Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise paroissiale Notre-Dame, ancien prieuré de Bayon
    Eglise paroissiale Notre-Dame, ancien prieuré de Bayon Bayon-sur-Gironde - - en village - Cadastre : 1819 B1 138 2015 B 463
    Historique :
    encore accolées au nord. En 1860, des projets d'agrandissement sont proposés par l'architecte J. Hosteing , Mme Pierlot fait don d'une horloge des ateliers Borrel-Wagner à Paris (encore en place). Elle finance L'église de Bayon conserve des éléments du 12e siècle (porte occidentale, niveaux inférieurs du siècle. L'existence d'un prieuré dépendant successivement des abbayes de Bonlieu, de Saint-Vincent de Bourg et de l'ordre des Feuillants est attesté. En 1660, un document indique que l'église a été "remise : il est prévu de construire un bas-côté nord. En 1792, on procède à des réparations à la toiture et au engagé et des travaux sont finalement réalisés en 1837-1838. C'est aussi semble-t-il à cette époque que l'harmonie générale des proportions, que l'on promène ses pas. Des fragments du banc intérieur qui ne Commission des Monuments historiques. A cette occasion, la question du couvrement d'origine de l'église est coupoles quand l'architecte Charles Durand lui oppose une voûte en berceau. Selon ce dernier, une première
    Référence documentaire :
    AM Bayon-sur-Gironde. Registre des délibérations du conseil municipal, 1790. Registre des AD Gironde, 157 T1 A. Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Bayon-sur , 1839-1911 Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Bayon-sur-Gironde AD Gironde, 162 T 5. Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Albums de documents figurés. Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Albums de documents
    Précisions sur la protection :
    l'exception des parties déjà classées (cad. B 463) : inscription par arrêté du 10 décembre 2007.
    Description :
    Vierge à l'Enfant. Les niveaux intermédiaires présentent des baies géminées aveugles, des baies en plein -cintre, des horloges avec mitres en amortissement. L'ensemble est orné de colonnes à chapiteaux sculptés -circulaires sont composés de 4 niveaux délimités par des cordons, percés de baies en plein-cintre et de baies sur deux colonnes à chapiteaux sculptés. La travée de clocher présente des colonnes à chapiteaux . Le chœur conserve des chapiteaux historiés ainsi qu'une plaque de chancel d'époque mérovingienne
    Auteur :
    [architecte] Hosteing J. [architecte] Mondet Jean Jules
    Annexe :
    : hypothèse des files de coupoles (rejetée) ; pb de l'évaluation et de l'imprécision du devis de l'architecte , et conformément au plan qui en a été dressé dès l'année dernière par l'architecte choisi par la paroisse d'une magnifique horloge des grands ateliers de M. Borrel-Wagner à Paris, finance aussi les dont les fu des 2 dernières seulement appartiennent au dit prieur, 4 barriques piquette blanche dont commune, 1790. Inspection des scellés sur les biens de feu Daleau, 1790/12/15. Chais et cuvier dépendant levant sur la cour, qu'une autre porte qui est au nord du dit cuvier et qui communique à l'escalier des appartements au-dessus. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la commune, 1790. Inspection des cantonnières dont une défoncée des deux bouts, un petit tire-vin servant à mettre la cendre ; dans le chay à 3, 2001. Prieuré, dont ne subsiste que l'église, dépendant tour à tour des abbayes de Bonlieu, Saint -Vincent de Bourg puis l'ordre des Feuillants. A l'origine, édifice roman (12e siècle) à nef unique
    Illustration :
    Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 : détail du Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 : détail de Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. [J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. [J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873] : détail du Eglise de Bayon. Etat des lieux [élévation occidentale], J. Mondet, s.d. [1875] ; photocopie
  • Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac
    Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac Valeyrac - place du 11 Novembre - en village - Cadastre : 1831 C1 23 2012 C1 99
    Historique :
    , l’architecte Paul Abadie fournit les plans, devis et cahier des charges du projet de construction. Il consiste représentant l’Annonciation, issu des ateliers Villiet, date de 1877 ; le vitrail du clocher représentant le Couronnement de la Vierge, provenant des ateliers de Didron, date de 1885 et le vitrail du bas-côté sud , éclairant l’autel de saint J.-B., issu des ateliers GP Dagrand, porte la date de 1888. En 1892, une de la commission des Monuments Historiques préconise un sondage du sous-sol. Le cabinet d’architectes l’architecte bordelais Jean Roland. En 1946, l’atelier bordelais du maître verrier G. P. Dagrant réalise cinq puisqu’au début des années 1850, la municipalité fait bâtir une nouvelle église. En septembre 1853 -porche. Les travaux sont suivis et supervisés par l’architecte médocain Jean Hosteing. Le gros œuvre gravés. Pour les décors et les aménagements intérieurs, Abadie s’entoure des artistes avec lesquels il de la refonte de l’ancienne cloche. Vers 1897, le bâtiment présente des problèmes sur l’ensemble des
    Référence documentaire :
    Devis et cahiers des travaux sous la direction de M. Abadie architecte, 6 septembre 1853. LAROCHE, Claude (dir.). "Paul Abadie, 1812-1884". Catalogue d'exposition, Musée national des Monuments français, Paris, 4 novembre 1988-16 janvier 1989, Paris, Ed. de la Réunion des musées nationaux Bénéfices, ordinations et démissoires, collation des bénéfices, minutes originales signées Procès verbaux des visites des archevêques, 1659 Adjudication des travaux de reconstruction, 1854. Reconstruction de l'église et du clocher, travaux suivis par Jean Hosteing, architecte, 1855. Délibérations du conseil municipal concernant le budget et objet des dépenses pour la Cahier des charges pour la consolidation des voûtes Lamy-Coader, 1900. Commission des Monuments historiques : travaux de consolidations des voutes, 1897-1901.
    Représentations :
    motifs végétaux. Les modillons du chevet portent des motifs végétaux comme un épi de blé ou de maïs, une grappe de raisin mais également un tonneau et des motifs géométriques. Dans le chœur se situent deux oiseaux picorant des grains de raisin. Deux autres chapiteaux présentent une tête de lion prise dans les
    Description :
    principale abrite l’horloge. Les murs gouttereaux de la nef et des bas-côtés sont couronnés par une corniche à modillons. Des contreforts scandent les élévations des bas-côtés. Le chevet, encadré par les deux sacristies, s’organise selon 5 pans séparés par des colonnes engagées et, horizontalement, sur 3 registres registre supérieur présente des arcatures géminées. L'ensemble est couronné par une corniche à modillons sculptés. Des frises sculptées à motifs végétaux règnent sur l'ensemble du chevet. A l’intérieur, la volutes. La nef et les bas-côtés sont séparés par des arcades reposant sur des colonnes. Les vaisseaux sont voûtés en berceau sur doubleaux retombant sur des colonnes pour la nef et sur des piliers pour les , l’une peinte, l’autre abritant une statue, se situent au-dessus de chaque porte d’accès des deux sacristies. L’autel, dessiné par Abadie, se compose d’une table avec des colonnettes jumelées aux angles fortifiée flanquée de tours, symbolisant la Jérusalem céleste. Les dernières travées des bas-côtés abritent
    Auteur :
    [architecte] Abadie Paul [architecte] Roland Jean [architecte] Lamy M. [architecte] Le Coader F.
    Annexe :
    : réparations des vitraux du clocher selon les prescriptions de l'architecte Jean Roland à Bordeaux : "Réfection AD Gironde, 2 O 4003 Extrait du devis des travaux à faire pour la construction de l’église de Valeyrac (Gironde), sous la direction de M. Abadie Architecte, 6 septembre 1853 : "Grillage en pierre de en pierres de Bourg, ainsi que les chaînes intérieures des angles, l’excédant en moellon et les […] carrelage en grands carreaux de Gironde taillés bruts". Devis des ouvrages faits ou à faire à l’église de Valeyrac en sus de ceux portés au devis sous la direction de M. Abadie architecte, 7 juillet 1860 : "Façade Mentions des artisans et de leurs réalisations AD Gironde. 2 O 4003. Église paroissiale . Reconstruction de l’église : 1856-1859 : Abadie (architecte) à Paris. Hostein Jean aîné (architecte) à Saint -Trélody. Baleyre (sculpteur) : " à l'entrée du chœur : 2 chapiteaux, base des colonnes : 4 griffons en creux et 4 chapiteaux […] bas-côtés : 4 chapiteaux au dessus des petits autels […] nef : 12 croix de
    Illustration :
    Plan de consolidation des voûtes, Valleton (architecte), 15 mai 1897. IVR72_20133300320NUC2A Consolidation des voûtes, plan et façade, Valleton (architecte), 15 mai 1897 Graphique de la stabilité des voûtes, Lamy et Le Coader (architectes), 23 juin 1900 Plan et détails des piles, planche 1, d'après le dessin de Paul Abadie, publiée en 1867 Projet d'amélioration du terrain, Lamy et Le Coader (architectes), 28 juillet 1900 Coupe transversale de la nef, Lamy et Le Coader (architectes), 28 juillet 1900 Étude de chaînage, Lamy et Le Coader (architecte), 28 juillet 1900. IVR72_20133300325NUC2A Plan de la place de l'église, Lamy et Le Coader (architectes), 1901. IVR72_20133300322NUC2A Détail du plan de la place de l'église, Lamy et Le Coader (architectes), 1901 Chevet : élévation sud, détail des arcatures et de la corniche à modillons. IVR72_20143391033NUC4A
  • Église paroissiale Saint-Romain
    Église paroissiale Saint-Romain Soussans - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1827 A4 2948 2009 AB 285
    Historique :
     : l'architecte Gustave Alaux propose alors de modifier l'orientation du bâtiment afin d'en faciliter l'accès l'entrepreneur Martial Doirat. Le gros-œuvre est terminé en novembre 1874. Pendant la durée des travaux, une sculpteur marbrier Bernard Jabouin aîné. Des clés de voûte portent les noms des principaux acteurs de la construction de l'église : on trouve ainsi le nom de l'architecte Gustave Alaux, le nom de l'entrepreneur Martial Doirat et le nom du sculpteur Jean Bégu. L'autel porte les signatures de l'architecte Michel Alaux et dans le transept à partir de 1875 par Joseph Villiet et Henri Feur. Au début du 20e siècle, des
    Référence documentaire :
    AC Soussans, Cahier des délibérations du Conseil municipal, 1828-1873. (architecte) , 27 déc. 1865. AD Gironde, 2O 3843 : Construction d'ue église, mémoire explicatif, Alaux (architecte) , 23 juillet AD Gironde, 2O 3843 : Délibération du Conseil municipal : validation des plans et devis de M. Alaux (architecte) , 18 août 1873. AC Soussans, Pièces relatives à la reconstruction de l´église 1869-1902 : Devis-marché des travaux AD Gironde, 2O 3843 : Compte des travaux faits en maçonnerie pour la prolongation de l'église et la construction du clocher, Alaux (architecte), Martial Doirat (entrepreneur) , 6 janv. 1876. municipal : validation des plans et devis d'Alaux pour l'autel, une chaire et un appui de communion, 18 août pour les garçons, construction d'un mur en parpaing à l'ouest de la cour de l'école des filles) , 23
    Description :
    sur la clé de voûte le nom de Gustave Alaux architecte et la date 1874. Le portail intérieur est Christ et la liste des curés de la paroisse. Un bas-relief en albâtre représentant une Crucifixion est la liste des principaux donateurs ayant permis la construction de l'église. Une porte donne également colonnes engagées à chapiteaux corinthiens. S'y trouvent un monument à la mémoire des enfants de Soussans mort de Joseph Holagray, le 3 juin 1917 au Chemin des Dames. Il est surmonté par la statue de Jeanne l'Annonciation). Les croisées d'ogives reposent sur des culots sculptés représentant des visages (2 femmes, 2 retrouve des culots sculptés de visages féminins et masculins. L'arcade brisée du chœur est soulignée par Cœur. Le chœur est éclairé par des baies en arc brisé avec des vitraux représentant des figures de saints en pied. Deux vitraux présentent des motifs géométriques. Le décor peint est composé de quadrilobes abritant les figures des évangélistes.
    Auteur :
    [architecte] Alaux Jean-Michel
    Annexe :
    ALAUX architecte. Entrepreneur des travaux monsieur DOUAT. Conducteur, appareilleur monsieur PUJOL". Le l'architecte. Cette grille exécutée dans les ateliers de monsieur Lacarce, serrurier rue de Turenne à Bordeaux boiseries et des stalles, exécutées par les ateliers de monsieur Thureau, ébéniste, rue Mazarin à Bordeaux face de la chaire. -Le 8 mai 1886 : pose des grilles des fonts baptismaux, exécutées par les ateliers , architecte, qui fut chargé de la direction des travaux lesquels s'élevèrent à la somme de 5300 Frs.  : Gustave Alaux architecte 1874 (plan de l´église, compas, ciseaux). Travée de tribune A l´ouest  : Peintures murales des fonts baptismaux (peintures marouflées) : Baptême du Christ, Saint-Pierre, Saint outils). Liste des souscripteurs. Clé de voûte centrale : Arnaud Douat président de la fabrique. Nef  : Ml Alaux Architecte Bordeaux MDCCCCXXIX. A droite : Bd Jabouin sculpteur à Bordeaux MDCCCLXXIX. 1771. A cette époque la famille des de Secondat de Montesquieu, seigneurs de Soussans firent don à la
    Illustration :
    Porte principale : détail des ferrures. IVR72_20103305166NUCA Décor mural des fonts baptismaux. IVR72_20103305171NUCA Décor mural des fonts baptismaux : détail d'une inscription : en souvenir d'Arnaud Martin décédé le Travée de tribune occidentale : détail de la liste des curés et du bas-relief de la Crucifixion en Travée de tribune orientale : liste des souscripteurs ayant contribué à la construction de l'église Travée de tribune orientale : liste des souscriptuers ayant contribué à la construction de l'église Clé de voûte du porche : Gustave Alaux architecte, 1874. IVR72_20103305163NUCA Clé de voûte des fonts baptismaux : Jean Bégu sculpteur 1874. IVR72_20103305170NUCA Signature de l'architecte, Michel Alaux, sur le soubassement de l'autel. IVR72_20103305222NUCA
  • Ensemble de 4 verrières du chœur : Naissance de la Vierge, Présentation de la Vierge au temple, Calvaire, Pentecôte (baies 100 à 102, 106)
    Ensemble de 4 verrières du chœur : Naissance de la Vierge, Présentation de la Vierge au temple, Calvaire, Pentecôte (baies 100 à 102, 106) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    l'église par l'architecte Gustave Alaux. Celui-ci est certainement responsable du choix du verrier, son collaborateur attitré le Bordelais Joseph Villiet (1823-1877), qui fournit en même temps les verrières des collatéraux, de l'avant-nef et des chapelles du Rosaire et du Sacré-Cœur. Le verrier fut payé par la fabrique (comprenant des intérêts de retard et le prix de verrières blanches pour les sacristies). Les verrières du -Ferrand, dont il avait dirigé l'atelier de 1844 à 1852. Les vitres de Thibaud occupaient à l'époque, selon intérieure de 1959 : trois des œuvres de Villiet furent remontées dans les baies orientales, afin d'établir reprises. Plusieurs détails des scènes (par exemple le saint Joachim de la Naissance de la Vierge) sont empruntés à des estampes de Friedrich Overbeck (1789-1869) publiées dans L'Évangile illustré. Quarante , bien que le verrier ait pris des libertés considérables avec les émaux et même les meubles des armes authentiques. Les devises Deus adjutor in adversis (qui est celle des Du Vignau) et Dieu et le roi (héritée des
    Référence documentaire :
    p. 57, 68 Archives diocésaines, Dax. Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852 -1873) Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852-1873). , supérieur de Buglose, concernant le remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. (1959 remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. (1959). p. 205-207 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean-Pierre (dir ). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012
    Description :
    Verrières des fenêtres hautes de l'abside ; lancettes en plein cintre.
    Annexe :
    , concernant le remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. [1959] (Archives diocésaines de les vitraux que vous m'aviez montrés. / - de prendre les mesures des ouvertures que vous désirez prendre également les mesures des vitraux de la nef (côté épître je crois) que vous souhaitez doubler de verre coloré. / J'exécuterai ensuite ce travail en atelier à Albi et serai en mesure de vous les ramener Extraits des registres de recettes (1852-1877) et de dépenses (1852-1873) de la fabrique de . Recette des recettes : 1862. Mois de décembre. 2. Don pour un vitrail de Mme de Poy de Renung -500. / 1864 -Martin (vitraux) - 300. / 1865 Mois de mai. 30. Don de Mme de St-Martin (vitraux) - 200. 2. Recette des dépenses : [P. 57] 1864. Mois de février. 10. Payé à Mr Villiet, à valoir sur les 10.000 fr. pour prix des vitraux - 5000. / 18. Payé au poseur des vitraux pour le compte de Mr Villiet - 60. / 18. Payé aux poseurs des vitraux (étrennes) - 40. / [P. 66] 1865. Mois de février. 8. Payé à Mr Villiet, peintre verrier
    Illustration :
    Baie 106 : Pentecôte (détail des armoiries de Marie Élisabeth Corisande Du Vignau, comtesse Pierre
1