Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 2 verrières du bras sud du transept : Sainte Famille dans l'atelier de Joseph, Visitation (baies 110 et 118)
    Ensemble de 2 verrières du bras sud du transept : Sainte Famille dans l'atelier de Joseph, Visitation (baies 110 et 118) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    avait été fondée dans la cathédrale dès 1874. Le carton de la Sainte Famille dans l'atelier, utilisé par l'atelier en 1874 pendant sa période bayonnaise, la Visitation en 1900, après son installation à Bordeaux . La première fut offerte, un an après la pose des trois verrières d'Oudinot (réf. IM40004439), par Mme transept qui a des losanges blancs", elle fut commandée le 14 mars 1900, pour la somme de 1000 francs, par Dagrand/t dès 1866 à Capbreton, le sera à nouveau à l'abbatiale Saint-Sever en 1875 (verrière détruite ) en 1881, etc. - et, hors des Landes, à Castelnaud-de-Gratecambe et Brugnac (Lot-et-Garonne
    Référence documentaire :
    Croquis préparatoire pour des verrières à lancette du transept et des fenêtres hautes de la nef et Plan sommaire de la cathédrale avec nomenclature des verrières, par le verrier G.-P. Dagrant, 9 Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant la fourniture de Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant la fourniture de Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant le paiement de p. 68, 112, 114, 218, 232 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean -Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des
    Représentations :
    en médaillon Sainte Famille atelier le travail ornement à forme végétale ornement à forme Baie 110 : la Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth ; la Vierge coud, l'Enfant Jésus, sous le garni d'un réseau de losanges enserrant des fleurs de lys héraldiques ; bordure à fond rouge ornée
    Titre courant :
    Ensemble de 2 verrières du bras sud du transept : Sainte Famille dans l'atelier de Joseph
    États conservations :
    : remplacement des plombs, consolidation des verres, pose de grillages de protection.
    Annexe :
    Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant la fourniture de Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant le paiement de courant / Monsieur Dagrant / Ce matin à 5 heures je me suis informer de la place des verrières auprès de la seule dans cette partie de transept qui a des losanges blancs c'est la que je place la Visitation des losanges, ce déplacement permettra d'avoir le même coloris se faisant vis à vis. En remplacement de la fenêtre C j'en placerai une des fenêtres reçu dont le coloris diffère. A la fenêtre E transept des panneaux, il faut m'envoyer des attaches et de l'étain par retour. J'ai un fer à souder ce qui me la cathédrale avec indication des verrières en question, marquées A / Visitation, B, C, D, E.] treillis démastiquage des pannaux. / Les descendre par la corde dans une caisse à claire-voi faire faire le verrai lundi pour l'impression des vitraux vu qu'il na pu rien voir étant parti mercredi à 3 heures. / Un
    Illustration :
    Baie 110 : Sainte Famille dans l'atelier de Joseph. IVR72_20124090211NUC2A
  • Ensemble des verrières de l'église
    Ensemble des verrières de l'église Pau - rue Henri-IV - en ville
    Historique :
    une lettre datée du 4 novembre 1868 dans laquelle l’architecte avertit le maire qu’il prépare des Didron. Steinheil était l'un des plus fidèles collaborateurs de l'architecte. Entre 1852 et 1885, les de l'atelier Gaudin, qui comprennent des cartons signés Steinheil (Gaudin avait acheté le fonds de l'évolution des tarifs. Le lot de vitrerie est ainsi intégré à l'appel d'offre unique remporté par l'entrepreneur bordelais Escarraguel. On trouve donc très peu de mentions spécifiques à la réalisation des devis pour les vitraux. L'historien de l'église, le chanoine Laborde, attribue le dessin des verrières deux hommes collaborent ainsi sur sept chantiers au moins, dont ceux des cathédrales de Laon et Bayonne des verrières d'une chapelle du transept. Le registre des grands cartons et celui des petits cartons l'atelier Steinheil en 1925), confortent plus encore cette attribution. On y trouve, en effet, les cartons des verrières 009, 105, 200, 201, 202, 207, 208, 209, 210 et d'une grande partie de la rose 213 (14
    Référence documentaire :
    AC Pau. 1 M 3/11. Eglise Saint-Martin. Restauration des vitraux, 1934 Restauration des vitraux : rapport de l'architecte de la ville, délibération du conseil municipal, marchés, décomptes définitifs -1882 : séances des 29 juin 1863 (p. 174) et 18 novembre 1863 (p. 178-181). Auguste Steinheil (1814-1885), vie et œuvre. Thèse de doctorat. École Pratique des Hautes Études églises de Pau. Mémoire de maîtrise d'histoire de l'art, Université de Pau et des Pays de l'Adour, 1999. : Saint-Martin de Pau. Thèse de doctorat. Université de Pau et des Pays de l'Adour, 1987.
    Description :
    Les verrières de l'église, en verre transparent peint, s'organisent en trois types : des lancettes , souvent appartenant elles-mêmes à des triplets (baies 207, 208, 209, 210, 211, 212, 215-230), des oculi décors : historié dans le chœur et le transept et décoratif dans la nef, à l'exception des oculi placés au-dessus des portes latérales de l'église (009 et 010) et des deux verrières réalisées par les ateliers Mauméjean (017 et 018). Les cartons de Steinheil, que ce soit pour les verrières historiées ou pour les verrières décoratives, s'inspirent très directement des réalisations du XIIIe siècle
    Titre courant :
    Ensemble des verrières de l'église
  • Ensemble des verrières de l'église
    Ensemble des verrières de l'église Tartas - place Saint-Martin cours Saint-Jacques - en ville
    Historique :
    Dès le mois de janvier 1853, l'architecte Hippolyte Durand dessina plusieurs projets de bordures le mentionne l'annotation apposée sur l'un des dessins, l'abbé Joseph Goussard (1803-1883), verrier à l'architecte pût juger de ses capacités à honorer une éventuelle commande. On ignore si l'expérience fut bien tentée et si le résultat satisfit l'architecte, car la vitrerie fut finalement fournie dans sa quasi exécutée au cours des années 1855 (verrières du chœur) et 1856 (nef et transept). A noter qu'au cours de ces mêmes années, l'atelier Goussard, écarté (?) du chantier tarusate, fournissait la vitrerie les deux vitraux historiés des chapelles de la Vierge et de saint Martin (et peut-être la rose
    Référence documentaire :
    AD Landes. 9 Fi 62-71. Projets de verrières pour l'église de Tartas, par l'architecte Hippolyte Durand, 1853 Projets de verrières pour l'église de Tartas, par l'architecte Hippolyte Durand, 1853. p. 124-125, 205-207 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean -Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Cordeliers, Saint-Jacques du bout du pont, Saint-Martin, Saint-Jacques. Dax : Centre généalogique des Landes
    Titre courant :
    Ensemble des verrières de l'église
  • Ensemble de 3 verrières du bras sud du transept : Mariage de la Vierge, Notre-Dame de Buglose, Annonciation (baies 112, 114, 116)
    Ensemble de 3 verrières du bras sud du transept : Mariage de la Vierge, Notre-Dame de Buglose, Annonciation (baies 112, 114, 116) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    Ces verrières non signées sont mentionnées dans un rapport rétrospectif de l'architecte Victor
    Référence documentaire :
    p. 176 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I
    Représentations :
    cercle en grisaille à motifs de ferronnerie (fleurons, graines, volutes) ; bordure identique à celle des deux verrières à lancette (mais avec des couleurs inversées).
    Description :
    Les verrières 112 et 116, en pendant, sont des verrières-tableaux à lancettes en plein cintre
    États conservations :
    : remplacement des plombs, consolidation des verres, pose de grillages de protection.
  • Ensemble de 2 verrières figurées décoratives (Saint Martin, Vierge) et de 7 verrières décoratives (baies 0 à 8)
    Ensemble de 2 verrières figurées décoratives (Saint Martin, Vierge) et de 7 verrières décoratives (baies 0 à 8) Carcen-Ponson - en village
    Historique :
    Ces verrières (du moins celles des chapelles) sont attribuables à l'atelier condomois de l'abbé 1867 à l'architecte chargé des travaux de restauration de l'église de Carcen, faisant état d'un retard de livraison des nouveaux vitraux commandés pour l'édifice (Suau, 2012, p. 145, 147). Saint Martin de
    Référence documentaire :
    P. 145, 147. SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean-Pierre (dir ). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012
    Représentations :
    Baie 0 à 2 : verrières décoratives à motifs géométriques (ovales reliés par des fermaillets pour la
    Description :
    verrières des chapelles des baies libres également en plein cintre. Verre peint pour les figures et les
    Dimension :
    h 300.0 hauteur approximative des verrières du chœur et de la nef la 30.0 largeur approximative des verrières du chœur et de la nef h 216.0 hauteur des verrières des chapelles la 58.0 largeur des verrières des chapelles
    États conservations :
    La moitié inférieure des verrières 3 et 4 est occultée par le toit des sacristies. La verrière 6
  • Ensemble de 5 verrières décoratives du transept et de la nef centrale (baies 113, 117, 119 à 121)
    Ensemble de 5 verrières décoratives du transept et de la nef centrale (baies 113, 117, 119 à 121) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    trésorier de la fabrique, Paul Darrigan (1843-1913). Le fonds Dagrant conserve également des esquisses pour renouvellement complet de l'ensemble, mais l'état des finances de la fabrique ne le permit pas, ce qui explique l'hétérogénéité actuelle de la vitrerie des parties hautes de l'église. Endommagées par la tempête Klaus de
    Référence documentaire :
    Croquis préparatoire pour des verrières à lancette du transept et des fenêtres hautes de la nef et Dessin d'armatures pour les verrières à lancette des fenêtres hautes de la nef. Dessin à la plume Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant concernant la commande de trois Plan sommaire de la cathédrale avec nomenclature des verrières, par le verrier G.-P. Dagrant, 9 Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant la fourniture de Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant la fourniture de Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant le paiement de
    Représentations :
    couvert de rinceaux polychromes enserrant des médaillons circulaires à croix fleuronnée sur fond bleu
    Description :
    La verrière 113 est une rose, les verrières 117 et 119-121 sont des lancettes en plein cintre. Ces dernières occupent les baies hautes des deux travées orientales nord et de la dernière travée orientale sud
    Dimension :
    Dimensions des 4 verrières à lancettes (d'après le tracé au 10e des archives Dagrant). Rose : d
    États conservations :
    : remplacement des plombs, consolidation des verres, pose de grillages de protection.
    Annexe :
    , et comme d'ailleurs j'ai dit à Mr l'archiprêtre ainsi qu'à l'architecte, tous ces panneaux, dont le la rosace, j'en prendrai la longueur et le nombre. Ces barrettes se mettent dans des crampons rivés à avoir ajusté les panneaux que l'on pourra y tracer la place des barrettes et y souder les attaches Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier Gustave-Pierre Dagrant, concernant la commande Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant la fourniture de Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant le paiement de l'architecte, Mr Lalanne, que ne je puis rencontrer qu'à une heure. Comme il était pressé, il me renvoya à son celles d'une des grisailles de la nef, qui devra se placer vis à vis de la première, mais je vous les Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier G.-P. Dagrant, concernant la fourniture de ouvertures de la haute-nef. Quant à la rose, simplifiez-[là] tout en lui conservant la facture des grisailles
  • Ensemble de 3 verrières à personnage (Sacré-Cœur, Saint Pierre, Saint Clair), de 2 verrières héraldiques (armoiries de Léon XIII et de Mgr Delannoy) et de 8 verrières décoratives (baies 0 à 12)
    Ensemble de 3 verrières à personnage (Sacré-Cœur, Saint Pierre, Saint Clair), de 2 verrières héraldiques (armoiries de Léon XIII et de Mgr Delannoy) et de 8 verrières décoratives (baies 0 à 12) Rion-des-Landes - Boos - en écart
    Inscriptions & marques :
    Signature et date (baies 0 à 2, au pied des personnages) : Hri FEUR / Bordx 1903. Inscription
    Historique :
    production est peu présente dans la moitié sud des Landes, présenta son devis le 15 mars 1903, qui fut -Pierre Dagrant. Une délibération du conseil municipal en date du 1er mars 1903 révèle que "des vitraux en grisaille simple" avaient été prévus à l'origine du projet ; c'est l'architecte Depruneaux qui suggéra à la commune de "placer dans le chœur des vitraux à personnages et des oculi avec motifs" (héraldiques) pour un 1903. La présence des armoiries de Léon XIII datent l'ensemble avant la mort du pape le 20 juillet et , restaurée en 1866-1870 à l'initiative de l'abbé Pierre Lartigau, avaient été exécutés en 1868 dans l'atelier
    Référence documentaire :
    AC Boos. Devis des verrières de la nouvelle église par Gustave-Pierre Dagrant (11 décembre 1902) et Henri Feur (15 mars 1903), facture d'Henri Feur (24 août 1906) AC Boos. Devis des verrières de la AD Landes. 70 V 56/6. Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906 Inventaire des biens p. 129 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I
    Représentations :
    fond grisaille à quadrilobes bleus reliés par des fermaillets et ornés de motifs végétaux à palmettes bleus et violets. Verrières décoratives des extrémités antérieures de la nef (oculi). Baies 11 et 12
    Description :
    Toutes les verrières sont des lancettes en arc brisé, à l'exception de celles des baies 11 et 12 , qui sont des oculi circulaires. Verre teinté dans la masse pour les bordures, verre peint pour les figures, grisaille avec cages à mouches pour les fonds des verrières à personnage.
    Localisation :
    Rion-des-Landes - Boos - en écart
    Emplacement dans l'édifice :
    chœur (baies 0 à 4) ; nef (baies 5 à 10) ; chapelles des fonts et escalier de la tribune (baies 11
    Dimension :
    h 350.0 hauteur approximative des verrières 0 à 2, 5 à 10 d 80.0 diamètre approximatif des verrières 3, 4, 11 et 12
    États conservations :
    Verrières protégées extérieurement par des châssis vitrés.
    Annexe :
    Conseil que M. Dépruneaux, architecte, se propose de lui soumettre des modifications à apporter au devis entendu les propositions et explications de M. l'Architecte décide de faire placer dans le chœur des et Barbasse Laurent formant la majorité des membres en exercice. / M. le Maire fait connaître au estimatif des travaux de reconstruction de l'Église. Il donne à cet effet la parole à M. Dépruneaux qui fait remarquer que les vitraux en grisaille prévus au devis ne sont que des vitraux en grisaille simple et qu'il y aurait peut-être lieu de placer dans le chœur des vitraux à personnages. Le crédit prévu s'élevant vitraux à personnages et des oculi avec motifs. / En conséquence, il vote la somme de cinq cents francs
  • Ensemble de 22 verrières géométriques du chœur, du transept, de la nef centrale et de la coupole de la croisée (baies 103 à 109, 111, 122 à 127, 201 à 208)
    Ensemble de 22 verrières géométriques du chœur, du transept, de la nef centrale et de la coupole de la croisée (baies 103 à 109, 111, 122 à 127, 201 à 208) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    conservés dans le fonds d'atelier du Bordelais Gustave-Pierre Dagrant. Une maquette de la rose occidentale temps que des vitrages pour la sacristie (remplacés depuis) et au moins quatre des fenêtres hautes de la nouvelles verrières figurées et décoratives (réf. IM40004438 et IM40004440), restaurent la plupart des verrières "à losanges blancs" du chœur, du transept et des baies hautes de la nef. Une lettre de Descant
    Référence documentaire :
    Croquis préparatoire pour la "rose de façade" et plusieurs verrières des fenêtres hautes de la nef Plan sommaire de la cathédrale avec nomenclature des verrières, par le verrier G.-P. Dagrant, 9
    Représentations :
    Les lancettes ne comportent que des losanges incolores ou légèrement colorés de jaune, rose pâle et
    Description :
    Toutes les verrières sont des lancettes en plein cintre, sauf celle de la baie 127, qui est la rose
    Dimension :
    Dimensions des verrières à lancette (d'après les dessins préparatoires de Dagrant). Rose : d = 336
    Annexe :
    , et comme d'ailleurs j'ai dit à Mr l'archiprêtre ainsi qu'à l'architecte, tous ces panneaux, dont le la rosace, j'en prendrai la longueur et le nombre. Ces barrettes se mettent dans des crampons rivés à avoir ajusté les panneaux que l'on pourra y tracer la place des barrettes et y souder les attaches Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier Gustave-Pierre Dagrant, concernant la commande courant / Monsieur Dagrant / Ce matin à 5 heures je me suis informer de la place des verrières auprès de la seule dans cette partie de transept qui a des losanges blancs c'est la que je place la Visitation des losanges, ce déplacement permettra d'avoir le même coloris se faisant vis à vis. En remplacement de la fenêtre C j'en placerai une des fenêtres reçu dont le coloris diffère. A la fenêtre E transept des panneaux, il faut m'envoyer des attaches et de l'étain par retour. J'ai un fer à souder ce qui me la cathédrale avec indication des verrières en question, marquées A / Visitation, B, C, D, E.]
  • Ensemble de 4 verrières du chœur : Naissance de la Vierge, Présentation de la Vierge au temple, Calvaire, Pentecôte (baies 100 à 102, 106)
    Ensemble de 4 verrières du chœur : Naissance de la Vierge, Présentation de la Vierge au temple, Calvaire, Pentecôte (baies 100 à 102, 106) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    l'église par l'architecte Gustave Alaux. Celui-ci est certainement responsable du choix du verrier, son collaborateur attitré le Bordelais Joseph Villiet (1823-1877), qui fournit en même temps les verrières des collatéraux, de l'avant-nef et des chapelles du Rosaire et du Sacré-Cœur. Le verrier fut payé par la fabrique (comprenant des intérêts de retard et le prix de verrières blanches pour les sacristies). Les verrières du -Ferrand, dont il avait dirigé l'atelier de 1844 à 1852. Les vitres de Thibaud occupaient à l'époque, selon intérieure de 1959 : trois des œuvres de Villiet furent remontées dans les baies orientales, afin d'établir reprises. Plusieurs détails des scènes (par exemple le saint Joachim de la Naissance de la Vierge) sont empruntés à des estampes de Friedrich Overbeck (1789-1869) publiées dans L'Évangile illustré. Quarante , bien que le verrier ait pris des libertés considérables avec les émaux et même les meubles des armes authentiques. Les devises Deus adjutor in adversis (qui est celle des Du Vignau) et Dieu et le roi (héritée des
    Référence documentaire :
    p. 57, 68 Archives diocésaines, Dax. Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852 -1873) Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852-1873). , supérieur de Buglose, concernant le remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. (1959 remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. (1959). p. 205-207 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean-Pierre (dir ). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012
    Description :
    Verrières des fenêtres hautes de l'abside ; lancettes en plein cintre.
    Annexe :
    , concernant le remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. [1959] (Archives diocésaines de les vitraux que vous m'aviez montrés. / - de prendre les mesures des ouvertures que vous désirez prendre également les mesures des vitraux de la nef (côté épître je crois) que vous souhaitez doubler de verre coloré. / J'exécuterai ensuite ce travail en atelier à Albi et serai en mesure de vous les ramener Extraits des registres de recettes (1852-1877) et de dépenses (1852-1873) de la fabrique de . Recette des recettes : 1862. Mois de décembre. 2. Don pour un vitrail de Mme de Poy de Renung -500. / 1864 -Martin (vitraux) - 300. / 1865 Mois de mai. 30. Don de Mme de St-Martin (vitraux) - 200. 2. Recette des dépenses : [P. 57] 1864. Mois de février. 10. Payé à Mr Villiet, à valoir sur les 10.000 fr. pour prix des vitraux - 5000. / 18. Payé au poseur des vitraux pour le compte de Mr Villiet - 60. / 18. Payé aux poseurs des vitraux (étrennes) - 40. / [P. 66] 1865. Mois de février. 8. Payé à Mr Villiet, peintre verrier
    Illustration :
    Baie 106 : Pentecôte (détail des armoiries de Marie Élisabeth Corisande Du Vignau, comtesse Pierre
  • Ensemble de 17 verrières hagiographiques : Scènes de la vie de saint Vincent de Paul (baies 0 à 16)
    Ensemble de 17 verrières hagiographiques : Scènes de la vie de saint Vincent de Paul (baies 0 à 16) Saint-Vincent-de-Paul - en village
    Historique :
    en 1914 : un document daté de cette année-là, signé des architectes dacquois Pomade et Lalanne , est donc probablement sorti des ateliers de Saint-Sébastien. Vincent de Paul ou Depaul (1581-1660 , signale en effet le projet de "réfection totale des vitraux". Les initiales "J. H." de la signature alors les ateliers espagnols de la maison (la direction de l'antenne parisienne étant confiée à leur jeunesse du futur saint, généralement absentes des cycles peints ou gravés de sa vie. L'auteur des cartons
    Représentations :
    d'est en ouest jusqu'à la baie 16 ; l'ordre chronologique des scènes n'est pas exactement respecté. La : fondation de la mission lazariste d'Alger en 1646 et délivrance des captifs chrétiens (Vincent de Paul y est niçois lors de la captivité du saint à Tunis en 1605). Baie 1 : Vincent de Paul bénissant des pèlerins de de Paul, aumônier des galères en 1619, prenant les fers d'un galérien à Marseille. Baie 4 : les l’œuvre des Enfants trouvés en 1638. Baie 8 : Vincent de Paul recevant le prieuré de Saint-Lazare en , entablement orné de bâtons rompus et de perles) et motifs feuillagés, un dais architecturé porté par des crachant des feuillages, tympan décoré de rinceaux romans entourant un ostensoir à gloire rayonnante et
1