Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 925 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Braud-et-Saint-Louis
    Présentation de la commune de Braud-et-Saint-Louis Braud-et-Saint-Louis
    Historique :
    chenaux, aux confins sud et nord du territoire. La fusion entre les paroisses de Braud et de Saint-Louis paroisse de Saint-Louis dès 1656. Il fait bâtir une église dans ces marais, entre 1665 et 1667, au lieu-dit est effective en 1802, et celle de Saint-Louis est peu à peu abandonnée. Le plan cadastral de 1827 agglomérations est généralement linéaire, le long des principaux axes de communication. Quant à Saint-Louis, qui par l'arrivée du chemin de fer dans les communes voisines de Saint-Aubin et de Saint-Ciers-sur-Gironde l'essoufflement de la production viticole et au fait que Braud, contrairement aux communes voisines, reste isolée Plusieurs fouilles et prospections archéologiques ont permis de mettre au jour une quinzaine de sites dans le territoire communal, datant du néolithique, de l'âge du Bronze, de l'âge du Fer et de l'antiquité. A Azac notamment ont été découverts des ossements et sarcophages et en bordure d'estuaire, un dépôt de cruches à vins et des structures de fours de potiers de l'époque gallo-romaine. Les vestiges
    Référence documentaire :
    P. 9-25. COQUILLAS Didier. « Inventaire archéologique de Braud-et-Saint-Louis : évolution des P. 41-48. ROUDIE Philippe. « Braud-et-Saint-Louis aux XIXe et XXe siècles : du marais à la centrale Plan des marais de Saint Simon et Montelipan en bordure de la Gironde. Plan, papier, plume, couleur P. 10-14. Saint-Ciers-Sur-Gironde et ses environs. Toulouse [s.d.]. Matrices cadastrales : augmentations et diminutions, 1852-1891. Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par P. 348. COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux P. 461. COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux  : Féret et Fils, 1886 (5e édition). P. 635. COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique
    Description :
    La commune de Braud-et-Saint-Louis, située à 65 km au nord de Bordeaux, est limitrophe des communes de Saint-Ciers-sur-Gironde au nord, de Saint-Aubin à l´est et d´Etauliers au sud. D´une superficie de nord-est, la D.135 venant de Saint-Aubin, passe par les Frappés, le nord du bourg et rejoint également le Port ; au sud, la D.255, qui vient de Blaye, traverse le bourg et rejoint Saint-Ciers-sur-Gironde canal Saint-Louis partant du Port, le canal Saint-Georges limitrophe de la commune d'Anglade, le canal des Portes Neuves et la Ceinture du Grand Marais, limitrophe de Saint-Ciers-sur-Gironde et débouchant 49 km², elle est divisée en deux unités : les terres et les marais. Le sol est composé de sable et d ´argile et le sous-sol de sable gris, d´argile et de calcaire. Dans les terres, les écarts sont nombreux et dispersés. Les principaux sont Azac, Bouinot, les Allains, les Frappés, les Loges, Marquet, les Pâques et le Port. L´implantation des vignes occupe une grande partie de ce territoire. Le point
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Braud-et-Saint-Louis
    Annexe :
    Extrait de la brochure Saint-Ciers et ses environs, s.d. [fin des années 1970] Braud-et-Saint-Louis certainement la physionomie de Braud-et-Saint-Louis. [...] heures. Les grossistes des villes voisines y viennent nombreux. On peut se distraire à Braud-et-Saint -Louis [...]. Un camping-caravaning de deux étoiles (bientôt quatre) est installé et, une piscine, un paroisse distincte, appelée Saint Louis. Sol : à l´Ouest : vastes marais desséchés, traversés par de généralement le sable gris à une grande profondeur, excepté au port de Braud et à la Paillerie, où il présente élève des bovins d'engraissement et des vaches laitières, enfin on y vend du jonc pour l'attache des bois de vigne. Chasseurs et pêcheurs sont nombreux. Sur les terres plus sèches on cultive la vigne et les primeurs. Un marché couvert se tient place de l'église tous les lundi, mercredi et vendredi à 18 tennis, un golf miniature et des terrains de jeux sont en cours d'aménagement. [...] La commune compte
    Illustration :
    -Ciers Lalande et n°188 de Reignac à Braud. IVR72_20113300767NUCA Vue du stade et de la piscine Tournesol inaugurée en avril 1980. IVR72_20113300760NUCA A Azac, plaque sur la façade d'une maison : LA MENDICITE ET LE STATIONNEMENT DES VOITURES DES NOMADES SONT INTERDITS SUR LE TERRITOIR DE LA COMMUNE DE BRAUD. ARRETE MUNICIPAL DU 25 AOUT 1912 Canal Saint-Georges marquant la limite communale avec Anglade. IVR72_20113300545NUCA Canal Saint-Georges au Passage. IVR72_20113300565NUCA Paysage des marais et de l'estuaire. IVR72_20113300857NUCA Pilier en ciment et faux bois. IVR72_20113300790NUCA Plaques d'indications routières au Pinier : Chemins de Grande Communications n°55 de Blaye à Saint Fossé de drainage et pâturage dans les marais. IVR72_20123390517NUC2A
  • Les moulins de la commune de Braud-et-Saint-Louis
    Les moulins de la commune de Braud-et-Saint-Louis Braud-et-Saint-Louis - Cadastre : 1827 2010
    Historique :
    Verne. Ce moulin et le "Moulin Rompu" sont visibles sur la carte de Belleyme, localisés sur le même cours d'eau. Sur le cadastre de 1827, trois moulins sont représentés, et se nomment : Au Moulin, Moulin -Rompu et Moulin-Neuf. Le registre de la matrice cadastrale confirme l'existence de ces trois moulins à et "La rivière du Moulin Rompu" (anciennement rivière de la Verne), qui se jette à l'ouest dans les Moulin-Rompu à l'est (parcelle 156) et le Moulin-Neuf à l'ouest (parcelle 983).
    Description :
    Il ne subsiste que le Moulin Rompu et le Moulin Neuf. Le premier est en ruine tandis que le second
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - Cadastre : 1827 2010
    Titre courant :
    Les moulins de la commune de Braud-et-Saint-Louis
  • Les maisons et les fermes de la commune de Braud-et-Saint-Louis
    Les maisons et les fermes de la commune de Braud-et-Saint-Louis Braud-et-Saint-Louis
    Historique :
    marais récemment asséché et mis en culture, sur des parcelles aux noms caractéristiques. Pour autant, les constructions de cette époque sont rares : sur les 148 maisons repérées dans le bourg et les écarts, seules une , la datation n'a pas pu être précisée entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle. Le plan cadastral de 1827-1828 montre un bâti dispersé dans le marais et déjà dense dans les écarts. L'habitat est généralement constitué de petits logis et de dépendances juxtaposées. Si la plupart des maisons figurent déjà importantes entre 1856-1860 et, surtout, entre 1876 et 1880, les augmentations de constructions, moins nombreuses, sont surtout signalées entre 1861-1865 et 1871-1875. Quant aux démolitions, elles interviennent principalement entre 1866-1870 et 1876-1880. Cette phase de renouvellement du bâti est à mettre en relation avec maisons de maître sont ainsi mentionnées à la tête de crus entre la fin du 19e siècle et le début du 20e période : on les trouve sur les façades (6) mais aussi sur les dépendances (4) telles que les granges et
    Référence documentaire :
    Matrices cadastrales : augmentations et diminutions, 1852-1891.
    Description :
    126 maisons et 19 ensembles constitués de plusieurs logis associés, ainsi que 4 fermes ont été recensés dans la commune. Les maisons, pour la plupart à fonction agricole et viticole, sont dans la très généralement adossés au logis dans la partie en appentis, tandis que les granges, étables et hangars sont étage carré. La première catégorie se distingue par une organisation linéaire composée de travées et d ´ouvertures s´organisant de manière rectiligne et de logis contigus les uns aux autres. Le décor maçonné est . Pour les maisons les plus anciennes, les baies sont en arc segmentaire et des trous d´envol pour les moitié du 20e siècle possèdent très souvent des chaînes d'angle et des encadrements harpés. La seconde -fenêtre de l´étage précédée d´un balcon et toit à croupes couvert de tuiles mécaniques. La troisième centrale formant pignon et des encadrements harpés. D´autres, localisées principalement dans le bourg, à la volumétrie plus complexe, sont sur deux niveaux et associent pignons, avant-corps, porche dans-œuvre. Elles
    Typologies :
    et dépendances séparées
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis
    Titre courant :
    Les maisons et les fermes de la commune de Braud-et-Saint-Louis
    Annexe :
    Liste des dates portées de la commune de Braud-et-Saint-Louis Dates portées relevées lors de l Typologie des maisons et fermes de la commune de Braud-et-Saint-Louis Logis et dépendances : -Logis avec chai à l'arrière dans le prolongement de la toiture : 5 -Logis et dépendances juxtaposées : 15 --Logis et dépendances juxtaposées avec dépendances adossées à l'arrière en appentis ou dans le de la toiture : 5 --Ensemble de logis juxtaposés avec logis et dépendances à l'arrière dans le
    Illustration :
    Graphique : nouvelles constructions, augmentations de constructions et démolitions de maisons, de Demeure et bâtiment viticole de la Paillerie. IVR72_20113300659NUCA A la Mirandole : logis et dépendance dans le prolongement. IVR72_20113300953NUCA Aux Frappés : maison avec chai à l'arrière et cuisine dans le prolongement. IVR72_20113305042NUCA Au Bois Cormier : ancien logis et maison de maître. IVR72_20113300888NUCA
  • Aménagements hydrauliques des marais de Saint-Simon à Braud-et-Saint-Louis
    Aménagements hydrauliques des marais de Saint-Simon à Braud-et-Saint-Louis Braud-et-Saint-Louis - Cadastre : 1827 2010
    Historique :
    avec Saint-Ciers-sur-Gironde, le canal Saint-Georges au sud, limitrophe de la commune d'Anglade, et , dont les levés datent de 1767, montrent le tracé régulier du parcellaire et l'emplacement des précisément le tracé des chenaux et canaux, appelés le canal du Grand Marais au nord, à la limite communale deux autres, appelés de l'Intérieur et du Grand Canton. Le plan mentionne également les "portes" des Callonges et de Fréneau, et représente les différents chemins qui parcourent ce marais, ainsi que l'emplacement des ponts. La plupart des chenaux ont été redressés ou rectifiés et une partie des digues ont été élevées entre la fin du 19e et le début du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Plan des marais de Saint Simon et Montelipan en bordure de la Gironde. Plan, papier, plume, couleur Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922. Redressement du chenal de saint Georges et du Passage, août 1910. Registres de délibérations du conseil municipal, 1922-1938. Curage des ruisseaux, 1905 et 1912. Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par P. 15-22. COURBE Philippe. « Le marais de Saint-Ciers à la fin du XXe siècle ». Les Cahiers du
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Les marais sont composés de chenaux et de canaux dotés de ponts et bordés de digues, d'écluses et Portes du Fréneau et des Portes Neuves. Les ouvrages les plus anciens sont en pierre de taille, et la plupart ont été repris en béton. Le port des Callonges est installé sur le chenal de Saint-Georges, au sud de la commune, et celui de Vitrezay, au nord, est aménagé au débouché de différents canaux.
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - Cadastre : 1827 2010
    Titre courant :
    Aménagements hydrauliques des marais de Saint-Simon à Braud-et-Saint-Louis
    Appellations :
    Marais de Saint-Simon
    Annexe :
    Braud-et-Saint-Louis, marais : extrait des registres de délibérations AM Braud-et-Saint-Louis , série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922. Redressement du chenal de saint Georges. Août 1910. "Le maire remercie l'administration de sa bienveillance et messieurs les ingénieurs de l'étude consciencieuse et approfondie qu'ils ont faite de la gestion depuis son début en 1879 jusqu'à ce de] faciliter l'écoulement des eaux et amoindrir l'effet des érosions".
    Illustration :
    Extrait de la carte de Saint-Simon et de Montelipan, 18e siècle : indication de la Porte du Fréneau Plan et profil d'une des écluses des marais de Saint-Simon. IVR72_19823301920P Extrait de la carte de Belleyme, 18e siècle : indication des portes et des écluses Extrait du plan cadastral de 1827 : indication du pont de Braud. IVR72_20113300586NUCA Canal Saint-Georges au Passage. IVR72_20113300551NUCA Canal Saint-Georges. IVR72_20113300544NUCA Vanne du canal Saint-Georges. IVR72_20113300881NUCA Pont et écluse à la Chapelle. IVR72_20113300828NUCA
  • Maison
    Maison Braud-et-Saint-Louis - le Mousquet - isolé - Cadastre : 1827 E 317 2010 R A
    Historique :
    datable de la fin du 19e siècle, et le hangar métallique de la seconde moitié du 20e siècle.
    Observation :
    marais de Braud-et-Saint-Louis.
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Corps de logis avec dépendance en appentis à l'arrière, et grange-étable séparée au nord-est
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - le Mousquet - isolé - Cadastre : 1827 E 317 2010 R A
  • Abris, cabanes
    Abris, cabanes Braud-et-Saint-Louis - Cadastre : 2010
    Historique :
    Les abris et les cabanes de chasses sont construits au cours du 20e siècle.
    Description :
    Dans les marais se trouvent des abris ou logis temporaires et des cabanes de chasse. En rez-de taille ou en parpaing, et sont souvent couverts de tuiles creuses ou de tôles. La plupart de ces cabanes
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - Cadastre : 2010
  • Verrière à personnages : Saint Joseph et saint Louis IX (baie 2)
    Verrière à personnages : Saint Joseph et saint Louis IX (baie 2) Dumes - en village
    Inscriptions & marques :
    Signature et date (lancette de droite, en bas à gauche et à droite) : HIRSCH // PARIS 1889. Date soubassement) : Écartelé, aux 1 et 4 d'azur au lion d'or, aux 2 et 3 losangé d'argent et de sable ; couronne de
    Historique :
    Navailles, fille des châtelains de Dumes Henry de Navailles-Banos et Louise Lafitte, avec son cousin germain et Saint Paul de l'église Saint-Jean-Baptiste de Sceaux, œuvres tardives de 1899, sont . Celle de la chapelle Saint-Joseph, unique œuvre recensée à ce jour dans les Landes du verrier parisien Louis de Boussès de Fourcaud (Beaumarchès, Gers 1851 - idem 1914) - la date de la cérémonie, le 11 mars 1889, est inscrite au sommet de la verrière. Louis de Fourcaud, poète parnassien, fameux historien d'art et critique musical, ami de César Franck et de John Singer Sargent (qui le portraitura), biographe et thuriféraire de Wagner, laissa une œuvre abondante dans ses différents domaines d'étude. Il fut Arts décoratifs en 1893). Le commanditaire y fit représenter son saint patron, par ailleurs figure tutélaire des royalistes français. L'invention de cette figure, comme celle du saint Joseph qui lui fait pendant, est certainement due à Hirsch lui-même, qui fut tout au long de sa carrière peintre et cartonnier
    Observation :
    Hirsch ; don du célèbre critique d'art Louis de Fourcaud.
    Référence documentaire :
    p. 376-378 FOURCAUD Louis de. Les arts décoratifs aux Salons FOURCAUD Louis de. "Les arts , 2012, vol. I (Donateurs et créateurs). , du Monde diplomatique et de la Noblesse. Paris, 1902.
    Représentations :
    avec un lys et un maillet de charpentier, à droite saint Louis IX couronné présentant la couronne figure saint Joseph saint Louis roi Dans chaque lancette, un personnage en pied devant une tenture damassée (à gauche, saint Joseph d'épines) ; soubassement architecturé et armorié avec baies à remplages, dais à gâbles gothiques et
    Auteur :
    [donateur] Boussès de Fourcaud Louis de
    Emplacement dans l'édifice :
    chapelle latérale sud (baie 2), au-dessus de l'autel de saint Joseph
    Titre courant :
    Verrière à personnages : Saint Joseph et saint Louis IX (baie 2)
    Annexe :
    gascon qui commanda la garde royale écossaise au siège de Corbie, sous Louis XI, et reçut de si belles , de l'Ordre de Saint-Jacques-de-l'Épée, était dans leur maison à titre héréditaire et ils étaient collaborateur M. de Fourcaud vient d'épouser sa cousine Mlle Marie-Thérèse de Navailles, fille du baron et de la baronne Henry de Navailles-Banos. / La famille Boussès de Fourcaud est l'une des meilleures et des plus . / Pour les Navailles, ils sont de race béarnaise et de vieille illustration. La commanderie de Bessaut qualifiés premiers barons de Béarn. / Le mariage de M. L. de Fourcaud et de Mlle de Navailles a eu lieu le et prononcé un éloquent discours. Les témoins du fiancé étaient le vicomte Fernand de Loubens de Verdalle et le comte Henry de Castelbajac, ceux de la fiancée, MM. de Ladoue et Guittau. / S. S. le pape réception au château et fête populaire après la cérémonie. / Remarqué parmi les assistants : / M. E. de Ladoue, baron de Gavardie, ancien sénateur, et baronne de Gavardie ; M. et Mme G. Guittau, M. et Mme
    Aires d'études :
    Saint-Sever
    Illustration :
    Détail de l'oculus de réseau portant la date du mariage de Marie-Thérèse de Navailles-Banos et de Louis de Boussès de Fourcaud. IVR72_20164001076NUC2A Détail de la lancette de droite : armoiries de Louis de Boussès de Fourcaud. IVR72_20164001078NUC2A
  • Paire d'urnes-reliquaires des saints Jean-Baptiste, Barthélemy, Augustin et Louis et de la Vraie Croix
    Paire d'urnes-reliquaires des saints Jean-Baptiste, Barthélemy, Augustin et Louis et de la Vraie Croix Poyanne - en village
    Inscriptions & marques :
    Jean-Baptiste ; St Barthélemy ; St Augustin ; St Louis.
    Historique :
    , des reliques des saints Jean-Baptiste (patron de la paroisse et de l'église), Barthélemy (patron de l'ancienne chapelle castrale qui précéda l'église actuelle), Augustin et Louis ; pour le second, un morceau
    Description :
    Reliquaires monoxyles en forme d'urne ovoïde avec base circulaire en piédouche et couvercle en dôme crayeux et assiette rouge, avec décor d'apprêt gravé sur la panse de l'urne ; décor en relief dans la
    Titre courant :
    Paire d'urnes-reliquaires des saints Jean-Baptiste, Barthélemy, Augustin et Louis et de la Vraie
    États conservations :
    Dorure usée et lacunaire.
    Appellations :
    des saints Jean-Baptiste, Barthélemy, Augustin et Louis et de la Vraie Croix
  • Statues de saint Louis de Gonzague et saint Antoine de Padoue avec leurs piédestaux
    Statues de saint Louis de Gonzague et saint Antoine de Padoue avec leurs piédestaux Eyres-Moncube - en village
    Historique :
    , qui font aussi office d'armoire (à livres ?), pourraient être plus anciens d'un demi-siècle et
    Représentations :
    saint Louis de Gonzague soutane surplis crucifix saint Antoine de Padoue Enfant Jésus livre lys et fond rouge sang, sur lequel se détache l'effigie en relief d'un évangéliste émergeant d'un nuée argentée et accompagné de son symbole tétramorphique, le tout entouré d'une gloire de rayons dorés (peinte).
    Description :
    blanc veiné (fût), fausse griotte rouge de Campan (dé), fausse griotte rouge "œil de perdrix" et faux marbre noir (socle) ; les moulures, baguettes et le couronnement mouluré sont dorés à la mixtion sur
    Emplacement dans l'édifice :
    collatéral sud, à l'est, de part et d'autre de l'autel
    Titre courant :
    Statues de saint Louis de Gonzague et saint Antoine de Padoue avec leurs piédestaux
    Dimension :
    h 135.0 hauteur de la statue de saint Louis de Gonzague h 134.0 hauteur de la statue de saint Antoine de Padoue
    Aires d'études :
    Saint-Sever
    Illustration :
    Statue de saint Louis de Gonzague et son piédestal. IVR72_20164000981NUC2A Détail du piédestal de la statue de saint Louis de Gonzague : médaillon avec saint Matthieu Détail du piédestal de la statue de saint Louis de Gonzague : médaillon avec saint Luc Statue de saint Antoine de Padoue et son piédestal. IVR72_20164000984NUC2A Piédestal de la statue de saint Antoine de Padoue (battant ouvert). IVR72_20164000986NUC2A Détail du piédestal de la statue de saint Antoine de Padoue : médaillon avec saint Luc
  • Village
    Village Braud-et-Saint-Louis - en village - Cadastre : 1827 2010
    Historique :
    Sur la carte des marais de Saint-Simon et de Montelipan de la fin du 17e siècle, le village est la viticulture et à l´arrivée du chemin de fer en 1882 à Saint-Ciers-sur-Gironde et Saint-Aubin représenté de façon schématique par l´église et quelques maisons dispersées. La carte du cours de la Garonne de 1759 montre le village traversé par un axe de communication principal nord-sud avec, de part et d ´autre, l´église et quelques bâtiments. A la lecture du plan cadastral de 1827, le bourg est moins bâti que d´autres hameaux, tel que le Port, et n´est traversé que par une seule voie principale allant du nord-ouest au sud-est : celle-ci part du lieu-dit "La Croix", situé au nord du Port, et rejoint le Bouinot. De part et d´autre de cette voie sont construits l´église et le presbytère au nord et quelques rares maisons au sud. Un chemin partant du Pinier au sud et remontant jusqu´à l´église est également constructions publiques et reconstructions voient le jour : le presbytère en 1882, l'église paroissiale en 1898
    Référence documentaire :
    P. 41 à 48. ROUDIE Philippe. « Braud-et-Saint-Louis aux XIXe et XXe siècles : du marais à la Marais de Saint-Simon et de Montelipan. [s.n.], 18e siècle ? [Archives départementales de la
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Le bourg est organisé au croisement de deux axes de communication nord-ouest/sud-est et nord/sud ´école, du monument aux morts, de l´église, du presbytère, de la mairie et des anciens bâtiments. Le , outre des habitations, les infrastructures, équipements sportifs et nouveaux quartiers.
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - en village - Cadastre : 1827 2010
    Illustration :
    Carte postale, première moitié 20e siècle : route venant des Allains à Braud. IVR72_20113300906NUCA
  • Eglise paroissiale Notre-Dame-du-Bon-Secours et de Saint-Louis
    Eglise paroissiale Notre-Dame-du-Bon-Secours et de Saint-Louis Le Verdon-sur-Mer - cours de la République - en village - Cadastre : 2013 AL 156
    Historique :
    en 1869 et les travaux commencèrent au mois de mars 1871 selon les plans de l'architecte Édouard l'architecte. Plusieurs verrières de l'atelier Lieuzère et fils sont conservées ; d'autres ont été endommagées pendant la Seconde Guerre mondiale et restaurées ou remplacées par les ateliers G. P. Dagrant dans les les deux sections qui composaient alors l'unique commune de Soulac, celle de Soulac même et celle du cessera d'être l'objet de débats et de travaux de consolidation.
    Référence documentaire :
    p. 2-26 « Religion et mentalités au Verdon XVIIIe-XXe siècles ». Histoire et traditions du Verdon
    Description :
    clocher-porche, la façade et les contreforts qui soutiennent les murs. Le massif occidental est composé d'un portail en arc brisé souligné par des voussures et encadré de deux colonnettes engagées. Quatre dotée de quatre lucarnes et percée de jours. Sa base de plan carré est cantonnée d'amortissements. Une corniche à modillons règne sur les façades latérales et le chevet. Les pignons du transept présentent un unique compte 3 travées voûtées d'ogives et percées de baies en arc brisé, dotées de verrières à motifs
    Auteur :
    [peintre-verrier] Lieuzère et fils
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Notre-Dame-du-Bon-Secours et de Saint-Louis
    Annexe :
    IX PON. MAX. ANN. XXVI), Sacré-Cœur et saint Louis avec armoiries du cardinal Donnet (inscription ). Statues dans le bras de transept nord : saint Louis, Notre-Dame de Lourdes / Immaculée Conception ) et les plaques commémoratives avec les noms des soldats du Verdon morts pour la France Saint Joseph Inventaire sommaire du mobilier et du décor porté Nef, 1ère travée : Bénitier surmonté d’une table XXXV Conseil de fabrique Pierre MANIZAN Pdent Léon ALBERT Pierre BRAUD Jean GALLAUD Jean GAMARDE Julien Marie MICHELOT curé 1872 Nef, 1ère travée : 2 verrières à motifs géométriques signées LIEUZERE et Fils BONNORE ARCHITECTE 1872 ; avec plan de l’église, équerre et autres instruments. Nef, 2e travée : Axis 1872 ; croix, étole, calice et patène. Croisée du transept : AD FINEM FORTITER OMNIA SUAVITER ; armes ; motif végétal. Bras de transept sud : ERNEST-IRMISSE ET JOSEPH LAHENS ; motif végétal. Chœur : AGNUS DEI ; agneau de Dieu. Statues en plâtre dans la nef : sainte Thérèse, saint Joseph, saint Expédit
    Vocables :
    Saint-Louis
    Illustration :
    Verrière (choeur), saint Louis : détail de la signature (L et Fils) et des armes du cardinal Donnet Verrière (choeur) : saint Louis. IVR72_20143300092NUC2A Bras de transept sud : autel dédié à saint Joseph. IVR72_20143300079NUC2A Bras de transept sud, clé de voûte sculptée : Ernest-Irmisse et Joseph Lahens Verrière à motifs géométriques (nef, 1ère travée) : détail de la signature LIEUZERE et FILS à Bordeaux et de la date 1872. IVR72_20143300072NUC2A Verrière (bras de transept nord) : détail du quadrilobe surmontant les deux lancettes et orné du Verrière (bras de transept sud) : détail du quadrilobe surmontant les deux lancettes et orné du Verrière (choeur) : sainte non identifiée (Blanche de Castille?). IVR72_20143300089NUC2A Verrière (choeur), sainte non identifiée (Blanche de Castille?) : détail des armoiries du pape Pie
  • Ensemble des 4 verrières figurées des collatéraux : Saint Dominique, Saint Louis de Gonzague, Baptême du Christ, Charité de saint Martin (baies 5 et 6, 17 et 18)
    Ensemble des 4 verrières figurées des collatéraux : Saint Dominique, Saint Louis de Gonzague, Baptême du Christ, Charité de saint Martin (baies 5 et 6, 17 et 18) Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature et date (baies 5, 6 et 18) : G.P. / DAGRANT / BORDEAUX / - / ANNO / DOMINI / 1893 . Monogramme et date (baies 17 et 18) : GD (lettres entrelacées) 1893. Inscription concernant l'iconographie : S. DOMINIQUE (baie 5) ; S. LOUIS DE G. (baie 6) ; JE PUIS ETRE BAPTISE PAR TOI / TU VIENS VERS MOI (baie 17) ; MARTIN ENCORE CATECHUMENE M'A REVETU / DE SON MANTEAU (baie 18) ; SAINT MARTIN / PATRON DE
    Historique :
    Saint-Vincent ; celle de saint Louis de Gonzague (patron de la jeunesse catholique) par l'Institution saint Dominique fut offerte par les dominicaines de Dax, dont le couvent jouxte le chevet de l'église , distant de l'église de quelques centaines de mètres au sud. La verrière de saint Martin évoque le souvenir de l'ancienne chapelle Saint-Martin de Saubagnacq, autrefois située dans la partie sud de la paroisse de Saint-Vincent. Le carton du Baptême du Christ avait déjà été utilisé par Dagrant à Sainte-Eulalie de Saint-Sever en 1883.
    Référence documentaire :
    Croquis préparatoire pour l'ensemble de la vitrerie de l'église. Dessin à la mine de plomb et à Croquis préparatoire pour les verrières des bas-côtés, de la sacristie et des impostes des portes (Donateurs et créateurs).
    Représentations :
    ). Baie 6 : saint Louis de Gonzague (avec un crucifix et un lys). Baie 17 : baptême du Christ. Baie 18 saint Louis de Gonzague Baie 5 : saint Dominique (tenant un lys et un livre ouvert avec l'inscription VADE ET / PROEDICA (attribut commun aux deux saints) sur fond rouge, celles des baies 17 et 18 de feuilles festonnées saint Dominique de Guzman charité de saint Martin ; à ses pieds, ses attributs, le globe crucifère et le chien avec une torche enflammée dans la gueule : charité de saint Martin. Les personnages (ou les scènes) s'inscrivent dans de longs médaillons oblongs polylobés sur fond de rinceaux en grisaille. Les bordures des verrières 5 et 6 sont ornées de lys au naturel
    Localisation :
    Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    choeur (baies 0 à 2, 101 et 102)
    Titre courant :
    Ensemble des 4 verrières figurées des collatéraux : Saint Dominique, Saint Louis de Gonzague , Baptême du Christ, Charité de saint Martin (baies 5 et 6, 17 et 18)
    Illustration :
    Baie 6 : saint Louis de Gonzague. IVR72_20124000862NUC2A Baie 6 : saint Louis de Gonzague (détail). IVR72_20124000863NUC2A Baie 5 : saint Dominique. IVR72_20124000860NUC2A Baie 5 : saint Dominique (détail). IVR72_20124000861NUC2A Baie 18 : charité de saint Martin. IVR72_20124000864NUC2A Baie 18 : charité de saint Martin (détail). IVR72_20124000865NUC2A
  • Ensemble de 32 verrières : Salvator Mundi, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre, Immaculée Conception, Saint Joseph, Scènes de la vie de la Vierge et de saint Joseph, Saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (baies 0 à 18, 101 à 113)
    Ensemble de 32 verrières : Salvator Mundi, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre, Immaculée Conception, Saint Joseph, Scènes de la vie de la Vierge et de saint Joseph, Saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (baies 0 à 18, 101 à 113) Poyanne - en village
    Inscriptions & marques :
    suprême régnant, Louis Épivent évêque d'Aire et de Dax, Louis-Pierre Rozié curé, Alexandre Lespine, Jean Signature (baies 5 et 6) : J. MAUMEJEAN. Signature (baies 7 et 13) : MAUMEJEAN. Signatures (trois -Baptiste Tastet et Jean Sarrade marguilliers de cette église] ; NAP : III : FRANC : IMPER / Bon DE VOVGY préfets des Landes, Jean Coudroy maire, fut édifié ce monument sous le patronage de saint Jean-Baptiste l'exécutant, que le Seigneur sauve leur âme]. Inscription concernant l'iconographie (baies 0 à 2, 5 et 6, 113
    Historique :
    entièrement repeintes (ainsi la tête du Christ dans la Mort de saint Joseph, le torse et la tête de Jésus dans
    Référence documentaire :
    (Donateurs et créateurs).
    Représentations :
    Louis IX, saint Paul et saint Barthélemy (co-titulaire de l'église). Personnages en pied sur fond saint Louis roi saint Paul de Tarse saint Barthélemy apôtre épée couronne La couronne d'épines raisin. Baie 5 : Immaculée Conception ; baie 6 : saint Joseph (avec un lys et un rabot de charpentier (et de saint Joseph). L'ordre chronologique des scènes mariales commence à la chapelle de la Vierge saint Jean-Baptiste saint Pierre apôtre saint Joseph lys Sainte Famille le travail charpente mort de saint Joseph Baie 0 : Salvator Mundi ; baie 1 : saint Jean-Baptiste (titulaire de l'église) ; baie 2 : saint
    Description :
    celles des baies 3 et 4 (travée droite de chœur), qui sont des oculi quadrilobés. Les baies hautes du
    Titre courant :
    , Saint Joseph, Scènes de la vie de la Vierge et de saint Joseph, Saint Louis, saint Paul et saint Ensemble de 32 verrières : Salvator Mundi, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre, Immaculée Conception
    Dimension :
    approximatives des verrières des collatéraux : h = 250, la = 45. Verrières des parties hautes de chœur et du
    États conservations :
    plusieurs détails usés ou effacés (tête du Christ dans la Mort de saint Joseph, torse et tête de Jésus dans la Déploration, etc.). Quelques panneaux ont subi des bris et pertes (depuis la restauration
    Illustration :
    Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy. IVR72_20134000972NUC2A Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy. IVR72_20134001101NUC2A Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail : saint Louis Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail : saint Louis Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail : saint Paul Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail : saint Barthélemy Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail : saint Barthélemy Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail de l'inscription au bas de la Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail de l'inscription au bas de la Baie 113 : saint Louis, saint Paul et saint Barthélemy (détail de la signature du verrier au bas de
  • École
    École Braud-et-Saint-Louis - place des Anciens Combattants - en village - Cadastre : 2010 D 1116
    Historique :
    foire qui regrouperait l´école des garçons et des filles et abriterait dans le même temps une classe 1894 de l´état insalubre de l´école des garçons et de l´éloignent trop important du bourg de l´école les plans du nouveau bâtiment le 17 avril 1895, et aux entrepreneurs Lacoste et Lacampagne. L´acte d ´échange avec André Drouillard n´est finalement signé que le 11 avril 1898 et le procès-verbal d
    Référence documentaire :
    AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1871-1899 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1871-1899 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1871-1899 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1871-1899 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1871-1899 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922 AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922 AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1922-1938
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    principale rythmée de cinq travées. Les chaînages d'angle et les baies sont harpés. La baie située au-dessus de la porte centrale est aveugle et présente l'inscription ECOLE. Les pavillons bâtis en pierre de taille présentent un décor similaire : les trois baies sont en arc segmentaire et la porte centrale sommée d'une agrafe est encadrée de jambes à bossage et surmontée d'un attique sur lequel est sculpté un cartouche orné de gouttes portant l'inscription GARCONS pour le pavillon sud, et FILLES pour le pavillon
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - place des Anciens Combattants - en village - Cadastre : 2010 D 1116
    Annexe :
    Extraits d'archives AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil confrontant les nord et couchants au chemin qui conduit du bourg au Port de Braud, du levant à la commune et question de construction d´un groupe scolaire, l´école actuelle des garçons étant insuffisante et malsaine , et l´école des filles étant trop éloignée du bourg et également insuffisante". AD 2 O 906. Procès verbal descriptif et estimatif des immeubles à acquérir du sieur Drouillard et à échanger. 3 septembre °12 351 du plan cadastral, section D, situés au bourg et se composent d´une maison d´habitation , comprenant deux grandes chambres et un corridor en rez-de-chaussée et un grenier au-dessus, salle de danse au nord, chai y attenant, ensemble les usages et terrain en dépendant, le tout en un seul tenant ´un corps de bâtisses comprenant la maison d´école actuelle et le logement de l´instituteur et le chemin du bourg au Port de Braud [...]. Fait à Braud, le 3 septembre 1895. Signé : Elie Alexis (géomètre)".
    Illustration :
    Carte postale, première moitié 20e siècle : Mairie, écoles et monument aux morts
  • Ensemble de 9 verrières : Saint Louis, Sainte Eugénie, Saint Michel, Saint Jean l'Evangéliste, Sainte Angèle de Merici (?), Sainte Hélène (?), Saint Vincent de Paul, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre (baies 1 et 2, 4 à 10)
    Ensemble de 9 verrières : Saint Louis, Sainte Eugénie, Saint Michel, Saint Jean l'Evangéliste, Sainte Angèle de Merici (?), Sainte Hélène (?), Saint Vincent de Paul, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre (baies 1 et 2, 4 à 10) Candresse - en village
    Inscriptions & marques :
    Signature et date (baies 5, 7, 8 et 9) : ST-BLANCAT / TOULOUSE // ANNO / 1887. Inscription concernant l'iconographie : ST LOUIS (baie 1) ; ST EUGENIE (sic ; baie 2).
    Historique :
    Ensemble exécuté en 1887 par le verrier toulousain Louis Saint-Blancat (actif à partir de 1878).
    Représentations :
    saint Louis roi couronne, la couronne d'épines Baie 1 : saint Louis ; baie 2 : sainte Eugénie ; baie 4 : saint Michel ; baie 5 : saint Jean sainte Eugénie épée, palme saint Michel archange saint Jean l'Evangéliste calice, livre sainte Angèle Merici sainte Hélène croix saint Vincent de Paul enfant saint Jean-Baptiste saint Pierre apôtre clé
    Auteur :
    [peintre-verrier] Saint-Blancat Louis
    Emplacement dans l'édifice :
    choeur (baies 1 et 2)
    Titre courant :
    Ensemble de 9 verrières : Saint Louis, Sainte Eugénie, Saint Michel, Saint Jean l'Evangéliste , Sainte Angèle de Merici (?), Sainte Hélène (?), Saint Vincent de Paul, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre (baies 1 et 2, 4 à 10)
  • Maison, actuellement mairie
    Maison, actuellement mairie Braud-et-Saint-Louis - 1 place de la Libération - en village - Cadastre : 2010 D 1352
    Historique :
    également au bureau de poste et à une salle des fêtes. Les travaux d'aménagements sont réalisés sous la
    Référence documentaire :
    AM Braud-et-Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1871-1899 AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1871-1899 AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1922-1938 . Construction de l'église et de la mairie. Novembre 1896.
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Représentations :
    Les consoles du balcon présentent des volutes supérieures et inférieures rentrantes.
    Description :
    deux pilastres à bossage et le toit est couronné d'une corniche moulurée. Les baies du rez-de-chaussée similaire : toutefois, la baie centrale du second niveau ne porte pas de balcon et la porte d'entrée est
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - 1 place de la Libération - en village - Cadastre : 2010 D 1352
    Illustration :
    Ancienne mairie, écoles et monument aux morts. Carte postale, première moitié 20e siècle
  • Cimetière
    Cimetière Braud-et-Saint-Louis - en village - Cadastre : 1827 B 33 2010 B1 949
    Historique :
    Sur le cadastre de 1827, le cimetière de Braud entoure l'église. En 1863 est décidée la
    Référence documentaire :
    AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922 AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922 AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1922-1938 AD Gironde, 2 O 907 : Cimetière : construction, agrandissements et concessions. 1863-1940.
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Port aux Allains et l'avenue de la République. Il est entouré d'un mur de clôture au sud et au nord , composé de deux entrées à l'est et à l'ouest et desservi par une allée centrale. Au centre s´élève une stèles des tombeaux sont ornées de divers motifs : quart-de-rond, couronnes, figures géométriques et
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - en village - Cadastre : 1827 B 33 2010 B1 949
    Annexe :
    Document d'archives AD Gironde, 2 O 907 : Étude de maitre Ulysse David notaire à Saint Ciers Lalande. Promesse de vente par le sieur Sarrazin à la commune de Braud. 5 juillet 1863. "[...] une pièce commune de Braud".
    Illustration :
    Extrait du cadastre de 1827 : ancien cimetière aux parcelles 5 et 7. IVR72_20113300580NUCA
  • Bureau de poste
    Bureau de poste Braud-et-Saint-Louis - 4 place des Anciens Combattants - en village - Cadastre : 2010 D 63
    Historique :
    Charles Grange et réalisés par l'entrepreneur Blanchard sont achevés en 1923. Le bureau de poste est
    Référence documentaire :
    AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922 AM Braud et Saint-Louis, Série D : Registres de délibérations du conseil municipal, 1899-1922
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    , chaînes d'angles et souches de cheminées sont en brique et pierre. La travée centrale forme pignon avec
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - 4 place des Anciens Combattants - en village - Cadastre : 2010 D 63
  • Église paroissiale Saint-Louis
    Église paroissiale Saint-Louis Braud-et-Saint-Louis - Saint-Louis - isolé - Cadastre : 1827 E2 383, 384 2010 YE 11
    Historique :
    Une nouvelle paroisse dénommée Saint-Louis-de-la-Comtau est établie après l´assèchement des marais , en 1656 à l'initiative du duc de Saint-Simon. Une église est bâtie entre 1665 et 1667, au lieu dit de . Ses matériaux sont vendus aux enchères et servent à la réparation de l'église paroissiale de Braud en la Chapelle, en bordure de l'estuaire. Celle église est visible sur la carte des marais de Saint -Simon et de Montelipan datant très probablement de la fin du 17e siècle. D´après une mention du début
    Référence documentaire :
    Vente des matériaux et de l'emplacement de l'ancienne église de Saint Louis, 1837-1838. 233 : érection de la paroisse Saint-Louis-de-la-Comtau. Collations (1639-1661). Plan des marais de Saint Simon et Montelipan en bordure de la Gironde. Plan, papier, plume, couleur État des paroisses dans le canton de Saint-Ciers Lalande. 1820 (?).
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - Saint-Louis - isolé - Cadastre : 1827 E2 383, 384 2010 YE 11
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Louis
    Annexe :
    . 1820 (?). "La paroisse de Braud est avec son presbytère et le jardin ; il n´existe à Saint-Louis que l montant de l´estimation le sol et la matériaux de l´ancienne église de St Louis pour les fonds en Extrait d'une lettre du Duc de Saint-Simon à Fonteneil, 1667 AD Gironde, C 2360 : Domaine du roi  : marais de Blaye. 1647-1789. Lettre du Duc de Saint-Simon à Fonteneil, grand archidiacre, vicaire général , chancelier de l'université de Bordeaux et directeur général de la congrégation des prêtres du clergé de Bordeaux. "Monsieur Ayant fait ma visite à Leglise de St-Louis j´y esté aussy content de cet édifice que vous men parustes satisfait lors que jeus le bien de vous voir à St Ciers et comme il est nécessaire de le parachever entièrement je massure que vous en eues de l´impatience et que je ne seroy pas obligé de vous prier dy donner sa dernière façon ; Vous savez qu´il faut [...] le corps de l´église et la sacristie par ler dedans dutoit ; qu´on ne se peut pas passer d´une ou deux cloches et qu´il faut aussy des
    Vocables :
    Saint-Louis
    Illustration :
    Extrait de la carte de Saint-Simon et de Montelipan, 18e siècle. IVR72_20113300891NUCA Extrait du cadastre des marais Saint-Louis de 1827 : parcelle 384. IVR72_20113300569NUCA
  • Croix des Marins
    Croix des Marins Braud-et-Saint-Louis - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 2010 B 906
    Référence documentaire :
    p. 9. COQUILLAS Didier. « Inventaire archéologique de Braud-et-Saint-Louis : évolution des paysages et de l'activité d'un village riverain de l'estuaire (du Néolithique au Moyen-Age) ». Les Cahiers du
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Représentations :
    La colonne est ornée de volutes, d'une rosace en boucle, de rouelles et de besants. Les personnages
    Description :
    octogonale richement sculptée. L'ornementation est composée de figures géométriques et de quatre personnages
    Localisation :
    Braud-et-Saint-Louis - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 2010 B 906
1 2 3 4 47 Suivant