Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 101 à 113 sur 113 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Préchacq-les-Bains - L'Église - en écart
    Historique :
    donc datable de la fin du XIIe ou du XIIIe siècle. La période médiévale n'a laissé aucune autre trace dans l'église, fait explicable dans la mesure celle-ci aurait subi une dévastation complète et un , datent un chandelier pascal en bois doré et surtout le maître-autel, ou du moins son tabernacle au riche verrières figurées par le Bayonnais G.-P. Dagrand. Les décennies suivantes ajoutent à cet ensemble plusieurs
    Annexe :
    = 190. Bénitier [vaisseau principal, à l'ouest] (ill. 201340019652NUC2A) 2e moitié 19e s. Pierre pupitre, en mauvais état, est déposé à la tribune. Clôture de chœur (ou de sanctuaire) [chœur, collatéral
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges Saint-Geours-d'Auribat - en village
    Historique :
    de sacristie du début du XIXe siècle. La totalité du mobilier et du décor porté a été acquis ou exécuté pour le nouvel édifice, l'année même ou peu de temps après son achèvement : maître-autel et autels décoratives par le Bayonnais G.-P. Dagrand, etc. Les deux cloches sont fondues respectivement par Louis-Rémy Delestan en 1877 et par son frère Gustave en 1893. Plusieurs statues de série (dont une Jeanne d'Arc
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique (1839-1884) : Pierre Vanoosterom et Jeanne Fillon Labat (1839-1846
    Annexe :
    . Chêne et pin ou sapin. Meuble à deux corps : commode-chasublier à partie centrale saillante avec deux ). Armoire de sacristie [sacristie] (ill. 20134002903NUC1A) Limite 19e s.-20e s. pin ou sapin teinté faux et rivés ou soudés. h = 205 (avec la hampe). Croix de procession (n° 2) [sacristie] Limite 19e s extrémités des bras) fondus et rivés ou soudés. Décor : rinceaux romans sur le nœud et sur les bras de la tige, utilisable comme telle ou comme support d'un bouquet de lumière à quatre branches (trois importante de rectification ».) - « Fabrique de St Geours d’Auribat 1856 / Liste des maisons ou ménages qui 1855), d’où il en est résulté un déficit de 134 fr. 35 c., tandis que ce déficit n’est en réalité que . 1. La pierre sacrée du maître-autel sera renouvelée, ainsi que celle de l’autel de la Vierge , Toulouse, orfèvrerie sacrée et bronzes » (2 octobre 1882).Mandat de 411,75 francs à l’abbé Pierre Mauriac sont sortis des ateliers du jeune M. Dagrand, de Bayonne, et sont du plus bel effet. Enfin, M. Auguste
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Heugas - en village
    Historique :
    , tardivement remaniée et surdécorée, et peut-être les fonts baptismaux en pierre, difficilement datables. Le temple de la Raison. En 1811, peu avant sa mort, Pierre Ramonbordes, ancien planteur à Saint-Domingue pose de verrières figurées par le Bordelais G.-P. Dagrant (1873 et 1877). Cet ensemble ne connaîtra
    Annexe :
    , peintre de Bordeaux très estimé», et offerte par Eulalie Ramonbordes (1811- ?), fille de Pierre mêmes moulures en arbalète.] Ensemble de 2 dalles funéraires (fragments) [nef] 19e s. ( ?). Pierre . Pierre. Piédestal cubique appareillé, à base et corniche mouluré, portant une colonne cylindrique sommée ] 19e s. (?). Pierre. Bénitier d’applique, à vasque circulaire à demi encastrée dans le mur. la = 27 teintés. Avec ou sans accotoirs. Ensemble de 2 prie-Dieu [collatéral sud] 19e s. Bois. Accotoir soutenu . 20114001292NUC4A) 19e s. ou 20e s. Cuivre étamé. Récipient circulaire d’élévation oblique, couvercle emboîtant à la Vierge] 2e moitié 19e s. Laiton ou cuivre doré. Base circulaire, tige en gaine, binet en vase F.D. Monna). Immaculée Conception (collatéral sud ; h = 52). Tableau : Christ de douleur ou Ecce Homo [nef, 3e pilier sud, face ouest] 2e moitié 20e s. P.-C. MICIFOL ou MICILOL ( ?). Huile sur toile marouflée sur bois, bois mouluré (cadre). h = 44 ; la = 49 (avec le cadre). Signature : F.C. MICIFOL (ou
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Saubusse - en village
    Historique :
    seigneurs de Bellepeyre. Cette destination funéraire explique la présence d'une statue en pierre de saint . Dagrant (verrières de l'Assomption et du Martyre de saint Eugène, offertes par Marie et Eugène Fialon en
    Annexe :
    Bordeaux, venu à Saubusse il est mort avant l’année 1880 », selon la monographie du curé Brun (1887 ). Supprimée dans les années 1970 ou 1980. Ensemble d’ornements. Aux couleurs liturgiques. Détruits en 1977 .-20e s. Pierre appareillée (socle), fonte de fer (croix). Christ en ronde bosse (fonte) ; croix à bras mural, encastré. Bénitier [nef, au sud-ouest] 16e s. ( ?). Pierre. Bénitier mural ; vasque circulaire chandeliers, croix d’autel) ou des évangélistes Jean, Luc et Matthieu avec leurs symboles (2e paire) sur les à Saubusse il est mort avant l’année 1880. » - Inscriptions des deux cloches. Grande cloche , Larroquette Pierre, Lavielle Bernard ». - « Une pierre tombale dans l’église portant l’inscription : ROBEQS
  • Le mobilier de l'hôpital thermal (hôpital Saint-Eutrope)
    Le mobilier de l'hôpital thermal (hôpital Saint-Eutrope) Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Historique :
    de tout hôpital, est mentionnée la présence de 87 pots à pharmacie (dont 54 "de fayance", grands ou déposés en divers lieux (hôpital général, centre Lanot), parmi lesquels une série de fauteuils de sacristie ?) ou les serruriers Cazaubon (clôture de chœur) et Guillaume Latapy (portes Dacquois F.-D. Delestan en 1855, verrières par le Bordelais G.-P. Dagrant en 1893).
    Référence documentaire :
    COSTE Pierre. Une victime de la Révolution, Sœur Marguerite Rutan, Fille de la Charité. 1904 ; rééd
    Annexe :
    thermal ou déposés en d'autres sites des hôpitaux de Dax : l'Hôpital général ou Centre Hospitalier de Dax l'agenouilloir en velours rouge (1er prie-Dieu) ou en tapisserie au crochet polychrome (2e prie-Dieu). h = 90 ou 19e s. (?). Bois feuillu. Pieds tournés en balustre, ceinture droite. h = 74 ; la = 84. Table (n " béarnais ou landais. Deux battants cintrés en anse de panier ; traverse inférieure chantournée, pieds (en 1992)] 1ère moitié 19e s. Bois feuillu. Meuble de style "Louis XV" béarnais ou landais. Deux ", "Cévadille", etc.). État : trois des pots ont leur couvercle perdu ou brisé. _______________________________________________________________________
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent de Boulin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent de Boulin Montsoué - Boulin - en écart
    Historique :
    verrier toulousain L.-V. Gesta (1871), du Bayonnais G.-P. Dagrand (1872) et d'un ou deux autres verriers
    Référence documentaire :
    Archives de l'église de Boulin (deux pièces détachées, 1876, 1884) : testament de Pierre-François
    Annexe :
    . / Le 29 7bre. Payé à Mr Fortuné, peintre, pour les 4 vitraux St Laurent, St Jean-Bapt[iste], St Pierre quart 20e s. Fausse pierre. Pied cylindrique, cuve circulaire à godrons. [Reproduit un modèle du 18e s chandeliers d'autel (n° 1) [collatéral nord, autel de saint Jean-Baptiste] 4e quart 19e s. Bronze ou régule = 30 (sans la broche). Paire de chandeliers d'autel (n° 2) [sacristie] 4e quart 19e s. Bronze ou [...] M. le Président a déposé sur le bureau deux plans de tour ou clocher, remis sur une même feuille et
  • Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame
    Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame Aurice - en village
    Historique :
    ou du XVe siècle, un Christ en croix et une Vierge à l'Enfant proche de l'effigie plus connue de figurée, est installée par le verrier bayonnais puis bordelais G.-P. Dagrant en 1872 et 1878. Les trois
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique (1862-1905) : Pierre Tay (1862), Jeanne Lesperon (1876), Jeanne Dupeyron
    Annexe :
    tabernacle, un cœur sacré (autel nord) ou un lys (autel sud) ; sur le gradin, des rinceaux. Autel : h = 96 garnitures, qui devaient en compter chacune quatre ou six. Croix d'autel [sacristie] 2e moitié 19e s. Bronze
  • Le mobilier de l'église paroissiale de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
    Le mobilier de l'église paroissiale de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie Sort-en-Chalosse - en village
    Historique :
    , possédait un tombeau en pierre, un degré et un tabernacle en bois surmonté d'une "belle statue de la Vierge tabernacle de l'autel de la Vierge, sans doute exécutés par un atelier dacquois à la fin du XVIIe ou du tout le Bayonnais G.-P. Dagrand, les Bordelais Marcel Feur et Léon Delmas garnissent respectivement en
    Annexe :
    ) Limite 19e s.-20e s. Chêne et pin (ou sapin) teinté faux bois. Plan trapézoïdal ; trois loges, celle du ou mentions peintes sur l'accotoir. Paire de chaises prie-Dieu [collatéral nord] (ill recouvert de paille (1er prie-Dieu) ou de cuir noir cloué (2e prie-Dieu). Meuble de sacristie (commode ove, palmette Louis XIV et acanthes) aux extrémités des bras : dorés, fondus et rivés ou soudés. h (parchemin déroulé) et fleurons en forme de lyre aux extrémités des bras fondus et rivés ou soudés. h = 242 (janvier 1890) : "autel en pierre, degré en bois et tabernacle aussi, statue de St Joseph (mise en place en Olivier Epivent ; maire Mr Chs Sme Per Lasserre ; curé : Mr Brd Darribère ; parrain Mr Pierre Godefroi (autrefois de saint Laurent), de 4m sur 4m40, possède un autel en pierre, avec degré et tabernacle en bois Notre-Dame), de 4m sur 5m, possède un autel en pierre, avec degré et tabernacle en bois, une statue de
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine et du cimetière
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Madeleine et du cimetière Clermont - en village
    Historique :
    murs de l'église reconstruite après 1865. Ont disparu en revanche l'autel de saint Pierre et son et des verriers sollicités (dont le Bordelais G.-P. Dagrant en 1883 et le Toulousain L. Saint-Blancat
    Annexe :
    . Décor à la molette : feuilles d'eau ou rais-de-cœur. h = 8,8. Croix d’autel [sacristie] 2e moitié 19e s à fond vert ou beige, avec monogramme IHS et croix grecques fleurdelisées. Ensemble de 11 ornements Christ de douleur ou Ecce Homo, couronné d'épines, un roseau à la main ; la Vierge de douleur tenant la
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Barthélemy
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Barthélemy Saint-Pandelon - en village
    Historique :
    , le renouvellement ou la restauration du retable et de son tableau. Dès octobre 1842, le plâtrier bordelais : la vitrerie à G.-P. Dagrant, les peintures murales (particulièrement riches dans la chapelle de
    Annexe :
    seront redorés. / Art. 2° Le retable et le tableau du maître-autel seront aussi changés ou tout au moins de vermeil m’appartient [au curé Daverat] », « un ostensoir idem doré ou vermeil avec boîte bois », « une custode ou St ciboire vermeil avec étui [...] ». Doc. 08. 1855 (7 mai) : « Inventaire du mobilier presbytère sont à peu près terminés, l’église est déjà entourée de son socle, les contreforts en pierre de , c’est l’autel les évêques de Dax disaient la messe [...] ». Le clocher renferme deux cloches : A au verrier bordelais G.-P. Dagrant du vitrail de la chapelle de la Vierge (Sainte Anne, patronne de Liste des œuvres non étudiées. Autel (maître-autel) [chœur] 20e s. Pierre reconstituée. Table l’ouest] (ill. 20114001686NUC2A) 19e s. Pierre (calcaire et granite ?). Bénitier de milieu ; vasque ovale manuscrits : « saint Matthieu », « saint Pierre », « saint Barthélemy », « saint Marc », « saint Jean autel est venu du château, c’est l’autel les évêques de Dax disaient la messe ». Le château des
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Rivière-Saas-et-Gourby - en village
    Historique :
    l'a précédée, à l'exception d'un bénitier en pierre d'une datation incertaine (XVIIe siècle ?) et , exécute des peintures ornementales en 1865. Des familles de paroissiens, comme les Païs ou les Darricau
    Annexe :
    de Gayrosse (née en 1800), fille de Jean-Julien Van Duffen ou Vanduffen et de Saubade Mauboussin.] ______________________________________________________________________ clôture] (ill. 20114001746NUC2A et 20114001747NUC2A) 1890. Pierre, fonte de fer. Croix ajourée en fonte ».] Bénitier [porche] (ill. 20114001730NUC2A) 3e quart 19e s. Pierre. Bénitier de milieu ; vasque semi-ovoïde à la basilique de Lourdes ». Elle a été bâtie en 1863 en pierre de Bidache et en pierre de taille 1807 - ou plutôt, étant donné l'écart de dates, d'un parent plus jeune (son fils ?).] - 1862 (31 . Réparation des verrières par la maison Dagrant, 7, cours de la Marne à Bordeaux. _______________________________________________________________________
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Catherine
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte-Catherine Montaut - en village
    Référence documentaire :
    Registre "Confrérie de St Pierre établie à Brocas en l’année mil-six cents nonante neuf par ), Jean Man (1861-1863), Pierre Lalande (1868-1871), Jeanne Fanny de Loubès (1872-1874), Jeanne Ferminie
    Annexe :
    frange - 1 blanc en damas, galon en argent - 4 bouquets pour le maître-autel en soie. SAINT-PIERRE de .). 1873 (Noël) : la chaire en pierre de l’église s’est effondrée pendant la messe. Remplacée en 1874 par du XVIe siècle". Vitraux de Dagrand de Bordeaux "d’après mes indications". Est : scènes de vie et mort de sainte Catherine. Ouest : vie et mort de saint Pierre. Chapelle du Sacré Cœur : Apparition du changés (1000 fr.). 1898 (avril) : installation d’une nouvelle tribune à Montaut, par le menuisier Pierre : "Deux ou trois ans avant sa mort [1908], on me demanda à Brocas de faire refondre la plus petite des boiserie, présentait un problème : "il était impossible de s’y installer sans que les chasubles ou chapes souscription. P. 20-21. Les confréries. Il existait à Brocas une ancienne confrérie de saint Pierre. En 1900 l’histoire de la relique : le prêtre Pierre Cassiet, natif de Montaut, reçut cette relique de la cours de .) Ce premier projet a finalement été abandonné au profit de la construction d’une tour "plus ou moins
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent-de-Xaintes
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent-de-Xaintes Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Historique :
    peintures décoratives. La vitrerie fut fournie dès 1893 par le Bordelais G.-P. Dagrant, qui réalisa à cette est celui d'une statue en pierre de saint Vincent (figuré sous l'aspect d'un "athlète de la foi
    Annexe :
    jeune et imberbe, tenant un rabot et une masse de charpentier (saint Joseph ou le Christ adolescent