Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Paulin
    Église paroissiale Saint-Paulin Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - en village - Cadastre : 2013 B5 913
    Historique :
    exécutés au portail et le clocher est doté d'un beffroi par l'architecte Godet. En 1904, des réparations Dès 1790, les trois anciennes paroisses de Jau, Dignac et Loirac sont rassemblées pour ne former question, dès cette époque, de construire une église "centrale", parti largement défendu par les église est relancé par le cardinal Donnet. L'emplacement choisi se trouve à égale distance des trois Bordeaux qui l'avait acquis de MM. Dejeans et Pradel. Le conseil municipal propose la démolition des trois "centrale". Un plan est dressé par l'architecte François Pieau en 1840 mais ce projet n'est pas réalisé . L'archevêque conseille de "s'en tenir à une architecture grecque avec des arceaux en plein-cintre" et sollicite l'architecte pauillacais Escarraguel pour suivre le chantier. Le conseil de fabrique, dans sa délibération du le plan de la future église, le devis de la construction et la rédaction du cahier des charges. La des anciennes églises. Le curé obtient l'interdiction des églises de Jau et de Dignac, tandis que
    Référence documentaire :
    , architecte. Plan d'une église centrale, 10 mars 1840. Mandat de paiement à l'attention de François Pieau , architecte. Plan d'une église centrale, 10 mars 1840. AD Gironde. 2 O 1966. Eglise paroissiale. Réparations au clocher par l'architecte Godet, 1901 . Réparations au clocher, par l'architecte Godet, 1901.
    Description :
    , les jambes harpées, les encadrements des baies, les solins de murs et la flèche du clocher sont , menant au cimetière à l'est. Reprenant des éléments à l’antique, elle est traitée en bossage, scandée de . Puis, une corniche à modillons est ornée de merlons formant des créneaux décoratifs. La flèche voûtée en berceau avec doubleaux sculptés de caissons à fleurs. Elle est éclairée par des fenêtres hautes
    Auteur :
    [architecte] Pieau François [architecte] Godet Pierre [architecte] Nieudan Gustave [architecte] Escarraguel Guillaume
    Annexe :
    , il demande l’autorisation de distraire des 4000 francs qui ont été légués à la fabrique de Jau la intérêts des trois sections de la commune. En conséquence, il proteste contre cette acceptation et persiste centre des trois secteurs. Ce projet trouva de la résistance parmi les habitants de Jau et de Dignac des populations de Jau et de Dignac fit conserver les leurs. Depuis cette époque, l'existence simultanée de l'église centrale et des deux chapelles de Jau et de Dignac entretient entre ces populations une division fâcheuse, une irritation chaque jour croissantes. La plus grande partie des propriétaires division qui existe entre les habitants des trois sections serait bien plus tôt apaisée ; autrement elle pourra soumettre à l’approbation de l'autorité supérieure les plans et devis des travaux à exécuter
  • Château Pomys
    Château Pomys Saint-Estèphe - Pomys - isolé - Cadastre : 1825 E2 2448, 2449 2015 OE 3419, 3420, 3116, 3142
    Historique :
    l'inventaire après décès de Guy de Maniban, président de la Cour des Aydes, daté du 3 janvier 1689. Il avait acquis des biens à Saint-Estèphe en 1676, parmi lesquels peut-être Poumeys. Lors de l'inventaire après probablement à cette période qu'il engage d'importants travaux à Pomys. Les motifs sculptés des pavillons du n'est pas dotée à cette époque de lucarnes ; les deux pavillons carrés présentent des toitures galbées entouré de bosquets, des allées sont ménagées avec des ponts. Les augmentations et diminutions du cadastre francs) : Charles Martyns a donc sans doute opéré des modifications sur la demeure. En 1869, les domaines . D'après les éditions successives des ouvrages de Cocks et Féret, le domaine passe en 1889 à MM. Hostein
    Représentations :
    Au-dessus de la porte de la tour octogonale figurent des armoiries quasi identiques à celles
    Description :
    un jardin à l'est et sur une cour à l'ouest, délimitée par des bâtiments de dépendance (viticoles au lesquelles sont greffés des portiques, de plan rectangulaire à l'ouest, semi-circulaire à l'est, larges de trois travées. Le traitement des façades est similaire, composées de 7 travées, les travées aux appuis des fenêtres du premier étage règnent sur l'ensemble des façades. Les fenêtres de l'étage présentent des chambranles moulurés et sont surmontées de corniches. Une corniche à modillons souligne la elles portent l'initiale E de la famille Errazu. Le décor des portiques est également particulièrement sud abritait semble-t-il un puits : le décor des tables sculptées fait référence à cette thématique corniche à modillons couronne l'ensemble du pavillon ; la tour nord présente des tables cintrées ornées de ; les encadrements des jours percés sur trois niveaux (rectangulaires au rez-de-chaussée, ovales au
    Annexe :
    particulière (Château Pomys), non coté, Courrier à entête de l'Atelier de recherches et d'échanges Les Amis des 1988. Mention des factures concernant la construction du château réalisé par G. Escarraguel, architecte Documentation complémentaire AD Gironde, série E suppl. (inventaire) -1719-1730 : Registre des , seigneur de Livran, ancien président à la Cour des Aides, fils de feu Alphonse de Maniban et de feu Henriette de Larochefouceau (17 décembre 1721). -1768-1791 : Registre des sépultures de l'église de St -Estèphe, Registre des délibérations du conseil municipal, 1899 à 1922, Projet de création d'un hôpital Documentation conservée au château Pomys D’après des recherches menées par Madame Cabane (Les Amis des Archives de la Gironde, section généalogie), vers 1988 ( ?). Notes manuscrites : Collection à Pauillac ; Destournel aurait réalisé lui-même le plan du château ; Pomys vient des Maniban arrivé Marthe de Maniban, fille de Guy de Maniban président de la Cour des Aydes et Marie de Lavie ; la
    Illustration :
    Plan du Château Pomys et de ses bâtiments d'exploitation (...), 1886 : détail des logements Plan du Château Pomys et de ses bâtiments d'exploitation (...), 1886 : détail des bâtiments de la Plan du Château Pomys et de ses bâtiments d'exploitation (...), 1886 : détail des bâtiments de la Façade latérale sud : détail des lucarnes. IVR72_20163302893NUC2A Façade est, porche : détail des entrevous et des chapiteaux des colonnes. IVR72_20163302911NUC2A Tour nord : détail des armoiries sculptées de la porte. IVR72_20163302858NUC2A Tour nord : détail des parties hautes. IVR72_20163302859NUC2A Tour nord : détail des créneaux sculptés. IVR72_20163302860NUC2A Tour nord : détail des créneaux sculptés. IVR72_20163302864NUC2A
1