Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Barthélemy
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Barthélemy Saint-Pandelon - en village
    Historique :
    dacquois Bertrand Lagrange fournit un nouvel autel de marbre (430 francs) et une garniture en bois doré (108 francs). La rédaction périodique d'inventaires mobiliers par la fabrique permet par la suite de doute le maître-autel (payé 1.300 francs dès mai 1902), les menuisiers Daubin et Marsan les
    Annexe :
    les grosses réparations nécessaires à l’église ». Devis de 725,48 francs. Doc. 02. 1841 (30 août d’une « étole double face blanche et violette », pour une somme totale de 300 francs. Doc. 17. 1893 francs), Mme Detcheverry née Dibarrart d’Etchegoyen (1.000 francs), le maire Léon Lacoin (1.000 francs ), Mlle de Neurisse de Laluque (1.000 francs), Mlles Magen (1.000 francs), Mgr Delannoy, évêque d’Aire (300 francs), le marquis Maurice de Caupenne d’Aspremont (300 francs), M. de Gauville (336,55 francs . « Je laisse et lègue à la fabrique de l’église de St-Pandelon une somme de cinquante mille francs pour servir à la reconstruction de l’église ; sur ces cinquante mille francs, une somme de quinze mille francs devis de l’architecte bordelais Matabon. Le devis de l’église s’élève à 60.000 francs, celui du presbytère à 9.200 francs. L’église sera érigée sur le terrain du Tronquet, offert par la famille Darracq . Demande d’une aide de 11.500 francs à l’État. Doc. 23. 1902 (9 mars) : « Séance extraordinaire ». « Les
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Doazit - en village - Cadastre : 2014 H 282
    Historique :
    ou 800 francs), est remplacé en 1874 par un nouveau meuble néogothique dû au maçon Pascal Castéra. Le
    Annexe :
    Sacré-Cœur", payé 35 francs par la fabrique la même année. La seconde verrière n’apparaît pas dans les couronne de lumière et 50 [sic] bobèches" acquis par la fabrique pour 46 francs en 1882-1883 (Registre des francs (Registre des recettes et dépenses 1872-1923, entrée d'avril 1882).] Boîte de calice [sacristie ("encensoir plaqué") le 12 décembre 1847, l'autre payé 26 francs au curé Priam le 31 mai 1854 ; tous deux 1000 francs (réduit à 700 francs après les frais) consenti par Jeanne Ricarrère, décédée au quartier Roquejoffre, d'Aire-sur-l'Adour (il reçut pour ces travaux 200 francs le 4 août 1842, 100 francs le 14 décembre 1843, 100 francs le 30 janvier 1845, 150 francs le 22 août de la même année, enfin 120 francs pesant 223 kilogram[m]es 700 gram[m]es à raison de 1 fr le kg, monte 223 francs 70 c / plus ornements en
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Baigts - en village
    Historique :
    1000 francs), suivie en 1878-1879 par l'exécution de peintures murales dans la chapelle latérale
    Annexe :
    1866 pour 175 francs, un "vitrail" en 1867 pour 80 francs, un autre (ou le même ?) en 1868 pour la même du 5 juillet 1875), consistant en deux sommes de 1000 francs chacune, l'une à titre gratuit, l'autre
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Étienne
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Étienne Nousse - en village
    Annexe :
    : LA COMMUNE DE NOUSSE / à ses Enfants MORTS pour LA FRANCE (suit la liste des 16 noms ou disparus
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Mées - en village
    Annexe :
    sautoir. h = 225 ; la = 110. Dédicace : EN GLORIEUSE MÉMOIRE DES ENFANTS / DE MÉES / MORTS POUR LA FRANCE ). Le devis, s’élevant à la somme de 600 francs, donne la description suivante : "Base du tombeau en
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Rivière-Saas-et-Gourby - en village
    Annexe :
    marchand Morlets, de Bayonne, pour 270 francs [il s'agit peut-être de Charles-François Morlet, reçu maître
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Paul-Ermite
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Paul-Ermite Saint-Paul-lès-Dax - en ville
    Annexe :
    : 620 francs. - 1856-1858 : reconstruction de la nef et ajout de collatéraux par les architectes
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent-Diacre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent-Diacre Vicq-d'Auribat - - en village
    Annexe :
    remarquable". L'église a été restaurée sous le curé Cabiro (1854-1878) pour un coût de 8.000 francs.
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-André
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-André Gourbera - en village
    Annexe :
    en ogive. Lettre des lithographies : « Publié par Mayoux – Honoré & Cie Rue des Francs-Bourgeois 26
1