Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Livre : Missel romain
    Livre : Missel romain Fargues - en village
    Inscriptions & marques :
    Evan=/gelistae, Desclée, Lefebvre et Sociorum Pont. Edit. 1895. Lettre (au bas de la planche du LEFEBVRE ET SOC. / TORNACI NERVIORUM. Page de titre (en gothique textura) : MISSALE ROMANUM / ex decreto SS Titre (sur le dos de la reliure, à l'or) : MISSALE / ROMANUM / - / OFFICINA LITURGICA / DESCLEE . / et Leonis XIII. auctoritate recognitum. / Tornaci Nerviorum, Sumptibus et Typis Societatis S. Joannis
    Historique :
    Missel édité en 1895 par la maison Desclée, Lefebvre et Compagnie, de Tournai (Belgique), réédition
    Représentations :
    trèfles et de fleurettes quintifoliées, entourée d'un cadre rectangulaire rectiligne ; sur le dos, dans , lance et porte-éponge, dés et bassin de Pilate). Planche du frontispice (en couleurs) : Messe de saint liminaires, p. 21) : Adoration des bergers ; Moïse et le buisson ardent. Illustration à pleine page (Propre , p. "0") : Christ enseignant, trônant et bénissant. Bandeau en tête (Propre, p. 1) : Annonciation entre Isaïe et Daniel. Illustration à pleine page (Propre, p. 46) : Adoration des mages. Bandeau en tête . 499) : Annonciation entre Isaïe et Daniel (identique à celui de la p. 1). Vignette verticale (Propre . 634) : Assomption. Bandeau en tête (Propre, p. 635) : Mort et couronnement de la Vierge. Vignette
    Description :
    blanche, violette et verte. Composition : 1043 pages, dont 43 paginées en chiffres romains ("De anno et ejus partibus / Kalendarium Rubricae generalis Missalis / Praeparatio ad missam") et 1000 en chiffres Arc (Dimanche dans l'octave de l'Ascension)"). Texte sur deux colonnes, imprimé en noir et rouge gravées noir et blanc à pleine page à chaque entrée de section, de vignettes en bandeau en tête de celle -ci et de nombreux culots et culs-de-lampe.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie
    Illustration :
    Début du Canon de la messe et planche du Calvaire. IVR72_20174000620NUC2A
  • Livre : Missel romain (n° 1)
    Livre : Missel romain (n° 1) Pontonx-sur-l'Adour - en village
    Inscriptions & marques :
    Evan=/gelistae, Desclée, Lefebvre et Sociorum Pont. Edit. 1895. LEFEBVRE ET SOC. / TORNACI NERVIORUM. Page de titre (en gothique textura) : MISSALE ROMANUM / ex decreto SS Titre (sur le dos de la reliure, à l'or) : MISSALE / ROMANUM / - / OFFICINA LITURGICA / DESCLEE . / et Leonis XIII. auctoritate recognitum. / Tornaci Nerviorum, Sumptibus et Typis Societatis S. Joannis
    Historique :
    Missel édité en 1895 par la maison Desclée, Lefebvre et Compagnie, de Tournai (Belgique), réédition
    Représentations :
    Décor doré au fer sur la reliure : sur les plats, une croix latine à bras fleurdelisés et base fleuronnée entre l'alpha et l'oméga dans une mandorle, entourée de deux bandeaux (In nomine Patris et Filii / et Spiritus Sancti Amen) et inscrite dans un cadre rectangulaire à croisillons cantonné de quatre médaillons quadrilobés avec les symboles des Évangélistes, le tout cerné d'une bordure à étoiles et molettes . Bandeau en tête (Pièces liminaires, p. 21) : Adoration des bergers ; Moïse et le buisson ardent . Illustration à pleine page (Propre, p. "0") : Christ enseignant, trônant et bénissant. Bandeau en tête (Propre , p. 1) : Annonciation entre Isaïe et Daniel. Illustration à pleine page (Propre, p. 46) : Adoration tête (Propre, p. 499) : Annonciation entre Isaïe et Daniel (identique à celui de la p. 1). Vignette page (Propre, p. 634) : Assomption. Bandeau en tête (Propre, p. 635) : Mort et couronnement de la
    Description :
    moirée blanche (à motifs polychromes de feuilles de chardon), violette et rouge. Composition : 1153 pages , dont 153 paginées en chiffres romains ("De anno et ejus partibus / Kalendarium Rubricae generalis Missalis / Praeparatio ad missam") et 1000 en chiffres arabes, avec quatre ensembles à pagination autonome sur deux colonnes, imprimé en noir et rouge, illustré d'un frontispice en couleurs, de compositions gravées noir et blanc à pleine page à chaque entrée de section, de vignettes en bandeau en tête de celle -ci et de nombreux culots et culs-de-lampe.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame Onard - en village - Cadastre : 2014 C 372
    Dossier :
    Missel romain (Desclée, Lefebvre et Compagnie, 1893) : page de titre. Le mobilier de l'église
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Saugnac-et-Cambran - en village
    Historique :
    maître-autel et de l'autel de la Vierge (ce dernier remanié et mutilé) remontent probablement aux Peyrehorade), exécuté en 1713-1714 par les sculpteurs dacquois Giraut et Royer. L'ensemble du chœur a été , patron de la paroisse) avec sa garniture (six chandeliers et croix), et par un tableau de la Remise des 1786. Au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, on ajoute une clôture de chœur en fer forgé (déposée après 1992) et des stalles de chêne, identiques à celles de Mimbaste (canton de Pouillon). Les cloches respectivement par le Dacquois F.-D. Delestan en 1837 et par le Parisien A. Hildebrand en 1862. Le décor est Mauméjean (1885), l'installation d'un chemin de croix peint sur toile d'après J. von Führich (vers 1860) et frères, Villard et Fabre), récemment enrichi par le dépôt de plusieurs pièces intéressantes provenant de
    Référence documentaire :
    AD Landes. 16 J 19. Monographie paroissiale de Saugnac-lès-Dax [aujourd’hui Saugnac-et-Cambran Chapes blanche et dorée.
    Auteur :
    [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [orfèvre] Demarquet Arthur et Louis
    Localisation :
    Saugnac-et-Cambran - en village
    Annexe :
    [...] Romae – Tornaci / DESCLÉE, LEFEBVRE 1901 ». _______________________________________________________________________ Liste des œuvres non étudiées. Ensemble de 2 verrières (verrières décoratives) [chœur, baies 1 et 2 ] 20e s. Verre transparent imprimé et peint. Verrières en plein cintre. Décor : médaillon à monogramme (M.A. pour la baie 1, J.H.S. pour la baie 2) sur fond à motifs géométriques et végétaux stylisés. h droit, accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; panneaux moulurés rectangulaires. h = 216 ; la doré. Bras de lumières à trois branches, avec bobèche et binet. Décor floral. h = 20 ; la = 25 , bobèche dentelée, broche. h = 46. Croix d’autel [sacristie] 4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés et argentés. Style néo-roman éclectique. Base triangulaire ; Christ, titulus et nœud fondus et argentés. Décor en relief dans la masse : palmettes (pied), feuilles d’eau (nœud), pommes de pin et feuilles (extrémités de la croix). h = 43 ; la = 22,5. Ciboire [sacristie (en 1992)] Milieu 19e s. Argent et laiton
    Illustration :
    Patène : détail de l'ombilic et du médaillon avec le Christ en croix. IVR72_20114000862NUC2A Chapes blanche et dorée. IVR72_20114000978NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Lahosse - en village
    Historique :
    Lahosse. La dernière en date (1928-1930) a remployé quelques vestiges mobiliers et décoratifs de l'ancien deux cloches fondues en 1854 par le Dacquois F.-D. Delestan et, surtout, une intéressante série de pièces d'orfèvrerie parisiennes (par Th.-M. Bary, A. et M. Thierry, P.-H. Favier et Jamain et Chevron ), et le vestiaire aux couleurs liturgiques sont antérieurs à la fin du XIXe siècle. Lors de la , qui en ont donné les dessins et l'ont confié à des artistes d'une certaine renommée. Le sculpteur bordelais Gabriel Rispal exécute ainsi les trois autels et leur garniture, les chapiteaux de la nef et sans doute les fonts baptismaux ; le peintre parisien Antoine Raynolt brosse un chemin de croix et la maison
    Référence documentaire :
    AD Landes. 70 V 169/7. Dons et legs à la fabrique (1810-1889) Dons et legs à la fabrique (1810-1889 Ornement vert et étoles pastorales blanche et dorée. Diapositive, 1992. Chasubles des ornements rouge et blanc. Diapositive, 1992. Chasubles des ornements noirs et rouge. Diapositive, 1992.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie
    Annexe :
    [sacristie] 1892. DESCLÉE, LEFEBVRE et Compagnie, Tournai. Papier, carton, cuir, soie. Reliure en cuir rouge / Evangelistae, DESCLÉE, LEFEBVRE et Sociorum / Pont. Edit. - 1892. h = 31 ; la = 23 ; pr = 5,5. ______________________________________________________________________ , plaques scellées en marbre rouge veiné, inscriptions gravées et dorées ("1914-1919"). Décor en relief d . Croix nimbée sur fût octogonal et base de même plan, socle carré. Verrière (verrière à personnage) : La Vierge (Immaculée Conception) [sacristie, mur est] (ill. IVR72_20144000611NUC2A) 4e quart 19e s. et 2003 . Iconographie : Vierge à mi-corps, couronnée d'étoiles et bras ouverts (Immaculée Conception). h = 63,5 ; la ; décor de quadrilobes rouges et de demi-cercles bleus et violets sur fond jaune. h = 92 ; la = 25 . Signature (monogramme, en bas à droite) : M. Inscription concernant le donateur et date (peintes en bas à liturgique de Vatican II.] Clôture de chœur [autrefois dans le chœur] (ill. 20144000680NUC2A et ; panneaux dormants et portillon garnis de croix nimbées et ajourées. État : la clôture, visible sur une
    Illustration :
    Ornement vert et étoles pastorales blanche et dorée. IVR72_20144001340NUC1A Chasubles des ornements rouge et blanc. IVR72_20144001342NUC1A Chasubles des ornements noirs et rouge. IVR72_20144001343NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent-Diacre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent-Diacre Vicq-d'Auribat - - en village
    Historique :
    début du XIXe siècle (autel-retable de la Vierge) et surtout à la seconde moitié du même siècle. Des . Mauméjean et dater de la campagne de restauration réalisée sous le ministère du curé Cabiro (1854-1878). Les objets cultuels, tous des XIXe et XXe siècles à l'exception d'un crucifix en ivoire peut-être fin XVIIIe et d'une boîte en argent parisienne de 1784-1789, sont l’œuvre d'orfèvres parisiens (J.-G.-A. Bompart , J.-B.-A. Martin, J. Brigaud, Demarquet frères) et lyonnais (Villard et Fabre, H. Nesme). Depuis le . Castaing dit Planté) et destructions (la chaire à prêcher, brûlée par un desservant dans la décennie 1970).
    Référence documentaire :
    Ensemble d'objets cultuels en 1991 : ostensoir, deux calices et patènes, ciboire, baiser de paix Ensemble de cinq chapes (deux dorées, une violette, une noire) et de deux dalmatiques dorées AD Landes. 1338 W 179. Ensemble de deux ornements (un violet, un noir) et de deux dalmatiques noires Ensemble de deux ornements (un violet, un noir) et de deux dalmatiques noires. Diapositive, 1991. Ensemble de quatre conopées et de six tours d'autel. Diapositive, 1991. DELOFFRE Raoul, BONNEFOUS Jean. Églises, châteaux et fortifications des Landes méridionales. Du
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie
    Annexe :
    romains [sacristie] A. Missel romain. 1896. Titre : « Missale romanum [...] Tornaci / DESCLÉE LEFEBVRE : "le portail ancien a été remplacé et l'actuel ne présente aucune particularité". Intérieur : deux nefs -1918 et 1939-1945) [vaisseau central] Vers 1920, vers 1945. Marbre gris. Plaques rectangulaires . Tabernacle [sacristie] Limite 19de s.-20e s. Marbre gris, bois peint. Décor gravé et doré : croix, rinceaux ; loges latérales à agenouilloir, accotoir et guichet à jalousie. Décor : gâbles, motifs végétaux ajourés 1991, supprimé avant 2013.] Bénitier [porche] (ill. 20134000280NUC2A) 19e s. et 20e s. Pierre, béton . Vasque ovale en pierre, à bord saillant, fixée sur un pied cylindrique et une base carrée en béton. h . 20134000233NUC2A, 20134000234NUC2A, 20134000280NUC2A) 1ère moitié 19e s. (?). Fer forgé et peint (noir). Clôture à fers carrés (montants) et courbés (volutes, cercles) assemblés par des bagues carrées. État : clôture déposée, morcelée et remployée en garde-corps à l'extérieur de l'église, devant la façade occidentale
    Illustration :
    Ensemble d'objets cultuels en 1991 : ostensoir, deux calices et patènes, ciboire, baiser de paix Ensemble de cinq chapes (deux dorées, une violette, une noire) et de deux dalmatiques dorées Ensemble de deux ornements (un violet, un noir) et de deux dalmatiques noires Ensemble de quatre conopées et de six tours d'autel. IVR72_20134002952NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame Onard - en village - Cadastre : 2014 C 372
    Historique :
    P. Bodega et N. Ygual, et complétée en 1878 par un second instrument dû à L.-R. Delestan de Dax) et le maître-autel, attribuable au fabricant dacquois Doux et datable des années 1850 par comparaison . Dagrant. La chaire "en bois verni" et les deux confessionnaux en chêne mentionnés dans l'inventaire de autels (dédiés à la Vierge et à saint Joseph) ont été réalisés en 1948 par le menuisier Jean Castaing dit Planté et le sculpteur Luzier. La sacristie renferme un vestiaire complet, acquis au tournant des XIXe et ) sont d'origine parisienne et bordelaise (L. Dupouy) et les plus récentes (fin du XIXe et milieu du XXe siècle) de provenance lyonnaise (T.-J. Armand-Calliat, Favier frères, Mémery et Hours).
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique : Françoise Pussacq (1811-1813), Louis Jean Martin Lage (1904-1905). AD Landes. 1338 W 171. Ensemble d'objets d'orfèvrerie : trois calices et patène, ciboire, baiser de paix, plateau de communion (en 1991) Ensemble d'objets d'orfèvrerie : trois calices et patène, ciboire AD Landes. 1338 W 171. Garniture d'autel : croix et six chandeliers (en 1991) Garniture d'autel : croix et six chandeliers. Diapositive, 1991. AD Landes. 1338 W 171. Ensemble de quatre conopées et tours d'autel (en 1991) Ensemble de quatre conopées et tours d'autel. Diapositive, 1991. 1972, tome III, p. 259 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I
    Auteur :
    [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [éditeur] Mame Alfred et fils [facteur d'harmonium] Dumont et Lelièvre
    Annexe :
    . DESCLÉE, LEFEBVRE et Compagnie, Tournai. Reliure en carton recouvert de cuir noir, dos à cinq nerfs, décor / Tornaci Derviorum, / Sumptibus et Typis Societatis S. Joannis / Evangelistae, Desclée, Lefebvre et -1918 et de 1939-1945) [nef] Vers 1920 (1), vers 1945 (2). Marbre gris veiné. Plaques rectangulaires ; assemblage par bagues carrées et soudure ; décor de volutes affrontées et adossées formant des motifs procession [clocher, réserve] (ill. 20134000907NUC2A) Limite 19e s.-20e s. Bois taillé et tourné, peint en ). État : démonté et déposé. Ensemble de 8 chandeliers d’autel [sacristie] (ill. 20134002821NUC1A) 2e moitié 19e s. Laiton et bronze dorés. Style néoclassique. Base triangulaire, nœud en urne, tige cannelée , bobèche godronnée en vase Médicis, broche. Décor en relief : bustes du Christ, de la Vierge et de saint = 82,5 ; la = 24. Ensemble de 4 chandeliers d'autel et d'une croix d'autel (garniture) [sacristie Médicis, broche (chandeliers) ; Christ et titulus fondus et rivés (croix). Décor en relief : bustes du
    Illustration :
    Missel romain (Desclée, Lefebvre et Compagnie, 1893) : page de titre. IVR72_20134000847NUC2A Ensemble d'objets d'orfèvrerie en 1991 : trois calices et patène, ciboire, baiser de paix, plateau Garniture d'autel (croix et six chandeliers). IVR72_20134002820NUC1A Ensemble calice et patène : le calice. IVR72_20134000823NUC2A Ensemble de quatre conopées et tours d'autel. IVR72_20134002832NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Ronsacq
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste de Ronsacq Meilhan - Ronsacq - en écart
    Historique :
    bon état" et ajoute "le tableau au-dessus du tabernacle [dont on ne sait s'il représentait déjà le subsister aujourd'hui que deux coffres (dont un de fabrique, à trois clefs) et peut-être la clôture de chœur tableau d'autel à l'effigie du saint patron porte la signature du peintre montois Louis-Anselme Longa et l'autel. Meuble de sacristie, siège de célébrant et chemin de croix (par la maison parisienne Turgis avant 1990 et sont actuellement entreposées dans une annexe. La sacristie ne conserve qu'un nombre réduit d'objets, parmi lesquels un calice et une patène exécutés à Paris en 1787 par un orfèvre non
    Référence documentaire :
    DUPOUY Michel. Monographies paroissiales de Meilhan et Carcarès-Sainte-Croix, 1887-1888 DUPOUY Michel. Monographies paroissiales de Meilhan et Carcarès-Sainte-Croix, 1887-1888. Imprimerie : Michel tome III, p. 215 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968
    Auteur :
    [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [éditeur] Goupil et Compagnie [éditeur] Vérillaud A. et L.
    Annexe :
    romanae editorum / MDCCCLII. B. Missel romain (n° 2). DESCLÉE, LEFEBVRE et Compagnie, Tournai, 1892 Evangelistae, / DESCLÉE, LEFEBVRE et Sociorum / Pont. Edit. 1892. _______________________________________________________________________ (Chevilly, Suisse, 1806 - Paris 1874), publiées par la maison Goupil et Compagnie, 12 boulevard Montmartre à , à motifs géométriques et végétaux stylisés en grisaille, bordures colorées à rinceaux. État -voie à grille et volet à jalousie, prie-Dieu à agenouilloir et accotoir. h = 183 ; la = 90. [N° 134 tiroirs de largeur superposés, plateau à rive droite ; armoire sur cave, à deux battants juxtaposés et corniche moulurée rapportée. De part et d'autre, un corps d'armoire à battant unique montant de fond sanctuaire) [chœur] (ill. 20184002955NUC2A) 2e moitié 19e s. Laiton doré, verre translucide rouge. Vasque et (laiton découpé et estampé) : lys, épis de blé, grappes de raisin et feuilles de vigne. h = 100 environ , Episcopus Molinensis. Croix d'autel [sacristie] (ill. 20184002974NUC2A) Limite 19e s.-20e s. Laiton et
    Illustration :
    Seau à eau bénite et goupillon. IVR72_20184002967NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Lourquen - en village
    Historique :
    . Decharme en 1826 et par L.-R. Delestan en 1865. Le mobilier proprement dit est entièrement renouvelé dans -autel, les fonts baptismaux et les bénitiers ; les autels latéraux en terre cuite, non signés, sont lui-même de la confection de la chaire à prêcher, du meuble de sacristie et des cadres ornés du chemin de croix (inspiré d'un célèbre cycle viennois de Josef von Führich). Les objets cultuels et le vestiaire sont aussi renouvelés au tournant des XIXe et XXe siècles (l'un des ornements liturgiques porte la marque du fabricant Sauresse d'Aurillac). L'ensemble décoratif et mobilier n'a subi presque aucun changement depuis lors, à l'exception du morcèlement du maître-autel dans les années 1970 et de la dépose du
    Référence documentaire :
    Réparation du clocher (1857), acquisition d'objets mobiliers et d'ornements, secours de l’État Objets cultuels : calice et patène, ostensoir, thabor, encensoir, navette à encens, chandelier
    Auteur :
    [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    Typis Societatis S. Joannis / Evangelistae, Desclée, Lefebvre et Sociorum / Pont. Editor. / MDCCCLXXXVII : missels romains, rituel romain [sacristie] (20134002810NUC1A) A. Missel romain (n° 1). DESCLÉE, LEFEBVRE et Compagnie, Tournai, 1887. Titre : « Missale romanum [...] / Tornaci Derviorum, / Sumptibus et (1795-1859) et de Marie-Françoise-Désirée Domenger, elle-même fille d'un maire de Lourquen et membre de ] 4e quart 19e s. Chêne et pin teintés. Meuble à deux corps : commode-chasublier à deux séries : liserons et vigne. Chasublier : h = 105 ; la = 269. Armoire : h = 185 ; la = 379. [Le décor sculpté est . IM40004997) et des cadres du chemin de croix (réf. IM40005001).] Armoire de sacristie [réserve] (ill d'un fauteuil de célébrant et d'un tabouret de célébrant [chœur] (ill. 20134001585NUC2A) 4e quart 19e s en velours rouge. Fauteuil : h = 88 ; la = 58. Croix d’autel [sacristie] 2e moitié 19e s. Laiton et 19e s.-20e s. Laiton et bronze dorés. Style néoroman. Plan rectangulaire, élévation galbée. Décor
    Illustration :
    Objets cultuels en 1991 : calice et patène, ostensoir, thabor, encensoir, navette à encens
  • Peinture monumentale du vaisseau central : Les fondateurs de la Compagnie de Jésus
    Peinture monumentale du vaisseau central : Les fondateurs de la Compagnie de Jésus Poyanne - en village
    Inscriptions & marques :
    OMNI OPERE / DEDIT / CONFESSIONEM / SANCTO / ET EXCELSO / IN VERBO GLORIA / DE OMNI / CORDE SVO ses œuvres il a rendu grâces au Dieu saint, et il a béni le Très Haut par des paroles pleines de sa ORE / QVASI MEL / INDVLCABITVR / EJVS / MEMORIA / IPSE / EST DIRETVS / IN POENITENTIAM / GENTIS / ET peuple dans la pénitence, et il a exterminé les abominations de l'impiété. L’Ecclésiastique, 49, 2-3 ; traduction : "Je n'ai pas celé ta justice au fond de mon cœur, j'ai dit ta fidélité et ton salut, je n'ai pas caché ton amour et ta vérité à la grande assemblée") ; inscription grecque (panneau de droite ; extrait
    Historique :
    consacré aux figures fondatrices de la Compagnie de Jésus. Après la révolution espagnole de 1868 et la chute de la reine Isabelle II, le gouvernement provisoire anticlérical supprima la Compagnie et expulsa la Compagnie et sur son rayonnement universel, en un moment où son existence même était menacée. Les . Après quelques mois d'errance, le supérieur général de la Compagnie, le Père Felipe Gomez, acheta le 3 la maison professe et le noviciat de la province de Castille. La demeure accueillit ainsi dans un premier temps soixante-douze jésuites espagnols puis, au fil des années, jusqu'à cent religieux et autant moururent au château et furent inhumés au cimetière communal, où leur tombeau collectif est toujours visible . A une date non précisée, un ou plusieurs membres de la communauté, avec l'accord du maire Coudroy et toute proche et à peine achevée - sa consécration eut lieu le 6 septembre 1869, quatre mois après fondèrent la Compagnie avec Ignace de Loyola à Montmartre le 15 août 1534 - saint François Xavier, Alfonso
    Référence documentaire :
    Pyrénées et des Landes LARTIGAU Pierre. "Triduum solennel célébré dans l'église de Poyanne". L'Écho religieux des Pyrénées et des Landes. Semaine religieuse des diocèses de Bayonne, Tarbes et Aire-Dax, août
    Représentations :
    les triplets des 1ère et 3e travées) ou des inscriptions en diverses langues (pour les 2e et 4e ), puis dans la 3e travée côté gauche et ainsi de suite. 4e travée, côté gauche : saint François Xavier (1506-1552) portant étole, bourdon et coquille de baptême, allusion à son rôle majeur dans l'évangélisation des Indes et du Japon. 4e travée, côté droit : Jacques (Diego) Lainez (1512-1565), deuxième , carquois, arc et flèches, lances, pique, scie ; à droite, ostensoir, livre ouvert, lance, glaive, flèche ouvert, carquois, arc et flèches, lance, pique ; à droite, calice et hostie, livre fermé, mitre, crosse , étole, bourdon, bénitier, lance et pique. 2e travée, côté gauche : Claude Le Jay (1504-1552), jésuite gourde, carquois et flèches, étole, couronne de laurier ; à droite, calice et hostie, livre fermé, mitre , crosse, étole, bourdon, bénitier, lance et pique. 1ère travée, côté droit : Jean Codure (1508-1541 ), jésuite provençal, tenant un livre fermé. Trophées liturgiques : à gauche, calice et hostie, livre ouvert
    Description :
    Les peintures sont exécutées à l'huile, en camaïeu de brun et de beige, sur des toiles découpées en arc brisé ; celles-ci sont marouflées et clouées dans les arcatures aveugles, groupées en triplet, qui
    Titre courant :
    Peinture monumentale du vaisseau central : Les fondateurs de la Compagnie de Jésus
    Annexe :
    Favre (Lefebvre) de la Compagnie de Jésus, béatifié par le Souverain Pontife Pie IX, le 5 septembre 1872 Extrait de l'"Écho religieux des Pyrénées et des Landes", aout 1873, p. 573-574. "Triduum solennel
    Illustration :
    Saint François Xavier et inscriptions hébraïques. IVR72_20134000986NUC2A Jacques Lainez et inscriptions latines. IVR72_20134000983NUC2A Nicolàs Bobadilla et trophées liturgiques. IVR72_20134000989NUC2A Simao Rodrigues et trophées liturgiques. IVR72_20134000980NUC2A Claude Le Jay et inscriptions grecques. IVR72_20134000991NUC2A Alfonso Salmeron et inscriptions arabes. IVR72_20134000978NUC2A Pasquier Brouet et trophées liturgiques. IVR72_20134000994NUC2A Jean Codure et trophées liturgiques. IVR72_20134000975NUC2A Jean Codure et trophées liturgiques. IVR72_20134000976NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Gouts - en village
    Historique :
    XVIIe ou du début du XVIIIe siècle, un tabernacle rocaille des années 1750-1770 et une statue en pierre incidemment dans un champ pendant l'entre-deux-guerres et restituée à l'église en 1934. Le reste du mobilier la fin du XIXe siècle par Jeanne Mamique et quelques statues de série - n'est pas antérieur aux années 1970 (autels du Sacré-Cœur et de saint Joseph, autel "face au peuple" et tabernacle mural). Trois tableaux des époux Kosiak ("PierréMarie") ont été offerts en 1994 et 1996. De la vitrerie de l'église avant Stelzl ; les autres verrières (chœur et nef) ont été réalisées par la maison Mauméjean frères à comporte des pièces parisiennes (J.-B. Martin, Demarquet frères) et lyonnaises (J.-P. Pernolet) de la seconde moitié du XIXe siècle et des premières décennies du siècle suivant.
    Référence documentaire :
    AD Landes. 70 V 141/10. Dons et legs à la fabrique (1825-1878) Dons et legs à la fabrique (1825 Capbreton, 1970, t. II, p. 63 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas
    Auteur :
    [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [éditeur] Desclée et Compagnie [éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    1924. D. Missel romain (n° 1). DESCLÉE et Compagnie, Tournai, 1898. In-quarto. Reliure en cuir noir recognitum. / Parisiis, Insulis, Lugduni, Sumpt. et Typis Societ. S. Joannis Evang. / Desclée, Lefebvre et . Missel romain (n° 2). DESCLÉE et Compagnie, Tournai-Rome, 1913. In-quarto. Reliure en cuir rouge doré au ] A. Graduel romain. J. MINGARDON et Compagnie, Marseille, 1872. Reliure en cuir brun clair. Page de et Typis Societ. S. Joannis Evangelistae / Desclée et Socii, S. Sedis Apost. et S. Rituum Cong à 10 heures du matin, En présence de MM. 1° Jean Carrère, desservant à Gouts, 2° et J. Fargues, J . Castets, Dartiguelongue, Bats et Fosse, membres du conseil de fabrique, demeurant tous à Gouts / Nous , soussigné, Chastang, receveur des domaines à Tartas, dûment commissionné et assermenté, spécialement délégué descriptif et estimatif des biens de toute nature détenus par la fabrique paroissiale de Gouts. Chapitre I d'autel vieilles - 1. / 12. 5 devants d'autel, guipure et coton - 2,50. / 13. 12 serviettes fil, usées - 6
    Illustration :
    Missel romain (Desclée, 1913) : frontispice avec la Messe de saint Grégoire. IVR72_20184001133NUC2A d'Aire et Dax, 22 juin 1917. IVR72_20184001134NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Catherine
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Catherine Montaut - en village
    Historique :
    officiel en 1808) est documenté à partir du XVIIIe siècle par des archives (lacunaires) de la fabrique et 1835) et de celle de la Vierge (à l'origine sous le titre de l’Annonciation, puis du Rosaire en 1834 l'autel par la maison Daux de Bordeaux et du tableau par le peintre parisien Didelin. Au XIXe siècle et dons et legs particuliers : clôture de sanctuaire par les fonderies du Val d'Osne (vers 1850), chaire à prêcher par la fabrique toulousaine Virebent (1874), lustres (1887), meubles de sacristies, fauteuils et temps, de nouveaux objets cultuels sont acquis entre les années 1800 et 1930 : pièces d'argenterie par des orfèvres parisiens (J.-C. Cahier, Bertrand-Paraud, Martin et Dejean, A. Renaud, M. Chéret) et lyonnais (L. et P. Gille, Villard et Fabre), mais aussi régionaux (le Bordelais L. Dupouy) et locaux (N refontes par les Tarbais A. Darricau en 1928 (refonte d'une cloche de 1760 et de deux cloches d'Émile Vauthier de 1889-1898) et Marcel Fourcade en 1954 (refonte d'une cloche de 1877).
    Référence documentaire :
    Registre d’inscription des personnes agrégées aux confréries du S[ain]t Sacrement et du Rosaire de Monsieur Lafaurie, Bachelier en théologie, prêtre et curé du dit Brocas et Montaut" et (même registre, tête -bêche) "Registre de l’Archiconfrérie du très saint et immaculé cœur de Marie pour la conversion des datte du 20 novembre 1845 et affiliée à l’Archiconfrérie de Notre-Dame des Victoires le 27 9bre 1845 (voir l’ordonnance et les lettres d’Aggrégation (sic) affichées à l’Autel de Marie (1845)". Dons et legs à la fabrique (1832-1904) : Jean-Charles Marsan (1832-1837), Bernard Dupouy (1852 Région Aquitaine. Service du patrimoine et de l'Inventaire. Dossier de pré-inventaire de la commune
    Auteur :
    [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [fabricant d'ornements religieux] Biais frères et fils [éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    terrassant le démon. E. Missel romain (n° 3). DESCLÉE, LEFEBVRE et Compagnie, Tournai, 1889. Reliure en toile . Joannis / Evangelistae, Desclée, Lefebvre et Sociorum / Pont. Edit. / 1889". Frontispice , Parisiensiumque usuum editorem. / M.DCCC.XXX". C. Missel romain (n° 1). Jacques LECOFFRE et Compagnie, Paris, Jean -Baptiste Pélagaud et Compagnie, Lyon, 1851. Reliure en cuir brun (ruinée). Titre : Missale / romanum Sociorum." D. Missel romain (n° 2). Adrien LE CLERE et Compagnie, Paris, 1864. Reliure en cuir rouge, dos à ". - 1934 : "Achat de deux appliques du sanctuaire… 500". "Note Desclée, graduel et vespéral… 50,05". "Note Inventaire des églises de Montaut et de Brocas, 22 novembre 1791 (AD Landes, E dépôt 1 P 18) SAINTE argent avec 2 bourses garnies en or - Les chrémières et leur boîte en argent - 1 encensoir avec 1 navette et 1 cuillère en argent - 1 aspersoir en argent - 2 burettes avec 1 soucoupe en argent - 1 croix en : 1 ornement violet à dentelle argentée - 1 ornement complet en or et garniture d’or - Pluvial
    Illustration :
    Seau à eau bénite et goupillon. IVR72_20174001221NUC2A Extrait du registre paroissial de Montaut : réparations et restaurations aux églises de Moncaut , Brocas et Arcet, 1841-1855. IVR72_20174001244NUC2A Extrait du registre paroissial de Montaut : réparations à l'église et travaux de peinture par Extrait du registre paroissial de Montaut : fontes et réparations de cloches, 1836-1855 Montaut, Brocas et Arcet, 1834-1845. IVR72_20174001248NUC2A Montaut, Brocas et Arcet, 1834-1845 (suite). IVR72_20174001249NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame Audignon - en village
    Historique :
    conservé une part importante de son mobilier et de son décor porté d'Ancien Régime. Elle possède en outre moitié du XIIe siècle (et donc presque contemporain de l'édifice roman lui-même), et surtout un retable -refend du XVe siècle, découvert incidemment en 1962 et qui constitue un unicum pour le patrimoine religieux landais. Des fonts baptismaux et bénitiers d'applique de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle sans doute d'un maître-autel) attribuable à l'atelier de Jean Ier Ferrère et datable des années 1650 , exécuté en 1724-1725 par le sculpteur saint-severin Chadel, doré deux ans plus tard par Jean Dutour et ce dernier. D'autres aménagements sont réalisés dans le courant du XVIIIe siècle : lambris et stalles peintre auscitain Jean-Baptiste Smets, pour le collatéral nord ; autel et tableau (d'après Antoine Dieu de celui de saint Michel et dû au menuisier Raymond Lagarde. L'église traversa la Révolution sans dommages. Aussi les ajouts effectués aux XIXe et XXe siècles n'ont-ils modifié l'ensemble mobilier qu'à la
    Référence documentaire :
    Legs Lamothe, de Captan et Claverie à l'église (1850, 1857-1858, 1878). et refonte d'une cloche (1846, 1886). Dons et legs à la fabrique (1811-1885) : Saint-Genez (vers 1811), Jean Saint-Genez dit Cé (1811 clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571", Bulletin du Comité d'Histoire et -Dame en Audignon". Bulletin de la Société de Borda, 1965, n° 320, p. 367-384, et 1966, n° 321, p. 3-14.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    ". B. Missel romain (n° 2). DESCLÉE, LEFEBVRE et Compagnie, Tournai, 1895. Reliure en toile rouge, dos . Joannis / Evangelistae, Desclée, Lefebvre et Sociorum / Pont. Edit. / 1895". Frontispice Œuvre déplacée Ciboire. Argent et laiton argenté. Par Jean-Baptiste Simon Lefranc, Paris, 1798-1809 ) et en cavet (corniche), sur degré carré ; colonne à fût lisse, chapiteau-gorgerin et abaque amortie . 20164001599NUC2A, 20164001600NUC2A, 20164001601NUC2A) 2e moitié 19e s. Calcaire, fer forgé et fonte (clôture ). Petit enclos funéraire entouré d'une clôture à barreaux de fer et piques en fonte, encastrée dans une ] Limite 20e s.-21e s. Marbre blanc. Plaque rectangulaire horizontale. Inscription gravée et dorée : +m , fut créé cardinal le 25 mai 1985 et devint bibliothécaire et archiviste de la Sainte Église le géométriques (deux très étroites [baies 1 et 2], les deux autres larges [baies 3 et 4]). Collatéraux (baies 5 à 10) : six verrières en arc brisé, à losanges en camaïeu de blanc, jaune pâle, rosé et orangé
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Eugénie
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Eugénie Candresse - en village
    Historique :
    Landes au temps de Louis XV et Louis XVI. Vandalisé pendant "la tourmente révolutionnaire" si l'on en . IM40003918). En 1846 et 1853, deux inventaires réalisés par les marguilliers décrivent pourtant, dans une église "tombant de vétusté", un ensemble mobilier en mauvais état et "d'une saleté dégoûtante" ; les vases sacrés et objets du culte sont, eux, en passe d'être "frappés d'interdit". Des achats réguliers refondues respectivement par François-Dominique et Louis-Rémy Delestan en 1865 et par leur fils et frère , et une plus récente produite par un autre Delestan (sans doute Jean [1762-1828]). Les objets cultuels en métal précieux sont acquis auprès d'orfèvres lyonnais (Guillat, Favier frères) et parisiens ornement en drap d'or par l'impératrice Eugénie. Plusieurs artisans et marchands dacquois (liste en annexe
    Référence documentaire :
    Livre de comptes destiné à constater les recettes et les dépenses de l’église de Candresse, 1848 Chaire à prêcher et éléments disparus du mobilier et du décor (lambris de demi-revêtement, chemin Capbreton, 1968, t. I, p. 93 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas
    Auteur :
    [éditeur] Desclée, Lefebvre et Compagnie [] Desclée et Compagnie
    Annexe :
    ). 1892. Titre : « Missale romanum […] Tornaci / DESCLÉE LEFEBVRE 1892 ». D. Missel romain (n° 3). 1928 ° 1). 1909. Titre : « Missae pro defunctis […] Romae Tornaci / DESCLÉE ET SOCII [1909] ». F. Messe des , feuilles d’acanthe, pommes de pin et volutes. h = 250 environ. Fonts baptismaux [nef, niche du mur nord ] 19e s. Calcaire (pied), grès (cuve). Cuve ovale sur pied en balustre et socle carré. h = 112 ; la = 75 nord] 19e s. Bois taillé et tourné. Porte à deux battants, la moitié inférieure pleine à panneaux : instruments de la Passion dans des médaillons ovales, perles (pied et couvercle). h = 30. [Objet repéré en . Jules JAMAIN et Eugène CHEVRON, Paris. Argent doré. Décor gravé : calice et hostie rayonnants dans des godrons. h = 8. Seau à eau bénite et goupillon [sacristie] 20e s. Alliage doré. Seau : base circulaire ] (fig. 07-08) 1859 ( ?). Laiton argenté, bronze doré. Style néoclassique. Hampe et douille emboîtante en et d’autre du nœud, cœurs sacrés jumelés sur la face du nœud et titulus (porté par un ange en vol
    Illustration :
    Santon (serviteur noir des mages et dromadaire). IVR72_20114000576NUC2A La chaire à prêcher et des éléments disparus du mobilier et du décor : lambris de demi-revêtement
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Préchacq-les-Bains - L'Église - en écart
    Historique :
    mobilier de l'édifice primitif, une cuve baptismale apparemment conçue pour le baptême par immersion et dans l'église, fait explicable dans la mesure où celle-ci aurait subi une dévastation complète et un , datent un chandelier pascal en bois doré et surtout le maître-autel, ou du moins son tabernacle au riche -Baptiste et Martin, patrons principal et secondaire de la paroisse). Le reste du mobilier et du décor, à le matériau des cloches exécutées en 1828 par le Lorrain F.-V. Decharme) et l'installation de statues de série (par les fabricants Brisson frères de Bordeaux et Monna de Toulouse), la constitution d'un vestiaire complet et celle d'un jeu de vases sacrés acquis auprès d'orfèvres parisiens (A. Renaud , H. Chevron) et surtout lyonnais (Favier frères, Berger et Nesme, Villard et Fabre). Le dernier ajout
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique (1812-1880) : Duguis dit Marqueton (1812-1813), Jean Maisonnave (1828 Quatre chapes (une blanche, une violette, deux noires) et un ornement blanc. Diapositive, 1991. Chape blanche et trois ornements (vert, violet, rouge). Diapositive, 1991.
    Auteur :
    [éditeur] Desclée et Compagnie [fabricant marchand] Biais Aîné et Compagnie
    Annexe :
    . Ill. 20134001917NUC2A et 20134001918NUC2A. B. Missel romain (n° 2). DESCLÉE LEFEBVRE, Tournai, 1894 . Titre : MISSALE ROMANUM […] Tornaci / DESCLÉE LEFEBVRE 1894». C. Missel romain (n° 3). Alfred MAME et ) Après 1852. Papier, carton, cuir. Jacques LECOFFRE et Compagnie, éditeur à Paris. Titre : RITUALE François-Victor Decharme (1792-1875) (Faivre et Matéos, 2011, p. 13). Refondues en 1869 par le Dacquois , avec battant en plein cintre à claire-voie (remplage à deux lancettes et rose quadrilobée de réseau ) ; loges latérales à linteau ajouré et festonné, avec accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie ; corniche amortie d'une frise faîtière ajouré à trèfles et arceaux. Dimensions approximatives :h = 210 ; la reposant sur une base moulurée de même plan. h = 108,5 ; la= 66 ; pr = 51. Lutrin à armoire [clocher et tribune occidentale] (ill. 20134002026NUC2A) 2e moitié 19e s. Chêne teinté et ciré. Armoire à battant unique, ornée de pilastres à chapiteau feuillagé et d'arcs cintrés (sur le battant et sur les faces
    Illustration :
    Quatre chapes (une blanche, une violette, deux noires) et un ornement blanc (en 1991 Chape blanche et trois ornements (vert, violet, rouge) (en 1991). IVR72_20134002897NUC1A Rituel romain (Jacques Lecoffre et associés, vers 1852) : page de titre. IVR72_20134001919NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Hinx - en village
    Historique :
    ), leur envoi au dépôt de Dax le 26 ventôse an 2 et la construction d'un autel de la Patrie le 3 frimaire : en 1829, l'église, menacée d'interdiction et "ouverte", ne possède encore qu'un '"autel renversé ; un vieil autel de Notre-Dame est orné "de dorures et marbrures" par le peintre-doreur qui a œuvré au sacristie "un calice en argent et ses accessoires [sans doute le calice acquis en 1827 de F.-J. Bertrand -Paraud], un second calice et patène en argent, un porte-Dieu et une custode en argent, un ostensoir avec croissant en argent, six nappes une pour le maître-autel et une pour Notre-Dame, deux croix, une bannière des deux cloches, en 1836, 1850 (par François-Dominique Delestan) et 1874 (par son fils Louis-Rémy ). La construction d'un second bas-côté en 1866 entraîne un renouvellement partiel du mobilier et , surtout, l'exécution d'un décor mural (aujourd'hui disparu) par le peintre toulousain Laurent Barthe et la pose de verrières figurées et décoratives par le verrier palois Jules-Pierre Mauméjean. Quelques ajouts
    Référence documentaire :
    Chapelle du hameau de Saint-André : démolition, aliénation des matériaux et des dépendances, 1817 Dons et legs à la fabrique, 1760-1811. Statues du Sacré-Cœur et de sainte Jeanne d'Arc. Diapositive, 1991. (Donateurs et créateurs).
    Auteur :
    [éditeur] Desclée et Compagnie
    Annexe :
    romain [réserve nord] 1909. DESCLÉE et Compagnie, éditeur à Bruges. Papier, carton, cuir. Page de titre : MISSALE ROMANUM [...] / DESCLEE ET SOCII [...] 1909. Frontispice : Messe de saint Grégoire. Livre autels, un tabernacle et 2 faux tabernacles (maître-autel, autels de la Vierge et de saint Joseph) [chœur ] (ill. 20134002801NUC1A et 20134000790NUC2A) Vers 1970-1980. Marbre noir et gris Autels tables sur , accotoir et guichet à jalousie. [Confessionnal acquis en 1902 par la fabrique.] Confessionnal de sacristie support en fer forgé. h = 95 ; la = 80 (vasque). [Fonts supprimés avant 2013 et remplacés par des fonts (commode-armoire) [sacristie] (ill. 20134002799NUC1A) Milieu 20e s. Chêne teinté et verni. Commode [sacristie] 2e moitié 19e s. Laiton peint (argenté). Style classique. Décor : godrons sur la base et le bord . Décor : godrons sur la base et le bord du couvercle, canaux sur les flancs de la coupe, arabesque en réserve sur le couvercle. h = 8,5 ; la = 13. Seau à eau bénite et goupillon [sacristie] 20e s. Alliage
    Illustration :
    Autel de la Vierge et statue de l'Immaculée Conception (repeinte). IVR72_20134000790NUC2A Statues du Sacré-Coeur et de sainte Jeanne d'Arc (en 1991). IVR72_20134002802NUC1A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Caupenne - en village
    Historique :
    Caupenne a conservé une part importante de son mobilier et de son décor porté d'Ancien Régime. Aucun élément n'est toutefois antérieur au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles, époque de l'acquisition de la baptismaux et un bénitier en marbre des Pyrénées, l'autre ajout majeur du milieu du XVIIIe siècle. Enfin, en pourtour de l'église, incluant des stalles dans le chœur et des confessionnaux dans les collatéraux. Ce fut toutefois achevé tardivement, témoin les copies d'après Heinrich Mücke et Wilhelm von Schadow qui ornent son retable), ainsi, probablement, que le mobilier et le lambris de la sacristie. La seconde de l'église avec la pose de verrières décoratives (anonymes) et surtout l'exécution en 1870 de dépourvu de cloches au lendemain de la Révolution, la fabrique et l'abbé Farthouat purent récupérer deux cloches anciennes (1627 et 1632) provenant respectivement de Heugas et de Sabres ; si la première est exécutées entre 1800 et 1880 par des orfèvres parisiens (Martin et Dejean, J.-P.-A. Dejean, Chevron frères
    Référence documentaire :
    Église : acquisition de mobilier et d'ornements (1876-1889). Dons et legs à la fabrique (1880-1889) : don abbé Darrieutort (1880), legs Marguerite Tachoires Confrérie du Saint Scapulaire de Caupenne : conditions d'admission et devoirs. p. 32 Archives diocésaines, Dax. Registre paroissial de Laluque et Boos, par le curé Pierre Lartigau (1853-1882) Registre paroissial de Laluque et Boos, par le curé Pierre Lartigau (1853-1882). 1872, p. 266-271 (visite pastorale de Mgr Epivent) Petite revue catholique du diocèse d'Aire et de tome II, p. 123-129 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I p. 128 DELOFFRE Raoul, BONNEFOUS Jean. Églises, châteaux et fortifications des Landes méridionales
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée et Compagnie [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    . Missel romain. DESCLÉE et Compagnie, Tournai, 1912. Reliure noire, dos à cinq nerfs, décor gravé au fer . Missel romain. Jean-Benoît PELAGAUD et Compagnie, Lyon, 1854. Reliure noire, décor gravé au fer (bordure sur les plats (croix fleurdelisée). Page de titre : "Missale romanum [...] / Desclée et Socii, S , trèfles), pinacles et crochets. Paire de luminaires d’applique d'église (bras de lumière) [sacristie] 4e (couronnes de lumière) [vaisseau central, dans les grandes-arcades] 4e quart 19e s. Laiton et bronze dorés . Lustres à couronne de style néogothique, avec six lumières à bobèche et binet et croix en pendentif néoclassique. Base triangulaire, tige cannelée, bobèche en vase Médicis et binet. Décor : bustes de la Sainte croix d'autel et d'un chandelier d’autel [sacristie] 4e quart 19e s. Bronze doré. Style néo-médiéval . Base triangulaire. Décor : feuilles et pommes de pin stylisées sur la base, feuilles de vigne aux [sacristie] 2e moitié 19e s. Bois découpé et ajouré. h = 50 ; la = 27. [N° 47, inv. 1906.] Paire de vases
    Illustration :
    Vue intérieure vers le choeur, avec les trois autels-retables et la chaire à prêcher Statuettes et croix déposées au clocher. IVR72_20144002044NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Oeyreluy - en village
    Historique :
    remise de la règle de saint Augustin à saint Norbert. Un calice et un ciboire bordelais de la seconde moitié du même siècle (le ciboire aujourd'hui déplacé à l'église de Rivière-Saas-et-Gourby, réf baptismaux de pierre sont datables du tournant des XVIIe et XVIIIe siècles. Le reste du mobilier a été mis en nouveaux autels secondaires et surtout la pose de verrières figurées par le Toulousain Louis Saint-Blancat . La totalité du mobilier de la sacristie ainsi que les sièges du chœur et le chandelier pascal ont été d'Ancien Régime déjà mentionnées, des objets sortis d'ateliers parisiens (Demarquet frères) et lyonnais deux instruments précédents, livrés respectivement par François Bardan ou Bardau en 1812 et par le
    Référence documentaire :
    DUFOURCET Eugène. "Œyreluy et la porte romane de son église", Bulletin de la Société de Borda. Dax Capbreton, 1970, t. II, p. 291 CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas FAVREAU Robert, MICHAUD Jean et al. Corpus des inscriptions de la France médiévale. 1985, vol. 10
    Auteur :
    [éditeur] Desclée et Compagnie
    Annexe :
    [sacristie] 1962. DESCLÉE ET COMPAGNIE. Reliure en cuir rouge, signets dorés en soie de couleur. Titre / DESCLEE & SOCII / S. Sedis Apostolicae et S. Rituum Congregationis typographi / Printed in Belgium Neurisse Baron de Laluque, ancien capitaine de cavalerie, chevalier de l’ordre royal et militaire de St -1840) et la belle-mère de Laurence de Bachelier, marraine de la 2e cloche. Cloche (n° 2) Bronze, 1818 , marraine de la cloche de 1812, et la mère du donateur des verrières de l’église, Abdon d’Armana (réf les noms des soldats morts, flanqué de pilastres ioniques et couronné d’une lunette ou tympan en demi soubassement, un trophée constitué d’un casque et d’une croix de Guerre flanqués de deux drapeaux soutenus par translucide coloré et taillé à facettes. Lancettes étroites en plein cintre. Motifs géométriques aux couleurs à claire-voie (trois barreaux) et fronton sommital ; loges latérales ouvertes avec accotoir , agenouilloir et guichet à jalousie ; décor de style Art déco : billettes, croix pattée dans un hexagone (loges
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Mées - en village
    Historique :
    l'ensemble de la vitrerie en 1867 ; le sculpteur Duffau de Maubourguet et le peintre Darré de Tarbes livrent le maître-autel et probablement les deux autels secondaires en 1868 ; un menuisier non identifié fabrique une chaire et un confessionnal presque identiques à ceux de Rivière. Deux grands tableaux, l'un Corta, sont installés en regard dans l'avant-chœur en 1869 et 1871. En 1867, le fondeur dacquois L.-R . Délestan livre deux nouvelles cloches (elles seront refondues en 1908, respectivement par E. Vauthier et par P. Chambon). Des familles de paroissiens, comme les Castets, les Capdupuy et les Dumora Raffl et Giscard) et garnitures d'autel. Enfin, les peintres bordelais Bonnet et Vettiner réalisent en XIXe siècle, sont tous de fabrication lyonnaise (plusieurs pièces de G. et P. Gille et de Désir et Arquiche), sauf le grand ostensoir, sorti de l'atelier parisien de Jamain et Chevron - ont disparu en revanche l'ostensoir acquis en 1842 et la garniture d'autel fournie la même année par le doreur Roquejofre
    Référence documentaire :
    Ciboire des malades, reliquaire de saint Vincent de Paul et 2 lunules. Chape blanche (n° 2), chape verte, chape violette et 2 chapes noires.
    Auteur :
    [éditeur] Cavel et Compagnie [éditeur] Desclée de Brouwer [orfèvre] Gille Louis et Pierre
    Annexe :
    Cuers (Var) [...] DESCLÉE DE BROUWER ET CIE / LILLE-PARIS / [...] / MCM ». G. Cantiques et motets , inscriptions gravées et dorées ; décor gravé, peint et doré : croix de guerre entre deux drapeaux posés en [suit la liste des 28 morts et des 5 disparus, disposés en deux colonnes]. Confessionnal [escalier du accotoir, agenouilloir et guichet à jalousie. Décor : colonnettes, gâble à trèfle ajouré (loge du d’arrachement). [N° 21, inv. 1906] Ensemble de 4 bénitiers [nef, porte occidentale, portes nord et sud] 3e . Clôture de chœur [chœur] 3e quart 19e s. Fer forgé et peint. Trois portillons, celui du centre à deux battants, ceux des extrémités à battant unique. Décor forgé : volutes et entrelacs. h = 72. [N° 4, inv l’accotoir et de l’agenouilloir). Meuble de sacristie (commode de sacristie) [sacristie] 2e moitié 19e s . Bois blanc tourné et peint (rouge et doré). Quatre montants tournés en balustre cannelé, traverses . ci-dessous). État : dais démonté et déposé. Ensemble de 12 chandeliers funéraires [réserve nord] 2e
    Illustration :
    Ciboire des malades, reliquaire de saint Vincent de Paul et 2 lunules. IVR72_20114000544NUC2A Chape blanche (n° 2), chape verte, chape violette et 2 chapes noires. IVR72_20114000546NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Larbey - en village
    Historique :
    précises dans des procès-verbaux de visites pastorales et par les recherches de l'abbé Raphaël Lamaignère comportait un petit retable à colonnes et que l'autel latéral, dédié à la Vierge, était "de style Renaissance Pieter de Witte et Jan I Sadeler). A l'exception de cette toile, peu de vestiges subsistent de cet ensemble d'Ancien Régime : des fonts baptismaux en pierre, datables sous réserves du XVIIe siècle, et surtout des peintures murales datées de 1603 et 1610, récemment découvertes dans le chœur et la nef, que de Larbey, aux dires de l'abbé Morellet (Historiettes) et du moraliste Chamfort (Maximes et pensées , caractères et anecdotes). La reconstitution du mobilier après le rétablissement du culte au lendemain de la faux marbre (déposé par la suite et finalement détruit en 2010). Quelques années plus tard, les deux cloches sont refondues, respectivement par les fondeurs Chabaud en 1822 et F.-V. Decharme en 1824. En 1868 , Blanche Domenger d'Antin offre à la paroisse le grand maître-autel en marbre à baldaquin et le bénitier de
    Référence documentaire :
    Église : secours de l'État pour réparations (1865), réparation du clocher et de la toiture du p. 317 CHAMFORT Sébastien-Roch Nicolas, dit. Maximes et pensées, caractères et anecdotes CHAMFORT Sébastien-Roch Nicolas, dit. Maximes et pensées, caractères et anecdotes. Paris : GF-Flammarion, 1968.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée et Compagnie [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    . l'abbé Saurin [...] / Desclée, Paris 1939". [Ont disparu les livres fournis par la maison Alfred Mame et Jeune et Compagnie, Grande Rue Cazaud à Aurillac, pour "un ombrelino de procession du T.S. Sacrement" et . 20144001716NUC2A) 1868. Grès. Décor gravé (à la tête de la dalle) : livre et étole. l = 108 ; la = 51. Épitaphe calcaire, sur-même posé sur un degré à deux marches. Inscription (gravée et peinte sur le socle) : MISSION forgé peint (noir et doré), bois. Autel "face au peuple" installé après le concile de Vatican II régnant sur la largeur du chœur (portillon central à deux battants) et du collatéral nord devant l'autel côté ; barreaux sur deux registres ; décor de croix et de volutes adossées. h = 160. [Encore en place 20e s. Bois tourné et sculpté, velours rayé rouge et vert (garniture). Style Louis XIII. h = 130 . Chromolithographie, bois mouluré et doré (cadres). Canon central en trois éléments cintrés. Décor figuré (canon ) ; la = 30,5. Ensemble de 3 canons d'autel (n° 2) [sacristie] (ill. 20144001593NUC2A et
    Illustration :
    Facture de P. Laveissière Jeune et Compagnie, Grande Rue Cazaud à Aurillac, pour un ombrellino de Jeu de trois canons d'autel : canons du lavabo et du dernier évangile. IVR72_20144001594NUC2A procession du T.S. Sacrement" et un conopée, 17 juillet 1912 (AP Larbey). IVR72_20164000625NUC2A Facture de la maison Alfred Mame et fils, de Tours, pour livres de messe, 19 octobre 1912 (AP chandeliers, souches, canon, signets de missel et Christ destinés à "l'autel des soldats", 28 octobre 1922 (AP Facture de la maison Alfred Mame et fils de Tours pour un "Missel édition vaticane, pro Gallia", 21 Facture de Henri Chantrel fils, "L'Art et l’Église" (72, boulevard de La Tour-Maubourg à Paris