Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Village de Jau-Dignac-et-Loirac, dit Le Centre
    Village de Jau-Dignac-et-Loirac, dit Le Centre Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre Camhaut - en village - Cadastre : 1833 B 2013 B
    Historique :
    A partir de 1790, les paroisses de Jau, Dignac et Loirac sont réunies pour ne former qu'une seule habitants de Dignac et de Jau, leurs deux églises sont dans un premier temps conservées, tandis que celle de l’archevêque, décrète le 25 mars 1850 que "l’église de Loirac, section de la commune de Jau-Dignac-Loirac , arrondissement de Lesparre, Gironde, est érigée en succursale". Par décret du 22 septembre 1850, Jau et Dignac la construction d'une nouvelle et unique église dans la section de Loirac. Face à la résistance des et même commune. Il faut attendre près d'un demi-siècle pour parvenir à une fragile unité de ces trois entités. De nombreux affrontements opposent les habitants, le conseil municipal, les curés et Loirac est détruite en 1841. Ses matériaux servent alors aux fondations de la nouvelle église de Loirac entre 1841 et 1844 sur un terrain acquis par l'abbé Martial, vicaire général, au lieu-dit de Camhaut est dessiné autour de l'église avec une place et des rues tracées parallèlement. Le cimetière est
    Référence documentaire :
    AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municipal (non coté). Village AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municpal 1860-1875. 1D3. Ecole AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municpal 1860-1875. 1D3. Ecole AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municpal 1860-1875. 1D3. Ecole AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil municipal (non coté). Généralités
    Description :
    Le village est situé à égale distance des hameaux de Jau, Dignac et Loirac, à l’est de la route mars 1962) tracées parallèlement de part et d'autre de l'église et de la place publique. Les maisons sont en majorité en rez-de-chaussée, bâties en pierre de taille, et en alignement sur la voie . Elles sont accompagnées pour certaines d’un jardin et de dépendances (chais, remises et écuries). Trois
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre Camhaut - en village - Cadastre : 1833 B 2013 B
    Titre courant :
    Village de Jau-Dignac-et-Loirac, dit Le Centre
    Annexe :
    l’architecte Nieudan et l’entrepreneur Hosteing. AM Jau-Dignac et Loirac. Registre de délibérations du conseil , elle est fréquemment traversée par des charrettes ou des voitures (…). AM Jau-Dignac et Loirac Documentation concernant le mégalithe de Noaillac Selon Didier Coquillas, Loirac : Ensemble lithique non décrit. Rien ne fut signalé depuis le début du siècle. Un "dolmen" à Loirac, à peine mentionné , n'a fait l'objet d'aucune publication. Il serait aujourd'hui détruit et certains éléments auraient été , et dont on ne rencontre que de petits fragments". Le site paraît très important mais n'a pas fait élaguer en temps voulu les acacias de la place qui en ont besoin, d'arracher et de remplacer ceux qui sont clôtures, et de vendre aux enchères publiques les toncs et les branches qui ne seront pas réservés et la mairie, très belle par ses dimensions et qui, dans un état convenable d’entretien, peut contribuer à l’ornement de notre bourg, sert souvent de pacage avec oies et aux moutons, ou de refuges aux
  • Ancien village de Jau
    Ancien village de Jau Jau-Dignac-et-Loirac - Jau - route de Saint-Vivien - en écart - Cadastre : 1833 D4 2013 D7
    Historique :
    décret du 25 mars 1850, elle est érigée en succursale ; par décret du 22 septembre 1850, Jau et Dignac sont désignées chapelles de secours. Les églises de Jau et de Dignac sont supprimées par décret du 21 indique trois propriétaires viticoles au bourg de Jau (Duboscq, J. Figerou et Chiché). En 1874, il faut Le nom de Jau est attesté depuis au moins le 12e siècle, avec la mention de l'église Saint-Pierre (symbolisée par une croix) et un moulin ; ce dernier est probablement démoli peu de temps après. Sur le plan cimetière est située à l'est du village. La nouvelle église du centre est achevée entre 1844 et 1846. Par en fonte en indique aujourd'hui l'emplacement. L'édition de 1868 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins ajouter Tessier, Michel Rela et Sirat. A la fin du siècle, ils sont 8 à y produire entre 5 et 20 tonneaux.
    Référence documentaire :
    Tènement d’une partie de la paroisse de Jau, 1770 (2 Fi 835) Tènement d’une partie de la paroisse de Jau. Dessin à la plume, 1770. p. 252-254 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd . COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret , 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).
    Description :
    Le hameau de Jau est situé au nord-ouest de la commune et traversé par la route de Saint-Vivien (D .103). Les chemins de la Brasserie et de Broustera y convergent. L'emplacement de l'ancienne église
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Jau - route de Saint-Vivien - en écart - Cadastre : 1833 D4 2013 D7
    Titre courant :
    Ancien village de Jau
    Illustration :
    Plan de 1770 : détail du bourg de Jau. IVR72_20143301005NUC1A Extrait du plan cadastral napoléonien de 1833, section D : le bourg de Jau. IVR72_20133300913NUC1A
  • Ancien village de Loirac
    Ancien village de Loirac Jau-Dignac-et-Loirac - Loirac - chemin du Centre - en écart - Cadastre : 1833 C1 2013 C4
    Historique :
    . Les éditions de l'ouvrage Bordeaux et ses vins mentionnent plusieurs propriétaires viticoles "A Loirac Le nom de Loirac apparait depuis au moins le 13e siècle avec la mention de l'église Saint-Romain . Sur les cartes du 18e siècle, l'habitat est réparti de part et d'autre d'une voie de communication et cadastral de 1833 et un plan de 1877 représentent plus précisément l'organisation du village, avec un bâti entourée de son cimetière se trouvait à l'ouest du bourg. L'église de Loirac est détruite en 1841 à l'initiative du conseil de fabrique et malgré l'opposition des habitants : ses matériaux doivent servir aux ". En 1908, ils sont 10, produisant entre 6 et 12 tonneaux. Il faut y ajouter une vingtaine de petits propriétaires qui font de 1 à 6 tonneaux dans la section de Loirac.
    Référence documentaire :
    « Plan d'ensemble du bourg de Loirac ». Dessin, encre et lavis, par s.n., 1877, échelle 1/2500. p. 255-257 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd . COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret
    Description :
    L'ancien village de Loirac est situé au sud-est de la commune et traversé par la D.103 . L'emplacement de l'ancienne église se trouve à l'ouest, délimité par un muret et signalé par une croix. Les permettaient de réceptionner la vendange. Les bâtiments du Château Loirac occupent, avec le vignoble associé
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Loirac - chemin du Centre - en écart - Cadastre : 1833 C1 2013 C4
    Titre courant :
    Ancien village de Loirac
    Illustration :
    Extrait de la carte de 1759 : indication du village de Loirac. IVR72_20143301013NUC1A Extrait du plan cadastral de 1833, section C : ancien bourg de Loirac. IVR72_20133300917NUC1A Extrait du plan cadastral de 1833 : croix mentionnée à Loirac, aujourd'hui disparue Plan de Loirac, 1877. IVR72_20133303094NUC2A Fossé de drainage à Loirac. IVR72_20133300709NUC2A Château Loirac. IVR72_20133300726NUC2A Lavoir au sud de Loirac. IVR72_20153300531NUC2A
  • Ancien village de Dignac
    Ancien village de Dignac Jau-Dignac-et-Loirac - Dignac - chemin du Perey place de Dignac chemin de Dignac - en écart - Cadastre : 1833 B 2013 B
    Historique :
    . Dès 1790, les trois anciennes paroisses de Jau, Dignac et Loirac sont rassemblées pour ne former Jau et de Dignac, ainsi qu'au presbytère de Jau. Le ministre de la Justice et des Cultes ratifie septembre 1850, Jau et Dignac sont désignées chapelles de secours. Les églises de Jau et de Dignac sont la destruction de celle de Dignac. L'émotion et l'hostilité qui en résultent entraînent par ailleurs Bordeaux et ses vins mentionnent plusieurs propriétaires viticoles "A Dignac". En 1908, ils sont 18 Le nom de Dignac est attesté depuis le 12e siècle avec la mention de l'église Saint-Pierre-aux siècle. Le domaine est implanté au sud-est du village. Un plan dressé entre 1751 et 1778 représente les qu’une seule et même commune ; il est question, dès cette époque, de construire une église "centrale l'arrêt des travaux de la nouvelle église ; le culte est rétabli dans l'église de Dignac pour apaiser les l’érection de Dignac en succursale, le 18 avril 1842. Les habitants de Dignac réclament en 1844 l'érection
    Référence documentaire :
    "Plan de la maison et anvirons (sic) de Dignac appartenant à Monsieur de Bastrot". Dessin à la p. 254-255 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd .
    Description :
    Dignac est situé au nord-est de la commune, à la limite entre vignes et mattes. Le hameau s'organise de part et d'autre de la route départementale D.103 et autour de la place où se trouvait
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Dignac - chemin du Perey place de Dignac chemin de Dignac - en écart
    Titre courant :
    Ancien village de Dignac
    Annexe :
    Documentation sur la distraction de la section de Dignac de la commune de Jau-Dignac-et-Loirac de la commune de Jau, Dignac et Loirac, pour former une mairie, déclara qu’il n’y avait pas lieu d’arrondissement (…). Un membre affirme que les trois sections de la commune de Jau, Dignac et Loirac sont en rapport supplémentaire. -Distraction de la section de Dignac de la commune de Jau-Dignac-et-Loirac demandé l’érection de cette section en commune séparée de celle de Jau-Dignac-et-Loirac. Ils fondent quatre voix contre trois, la distraction de cette section de la commune de Jau-Dignac-et-Loirac. Déjà l’honneur d’en placer le dossier sous vos yeux. L’état actuel de la commune de Jau-Dignac-et-Loirac et les des plus belles du département, se compose des trois sections réunies de Jau, Loirac et Dignac. Sa habitants de la section de Dignac demandèrent à se séparer de ceux de Jau et Loirac et à former une celles des deux autres sections de Jau et de Loirac, et, en outre, sur la distance qui sépare les
    Illustration :
    Extrait d'un plan de la 2e moitié du 18e siècle : le village de Dignac et le château Saint-Aubin Extrait du plan cadastral napoléonien de 1833, section B : ancien bourg de Dignac Place de Dignac où se trouvait l'ancienne église. IVR72_20133300946NUC2A Vue du château de Dignac depuis les vignes au sud-est. IVR72_20133303055NUC2A
1