Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lycée Palissy
    Lycée Palissy Agen - 164 Boulevard de la Liberté - en ville - Cadastre : 2016 BD 300 ; 441 Parcelle n°300 pour l'emprise d'origine du lycée historique et n°441 pour le bloc scientifique rue Francis Carco.
    Historique :
    ville, à un kilomètre de la gare, alors en pleine campagne, sur un remblai le mettant à l'abri des , Sadi Carnot. Le projet de l'architecte de la ville, Alexandre Lhéritier, reprend les dispositions souhaitées par le Ministère de l'Instruction publique : la séparation des élèves dans des cours différentes en fonction de l'âge, une cour ouverte au sud pour bénéficier d'un maximum de lumière, des bâtiments en "simple épaisseur" permettant une double aération, des passages couverts afin de protéger les élèves des intempéries tout en les surveillant aisément et d'aérer les bâtiments au rez-de-chaussée, et des sciences au nord-ouest, la cour des cuisines et de l'économe au nord, subdivisée par des passages couverts à ossature métallique recouverts de zinc ondulé. Le plan d'implantation des bâtiments stipule dont il ne reste que le piédestal, érigé par l'Amicale des anciens élèves du collège et du lycée d'Agen l'entrée principale. Lors des deux guerres mondiales, le lycée est transformé en hôpital militaire. A
    Description :
    boulevard Pelletan et l'avenue Maurice Luxembourg. A cela s'ajoute une annexe des années 1970, construite chaufferie (ancienne cour des sciences) au nord-ouest, la cour de la cafétéria au nord et enfin au sud, la grande cour dotée des équipements sportifs. Les cours sont toujours dotées de passages couverts à des lucarnes. Seuls les corps de bâtiments nord et sud de la cour d'honneur sont en rez-de-chaussée creuses autour des autres cours. Pour ces constructions du XIXe siècle, les murs en élévations sont piédroits des ouvertures, et de pierres dures de Puy-L'Evêque (Lot) pour les cordons et les solins des rosées de Grisolles ou de Dieupentale (Tarn-et-Garonne). Le décor des façades est le suivant : les baies , par des bandes en briques. Premier et deuxième étage sont également séparés par un bandeau en briques . La corniche à modillons est décorée, entre les consoles, par des briques émaillées de couleurs chapelle, située au sud de la cour dotée des équipements sportifs, a été transformée en auditorium. Elle
    Auteur :
    [architecte communal] Lhéritier Alexandre [architecte] Pompey Jacques [architecte] Andrieux-Laclavetine Serge
    Illustration :
    Détails des chapiteaux et de la corniche intérieure de la chapelle, en 1889 IVR72_20164710052NUC4A Ancienne salle des fêtes IVR72_20164700011NUC1A Instruments scientifiques anciens dans une armoire du bloc des sciences IVR72_20164700013NUC2A Détail sur une partie d'une travée montrant le principe des appareils en briques et en pierre de taille utilisés par l'architecte. IVR72_20164710061NUC4A Détail sur la galerie vitrée autour des cours. IVR72_20164710063NUC4A Détail sur la galerie vitrée autour des cours. IVR72_20164710064NUC4A Passage sous la galerie vitrée autour des cours. IVR72_20164710069NUC4A Passage sous la galerie vitrée autour des cours. IVR72_20164710070NUC4A Passage sous la galerie vitrée autour des cours. IVR72_20164710071NUC4A
1