Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Autels de la Vierge et de saint Joseph (2 autels, 2 gradins, 2 tabernacles, 2 retables et 2 statues de Notre-Dame du Sacré-Cœur et de saint Joseph)
    Autels de la Vierge et de saint Joseph (2 autels, 2 gradins, 2 tabernacles, 2 retables et 2 statues de Notre-Dame du Sacré-Cœur et de saint Joseph) Gamarde-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    , à gauche pour celui de saint Joseph) : ATELIERS St HILAIRE / CHARRON & BEAUSOLEIL / POITIERS
    Historique :
    Ces deux autels, exécutés comme le maître-autel (réf. IM40004805) dans les ateliers Saint-Hilaire à Poitiers (fondés en 1855) par le sculpteur Louis-Amédée Charron (1837-1916) sur un dessin de l'architecte Adolphe Beausoleil, furent mis en place à l'achèvement des travaux de construction de l'église en 1881 deux des verrières de Mauméjean (réf. IM40004803). L'autel de saint Joseph fut, quant à lui, acquis
    Représentations :
    Chacun des deux autels est orné de trois reliefs rapportés, insérés dans les arcs trilobés de la effigies de saint Vincent de Paul (à gauche) et de saint Louis IX (à droite). Les gradins portent des
    Description :
    sur colonnettes abritant des reliefs ; un gradin droit encastrant un tabernacle architecturé à porte porteur, semées du monogramme SM (sainte Marie) et de fleurs de lys derrière l'autel nord, des mêmes
    Auteur :
    [fabricant de mobilier religieux] Ateliers Saint-Hilaire [architecte] Beausoleil Adolphe
  • Statue : Notre-Dame de Buglose
    Statue : Notre-Dame de Buglose Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    -Marsan, accompagné de l'architecte diocésain Henri Depruneaux, pour examiner la maquette dans l'atelier Dès 1866 avait été envisagé le projet d'installer au sommet de la tour sud du sanctuaire de Buglose santé du sculpteur en empêcha la réalisation. Daniel Boulard, propriétaire des forges d'Abesse à Saint , et fut bénite tardivement le 8 septembre 1927. Elle fut déplacée devant la chapelle des Miracles, au ans avant la statue de la tour et à ses frais par Mgr de Cormont. Posé sur un socle dû à l'architecte ferrée, d'où son surnom de "Vierge des Voyageurs". Cette installation avait "pour but de faire connaître mieux attirer l'attention des pieux pèlerins", les figures de la Mère et de l'Enfant ont été décapées à
    Représentations :
    collantes, corsage à encolure carrée et gorgerette, sur laquelle est jeté un manteau aux plis profonds ; des
    Annexe :
    les architectes ont dû faire pour le travail qui leur était demandé, ainsi que des difficultés plusieurs siècles sous le nom de Sainte-Chapelle de Notre-Dame. / Des retards occasionnés par les études que moins éloigné et dans des temps moins inquiétants. / Cette statue placée près de la voie du chemin de mieux attirer l'attention des pieux pèlerins. / Tous et particulièrement Ies artistes remarquent la
    Illustration :
    La chapelle des Miracles peu après sa reconstruction partielle, avec la statue de Notre-Dame de La statue (second tirage dit "Vierge des Voyageurs") près de la voie ferrée. Carte postale, Yobled La statue (second tirage, dit "Vierge des Voyageurs") près de la voie ferrée. Carte postale, Dany
1