse Saint Pierre d’Ayherre, sur le territoire d’Arbéroue Pampelune. Elle surplombe l’axe central de la bastide, au-dessus de la place des Arceaux, légèrement
    Illustration :
    Statistiques de l'occupation du sol de la commune en 2015. IVR72_20196402230NUC2A Extrait de la carte de Cassini. IVR72_20196401201NUC2A Détail du plan cadastral de 1835 : toponyme Vigné, témoignant de la présence de la vigne Détail du plan cadastral de 1835 : Maison Maître Jean et Bruguet, avec la représentation d'un Détail de l'emballage du "chocolat de santé" produit à la fin du 19e siècle par l'abbaye de Belloc , appartenant à la paroisse. IVR72_20196400494NUC2A Détail de l'emballage du "chocolat de santé" produit à la fin du 19e siècle par l'abbaye de Belloc Vue des collines de La Chapelle depuis le Touron. IVR72_20196410346NUC4A Vue du quartier La Côte depuis les hauteurs d'Arrestéguy. IVR72_20196410323NUC4A Vue d'une partie du quartier La Côte, avec les maisons Bordelarre et Marchand, depuis la borde
  • Les croix monumentales de la commune de La Bastide-Clairence
    Les croix monumentales de la commune de La Bastide-Clairence La Bastide-Clairence
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Des croix de procession, implantée le long des principaux chemins de la paroisse et à proximité des croix sont implantés. Seule la croix de Lucq est mentionnée dans la documentation ancienne, dès le 18e siècle. Les croix de fonte de La Croisade et de Bérébiste sont des productions de série du milieu du 19e siècle, tout comme le Christ en fonte de La Croix, datable de la seconde moitié du 19e siècle. Les autres croix ont été refaites au 20e siècle. La croix d'Amouch, autrefois située sur le chemin reliant la Maison Diu à la Maison Amouch, a été déplacée dans la seconde moitié du 20e siècle sur le point culminant de la colline ; autrefois visible de loin, cette croix de bois de grande dimension, dégradée, est
    Référence documentaire :
    P. 110-111, 127. LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.
    Description :
    Les croix de la Croisade et de la Croix ont un socle en pierre de taille, les autres ont une base en béton. Les croix de la Croisade et de Bérébiste sont en métal, celle de la Croix a un Christ en
    Localisation :
    La Bastide-Clairence
    Titre courant :
    Les croix monumentales de la commune de La Bastide-Clairence
    Aires d'études :
    Bastide-Clairence (La)
    Illustration :
    Vue de la croix de Bérébiste depuis l'ouest. IVR72_20196400325NUC2A Croix de "La Croisade" depuis la maison Trébucq. IVR72_20186401190NUC2A Vue de la croix en bas du village, depuis l'angle sud-est. IVR72_20186402227NUC2A Croix de La Côte, depuis le sud sur la R. D. 510. ou Route de La Côte. IVR72_20186401551NUC2A
  • Présentation de l'opération d'inventaire du patrimoine de La Bastide-Clairence
    Présentation de l'opération d'inventaire du patrimoine de La Bastide-Clairence La Bastide-Clairence
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Localisation :
    La Bastide-Clairence
    Titre courant :
    Présentation de l'opération d'inventaire du patrimoine de La Bastide-Clairence
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Texte libre :
    La commune de La Bastide-Clairence considère le patrimoine de son territoire comme un élément constituer un socle de connaissances sur l’ensemble de son territoire, la commune de La Bastide-Clairence a convention passée entre La Bastide-Clairence et la Région Nouvelle-Aquitaine en mai 2018 a permis le limitrophe de La Bastide-Clairence, entre deux provinces historiques du Labourd et de la Basse-Navarre, ainsi documentation produite est consultable en format papier à la mairie de La Bastide-Clairence. concentrées sur l’analyse des façades ou l’organisation de la bastide, la démarche d’inventaire s'est bastide (escaliers, cheminées, éviers, charpentes). Pour la partie rurale de la commune, il était national. Acté par la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, le transfert aux Régions de la compétence de l’Inventaire général du Patrimoine culturel est effectif depuis le 1er février 2007. Selon les termes de l’article 95, la Région peut confier aux collectivités territoriales la
    Illustration :
    Vue du bourg depuis le quartier La Côte. IVR72_20196410399NUC4A
  • Le patrimoine lié à l'eau de la commune de La Bastide-Clairence
    Le patrimoine lié à l'eau de la commune de La Bastide-Clairence La Bastide-Clairence
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    l'arrivée de nouveaux habitants dans la bastide créée un an auparavant, un premier moulin est bâti en 1313 Moulin de la Ville, longeant la partie ouest de la bastide, afin d'alimenter le foulon. L'activité de ruisseau Larouillasse permettait également de contourner la bastide par l'est. La traversée des cours d'eau bâtie la chapelle Notre-Dame-de-Clairence est un exemple de la ferveur que pouvait générer les eaux Le passage de deux cours d'eau, la Joyeuse et l'Arbéroue, a constitué un facteur favorable à l'existence d'un plan d'eau, le Pont de Port, point extrême de navigabilité sur la Joyeuse pour les chaloupes acheminées les marchandises, au voisinage d'une maison forte, la Nau Peciada, implantée afin de surveiller ce point stratégique du Royaume. Cependant aucun document ne permet de restituer précisément la . Une carte postale ancienne permet de se faire une idée de la superficie occupée par l'eau dans cette zone, avant la canalisation et le crouvrement du ruisseau Larouillasse dans les années 1960. Avec
    Référence documentaire :
    DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018. -Clairence, 1835.
    Localisation :
    La Bastide-Clairence
    Titre courant :
    Le patrimoine lié à l'eau de la commune de La Bastide-Clairence
    Annexe :
    Extrait du Cahier des Charges du 4 juin 1760 pour la réalisation de travaux entre le lavoir et le sources à la plaine du pont de Port depuis la chaussée à côté de la prairie de La croix jusqu'au lit de la rivière. 2/ Les maçons feront une muraille en pierre sèche de la hauteur et de l'épaisseur qui ont été vers les arbres qui sont sur la plaine, de façon que l'eau de la rivière soit contenue dans son lit, et des sources découlent dans le lit de la rivière. 3/ Les maçons referont et mettront en état un petit
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Détail du plan cadastral de 1835, représentant le canal de dérivation de La Joyeuse du moulin du Lavoir du moulin de la ville, vue d'ensemble depuis les berges de la Joyeuse Fontaine Saint-Jean-Baptiste au quartier La Chapelle vue du sud. IVR72_20196402171NUC2A Fontaine Saint-Jean-Baptiste au quartier La Chapelle vue depuis l'ouest. IVR72_20196402172NUC2A Fontaine Saint-Jean-Baptiste au quartier La Chapelle. IVR72_20196402169NUC2A Fontaine Saint-Jean-Baptiste au quartier La Chapelle : détail de la niche. IVR72_20196402170NUC2A
  • Les maisons et les fermes de la commune de La Bastide-Clairence
    Les maisons et les fermes de la commune de La Bastide-Clairence La Bastide-Clairence
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Référence documentaire :
    DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018. LOUBERGE Jean. La maison rurale en Pays basque LOUBERGE Jean. La maison rurale en Pays basque p. 104-112 . REGNIER Jean-Marie. « Maisons de Labastide-Clairence aux XVII et XVIIIe siècles » REGNIER Jean-Marie. "Maisons de Labastide-Clairence aux XVII et XVIIIe siècles", Ekaina, n°10, Juin 1984.
    Localisation :
    La Bastide-Clairence
    Titre courant :
    Les maisons et les fermes de la commune de La Bastide-Clairence
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Texte libre :
    L'enquête sur l'architecture domestique et agricole de La Bastide-Clairence, effectuée en 2018-2019 -Jean-Passemillon. L'architecture des maisons et des fermes de La Bastide-Clairence reflète les dans la fondation d'une bastide au nord-ouest du territoire, la commune regroupe sept quartiers planifié lors de l'arpentage de la bastide. En revanche, il constitue une rareté dans les campagnes, avec bastide. Les constructions sont juxtaposées, la plupart des maisons sont séparées par un androne, dont recomposer le parcellaire, par la fusion de deux voire trois bandes parcellaires originelles de la bastide de structure, le point commun entre toutes les maisons, lié à la structure originelle de la bastide , est inscrite dans la mission d'inventaire topographique menée durant une année dans le territoire repérage a été effectué depuis la voie publique ou les cours de ferme, et les observations consignées dans maisons de la commune. Sur ce chiffre, 39 ont été sélectionnées, pour leur représentativité ("typicum") ou
    Illustration :
    La ferme Bruchon, vue depuis les hauteurs, sur la route du Touron. IVR72_20196410357NUC4A Vue de la façade sud-est de la ferme dite Maison Juet. IVR72_20186401360NUC2A Vue de la façade sud-est de la ferme dite Maison Barrandegui. IVR72_20186401328NUC2A Vue de l'élévation est de la maison Constantin. IVR72_20186402243NUC2A Vue de la façade est de la ferme dite Maison Gachouan. IVR72_20186401156NUC2A Vue de la Maison Salié depuis le sud-est. IVR72_20196410333NUC4A Pierre gravée en remploi à la Maison Ttirritta, issue de la Maison Martinto de haut Vue des ruines de la Maison Bartète depuis le sud-ouest. IVR72_20186401344NUC2A Quartier Pessarou, Maison La Clape : exemple de construction de style néo-régionaliste
  • Maison Bastide
    Maison Bastide La Bastide-Clairence - - Place des Arceaux - en village - Cadastre : 1835 A 408 2016 A 365
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Le nom de cette maison apparaît dès 1557 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Il est possible que le gros-œuvre date du 16e ou du 17e siècle. Des remaniements ont été effectués dans la partie Martin, notaire royal, et Pascouau et Jean de Sarramia, maçons père et fils, pour la construction de trois piliers devant la maison. Il possédait également la Maison Saint-Martin aujourd'hui appelée sud-est n'étant pas encore construite. La superficie de la maison a quasiment doublé depuis. Dans la communiquait avec la Maison Chanchette, mitoyenne au nord, comme en témoignent des ouvertures maintenant condamnées. Elle figure sur une photographie de la fin du 19e siècle avec ses anciens piliers soutenant l'étage à pans de bois. Cette façade a été remaniée au début du 20e siècle, d'après la plaque avec inscription précisant la date de 1901. Les ouvertures et jardinières en béton de l'étage sont datables des 1935, une épicerie appelée la "Guyenne et Gascogne", qui a subsisté jusqu'aux années 1980.
    Référence documentaire :
    garçons), La Bastide-Clairence, 1947. Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. Archives de la confrérie de Saint-Nicolas Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des -Clairence, 1835.
    Description :
    parcellaires de la bastide, elle est la plus large des maisons de ce côté de la place, faisant pendant avec la Maison située au centre du village, donnant à l'ouest sur la place. Elle occupe deux unités Maison Darrieux, en face, de dimensions encore plus importantes. Elle est mitoyenne au nord avec la Maison Chanchette et au sud avec la Maison Chory. Son élévation principale à l'ouest, sous croupe, est , soulignées chacune par une jardinière en béton. Sous la jardinière de la travée centrale, une plaque en marbre gris porte l'inscription "BASTIDE/1901".
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - - Place des Arceaux - en village - Cadastre : 1835 A 408 2016 A 365
    Titre courant :
    Maison Bastide
    Dates :
    1901 porte la date
    Appellations :
    Maison Bastide
    Annexe :
    Sarramia, père et fils, maçons pour la construction de trois piliers devant la maison Bastide Archives en la maison de Jean de Cassou de la ville de Labastide Clerance, par devant moy notaire royal pour la validitté des présans seulement ; lesquels de leurs bons grés, franches et agréables volontés Pierre Mollies St Martin, notaire royal et Sr des maisons de Bastide et de St Martin de cette ville, icy présan, stipulant et acceptant, les trois pilliers du devant du costé de la place de sa dite maison, de bonnes murailles, sçavoir le pillier du millieu quy est entre lesdites deux maisons [de Bastide et de St soutenir la savatte [?], tous les costés de pierre de taille tour de mesme quicelluy d’entre les dites d’Ustarits et de Cabatblanq, et les autres deux aussy de la mesme quallité et forme que l’autre, c'est-à-dire à prendre yceux pilliers et muraille tirant du costé de celluy du milieu soubs la poutre, de la mesme advance et grandeur que le pillier quy va soubs la maison de Cabatblanq avec le mesme advancement
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Photographie ancienne depuis le nord-ouest, au tournant du 20e siècle : état de la façade avant Vue de l'élévation ouest depuis la place. IVR72_20196400411NUC2A
  • Maison Clairence
    Maison Clairence La Bastide-Clairence - - Route départementale 123 - en village - Cadastre : 1835 A 535 Parcelle non-construite en 1835. 2016 A 448
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    La parcelle ne figure pas encore comme bâtie sur le plan cadastral de 1835. La maison a été construite au milieu du 19e siècle pour Bernard Darrigade, originaire de la Maison Lahountine à Pessarou. Il possédait, entre autre, la Maison Uguine de bas au quartier Pessarou, ainsi que la Maison Mariachou à l'arrière de la Maison Allian-de-devant au village. Des remaniements ont été effectués durant les années 1980, avec la création d'ouvertures en béton.
    Référence documentaire :
    Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. -Clairence, 1835.
    Description :
    Cette maison est située dans les hauteurs du village, en bordure du début de la route de Pessarou même matériau sont harpées et très régulières. La fenêtre du rez-de-chaussée dans la travée de droite ouvertures disposent de linteaux. L'élévation sud reprend la même composition, tandis que les élévations nord et ouest ont été remaniées avec des ouvertures en béton, rompant avec la composition initiale. Une
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - - Route départementale 123 - en village - Cadastre : 1835 A 535 Parcelle
    Titre courant :
    Maison Clairence
    Appellations :
    Maison Clairence
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Vue de la façade est. IVR72_20196400327NUC2A
  • Chapelle Notre-Dame de Clairence
    Chapelle Notre-Dame de Clairence La Bastide-Clairence
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    annuelle est instituée, la famille Iribarne confiant à M. Labourt, curé de La Bastide-Clairence, le site Larrouy qui a succédé au curé Labourt à La Bastide, souhaite transférer le pèlerinage dédié à la Vierge Marie à la chapelle Darrieux, qu’il nomme "Chapelle Notre-Dame de Clairence". La famille Iribarne Sur cette source appelée "la houn de Clerance", connue pour ses bienfaits pour la peau et les yeux , est décidée en 1726-1727 la construction d'une fontaine en pierre de taille avec une croix et deux escaliers, simultanément à l'établissement d'un petit bassin avec escalier à la fontaine appelée "Dous Lézous", au même quartier de Mingette. Les travaux sont exécutés par Guilhem de La Salle, maçon à Urt, et 1727). La source réputée miraculeuse est dotée d'un petit "oratoire" mentionné au 19e siècle , entretenu par la famille Iribarne, propriétaire du terrain ; lieu de dévotion à la Vierge, une statue y est comme lieu de pèlerinage à la Vierge Marie. En 1882, la famille Darrieux fait construire un oratoire sur
    Référence documentaire :
    P. 115-116. LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018. Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. -Clairence, 1835.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La chapelle est située à la sortie du village, en contrebas de la route de Pessarou. De style occupé par la fontaine, accessible par un escalier à l'angle sud-ouest, une baie fermée donne accès à l'écoulement de l'eau, elle est surmontée d'une niche contenant une statuette de la Vierge Marie. Au-dessus , une corniche matérialise un fronton en attique surmonté d'une croix. La toiture à longs pans est couverte d'ardoises. Une crypte perpendiculaire à l'ensemble occupe la partie est, accessible du côté sud la chapelle. Ses murs sont marqués par un soubassement en pierre à bossage rustique, tandis que l'appareillage de la façade est en pierre lisse. Avec un ressaut en plate-bande entourant les ouvertures, les murs étaient probablement enduits. La porte en arc brisé et imposte ajourée est encadrée par deux brisé. Deux amortissements de part et d'autre de la travée centrale viennent couronner les contreforts gouttereaux par une baie en arc brisé, et d'une abside en cul-de-four accueillant une statue de la Vierge
    Auteur :
    [maçon] La Salle Guilhem de
    Localisation :
    La Bastide-Clairence
    Titre courant :
    Chapelle Notre-Dame de Clairence
    Appellations :
    Chapelle Notre-Dame de Clairence
    Annexe :
    Extraits des délibérations du Corps de ville de La Bastide-Clairence concernant la fontaine. Années 1726-1727 Extraits des délibérations du Corps de ville de La Bastide-Clairence -Délibération du 10 mars 1726 : Exposition aux enchères des travaux de construction de la fontaine de Clairence et cahier des charges. « L'an 1726 , le 10 du mois de mars, dans la maison commune de la Bastide Clerance [...] précédents proclamats faits au son du tambour par les cantons et carrefours de la ville par le sergent, la fontaine à faire en l'endroit appelé la Houn de Clerance, près la présente ville, a été exposé au rabais d'icelle fontaine sera fait de la grandeur et dans l'ordre du plan que les Sieurs magistrats ont exhibé sur ledit travail le jour et fête de St J. Baptiste prochain, à la réserve seulement que la Communauté sera tenue de faire la charroi de la pierre de taille et sable et de fournir la chaux nécessaire pour ladite bâtisse sur les lieux, la Communauté payant la chaux, et de payer le prix du dit travail et construction
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Dessin de Jean Sanglar représentant la chapelle, vue de l'angle sud-ouest. IVR72_20196400447NUC2A Dessin de Jean Sanglar représentant la chapelle, vue depuis le nord. IVR72_20196400448NUC2A Vue de la fontaine depuis son accès au sud-ouest. IVR72_20196400460NUC2A Accès à la fontaine depuis le sud. IVR72_20196410411NUC4A Vue de la crypte, depuis le sud. IVR72_20196410413NUC4A
  • Les bergeries ou bordes de la commune de Labastide-Clairence
    Les bergeries ou bordes de la commune de Labastide-Clairence La Bastide-Clairence
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Bastide-Clairence et Ayherre ("le caiolar de dona Maria Daguerre"). Les bergeries maçonnées visibles architecturale, et peu présents dans la documentation. Une mention d'un "caiolar", terme désignant les cabanes de bergers dans les Pyrénées basques et béarnaises, apparaît cependant dès 1319, lors du bornage entre La , qualifiées comme "bâtiment rural" dans la matrice. Leur nom permet d'établir un lien avec des maisons éponymes, témoignant de la possession de l'espace rural par un maître de maison. Ces bâtiments rustiques
    Localisation :
    La Bastide-Clairence
    Titre courant :
    Les bergeries ou bordes de la commune de Labastide-Clairence
    Aires d'études :
    Bastide-Clairence (La)
    Texte libre :
    situées sur les hauteurs de la commune, notamment dans les collines près de la limite entre La Bastide -Clairence et Ayherre, ainsi que dans le quartier du Touron, à la limite avec Orègue. Elles sont positionnées en face, à Orègue. La plupart des bordes repérées ont un seul vaisseau, avec des agencements plus ou s'agit de bergeries plus développées et à étage, niveau destiné à stocker le fourrage, comme pour la Borde de l'enclos. Dans le cas de la Borde d'Iharse, ce niveau servait à sécher les écorces des chênes , mais dont le nom témoigne de la fonction initiale : plusieurs fermes du territoire communal portent semble représenter un intermédiaire entre l'évolution de bergerie à la ferme : il s'agit de la Borde
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la borde d'Uhalde, depuis l'est. IVR72_20186402118NUC2A
  • Quartier de La Chapelle
    Quartier de La Chapelle La Bastide-Clairence - La Chapelle - - en écart - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Le quartier de La Chapelle constitue un petit peuplement rural du vallon de l'Arbéroue, localisé sous l'Ancien Régime en terre navarraise, à la jonction du territoire de Bardos et d'Orègue en Labourd . Le premier nom était Lahargou - la forge en gascon -, probablement en référence à la maison du même nom qui était bâtie au sud de la place centrale, citée dans les archives de la confrérie de Saint l'entre-deux-guerres. Le nom actuel du hameau a changé après la construction en 1646 d'une chapelle , disparue depuis et remplacée par la place du fronton. Il s'agissait de la chapelle Saint-Bernard manquent de vitraux ; que l'autel a besoin d'être nettoyé ; le mur extérieur de la chapelle recrépi, le clocher réparé en quelques endroits [...]". Durant la Révolution, en décembre 1792, la chapelle est fermée , et désignée dans la matrice comme "ancienne chapelle, masure". Elle était donc déjà en ruine à l'époque. Un nouveau lieu de culte a été installé en 1950 dans la Maison Maisonnave, appartenant à la
    Référence documentaire :
    Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle P. 99, 113, 186-187, 208, 242. LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018. -Clairence, 1835.
    Description :
    Ce petit hameau regroupe quelques maisons le long de l'axe venant de Pessarou en passant par la Maison Chourio, et celui venant du bourg, allant vers la Maison Gardera. Une place centrale, donnant à la place, tandis qu'au sud, les fermes Perrique-Cousturé sont entourées d'importantes stabulations . La Maison Maisonnave fait face au fronton. D'autres noyaux d'habitations bordant des carrefours sont rattachés à ce quartier, notamment le lieu-dit l'Escapat, à la jonction de trois communes, et Chourio, avec
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - La Chapelle - - en écart - Cadastre :
    Titre courant :
    Quartier de La Chapelle
    Appellations :
    Quartier de La Chapelle
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis les hauteurs, sur la route du Touron. IVR72_20196410359NUC4A Vue des hauteurs de La Chapelle, le lieu-dit Touron de Père, avec la Maison Garay Vue des hauteurs de La Chapelle, avec la Maison Courtassole. IVR72_20196410353NUC4A Vue des hauteurs des quartiers La Chapelle et Lassarrade : Maison Garay en premier plan, et Vue des maisons Colombots et Maison Vieille, depuis les hauteurs du quartier La Chapelle Vue de la Maison Bignasse, depuis les hauteurs du quartier La Chapelle. IVR72_20196410349NUC4A Vue depuis le Touron de la partie est du quartier. IVR72_20196410347NUC4A Vue des collines et fermes de La Chapelle depuis le Touron : Maison Vieille, Colombots, Diu Vue de la partie ouest du quartier, depuis les hauteurs. IVR72_20196410343NUC4A
  • Croix de La Croisade
    Croix de La Croisade La Bastide-Clairence - Quartier Lassarrade - isolé - Cadastre : 1835 A 735 2016 A 1103
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Le toponyme "la Croisade" semble témoigner de la présence en ce lieu d'une croix de temps immémorial ; quoi qu'il en soit, une croix figure bien sur le plan cadastral de 1835. La croix actuelle est
    Référence documentaire :
    P. 110-111. LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.
    Représentations :
    de la croix.
    Description :
    une colonne sur laquelle est fixée la croix en métal.
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - Quartier Lassarrade - isolé - Cadastre : 1835 A 735 2016 A 1103
    Titre courant :
    Croix de La Croisade
    Appellations :
    Croix de La Croisade Croix de la Crouzade
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Entrée de l'allée de chênes menant à la croix. IVR72_20186401194NUC2A Détail de la partie supérieure. IVR72_20186401191NUC2A Détail de la croix en métal. IVR72_20186401192NUC2A
  • Maison La Saubade
    Maison La Saubade La Bastide-Clairence - - Rue Saint-Jean - en village - Cadastre : 1835 A 322 2016 A 343
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Cette maison, dont l'implantation respecte le parcellaire d'origine de la bastide, a fortement été actuelle, puisqu'elle a été agrandie à l'est depuis. Dans la matrice, elle est à cette époque la propriété
    Référence documentaire :
    garçons), La Bastide-Clairence, 1947. Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. Archives de la confrérie de Saint-Nicolas Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des -Clairence, 1835.
    Description :
    Maison de plan long et étroit, elle partage son androne au nord avec la Maison Lapique-Caroulette
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - - Rue Saint-Jean - en village - Cadastre : 1835 A 322 2016 A 343
    Titre courant :
    Maison La Saubade
    Appellations :
    Maison La Saubade
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Vue de la façade ouest. IVR72_20196400219NUC2A
  • Tombeau de la famille Darricau
    Tombeau de la famille Darricau La Bastide-Clairence - en village
    Inscriptions & marques :
    Épitaphe (sur la face de la stèle) : FAMILLE / DARRICAU. Inscription (sur la traverse de la croix
    Historique :
    Darricau parmi celles qui portaient ce nom à La Bastide-Clairence à la fin du XIXe siècle, époque probable En l'absence d'épitaphes nominales, il n'a pas été possible d'identifier précisément la famille de la réalisation de ce tombeau (d'une structure similaire à celle de la sépulture d'Alfonso
    Matériaux :
    calcaire mouluré décor en bas relief décor dans la masse
    Représentations :
    ornementation La Croix console Le couvercle du sarcophage est sculpté d'une grande croix latine. La stèle, flanquée de larges
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - en village
    Emplacement dans l'édifice :
    carré 6, en bordure de la clôture sud
    Titre courant :
    Tombeau de la famille Darricau
    États conservations :
    Lichens sur la croix et les bornes.
    Appellations :
    de la famille Darricau
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Détail de la stèle avec l'épitaphe. IVR72_20196402096NUC2A Détail de la croix avec l'inscription CREDO. IVR72_20196402097NUC2A
  • Ferme dite Maison La Croisade
    Ferme dite Maison La Croisade La Bastide-Clairence - Quartier Lassarrade - Route départementale 123 - isolé - Cadastre : 1835 A 734 2018 E 806
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Le nom de cette ferme est cité dès 1495 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas, où il est orthographié "Lacrousade". Cependant, aucun élément du bâti de la ferme actuelle ne permet de la différentes. La partie la plus ancienne, au nord-est, appartient à la typologie des fermes caractéristiques du 17e siècle dans le secteur, ainsi que le confirme la date de 1642 gravée sur l'agrafe de la porte d'entrée. La deuxième partie est constituée par une extension au sud-ouest. Elle correspond à la période de la fin du 18e siècle, avec une construction se rapprochant de la typologique des maisons à toit à "Lacrouxade" et appartient, selon la matrice, à Isabeline Elizabeth Goyheneche veuve Lombard, qui possède
    Référence documentaire :
    garçons), La Bastide-Clairence, 1947. Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. Archives de la confrérie de Saint-Nicolas Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des -Clairence, 1835.
    Description :
    Grande bâtisse à l'écart de la route, longée à l'ouest par deux rangées de chênes anciens. Son deux constructions accolées. La partie orientée sud-est est propre à la typologie des fermes de plan massé tripartite longitudinal, avec un toit à deux longs pans, à laquelle se serait greffée la partie sud-ouest. La ferme initiale est marquée par une porte en anse-de-panier, avec une agrafe sculptée ouvre dans la travée de droite, jouxtée par une aile en retour correspondant à une remise en appentis . La partie gauche de cette façade, vers l'ouest, correspond à un autre type, celui des maisons avec
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - Quartier Lassarrade - Route départementale 123 - isolé - Cadastre : 1835 A
    Titre courant :
    Ferme dite Maison La Croisade
    Dates :
    1642 porte la date
    Appellations :
    Maison La Croisade
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Vue de la façade est. IVR72_20186401187NUC2A Détail de la façade est. IVR72_20186401185NUC2A Détail de la façade est : porte de la travée droite, clef de l'arc. IVR72_20186401186NUC2A Vue de la remise. IVR72_20186401195NUC2A Détail de la remise. IVR72_20186401188NUC2A Détail de la remise : piliers. IVR72_20186401189NUC2A Allée de chênes menant à la croix. IVR72_20186401193NUC2A
  • Lavoir du moulin de la ville
    Lavoir du moulin de la ville La Bastide-Clairence - le Moulin de la Ville - en village - Cadastre : 2016 A 464
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    du corps de ville en 1776. La plan cadastral de 1835 montre une parcelle quadrangulaire correspondant votés "pour la construction d'un hangar destiné à abriter le lavoir public." Une carte postale du début du 20e siècle montre cependant un appentis sommaire, remplacé dans la première moitié du 20e siècle
    Référence documentaire :
    LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018. AM La Bastide-Clairence. BB21. Reconstruction du mur de Langlé, 1776 Délibération concernant la
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - le Moulin de la Ville - en village - Cadastre : 2016 A 464
    Titre courant :
    Lavoir du moulin de la ville
    Appellations :
    Lavoir du moulin de la ville
    Annexe :
    Extrait d'une délibération du 19 mai 1776, concernant la reconstruction du mur de Langlé Darrieux et le Plissé, talus au-dessus du lavoir du moulin de la ville, formé de petites terrasses (ou plis
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Ancienne carte postale d'une vue depuis la rive gauche de la Joyeuse. IVR72_20196401111NUC1A Vue d'ensemble depuis les berges de la Joyeuse. IVR72_20196402209NUC2A Vue d'ensemble depuis les berges de la Joyeuse. IVR72_20196402208NUC2A
  • Ferme dite Maison Cap de la Barthe
    Ferme dite Maison Cap de la Barthe La Bastide-Clairence - Quartier du Touron - Chemin du Touron - isolé - Cadastre : 1835 C 150 2016 B 152
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    Le nom de cette maison apparaît en 1685 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Elle correspond effectivement à la typologie des fermes caractéristiques de cette époque dans le secteur. Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835. La matrice indique qu'elle appartient alors aux héritiers de Martin Baratçart, qui possédaient également la Maison Passot. Des remaniements ont été effectués dans les années 1980, notamment dans la pièce à vivre où la cheminée et la pierre d'évier ont été démontés.
    Référence documentaire :
    garçons), La Bastide-Clairence, 1947. Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. Archives de la confrérie de Saint-Nicolas Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des -Clairence, 1835.
    Description :
    à l'est sous pignon est de structure asymétrique à deux travées avec porte sur la droite, à deux évacuation d'évier est en saillie. A l'intérieur, la grande porte ouvre sur la remise ou "ezkaratz", avec à gauche la pièce à vivre, dont seul subsiste des anciens équipements l'emplacement de la cheminée et de
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - Quartier du Touron - Chemin du Touron - isolé - Cadastre : 1835 C 150 2016
    Titre courant :
    Ferme dite Maison Cap de la Barthe
    Appellations :
    Maison Cap de la Barthe
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
  • Tableau : Lys au pied de la Croix
    Tableau : Lys au pied de la Croix La Bastide-Clairence - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription (gravée au couteau au revers de la plaque) : DILECTUS DEUS (?, sic pour "dei
    Représentations :
    La Croix lys briser rocher montagne crépuscule La Croix, occupant presque toute la hauteur du tableau, se dresse en contre-jour au-dessus d'un amas de rochers ; un lys à trois fleurs, dont la tige est brisée à mi-hauteur, est planté dans le rocher et semble s'appuyer sur le montant de la Croix ; derrière celle-ci, un paysage de collines fermé . Il s'agit probablement d'une figuration symbolique de la Vierge brisée de douleur (le lys marial) au
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - en village
    Emplacement dans l'édifice :
    nef, revers de la façade, premier niveau des tribunes
    Titre courant :
    Tableau : Lys au pied de la Croix
    Dimension :
    la 59.0 largeur à l'ouverture du cadre Cadre : la = 8,3.
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Revers de la plaque de métal : inscription. IVR72_20196410130NUC4A
  • Moulin sur la Joyeuse dit Moulin de la Ville, actuellement maison
    Moulin sur la Joyeuse dit Moulin de la Ville, actuellement maison La Bastide-Clairence - - Rue du Moulin Rue de derrière - en village - Cadastre : 1835 A 516 2016 A 1059
    Copyrights :
    (c) Commune de La Bastide-Clairence
    Historique :
    la Bastide afin de subvenir aux besoins en farine des nouveaux habitants. Le bayle, représentant Il s'agit du moulin le plus ancien de la ville, construit en 1313, soit un an après la fondation de de le construire, les deux concessionnaires s'engagent à verser au roi la moitié du grain perçu. En Saut" appartenait au seigneur de Saut de Labourt, de la seigneurie d'Hasparren. Enfin, un autre quart la Maison Merin. Le moulin avec son barrage, environné de deux constructions, est représenté sur le plan cadastral de 1835. Selon la matrice, il détenu par Épiphane Darrieux en 1852. A la fin de ce siècle, Jules Auzi, son propriétaire, aménage le moulin afin d'exploiter la force hydraulique pour 1910. L'activité de minoterie perdure jusque dans les années 1950, avec Pierre Touya, de la maison Larralde au quartier La Côte. Une maison a été construite en extension du bâti existant en 1965, puis la
    Hydrographies :
    La Joyeuse
    Référence documentaire :
    garçons), La Bastide-Clairence, 1947. Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835 Plan cadastral napoléonien de La Bastide Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912. DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle P. 231. LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018. Archives de la confrérie de Saint-Nicolas Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des -Clairence, 1835.
    Description :
    Petit édifice établi sur la rivière la Joyeuse, avec une retenue formant un bassin au sud et un étage surélevé, directement accessible depuis la rue. Son élévation principale à l'est sous pignon toute en largeur est composée de trois travées divisées en trois niveaux. Le premier, dont la et la partie centrale en retrait, ouvre sur une galerie. Le pignon est souligné par la ferme en
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - - Rue du Moulin Rue de derrière - en village - Cadastre : 1835 A 516
    Titre courant :
    Moulin sur la Joyeuse dit Moulin de la Ville, actuellement maison
    Appellations :
    Moulin de la ville
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Vue depuis la Rue du Moulin. Carte postale, début du 20e siècle. IVR72_20196401112NUC1A Vue d'ensemble depuis les berges de la Joyeuse. IVR72_20196402209NUC2A Vue de la façade est. IVR72_20196400207NUC2A
  • Monument aux morts de la guerre de 1914-1918
    Monument aux morts de la guerre de 1914-1918 La Bastide-Clairence - en village
    Inscriptions & marques :
    Dédicace (relief en réserve sous le bas-relief) : A NOS MORTS POUR LA PATRIE. Inscription (gravée et dorée sur la plaque ajoutée sous le relief) : 1939-1945. Signature (gravée à l'extrémité droite de la stèle) : J. J. SOUPRE / [(architectes D]PLG) [inscription partiellement dissimulée par une plaque ajoutée en 1962]. Signatures (gravées sur la tranche droite de la stèle) : DIEUPART. Stat / BON. C. Ent
    Historique :
    La conception du monument, dont les plans sont datés du 1er septembre 1922, est due aux frères 1923. Leur agence, sous la raison sociale "J. & J. Soupre architectes", aura une influence décisive sur le développement de l'architecture néo-basque sur la côte atlantique. La réalisation de la stèle fut -1980), qui participa à la réalisation d'au moins deux autres monuments aux morts, ceux de Chelles et de Noisy-le-Sec (1923). La fonte fut réalisée par la Fonderie coopérative des artistes, fondée à Paris 14e membres fondateurs de la société (avec Henry Arnold, François Cogné, Charles Favre-Bertin, Paul Landowski
    Référence documentaire :
    Projet pour le monument aux morts de la commune de La Bastide-Clairence (plan, élévation et coupe ), par l'architecte Joseph Soupre Projet pour le monument aux morts de la commune de La Bastide-Clairence p. 88-90 LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.
    Représentations :
    , encadre les armoiries de la ville de La Bastide-Clairence : "Losangé d'or et de gueules, à la fasce d'or La Croix faisceau laurier Le relief en bronze représente un Poilu mort, de profil vers la droite, revêtu de son uniforme, son casque Adrian sur la tête, étendu à même le sol. Le pourtour intérieur mouluré de la stèle en calcaire évoque des faisceaux de licteur noués. Le fronton en bâtière de la stèle est amorti d'une croix latine flanquée de deux branches de laurier (peintes en vert sombre). La dédicace aux morts, sous le bas-relief " (la fasce n'est toutefois pas dorée).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Monument aux morts composé d'une large stèle en calcaire sur degré, adossée contre la partie droite l'avant-corps central en forme de tombeau. Sous le relief figurent la dédicace et les armoiries de la . Le couronnement en bâtière de la stèle est amorti d'une croix en ronde-bosse rapportée. Deux plaques gravées aux noms des morts de la Seconde Guerre mondiale ont été ajoutées au bas du corps central ; deux autres, dédiées aux morts de la guerre d'Algérie, sont scellées au extrémités du soubassement.
    Localisation :
    La Bastide-Clairence - en village
    Titre courant :
    Monument aux morts de la guerre de 1914-1918
    Dimension :
    la 340.0 Dimensions totales. Avant-corps central : h = 120 ; la = 225. Bas-relief : h = 33 ; la = 193. Stèle : h = 190 ; la = 301.
    Dates :
    1922 daté par source porte la date
    Appellations :
    de la guerre de 1914-1918
    Aires d'études :
    La Bastide-Clairence (commune)
    Illustration :
    Ensemble vu de la droite. IVR72_20196410446NUC4A Détail de l'avant-corps central avec le bas-relief du Poilu mort (vu de la gauche Détail de l'avant-corps central avec le bas-relief du Poilu mort (vu de la droite Détail du bas-relief : marque de la Fonderie coopérative des artistes. IVR72_20196410451NUC4A Détail de la base du piédroit de droite : signature des architectes Jean et Joseph Soupre, du Détail de la base du piédroit de droite : signature des architectes Jean et Joseph Soupre, du