Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Forteresse dit château de Montignac
    Forteresse dit château de Montignac Montignac - le Château - rue de la Liberté - en ville - Cadastre : 1813 C 165 2011 AP 548, 549, 551, 883
    Historique :
    d'Orléans à Jean de Blois. En 1470, le château entre dans la maison d'Albret, par le mariage de Françoise de , Fanlac, Saint-Léon, Saint-Pierre et Saint-Thomas de Montignac, Sergeac, Thonac et Valojoulx (Lespine, t attribue les travaux au capitaine du château Jean de Boussier dans l'acte de capitulation du 6 mai 1594 batterie, et aussi qu’il [Jean de Boussier] a fait bâtir du pied de trente à quarante brasses de murailles de Navarre Henri IV, qui le tenait de sa mère Jeanne d'Albret ; à cette date, le souverain se voit de Périgord à François d'Hautefort. Le château est décrit en 1730 par le chevalier de Lagrange , Léon Pautauberge consolide les vestiges du château et fait construire une villa et une orangerie. Le
    Référence documentaire :
    Extrait de la "Carte des rivières de la Dordogne et de la Vézère" levée pour François de Ferry p. 49, 62 et 230 TARDE (Jean), Les chroniques de Jean Tarde TARDE (Jean), Les chroniques de Jean p. 17-27. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse . MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac : impr. d’E p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Auteur :
    [habitant célèbre] Pautauberge Léon
  • Château de la Grande Filolie
    Château de la Grande Filolie Saint-Amand-de-Coly - la Grande Filolie - isolé
    Historique :
    de La Salle à Saint-Léon et du manoir de Cramirac à Sergeac, tous deux datés par dendrochronologie probablement à attribuer à Jean de Beaulieu, qui est attesté comme seigneur de La Filolie dès 1581 et rend Sédières, la sœur de François de Sédières, chevalier de l'ordre du roi et gentilhomme de sa chambre chapelle est bâtie à proximité, au sud de la cour. Le 17 février 1665, Jean III de Beaulieu, seigneur de la Filolie, de Gaubert et de Paulin, fils de Jean II et de Marguerite de Souliac, contracte une alliance avec
    Référence documentaire :
    P. 109-110 BELINGARD Jean-Marie. Le Périgord des maisons fortes. Périgueux: Pilote 24, 1999. p. 232-233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Annexe :
    . IVR72_20182403033NUC2A) "[fol. 1r°] Aujourd'huy neuf avril mil huit cents neuf, nous, Jean Requier, notaire impérial à ANNEXE I : Inventaire après décès de Jean de Beaulieu, seigneur de La Filolie, dressé au château de La Filolie, 1692 (AD Dordogne. 3 E 2286). Inventaire après décès des papiers et biens meubles de Jean establi Mr Jean Calmine Laporte, prestre et prieur de Monbrun, faisant pour dame Ipolite Angele de Salaignac, vefve de messire Jean de Beaulieu, seigneur de La Filolie et autres places suivant sa procuration laquelle est le contract de mariage de deffunct noble Jean de Beaulieu, seigneur de La Filolie, avec dame . [fol. 1v°] Plus, autre contract de mariage de [partie manquante : messi]re Jean [de Beaulieu, seigneur general et Izac, greffier, cotté par lettre [C]. Plus, un testament mutuel d’entre Jean de Beaulieu deffuncte dame Margueritte de Souilhac, dame de La Filolie, et messire Jean de Beaulieu, seigneur de La deffunct messire Jean de Souilhac de Monmege, colonnel des cent suisses, du huictiesme may mil six cens
    Texte libre :
    la période comprise entre 1490 et 1510 (comparables à celles du château de La Salle à Saint-Léon et Filolie". En 1538, il est chargé par François Ier, en tant que trésorier et receveur d'Albret et de actes de François Ier, t. II, p. 609, n° 10302). En 1540-1541, il rend foi et hommage au roi de Navarre , seigneur de La Filolie" (Annexe I : fol. 11v°, mention). Son fils aîné, Jean, épouse Marie de Doublet le 2 , François de Beaulieu (son frère cadet ?), "seigneur de la Filolie" (AD Pyrénées-Atlantiques, B 1865 ). François entre au service de Henri III, roi de Navarre (futur Henri IV), duquel il reçoit le don d'un pré , Jean de Beaulieu, qui est attesté comme seigneur de La Filolie dès 1581 (Bulletin SHAP, tome XI [1884 de 1595, Cadillac à partir de 1598, etc.). Un contexte très favorable pour Jean de Beaulieu à cette un beau mariage avec Marthe de Sédières, la sœur de François de Sédières, chevalier de l'ordre du roi très fils mariage avec Marguerite de Souillac de Montmège le 14 février 1640 ; mais Jean meurt peu
1