Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hameau de Noaillac
    Hameau de Noaillac Jau-Dignac-et-Loirac - Noaillac - chemin de Tousquiron - en écart - Cadastre : 1833 2013
    Historique :
    Noaillac. Le bâti est implanté sur ces cartes au sud-est du lieu-dit Méric et à l'ouest du hameau de Broustéra. Sur le plan cadastral de 1833, le bâti se concentre bien à cet emplacement et s'étend jusqu'au moulin de Noaillac à l'est. Ce dernier est abandonné dans les années 1880 et laisse la place aux bâtiments du Château Noaillac. Dans l'édition de 1908 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins, plusieurs , Rey qui produisent entre 8 et 50 tonneaux.
    Référence documentaire :
    p. 39 à 42 MEYNIEU André. « Jau-Dignac-Loirac ». Les Cahiers Médulliens, 1970, n° 4. sections C et D Plan cadastral napoléonien, 1833. Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par
    Description :
    Le hameau de Noaillac se trouve au croisement des chemins du Sablé des Pins et de Tousquiron qui se
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Noaillac - chemin de Tousquiron - en écart - Cadastre : 1833 2013
  • Hameau de Goulée
    Hameau de Goulée Jau-Dignac-et-Loirac - Goulée - chemin de Richard chemin de Goulée - en écart - Cadastre : 1833 B2 2013 B
    Historique :
    marais inondés et à proximité de la chapelle saint-Siméon. Selon l'abbé Baurein (1784-1786), le village appartient au 13e siècle au seigneur Olivier de Lilhan et se nomme "Goaleya" au 15e siècle dans un titre gascon. Il est visible sur la carte de Masse de 1708, sur celle du Cours de la Garonne de 1759 et sur seconde moitié du 19e siècle. L'édition de 1868 de l'ouvrage de Cocks et Féret indique "A Goulée" la veuve . Lestage produisant 8 tonneaux. En 1898 s'y ajoutent Armand Cruchon et M. Bernard. L'Atlas de la Gironde
    Référence documentaire :
    Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par p. 255 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd . COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret , 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).
    Description :
    Le hameau se situe à 1,5 km au sud-ouest du port de Goulée. Entouré de vignes et de prairies, il
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Goulée - chemin de Richard chemin de Goulée - en écart - Cadastre : 1833
    Illustration :
    Logis à étage et dépendances agricoles. IVR72_20133300594NUC2A
  • Temple antique, puis église mérovingienne, puis chapelle médiévale Saint-Siméon, aujourd'hui site archéologique de La Chapelle
    Temple antique, puis église mérovingienne, puis chapelle médiévale Saint-Siméon, aujourd'hui site archéologique de La Chapelle Jau-Dignac-et-Loirac - la Chapelle - route de Valeyrac - isolé - Cadastre : 2013 B8 1712, 1713, 1714 1833 B2 1708, 1709, 1710
    Historique :
    de la chapelle médiévale ont été mis au jour en 2001. D’autres fouilles menées entre 2001 et 2009 ont antique composé d’un pronaos, d’une cella et d’une galerie périphérique est attesté du 1er siècle avant JC sarcophages et sépultures en coffrage de bois ont été découverts. Enfin, une chapelle est construite entre le 12e et le 13e siècles à ce même emplacement : la première mention remonte à 1609, date à laquelle la sur les cartes du 18e siècle, sous le nom de chapelle Saint-Roch sur la carte de Masse (1708) et de Desmarais (1759). Trois messes y étaient prononcées, à la Saint-Siméon, à l’Ascension et à la Saint-Aubin . D’après un procès verbal, la chapelle est fermée en 1787 et très certainement détruite par la suite. Sur vignes et de terres. En juin 2016, le site est ouvert au public, visible et accessible par l’intermédiaire d’une maquette grandeur nature matérialisant et expliquant les vestiges archéologiques.
    Référence documentaire :
    . L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc p. 76-78 MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac, 2018 MONGUILLON Chantal Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par p. 254 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd .
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - la Chapelle - route de Valeyrac - isolé - Cadastre : 2013 B8 1712, 1713
    Annexe :
    jour et fête de l’Ascension. Cette Chapelle avait été constamment desservie par les Curés de Jau, qui BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd . "(...) c’est dans l’étendue de cette Paroisse, et au lieu appelé à Goulée, voisin de la Rivière, qu’existe une Chapelle sous l’invocation de Saint Siméon, et à laquelle il se trouvait un grand concours de monde, au font aussi le service de la Paroisse de Dignac, annexe de cette première ; mais depuis qu’on l’a qu’il fût employé à la réparation et à l’entretien de la Chapelle, avant que de tourner au profit du
1