Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château Lascombes
    Château Lascombes Margaux - Segones - en écart - Cadastre : 1826 D3 1223 à 1229 2008 AD 1, 2, 3, 5, 253, 254, 258
    Historique :
    ), en hérite. Des travaux sont confiés à l'architecte Louis-Michel Garros, qui propose un projet dans façade sud ouvert de baies à arc segmentaire et une partie de l'aile des chais en retour d'équerre un style néo-anglais, habituellement daté de 1875. Toutefois, les plans de l'architecte ne portent l'achat de Marquis d'Alesme Becker (14 ha) en 1919. C'est ainsi qu'il est dénommé sur des cartes postales
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de conditionnement
    Référence documentaire :
    p. 130 CARDOZE, Edmond. La carte postale des châteaux de la Gironde. Pierre Fanlac, 1985. DANTARRIBE, Cécile. Les communs des châteaux viticoles de Louis Michel Garros en gironde. Reflet des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crus. Bordeaux, 1866. Tome 3. , Tableau des recherches d'archives. Document pdf conservé au château, décembre 2015-janvier 2016.
    Description :
    bâtiment. Les anciens chais abritent aujourd'hui des locaux techniques (chaufferie, atelier, local du Situé dans le quartier de Segones et entouré d'un parc, le château est accompagné des bâtiments de . Sur le rez-de-chaussée sont greffées des extensions, l'une donnant accès au vestibule, l'autre rez-de-chaussée présentent des formes variées (bow window, à traverse et meneaux, allèges avec tables faux mâchicoulis. Les lucarnes présentent des frontons triangulaires à redents avec un motif de rond vient se greffer une tourelle circulaire avec des pierres d'attente, correspondant au pavillon prévu par pignons découverts présentent des redents. Le pignon oriental est aveugle exceptées deux baies qui encadrent le conduit des cheminées traité en ressaut. Le pignon occidental est percé en rez-de-chaussée en inox et en bois et le 4e niveau permettant l'accès au haut des cuves. Un autre bâtiment abrite les machines permettant le conditionnement et l'expédition des bouteilles. Un logement secondaire de plan
    Auteur :
    [architecte] Garros Louis-Michel
    Annexe :
    Chevalier Antoine de Lascombes à Alexis Lichine, Tableau des recherches d'archives. Document pdf conservé au Louise de Rauzan, précédé des articles du mariage, 26 août 1679. - AD Gironde, 2 E 1763. Achat du Domaine maison ("bourdieu"), chais, cuviers et toutes dépendances situés à Margaux joint un état des paiements long sur leurs rapports ; il avait reçu les 2/3 des biens de Margaux et sa sœur Anne, le tiers restant vendanges à Margaux (…) seule vende le total des vins (...)" ; en cas de pré-décès de sa fille, Anne est maison basse sans aucun meuble, environ 10 ha de vignes, pour 60.600 F (le prix des immeubles est 48.000 F) ; contient un état des vaisseaux vinaires du Domaine (vendus pour 12.600 F). AD Gironde, 3 E de 60.000 F ; comprend un état estimatif des meubles de la maison (comptant pour 7.800 F dans la ), hérite des 2 autres tiers de Anne-Valérie Lascombes, fille de Jean-François, par testament du 1er août du Domaine de Lascombes (et cahier des charges partiel de la vente), 2 juillet 1844. Explications en
    Illustration :
    Façade nord-ouest : détail de la balustrade avec ses motifs trilobés et des tables décoratives Vue d'ensemble du château et de son parc au milieu des vignes. IVR72_20103300219NUCA Vue d'ensemble du château au milieu des vignes. IVR72_20103300220NUCA Vue d'ensemble des chais. IVR72_20103300203NUCA Cuvier : deuxième niveau en rez-de-chaussée, avec en partie latérale des cuves en ciment Cuvier, deuxième niveau en rez-de-chaussée : accès au premier niveau des cuves enterrées Cuvier : vue d'ensemble du troisième niveau, partie latérale abritant des cuves en chêne Cuvier : vue d'ensemble du quatrième niveau donnant accès au sommet des cuves Cuvier : vue d'ensemble du quatrième niveau donnant accès au sommet des cuves Bâtiment situé dans la zone des expéditions. IVR72_20103300225NUCA
  • Dépendances agricoles du château Ducru-Beaucaillou
    Dépendances agricoles du château Ducru-Beaucaillou Saint-Julien-Beychevelle - Château Beaucaillou - isolé - Cadastre : 1825 D1 72 à 75 2011 D1 64
    Historique :
    Les dépendances ont probablement été construites par Louis-Michel Garros à partir des années 1866
    Description :
    Le bâtiment adopte un plan en fer à cheval et abritait au rez-de-chaussée des écuries, étables , garages et ateliers et à l'étage les logements du personnel et les greniers à foin. * Le rez-de-chaussée est construit en pierre de taille et le niveau de comble en brique avec des systèmes d’aération
    Auteur :
    [architecte] Garros Louis-Michel
    Illustration :
    Vue d'ensemble des dépendances et du château depuis le sud. IVR72_20113303430NUCA
  • Château La Chesnaye
    Château La Chesnaye Cussac-Fort-Médoc - la Chesnaye - isolé - Cadastre : 1826 D2 1516, 1517 2010 AB 162
    Historique :
    La Chesnaye était, selon Édouard Guillon, une ancienne maison forte. Sur une carte de 1716, des 200 tonneaux. L'édition de l'ouvrage de Cocks en 1874 en propose une illustration représentant des l'évolution des bâtiments au cours de la 2e moitié du 19e siècle : en 1865, Phélan procède à la construction nouvelle d'une maison (D1518) ; puis en 1871, sa veuve fait construire un atelier (D1516). Mais c'est d'un atelier en 1887, la construction nouvelle d'une maison et d'une cuisine (D1516) avant 1890 et fait appel à l'architecte Louis-Michel Garros dont les plans sont conservés mais non datés. Ces plans nombreux témoignent de l'évolution du projet, en fonction certainement des exigences du commanditaire . Concernant la distribution extérieure, on remarque surtout des modifications de l'escalier principal. Les façades extérieures ont fait l'objet de plusieurs propositions (forme des baies, des lucarnes...). A la Bordeaux, dont on conserve un plan signé et daté 1878. L'architecte adopte un style néo-élizabéthain en
    Référence documentaire :
    p. 121-130 DANTARRIBE, Cécile. Les communs des châteaux viticoles de Louis Michel Garros en gironde
    Description :
    s'ajoutent des bow-windows, un porche, des baies à traverses et meneaux et un répertoire décoratif ardoise et à longs pans présentent des pignons découverts. Les hautes souches de cheminées traitées en l'est et d'un parc planté d'arbres qui le sépare des bâtiments de dépendance.
    Illustration :
    Coupe avec emplacement des conduits de cheminée. IVR72_20113303202NUCA Vue d'ensemble au milieu des vignes. IVR72_20113301449NUCA Façade ouest : détail des souches de cheminée sculptées. IVR72_20113301455NUCA
1