Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Coudures - en village
    Historique :
    la maison parisienne Raffl et une verrière commandée au Bordelais G.-P. Dagrant (1903). Le décor ne
    Référence documentaire :
    Mémoire et facture du verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant pour la verrière de la chapelle du Dons et legs à la fabrique (1837-1898) : Marguerite Dutournier (1840-1841), Pierre Belloc (1843
    Auteur :
    [éditeur] Vignancour Jean-Pierre
    Annexe :
    pierre reconstituée. Cuve circulaire à bord droit, sans feuillure, trou d'évacuation des eaux ; maçonnée ° 2) [sacristie] 2e moitié 19e s. Bois résineux (pin ou sapin) teinté faux chêne. Deux battants ° 3) [chapelle sud-est (du Tiers-Ordre)] (ill. 20174000438NUC2A) 4e quart 19e s. Bois résineux (pin ou ° 4) [pièce au-dessus de la sacristie] (ill. 20174000260NUC2A) 4e quart 19e s. Bois résineux (pin ou : palmettes grecques, feuilles, godrons, trois angelots, vase ou urne (bouton de prise du couvercle). h = 27,5 fabrique d'harmoniums Rodolphe fut fondée à Paris en 1850 par Pierre-Louis-Alphonse Rodolphe, installé , sable, clous) pour 300 francs. - 1884 (9 juin) : Pierre Dencausse, fondeur à Soues près de Tarbes une pierre au-dessus du portail d'entrée du clocher. Mais cette église ne comportait que la nef
    Illustration :
    Lettre du verrier Gustave-Pierre Dagrant au curé Éloi Foy, annonçant l'envoi d'une verrière, 5 août Facture du verrier Gustave-Pierre Dagrant pour une verrière adressée au curé Éloi Foy, 5 août 1903
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy) Poyartin - en village
    Historique :
    Gustave-Pierre Dagrant - la dernière verrière, celle de la rose occidentale, ne sera fournie par le , le maître-autel, "qui tombait en ruine" et les deux autels latéraux sont restaurés ou rétablis, la cultuels, dérobés "par des vagabonds" en mai 1822, sont acquis ou offerts par des paroissiens - trois respectivement par le fondeur dacquois Louis-Rémy Delestan en 1867 et par son frère et successeur Gustave en 1903
    Auteur :
    [orfèvre] Favier Pierre-Henry
    Annexe :
    transparent. Patène [sacristie] 1846-1894. Pierre-Henry FAVIER (1846-1870) ou son fils Louis-Marie FAVIER documentée) ; matériau remployé en 1903 pour la fonte de la petite cloche par le fondeur dacquois Gustave 1894 : "Dépenses de 1893. / Grosses réparations ou peintures du sanctuaire... 600 f. / Dépenses pour la
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Heugas - en village
    Historique :
    , tardivement remaniée et surdécorée, et peut-être les fonts baptismaux en pierre, difficilement datables. Le temple de la Raison. En 1811, peu avant sa mort, Pierre Ramonbordes, ancien planteur à Saint-Domingue pose de verrières figurées par le Bordelais G.-P. Dagrant (1873 et 1877). Cet ensemble ne connaîtra
    Annexe :
    , peintre de Bordeaux très estimé», et offerte par Eulalie Ramonbordes (1811- ?), fille de Pierre mêmes moulures en arbalète.] Ensemble de 2 dalles funéraires (fragments) [nef] 19e s. ( ?). Pierre . Pierre. Piédestal cubique appareillé, à base et corniche mouluré, portant une colonne cylindrique sommée ] 19e s. (?). Pierre. Bénitier d’applique, à vasque circulaire à demi encastrée dans le mur. la = 27 teintés. Avec ou sans accotoirs. Ensemble de 2 prie-Dieu [collatéral sud] 19e s. Bois. Accotoir soutenu . 20114001292NUC4A) 19e s. ou 20e s. Cuivre étamé. Récipient circulaire d’élévation oblique, couvercle emboîtant à la Vierge] 2e moitié 19e s. Laiton ou cuivre doré. Base circulaire, tige en gaine, binet en vase F.D. Monna). Immaculée Conception (collatéral sud ; h = 52). Tableau : Christ de douleur ou Ecce Homo [nef, 3e pilier sud, face ouest] 2e moitié 20e s. P.-C. MICIFOL ou MICILOL ( ?). Huile sur toile marouflée sur bois, bois mouluré (cadre). h = 44 ; la = 49 (avec le cadre). Signature : F.C. MICIFOL (ou
1