Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Croix de cimetière (croix de mission)
    Croix de cimetière (croix de mission) Doazit - Le Mus - en écart
    Historique :
    cimetière à l'occasion d'une mission en 1858. La pierre en fut payée 124,50 francs et "son scellement" 2,25 francs ; la croix en fonte fut acquise chez Darbo, à Saint-Sever, pour 10,25 francs, et fut peinte et Peyruquéou (1826-1893), peintre à Tartas - pour 16,35 francs. Le monument fut installé par les maçons Picuré
    Annexe :
    Franc 2,00 / Ayliot Beyris aîné 0,50 / Espaünic Diris 7,00 / Espaünic Lalanne 1,00 / Lacoste d'Espaünic
  • Ensemble de l'autel du Sacré-Cœur (autel, gradin d'autel, tabernacle, baldaquin, retable, croix d'autel)
    Ensemble de l'autel du Sacré-Cœur (autel, gradin d'autel, tabernacle, baldaquin, retable, croix d'autel) Montaut -
    Historique :
    année 1856, pour la somme de 200 francs, auprès du peintre parisien Didelin (non documenté), qui cadet, de Saint-Sever, redora l’ensemble de l'autel pour 650 francs, tandis que le menuisier local Émile
    Annexe :
    ) francs, ce qui mit la fabrique à même d'exécuter son plan de restauration. M. Lagarde, Cadet, doreur à St -Sever, entreprit la dorure de l'Autel pour la somme de six cents [50 interligné] francs, Mr Raymond [Peyruquéou], peintre, plaça le vitrail en couleurs moyennant quatre vingt dix francs, M. Didelin de Paris un paiement de deux cents francs, M. Daux, décorateur et résidant à Bordeaux, vendit le tableau tombeau de l'autel cent quarante francs ; M. Émile Lamagnère, menuisier, habitant la localité, travailla débours à la somme totale d'au moins douze cents francs 1200 #. / Détails. / Vitrail peint de la croisée
  • Retable de l'autel du Sacré-Cœur
    Retable de l'autel du Sacré-Cœur Montaut -
    Annexe :
    ) francs, ce qui mit la fabrique à même d'exécuter son plan de restauration. M. Lagarde, Cadet, doreur à St -Sever, entreprit la dorure de l'Autel pour la somme de six cents [50 interligné] francs, Mr Raymond [Peyruquéou], peintre, plaça le vitrail en couleurs moyennant quatre vingt dix francs, M. Didelin de Paris un paiement de deux cents francs, M. Daux, décorateur et résidant à Bordeaux, vendit le tableau tombeau de l'autel cent quarante francs ; M. Émile Lamagnère, menuisier, habitant la localité, travailla débours à la somme totale d'au moins douze cents francs 1200 #. / Détails. / Vitrail peint de la croisée
  • Église paroissiale Notre-Dame de Lagastet
    Église paroissiale Notre-Dame de Lagastet Aurice - Lagastet - en écart - Cadastre : 2016 E 272
    Historique :
    cette époque : réparation de la toiture entre 1863 et 1879 grâce à un don de 2000 francs d'Élisabeth de remplacé en 1898 par un petit clocher dans-œuvre, pour un coût de 2950 francs, couvert en partie par un legs de 1000 francs de la baronne de Toulouzette (décédée en 1888) et par un don de la même somme par
    Annexe :
    souscripteurs et le montant de la souscription : 124.600 francs.] "Détail des dépenses engagées à Lagastet pour
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Doazit - en village - Cadastre : 2014 H 282
    Historique :
    ou 800 francs), est remplacé en 1874 par un nouveau meuble néogothique dû au maçon Pascal Castéra. Le
    Annexe :
    Sacré-Cœur", payé 35 francs par la fabrique la même année. La seconde verrière n’apparaît pas dans les couronne de lumière et 50 [sic] bobèches" acquis par la fabrique pour 46 francs en 1882-1883 (Registre des francs (Registre des recettes et dépenses 1872-1923, entrée d'avril 1882).] Boîte de calice [sacristie ("encensoir plaqué") le 12 décembre 1847, l'autre payé 26 francs au curé Priam le 31 mai 1854 ; tous deux 1000 francs (réduit à 700 francs après les frais) consenti par Jeanne Ricarrère, décédée au quartier Roquejoffre, d'Aire-sur-l'Adour (il reçut pour ces travaux 200 francs le 4 août 1842, 100 francs le 14 décembre 1843, 100 francs le 30 janvier 1845, 150 francs le 22 août de la même année, enfin 120 francs pesant 223 kilogram[m]es 700 gram[m]es à raison de 1 fr le kg, monte 223 francs 70 c / plus ornements en
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Remi
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Remi Hauriet - en village
    Annexe :
    pastorale achetée en 1877 par l'abbé Collongue pour 80 francs (monographie paroissiale).] Ensemble de 15 de fonds suffisants dans la fabrique, s'ils trouvaient à propos qu'il prît sur les cinquante francs grâce au legs de 50 francs de Mme Lalanne. - 1825 (12.7) : "réparations à faire dans l'intérieur de [sic] la somme de cent francs au nommer [sic] Antoine Ducasse, maçon et tailleur de pierres qui accepte les dits cent francs [...] ; le même dit Ducasse s'oblige en outre, moyenant [sic] les dits cent francs, de construire la partir du mur du cloché [sic] d'aunant [sic] au levant [...]." - 1834 (27.4 ) : acceptation d'un legs de 100 francs par Françoise Dubedout, veuve Burguerieu, fait par son testament du 23 mai 1831 (autorisé par le préfet par lettre du 28 décembre suivant), qui sera employé, "vingt francs pour le carrelage de l'église, quarante francs pour la confection d'un autel, qui sont les choses les plus sacristie pour la somme de quinze francs ; [...] attendu que cette armoire avait été faite sans autorisation
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Catherine
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Catherine Montaut - en village
    Annexe :
    , l’abbé Lafitte offre une participation paroissiale de 40 000 francs à la commune afin qu’elle consente à (environ 100 000 francs). le curé Lafitte entre 1900 et 1928 ; peut-être l'ornement vert acquis en 1919 pour 200 francs l'objet de "réparations et réfections' en 1932 pour une somme de 300 francs (registre paroissial l'objet de "réparations et réfections' en 1932 pour une somme de 300 francs (registre paroissial rouges" firent l'objet de "réparations et réfections' en 1932 pour une somme de 300 francs (registre Biais en 1926 pour 267,95 francs (registre paroissial).] Ornement noir [sacristie] 1ère moitié 20e s supplementa ad usum provinciae Auscitanae / ill. ac RR. D.D. Archiepiscopi / Franc. Aug. DELAMARE / Jussu
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Rivière-Saas-et-Gourby - en village
    Annexe :
    marchand Morlets, de Bayonne, pour 270 francs [il s'agit peut-être de Charles-François Morlet, reçu maître
  • Église paroissiale Sainte-Catherine
    Église paroissiale Sainte-Catherine Montaut - en village - Cadastre : 2016 F 100-101
    Annexe :
    , l’abbé Lafitte offre une participation paroissiale de 40 000 francs à la commune afin qu’elle consente à (environ 100 000 francs).
1