Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 32 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison noble, puis ferme du Coder
    Maison noble, puis ferme du Coder Saint-Amand-de-Coly - le Coderc - isolé - Cadastre : 1818 D1 183, 186, 189 1986 ZO 87
    Historique :
    partir du 12 juillet 1649 : à cette date, "Me Jean Bailhot, juge de la jurisdiction de Coly, demeurant au repaire du Couderc, parroisse de Saint-Amand", fils de Jean Bailhot et de damoiselle Jeanne de La Serre , damoiselle, fille de feu Jean Chapon, sieur de Prezelier, et Jeanne "de Reniac" (AD Dordogne, 3 E 2267). On retrouve ce même "Me Jean de Baillot, sieur du Coderc" et "du Verdier" comme "juge de Saint-Amand" en 1676
    Référence documentaire :
    Contrat de mariage de Me Jean Bailhot, sieur du Couderc, avec Catherine de Chapon, 12 juillet 1649
  • Repaire noble de Lascaux, puis Fon Laroche
    Repaire noble de Lascaux, puis Fon Laroche Montignac - Fon Laroche - isolé - Cadastre : 1813 D4 1497 2011 BE 154
    Historique :
    siècle. La description la plus ancienne conservée du domaine date du 30 décembre 1667 : à ce moment, Jean domaine noble de Lascaux" à Jean de Labrousse, sieur du Rocq, moyennant la somme de 11 000 livres. En 1768
    Référence documentaire :
    Pièce 8-93 : Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de /8-128. Vente du domaine de Lascaux par Marguerite de Reilhac à Jean Labrousse, 1711. AD Dordogne p. 371. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à Henri de Navarre Périgord. Tome XXV (1898), p. 371-376. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Annexe :
    Extrait de l'aveu rendu par Jean de Reilhac pour la seigneurie de Lascaux au comte d'Hautefort, 30 septembre 1667. ANNEXE Montignac, 30 décembre 1667 EXTRAIT DE L’AVEU RENDU PAR JEAN DE REILHAC POUR LA
    Texte libre :
    noble de Lascaux » à Jean de Labrousse, sieur du Rocq, moyennant la somme de 11 000 livres. Ce destruction d’une partie des deux ailes. Après le décès de Jean de Labrousse en 1725, son fils, également prénommé Jean (vers 1691-1776), rend l’hommage du fief au marquis d'Hautefort (1729). Traversant semble-t le 19 septembre 1667 par Jean de Reilhac (cf. annexe), carte de Belleyme levée en 1768, et plan rochers, et dont le texte de l’aveu rendu par Jean de Reilhac précise le couvert paysager, formé de domaine de Lascaux par Marguerite de Reilhac à Jean Labrousse, 1711 (mention). AD Dordogne, 3 E 2244 , Tardif notaire royal. Actes notariés concernant Jean Labrousse seigneur de Lascaux, 1768 AD Dordogne, 60 . nationale, 1873, p. 171. CHAMPEVAL, Jean-Baptiste. Hommages du comté de Périgord en 1541 rendus à Henri roi archéologique du Périgord, t. 25, 1898, p. 371 SECRET, Jean. Le Périgord. Châteaux, manoirs et gentilhommières . Annexe Montignac, 30 décembre 1667 EXTRAIT DE L’AVEU RENDU PAR JEAN DE REILHAC POUR LA SEIGNEURIE
    Illustration :
    Extrait de l'aveu rendu par Jean de Reilhac pour son domaine de Lascaux, 1667 Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Plan restitué du domaine de Lascaux en 1667 d'après l'aveu rendu par Jean de Reilhac (sur fond de
  • Repaire noble du Planchat, autrement appelé de Péchalmourgue, puis château
    Repaire noble du Planchat, autrement appelé de Péchalmourgue, puis château Montignac - le Planchat - isolé - Cadastre : 1813 D 1161 2011 AW 53
    Référence documentaire :
    AD Dordogne. 40 H 2. Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de Montignac, 14 juillet 1651 Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de AD Dordogne. 40 H 2. Testament de Jean Boussier, escuier, seigneur du Peuchalmorgue, et de Catherine de Sainct Exupéry, 5 mars 1656 Testament de Jean Boussier, escuier, seigneur du Peuchalmorgue et AD Dordogne. B 1460. Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Texte libre :
    documents, la question reste ouverte. En 1650, on trouve "Jean de Boussier, escuier, seigneur du Planchal . détruit lors de l’incendie de 1908) AD Dordogne. 40 H 2. Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de Montignac, 14 juillet 1651 AD Dordogne. 40 H 2. Testament de Jean , sieur de la Vigerie, de son moulin de Peuchalmorgue. 1679. AD Dordogne. B 1460. Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 AD Dordogne. 2 E 220. Mémoire généalogique des messieurs de Boussiers
  • Ancien repaire noble de Bigord, aujourd'hui maison et ferme
    Ancien repaire noble de Bigord, aujourd'hui maison et ferme Aubas - Bigord - isolé - Cadastre : 1813 D1 17 2013 AD 127
    Historique :
    de cette famille jusqu'au début du XVIIIe siècle. En 1717, Jeanne de Vassal, veuve de Pierre "de famille peu après car, en 1732, maître Jean Isaac, avocat au parlement de Bordeaux, habitant de Sarlat est une fois de plus entre d'autres mains : en 1792, Jean Laprandie, maire de la commune, réside au Bigord. En 1813 (cadastre ancien), il appartient à la veuve de Jean Laprandie, qui réside à Montignac. Le
    Référence documentaire :
    pièce 8/75. Hommage par « Jean Martin, escuyer, sieur du Bigor, habitant en sa maison noble du Pièce 8/97. Hommage par « Jean Martin, escuyer, sieur du Bigor, habitant en sa maison noble du Pièces n° 8/132 et 133. Hommage de Jeanne de Vassal, veuve de "feu noble Pierre de Martin, escuyer Pièce n° 8/152. Hommage de Jean Isaac, avocat au parlement, habitant de Sarlat, pour "sa maison et Mention de Jean Laprandie, maire d'Aubas, habitant le Bigord, au dernier folio. AD Dordogne. Q 768 p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
  • Repaire noble du Sablou, puis maison et ferme
    Repaire noble du Sablou, puis maison et ferme Aubas - en village - Cadastre : 2013 ZD 167 1813 C 46
    Historique :
    triangulaire de la maison. C'est précisément à cette époque qu'apparaît un "sieur du Sablou" : Jean [I] Germain l'est, devait alors également appartenir à Jean [I] Germain. Celui-ci décède en 1723 (son testament date du 11 janvier de cette année-là). Les biens passent à son héritier, Jean [II] Germain, avocat à la noble revient à Jean [III] Germain, "sieur du Sablou, habitant du bourg des Bas [Aubas]". La
    Référence documentaire :
    B 1259. Nomination de Jean [I] Germain comme juge du marquisat de Sauveboeuf, 1693. AD Dordogne. B B 1727. Jean [I] Germain, sieur du Sablou, syndic de la fabrique d'Aubas. AD Dordogne. B 1148-1755 B 1309. Appointement du sénéchal de Guyenne contre Jean [II] Germain pour droit de banc et murer Liasse 1765-1768. Mention de Jean [III] Germain, sieur du Sablou, habitant du bourg d'Aubas. AD
  • Ancienne maison noble de la Verdasse, Château le Vieux Fort
    Ancienne maison noble de la Verdasse, Château le Vieux Fort Valeyrac - La Verdasse - en écart - Cadastre : 1831 C1 239 2011 C1 1030, 1031
    Référence documentaire :
    p. 38 MÉRIC Jean-Pierre. De Ségur à Phélan, 2007 MÉRIC jean-Pierre. De Ségur à Phélan. Histoire
    Annexe :
    ayant charge et procuration du très haut et très puissant seigneur messire Jean Louis de La Valette duc pour Jean et Pierre Magne ses neveux, et pour sieur Antoine de Superville, marchand, Siméon de Lalo
  • Ancien repaire noble de Beauregard
    Ancien repaire noble de Beauregard Beauregard-de-Terrasson - rue Eglise (de l') - en village - Cadastre : 1988 AB 149, 151 1825 B1 292
    Historique :
    maître Jean de Bort, procureur au parlement de Bordeaux, seigneur de La Bonnaudie (à Montignac), "tant en seigneurie de Beauregard (de même que celle de Muratel) a été achetée par Jean de Bort, qui est mort ensuite
    Référence documentaire :
    Montignac par Jean Fabre, évêque d'Aure, 1546. Inventaire des archives du château de Montignac par Jean
  • Les châteaux, manoirs et demeures de Pauillac
    Les châteaux, manoirs et demeures de Pauillac Pauillac
    Référence documentaire :
    DETHIER Jean (dir.). Châteaux Bordeaux. Paris : Centre de création industrielle [Centre Georges
  • Manoir de Bernicot, dit chartreuse de Bernicot
    Manoir de Bernicot, dit chartreuse de Bernicot Échourgnac - Bernicot - isolé - Cadastre : 1844 G3 891-892 1958 G3 327
    Référence documentaire :
    p. 307-308. AUDRERIE Dominique, DU CHAZAUD Emmanuel, BÉLINGARD Jean-Marie et al. Le Périgord des p. 119. SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
  • Château Falfas
    Château Falfas Bayon-sur-Gironde - Béchade - R. D. 133E7 - isolé - Cadastre : 1820 A 295 2015 A 718 à 720
    Historique :
    citadelle de Bourg. Il acquiert Falfas en 1810 ; il meurt en 1842 laissant un fils, Jean-Jacques Émile
    Référence documentaire :
    p. 92-93 LARRIEU Bernard (Dir), DUCLOT Jean François (Dir). Léo Drouyn, les albums de dessins. Léo
    Annexe :
    Documentation complémentaire AD Gironde. E suppl 2454 – GG1 -Cérémonies du baptême de Jean-Baptiste
  • Châteaux et manoirs du canton de Montpon-Ménestérol
    Châteaux et manoirs du canton de Montpon-Ménestérol
    Référence documentaire :
    ARAGUAS Philippe, FAYOLLE-LUSSAC Bruno, GAUTHIER Marc, MARQUETTE Jean-Bernard. Recherches sur , MARQUETTE Jean-Bernard. Recherches sur l'habitat fortifié d'époque médiévale en Périgord. Bordeaux AUDRERIE Dominique, DU CHAZAUD Emmanuel, BÉLINGARD Jean-Marie et al. Le Périgord des chartreuses
  • Ancien repaire noble du Chambon, actuellement hôtel de voyageurs
    Ancien repaire noble du Chambon, actuellement hôtel de voyageurs Montignac - le Chambon - isolé - Cadastre : 1813 C 886 à 890 2011 AM 158
    Référence documentaire :
    Pièce n° 8-137 : Hommage rendu au seigneur de Montignac par noble Jean Arnal, écuyer, sieur du Pièce n° 8-145 : Hommage rendu au seigneur de Montignac par noble Jean Arnal, écuyer, sieur du noble du Chambon à Jean de Bailhot, ancien capitaine de grenadiers, 1751. AD Dordogne. 3 E 2196. AD de doctorat en histoire moderne et contemporaine sous la dir. de Jean-Pierre Poussou, 2011.
  • Ancien repaire noble du Cheylard
    Ancien repaire noble du Cheylard Les Farges - le Cheylard - isolé - Cadastre : 1988 B1 385 1812 B 709
    Historique :
    encorbellement au nord-est. Le 20 janvier 1583, Jean de la Queyrerie (ou Laquérerie), « escuyer seigneur du Cheylar » rend hommage au roi de Navarre « comme mary de Jeanne du Cheylar pour la maison noble du Cheylar Cheylard, chevalier, seigneur de la Fleunie, accepte l'hérédité de feu dame Marie de Vins, veuve de Jean du
    Référence documentaire :
    p. 231 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
  • Ancienne maison noble de Gadeau, actuellement maison
    Ancienne maison noble de Gadeau, actuellement maison Plassac - Gadeau - en écart - Cadastre : 1832 A2 838, 839, 841 à 843 2011 A2 1926
    Historique :
    et Courtade. Ce dernier vend le 24 mars 1813 sa partie à Jean Duvert, capitaine de navire (connu par
    Référence documentaire :
    Minute notariale de Me Jean Cugneau, acte de vente du domaine de Gadeau, 24 mars 1813.
    Annexe :
    fructidor, an III. Dix-sept ans plus tard, le sieur Courtade le revendit à M. Jean Duvert et c’est depuis l'enregistrement, bureau de Blaye : table des vendeurs, 1811-1815 : "Vente du 24 mars 1813 de Courtade à Jean , 3 E 30600. Minute notariale de Me Jean Cugneau, acte de vente d'un bien dit de Gadeau, 24 mars1813 : vente de la famille Courtage à Jean Duvert, capitaine de navire d'un bien appelé de Gadeau, situé du dit Sieur [St Espée] et de sieur Jean Hervé, mur mitoyen entre deux dans toute sa longueur. Plus
  • Repaire noble de Bragedelles
    Repaire noble de Bragedelles Aubas - Bragedelles - isolé - Cadastre : 2013 D2 642 1813 D 656
    Référence documentaire :
    contemporaine sous la dir. de Jean-Pierre Poussou, 2011.
    Annexe :
    , son père ; Me Jean François Varcilhe, sieur de la Chaud, avocat en parlement, juge du marquizat de Bars et de Jean Bridat, sieur du Moustier, habitant de la presant ville ». ; Me Jean François Varcilhe, sieur de la Chaud, avocat en parlement, juge du marquizat de Chamberon de Jean Bridat, sieur du Moustier, habitant de la presant ville. [fol. 2 v°] tenemant apellé de Bourdail en la parroisse de Brenac dhue par Jean Boursac, Jomandy de
  • Ancien repaire noble de Bord
    Ancien repaire noble de Bord Montignac - Bord - isolé - Cadastre : 1813 D 666 2012 AS 186
    Historique :
    . Cette dernière se déclare à ce moment "relitée" (veuve) de "feu Maître Jean de Bort, procureur quand il
    Référence documentaire :
    Pièce 8-145 : Hommage rendu par « Jean Soufron, bourgeois et Gabrielle de Born, conjoins, habittant CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à Henri de Navarre, sire . Tome XXV (1898), p. 371-376. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à
  • Ancien repaire noble de La Dauradie, autrement appelé
    Ancien repaire noble de La Dauradie, autrement appelé "de Féletz", puis "château", puis ferme Aubas - Féletz - isolé - Cadastre : 1813 A3 1257 2013 ZC 114 à 118
    Historique :
    pour la somme de 12 100 francs. Il revient ensuite (avant 1813) à Jean Martin, habitant de Montignac
    Référence documentaire :
    p. 232 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966. contemporaine sous la dir. de Jean-Pierre Poussou, 2011. p. 373 CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à Henri de Navarre Périgord. Tome XXV (1898), p. 371-376. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541
    Texte libre :
    ), Alain, Arnaud et Jeanne. François de Féletz fait dans la suite une belle carrière (il devient chevalier le citoyen Émery Lacour pour la somme de 12 100 francs [12]. Il revient peu après (avant 1813) à Jean
  • Ancien repaire noble de La Rochemalière, aujourd'hui maison et ferme
    Ancien repaire noble de La Rochemalière, aujourd'hui maison et ferme Aubas - La Rochemalière - isolé - Cadastre : 1813 D2 463 à 469 2013 0D 958
    Référence documentaire :
    p. 373 CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à Henri de Navarre Périgord. Tome XXV (1898), p. 371-376. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541
  • Château Rauzan-Gassies
    Château Rauzan-Gassies Margaux - Rauzan-Gassies - isolé - Cadastre : 1826 B 280, 281, 283, 285 à 287 2008
    Historique :
    deux survient à la suite du décès de Jean de Rauzan, sieur de Gassies en 1727, qui entraîne un conflit en deux, Rauzan-Ségla et Rauzan-Gassies, ce dernier revenant alors à Jean Roulier, neveu et héritier
  • Château de la Tour de Bessan
    Château de la Tour de Bessan Soussans - Maunes - isolé - Cadastre : 1827 A1 296 2009 AN 201
    Historique :
    1252 (ou 1288?) par Jean Colomb, bourgeois de Bordeaux, qui est autorisé par le roi d'Angleterre à mariage de Marie-Catherine de Mons avec le fils de Montesquieu, Jean-Baptiste de Secondat, la seigneurie passe dans cette famille et y reste jusqu'en 1791, date à laquelle elle est vendue à Jean-Guillaume de
    Annexe :
    paraît par les rôles Gascons, des années 1288, 1289, que Jean Colom, Citoyen de Bordeaux, obtint du Roi Soussans (...) . Il y a tout lieu de penser que la maison forte que Jean Colom fit construire dans cette . Noble homme Jean de Monau, Ecuyer, est qualifié Sieur de la maison noble de Labégorce dans un titre du Jean Colomb en 1288. Cette tour isolée, cachée au milieu d'un bouquet de grands arbres, et dont la forte bâtie par Jean Colomb en 1252, était entourée d'un fossé d'une quinzaine de mètres de large, sur