Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 106 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château du Moulina
    Château du Moulina Lamarque - le Retou - rue du Vieux Chêne - en écart - Cadastre : 1826 A 5 2009 AB 12
    Historique :
    Selon les matrices cadastrales, une maison est construite (parcelle 5) en 1857 puis 1862 par Jean
    Observation :
    Moreau Jean (propriétaire).
  • Château Ricaudet-Troussas
    Château Ricaudet-Troussas Valeyrac - Troussas - isolé - Cadastre : 2011 B 295
    Historique :
    figure à l'emplacement de la demeure actuelle. Philippe Brannens constitue un important vignoble à Jean-Édouard Bonnore pour la construction du château. D’après, le registre des augmentations
    Auteur :
    [architecte] Bonnore Jean-Édouard
    Annexe :
    notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 : "BONNORE (Jean-Edouard
  • Château La Grande Canau
    Château La Grande Canau Saint-Vivien-de-Médoc - la Grande Canau - isolé - Cadastre : 1833 B 125, 126 2014 B1 158
    Historique :
    Jean-Camille Formigé. Selon le roman de Jean Balde, il semble qu'il avait une idée très précise de la . Emile Bariquand meurt en 1904. Sa veuve, Jeanne Alphand (fille de Jean-Charles Adolphe Alphand
    Référence documentaire :
    p. 187 BALDE Jean. La maison au bord du fleuve, souvenirs bordelais. Avant propos de Jean-Marie
    Auteur :
    [architecte] Formigé Jean-Camille
    Annexe :
    Documentation sur l'architecte Jean-Camille Formigé Archives municipales de Bordeaux, 42 S 3794 -3800, Formigé. (Documentation variée, portraits et textes) Jean-Camille Formigé est né en 1845, au tonneaux. Extrait de l'ouvrage de Jean Balde, La maison au bord du fleuve - Souvenirs bordelais, E
  • Château Rousseau de Sipian
    Château Rousseau de Sipian Valeyrac - Sipian - en écart - Cadastre : 1831 D2 127, 131 2011 D1 1085
    Historique :
    1871, pour Aristide Rousseau. Les plans sont conçus par l’architecte Jean-Édouard Bonnore. Des chais et
    Auteur :
    [architecte] Bonnore Jean-Édouard
    Annexe :
    notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 : "BONNORE (Jean-Edouard
  • Demeure dite Château Vigneau ou des Vigneaux, actuellement Château de Talais
    Demeure dite Château Vigneau ou des Vigneaux, actuellement Château de Talais Talais - les Vigneaux - 4 route des Quatre-Passes - en écart - Cadastre : 1833 C1 100 à 103 2011 C1 381
    Auteur :
    [] Bonnore Jean-Édouard
  • Château du Port ou de La Loubie
    Château du Port ou de La Loubie Saint-Vivien-de-Médoc - la Loubie - route du Port - isolé - Cadastre : 1833 F1 243 à 247 2014 F1 842, 843, 844
    Auteur :
    [architecte] Bonnore Jean-Édouard
  • Château de Ségonzac
    Château de Ségonzac Saint-Genès-de-Blaye - Ségonzac - en écart - Cadastre : 1832 B 1246 2013 OB 1472-1473
    Historique :
    l'abandon, par Jean Dupuy, sénateur des Hautes-Pyrénées et homme de presse. Ce dernier décide de créer à expérimentale, qui traduit tout l'intérêt de Jean Dupuy pour l'agriculture, aura sans doute compté dans le choix
    Auteur :
    [commanditaire, habitant célèbre] Dupuy Jean
    Annexe :
    Marchais et de Segonzac, en Blayais, marié d'abord en 1686 à Jeanne Voysin, fille d'un conseiller en la en 1690 avec Jeanne Brun de Gadeau. Il fit enregistrer son blason à l'Armorial général de 1696 de la Flèche. Jean-Baptiste de Bellot, lieutenant des vaisseaux du Roi, prit part en 1789 aux Charlotte Chanteraine, et Jeanne Morel, veuve d’Etienne Rauquil, major du Fort-Médoc (31 août 1782 ). - Règlement de compte de Jeanne Morel, veuve Bellot, chevalier de Saint-Louis, habitant Blaye paroisse St -Sauveur, avec Jean-Baptiste Joseph Bellot aîné major de vaisseaux pour lui et ses frères mineurs (23 dans l’église de Saint-Genès où il a sa sépulture. [...] Déclare que de son mariage avec feu Jeanne de , agissant pour lui et pour son frère Jean-Baptiste-Joseph de Bellot, aussi lieutenant de vaisseaux du roi Infanterie, fit son testament mystique en secret le 28 avril 1785, par lequel il nomma pour curateur à Jean mineurs nommèrent comme curateur Jean-Baptiste-Joseph de Bellot leur frère aîné [...]. En conséquence
  • Demeure de Morange
    Demeure de Morange Ludon-Médoc - Morange - chemin de Labarde - en écart - Cadastre : 1843 B2 371 , 374 2013 B 304
    Historique :
    fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle. La propriété passe par achat vers 1840 à Jean-Baptiste
    Auteur :
    [habitant célèbre] Fleuret Jean-Baptiste
    Annexe :
    , Jean-Baptiste Fleuret, comte de La Vergne, croix de la Légion d'Honneur, membre de la Société au sulfocarbonate du chimiste Jean-Baptiste Dumas. Ce dernier a préalablement testé son procédé sur
  • Château Ormes de Pez
    Château Ormes de Pez Saint-Estèphe - Pez - en écart - Cadastre : 1825 F1 1334 2015 OF 3010
    Historique :
    d’un étage. Arnaud décède en février 1645. Son fils Philippe, né en 1617 du premier mariage d'Arnaud , développe le domaine de Pez, situé au Petit Pez. Vers 1649, Philippe Capdeville épouse Marie Vermis. En 1651 en donation/vente viagère le domaine du Boscq d’un lointain cousin, Jean Geoffret. Cette propriété revient à Guillaume Pénicaud et à son fils Jean-Baptiste Nicolas. Dès 1772, ce dernier acquiert des terres . Olivier-Jean Brunaud aîné, négociant bordelais, se porte acquéreur du domaine pour la somme de 160.000 bourg de Saint-Estèphe et à son gendre Jean Bonifet, époux de Marguerite Berthé, demeurant à Leyssac. Il
    Annexe :
    Lesparre (19 février 1673) : vente par Pierre et Jean Grenin frères à Philippe Capdeville de la métairie Capdeville, à cause de l’incommodité du grand chemin public qui est entre sa maison et sa grange. Philippe dans la partie nord du jardin de Philippe Capdeville. (54) Acte notarié de Chaigneau, notaire à part de son cousin Jean Geoffret par acte du 3 juillet 1756 : maison consistant en 6 chambres et ), reconnaissance des fiefs des biens détenus par Philippe Capdeville. Mention d’une métairie appelée l’enclos de
  • Château Le Tertre
    Château Le Tertre Arsac - Le Tertre - 14 allée du Tertre - isolé - Cadastre : 1827 A1 332 2012 AH 178
    Annexe :
    à fief à Philippe Lafon au lieu dit du Tertre. 24 juillet 1672 : hommage de Jeanne Beussaq, veuve de Pierre Lafon. 22 octobre 1682 : vente du domaine par Philippe Lafon à Jean Dastugue, curé d'Arsac. 18 d'Arrérac, baron d'Arsac concède un bail à fief à Philippe Lafon le 16 mars 1666, date de la prise de possession. Ce dernier le revend en 1684 à Jean Dastugue, curé d'Arsac. En 1723, l'ingénieur du roi Claude Jeanne Hocky, veuve Mitchell "savoir est la moitié de tout iceluy moulin à vend avec sa meule et vergier
  • Château Bellegrave du Poujeau
    Château Bellegrave du Poujeau Le Pian-Médoc - Le Poujeau - 97 rue Jean Giraudoux - en écart - Cadastre : 1843 D8 1325 2012 BA 63
    Localisation :
    Le Pian-Médoc - Le Poujeau - 97 rue Jean Giraudoux - en écart - Cadastre : 1843 D8 1325 2012 BA 63
  • Domaine dit château Duthil
    Domaine dit château Duthil Le Pian-Médoc - Le Poujeau - 97 rue Jean Giraudoux - isolé - Cadastre : 1820 B2 944 1843 D5 996 2012 BE 24
    Localisation :
    Le Pian-Médoc - Le Poujeau - 97 rue Jean Giraudoux - isolé - Cadastre : 1820 B2 944 1843 D5 996
  • Demeure d'Orange
    Demeure d'Orange Ludon-Médoc - Orange - 34 route de la Providence - en écart - Cadastre : 1843 B1 188 2013 B 767
    Historique :
    métairie de Cap de Ramon en 1831 à Philippe-Louis-Armand de Saint-Pierre (1787-1869). C'est sans doute mentionne le "Château d'Orange-de-Saint-Pierre" appartenant à Jean Kappelhoff-Lançon. Les bâtiments ont été
  • Château Marbuzet
    Château Marbuzet Saint-Estèphe - Marbuzet - en écart - Cadastre : 1825 C1 1027 à 1033 2015 OC 1396, 1259
    Référence documentaire :
    p. 122-123 MAFFRE Philippe, BERIAC Jean-Pierre. Le Bordelais néoclassique : itinéraires en p. 255 DETHIER Jean (dir.). Châteaux Bordeaux. Paris : Centre de création industrielle [Centre
    Annexe :
    G. Gounouilhou, 11 rue Guiraude, 1897. -Pierre Merman : fils aîné de Jean-Baptiste Merman et de de Taffard, commune de Blaignan divisé en deux parts, à Jenny, épouse Peychaud et à Jeanne-Mary-Clary jardin public, n°80 vend à dame Françoise-Georgette Lawton, sans profession, épouse du sieur Jean . Cette propriété porte le nom de : Château Marbuzet. Mariage en octobre 1856 : Jeanne-Henriette-Louise
  • Château Lagrange
    Château Lagrange Saint-Julien-Beychevelle - Château Lagrange - isolé - Cadastre : 1825 D4 1130 à 1137 2011 D7 1452, 1453, 9996, 1497
    Historique :
    de la Commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Bordeaux, et faisaient partie de 1796, Jean Valère Cabarrus, comte de l'Empire et ministre des finances de Napoléon Ier en Espagne, en de Charles-Marie Tanneguy, comte Duchâtel, ministre de l'Intérieur sous Louis Philippe. Ce dernier
    Annexe :
    Guillem, veuve de sieur Jean-Baptiste Arbouet de la Bernède, homme de loi demeurant à Bordeaux cours de Duchâtel, ministre du roi Louis-Philippe, au prix de 775 000 fr. Le domaine de Lagrange est situé à 2 fr, à M. Brown, par M. le comte Duchâtel, ministre du roi Louis-Philippe. COCKS, Charles, FERET , ministre du roi Louis-Philippe. COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de château Lagrange dépendaient autrefois de la Commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de de La Grange". C'est à partir de 1796, avec Jean Valère Cabarrus, devenu comte de l'Empire et Tanneguy, comte Duchâtel, ministre de l'Intérieur sous Louis-Philippe. En 1855, le château Lagrange est invariablement les droits que Me Jean-Baptiste Arbouet de la Bernède son frère aussi monoyeur pour le roy et d’ycelle, a vendu, cédé et transporté par voie de licitation et de partage audit Me Jean-Baptiste Arbouet du fief de Valée et Roussillon [...]. Sieur Branes = oncle maternel de Jean-Baptiste Arbouet de la
  • Château Barreyre
    Château Barreyre Macau - Barreyre - 11 chemin du Bord de l'Eau - isolé - Cadastre : 1843 A2 315 , 314 2013 AD 82
    Référence documentaire :
    p. 250, 251 MAFFRE, Philippe, Construire à Bordeaux au XVIIIe siècle. Les frères Laclotte
  • Château Biré
    Château Biré Macau - le Bout de l'Île - 141 chemin du Bord de l'Eau - en écart - Cadastre : 1810 B5 1146 1843 A4 778 2013 A 727
    Historique :
    mort, ses héritiers vendent pour 67000 francs aux frères négociants Jean et Philippe-Joseph Dussaud Révolution, le domaine est transmis à leur fille Marguerite-Marie : son mari Jean-Joseph de Biré donne son
    Annexe :
    François, demeurant aux chartrons, ainsi que Jean-Baptiste Féger, conseiller du Roy, greffier en chef du Parlement, héritier de feu messire Philippe-Julien Féger son père […], lesquels ont cédé et transporté à dans les fonds de la vente faite audit sieur Fouques, tant par ledit Lacaze, que par Jean Larauze
  • Château Dubignon-Talbot, aujourd'hui château Laruau
    Château Dubignon-Talbot, aujourd'hui château Laruau Margaux - 4 rue La Trémoille - en village - Cadastre : 1826 D1 143 à 146 2008 AC 193
    Historique :
    1ère moitié du 18e siècle. En 1850, Philippe et Marcellin Dubignon produisent respectivement 30 et 25
  • Château La Colonilla
    Château La Colonilla Margaux - en village - Cadastre : 1826 C 1, 2, 3 2008 AD 251
    Historique :
    Jean Coumes, entrepreneur de travaux à Margaux. Aucune reconstruction de maison n'est mentionnée, en
    Référence documentaire :
    Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte du 7 février 1892 passé devant Me Jean Duga , notaire à Margaux . Vente par Jean Feuillerat à Jean Coumes un terrain situé au quartier de la Bèque. , notaire à Margaux. Vente par Pierre-Isidore Gaston Gachet, docteur médecin demeurant à Margaux à Jean
    Description :
    entrelacées JC (Jean Coumes). La travée centrale est couronnée d'un fronton semi-circulaire denticulé, et
    Annexe :
    demeurant à Margaux à Jean Coumes, entrepreneur de travaux demeurant à Margaux un emplacement situé au , négociant et Marie Attié, son épouse demeurant ensemble à Macau, et M. Jean Stanislas Attié commis négociant demeurant aussi à Macau, célibataire, a vendu...) A M. Jean Coumes, entrepreneur de travaux de terrassement échange (...). - Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte du 7 février 1892 passé devant Me Jean Duga, notaire à Margaux. Vente par Jean Feuillerat à Jean Coumes un terrain situé au quartier de la enregistré à Castelnau le 24 décembre 1907. Jean Coumes, surnommé Blanc et quelquefois Tourech ; M. Pierre , dit Hubert Coumes, entrepreneur de terrassements ; M. Jean, dit Georges Coumes, propriétaire. Les
  • Demeure dite de Massip
    Demeure dite de Massip Macau - Bern - 22 route de Bern - en écart - Cadastre : 1843 B1 78 , 79 , 85 2012 AM 16
    Référence documentaire :
    p. 105 GUERIN Edmond-Jean. "Le docteur Joseph-Ignace Guillotin". Bulletin de la Société des
1 2 3 4 6 Suivant