Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 32 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bâtiments viticoles et agricoles, dits Château Le Tréhon
    Bâtiments viticoles et agricoles, dits Château Le Tréhon Bégadan - Courbian - route de Courbian - en écart - Cadastre : 2012 E2 1611
    Historique :
    nouvelle d'un atelier en 1872. Le domaine viticole est une création du milieu du 20e siècle, dont le nom "Château Le Tréhon" apparaît pour la première dans l'ouvrage Bordeaux et ses vins, en 1949.
    Description :
    vendange est aménagée dans le mur pignon donnant sur la rue, et d'un hangar avec essentage en planches. Le domaine se compose de deux ensembles de bâtiments, construits parallèlement l'un à l'autre avec une cour entre les deux. Le premier ensemble comprend un hangar agricole, un chai et une grange-étable . Le second ensemble comprend une resserre, un cuvier à étage, dont la porte haute de réception de la
    Titre courant :
    Bâtiments viticoles et agricoles, dits Château Le Tréhon
    Appellations :
    Château Le Tréhon
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le sud. IVR72_20143300722NUC2A
  • Ancien cuvier du château du Tertre
    Ancien cuvier du château du Tertre Arsac - Le Tertre - 14 allée du Tertre - en écart - Cadastre : 2012 AH 178
    Historique :
    travée-, cela se voit dans le raccord de maçonnerie sur le mur latéral est, ainsi qu'à l'intérieur où le montrent sa large porte percée dans le pignon sud, surmontée de sa baie de décharge. S'ajoutent également les fines ouvertures d'aération du cuvier dans le mur latéral ouest. Il semblerait que sa construction remonte au moment où une famille de banquiers autrichiens reprend le domaine en 1870. Dans son le commencement de 1870, y a effectué des améliorations considérables". Au cours de la décennie 1980 , on creuse un nouveau chai à double vaisseau sous le bâtiment. Il a récemment fait l'objet de (arbalétriers, entrais, poinçons) ; le volume du bâtiment a été raccourci en longueur au nord -perdant une
    Description :
    l'ancien cuvier du château dont la charpente (aux 10 entrais) sur consoles a été conservée. Il repose sur un autre chai creusé en sous-bassement. Dans le mur pignon sud on trouve trace de l'ancienne baie de décharge et le percement de deux portes dont l'accès est donnée par deux passerelles. Des aérations sont percées dans le mur latéral ouest.
    Localisation :
    Arsac - Le Tertre - 14 allée du Tertre - en écart - Cadastre : 2012 AH 178
    Illustration :
    Nouvelle porte d'accès dans le pignon sud. IVR72_20143301624NUC2A
  • Chai
    Chai Le Pian-Médoc - Feydieu - 226 rue Lafontaine - en écart - Cadastre : 2012 AR 168
    Historique :
    Le chai, datable de la fin du 19e siècle, a appartenu un temps au domaine Lemoine-Lafon Rochet à
    Description :
    Le chai, composé d'un vaisseau rectangulaire, possède sur le pignon une grande porte surmontée d'un
    Localisation :
    Le Pian-Médoc - Feydieu - 226 rue Lafontaine - en écart - Cadastre : 2012 AR 168
  • Maison et chai
    Maison et chai Arsac - Le Pyis - 33 rue du Pyis - en écart - Cadastre : 2012 A2 152 1827 A2 377
    Historique :
    Le logis ainsi que son chai sont présents sur le plan cadastral de 1827. Pour autant, le logis
    Description :
    taille et présente deux portes : une sur le pignon côté rue, l'autre côté cour. Une ancienne grange se façade dont seul le côté jardin a conservé des éléments anciens : enduit, corniche denticulée, un rang de génoises. Le pignon est décoré par des lambrequins en bois. Le chai est traité en calcaire et pierre de
    Localisation :
    Arsac - Le Pyis - 33 rue du Pyis - en écart - Cadastre : 2012 A2 152 1827 A2 377
    Illustration :
    Détail du pignon couvert et de la façade sur jardin. IVR72_20133306070NUC2A
  • Chai actuellement maison
    Chai actuellement maison Le Pian-Médoc - Bertranot - 52 chemin de Chopinot - en écart - Cadastre : 2012 AI 81
    Historique :
    Aucune construction n'apparaît sur le cadastre de 1843. Probablement construit vers le milieu du
    Description :
    Le bâtiment, parallèle à la route, est percé de quatre ouvertures sur la partie gauche , correspondant à des fenêtres, ainsi que de fentes de jours verticales sur la droite. Côté jardin, une habitation
    Localisation :
    Le Pian-Médoc - Bertranot - 52 chemin de Chopinot - en écart - Cadastre : 2012 AI 81
  • Bâtiments viticoles de Château du Grand Barrail
    Bâtiments viticoles de Château du Grand Barrail Plassac - le Grand Barrail - 7 chemin du Grand Barrail - en écart - Cadastre : 1832 A2 886 2011 A2 1151, 1156, 1685
    Historique :
    Bossugues, dans l'édition de Bordeaux et ses vins, Cocks et Féret de 1874. Le domaine prend le nom de
    Description :
    , les jambes et chaînages d'angle. Chacun des toits est débordant, reposant sur des pannes. Le bâtiment
    Localisation :
    Plassac - le Grand Barrail - 7 chemin du Grand Barrail - en écart - Cadastre : 1832 A2 886 2011
  • Chai et cuvier du château Biré
    Chai et cuvier du château Biré Macau - le Bout de l'Île - 141 chemin du Bord de l'Eau - isolé - Cadastre : 1810 B5 1144 1843 A4 770 , 772 2013 A 922
    Historique :
    édifiés. Le long bâtiment abritant le chai et le cuvier a probablement été construit à cette époque : il figure sur la carte de la palu de Macau de 1776. Au cours du 20e siècle, un bâtiment est construit pour relier le logement aux chais.
    Description :
    s'effectue par une porte cintrée percée sur le pignon nord. Un logement d'ouvrier se trouve au nord. Une Le bâtiment abritant le chai et le cuvier ainsi que le logement d'ouvrier se trouvent à distance de la demeure de Biré, au sud-ouest, au bout d'un long chemin. Le chai-cuvier, de plan rectangulaire en fer et poulie est situé dans le jardin.
    Localisation :
    Macau - le Bout de l'Île - 141 chemin du Bord de l'Eau - isolé - Cadastre : 1810 B5 1144 1843 A4
    Annexe :
    confrère aussy duement contrôlé et insinué ; la maison et batimens par eux nouvellement édiffiés dans le excepter, et ont subrogé ladite dame leur sœur à tous les droits qu’ils ont, ne peuvent avoir sur tous les celle de 50 000£, sur laquelle lesdits sieurs Féger chargent ladite dame leur sœur, et luy délèguent à , suivant le contrat du 22 octobre 1750 énoncé dans celuy du 30 août 1756 […].
  • Dépendances viticoles de Château Graulet
    Dépendances viticoles de Château Graulet Plassac - Valet - en écart - Cadastre : 2011 A1 67
    Historique :
    Plan cadastral 1832 : aucune construction ne figure à l'emplacement du bâtiment. Les chais et le
    Description :
    perpendiculairement l’un à l’autre, ils se composent d’un cuvier en rez-de-chaussée et de chais. Le cuvier , perpendiculaire à la voie, a son élévation nord-est abritée par un auvent. Sa façade aménagée dans le mur pignon , s’ouvrant sur la route, porte une plaque en pierre dont l’inscription pratiquement illisible laisse deviner le nom de laisse deviner le nom de laisse deviner le nom de "GRAULET" et une rosace en ornement. Une façade. D’une élévation plus basse, les chais s’appuient perpendiculairement au cuvier. Le mur pignon, au et portes sont en arc segmentaire. Les toits sont débordants, reposants sur des pannes.
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le sud. IVR72_20123300976NUCA Vue d'ensemble depuis le nord. IVR72_20173300245NUC2A
  • Chai
    Chai Plassac - 8 chemin de la Gaité - en village - Cadastre : 1832 A2 1251, 1255 à 1257 2011 A3 1536, 1537, 1286 à 1290
    Historique :
    construite en 1874, d'après la date inscrite sur le linteau d'une baie. rustiques entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle. Le plan cadastral de 1832 montre des
    Description :
    Chai et cuvier bâtis le long de la route. Différents niveaux de toitures. Pignon nord : baie et . Élévation est, sur rue : baies à linteau droit ; encadrement harpé ; baie rebouchée ; linteau de porte
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR72_20123300829NUCA Resserre dans le prolongement nord. IVR72_20123300830NUCA Resserre dans le prolongement nord, date inscrite : 1874. IVR72_20123300831NUCA
  • Cuviers et chais de Cantemerle
    Cuviers et chais de Cantemerle Macau - Cantemerle - - isolé - Cadastre : 1810 C1 58 1843 C2 259 2013 AS 52
    Historique :
    , notamment sur le bâtiment ouest. Ce dernier -comme les pavillons de jardin disparus- présente des Le plan cadastral de 1810 représente des bâtiments formant une cour au nord-ouest du château, à situer précisément. Le plan cadastral de 1843 indique la construction d'un imposant bâtiment, identifié entrevoir ce bâtiment, plus lisible toutefois sur la gravure publiée dans l'édition de 1868 du Cocks et Féret. En 1856, Henry Ribadieu attribue le chai à l'architecte Corcelles (mort en 1843) et le cuvier à douteuses. En 1852, le château subit plusieurs transformations dont une reprise de certaines maçonneries indiquerait un remaniement des parties viticoles en même temps que le logis. En 1867, Édouard Guillon mentionne, dans la première cour, le cuvier doté de pressoirs et de 10 à 12 grandes cuves et le grand chai pouvant "contenir 200 tonneaux de vin, toutes les barriques par terre, sur six rangées" ; dans la deuxième également citée par Guillon et figure sur un plan du domaine daté 1901. L'ensemble reste en l'état jusqu'en
    Description :
    deux ensembles alignés et séparés par un portail d'accès. Le premier ensemble est composé de deux cuviers dont les façades donnent sur les cours, au sud. Ils sont doublés en profondeur par deux chais à baies de décharge sont rejetées sur les côtés, séparées du pignon par un jour semi-circulaire reprenant le bossage harpé avec clés saillantes arrondies adopté pour le logis. Une croix en pierre vient , construits en moellon à l'arrière des cuviers, sont ouverts par des fentes horizontales côté nord. Le second chai possède une charpente à forts entraits et dont les pannes sont disposées par superposition sur les arbalétriers. Le second ensemble, de plan rectangulaire, est également composé de corps de bâtiment doubles en
    Annexe :
    dues à M. Villeneuve sont de 1851, depuis le château n’a pas changé de physionomie. Après la mort de M . de Villeneuve, il appartint à Mme d’Abadie et à M. de la Vergne, qui le possèdent encore… Le château château sont : d’un côté, un pavillon carré ; de l’autre, une tourelle ronde. Le tout surmonté de pignons des bâtiments immenses encadrant plusieurs vastes cours. Dans la première se trouvent : le logement du régisseur, les écuries, le cuvier et le grand chai ; dans l’un sont les pressoirs et dix à douze grandes cuves ; l’autre peut contenir 200 tonneaux de vin, toutes les barriques par terre, sur six rangées ; ce fabrication des caisses ; puis viennent des hangards et d’autres constructions désignées sous le nom de servitudes. Le tout apparaît de loin comme un grand village. C’est une des belles installations vinicoles du eu depuis Louis. Deux des anciennes tourelles ont été reconstruites, et sont l’œuvre de M. Dufau ; le chai a été bâti par M. Corcelles, et le cuvier par M. Dufart [...]".
    Illustration :
    Évolution du bâti d'après les cadastres de 1810 et 1843 sur la vue aérienne de 2015 Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR72_20143306099NUC2A Vue d'ensemble, depuis le nord-ouest. IVR72_20143306100NUC2A Premier chai : vue intérieure, porte vers le cuvier. IVR72_20143306877NUC2A
  • Bâtiments viticoles du Château Haut-Grignon
    Bâtiments viticoles du Château Haut-Grignon Valeyrac - Grignon - isolé - Cadastre : 1831 D1 24 2011 D1 217, 1047
    Historique :
    Sur le plan cadastral de 1831, une construction figure à l'emplacement du logement. Ce dernier est
    Description :
    Les bâtiments abritant le chai et le cuvier sont construits sur un même alignement. Le chai présente des encadrements harpés. Le cuvier abrite une cuverie en ciment.
  • Cuvier de la Grande Canau
    Cuvier de la Grande Canau Saint-Vivien-de-Médoc - la Grande Canau - isolé - Cadastre : 2014 B1 156
    Historique :
    est annulé. Au mois d'avril puis en juillet, l'architecte travaille sur le pignon ouest du cuvier sur le domaine s'élève à 500 tonneaux. Seul le cuvier est aujourd'hui conservé ; les chais ont été Le cuvier fait partie des bâtiments de dépendance de La Grande Canau dont les plans sont dressés par l'architecte Ernest Minvielle à partir de 1887-1888. Le cuvier est prévu avec deux chais à barriques disposés perpendiculairement sur la façade nord ; deux autres chais doivent compléter l'ensemble (plan en H). En février 1890, puis en mai, Ernest Minvielle présente le plan du cuvier et son élévation , également doté d'une porte haute. En avril 1893, le cuvier est construit et l'architecte s'attaque à d'ensemble des chais avec les deux vaisseaux complémentaires au nord. Sur un plan d'ensemble daté 1903, les bâtiments sont construits, excepté le dernier vaisseau de chai au nord. En août 1893, la production de vin et légumes. Le cuvier a été utilisé un temps comme fournil.
    Référence documentaire :
    AM Bordeaux. Fonds Minvielle, 150 S 233, plans Soulac et Le Verdon Fonds Minvielle, plans Soulac et Le Verdon
    Description :
    baies en arc segmentaire en brique avec clé centrale en pierre. Sur le côté oriental, une travée étroite abrite un escalier. Les ouvertures sont mieux conservées sur le pignon est, notamment celles de la Le bâtiment de plan rectangulaire fait plus de 45 m de long. Il est orienté nord-est/sud-ouest. Le travée centrale : porte en arc segmentaire en brique, porte haute avec linteau métallique reposant sur en pierre et des allèges en brique. Les dispositions intérieures ont été modifiées, mais le plancher
  • Chai et cuvier de Château Labadie
    Chai et cuvier de Château Labadie Bégadan - Labadie - 1-2 route de Labadie - isolé - Cadastre : 1831 C2 1021 2012 C3 1728, 1729
    Historique :
    pour Pierre Dejeans. C'est dans l'édition de 1881 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins que le domaine prend le nom de Château Labadie, propriété de Dejean. Les bâtiments viticoles sont construits au cours
    Description :
    Les bâtiments sont bâtis sur un plan en L formant une cour. Le bâtiment au nord-est, le long de la route est un cuvier de type médocain avec deux portes hautes permettant la réception de la vendange. Le bâtiment faisant face au cuvier devait abriter une écurie comme le laisse supposer la tête de cheval ornant le pignon nord-est.
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le nord. IVR72_20143303580NUC2A
  • Domaine de Pachan, actuellement siège de la Fédération départementale de chasse
    Domaine de Pachan, actuellement siège de la Fédération départementale de chasse Ludon-Médoc - Pachan - - isolé - Cadastre : 1843 B3 526 - 531 2013 B 421
    Historique :
    peyrat est représenté sur le second plan cadastral de 1843. À cette époque, les dispositions sont 1869 : son neveu Daniel (1820-1879) lui succède. Les attentions sont portées dès 1854 sur le logis et les parties viticoles : des reconstructions sont fortement taxées sur le registre des augmentations étage). Ces bâtiments n'apparaissent pas sur le plan du domaine de la veuve Lawton, Georgina-Élisée l'insecte sont d'ailleurs évoquées sur le plan : un hangar abritant la pompe pour noyer les vignes, proche journaux (3 hectares). Sur la carte de Claude Masse, levée en 1723, Pachan est un marais dit "l'île de la -Canet à Pauillac, possède Pachan par le biais de Pierre. Les terrains sont soumis régulièrement aux submersions en hiver, au point "qu'une barque de la contenance de 15 tonneaux pouvoit floter partout". Sur la carte de Belleyme vers 1770, Pachan est indiqué sur la terre ferme, entouré de quelques vignes et bordé encore mentionnée jusqu'en 1783 (C 2313). Le logis (détruit après 2003) ainsi que l'écurie possèdent des
    Description :
    Le domaine de Pachan est situé sur l'ancienne île du même nom, en bordure de Garonne dans les palus segmentaires et d'une habitation à étage et escalier extérieur en bois, le tout en moellon enduit. Enfin, les le chargement de la vendange. Les aisseliers sculptés et chantournés supportent les pannes de la toiture débordante. Une galerie couverte à l'est s'étend sur toute la longueur de l'élévation et remploie salon-observatoire (vaisseau ouest). L'extension moderne est un parallélépipède conçu sur pilotis
    Annexe :
    Extrait de l'Histoire de la famille Lawton recueillie par le Conservatoire de l'Estuaire http Fonsale, à l'île du Nord chez les Arsène-Henry et les Lesca. De plus nous avions une propriété à Ludon, le domaine de Pachan, devenu aujourd'hui le siège de le Fédération des Chasseurs, où nous avions des vignes je le traverse souvent avec le bac Lamarque-Blaye, toujours avec une mémoire nostalgique.
    Illustration :
    Second cuvier, ouverture dans le mur ouest. IVR72_20153302663NUC2A
  • Chais et cuviers de Château Laujac
    Chais et cuviers de Château Laujac Bégadan - Laujac - en écart - Cadastre : 2012 D2 1165
    Historique :
    , visible sur le plan cadastral de 1831. L'édition de Bordeaux et ses vins en 1850 indique une production chais à barriques. Il apparaît sur l'illustration publiée en 1881 dans Bordeaux et ses vins, marqué en son centre par une travée formant pignon. Le vignoble a été agrandi aux dépens du bois de Laffitte accroissement nécessite l'agrandissement des bâtiments viticoles. Le cuvier est donc prolongé en 1896, comme l'indique la date inscrite sur la seconde travée du cuvier formant pignon. L'édition de 1898 de Bordeaux et
    Représentations :
    Les dates et les inscriptions sur la façade sont agrémentées de motifs de feuilles de vignes et de
    Description :
    l’intérieur, le rez-de-chaussée accueille les cuves en bois et en inox. Un escalier à double volée permet d'accéder au niveau de plancher, soutenu par des poteaux en bois sur dés de pierre. A l’étage, les rails permettant le déplacement de la maie sont encore visibles avec le mécanisme central pour passer d'un axe à un
    Annexe :
    caractères différents. Le vignoble du Château-Laujac […] comprend 75 hectares situés sur un vaste plateau très fins et très recherchés. Le vignoble de Laffitte produit un vin plus corsé et le vignoble de La
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le nord-est. IVR72_20183300463NUC2A Cuvier : mécanisme pour manœuvrer la maie, vue depuis le rez-de-chaussée. IVR72_20143391066NUC4A
  • Chais et cuviers de Valeyrac
    Chais et cuviers de Valeyrac Valeyrac
    Historique :
    figurent sur le plan cadastral de 1831. La plupart sont des constructions ou reconstructions du 3e quart importants, comme au Château le Temple de Tourteyron. Entre la fin du 20e siècle et le début du 21e, des
    Référence documentaire :
    p.141 FRANCK William. Traité sur les vins du Médoc et les autres vins rouges et blancs du FRANCK William. Traité sur les vins du Médoc et les autres vins rouges et blancs du département de
    Description :
    bâtiments. Pour les constructions modestes, cuvier et le chai sont souvent réunis dans le même bâtiment au niveau de plancher est aménagée dans le mur gouttereau, comme à Lousteauneuf et Bellerive. Au Château le Temple de Tourteyron, elle est percée dans le mur pignon. Au Château Rousseau de Sipian, chai et cuvier sont abrités dans un bâtiment en rez-de-chaussée. Au Château Lartigue, le corps principal de dépendances abritait peut-être le cuvier, les chais étant installés dans les ailes. Tous ces
    Illustration :
    Chai de Château le Vieux Fort. IVR72_20133300270NUC2A Chais de Château Le Bourdieu. IVR72_20133300238NUC2A Chai de Château Le Bourdieu : vue intérieure. IVR72_20133300319NUC2A Chais de Château Le Temple de Tourteyron. IVR72_20133300261NUC2A Cuvier de Château Le Temple de Tourteyron. IVR72_20133300257NUC2A Cuvier de Château Le Temple de Tourteyron : vue intérieure. IVR72_20133300251NUC2A
  • Ancienne cave coopérative dite Union des Producteurs de Grands Vins
    Ancienne cave coopérative dite Union des Producteurs de Grands Vins Plassac - Montuzet - 10 route de Montuzet - en écart - Cadastre : 1832 B2 638 2011 B2 1036, 1037
    Historique :
    La façade sur la voirie a conservé dans sa maçonnerie, à l'est, des éléments de la fin du fin 18e siècle, mais date pour l'essentiel du milieu du 19e siècle. Le bâtiment correspond à d'anciens chais, qui
    Référence documentaire :
    ROUDIE Philippe, HINNEWINCKEL Jean-Claude. Une Empreinte dans le vignoble : XXe siècle, naissance
    Description :
    . Le bâtiment de vinification ne présente aucune ouverture sur l'élévation sud, mais comporte des Située au cœur du hameau de Montuzet, la cave coopérative comprend un long bâtiment implanté le contreforts massifs. L'élévation nord, sur la voie, présente pour la partie est des baies en arc segmentaire
    Annexe :
    , la vinification est faite, suivant la tradition girondine, dans des cuves en bois de chêne, et le vieillissement est entouré de soins attentifs. Sa production annuelle est d’environ 400 tonneaux. Le conseil
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le sud-ouest. IVR72_20123390392NUC2A
  • Cuvier
    Cuvier Arsac - Château d'Arsac - 1 allée du Comte - en écart - Cadastre : 2012 AW 62
    Historique :
    subira quelques transformations au cours du 20e siècle, notamment sur le percement de portes coulissantes Le cuvier du château d'Arsac est construit dès l'arrivée du propriétaire normand Eugène Dubosc qui achète en 1890. En 1893, la gravure de l'édition du Cocks et Féret montre le cuvier médocain achevé. Il en métal dans l'immédiat après-guerre sur l'élévation principale. Dans les années 1970, la toiture de l'époque. En 1987-1988, lors de l'achat du domaine par Philippe Raoux, le cuvier est restauré sous la
    Référence documentaire :
    p. 105-108 MÉRIC Jean-Pierre. Le château d'Arsac de 1706 à nos jours, Bordeaux, éditions Féret
    Description :
    Le cuvier se situe à proximité ouest du château. Il mesure 52 m de long sur 15 m de large et est une baie qui permettait le chargement de la vendange par un système de treuil. Une horloge est insérée sous le fronton. Les doubles pignons au nord et au sud reprennent la forme du pignon central de la façade principale, hormis le percement de deux grandes portes en plein cintre prenant la hauteur des deux bandeaux, les corniches et les jambes harpées sont traités en pierre de taille. Le bâtiment est enduit en
    Illustration :
    Gravure du château avec le chai. 1893. IVR72_20143301638NUC1 Ensemble, depuis le plan d'eau. IVR72_20123390161NUC2A
  • Les chais et les cuviers de la commune de Villeneuve
    Les chais et les cuviers de la commune de Villeneuve Villeneuve - en village
    Historique :
    , figurent sur le plan cadastral déjà bâti sur deux cours distinctes à l'est, témoignant d'une recherche de 1900. Après 1950, des bâtiments de vinification plus modernes sont bâtis : le Château Plaisance est racheté, transformé et agrandi en 1980 et un bâtiment au nord du village devient le Château Castel la Rose
    Description :
    généralement adossés en appentis à l'arrière du logis, moins souvent dans le prolongement. Ceux qui sont cuviers sont également accolés au logis (château Piémont), dans le prolongement (château Sauman) ou isolés (château Coubet). Plus rarement, le chai peut être situé en soubassement sous le logis (Domaine de la
    Illustration :
    Vestige d'un ancien chai du 17e ou du début du 18e siècle dans le village. IVR72_20123301195NUCA Cuvier dans le prolongement du logis au Château Sauman. IVR72_20123301387NUCA Chai prolongé d'un hangar agricole dans le bourg. IVR72_20123301176NUCA Chai dans le bourg. IVR72_20123301225NUCA Chai adossé à un logis dans le bourg. IVR72_20123301243NUCA
  • Cuvier
    Cuvier Macau - Bolaire - 131 chemin du Bord de l'Eau - isolé - Cadastre : 1843 A4 734 , 739 2013 A 678
    Historique :
    Un bâtiment est visible en partie à l'emplacement du cuvier sur le plan de la palu de Macau de 1776 et sur les plans cadastraux de 1810 et 1843. Une petite ouverture à linteau délardé en arc segmentaire dans le mur sud du second cuvier et quelques vestiges de portes au rez-de-chaussée à longs
    Description :
    qui traversent le plancher en bois. Sur le pignon de l'ancien logis visible depuis le niveau supérieur Le cuvier occupe deux corps de bâtiments disposés perpendiculairement à l'arrière du chai. En l'angle nord-ouest. Le premier cuvier donne dans la cour, ouvert par une baie de décharge accessible par semi-enterré se trouvent les cuves en béton ; à l'étage, le plancher permet la réception de la vendange avec un treuil extérieur et un conquet avec pressoir à l'intérieur. Une ouverture ménagée dans le mur
    Illustration :
    Premier cuvier, couloir, vers le nord. IVR72_20143306633NUC2A Premier cuvier, passage vers le second cuvier. IVR72_20143306639NUC2A Second cuvier, vue intérieure, vers le nord. IVR72_20143306630NUC2A