Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Villa des Roses, ancien établissement vinicole
    Villa des Roses, ancien établissement vinicole Margaux - rue Mermoz - Cadastre : 1826 C 980, 985 2008 AI 310, 870
    Historique :
    construction d'une maison en 1872 et d'un chai avec comptoir et atelier en 1885. Des plans pour "un établissement vinicole", dressés par l'architecte Ernest Minvielle et datés de janvier à juillet 1885, sont , l'élévation des bâtiments dressée le 21 mars 1885 ne propose plus que 3 vaisseaux. Ces espaces ont été
    Description :
    La maison est située à distance des bâtiments de vinification. Elle est en rez-de-chaussée et
    Auteur :
    [architecte] Minvielle Ernest
    Titre courant :
    Villa des Roses, ancien établissement vinicole
    Appellations :
    Villa des Roses
    Illustration :
    Monsieur A. Tillet à Bordeaux. Bâtiments vinicoles à Margaux. Détails des casiers
  • Usine de soufre, dite usine Skawinski, aujourd'hui cuvier des Vignobles Lacombe
    Usine de soufre, dite usine Skawinski, aujourd'hui cuvier des Vignobles Lacombe Saint-Christoly-Médoc - le Port - isolé - Cadastre : 2014 F 411, 412
    Historique :
    "Société médocaine", ayant pour objet la fabrication et le commerce des produits chimiques nécessaires pour les procédés et les formules pour la fabrication et la préparation des engrais, des soufres et des . Côté chenal, des voies ferrées de type Decauville permettaient le chargement des produits, au moyen appartenant à Edmond Adde (acte du 24 octobre 1896 ; Me Paul Roland, notaire à Lesparre). Dès le mois de septembre, il avait sollicité l’architecte bordelais, Ernest Minvielle, pour dresser les plans d'une bureaux et d'un logement de concierge, puis en décembre 1897 les plans d'un atelier de raffinage de soufre jusqu’à la fin du 20e siècle. Une photographie des bâtiments datant de 1974 indique que la cheminée en amortissement des façades nord-ouest et nord-est sont déjà arasés à cette époque. Au cours des
    Référence documentaire :
    (architecte), 1896 - 1897. STEIMER Claire. "Les Skawinski, une dynastie de régisseurs au service de la modernisation des la modernisation des domaines viticoles au XIXe siècle". France-Pologne : Contacts, échanges
    Description :
    été arasé. L'ensemble des façades est rythmé par la pierre de taille utilisée pour le solin des murs , les contreforts, les pilastres, les encadrements harpés des baies, les chaînages d’angle, les bandeaux et les corniches. Côté sud-est, l'élévation postérieure est composée des pignons des deux ailes en cuvier abrite des cuves en béton et en inox. Au sud-ouest se trouvent les anciens bureaux et logement du
    Auteur :
    [architecte] Minvielle Ernest
    Titre courant :
    Usine de soufre, dite usine Skawinski, aujourd'hui cuvier des Vignobles Lacombe
    Annexe :
    meules ; un tasseur – des blutoirs ; des élévateurs et brouettes ; dessin d’Archimède ; deux bascules les comparants une société en nom collectif ayant pour objet la fabrication et le commerce des consentement des associés […]. Article sixième : […] Monsieur Adde apporte à la Société une usine de minoterie , à la Société les procédés et formules pour la fabrication et la préparation des engrais, souffres Preuillac La Cardonne, commune de Lesparre, ici présent, agissant comme étant l’un des membres de la dite communal compris sous le numéro 110 bis de la dernière amodiation. Est d'avis que dans le plan des lieux Transcriptions partielles, registre des hypothèques, AD Gironde -7 novembre 1888, acte de Société comparants une société en nom collectif ayant pour objet la fabrication et le commerce des produits chimiques Rousseau n°72 ; il pourra être changé du consentement des associés. La durée sera de 9 années entières et trois associés soit 35000 francs chacun et augmenté s’il y a lieu au fur et à mesure des besoins de la
    Illustration :
    raffinage du soufre. Implantation de l'atelier et détail des fondations. IVR72_20083300203NUC2A Monsieur Th. Skawinski. Construction d'une usine de produits chimiques agricoles. Atelier pour le Monsieur Th. Skawinski. Construction d'une usine de produits chimiques agricoles. Atelier pour le
  • Château de Labégorce
    Château de Labégorce Margaux - Labégorce - en écart - Cadastre : 1826 A3 792 à 798 2008 AB 114
    Historique :
    Jehan Colom, riche bourgeois de Bordeaux. En 1390, elle passe aux mains des Durasfort, également est situé à l'ouest des bâtiments. A la Révolution, le domaine est divisé : l'Abbé Gorce revient à la construire un château par l'architecte Armand Corcelles. Ce bâtiment figure sur le cadastre de 1826 et cette époque, la demeure est coiffée d'un simple toit à croupes et les allèges des baies de l'étage ne -Beaucourt, qui y fait de nombreux travaux. Il demande notamment à l'architecte Ernest Minvielle de remanier
    Référence documentaire :
    p. 130 CARDOZE, Edmond. La carte postale des châteaux de la Gironde. Pierre Fanlac, 1985. 12e livraison, n°3 GALARD, Gustave de. Album vignicole ou vues des châteaux et propriétés produisant les vins des meilleurs crus du Médoc et autres lieux du département de la Gironde. Bordeaux : s.d description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crus. Bordeaux, 1866. Tome 3. dictionnaire des artistes. Les éditions de l'armateur, 1985.
    Description :
    des remises, des ateliers, les zones de conditionnement et d'expédition, avec également un espace la travée centrale présentent des corniches soutenues par des consoles à volutes. Les baies de l'étage ont des chambranles moulurés et des allèges à balustres. Les travées latérales sont ouvertes par des fenêtres alternant des encadrements avec ou sans moulures. L'ensemble des fenêtres de l'étage sont terrasse protégée par un toit polygonal en ardoise, soutenu par des colonnes métalliques imitation tronc et forment une cour fermée par une grille. Le bâtiment occidental à étage carré abrite des logements tandis
    Auteur :
    [architecte] Corcelles Armand [architecte] Minvielle Ernest
    Annexe :
    on retrouve des traces depuis le XVe siècle. Il est question des titres de l´an 1486, des graves de Labégorce, de l´Oustav de Labégorce, et du Courneau, (village) de Labégorce ; le tout dépendait alors des ´architecte Minvielle, un château qui est un édifice assez lourd, élevé de plusieurs étages et recouvert d´une surmonté par aucune tourelle, par aucun pavillon. A côté s´élève la maison des dames de Gorce, qui a . Masson et fils, 1868 (2e édition). p.112-114 "Le château, bâti par le célèbre architecte bordelais Corcelles, restauré et exhaussé par M. Minvielle, est un des plus beaux et des mieux situés de la commune de
    Illustration :
    Bâtiment de dépendances occidental abritant notamment des ateliers. IVR72_20103302741NUCA Bâtiment de dépendances oriental, abritant notamment l'accueil et des bureaux
  • Château Montbrun
    Château Montbrun Cantenac - Village d'Issan - 6 route du Port d'Issan - en écart - Cadastre : 1826 F 1284 à 1291 2009 AB 202
    Historique :
    matrices cadastrales, un chai est construit en 1865 (parcelle F1391), puis deux maisons en 1879, un atelier ´architecte bordelais Ernest Minvielle pour construire un nouveau chai en 1887. A la fin du 19e siècle, la coopération avec Minvielle. L´architecte réalise les plans de la demeure en 1898, sur lesquels est notée la ´expédition avec un bureau. En 1930, une partie des dépendances est touchée par un premier incendie mais c
    Référence documentaire :
    Ernest (architecte), 1887 - 1906.
    Description :
    A la lecture des projets d´Ernest Minvielle et des photos anciennes, les dispositions du château sculpté et percé d´un oculus, soutenu par des pilastres à bossage, peut-être en remploi de l´ancienne crossettes et ornées d´une agrafe sculptée. Un des côtés de la façade était flanqué d´une tour d´angle
    Auteur :
    [architecte] Minvielle Ernest
    Annexe :
    réussies de M. Minvielle, l´un des architectes les plus distingués de Bordeaux. De ce château la vue . Les vignes situées sur les meilleures croupes du vignoble de Cantenac, produisent des vins fins , séveux, corsés et colorés, ayant une tenue remarquable. Le château Montbrun est une des œuvres les mieux embrasse un panorama magnifique au premier plan duquel, au delà des vignes, le massif du parc du château
  • Chais de Château Montbrun
    Chais de Château Montbrun Cantenac - Village d'Issan - route du Port d'Issan passage du Caneyron - en écart - Cadastre : 1826 F 1389, 1390, 1391 2009 AB 119,118
    Historique :
    l'autre côté de la route un chai et un hall d´expédition, par le même architecte. D'après les plans, des Des bâtiments figurent de part et d'autre de la route d'Issan sur le plan cadastral de 1826. Selon domaine un second magasin en 1880, un atelier en 1885 et deux chais en 1886. Ces aménagements doivent correspondre aux bâtiments au nord de la route, construits en deux temps : un plan de l'architecte Ernest
    Référence documentaire :
    Plans et dessins des chais de Montbrun à Cantenac, 1887-1909.
    Description :
    bâtiment. La façade est encadrée par une chaîne d´angle harpée. Les frontons des pignons sont percés d'un
    Auteur :
    [architecte] Minvielle Ernest
    Illustration :
    Construction d'un chai avec hall d'expédition à Issan. Détail des pignons de la façade principale Bureaux de monsieur Lebègue à Issan. Plan du premier étage (avec situation des radiateurs), s.d
  • Château Brane-Cantenac
    Château Brane-Cantenac Cantenac - Brane - en écart - Cadastre : 1826 C 237 2009 AD 5 240 à 243
    Historique :
    De l´ensemble des bâtiments qui composent le domaine, le corps de logis, en rez-de-chaussée dépendances sur une cour en U, face à un parc délimité par des fossés et un vivier. Selon Edouard Guillon, le . Les matrices cadastrales mentionnent la construction d´une maison dès l'acquisition, correspondant ´autre côté de la route. Il dote ses deux domaines d´un cuvier conçu par l'architecte bordelais Ernest les plans de l'architecte bordelais Alexandre Garros en 1926. Henri Lurton complète le domaine par un bâtiment abritant un nouveau chai et un cuvier, réalisé par l´architecte toulousain Vincent Defos du Rau
    Référence documentaire :
    Plans, coupe et élévation pour la construction d'un château d'eau, par l'architecte Alexandre Plans, coupes et élévations pour la construction d'un cuvier, par l'architecte Ernest Minvielle Archives privées : dossier concernant la construction du cuvier par l'architecte Ernest Minvielle et Fils éditeurs, 2e édition entièrement refondue par Edouard Féret, enrichie de 73 vues des GUILLON, Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, avec la description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crux. Tome 3, Bordeaux, 1868. Site Internet : www.architectes.org [consulté le 12/12/2010] : portfolios des projets et réalisations de l'architecte Vincent Defos Du Rau.
    Description :
    saillante comporte un étage carré. L´organisation des baies est différente sur les deux façades : sur l l'élévation postérieure. Sur chacune des façades, la porte d´entrée, en arc segmentaire à claveaux saillants pignon se compose d´une large travée centrale encadrée par des contreforts saillants et percée au rez-de découpes en bois, est soutenue par des aisseliers. L´élévation latérale est rythmée par des contreforts délimitant 7 travées percées au rez-de-chaussée des petites baies d'aération et à l´étage de fenêtres en arc -corps central coiffé d'une croupe, encadré de deux ailes en appentis. Chaîne d'angle, encadrements des baies sont en pierre de taille harpée. Les arcs segmentaires des fenêtres sont en brique. Une table , la cour de service réunit des logements, aujourd'hui convertis en bureaux. A l'écart, à l'ouest, les par des claustra en brique. Trois unités d'habitation alignées étaient destinées aux ouvriers
    Auteur :
    [architecte] Garros Alexandre [architecte] Defos du Rau Vincent
    Annexe :
    indiquées par l´architecte sous peine de démolition des ouvrages qui ne remplieraient pas strictement ces poutres longrines, d´un solivage à compartiment et d´assemblage avec remplissage volant au-dessus des nord de première qualité de planches de nerva. Les portions de plancher au-dessus des cuves devront , Thurneyssen, Berger à la Société Civile Immobilière des Grands Crus de France : Château sur caves avec jardin chai, logements de prix-faiteurs et de charretiers, 2 cuviers, alors chais, grandes caves, atelier de étoile, le savant viticulteur, une fois lancé dans la voie des améliorations qui devaient porter si haut : "Monsieur, Des changements notables exécutés au domaine de Gorse-Gui depuis quatre ans et ceux qui restent à valurent dans le pays le surnom de Napoléon-des-Vignes. Après avoir vendu, à M. le baron de Rothschild sa propriété de Brane-Cantenac. Le choix des cépages, leur proportion admirablement gardée, ont attiré l'attention des fins connaisseurs et mérité leurs éloges. On cite, comme modèle l'organisation des
    Illustration :
    Cuvier, façade-pignon sud-est : détail de la toiture débordante et des motifs en bois ajourés Cour des dépendances avec château d'eau. IVR72_20103301454NUCA Cour des dépendances : détail du château d'eau. IVR72_20103301455NUCA Cour des dépendances : logements d'ouvriers. IVR72_20103301456NUCA Cour des dépendances : logement du maître de chai et du chef de culture. IVR72_20103301457NUCA
1