Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 61 à 80 sur 115 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 8 verrières du déambulatoire : Sacré-Cœur consolateur, Apparition du Sacré-Cœur à Marguerite-Marie Alacoque, Jésus bénissant les enfants, Mort de saint Joseph, Jésus apaisant la tempête, Sainte Famille dans l'atelier, Saint Charles Borromée donnant la communion aux pestiférés de Milan, Charité de saint Vincent de Paul (baies 1 à 7, 9)
    Ensemble de 8 verrières du déambulatoire : Sacré-Cœur consolateur, Apparition du Sacré-Cœur à Marguerite-Marie Alacoque, Jésus bénissant les enfants, Mort de saint Joseph, Jésus apaisant la tempête, Sainte Famille dans l'atelier, Saint Charles Borromée donnant la communion aux pestiférés de Milan, Charité de saint Vincent de Paul (baies 1 à 7, 9) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Inscriptions & marques :
    un médaillon sous le cartel) : PM. Baie 3. Signature et date : G.P. DAGRANT / 1896. BORDEAUX. 1896 (en bas à droite) : G.P. DAGRANT 18[..]. Inscription concernant l'iconographie (sur un cartel au bas ) : BEATI QUI IN DOMINO MORIUNTUR. Baie 5. Signature (en bas à droite) : G.P. DAGRANT / 18[..]. Inscription concernant l'iconographie (sur un cartel au bas) : ERAT SUBDITUS ILLIS. Baie 7. Signature : G.P. DAGRANT (en
    Historique :
    -Pierre Dagrant (1839-1915). Les archives du fabricant contiennent plusieurs dessins préparatoires pour La vitrerie du déambulatoire fut réalisée en plusieurs étapes par le verrier bordelais Gustave même Mlle de Laluque avait déjà fait appel à Dagrant l'année précédente pour une verrière de l'église Dagrant pour une verrière du bras sud du transept (réf. IM40004438), preuve supplémentaire du défaut de -l'Auxerrois), la plupart des cartons reproduisent en tout ou partie des sources gravées allemandes ) et la Tempête apaisée d'après une composition de Gustav Richter (1823-1884). Presque tous les cartons ont été employés à diverses reprises par Dagrant : ainsi, pour ne citer que quelques exemples, le
    Référence documentaire :
    AD Gironde. Fonds Dagrant, non classé. Lettre de Gabrielle de Laluque à G.-P. Dagrant concernant Gabrielle de Laluque à G.-P. Dagrant concernant une verrière de saint Vincent de Paul à exécuter pour la p. 68, 112, 114, 218, 232 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean -Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des
    Description :
    Verrières cintrées en arc segmentaire. Fonds de paysage en camaïeu bleu ou gris.
    Auteur :
    [peintre, peintre-verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre [peintre] Richter Gustav
    Dimension :
    Dimensions des verrières 1 et 2 (d'après le dessin préparatoire de Dagrant). Verrières 4 et 6 : h
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Remi
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Remi Hauriet - en village
    Historique :
    sacristie vers 1835 et B. Cabiro un bénitier en pierre en 1836. Il faut attendre la seconde moitié du siècle G.-P. Dagrant livre une rose décorative (aujourd'hui disparue) pour la façade occidentale, complétée
    Auteur :
    [peintre-verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre [fabricant d'ornements religieux] Clergue F. ou G.F.
    Annexe :
    la fabrique bordelais de Gustave-Pierre Dagrant (AD Gironde) conservent un croquis de verrière cm). Fourni par le peintre-verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant (1839-1915) en 1881. Le fonds ] Indatable. Pierre peinte. Vasque de plan grossièrement rectangulaire. h = 16 ; la = 20. Prie-Dieu étrangère, que l'absence de tout poinçon ou marque empêche de préciser.] Thabor [sacristie] (ill Dagrant (AD Gironde, non classé) conserve un dessin à la mine de plomb (légendé "Hauriet Landes") et une publics ou notables à Nous présentée par les membres du conseil général de la commune de Hauriet réuni , / Nous avons nommé et nommons fabriciens de l'église succursale de ladite commune les sieurs - Pierre [sic] la somme de cent francs au nommer [sic] Antoine Ducasse, maçon et tailleur de pierres qui accepte ferait honneur aux premières églises du diocèse". - 1860 (29.7) : installation du nouveau curé Pierre sur l'acceptation ou le refus d'une armoire que M. Detchemendy, curé de Hauriet, avait fait faire à la
    Illustration :
    Dessin pour une verrière destinée à l'église de Hauriet, par G.-P. Dagrant, s.d. (1881 Extrait d'un registre de comptes de la fabrique de G.-P. Dagrant concernant l'achat d'une verrière Statue : Sacré-Coeur ou Christ Roi. IVR72_20144000444NUC2A
  • Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac
    Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac Valeyrac - place du 11 Novembre - en village - Cadastre : 1831 C1 23 2012 C1 99
    Historique :
    maître verrier parisien Edouard Didron et les maîtres verriers bordelais Dagrand et Villiet. Les , éclairant l’autel de saint J.-B., issu des ateliers GP Dagrand, porte la date de 1888. En 1892, une clocher fait l’objet de réparations (fenêtres) par les ateliers Dagrant, suivant les prescriptions de l’architecte bordelais Jean Roland. En 1946, l’atelier bordelais du maître verrier G. P. Dagrant réalise cinq
    Référence documentaire :
    BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la Réparations des fenêtres du clocher par Dagrant (vitrier) d'après selon les prescriptions de Jean
    Représentations :
    motifs végétaux. Les modillons du chevet portent des motifs végétaux comme un épi de blé ou de maïs, une
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    L’édifice de style néo-roman, d’une facture homogène, est bâti en pierre de taille. Il s’organise couvert d’une flèche en pierre dont chaque côté de la base est aménagé d’une lucarne. Celle de la façade première travée est surmontée d’une tribune, accessible par un escalier en pierre. Les fonts baptismaux dans le désert. La chaire est en pierre sculptée, sans abat-voix, soutenue par un pilier et accessible
    Auteur :
    [maître verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
    Annexe :
    Valeyrac (Gironde), sous la direction de M. Abadie Architecte, 6 septembre 1853 : "Grillage en pierre de en pierres de Bourg, ainsi que les chaînes intérieures des angles, l’excédant en moellon et les appuis en pierre dure […]. Pavé de Barsac sous le porche […]. Mur de la nef de 1m60 d’épaisseur , construit avec parements en pierre de Bourg et l’intérieur en moellon […], piles et dosserets en pierre de Bourg […] murs de 0m70 d’épaisseur avec […] en pierre de Bourg et les carreaux en pierre de Langoiran , l’excédant en moellon […]. Façades de 0m70 d’épaisseur avec chaînes et entablement en pierre de Bourg et carreaux en pierre de Roque, l’excédant en moellon […] arcs doubleaux en pierre de Bourg […] voutes en pierre de Roque de 0.28 de longueur sur 0.14 et 0.15 de hauteur […] pignons en pierre de Bourg […] carrelage en grands carreaux de Gironde taillés bruts". Devis des ouvrages faits ou à faire à l’église de avec socle, bases et colonnes en pierre dure de Rauzan. Les angles, piédroit, douelle et cordon en
    Illustration :
    Collatéral sud: vitrail représentant saint Louis, atelier G.P. Dagrant : 1946 Collatéral sud: vitrail représentant saint André, atelier G.P. Dagrant : 1946 Chœur : vitrail représentant saint Pierre. IVR72_20143391010NUC4A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste-Notre-Dame-des-Infirmes Eaux-Bonnes - place de l' Église - en village
    Historique :
    , et par sa seconde épouse Smaragda Vogoridi. En 1881, enfin le Bordelais Gustave-Pierre Dagrand pose total de huit autels néogothiques sculptés en marbre blanc, incrustés d'or ou de pierre calcaire rouge ensemble homogène et unitaire architecture et ornementation sont interdépendantes, tel que le différence de la fresque elles sont appliquées sur enduit frais -, elle renvoie sans surprise à fictif jaune d'or, sont parsemés des médaillons circulaires comportant des emblèmes et des prières République, sur fonds bleu, rouge ou jaune d'or, les trois couleurs primordiales de la décoration gothique différents donateurs. Le Palois Jules-Pierre Mauméjean fournit en 1877 les rosaces des portes latérales et de présents à la jonction des deux blocs suggèrent la disparition d'un élément, peut-être en élévation, ou
    Auteur :
    [peintre-verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
  • Ville d'Hiver d'Arcachon
    Ville d'Hiver d'Arcachon Arcachon - Ville d'Hiver - en ville
    Historique :
    malades "poitrinaires" issus de milieux aisés. Des médecins locaux (Gustave Hameau, Fernand Lalesque) ont sont : Eugène et Marcel Ormières, Fernand Pujibet, Gustave Alaux et Jules de Miramont. Ils ont ouvrés nombreuses villas. Le verrier bordelais Dagrant a fourni des vitraux pour les baies extérieures et voyageurs occasionnels ou saisonniers venus de Bordeaux, de Paris ou même de l'étranger. Des agences de
    Référence documentaire :
    P. 1 ARDOUIN SAINT AMAND Jean-Pierre. "Le phtisique à Arcachon : Un malade de prix". Bulletin de la
    Auteur :
    [maître verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre [architecte] Alaux Gustave [entrepreneur de maçonnerie] Blavy Pierre [promoteur] Hameau Gustave
  • Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas
    Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas Montaut - Brocas - en écart - Cadastre : 2016 F 100-101
    Historique :
    L'église Saint-Pierre de Brocas, bien plus ancienne que l'église du bourg de Montaut, a laissé très l'abside et la nef principale d'époque romane, en pierre de Saint-Aubin, sont les éléments les plus anciens
    Référence documentaire :
    Registre "Confrérie de St Pierre établie à Brocas en l’année mil-six cents nonante neuf par Registre de la confrérie de saint Pierre de Brocas (1833-1847). ), Jean Man (1861-1863), Pierre Lalande (1868-1871), Jeanne Fanny de Loubès (1872-1874), Jeanne Ferminie
    Représentations :
    sautoir sous une tiare (attributs de saint Pierre), elle-même encadrée de part et d'autre par une rosace
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas
    Annexe :
    .). 1873 (Noël) : la chaire en pierre de l’église s’est effondrée pendant la messe. Remplacée en 1874 par du XVIe siècle". Vitraux de Dagrand de Bordeaux "d’après mes indications". Est : scènes de vie et mort de sainte Catherine. Ouest : vie et mort de saint Pierre. Chapelle du Sacré Cœur : Apparition du changés (1000 fr.). 1898 (avril) : installation d’une nouvelle tribune à Montaut, par le menuisier Pierre : "Deux ou trois ans avant sa mort [1908], on me demanda à Brocas de faire refondre la plus petite des boiserie, présentait un problème : "il était impossible de s’y installer sans que les chasubles ou chapes souscription. P. 20-21. Les confréries. Il existait à Brocas une ancienne confrérie de saint Pierre. En 1900 l’histoire de la relique : le prêtre Pierre Cassiet, natif de Montaut, reçut cette relique de la cours de .) Ce premier projet a finalement été abandonné au profit de la construction d’une tour "plus ou moins réparer les vitraux en ajoutant le complément. C’est la maison Dagrand de Bordeaux qui s’en charge
    Vocables :
    Saint-Pierre-aux-Liens
    Illustration :
    contemporain 20e ; 2. base de l'autel roman ; 3. base du retable gothique ; 4. dallage roman en pierre ; 4bis Paysage de la commune de Montaut avec les églises Saint-Pierre de Brocas (à gauche) et Sainte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Dumes - en village
    Historique :
    Bordelais Gustave-Pierre Dagrant, qui obtint la majeure part de la commande (verrières offertes par Blanche l'exception de fonts baptismaux en pierre malaisément datables (XVIIIe ou XIXe siècle ?) et d'un meuble de
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    ). Saint Pierre apôtre (nef, mur sud ; h = 100 environ ; sur console en plâtre polychrome à décor 20e s. (?). Bois fruitier teinté et verni (caisse), bronze, ivoire. Caisse : poignées en régule ou marque.] Dalle [sacristie] (ill. 20164001113NUC2A) Indatable. Pierre calcaire. Dalle (funéraire ?) en
    Illustration :
    Dalle de pierre en remploi dans le dallage de la sacristie. IVR72_20164001113NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Tercis-les-Bains - en village
    Historique :
    saint Pierre (disparu) ; après quelques années d'atermoiements, le vieux maître-autel en bois, ruiné
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    Christ qui donne les clefs à St Pierre ». Placé au-dessus du maître-autel, il est encore signalé en . 20124000005NUC2A et 20124000007NUC2A) 4e quart 19e s. Pierre, fonte de fer. Croix ajourée en fonte (décorée sur fond végétal stylisé en grisaille (fleurettes) ; bordures colorées à dominante rouge (5) ou bleue (5 imposte au-dessus des portes latérales de la nef ; motifs de demi-cercles combinés avec des rinceaux ou autels et trois statues (sans valeur) St Pierre sur le maître-autel, St Joseph et une Vierge sur les deux trois statues (sans valeur) St Pierre sur le maître-autel, St Joseph et une Vierge sur les deux autres »). Saint Pierre (chœur, niche du maître-autel [en 1992] puis angle sud-ouest de la nef [en 2012] ; plâtre trois statues (sans valeur) St Pierre sur le maître-autel, St Joseph et une Vierge sur les deux autres de 6 pieds sur 4 de large » sur le sujet de « N.S. Jésus Christ qui donne les clefs à St Pierre la maison Dagrant, 7, cours de la Marne à Bordeaux. _______________________________________________________________________
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre de Brocas
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre de Brocas Montaut - en village
    Historique :
    Saint-Pierre de Brocas fut longtemps le siège de la paroisse de Montaut, jusqu'à ce que l'église en pierre appareillée, sans doute du XIIe siècle, resté pendant plusieurs siècles enchâssé dans un grand retable flamboyant en pierre sculptée qui devait rivaliser avec celui de la proche église renouvellement complet du décor : une rare chaire en pierre et surtout un maître-autel monumental furent ainsi Pierre, saint Paul et deux anges) qui devaient orner les corps latéraux, le tableau d'autel de la registre de la paroisse signale en outre, au XIXe siècle, plusieurs acquisitions de plus ou moins grande bordelais) G.-P. Dagrand livre une série de verrières figurées et décoratives (1875, 1882 et 1889) offertes
    Référence documentaire :
    Registre "Confrérie de St Pierre établie à Brocas en l’année mil-six cents nonante neuf par ), Jean Man (1861-1863), Pierre Lalande (1868-1871), Jeanne Fanny de Loubès (1872-1874), Jeanne Ferminie
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Delestan Gustave
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre de Brocas
    Annexe :
    frange - 1 blanc en damas, galon en argent - 4 bouquets pour le maître-autel en soie. SAINT-PIERRE de .). 1873 (Noël) : la chaire en pierre de l’église s’est effondrée pendant la messe. Remplacée en 1874 par du XVIe siècle". Vitraux de Dagrand de Bordeaux "d’après mes indications". Est : scènes de vie et mort de sainte Catherine. Ouest : vie et mort de saint Pierre. Chapelle du Sacré Cœur : Apparition du changés (1000 fr.). 1898 (avril) : installation d’une nouvelle tribune à Montaut, par le menuisier Pierre : "Deux ou trois ans avant sa mort [1908], on me demanda à Brocas de faire refondre la plus petite des boiserie, présentait un problème : "il était impossible de s’y installer sans que les chasubles ou chapes souscription. P. 20-21. Les confréries. Il existait à Brocas une ancienne confrérie de saint Pierre. En 1900 l’histoire de la relique : le prêtre Pierre Cassiet, natif de Montaut, reçut cette relique de la cours de .) Ce premier projet a finalement été abandonné au profit de la construction d’une tour "plus ou moins
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens Nerbis - en village
    Historique :
    Bayonnais Gustave-Pierre Dagrand(t). Les inventaires régulièrement dressés par la fabrique dans la seconde , puis matrice de la paroisse de Nerbis-Mugron, l'église Saint-Pierre était au Moyen Age un édifice d'un prit un calice en argent, tandis que Bédorède de Seignanx, Pierre de Laguins, de Tartas, et Jean de doré par un dominicain de Saint-Sever, François de Larroque. De cet ensemble, dédié à l'apôtre Pierre est fondue par l'Espagnol Nicolas Ygual (elle sera refondue en 1905 par le Dacquois Gustave Delestan . Enfin, la confrérie de saint Joseph ou de la Bonne Mort, établie en 1867, fait installer un nouvel autel
    Référence documentaire :
    p. 138-139, 146 DU BUISSON Pierre-Daniel. Historiae monasterii S. Severi DU BUISSON Pierre-Daniel
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens
    Annexe :
    Pierre ès liens de Nerbis a eu lieu l'inauguration, ou plus vrai, la restauration de deux statues 1812 par le fondeur espagnol Nicolas Ygual ou Igual. Elle portait l'inscription : "Pierre Fce Daon curé . 20144002726NUC1A) 18e ou 19e s. (?). Chêne teinté. Tambour de plan rectangulaire (angles antérieurs coupés), à deux . 1906.] Bénitier d'applique [vaisseau principal, 1ère travée] 17e s. ( ?). Pierre. Vasque circulaire = 144. [Garniture donnée par l'empereur Napoléon III (ou plutôt par la Grande Aumônerie) ; don annoncé charbon p[ou]r la fonte de lad. cloche p[ou]r six livres - 6#. / Plus pour avoir refait la ferrure de lad douze livres p[ou]r reg[lemen]t du travail par luy fait au tableau du grand authel, cy... 12#. // Plus Desclaux de Lahosse pour la pierre dud. portail sept livres dix et sept sols cy... 7#17. / [...] Plus payé et appeler l'attention du conseil sur chacun d'eux. / 1°. Réparation ou acquisition d'un missel pro d'entre les chandeliers du maître-autel. / 3° Tablette avec caisse à pierre sacrée pour le maître-autel
  • Église paroissiale Saint-Symphorien
    Église paroissiale Saint-Symphorien Cussac-Fort-Médoc - avenue du Haut-Médoc - en village - Cadastre : 1826 A2 2452 2010 ZA 89
    Historique :
    -verriers : Joseph Villiet, Henri Feur, Dagrand, Henri Curcier.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    flèche polygonale en pierre dotée de lucarnes. L'ensemble de la nef est couvert d'un toit à longs pans
    Auteur :
    [] Dagrand Gustave-Pierre [architecte] Labbé Pierre-Auguste
    Annexe :
    travée : Saint Pierre (signature : H. Feur, Bordeaux 1894) ; Don de Mr André Delbos, 1er août 1893. 4e la comtesse de Gennes Beaumont, 1867. Armoiries : Gennes de la Motte : d'azur (ou de gueules), à Pagnier ?) ; armoiries : Gennes de la Motte : d'azur (ou de gueules), à trois renards passants d'or, l'un sur l'autre. Saint Joseph : signature : G. P. DAGRAND Bordeaux 1881 (?) ; initiales GP (en bas à de la population devrait être d´une contenance de 16 ares ou 1600 mc, qu´ainsi il y aurait lieu de que ce dont il est le plus urgent de s´occuper pour le moment, c´est de fixer le terrain doit être cours de construction ; décision de hâter de faire la voûte en pierre ainsi que la sacristie. -15 nov dit portail, dont les pierres avaient sensiblement descendu. Décision de lancer une action contre M la solidité et la durée de l´édifice » (...). Problème : ce n´est pas de la pierre de Bourg qui a été utilisée mais de la pierre dite petite pierre ; murs pas assez épais. -4 mars 1866 : affaire des malfaçons
    Illustration :
    Verrière du choeur, Saint Joseph : détail de la signature de Dagrand. IVR72_20113310097NUCA
  • Église paroissiale Saint-Vincent
    Église paroissiale Saint-Vincent Villeneuve - en village - Cadastre : 1819 A 980 2018 A1 740
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    . Orientée, construite en pierre de taille, l´église adopte un plan en croix latine ; elle est composée d´une
    Auteur :
    [peintre-verrier] Dagrant Gustave-Pierre
    Annexe :
    Marguerite-Marie Alacoque. Signé "G.P. Dagrant 1916". Bas-côtés sud : - Saint Pierre - Représentation de avait pas une pierre qui ne fut minée par le salpêtre de telle sorte que lorsqu´on a voulu employer quelques unes de ces pierres, cela a été impossible. Plusieurs même étaient tombées, j´avais à craindre . Nous les avons encore ; elles sont là, ainsi que les pierres de démolition, comme preuve de ce que j dit le rapport, "une bonne volonté peu intelligente aurait risqué de détruire ou de défigurer notre Perre Peres, curé, 1916. Signé "G.P. Dagrant 1916". - Saint Paul - Apparition du Sacré-Coeur à la sainte l'église et de la grotte de la Vierge à Lourdes - Saint Jacques de Compostelle. Signé "G.P. Dagrant. 1916
    Illustration :
    Vitrail représentant saint Pierre. IVR72_20123302551NUCA
  • Église paroissiale Saint-Michel
    Église paroissiale Saint-Michel Margaux - en village - Cadastre : 1826 B 174 1960 B 77
    Historique :
    n'était composée que d'une nef unique. Un clocher "constitué d'une espèce d'arceau de pierre auquel sont primitive, est attesté peu avant 1734 : on ne sait pas s´il correspond au bas-côté sud ou au bas-côté nord pierre portant la date 1761 est insérée dans la maçonnerie du mur nord ; un décor de litre seigneuriale a . Des travaux sont effectués sur le clocher en 1887 : la croix en pierre qui a été détruite par la Frères, entrepreneurs de peinture à Bordeaux. Les vitraux non datés sont signés G.P. DAGRANT BORDEAUX
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    plein cintre avec un remplage à deux lancettes et oculus. Il est coiffé d´un dôme en pierre et lanternon jambes en bossage, ni la corniche moulurée. Une date figure sur une pierre insérée dans la maçonnerie tant aimé les hommes ». Les vitraux ont été réalisés par G.P. Dagrant (Bordeaux) et représentent des
    Auteur :
    [maître verrier] Dagrant Gustave-Pierre [] Labbé Pierre-Auguste
    Annexe :
    . Hosteing aîné, architecte à Lesparre, 20 février 1868. Construit en pierre de Bourg. Mention du repiquage par une flèche à base octogonale assez aiguë. La pierre règne dans toute la façade tandis que sur les côtés de l´église, les socles, contreforts, cordons et corniches seuls sont en pierre ; les parties de contraire aux intérêts religieux de la population ; au lieu d´être placée au centre ou à peu près des ´église est tel que de grandes réparations sont nécessaires ; que si elle était maintenue elle existe septembre 1883 ? ou entrepreneur Hosteing (Cantenac) PV de réception définitive 16 février 1885. 5 juin  : Conseil de fabrique de Margaux, séance relative aux réparations à faire au clocher : la croix en pierre de l´église -réparation du fronton -réparation des pierres épaufrées -réparation façade nord . Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de , Naudinot, Castelneu, la Buque. Il en existoit anciennement un treizième, qu´on appeloit le Maine ou village
  • Ensemble de 3 verrières : Saint Jean-Baptiste, Vierge à l'Enfant, Saint Joseph (baies 0 à 2)
    Ensemble de 3 verrières : Saint Jean-Baptiste, Vierge à l'Enfant, Saint Joseph (baies 0 à 2) Rivière-Saas-et-Gourby - en village
    Historique :
    1863. Non signées, elles sont probablement l’œuvre du verrier palois Jules-Pierre Mauméjean (1837-1909 (Duffau et Darré). La vitrerie de Rivière fut restaurée en 1925 par la maison bordelaise Dagrant (AD
    Représentations :
    ) : baie 2. Personnages en pied sur fond damas (baie 0) ou sur fond de tenture rouge à franges d'or (baies
    Auteur :
    [peintre-verrier] Mauméjean Jules-Pierre [peintre-verrier, restaurateur] Dagrant Maurice [peintre verrier, restaurateur] Dagrant Charles
  • Ensemble de l'autel de saint Joseph (autel, tabernacle)
    Ensemble de l'autel de saint Joseph (autel, tabernacle) Nerbis - en village
    Historique :
    -Pierre Dagrant dédiée à son saint titulaire (réf. IM40006023). L'achat de l'autel que devait surmonter le de fer" (monographie paroissiale de 1890), qui finança en 1874 l'achat d'une verrière de Gustave pierre blanche ornementé de plaquettes émaillées, légende de St Joseph", qui correspond au meuble actuel
    Représentations :
    la Bonne Mort), sans doute sous forme de statue gisante ou de groupe sculpté à l'intérieur de la
    Description :
    Meuble de style néo-roman en calcaire (d'Angoulême ?). Degré d'autel en pierre et carreaux de ou un groupe (la mort de saint Joseph ?). Tombeau adossé à un massif postérieur supportant le
    États conservations :
    Il manque probablement une statue gisante ou un groupe sculpté à l'intérieur du tombeau d'autel.
  • Église paroissiale Saint-Romain
    Église paroissiale Saint-Romain Soussans - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1827 A4 2948 2009 AB 285
    Historique :
     : l'architecte Gustave Alaux propose alors de modifier l'orientation du bâtiment afin d'en faciliter l'accès et le projet du nouveau bâtiment évolue par rapport au projet initial de Gustave Alaux (1866) : on la nef. Les travaux sont réalisés, selon les plans modifiés de Gustave Alaux (1873), par le décor intérieurs sont également conçus par Gustave Alaux et réalisés de 1875 à 1888 : les construction de l'église : on trouve ainsi le nom de l'architecte Gustave Alaux, le nom de l'entrepreneur réparations sont effectuées au clocher (1902, 1920) ainsi qu'aux vitraux (maison Dagrant, 1921). En 1937, une
    Référence documentaire :
    Projet de construction d'une église. Plan en élévation, par Alaux Gustave (architecte), 27 décembre pour l´église de Soussans, Gustave Carde (menuisier) , 4 septembre 1885.  ; devis de la maison Dagrant, 3 janvier 1921. Projet de construction d'une église. Plan, emplacement de l'église, par Alaux Gustave (architecte
    Murs :
    pierre de taille
    Toit :
    tuile creuse pierre en couverture
    Description :
    clocher-porche de base carrée, à quatre niveaux et coiffé d'une flèche polygonale en pierre. De part et sur la clé de voûte le nom de Gustave Alaux architecte et la date 1874. Le portail intérieur est encadré de deux séries de trois colonnes en pierre polychrome. La nef est composée d'une travée de du clocher, d'où l'on aperçoit la cloche. La nef est percée de baies à arc brisé et scandée de d'Arc. La chapelle ou le bras de transept occidental est dédié à la Vierge (autel et rose représentant hommes barbus). Les murs sont peints d'un décor de faux appareillage à fleurettes. La chapelle ou le
    Auteur :
    [] Alaux Gustave
    Annexe :
    pierre. 5 grands médaillons 1, 25 de diamètre environ. Arc triomphal, parties il n´y a pas de moulures  : Gustave Alaux architecte 1874 (plan de l´église, compas, ciseaux). Travée de tribune A l´ouest  : Peintures murales des fonts baptismaux (peintures marouflées) : Baptême du Christ, Saint-Pierre, Saint nostri". Décor peint du chœur : Médaillons avec, de gauche à droite : Saint Pierre, Saint Marc, Saint fondue. De nos deux cloches ce fut la moins grosse mais la plus ancienne qui partit pour Bordeaux elle découverte fut faite lors de la démolition du clocher le 21 octobre 1873. Un cercueil en pierre contenant les fondations une pierre porte gravé le monogramme du Christ (...). Les seuls vestiges de l´ancienne église que projet initial de Gustave Alaux : -l´abside dotée à l´origine de 5 ouvertures pour les vitraux fut construit le nouveau clocher. Le 20 juillet, on procéda à la pose et à la bénédiction de la première pierre de la nouvelle église. Cette pierre se trouve à la base de la colonne de droite en entrant dans le
    Illustration :
    Clé de voûte du porche : Gustave Alaux architecte, 1874. IVR72_20103305163NUCA
  • Eglise paroissiale Notre-Dame-du-Bon-Secours et de Saint-Louis
    Eglise paroissiale Notre-Dame-du-Bon-Secours et de Saint-Louis Le Verdon-sur-Mer - cours de la République - en village - Cadastre : 2013 AL 156
    Historique :
    pendant la Seconde Guerre mondiale et restaurées ou remplacées par les ateliers G. P. Dagrant dans les
    Murs :
    pierre de taille
    Toit :
    pierre en couverture tuile creuse
    Description :
    Le bâtiment est construit en moyen appareil de calcaire. La pierre de taille est utilisée pour le d'une baie géminée surmontée d'un quadrilobe. L'ensemble est coiffé d'une flèche en pierre polygonale
    Annexe :
    Guillaume MANIZAN Pierre MOUCHES Michel MOYNET Raymond REVERSÉ Jean TRIPOTA Bénitier surmonté d’une table XXXV Conseil de fabrique Pierre MANIZAN Pdent Léon ALBERT Pierre BRAUD Jean GALLAUD Jean GAMARDE Julien du cardinal archevêque Donnet. Bras de transept nord : PIERRE MANIZAN PRÉSIDENT DE FABRIQUE 1872 chute de plusieurs pierres a laissé béant au clocher ; M. Savignac, architecte à Soulac chargé du devis mai 1907. Clocher constituant un péril, détachement et chute de plusieurs pierres. -Demande de . Sollicitation de l'entreprise Dagrant. AD Gironde. 76 W 349. Dommages de guerre. Devis pour réparation des vitraux de l'église détruits par faits de guerre, Établissements G. P. Dagrant, 29 janvier 1951. nef : 42
    Illustration :
    Bras de transept nord, clé de voûte sculptée : Pierre Manizan président de fabrique 1872
  • Ensemble de 6 verrières des collatéraux nord et sud : Jeanne d'Arc écoutant ses voix, Sainte Catherine emportée par les anges, Sainte Élisabeth et le miracle des roses, Jésus chez Marthe et Marie, Baptême du Christ, Stigmatisation de saint François d'Assise (baies 13, 15, 17, 19, 21 et 22)
    Ensemble de 6 verrières des collatéraux nord et sud : Jeanne d'Arc écoutant ses voix, Sainte Catherine emportée par les anges, Sainte Élisabeth et le miracle des roses, Jésus chez Marthe et Marie, Baptême du Christ, Stigmatisation de saint François d'Assise (baies 13, 15, 17, 19, 21 et 22) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Inscriptions & marques :
    concernant l'iconographie (sur un cartel à cuirs ou sur un phylactère [baie 22] au bas de la composition
    Historique :
    . Dagrant (réf. IM40004436). La commande, d'initiative privée, fut passée au verrier clermontois Félix Christ dans les fonts baptismaux, la Stigmatisation de saint François au-dessus de l'autel du saint) ou d'importantes différences avec celui des autres compositions, est toutefois sujette à caution. Le fonds Dagrant
    Référence documentaire :
    p. 134-135 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean-Pierre (dir
    Description :
    panneaux (baie 19) ou 5 panneaux (baies 21 et 22). Verre teint dans la masse. Les ciels (baies 13 à 19, 22 chevelures et accessoires des personnages ou les nimbes.
    Illustration :
    Dessin préparatoire pour la verrière du Baptême du Christ. AD Gironde, fonds Dagrant Dessin préparatoire pour la verrière du Baptême du Christ. AD Gironde, fonds Dagrant
  • Église paroissiale Saint-Georges
    Église paroissiale Saint-Georges Saint-Geours-d'Auribat - en village - Cadastre : 2014 C 360
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique (1839-1884) : Pierre Vanoosterom et Jeanne Fillon Labat (1839-1846
    Murs :
    calcaire pierre de taille enduit
    Toit :
    tuile plate mécanique pierre en couverture
    Description :
    des demi-colonnettes à chapiteau feuillagé (nef, chœur, chapelles) ou sur des culots (porche ). L'édifice est construit essentiellement en moellon calcaire enduit, la pierre de taille étant réservée aux d'escalier, en pierre : petit toit en pavillon pour le clocher (remplaçant une flèche), toit à longs pans
    Annexe :
    importante de rectification ».) - « Fabrique de St Geours d’Auribat 1856 / Liste des maisons ou ménages qui 1855), d’où il en est résulté un déficit de 134 fr. 35 c., tandis que ce déficit n’est en réalité que . 1. La pierre sacrée du maître-autel sera renouvelée, ainsi que celle de l’autel de la Vierge , Toulouse, orfèvrerie sacrée et bronzes » (2 octobre 1882).Mandat de 411,75 francs à l’abbé Pierre Mauriac sont sortis des ateliers du jeune M. Dagrand, de Bayonne, et sont du plus bel effet. Enfin, M. Auguste
  • Église paroissiale Sainte-Catherine
    Église paroissiale Sainte-Catherine Montaut - en village - Cadastre : 2016 F 100-101
    Historique :
    Pierre Sarres (ou Sarrez) en avril 1898 grâce au legs Burguerieu. En avril-mai 1900, les murs et voûtes bourg, le titre paroissial étant réservé à l'église Saint-Pierre de Brocas jusqu'en 1685. Même si Sainte des colonnettes engagées à chapiteaux feuillagés ou ornés de personnages et une belle clef de voûte à alentours de 1500, comme à Saint-Pierre de Brocas, l'église est considérablement agrandie par l'ajout d'un chapelle et le chœur. Le carrelage du sol de l'église en pierre de Bidache a été réalisé par Antoine
    Référence documentaire :
    Registre "Confrérie de St Pierre établie à Brocas en l’année mil-six cents nonante neuf par ), Jean Man (1861-1863), Pierre Lalande (1868-1871), Jeanne Fanny de Loubès (1872-1874), Jeanne Ferminie tome 2, p. 36 LÉGÉ Joseph. Les diocèses d'Aire et de Dax, ou Le département des Landes sous la Révolution française, 1789-1803 LÉGÉ Joseph. Les diocèses d'Aire et de Dax, ou Le département des Landes sous
    Représentations :
    de feuillages avec parfois des visages humains ou fantastiques. Collatéral : clés de voûtes rondes sculptées de rosaces en faible relief, fleurs stylisées ou autres motifs simples. Sur la porte extérieure de
    Description :
    de l'église, un escalier de bois conduit à l'escalier à vis de la petite tourelle accolée au
    Annexe :
    nouveau clocher de Sainte-Catherine (1936) : une tour "plus ou moins moyennageuse (sic) qui n’a pas .). 1873 (Noël) : la chaire en pierre de l’église s’est effondrée pendant la messe. Remplacée en 1874 par du XVIe siècle". Vitraux de Dagrand de Bordeaux "d’après mes indications". Est : scènes de vie et mort de sainte Catherine. Ouest : vie et mort de saint Pierre. Chapelle du Sacré Cœur : Apparition du changés (1000 fr.). 1898 (avril) : installation d’une nouvelle tribune à Montaut, par le menuisier Pierre : "Deux ou trois ans avant sa mort [1908], on me demanda à Brocas de faire refondre la plus petite des boiserie, présentait un problème : "il était impossible de s’y installer sans que les chasubles ou chapes souscription. P. 20-21. Les confréries. Il existait à Brocas une ancienne confrérie de saint Pierre. En 1900 l’histoire de la relique : le prêtre Pierre Cassiet, natif de Montaut, reçut cette relique de la cours de .) Ce premier projet a finalement été abandonné au profit de la construction d’une tour "plus ou moins
    Illustration :
    Paysage de la commune de Montaut avec les églises Saint-Pierre de Brocas (à gauche) et Sainte