Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Pierre
    Église paroissiale Saint-Pierre Plassac - en village - Cadastre : 1832 B1 246 2011 0B 1075
    Historique :
    -verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant. les plans et devis du conducteur-voyer Michaud (ou Michau), par l'entrepreneur Renaud. En 1882
    Référence documentaire :
    Registres des baptêmes, mariages et sépultures de l'église St-Pierre de Plassac, 1665-1668.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Toit :
    tuile creuse pierre en couverture
    Description :
    sacristies. La tour de clocher, surmontée d'une flèche polygonale en pierre, est de plan carré. Elle s'élève sur deux étages dont le premier est accessible par un escalier extérieur en pierre. L'ornementation de installés dans la première travée du bas-côté nord. Une table en pierre sculptée d'un bas-relief orne cette dédié à saint Pierre. En marbre gris, il renferme un reliquaire de sainte Fructose. L'autel du bas-côté
    Auteur :
    [peintre-verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    sépultures de l'église St-Pierre de Plassac, 19 mars 1665 : Inhumation de Marguerite de Tourchon, épouse de M restauration de l´église, 1882-1883 : mention des matériaux à utiliser : la pierre dure de Frontenac, de Bourg l'autorisation de faire reconstruire et agrandir l'église St-Pierre de Plassac [...]" - AD Gironde, E Dépôt 7367 cordon tout autour, il y aura également un cordon à l'extrémité de la retraite à l'endroit la flèche ?, poissons ? ou animaux aquatiques Statues : - autels secondaires : Christ montrant ses plaies (nord) ; saint Pierre - Jeanne d'Arc dans le bas-côté sud. - Vierge dans le bas-côté nord. - Charlemagne au-dessus de la
    Vocables :
    Saint-Pierre
    Illustration :
    Collatéral sud : autel dédié à saint Pierre. IVR72_20173300367NUC2A Collatéral sud : autel à saint Pierre, reliquaire contenant les reliques de sainte Fructose Collatéral sud : vitrail représentant sainte Fructose, signé du maître verrier GP Dagrant Vitrail signé du maître verrier GP Dagrant. IVR72_20123305159NUCA
  • Eglise Saint-Etienne
    Eglise Saint-Etienne Saint-Estèphe - - place des Anciens combattants - en village - Cadastre : 2015 OA 1951 1825 A5 1620
    Historique :
    curé, Pierre de Crusiau, demande au cardinal de Sourdis de lui venir en aide pour réparer l’église et Pierre Frapereau, vicaire général de l’archevêché de Bordeaux, se rend alors à Saint-Estèphe et dresse grand pilier de pierre qui est dans la nef et qui empêche la vue sur le grand autel, l’échelle qui est que Monseigneur doit examiner dans la visite, 24/4/1735) : "l’église est bâttie de pierre, elle a de partir de 1764. Dans le retable monumental est intégré un tableau réalisé par le peintre bordelais Pierre peinte à trois couches à l'huile au blanc de céruse d'une couleur d'un ton clair de badigeon de pierre menuiserie, n'est pas achevé. Sur la vue du village publiée dans l'ouvrage de Gustave de Galard vers 1835 validés le 8 mai 1854 et les travaux confiés à l'entrepreneur Barbot. La construction en pierre de Bourg l'architecte furent contestées à l'issue des travaux : l'emploi de la pierre de Bourg qui a été préférée à à l'étude : en allongeant et en reconstruisant le chœur plus en avant ou en construisant des bas
    Référence documentaire :
    p. 284 BAUREIN Abbé. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Toit :
    tuile creuse pierre en couverture
    Description :
    de clocher, l'ensemble étant construit en pierre de taille. En partie basse, cette façade s'organise
    Auteur :
    [maître verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
    Annexe :
    Ponts et Chaussées du département M. Tannay, 7 janvier 1810. Voûte à faire en plâtre ou en bois l'huile au blanc de céruse d'une couleur d'un ton clair de badigeon de pierre ; ancienne voûte en brique 2501 pierres de Bourg plus 8 gros blocs. La moitié des journées employées à ce travail ont été fournies par les habitants de la commune ou de celles environnantes. La hauteur du clocher constatée par trois parfaitement exécutés, la qualité de la pierre est reconnue excellente et les travaux ont été dirigés avec à 1862, Modifications apportées, 1856 : suppression de la pierre de St Savinien et modification de nervures et galeries seront en bonne pierre de St Savinien qui ne devra pas être employée à moins de 30 cm d'épaisseur ; la première corniche (art. 9 du devis) devait donc être dans sa partie supérieure en pierre de faite en pierre bâtarde de Bourg au lieu de St Savinien. Le prix de cette pierre équivalant à celui de la pierre de St Savinien, cette observation n'est portée ici que pour mémoire. Art. 18 du devis : les
    Illustration :
    Clocher : dôme en pierre et lanternon. IVR72_20163303001NUC2A
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Église paroissiale Notre-Dame Saint-Seurin-de-Bourg - Petit - - en village - Cadastre : 1821 unique 396 2014 A2 277
    Historique :
    notamment réalisés par le peintre-verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant, d'après le monogramme figurant
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    L’édifice de style néo-roman est bâti en pierre de taille. De plan en croix latine, il est composé polygonale en pierre avec des clochetons sur les angles. Le chevet est rythmé par des dosserets avec colonnes
    Auteur :
    [maître verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
    Annexe :
    Saint-André se disait la messe [...]. Guérie par une grâce spéciale du ciel, la jeune fille se donna presbytère et l’école de Saint-Seurin de Bourg, paroisse était située sa propriété de Laurensanne par les frères de la doctrine chrétienne tous les enfants sans exception des communes de Bourg et -dedans qu’[on/au] [fonds], que la pierre sacrée n’est pas enchâssée, que le sanctuaire est dépavé en aucun revenu, nous a été représenté par Isabeau [Sanosine] femme de Pierre Landrau un titre de ordonné que le dedans du tabernacle sera entièrement garni d’une étoffe de soie, que la pierre sacrée sera enflammés avec des ailes. - chapelle des fonts : décor géométrique et végétal ; signature "G.P. / DAGRANT . PIERRE – LEROUX / PARIS. - à l’angle sud du cœur : Jeanne d’Arc, signature : PEAUCELLE – COQUET / R . PIERRE – LEROUX. 13/ PARIS. - transept nord : Joseph avec l’Enfant, signature : BRISSON Fres / BORDEAUX l’ancienne paroisse de Saint-Pierre de Camillac unie aujourd’hui à celle de Saint-Gérons de Bourg. L’ancienne
1