Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 23753 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Bayon-sur-Gironde
    Présentation de la commune de Bayon-sur-Gironde Bayon-sur-Gironde
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    portion de la ligne Saint-Ciers-sur-Gironde à Saint-André-de-Cubzac entre Blaye et Saint-André-de-Cubzac cadastre napoléonien (registres conservés à la mairie et registres conservés aux Archives départementales de la Gironde) ont permis de préciser quelques dates de construction au cours du 19e siècle. Entre préfet de la Gironde du 23 juin 2014). La commune bénéficie par ailleurs de zones d'intérêt écologique , floristique et faunistique (ZNIEFF) et Natura 2000 (estuaire de la Gironde). ailleurs réutilisé comme bénitier dans l'église : il proviendrait de la démolition des Piliers de Tutelle à Bordeaux en 1677. La plaque de chancel réutilisée comme devant-d'autel dans l'église est mentionnée en 1851 . Plusieurs seigneurs détenaient les terres : la famille Larroque d'Eyquem, les Fournel de Tayac ou encore les la commune produit 800 tonneaux de bon vin : le château Tayac détenu par la famille Marseau est le plants greffés. La présence de moulins à vent indique par ailleurs une production céréalière ; les
    Référence documentaire :
    chronique du fleuve par le Conservatoire de l'Estuaire de la Gironde, chronique mensuelle publiée dans COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse Plan cadastral napoléonien de Bayon-sur-Gironde, 1819-1820 Plan cadastral napoléonien de Bayon-sur Bayon-sur-Gironde - Plan local d'urbanisme - rapport de présentation, 2007-2012 SARL Métropolis ´initiative de Bourg-sur-Gironde, 1980. -Gironde, 1819-1820. AD Gironde. 2 O 603. Commune d'Ambès. Dossiers d'administration générale, 1812-1940 Commune d'Ambès AD Gironde, 2 O 775. Dossiers d'administration communale, Bayon-sur-Gironde. Biens communaux , édifices publics et travaux, 1826-1937 Dossiers d'administration communale, Bayon-sur-Gironde. Biens AD Gironde, 2 O 776. Dossiers d'administration communale, Bayon-sur-Gironde. Cimetière, concessions
    Description :
    La commune de Bayon-sur-Gironde se trouve sur les bords de l'estuaire, à la confluence entre la est formé des coteaux au nord-est de la route départementale 669 (reliant Bourg à Blaye), du plateau la corniche qui longe la Gironde et se poursuit au nord sur la commune de Gauriac est un des éléments Dordogne et la Garonne. Elle est encadrée au nord par la commune de Gauriac, au sud par Saint-Seurin-de -Bourg et à l'est par Comps et Samonac. Elle présente la particularité de compter dans ses limites avec le bourg et quelques hameaux, et des bords de l'estuaire, au pied de la falaise. La route dite de emblématiques de Bayon : l'habitat y est accolé à la falaise avec des jardins ménagés au-devant, de part et d'autre de la route, en bordure d'estuaire. Le point culminant de la commune au niveau des coteaux atteint 84 mètres, le sommet de la corniche se trouve à 54 mètres, tandis que le pied du coteau, en bord d'estuaire se trouve entre 4 et 9 mètres (selon le nivellement général de la France). Le bourg est situé sur
    Localisation :
    Bayon-sur-Gironde
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Bayon-sur-Gironde
    Annexe :
    -sur-Gironde. Registre de délibérations de la commune, 1790. Travaux à réaliser par le sieur Bouet Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la commune, 1790. Demandes de plusieurs citoyens pour . Lavoirs AD Gironde, 2 O 775. Extrait des minutes des actes administratifs de la commune de Bayon vicinal du Sol n° 20. AD Gironde, 2 O 775. Arrêté de la commune : Réglementation concernant le lavoir du est défendu de laver du linge ou quoi que ce soit dans le petit bassin de la fontaine. AD Gironde, SP curiale en bon estat" (24 février 1691) ; AM Bayon-sur-Gironde. Registre de délibérations de la commune Bayon-sur-Gironde. Registre de délibérations de la commune, 1790. Description du cadastre section par imposés de la commune, 1875/03/09. AD Gironde, 2 O 775. Rattachement à la commune d'Ambès d'une parcelle une grande table ; grenier de la chambre haute. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la appartements au-dessus. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la commune, 1790. Inspection des
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Extrait de la Carte des rivières de la Gironde et Dordogne, 1692. IVR72_20183301889NUC1A Extrait de l'Atlas du Département de la Gironde, publié en 1888. IVR72_20183301886NUC1A Extrait de la carte de la Garonne levée par Magin, 1752-1755. IVR72_20183301888NUC2A Détail de la Carte du cours de la Garonne, 1759. IVR72_20183301891NUC2A Extrait de la carte de l'embouchure de la Garonne, 1759. IVR72_20183301892NUC2A Extrait de la carte de Belleyme, levée entre 1762 et 1778. IVR72_20183301893NUC1A Extrait du Plan du cours de la Garonne, 1813. IVR72_20183301890NUC2A Extrait du plan cadastral, 1819, section B1 : détail de la route de la Reuille, en bordure Vue aérienne de la route de la Reuille sur les bords de l'estuaire (2e moitié 20e siècle Vue de l’estuaire depuis la corniche d'Eyquem. IVR72_20183301862NUC2A
  • Domaine de Pachan, actuellement siège de la Fédération départementale de chasse
    Domaine de Pachan, actuellement siège de la Fédération départementale de chasse Ludon-Médoc - Pachan - - isolé - Cadastre : 1843 B3 526 - 531 2013 B 421
    Copyrights :
    (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire
    Historique :
    " puis du maïs en monoculture lors de sa vente à la Fédération des chasseurs de la Gironde en 1999. En Dunoyer se voit accorder un bail pour l"'île, sable et gravier dans la Gironde", qui contient environ 10 journaux (3 hectares). Sur la carte de Claude Masse, levée en 1723, Pachan est un marais dit "l'île de la Maqueline", sans construction apparente. Au milieu du 18e siècle, la famille Pontet, propriétaire de Pontet submersions en hiver, au point "qu'une barque de la contenance de 15 tonneaux pouvoit floter partout". Sur la carte de Belleyme vers 1770, Pachan est indiqué sur la terre ferme, entouré de quelques vignes et bordé de la seconde moitié du 18e siècle. Le premier plan cadastral (vers 1810 ?) montre un grand corps de de la vigne et au maintien de la digue. Les parcelles de vigne sont, en surface, équivalentes à , à l'arrière, aux deux grands chais et à la réalisation des deux cuviers actuels, de type médocain (à étage). Ces bâtiments n'apparaissent pas sur le plan du domaine de la veuve Lawton, Georgina-Élisée
    Référence documentaire :
    issu d'un stage à la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, juillet 2008, archives de Carte particulière du 54e carré de la générale des côtes du Bas-Poitou, Pays d'Aunis, Saintonge et partie de la Basse-Guyenne, par Claude Masse, 1724. Plan cadastral napoléonien de Ludon, 5e feuille à part de la section B, levé vers 1810. Carte de Belleyme, planche n°20 Carte de Belleyme, planche n°20, levée entre 1762-1778. Plan cadastral napoléonien de Ludon levé en 1843. Registre des augmentations/diminutions de Ludon (1851-1891) Registre des augmentations/diminutions de Ludon-Médoc (1883-1896). p. 173 BRUTAILS Jean-Auguste. Mélanges, Bordeaux : Impr. de Gounouilhou, 1913. p. 103 COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit suspendu
    Description :
    de Ludon, entre la Maqueline au nord et la Jalle de Capet au sud. L'ensemble dépendant du siège de la le chargement de la vendange. Les aisseliers sculptés et chantournés supportent les pannes de la toiture débordante. Une galerie couverte à l'est s'étend sur toute la longueur de l'élévation et remploie Le domaine de Pachan est situé sur l'ancienne île du même nom, en bordure de Garonne dans les palus Fédération de chasse se compose : - de bâtiments d'accueil à l'ouest formant un L avec toitures débordantes ; - d'un bloc au nord du siège formé des anciennes écuries en rez-de-chaussée, avec baies en arc rez-de-chaussée d'une porte centrée et à l'étage d'une large porte haute en arc segmentaire permettant d'anciennes colonnettes en fonte. L'intérieur est occupé par une salle de conférence (vaisseau est) et par un circulaires en béton ; elle est ouverte au centre par un puits de lumière dégageant un espace pour l'escalier suspendu. Les bureaux, à l'étage, communiquent avec une partie des cuviers. Alentours, de vastes marais et
    Titre courant :
    Domaine de Pachan, actuellement siège de la Fédération départementale de chasse
    Annexe :
    , chez son grand père Armand Lalande (député de la Gironde), fut toujours attiré par cette région. Comme courtier en vins il allait dans les îles de la Gironde qui étaient alors couvertes de vignes, crise du Extrait de l'Histoire de la famille Lawton recueillie par le Conservatoire de l'Estuaire http phylloxéra oblige ; j'ai connu la fin de cette période quand nous allions ensemble à Patiras dans la famille ://estuairegironde.net/doc/docu/lawton-histoire-famille.pdf Par Daniel Lawton. Domaine Pachan et îles de l’estuaire Pour Fonsale, à l'île du Nord chez les Arsène-Henry et les Lesca. De plus nous avions une propriété à Ludon, le domaine de Pachan, devenu aujourd'hui le siège de le Fédération des Chasseurs, où nous avions des vignes de palus et un haras où est né un fameux pur sang prénommé Aigle Royal, vainqueur du Derby du Midi en ses propriétaires, la famille Fouret, qui dans les années 1930-1939 venaient nous chercher à Soussans au port de Fumadelle, pour des journées inoubliables dans ce merveilleux domaine que
    Illustration :
    Extrait de la carte de Belleyme, planche 20, vers 1770. IVR72_20153302684NUC1A Premier cuvier, détail de la charpente. IVR72_20153302665NUC2A Extrait du plan cadastral de 1843, section B3, parcelles 526-531. IVR72_20153302657NUC1A Plan du domaine de Pachan, vers 1900 (collection particulière). IVR72_20153302660NUC2A Plan du domaine de Pachan, détail des bâtiments, vers 1900 (collection particulière Anciens bâtiments de dépendance, état avant travaux, 2003. IVR72_20153302655NUC1A Cuviers, vue de 3/4. IVR72_20153302671NUC2A Premier cuvier, vue de l'observatoire. IVR72_20153302667NUC2A Zone de marais et d'étangs. IVR72_20153302666NUC2A
  • Les moulins de Bayon-sur-Gironde
    Les moulins de Bayon-sur-Gironde Bayon-sur-Gironde
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    hameau de Nodot. Sur l'Atlas de la Gironde publié en 1888, seuls 3 moulins sont encore attestés : celui Dans la documentation relative au château Eyquem, on trouve la mention du "moulin de la Ruilhe" en 1680. Trois moulins sont représentés sur la carte de Belleyme dans la 2e moitié du 18e siècle : - un moulin correspondant à l'actuel lieu-dit des Trois Moulins ou Moulins de la Roque ; l'un de ces moulins porte la date 1781 (?) - le moulin de Plisseau ou Déchamps - le moulin de l'île Cazeau Sur le plan est également celle à laquelle l'un des moulins de la Roque et le moulin de Nodot sont détruits. Les cadastral de 1819-1820, il faut ajouter deux autres moulins au lieu-dit des Trois Moulins et un moulin au de Plisseau et deux des trois moulins du lieu-dit éponyme. D'après les augmentations et diminutions du cadastre, le moulin à vent qui existait sur l'île de Cazeau est en ruine depuis 1870. Cette date
    Référence documentaire :
    ´initiative de Bourg-sur-Gironde, 1980. p. 54 BOYRIES Pierre, LATRY Guy. Hier dans le blayais, 1900-1920. Bourg-sur-Gironde : Syndicat d
    Description :
    d'ailes permettant d'activer les meules. Sur les 6 moulins à vent attestés dans les archives, seuls deux sont conservés à l'état de vestiges.
    Localisation :
    Bayon-sur-Gironde
    Titre courant :
    Les moulins de Bayon-sur-Gironde
    Annexe :
    -Gironde. Registre de délibérations de la commune, 1790. Séquestre du bien de Tayac, 7 germinal an 2 (27/03 /1794). Mention de Pierre Benassit meunier au moulin de la Reuille. AD Gironde, SP 1095. Procès verbal de 2 chemins ; opposition du sieur Landry meunier à cause de la proximité de son moulin. AD Gironde devant du Petit Tayac et à présent d'Eyquem (...) ; moulin de la Ruilhe, port de la Ruilhe. AM Bayon-sur de déclaration de Mme Blouin, 9 août 1847. Danger imminent de chute d'une partie de la roque sur une profondeur très considérable et environ 80 mètres de la côte si on continue à déblayer la base des rochers où maintenant sont trois chantiers de travaux ; l'éboulement produit par la chute présumée amènera par affaissement la ruine du Moulin du sieur Landict (ou Landry?) et des maisons qui l'entourent. AD Gironde, SP et Boutain, 25 janvier 1858. La propriété de M. Benassit a peu d'importance et est située à l'angle présidents trésoriers de France, généraux des finances de Guyenne, relevant du roi, 1680/10/12. Dame Anne
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Carte des rivières de la Gironde et Dordogne, 1692. IVR72_20183301889NUC1A Extrait de la carte du Cours de la Garonne, 1759. IVR72_20183301892NUC2A Extrait de la carte de Belleyme. IVR72_20183301893NUC1A Extrait du plan cadastral de 1820 : détail du moulin de Naudot. IVR72_20183301869NUC1A
  • Chenal du port et embarcadère sur la Gironde
    Chenal du port et embarcadère sur la Gironde Plassac - Port - en village - Cadastre : 1832 B1 280 2017 0A, 0B
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    ports sont indiqués à Plassac : l'un au nord, à l'embouchure d'un ruisseau affluent de la Gironde ". Construit plus au sud sur la Gironde, au lieu-dit "la Roubiscle", il correspond à l’emplacement de Sur la carte de Masse de 1724 et sur la carte de l’embouchure de la Garonne datant de 1759, deux , l'activité principale de ces ports est la pêche. Dans les années 1830, les ports de Plassac sont , terrassier installé à Saint-Genès-de-Blaye, sont terminés en juin 1832. A la fin des années 1830, le port financement de la construction d’un embarcadère pour "pouvoir embarquer et débarquer à toute heure de la marée l'estacade actuelle. L'arrêté préfectoral du 14 juin 1845 autorisant l'escale de bateaux à vapeurs de la Compagnie des bateaux à vapeur du bas de la rivière (Cie Dumeau), permet d'augmenter l'activité du port. Par , la cale du port de Plassac est presque exclusivement dédiée à la liaison avec l'île Verte. A la fin , l'autre au sud, sur le chenal du Brouillon. Avec le transit de marchandises et de denrées par cabotage
    Hydrographies :
    la Gironde
    Référence documentaire :
    Carte particulière du 54e carré de la générale des côtes du Bas-Poitou, Pays d'Aunis, Saintonge et partie de la Basse-Guyenne, par Claude Masse, 1724. Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, planche n°12, levés en 1767, publiée en AD Gironde, 2 O 2692. Délibération du conseil municipal relative à la réception des travaux du Travaux de réparations du chenal, du peyrat en charpente et de la cale, 1902-1936. p. 1-15 BARTHOU Jacques. « Plassac, village de marins sous la Révolution et l'Empire ». Les Cahiers Plan cadastral napoléonien de Plassac, 1832. Matrices cadastrales de Plassac, 1853-1883. Délibération du conseil municipal relative aux dépenses à prévoir pour la construction d'une écluse
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    bateaux. A l'extrémité amont du chenal, la pelle à coulisse permet de gérer les eaux et de chasser les Le port est aménagé dans l'embouchure du ruisseau Saint-Vincent, mettant à l’abri les bateaux. La d'accès. L´autre rive n’a pas d’aménagements particuliers hormis des pontons de bois pour amarrer les
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Blanquie Élie
    Titre courant :
    Chenal du port et embarcadère sur la Gironde
    Annexe :
    Dépouillement de la sous-série E dépôt 7371 - Archives départementales de la Gironde Devis qui ne peut être récuré dans la crainte d'ôter de la solidité au pont de la route départementale n°20 Les ports de la rive droite de la Gironde en 1900, d'après l'étude de Charles Lenthéric LENTHERIC Gironde, Bordeaux, le Médoc (p. 100-138) : [...] A partir de Bourg, sur la rive droite, ce sont Plassac Gironde. Sa citadelle, reconstruite par Vauban, a été la prison de la duchesse de Berry en 1832. Depuis jours, sans compter les petits steamers de plaisance qui font le service régulier de la Gironde. Son [1]. Note [1] : Perrin. "Les petits ports de la Gironde". Ports maritimes de la France, 1887. estimatif de construction d'une dalle en pierre pour la défuite de l'écluse du chenal de Plassac, 8 août trente trois centimètres de la défuite [...] en moellon, sable de Castets, pierre de La Roque septembre 1838 : "Aujourd'hui MM les marins de Plassac viennent de procéder à la levée de cet embarcadère
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Extrait de la carte du cours de la Garonne, 1759. IVR72_20123300966NUCA Plan du port lors de l'aménagement de la zone de stockage, 7 janvier 1876. IVR72_20123305147NUCA Carte postale du port, autour de 1900. IVR72_20123305111NUCA Carte postale : chenal, autour de 1900. IVR72_20173302222NUC1A Vue d'ensemble depuis la rive gauche. IVR72_20123390469NUC2A Vue d'ensemble depuis la rive gauche. IVR72_20123390468NUCA Vue d'ensemble depuis la pelle à coulisse. IVR72_20123300727NUCA Aménagements sud : chemin menant à l'estacade et à la cale. IVR72_20123305259NUCA
  • Les carrières de Bayon-sur-Gironde
    Les carrières de Bayon-sur-Gironde Bayon-sur-Gironde
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    des carrières de la Gironde. A la même époque, J.B. Saincric dépeint les difficiles conditions de L'exploitation de la pierre dans le secteur de la Roque de Thau semble remonter à l'Antiquité. Des moellons en calcaire tendre de Bourg ou de la Roque de Thau ont ainsi été utilisés pour la construction du Palais Gallien ou des Piliers de Tutelle à Bordeaux. Elle est également mentionnée sur les cartes de la 2e moitié du 18e siècle. Ainsi, Magin indique sur sa carte de la Garonne levée entre 1752 et 1755 la "Côte de Roque de Tau où l'on tire une grande quantité de pierres dont tout le déblay se jette à la rivière". Sur la carte du cours de la Garonne de 1755, il est indiqué que "Toute la côte depuis la Roque presque toute la pierre pour Bordeaux". A la fin du 18e siècle, les registres de délibération de la "conducteur des carrières" est chargé de contrôler leur état : Michel Viaud a cette charge à la fin du 18e du coteau ou par des puits. L'ensemble du sous-sol de la commune est ainsi creusé, y compris sous
    Référence documentaire :
    -sur-Gironde. Inventaire et localisation des désordres. Département de la Gironde, Bureau de Recherches de la Gironde, 1797. DEROUIN Jean-Paul. "La pierre de construction dans le département de la Gironde" DEROUIN Jean-Paul . "La pierre de construction dans le département de la Gironde". 126e congr. nat. soc. hist. scient MANES M. W. "Statistique des carrières du département de la Gironde", 1848 MANES M. W. "Statistique des carrières du département de la Gironde". Recueil des actes de l'Académie impériale des Sciences CAVIGNAC Jean. "Les comptes d'un marchand de pierre de Bayon (Gironde) 1737-1776". Société archéologique de Bordeaux CAVIGNAC Jean. "Les comptes d'un marchand de pierre de Bayon (Gironde) 1737-1776 SAINCRIC J. B. de. "Quelques mots sur l'exploitation des carrières de la Roque, communes de Bayon et Gauriac" SAINCRIC J. B. de. "Quelques mots sur l'exploitation des carrières de la Roque, communes
    Description :
    aujourd'hui condamnés. Les carrières de Bayon étaient situées principalement à la Reuille, à la Roque Pigeon et à la Roque Plisseau. Elles étaient profondes et les galeries s'étendaient jusqu'à l'église de la pierre de taille), et des carrières souterraines par "cavage à bouche", c'est-à-dire accessibles à malgré le danger des explosions et des projections. La pierre débitée était extraite par des voies de Seule une entrée de carrière sous le coteau d'Eyquem a été repérée ; les autres accès sont Bayon, au village des Trois Moulins et du Luc, au village de Rousset, à celui des Androns ; elles carrières à ciel ouvert, où la roche était débitée par "tombées" (pour le moellon) ou par "banquettes" (pour flanc de coteau ou bien par des puits creusés depuis le coteau, desservant un réseau de galeries. Des piliers étaient ménagés afin d'assurer la solidité des galeries. Plusieurs étages d'exploitation pouvaient se superposer. Le pic était utilisé pour débiter la pierre, la poudre pouvait également être employée
    Localisation :
    Bayon-sur-Gironde
    Titre courant :
    Les carrières de Bayon-sur-Gironde
    Annexe :
    moellon ouvertes ou à ouvrir dans le département de la Gironde Extrait du Bulletin des lois et ordonnances est contre à l'usage et coutume des lieux. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la même la vie des habitants de cet endroit en grand danger. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de -Gironde, Registre de délibérations de la commune, 1790. Rapport du sieur Viaud sur des infractions dans extraites à nouveau aux piliers des carrières. AC Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la commune /08/1802). AD Gironde, SP 1095. Lettre au préfet, concernant l'exploitation de la carrière l'éboulement du dit rocher. AD Gironde, SP 1095. Déclaration de Martin Grimard, concernant la continuation de habitations. AD Gironde, SP 1095. Lettre de l'ingénieur en chef des Mines au préfet, 15 novembre 1845. La carrière de la Pontonnière ou de Roquepion : pb de voie de roulage. AD Gironde, SP 1095. Lettre du maire distance à 40m. AD Gironde, SP 1095. Déclaration de Simon Roi, concernant la continuation de l'exploitation
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Extrait de la carte de la Garonne levée par Magin, 1752-1755. IVR72_20183301888NUC2A Extrait de la carte du Cours de la Garonne, 1759. IVR72_20183301892NUC2A
  • Village de Bayon-sur-Gironde
    Village de Bayon-sur-Gironde Bayon-sur-Gironde - - en village - Cadastre : 1819 B1 68 à 140 2015
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    raisons d'hygiène et de salubrité publique. La mairie-écoles est construite en 1880 par l'architecte J au nord est acquise par la commune et détruite afin d'agrandir la place de l'église. Quelques années plus tard, en 1900, on procède à l'amélioration de la voie reliant la mairie à l'église avec la plantation d'arbres et l'élargissement de la place devant la mairie. Le village situé sur le coteau s'est développé autour de l'église du prieuré dépendant successivement des abbayes de Bonlieu, Saint-Vincent de Bourg puis de l'ordre des Feuillants. Construite au 12e siècle, elle a été remaniée, restaurée et agrandie au cours du 19e siècle. Sur le plan cadastral de 1819 , quelques propriétés gravitent dans les environs de l'église. Le cimetière est encore situé autour de celle -ci. En 1847, le conseil municipal propose de le transférer à distance des habitations, pour des . Hosteing sur une parcelle au nord-ouest de l'église. En 1890-1893, une maison qui était contiguë à l'église
    Hydrographies :
    la Gironde la Dordogne
    Référence documentaire :
    COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse AD Gironde, 2 O 777. Dossiers d'administration communale, Bayon-sur-Gironde. Édifices publics et travaux, travaux divers, comptabilité, 1875-1940 Dossiers d'administration communale, Bayon-sur-Gironde
    Description :
    Le village de Bayon-sur-Gironde domine l'estuaire de la Gironde, sur le coteau planté de vignes. Le clocher de l'église surmonté d'une statue de la Vierge est repérable de loin. Celle-ci constitue le cœur du village, organisé autour de la rue reliant Notre-Dame à la mairie. Quelques habitations accompagnent ces deux pôles ; le bourg est toutefois peu développé en comparaison avec certains hameaux de la commune (Plisseau, les lieux-dits de la corniche girondine, etc.).
    Localisation :
    Bayon-sur-Gironde - - en village - Cadastre : 1819 B1 68 à 140 2015
    Titre courant :
    Village de Bayon-sur-Gironde
    Annexe :
    une grande table ; grenier de la chambre haute. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la appartements au-dessus. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la commune, 1790. Inspection des Gironde, 2 O 775. Lettre au préfet, 1833/03/01. Le prieuré de la commune de Bayon ayant été vendu en 1791 Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse d'histoire : Bordeaux Documentation complémentaire AD Gironde, 2 O 777. Agrandissement de la place de l'église, 1890-1893 partie à la place de l'église et partie aux vendeurs, et par retranchement aux dits vendeurs. AD Gironde Gironde, 2 O 777. Achat par la commune de la place de Millorit, 1913-1914. Pour le besoin des fêtes Documentation sur le prieuré de Bayon, dépendant du prieur de Bourg AD Gironde. E suppl 2455 – GG2 de Bayon, tant que ce bénéfice estoit uny à l'abbaye de Bourg" (24 février 1664. AM Bayon-sur-Gironde , Registre de délibérations de la commune, 1790. Délibération du directoire du district de Bourg, 1790/12/05
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Carte postale (collection particulière), fin 19e siècle : Place de la Mairie Route de la Mairie. IVR72_20183301753NUC2A édit. à la Reuille). IVR72_20183301898NUC2A
  • Présentation de l'opération estuaire de la Gironde
    Présentation de l'opération estuaire de la Gironde
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Gironde
    Titre courant :
    Présentation de l'opération estuaire de la Gironde
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde
    Texte libre :
    L'estuaire de la Gironde est un vaste territoire placé au cœur des politiques d’aménagement et de développement durable conduites par l'État, la Région et le Département de la Gironde. Zone sensible d'un point Gironde et la Région Aquitaine ont donc considéré comme prioritaire les actions de connaissance et de stratégique pour le développement économique de la région. Validé le 9 juillet 2001 avec la Région Poitou -Charentes et le Département de la Charente-Maritime, un C.I.A.D.T. interrégional et interdépartemental a mis réalisations de Vauban, dont le verrou de la Garonne (Blaye, Fort-Pâté et Fort-Médoc). Le Département de la le site de l'Inventaire du territoire picto-charentais de la Région Nouvelle-Aquitaine. de vue environnemental et riche sur le plan patrimonial, l'estuaire s'avère particulièrement en place des structures de gestion des programmes de développement (SMIDDEST : Syndicat Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire). L'intérêt porté à ce territoire se traduit également par l'importance du
    Illustration :
    Vue du phare de Cordouan à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde. IVR72_20133310888NUC4A Vue vers l'estuaire et le site de Bellevue à Plassac, sur la rive droite. IVR72_20123390396NUCA Vue de l'estuaire entre Cussac et Blaye vers la rive gauche, depuis le bateau La Ginette Vue depuis le phare de Patiras vers le nord. IVR72_20083301434NUCA Vue de l'estuaire près du port de Lamarque vers le nord-ouest. IVR72_20083301353NUC2A Vue d'un cannot de pêche sortant d'un "estey" près du port de Lamarque. IVR72_20083301357NUC2A Bateau de pêche sur l'estuaire, au large de Blaye. IVR72_20083301366NUCA Vue du front ouest de l'île de Patiras depuis l'estuaire. IVR72_20083301419NUCA
  • Édifice fortifié puis grange et étable, actuellement maison de la culture dite maison du patrimoine
    Édifice fortifié puis grange et étable, actuellement maison de la culture dite maison du patrimoine Saint-Amand-de-Coly - en village - Cadastre : 1818 B2 683, 684 1986 ZC 71
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Dordogne
    Historique :
    Cet édifice présente des vestiges datant probablement de la première moitié du 13e siècle : une jour en plein-cintre (à coussinets), autant de caractéristiques qui sont à rapprocher de la tour -maîtresse du château de La Salle, à Saint-Léon-sur-Vézère. Cette porte est peut-être à mettre en relation en maison de la culture et abrite l'accueil de la structure et une salle d'exposition au rez-de tour fortifiée de plan carré, aux murs épais en moyen appareil de pierre de taille, à contreforts plats (un seul subsiste à l'ouest) et percée au nord par une porte en arc brisé et au sud par une fente de avec le contrôle de l'accès au bourg ou à l'abbaye par le sud. A une époque indéterminée, le bâtiment a été agrandi vers le nord et transformé en grange-étable. Racheté par la municipalité, il a été aménagé
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Vézère
    Dénominations :
    maison de la culture
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    d'épaisseur en pierre de taille. Sur le gouttereau ouest, un contrefort marque la séparation entre l'édifice L'édifice médiéval présente un plan approximativement carré, bâti avec des murs de près d'un mètre brisé fait communiquer la pièce d'entrée avec la salle d'exposition. A l'est, un escalier récent permet l'accès à l'étage abritant la bibliothèque.
    Localisation :
    Saint-Amand-de-Coly - en village - Cadastre : 1818 B2 683, 684 1986 ZC 71
    Titre courant :
    Édifice fortifié puis grange et étable, actuellement maison de la culture dite maison du patrimoine
    Aires d'études :
    Vallée de la Vézère
    Illustration :
    Ebrasement intérieur de la baie médiévale. IVR72_20112401154NUC2A Extrait du plan cadastral de 1818, section B2. IVR72_20132402191NUC1A Porte d'accès à la salle d'exposition. IVR72_20112401155NUC2A
  • Dépendances de Château Palmer
    Dépendances de Château Palmer Cantenac - Issan - en village - Cadastre : 1826 F 1, 9, 23, 24, 25, 10, 2 2009 AB 4, 157, 140, 8, 2
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Sur le plan cadastral de 1826, au lieu-dit Issan La Palue, l´implantation des bâtiments est quasi dans les années 1860. La maison à étage carré et façade en pierre de taille donnant sur la rue -identique. L'aile du château en retour d'équerre, le chai et certaines maisons de vignerons datent 21e siècles pour moderniser le domaine, bouleversant profondément la disposition et l'organisation des bâtiments. Dès la 2e moitié du 19e siècle, des constructions sont attestées : selon les matrices cadastrales, de nouvelles maisons, une cuisine des vendanges, un atelier et un bâtiment rural sont édifiés (parcelle 25) est remaniée en 1875. Entre 1995 et 2013, de nouveaux bâtiments ont été construits par l
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Gironde, 3 P 091 : Plan cadastral, 1826. Archives départementales de la Gironde, 3 P 209 1/9 : Matrices cadastrales, 1854-1889.
    Canton :
    Castelnau-de-Médoc
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    en retour d'équerre au sud-est de la demeure présente un corps de bâtiment dont l´élévation à l´est moellons, couvert d'un toit en pavillon brisé en ardoise : la façade sud est composée de 2 travées, les de taille rythment la façade horizontalement. L'accès à ce pavillon s'effectue sur la façade ouest par une porte dotée d'une marquise. Le chai se situe à l´est de la cour : c´est un long vaisseau l'ancien cuvier comme l'atteste la présence de baies de décharge sur le mur gouttereau sud. L'actuel cuvier , composé de deux vaisseaux, est disposé perpendiculairement au sud-est du chai. A l'ouest de la cour, des bâtiments disposés en L abritaient des maisons de vignerons. La maison à étage au sud présente une façade logements en rez-de-chaussée disposés parallèlement complètent cet ensemble au nord-est. Au sud-est de la la cour, les bureaux, la salle de réception et la salle de dégustation sont installés dans un réalisés notamment pour la réception de la vendange à l'est du site.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Dépendances de Château Palmer
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive gauche)
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral de 1826. IVR72_20103301325NUCA Bâtiment de dépendance abritant chai et cuvier de second vin. IVR72_20103301428NUCA Logements d'ouvriers et bâtiment de dépendance. IVR72_20103301427NUCA
  • Établissement de bienfaisance dit Société de Saint-Vincent, actuellement salle des fêtes
    Établissement de bienfaisance dit Société de Saint-Vincent, actuellement salle des fêtes Cantenac - Cantenac - 4 route de Jean Faure - en village - Cadastre : 1826 B 53 2009 B 174
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    accueillir ses bureaux en 1870. En 1948, les représentants de la Société de Secours Mutuels de Saint-Vincent et du patronage Démocratique de la jeunesse vendent le bâtiment à la municipalité qui le transforme D´après les matrices cadastrales, la Société d´Assurance Mutuelle fait construire un bâtiment pour
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Gironde, 3 P 091 : Plan cadastral, 1826. Archives départementales de la Gironde, 3 P 209 1/9 : Matrices cadastrales, 1854-1889. Archives communales Cantenac, Registre des délibérations de 1929-1979 : Achat du bâtiment, 1948. Archives communales Cantenac, Registre des délibérations de 1929-1979 : Travaux, 1948. Archives communales Cantenac, Registre des délibérations de 1929-1979 : Budget, 1951.
    Canton :
    Castelnau-de-Médoc
    Dénominations :
    établissement de bienfaisance
    Représentations :
    Les pilastres sont ornés de chapiteaux stylisés à motifs géométriques. Les acrotères sont ornés de
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Situé au sud du bourg, de l'autre côté de la voie ferrée, le bâtiment en rez-de-chaussée présente élévations latérales ouvertes de trois fenêtres et d'une porte en arc segmentaire. La façade postérieure est : SOCIETE / DE SAINT VINCENT. Il est amorti par des acrotères lancéolés. Des pilastres rythment les percée d´une fenêtre et de quatre petites baies.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Cantenac - Cantenac - 4 route de Jean Faure - en village - Cadastre : 1826 B 53 2009 B 174
    Titre courant :
    Établissement de bienfaisance dit Société de Saint-Vincent, actuellement salle des fêtes
    Appellations :
    Société de Saint-Vincent
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive gauche)
  • Présentation de la commune de Talais
    Présentation de la commune de Talais Talais
    Référence documentaire :
    départementales de la Gironde, 2 Fi 852]. Paroisse de Talais. Carte. Tènement de la Jaugue. Papier, plume, lavis, s.n., 18e siècle [Archives
    Dossier :
    Extrait du plan de la paroisse de Talais, 2ème moitié du 18e siècle : Tènement de la Jauge . Présentation de la commune de Talais
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Présentation de la commune de Talais
    Présentation de la commune de Talais Talais
    Référence documentaire :
    départementales de la Gironde, 2 Fi 851]. Paroisse de Talais. Carte. Tènement de la Lambec. Papier, plume, lavis, s.n., 18e siècle [Archives
    Dossier :
    Extrait du plan de la paroisse de Talais, 2ème moitié du 18e siècle : tènement de Lambec . Présentation de la commune de Talais
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Présentation de la commune de Talais
    Présentation de la commune de Talais Talais
    Référence documentaire :
    départementales de la Gironde, 2 Fi 852]. Paroisse de Talais. Carte. Tènement au bourg. Papier, plume, lavis, s.n., 18e siècle [Archives
    Dossier :
    Tènement au bourg, 2e moitié du 18e siècle. Présentation de la commune de Talais
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Château Le Prieuré
    Château Le Prieuré Saint-Genès-de-Blaye - Prieuré (le) - isolé - Cadastre : 1832 C 409 2013 OC 583-584, 589, 846, 1101-1102
    Dossier :
    Détail du plan cadastral de 1832, avec la figuration de l'ancienne croix. Croix monumentale Extrait du plan cadastral de 1832 : détail sur les bâtiments constituant les dépendances actuelles
    sujets :
    croix de cimetière
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Les moulins de Cussac-Fort-Médoc
    Les moulins de Cussac-Fort-Médoc Cussac-Fort-Médoc
    Référence documentaire :
    Atlas départemental de la Gironde, 1888. Carte imprimée, 1888.
    Dossier :
    Extrait de l'Atlas départemental de la Gironde : carte de 1888. Présentation de la commune de Atlas départemental, 1888. Les moulins de Cussac-Fort-Médoc
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Les maisons et les fermes de Bayon-sur-Gironde
    Les maisons et les fermes de Bayon-sur-Gironde Bayon-sur-Gironde
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    arcs segmentaires de fenêtres formant ressaut dans la corniche moulurée pourraient correspondre à une une phase de reconstruction importante dans les années 1840. La seconde moitié du 19e siècle a extraites des carrières de la commune, ou des carrières des communes voisines de Gauriac et de Bourg. Certains éléments de construction datant de l'Ancien Régime sont conservés, à l'état de vestiges ou de ruines. D'anciennes cheminées ont ainsi été recensés dans des bâtiments détruits. Une maison également été particulièrement dynamique en matière de construction, avec l'utilisation des pierres
    Description :
    113 maisons, dont 17 étudiées et 96 repérées. Une ferme, dépendant du domaine de La Croix Millorit . Les maisons sont construites majoritairement en pierre de taille (92), parfois en moellon (31). La typologies : des alignements de logis avec dépendances disposés souvent perpendiculairement à la voie et plupart sont à étage (79 ont un étage, 3 maisons sont dotées de 2 étages). Les maisons en rez-de-chaussée sont au nombre de 45. Dans 14 cas, on trouve également un comble à surcroît. On distingue plusieurs donnant sur une cour ; ils peuvent aussi être disposés en alignement, sur rue ; la petite unité d'habitation en rez-de-chaussée ; des maisons à étage et façade à travées avec bandeaux et corniches moulurés . Plusieurs unités d'habitation peuvent être construites en alignement, sous un même volume de toiture . Quelques maisons se distinguent par leur fonction : maison de meunier (à proximité du moulin ou avec un four à pain), maison de vigneron (avec un chai), maison abritant un commerce (poste), maison de maître
    Localisation :
    Bayon-sur-Gironde
    Titre courant :
    Les maisons et les fermes de Bayon-sur-Gironde
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Détail de la date portée : 1786 (16 chemin des Roques). IVR72_20183301650NUC2A Alignement de logis (54 à 62 route de la Reuille). IVR72_20183301425NUC2A Maison avec arcs segmentaires des fenêtres formant ressaut dans la corniche moulurée (chemin de Maison en rez-de-chaussée (14 route de la Mairie). IVR72_20183301755NUC2A Maison en rez-de-chaussée (22 route de la Reuille). IVR72_20183301382NUC2A Maison en rez-de-chaussée (64 route de la Reuille). IVR72_20183301435NUC2A Maison dont la porte est ornée d'une ancre de marin (12 route de la Reuille Porte ornée d'une ancre de marin (12 route de la Reuille). IVR72_20183301350NUC2A Maison avec comble à surcroît (112 route de la Reuille). IVR72_20183301820NUC2A Alignement de logis (La Croix Millorit). IVR72_20183301718NUC2A
  • Les chais et cuviers de Bayon sur Gironde
    Les chais et cuviers de Bayon sur Gironde Bayon-sur-Gironde
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    . Quelques dates ont été relevées : 1893, 1904, 1908, 1934. Cette période correspond au renouveau de la Parmi les chais et cuviers repérés, la plupart datent du 19e siècle et du début du 20e siècle viticulture après la crise phylloxérique. Les équipements ont également été modernisés dans la seconde moitié du 20e siècle avec l'installation notamment de cuves en béton.
    Description :
    bâtiment, notamment lorsqu'il s'agit de petites propriétés viticoles, voire agricoles. De la même façon, la ouvertures (souvent limitées à une baie de décharge ou à quelques jours) qui indiquent alors la présence d'un chai ou d'un cuvier. Un cuvier a été sélectionné pour son intérêt architectural, celui du domaine de la plan à deux niveaux. Les équipements des grandes propriétés viticoles de la commune se distinguent par de cuves en béton. De plus petites structures sont encore parfois conservées, notamment à la Petite Croix Millorit : il s'agit d'un cuvier de type médocain. Le cuvier du château Tayac adopte également ce Roque, où l'on trouve à l'arrière de l'habitation les vestiges d'une maie et divers ustensiles nécessaires à la vinification. 49 chais ont été repérés, dépendances d'une habitation ou d'un château. 21
    Localisation :
    Bayon-sur-Gironde
    Titre courant :
    Les chais et cuviers de Bayon sur Gironde
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Château Tayac, cuvier : détail de la marque du fabricant des cuves en ciment Détail de la table sculptée sur le pignon des chais (Talbot, R.D. 669). IVR72_20183301728NUC2A Cuvier du domaine de la Vieille Voie. IVR72_20183301611NUC2A Cuvier en appentis à l'arrière de la maison (chemin Moulin Dechamps). IVR72_20183301536NUC2A Cuvier médocain à la Croix Millorit. IVR72_20183301073NUC2A Chais et cuvier de Château Eyquem. IVR72_20183301084NUC2A Cuvier de Château Eyquem : vue intérieure. IVR72_20183301082NUC2A Chais et cuvier de Château Falfas : pignons sud. IVR72_20183301164NUC2A Cuvier de Château Falfas : vue intérieure. IVR72_20183301146NUC2A Chais et cuvier de Château Tayac. IVR72_20183301218NUC2A
  • Les demeures et châteaux de Bayon-sur-Gironde
    Les demeures et châteaux de Bayon-sur-Gironde Bayon-sur-Gironde
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Le château Falfas constitue certainement l'édifice civil le plus ancien sur la commune de Bayon . D'autres châteaux, comme Blissa ou la demeure de Tanesse, sont des demeures reconstruites au 19e siècle. La plus démonstrative avec ses toitures d'ardoise. Enfin, les maisons du Breuil ou de Côtes de Bellevue commandent un domaine viticole et ont pris à ce titre le nom de "château". Il s'agit de maisons en pierre de taille reconstruites au cours du 19e siècle. La demeure des Ormeaux, construite à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, se distingue par sa position dominant l'estuaire et par le décor de verrières
    Description :
    Les châteaux de la commune présentent des architectures variées : le château de Falfas est composé sculpté de la porte et des modillons des fenêtres est un témoignage rare de l'architecture des manoirs du la confluence. Quant aux demeures du Breuil, de Tanesse, de Blissa ou des Côtes de Bellevue, il d'un corps de logis rectangulaire sur lequel viennent se greffer deux pavillons carrés. Le décor d'angle à bossage plat des ailes) mais a été largement remanié suite aux dégâts causés par la Seconde Tayac domine l'estuaire : ses volumes, son décor et ses hautes toitures d'ardoise marquent le paysage de s'agit de maisons à plan rectangulaire, à façades régulières à travées, avec bandeaux, corniches et encadrements de baies moulurés. Ces châteaux avaient tous une vocation viticole et sont donc accompagnés de bâtiments de dépendances (chais, cuviers et parties agricoles). 9 édifices repérés et étudiés.
    Localisation :
    Bayon-sur-Gironde
    Titre courant :
    Les demeures et châteaux de Bayon-sur-Gironde
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Château Blissa : illustration extraite de l'ouvrage de Cocks et Féret, 1868. IVR72_20183301965NUC1A Demeure de Tanesse. IVR72_20183301165NUC2A Château Côtes de Bellevue, ancien domaine Clos de Cot. IVR72_20183301022NUC2A
  • Présentation de la commune d'Arcins
    Présentation de la commune d'Arcins Arcins
    Référence documentaire :
    Atlas du Département de la Gironde, 22 planches, 67,5 x 93 cm à l'échelle de 1/40 000, 1888.
    Dossier :
    Extrait de planches de l'Atlas Départemental de la Gironde, 1888. Présentation de la commune
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Gironde
  • Les moulins de la commune de Villeneuve
    Les moulins de la commune de Villeneuve Villeneuve
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Gironde
    Historique :
    Un moulin à vent est indiqué sur une carte de 1759, localisé au nord du château de Barbe. La carte ´Escalette. Un seul moulin à eau est figuré sur le plan cadastral, sur le ruisseau de Grenet aux abords de la Roque-de-Thau, mais il dépend de la commune voisine de Gauriac. Il ne subsiste aujourd'hui que les de Belleyme du 3e quart du 18e siècle mentionne les moulins à vent de Mendoce et de Bidou. Sur le plan cadastral de 1819, sont indiqués cinq moulins : ceux de Mendoce, de Bidou, de Barbe accompagné d moulins de Mendoce, de Piémont (non vu) et celui de Bidou, reconstruit en 1881.
    Référence documentaire :
    Carte de Belleyme. Par Belleyme Pierre, 1723-1724 [Archives départementales de la Gironde, 2 Fi Carte du cours de la Garonne. Par Desmarais, 1759 [Archives nationales, F 14]. [Service historique de la Défense, Vincennes]. Carte des environs de Blaye, isle vis-à-vis et du fort de Medoc. Par [s.n.], 1751, pièce 31/1 Plan cadastral dit napoléonien, 1819, [AD Gironde, 3P 551].
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    sud-ouest de la commune, tandis que le moulin de Mendoce est situé au nord-est. Ils sont bâtis en moellons enduits, les ouvertures sont encadrées de pierre de taille et on note la présence de jambes Les deux moulins-tours sont localisés en hauteur, sur des coteaux. Le moulin de Bidou est situé au
    Titre courant :
    Les moulins de la commune de Villeneuve
    Aires d'études :
    Estuaire de la Gironde (rive droite)
    Illustration :
    Extrait de la carte de Belleyme, 18e siècle : indications de moulins à vent de Mendoce et de Bidou Extrait d'une carte de 1751 : indication d'un moulin. IVR72_20123301262NUCA Indication d'un moulin à vent sur une carte de 1759. IVR72_20123301260NUCA Extrait du cadastre de 1819 : indication du Moulin de Mendoce (parcelle 483). IVR72_20123301069NUCA Extrait du cadastre de 1819 : indication du moulin de Bidou (parcelle 612). IVR72_20123301060NUCA Extrait du cadastre de 1819 : indication du Moulin de Barbe (parcelle 374). IVR72_20123301079NUCA Extrait du cadastre de 1819 : indication d'un moulin (parcelle 756). IVR72_20123301064NUCA Moulin de Mendoce. IVR72_20123301086NUCA