Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cimetière du Centre
    Cimetière du Centre Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - chemin de Dignac - en village - Cadastre : 1833 C1 236 1913 B5 519
    Historique :
    A la suite de la démolition des anciennes églises de Jau, Dignac et Loirac, la commune décide en 1853 l’établissement d’un nouveau cimetière proche de la nouvelle église Centrale bâtie entre 1840 et cimetière est agrandi au nord en 1875, avec l’achat d’une parcelle appartenant à M. Monfoulet, et nettoyé en du mur de clôture sont alors réalisés par les entrepreneurs Justin Taurelle et Pierre Hosteing, sur
    Référence documentaire :
    cimetière des sections de Jau, Dignac et Loirac, 27 avril 1858. Devis descriptif des travaux à exécuter pour clore le nouveau cimetière des sections de Jau, Dignac et Loirac, 27 avril 1858. AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municpal 1875-1894. 1D4. Cimetière AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municpal 1875-1894. 1D4. Cimetière . L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc p. 47-48 MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac, 2018 MONGUILLON Chantal
    Description :
    rectangulaire et délimité par un mur en moellons, il s'organise selon plusieurs allées. L'entrée principale fait face au portail de l’église saint-Paulin. Le cimetière comprend des tombeaux de formes variées et des chapelles funéraires. Il accueille également une croix monumentale et un monument aux morts.
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - chemin de Dignac - en village - Cadastre : 1833 C1 236 1913
    Annexe :
    exécuter pour clore le nouveau cimetière des sections de Jau, Dignac et Loirac, 27 avril 1858. Construction pierre d’un seul bloc de Rozan. AM Jau-Dignac-et-Loirac, Registre de délibérations du conseil municipal (...). AM Jau-Dignac-et-Loirac, Registre de délibérations du conseil municipal 1875-1894. 1D4.Agrandissement 1875-1894. 1D4. Clôture du cimetière, 13 juin 1875. Vu le plan du cimetière et de son agrandissement demandant l'autorisation d'acheter au sieur Monfoulet et à ses enfants 1700m de terrain pour agrandissement du cimetière, avec réserve en faveur des vendeurs, et à titre gratuit, d'un emplacement de 9m carrés
    Illustration :
    Tombeau des familles Auzier, Rula et Bomtemps. IVR72_20133300625NUC2A Chapelles funéraires de la famille Roger Allard et d'une famille non identifiée Sépulture avec socle et obélisque ; croix manquante. IVR72_20133300610NUC2A
  • Mairie
    Mairie Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - 20 chemin de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 B 969
    Historique :
    avait demandé au sous-préfet l'autorisation d'utiliser le produit de la démolition des églises de Jau et Dignac et de la vente des trois presbytères pour l'achat d'un terrain appartenant à l'abbé Martial afin bâtie au sud-ouest, entre 1853 et 1856, sur les plans de l'architecte Bonnore. Le conseil municipal d'y construire une mairie et un presbytère. Des réparations y sont apportées en 1866 puis en 1879. Ce bâtiment étant devenu trop exigu et vétuste, la commune acquiert en 1896 un terrain avec une maison lieu le 27 octobre 1898 et le bâtiment est inauguré dès le 21 avril 1898. Des travaux sont entrepris en
    Référence documentaire :
    AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municpal 1860-1875. 1D3. Mairie AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municpal 1875-1894. 1D4. Mairie . L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc p. 62-64 MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac, 2018 MONGUILLON Chantal
    Description :
    de taille et couvert d'un toit à croupes en tuile mécanique. Délimitée par des pilastres d'angle à en léger ressaut, également soulignée de pilastres à bossage, et surmontée d'un fronton triangulaire avec couronnement formé de volutes et de boules en amortissement. Les fenêtres à traverse et meneau sont sommées d'une corniche avec consoles à glyphes et gouttes.
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - 20 chemin de la Mairie - en village - Cadastre : 2013 B 969
    Illustration :
    Carte postale (collection particuilère), 1ère moitié du 20e siècle : la Mairie et l'Ecole des Carte postale (collection particulière), 1ère moitié du 20e siècle : Mairie et monument des Morts
  • Groupe scolaire
    Groupe scolaire Saint-Vivien-de-Médoc - 18 cours Pierre-Lassalle - en village - Cadastre : 2014 C2 409
    Historique :
    dû à Edouard Bonnore. On peut aussi mentionner les écoles de Jau-Dignac-et-Loirac (Godet, architecte et la maison d'école jusqu'alors installés dans des bâtiments en location. Finalement, l'école ne pour y construire un groupe scolaire permettant d'accueillir les 197 filles et garçons entre 5 et 13 ), de Saint-Estèphe et de Talais (Bonnore, architecte).
    Description :
    encadrements de baies, les pilastres et chaînages d'angle, les bandeaux et corniches, les tables décoratives filles et garçons ainsi que les logements des instituteurs. Un muret avec une grille sépare l'école de la rue. Préaux et cours sont situés à l'arrière. Les matériaux utilisés sont la pierre de Petit Bourg et
    Annexe :
    être découverte et l'instituteur n'y peut plus loger. AD Gironde. 2 O 3657. Lettre de l'Inspecteur . Lassalle qui s'est fait construire une maison d'habitation et l'habite depuis un an, près de l'école ; il maison d'école et de logement pour l'instituteur, 4 novembre 1888. Une partie de l'ancienne salle de la mairie et l'autre partie de la salle de classe et portion du logement de l'instituteur serait mise prolongée jusqu'au mur qui séparait les archives et le cabinet du maire du logement de l'instituteur et que groupe scolaire, 21 octobre 1882. Visite des terrains de M. Fauchey à Bel Air, à Godery et au Moulinat et de M. Verdier à Goderie et de M. Solivet, et de M. Hourcade à Bel-Air : choix du terrain de M . Solivet avec une parcelle de vigne de M. Fauchey et un lopin de terre de M. Hourcade, le tout situé à Bel Air ; nécessité de démolir la maison et ses dépendances construites sur le dit emplacement. AD Gironde. 2 O 3658. Questionnaire de l'Instruction publique et des Beaux-Arts concernant la construction ou
1