Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-André
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-André Gourbera - en village
    Historique :
    pierre Mourguet, de Misson (canton de Pouillon), exécutés d'après des dessins de l'architecte de l'église l'achèvement du nouveau lieu de culte, des contrats sont passés avec plusieurs artisans locaux pour son , un confessionnal et un meuble de sacristie, le tout en chêne. Enfin, un récapitulatif des dépenses plusieurs statues de série en plâtre (des fabricants Raffl et Giscard), la fonte (ou refonte) en 1896 de Leduc. Les objets du culte, tous du XIXe siècle, sont sortis d'ateliers parisiens (J.-F. Mézard
    Parties constituantes non étudiées :
    clôture des fonts baptismaux
    Référence documentaire :
    Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 21 février 1906. 1875, n° 32, p. 553 Écho religieux des Pyrénées et des Landes, Pau.
    Annexe :
    Liste des oeuvres non étudiées. Croix de cimetière [cimetière] (ill. 20114000245NUC2A et ; porte cintrée à oreilles moulurée, panneaux des pans latéraux de même forme ; décor de cannelures sur la battant unique, deux panneaux dormants. h = 80. État : œuvre déposée. Clôture des fonts baptismaux ». Le même artisan fournira en 1894 les clôtures de chapelles et des fonts baptismaux de l’église Saint sur des accotoirs en volute ; garniture du siège et du dossier en cuir noir fixée par des clous de en ogive. Lettre des lithographies : « Publié par Mayoux – Honoré & Cie Rue des Francs-Bourgeois 26 . Style néogothique. Pied triangulaire, nœud architecturé, bobèche, broche. Décor : effigies des Vertus : rinceaux sur les faces du pied, palmettes sur le nœud. h = 60 (sans le binet). État : des binets ont (représenté vivant), titulus (porté par un ange en vol) et fleurons des bras fondus et rivés (croix). Décor verroterie colorée sur le nœud, fleurs de lys aux extrémités des bras. h = 77. Croix d’autel (n° 2
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Coudures - en village
    Historique :
    dans ses Notes. La totalité des meubles et objets date des XIXe et XXe siècles, essentiellement du toulousain Jules Guiraud, complétés par des statues et un chemin de croix livrés par le fabricant F.-D. Monna , également toulousain. Le directeur des Domaines Émile Leconte offrit en 1898 le lambris du chœur. Peu après connut plus dès lors que de rares adjonctions, dont un monument aux morts à l'issue de la Grande Guerre . Gasca, exécute des peintures murales dans les chapelles des collatéraux, dédiées à leurs titulaires cette année-là décrit des ornements vieux et usés), un ensemble de vases sacrés et d'objets cultuels en métal précieux issus d'ateliers parisiens (Poussielgue-Rusand, Demarquet frères, J.-Ph.-A. Dejean) et série de livres liturgiques sortis des maisons Mame, Pélagaud, Monteilhet et Lainé et Havard. Les quatre
    Parties constituantes non étudiées :
    clôture des fonts baptismaux
    Référence documentaire :
    Inventaire des biens dépendant de la fabrique (20 février 1906). fourniture des verrières de l'église, 1890-1894. p. 200 SOUSSIEUX Philippe. Dictionnaire historique des Landes. Études landaises, 2012.
    Annexe :
    commandé par l'abbé Gilbert Lavigne, curé de Coudures, à l'atelier de marqueterie du lycée des Métiers , cahier des charges, rapport de l'architecte) par l'architecte Navarre. Plans : façade ouest, élévation et Liste des oeuvres non étudiées Lambris de demi-revêtement [déposé, chapelle du Tiers-Ordre] (ill du battant et les linteaux des loges latérales ; fronton rapporté, plaqué au mur (décor de losange baptismaux [collatéral sud, à l'ouest, chapelle des fonts] (ill. 20174000422NUC2A) 19e s. (?). Calcaire et pierre reconstituée. Cuve circulaire à bord droit, sans feuillure, trou d'évacuation des eaux ; maçonnée plan droit, régnant sur la largeur de l'église, avec portillon devant chacun des trois autels (à . État : les trois portillons ont été supprimés. Clôture des fonts baptismaux [collatéral sud, à l'ouest , chapelle des fonts] (ill. 20174000423NUC2A) 4e quart 19e s. Fer forgé peint (en noir et doré) et fonte reliés par des billes à des volutes affrontées, fleurons et feuilles ; croix latine à bras fleuronnés à
    Illustration :
    Clôture des fonts baptismaux (partie gauche). IVR72_20174000423NUC2A Peinture murale de l'arc d'entrée de la chapelle des fonts baptismaux. IVR72_20174000425NUC2A
1