Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 42 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ateliers techniques du domaine Lynch-Bages
    Ateliers techniques du domaine Lynch-Bages Pauillac - Panneton - isolé - Cadastre : 2012 OC 643
    Historique :
    habillés de panneaux d'aluminium présentant des plis et des contre-plis. Ces espaces servent aujourd'hui d'ateliers techniques pour le domaine de Lynch-Bages.
    Dénominations :
    atelier
    Description :
    La silhouette originale de ce bâtiment marque le paysage pauillacais. On retrouve la forme des
    Auteur :
    [architecte] Dillon Patrick [architecte] Gastines Jean de
    Titre courant :
    Ateliers techniques du domaine Lynch-Bages
  • Chais et cuviers de Château Latour
    Chais et cuviers de Château Latour Pauillac - Latour - isolé - Cadastre : 1825 H 187 2012 OE 67
    Historique :
    1999 et 2003, menés par l'atelier d'architecte Mazières et le décorateur Bruno Moinard. Aujourd'hui, 66 l'occasion de l'achat d'une partie de Latour par les négociants Barton et Guestier et Johnston, le cahier des paires de bœufs, 2 paires de chevaux et 3 vaches laitières". L'architecte Duphot propose en décembre la proie des flammes sans compter la "maréchalerie" et quelques autres barriques de vin. Les travaux furent sommairement évalués par l'architecte Géraud (ou Gérand ?) à 58 500 francs, outillage et barriques neuves à acheter compris. Ils commencèrent dès le mois d'août 1892 et furent achevés vers le mois de juin réfectoire des vendanges" et un chai nouveau "pour les piquettes". A cette époque, des modernisations furent apportées au cuvier : cimentage en 1898, remplacement des vieilles presses ; il fallait trouver une solution d'eau fut élevé en 1913 selon les plans de l'architecte Lacroix : la maison Gaden de Bordeaux installa fut équipé d´une installation électrique. L'album photographique d'Henry Guillier fournit des
    Référence documentaire :
    p. 142 BUTEL Paul. Grands propriétaires et production des vins du Médoc au XVIIIe siècle
    Description :
    cuvier et enfin les chais. Des chais souterrains augmentent encore la capacité de stockage du vin en principalement au stockage et à la mise en bouteilles. Depuis 2007, un procédé de traçabilité des bouteilles a été mis en place pour éviter la fraude et les contrefaçons. L'ensemble des installations sont
    Auteur :
    [architecte] Atelier des Architectes Mazières [architecte] Duphot Théodore Henri [architecte] Gérand G. [architecte] Cazalis et Lacroix
    Annexe :
    dire, l'architecte avait divisé la demeure en deux appartements séparés : au midi, celui des , l'architecte se ralliait aux exigences des propriétaires ; il présentait un autre projet de construction, plus [...]. On se passa des services de l'architecte et on confia l'exécution des travaux à des entrepreneurs grand registre vert "Latour 1854 à 1865" ; ils sont au nombre de dix-neuf, dont deux sont des ébauches tracées par le marquis de Beaumont-Villemanzy lui-même ; l'architecte Duphot en signa dix-sept ; ils même dispositif, mais il était un peu moins ambitieux ; l'architecte avait supprimé deux pièces cas, la naissance des combles était soulignée par une série de lucarnes rondes à œil de bœuf. A vrai , l'architecte défendait fermement son premier projet : "notre construction ne serait peut-être pas traitée à travailla sur une ébauche que lui présenta le marquis de Beaumont. Le plan tracé par l'architecte tint compte des observations des propriétaires, le devis estimatif, daté du 20 septembre 1862, s'élevait à 45
    Illustration :
    Vue intérieure de l'aile ouest : atelier de conditionnement des bouteilles. IVR72_20123304143NUCA Plan du vignoble de la Tour avec les noms des plantiers et leurs contenances métriques, s.d Vue intérieure du cuvier : espace haut de réception des vendanges. IVR72_20123304131NUCA Vue intérieure des chais : escalier permettant l'accès au chai souterrain. IVR72_20123304137NUCA Vue du chai souterrain : espace de gestion de la thermorégulation et du nettoyage des barriques Vue intérieure de l'aile ouest : conditionnement des bouteilles. IVR72_20123304144NUCA
  • Lycée des métiers de la mer et de l'espace
    Lycée des métiers de la mer et de l'espace Gujan-Mestras - Port de la Barbotière - en ville - Cadastre : 2018 BI 2-5, 11, 12
    Historique :
    Le lycée des métiers de la mer a été construit en 1989-1990 par les architectes Lionel Hairabedian , Bernard Mazières, Jean-François Di Amore, Michel Courbon, sous la maîtrise d'ouvrage du Conseil Général et existant, vétuste. Des photographies aériennes montrent l'aspect du site depuis l'année 1949 où le chenal amenant au port de pêche (forme en L) est bien visible à l'ouest des prés salés entourés d'arbres où sera inversé) autour duquel ont été créés des parcs et des bâtiments proches de la route et de la voie de terrains (parcs aquacoles) gagnés sur le bassin. La vue de 2009 présente les nouveaux bâtiments (ateliers . Un nombre d’élèves en augmentation nécessite aujourd'hui une extension des bâtiments. Ce chantier est
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête construction du lycée des métiers de la mer P.26 EDWARDS-VUILLET, Céline. Le lycée des métiers de la mer de Gujan-Mestras, couleur de vague et p. 2019-221 KHAIAT Robert. Lycée des métiers de la mer, Gujan-Mestras. Architecture Méditerranée n
    Précision dénomination :
    Lycée scientifique technologique et professionnel des métiers de la mer
    Description :
    bardage de bois, galerie en acier galvanisé et aluminium naturel) et le bâtiment des ateliers de toile tendue. L'entrée principale est traitée en forme de parvis couvert par des chapiteaux de toiles soutenus par une ossature de treillis métalliques. Des poteaux bagués scandent cette entrée. L'agora (béton principal est entourée de piliers doubles formant des fontaines monumentales. Les logements de fonctions
    Auteur :
    [architecte] Hairadebian Lionel [] Mazières Bernard [architecte] Di Amore Jean-François [architecte] Courbon Michel
    Titre courant :
    Lycée des métiers de la mer et de l'espace
    Appellations :
    Lycée des métiers de la mer
    Illustration :
    Vue aérienne (cliché: Atelier des Architectes Mazières). IVR72_20173303037NUC2A Vue de l'espace d'accueil : l'Agora (cliché: Atelier des Architectes Mazières Allée couverte de l'entrée principale (cliché: Atelier des Architectes Mazières Plan d'ensemble avec les bassins d'aquaculture. Détail des bâtiments à conserver et à construire Plan d'ensemble avec les bassins d'aquaculture, 31-10-1989. Détail des bassins. (Archives Région Atelier de plasturgie (A l'est, le long de l'allée de la Barbotière). IVR72_20183302176NUC2A Atelier de plasturgie (A l'est, le long de l'allée de la Barbotière). IVR72_20183302177NUC2A Atelier de plasturgie (A l'est, le long de l'allée de la Barbotière). IVR72_20183302178NUC2A Atelier de plasturgie (A l'est, le long de l'allée de la Barbotière). IVR72_20183302179NUC2A Atelier de plasturgie (A l'est, le long de l'allée de la Barbotière). IVR72_20183302180NUC2A
  • Lycée Des Menuts
    Lycée Des Menuts Bordeaux - 36 rue des Douves - en ville - Cadastre : 2018 DH 41, 42, 49, 51-55, 112, 212, 234, 295
    Historique :
    Le lycée remplace un lycée existant dans la même rue. Le lycée d’Enseignement Professionnel des (X’Tu architectes associés, Paris, Fendler – Seemuller, architectes associés, Paris). Lauréats du prix
    Précision dénomination :
    Lycée professionnel des Menuts
    Description :
    la terrasse. Des ateliers de coiffures sont au rez-de-chaussée. Les différents bâtiments sont séparés occupe l'angle de la rue des Douves et de la rue Jacques Ellul. Il fait face à l'IUT de journalisme de les salles de cours et au dessus des logements de fonction. A l'intérieur, une "rue" et une galerie desservent les bureaux (rdc) et les salles de cours (étages). Le bâtiment longeant la rue des Douves est Bâtiment ouest est accessible par des passerelles donnant sur une terrasse arborée. Le réfectoire donne sur
    Auteur :
    [architecte] Lesbegueris Dominique
    Localisation :
    Bordeaux - 36 rue des Douves - en ville - Cadastre : 2018 DH 41, 42, 49, 51-55, 112, 212, 234, 295
    Titre courant :
    Lycée Des Menuts
    Illustration :
    Façade principale rue des Douves. IVR72_20193301313NUC2A Elévation du bâtiments des salles de cours vue depuis la terrasse. IVR72_20193301321NUC2A Elévation du bâtiments des salles de cours vue depuis la terrasse. IVR72_20193301322NUC2A Galerie de circulation au dessus de la "rue" du bâtiment des salles de cours Cage d'escalier dans le bâtiment des salles de cours. IVR72_20193301327NUC2A Atelier de coiffure. IVR72_20193301331NUC2A "Rue" du bâtiment des salles cours. IVR72_20193301335NUC2A Elévation antérieure du lycée. Rez-de-chaussée / préau (rue des Douves). IVR72_20193301339NUC2A
  • Lycée des métiers Jean-Condorcet
    Lycée des métiers Jean-Condorcet Arcachon - Avenue Roland-Dorgelès - en ville - Cadastre : 2018 AR 36
    Historique :
    par Pierre Sirvin architecte en chef des Bâtiments civils et Palais nationaux. Les architectes Michel Le lycée hôtelier Jean-Condorcet, aujourd'hui labellisé "lycée des métiers" a été construit en 1972 pluriannuel d'investissement 2017-2021 de la Région Nouvelle-Aquitaine prévoit une réfection des toitures terrasses et des façades. Œuvre du 1% artistique : L’œuvre du 1% artistique liée à la construction du lycée
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête AN. 19880466/82. Lycée des métiers Jean-Condorcet. Commission relative au 1% artistique, 1982
    Description :
    avec terrasse au premier niveau). L'aile en retour (D, R+2) contient des salles de cours. Les bâtiments nord (E, R+1) sont des espaces pour l'enseignement général. Les bâtiments de l'internat (G et F, R+1 présentent des toits en casquette. L'ensemble des bâtiment est en béton enduit et bandeaux de vitrage sur
    Auteur :
    [architecte] Moga Michel [architecte] Vacheron Philippe [architecte] Sirvin Pierre
    Titre courant :
    Lycée des métiers Jean-Condorcet
    Illustration :
    Vue vers le bâtiment E (CDI) et le bâtiment D (les ateliers, à gauche) depuis la cour du lycée Atelier MELEC (Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés)(bâtiment D Atelier MELEC (Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés)(bâtiment D Élévation sur cour du bâtiment D (ateliers). IVR72_20183302238NUC2A Élévation ouest du bâtiment D (ateliers). IVR72_20183302240NUC2A Élévation sud du bâtiment D (ateliers). Internat garçons (au fond). IVR72_20183302241NUC2A Atelier cuisine bâtiment C (pôle hôtelier). IVR72_20183302242NUC2A Atelier cuisine bâtiment C (pôle hôtelier). IVR72_20183302243NUC2A Atelier cuisine bâtiment C (pôle hôtelier). IVR72_20183302246NUC2A
  • Lycée des métiers Porte-du-Lot
    Lycée des métiers Porte-du-Lot Clairac - allée Franck-Bize - en ville - Cadastre : 2018 YD 105, 106, 148
    Historique :
    Le lycée construit par les architectes Lefèvre et Jean Depoid a été livré en 1981. Le lycée se 1996-1997, l'architecte Laurent Gerbaud procède a un réaménagement intérieur du réfectoire, dans le cadre du plan pluriannuel d'investissement numéro 2. L'architecte Bernard Ruiz construit le gymnase
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête
    Description :
    de l'internat), couverts par des toits en terrasses.
    Auteur :
    [architecte] Depoid Jean [architecte] Lefèvre [architecte] Gerbeaud Laurent [architecte] Ruiz Bernard
    Titre courant :
    Lycée des métiers Porte-du-Lot
    Illustration :
    Atelier des métiers du jardin. IVR72_20194700374NUC2A Atelier des métiers du jardin. IVR72_20194700375NUC2A . architectes, août 2004. (archives Région Nouvelle-Aquitaine) IVR72_20194700479NUC2A Façades de l'internat. Projet de restructuration. M.G. architectes, août 2004. (archives Région Façades de l'internat. Projet de restructuration. M.G. architectes, août 2004. (archives Région Plan de l'internat. RDC. Projet de restructuration. M.G. architectes, août 2004. (archives Région Panneau d'entrée de l'atelier de mécanique agricole. IVR72_20194700337NUC2A Décor mural de l'entrée de l'atelier de mécanique agricole. IVR72_20194700338NUC2A Atelier de mécanique agricole. IVR72_20194700339NUC2A Atelier de mécanique agricole. IVR72_20194700340NUC2A
  • Maison
    Maison Le Pian-Médoc - Louens - route de Soulac - en écart - Cadastre : 2012 BP 21
    Historique :
    La maison daterait de la fin des années 1970 ou début des années 1980. Elle aurait été construite d'après les plans fournis par l'architecte Michel Sadirac, de l'agence d'Yves Salier et Courtois. La
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier
    Référence documentaire :
    RICROS François. La Girolle. Salier, Courtois, Sadirac, Lajus, Atelier d'architecture. Séminaire
    Description :
    Louens. Elles se compose d'un corps de bâtiment unique, en rez-de-chaussée, percé au sud par des baies vitrées séparées par des refends, distinguant la distribution intérieure. Au nord, des petites baies prolongement est a été adjoint un atelier-établi.
    Auteur :
    [architecte] Sadirac Michel
  • Château Gruaud-Larose
    Château Gruaud-Larose Saint-Julien-Beychevelle - Château Gruaud-Larose - isolé - Cadastre : 1825 D2 174 à 184 2011 D3 189
    Historique :
    bâtiments. Les propriétaires auraient fait appel à l'architecte Duphot pour dresser les plans des époque. Les chais ont été réaménagés en 1996 par le bureau d'architectes bordelais Mazières, avec enfants qui doivent se partager ce bien. Finalement la cour d'appel de Bordeaux ordonne le partage des les Sarget et les descendants des Balguerie, Mme de Bethman et sa sœur Mme de Boisgérard. A partir de constructions et des bâtiments. En 1867, le domaine est divisé entre le baron Sarget d'une part, et MM. Ed. et organisés autour d'une cour plantée d'arbres. Des parterres sont reconnaissables à l'est du château, ainsi qu'un potager. Le plan cadastral de 1825 indique la même disposition des bâtiments. Plusieurs illustrations permettent de reconstituer l'évolution des bâtiments. En 1835, l'album de Gustave de Galard diminutions des matrices cadastrales montrent effectivement plusieurs modifications dans les années 1870-1880 mondiale : les pierres du château auraient été utilisées pour construire la salle des fêtes de Beychevelle
    Référence documentaire :
    des châteaux. Bordeaux : Editions Sud Ouest, 2010. GALARD, Gustave de. Album vignicole ou vues des châteaux et propriétés produisant les vins des PIJASSOU, René. Gruaud Larose. Le vin des rois, le roi des vins. Paris : Editions Stock, 1997.
    Description :
    travées, les deux travées centrales formant un léger ressaut, délimitées par des chaînes d'angle à bossage . Des jambes à bossage encadrent les deux travées centrales. Les baies sont dotées de corniches et d'appuis saillants soutenus par des consoles. Une rampe donne accès à une cave. La façade latérale nord balustrade. Ce déséquilibre dans le traitement des deux façades latérales s'explique sans doute par la présence du château Gruaud-Larose-Faure au sud, la séparation des domaines ayant entraîné une orientation des bâtiments vers l'est et le nord. L'intérieur de la demeure conserve des éléments de décor portant
    Auteur :
    [architecte] Mazières Bernard [architecte] Duphot Théodore Henri
    Annexe :
    Extraits des éditions de Bordeaux et ses vins Cocks et Féret COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins vins, vendus à la bouteille, ne sortent du château qu'avec des marques authentiques, telles qu'étampes , étiquettes, bouchons, capsules, et, en Angleterre comme en France, ils sont les heureux rivaux des Château étrangers, qui chaque année, abondent dans le Médoc, surtout à l'époque des vendanges. Une des grandes comme Alcatel Alsthom en 1993, qui investit des sommes considérables dans l'outil de vinification (cuvier bois et ciment, chais thermo-régulés, station de traitements des effluents vinicoles). Depuis 1997 par des méthodes organiques et en favorisant la lutte intégrée par le non usage de produits chimiques Archives communales, Salle des fêtes de Beychevelle, historique par Lucien Humbert, 2002 style. Le frère de Lucien Humbert (trésorier du comité des fêtes), Gabriel alors directeur chez Cordier proposa au Comité des fêtes les pierres du château à récupérer pour réaliser les piliers de la salle. C
    Illustration :
    Croquis (communiqué par l'Atelier Mazières) : projet du chai à barriques. IVR72_20173301665NUCY Plan du domaine en 1823 : détail des bâtiments du château. IVR72_20113303294NUCA Plan du domaine en 1823 : extrait, récapitulatif des terres. IVR72_20113303295NUCA Château : façade principale, détail des pilastres d'angle. IVR72_20113303328NUCA Tour : façade sud, détail des dates portées. IVR72_20113303339NUCA Ancien chai à barriques : armoiries sculptées du baron Sarget (remploi ; il s'agit peut-être des armoiries qui ornaient le fronton des chais). IVR72_20113303288NUCA Nouveaux chais, niveau souterrain : détail des voûtes en béton. IVR72_20113303274NUCA Vue d'ensemble des bâtiments : côté ouest. IVR72_20113303347NUCA Vue d'ensemble des bâtiments depuis l'ouest. IVR72_20113303265NUCA
  • Bâtiments de vinification de Château Margaux
    Bâtiments de vinification de Château Margaux Margaux - Château Margaux - en village - Cadastre : 1826 B 34, 35 2009 OB 23
    Historique :
    ". Un chai enterré a été aménagé en 1981-1982 par l'architecte Bernard Mazières. Des réaménagements réalisé en mai 1796 mentionne les "chais et cuvier, ces derniers objets ayant besoin des plus grandes réparations, une partie des bâtiments de cours tombant en ruine". Ils abritent alors "23 cuves dont 14 bâtiments de vinification et bâtiments de ferme et logements. Édouard Guillon décrit des bâtiments en 1866  : "Le cuvier a des pressoirs en pierre et une vingtaine de cuves, écoulant de 12 à 15 tonneaux. Le chai est des plus curieux du Médoc, il est grand, très élevé, peut contenir 300 tonneaux en sole, et est , sous la direction de l'architecte Norman Foster, sont en cours de réalisation (2013-2015).
    Référence documentaire :
    p. 66-68 BROICHOT Christophe. Etre et paraître : bâtir des châteaux en Bordelais. Bordeaux : Ecole description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crus. Bordeaux, 1866. Tome 3.
    Description :
    de la cour, le long du mur de clôture. L'ajout d'un nouveau cuvier construit par l'architecte Norman
    Auteur :
    [] Mazières Bernard [architecte] Foster Norman
    Annexe :
    allées d´entrée, bâtiments pour le logement des agriculteurs, parcs, granges, hangars, chais et cuvier , ces derniers objets ayant besoin des plus grandes réparations, une partie des bâtiments de cours tombant en ruine, jardin, terres labourables, parc des tilleuls, fontaine, lavoir, vivier, vignes hautes , moulin à vent, maison et jardin du meunier, matte de rivière au devant des dits moulin et bâtiment du l´expertise des vaisseaux vinaires, bétail et outils aratoires, à laquelle expertise nous nous , qui paraît avoir été la propriété des ducs d´Aquitaine. Au XVe siècle, il était à la famille de mètres de large, communiquant par de vastes canaux à la Gironde et ayant résisté à des sièges et à des même coup l´un des premiers crûs du Médoc, avec le premier crû des Graves. M. d´Aulède fut un homme de Fumel, qui fut évêque, et Joseph de Fumel, le plus illustre des seigneurs de Haut-Brion et de chevalier du Barry, dit comte d´Argicourt, de la famille de sa mère et qui était capitaine des Suisses du
    Illustration :
    Carte postale : Château Margaux, 1er grand Cru classé, intérieur du chai des vins nouveaux Carte postale : Château Margaux, grand chai des vins nouveaux. IVR72_20103302618NUC2A Maquette : cour des bâtiments de vinification. IVR72_20103302937NUCA Cour des bâtiments de vinification : détail d'édicule disposé dans l'angle nord-est Cour des bâtiments de vinification : pompe à eau. IVR72_20103302955NUCA Abreuvoir situé le long du mur de clôture de la cour des bâtiments de vinification
  • Lycée La Morlette
    Lycée La Morlette Cenon - 62 rue Camille-Pelletan - en ville - Cadastre : 2018 AD 242
    Historique :
    , sur ce groupe de bâtiments en particulier, est effectuée en 2004 par l'architecte Jean-Louis Lafaye
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête découverte de Cenon : son histoire, son patrimoine ; [publié par l'Association des Amis de Saint Romain et du
    Précision dénomination :
    Lycée des métiers La Morlette
    Description :
    découvert (moulures néogothiques au dessus des baies). Les Toits à longs pans sont couverts de tuile
    Auteur :
    [architecte] Faye Jean-Louis
    Appellations :
    La Morlette ou lLycée des métiers des services et des soins à la personne
    Illustration :
    Plan du tripode établi en 2001, EURL J.L. Faye et Michel Cayre architectes. (Archives Nouvelle Vue des bâtiments d'enseignement depuis l'ouest. IVR72_20183300135NUC2A Aile est. Atelier de coiffure. IVR72_20183300145NUC2A
  • Mairie
    Mairie Arsac - - 12 Avenue de Ligondras - en village - Cadastre : 2012 AB 670
    Historique :
    Mazières en collaboration avec Michel Apard, architecte DPLG à Bordeaux sont choisis pour la construction des nouveaux locaux, au sud de l'église.
    Description :
    diviser en trois parties : une dédiée à l'administration avec des bureaux, une autre, centrale, pour
    Auteur :
    [architecte] Mazières Bernard [architecte] Apard Michel
  • Lycée professionnel Frédéric-Estève
    Lycée professionnel Frédéric-Estève Mont-de-Marsan - 12 rue Frédéric Estève - en ville - Cadastre : 2018 CD 44, 165
    Historique :
    , architecte associé. Le chantier des nouveaux ateliers est visible sur la photographie aérienne de 2009. Les , 1980. Une restructuration de l’établissement a lieu en 1997-1998. Les internats sont réaménagés, des salles de cours, de sport et un foyer sont aménagés au rez-de-chaussée d'un des bâtiments de l'internat . Les travaux sont réalisés par les architectes Catherine et Jean-François Bats (Dax) et Pierre Gorry ateliers sont livrés en 2011. En 2012, les anciens ateliers sont détruits pour laisser place à l'aire de sport, bordée au sud par des vestiaires (toits végétalisés). Une piste pour les poids lourds longeant l’arrière des vestiaires est construite à la même période. La restructuration et l'extension de l'externat et du bâtiment de l'administration, confiées au cabinet d'architectes BL2 (Christophe Bonhomme et (plaque commémorative). La salle de conférence (supportée par des piliers métalliques) et le hall
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête
    Précision dénomination :
    Lycée des métiers de l'automobile et du transport Frédéric Estève
    Représentations :
    % artistique lors de la construction du lycée en 1977. La signature figure en bas des œuvres (et peut-être la
    Description :
    vestiaires). Les bâtiments des internats sont en R+2. Le bâtiments de l'administration est R+1. Une vaste
    Auteur :
    [architecte] Bats Catherine / Jean-François [architecte] Bonhomme Christophe [architecte] Lorenz Michel
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée du bâtiment des ateliers. IVR72_20194000090NUC2A Bâtiment des ateliers. IVR72_20194000089NUC2A Couloir d'entrée du bâtiments des ateliers. IVR72_20194000091NUC2A Magasin des ateliers de mécanique. IVR72_20194000095NUC2A Bâtiment des ateliers à droite et internat à gauche. IVR72_20194000111NUC2A Vue vers les ateliers des véhicules lourds depuis le CDI. IVR72_20194000115NUC2A Atelier des poids lourds. IVR72_20194000129NUC2A Vue aérienne, 29 juillet 2009. (IGN). La partie nord du lycée (nouveaux ateliers) est en cours de Vue aérienne, 2011. (IGN). La partie nord (nouveaux ateliers) est reconstruite, les anciens ateliers, au sud, sont encore en place. IVR72_20194000135NUC2Y
  • Lycée Toulouse-Lautrec
    Lycée Toulouse-Lautrec Bordeaux - 115 rue Joseph-Abria - en ville - Cadastre : 2018 IZ 27-30, 41, 42, 74, 106-109, 126
    Historique :
    L'agence d'architecture Denis Debaig, associée à l'architecte Pierre-Louis Martin, ont livré les particulier la situation en milieu urbain. Il s'est agit également, de construire des espaces de loisirs et
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête
    Précision dénomination :
    Lycée des métiers d'art Toulouse-Lautrec
    Illustration :
    Atelier mode. IVR72_20193300509NUC2A Atelier d'arts appliqués. IVR72_20193300516NUC2A Atelier de prothésistes dentaire. IVR72_20193300517NUC2A Atelier de photographie. IVR72_20193300518NUC2A Atelier de réalisation MARVI (marchandisage visuel). IVR72_20193300521NUC2A Atelier de décor ameublement. IVR72_20193300522NUC2A Atelier de décor ameublement. IVR72_20193300523NUC2A
  • Chais et cuviers du Château Pichon Longueville
    Chais et cuviers du Château Pichon Longueville Pauillac - Pichon-Longueville - isolé - Cadastre : 2012 BI 201, 617
    Historique :
    fait l’objet d’un concours d’architectes pour la reconstruction de ses bâtiments de dépendances. Les pyramides ou d’obélisques. Les constructions de Patrick Dillon et Jean de Gastines font partie des premiers projets d'architecture contemporaine dédiés au vin à la fin des années 1980. Les orientations choisies de « château viticole », si caractéristique du bordelais, et les différentes propositions des architectes dont la créativité avait été stimulée par le concours Pichon-Longueville. L'inauguration a lieu en 1992. Les bâtiments abritant un accueil et les chais et cuviers ont été construits à l'emplacement des anciennes dépendances. En 2007, l'espace d'accueil est réhabilité et redécoré par l'architecte Monteil. Un
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de conditionnement
    Description :
    miroir d'eau. Au nord, le cuvier présente des formes néo-antiques mêlant pyramidions, colonnes, fronton centrale est soutenue par des colonnes inclinées. L'alignement traditionnel des barriques dans les chais est perturbé par des colonnes aux chapiteaux de formes variées et décalées les unes par rapport aux au chai précédent. Au nord du cuvier se trouvent des hangars pour le matériel et l'outillage et des
    Auteur :
    [architecte] Dillon Patrick [architecte] Gastines Jean de [architecte] Triaud Alain
    Illustration :
    Photographie : travaux de construction des nouveaux chais en 1987 (?). IVR72_20173301432NUC2A Vue d'ensemble des chais et cuviers. IVR72_20123304351NUCA Vue d'ensemble des chais et cuviers. IVR72_20123304354NUCA Vue d'ensemble des chais et cuvier. IVR72_20123390172NUCA Vue d'ensemble du miroir d'eau et des chais. IVR72_20123390173NUCA Chai de Patrick Dillon et Jean de Gastines : vue du décalage des colonnes. IVR72_20123304338NUCA
  • Château Vincent, Relais de Margaux
    Château Vincent, Relais de Margaux Margaux - l' Ile Vincent - en écart - Cadastre : 1826 A1 5 à 10 2008 A1 14, 15, 16
    Historique :
    l'architecte Bernard Mazières. Un parcours de golf est également créé à cette époque. Un spa et un restaurant bâtiment y est présent et deux fossés permettent l'écoulement des eaux. Un château viticole y est des alluvions relativement récentes, contiennent beaucoup de sable, et produisent un vin délicat et toutefois été largement remaniés et transformés en hôtel en 1998, avec des extensions réalisées par
    Description :
    continu et séparé de l'étage par un bandeau continu. Les appuis des fenêtres de l'étage forment également bandeau. Ces dernières présentent des encadrements moulurés. Les chaînes d'angle sont harpées au rez-de pignon. Il est composé d'un rez-de-chaussée et d'un comble à surcroît ouvert par des baies en plein
    Auteur :
    [architecte): Piechaud Anne] Mazières Bernard [architecte] Baggio Patrick [architecte] Piechaud Anne
    Illustration :
    Vue d'ensemble des nouveaux bâtiments abritant un spa. IVR72_20103300461NUCA
  • Château Lascombes
    Château Lascombes Margaux - Segones - en écart - Cadastre : 1826 D3 1223 à 1229 2008 AD 1, 2, 3, 5, 253, 254, 258
    Historique :
    ), en hérite. Des travaux sont confiés à l'architecte Louis-Michel Garros, qui propose un projet dans façade sud ouvert de baies à arc segmentaire et une partie de l'aile des chais en retour d'équerre un style néo-anglais, habituellement daté de 1875. Toutefois, les plans de l'architecte ne portent l'achat de Marquis d'Alesme Becker (14 ha) en 1919. C'est ainsi qu'il est dénommé sur des cartes postales
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de conditionnement
    Référence documentaire :
    p. 130 CARDOZE, Edmond. La carte postale des châteaux de la Gironde. Pierre Fanlac, 1985. DANTARRIBE, Cécile. Les communs des châteaux viticoles de Louis Michel Garros en gironde. Reflet des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crus. Bordeaux, 1866. Tome 3. , Tableau des recherches d'archives. Document pdf conservé au château, décembre 2015-janvier 2016.
    Description :
    bâtiment. Les anciens chais abritent aujourd'hui des locaux techniques (chaufferie, atelier, local du Situé dans le quartier de Segones et entouré d'un parc, le château est accompagné des bâtiments de . Sur le rez-de-chaussée sont greffées des extensions, l'une donnant accès au vestibule, l'autre rez-de-chaussée présentent des formes variées (bow window, à traverse et meneaux, allèges avec tables faux mâchicoulis. Les lucarnes présentent des frontons triangulaires à redents avec un motif de rond vient se greffer une tourelle circulaire avec des pierres d'attente, correspondant au pavillon prévu par pignons découverts présentent des redents. Le pignon oriental est aveugle exceptées deux baies qui encadrent le conduit des cheminées traité en ressaut. Le pignon occidental est percé en rez-de-chaussée en inox et en bois et le 4e niveau permettant l'accès au haut des cuves. Un autre bâtiment abrite les machines permettant le conditionnement et l'expédition des bouteilles. Un logement secondaire de plan
    Auteur :
    [architecte] Garros Louis-Michel
    Annexe :
    Chevalier Antoine de Lascombes à Alexis Lichine, Tableau des recherches d'archives. Document pdf conservé au Louise de Rauzan, précédé des articles du mariage, 26 août 1679. - AD Gironde, 2 E 1763. Achat du Domaine maison ("bourdieu"), chais, cuviers et toutes dépendances situés à Margaux joint un état des paiements long sur leurs rapports ; il avait reçu les 2/3 des biens de Margaux et sa sœur Anne, le tiers restant vendanges à Margaux (…) seule vende le total des vins (...)" ; en cas de pré-décès de sa fille, Anne est maison basse sans aucun meuble, environ 10 ha de vignes, pour 60.600 F (le prix des immeubles est 48.000 F) ; contient un état des vaisseaux vinaires du Domaine (vendus pour 12.600 F). AD Gironde, 3 E de 60.000 F ; comprend un état estimatif des meubles de la maison (comptant pour 7.800 F dans la ), hérite des 2 autres tiers de Anne-Valérie Lascombes, fille de Jean-François, par testament du 1er août du Domaine de Lascombes (et cahier des charges partiel de la vente), 2 juillet 1844. Explications en
    Illustration :
    Façade nord-ouest : détail de la balustrade avec ses motifs trilobés et des tables décoratives Vue d'ensemble du château et de son parc au milieu des vignes. IVR72_20103300219NUCA Vue d'ensemble du château au milieu des vignes. IVR72_20103300220NUCA Vue d'ensemble des chais. IVR72_20103300203NUCA Cuvier : deuxième niveau en rez-de-chaussée, avec en partie latérale des cuves en ciment Cuvier, deuxième niveau en rez-de-chaussée : accès au premier niveau des cuves enterrées Cuvier : vue d'ensemble du troisième niveau, partie latérale abritant des cuves en chêne Cuvier : vue d'ensemble du quatrième niveau donnant accès au sommet des cuves Cuvier : vue d'ensemble du quatrième niveau donnant accès au sommet des cuves Bâtiment situé dans la zone des expéditions. IVR72_20103300225NUCA
  • Lycée polyvalent Jean-Monnet
    Lycée polyvalent Jean-Monnet Libourne - 10 avenue Henri-Brulle - en ville - Cadastre : 2018 CH 301
    Historique :
    la construction d'un nouvel internat, la restructuration de l'internat existant et des ateliers d’œuvre sont les architectes Jacques Puissant, Alain Ducasse, Dominique Gorse, et Philippe Veron (architectes du lycée Vàclav-Havel à Bègles). Commencé sous la maîtrise d'ouvrage de l'Etat, l'établissement a un des « pères de l'Europe ».
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête
    Description :
    d'élévation (parties hautes). Des ateliers sont habillés par un bardage métallique (plafond soutenu par des des murs sont habillés par un carrelage en bandes colorées. L'étage du lycée est accessible par des escaliers et des passerelles métalliques. Les différents corps de bâtiments forment des cours (parterres et (matériaux synthétiques) ou couverts de tuiles mécaniques. Des tuiles mécaniques habillent certaines
    Auteur :
    [architecte] Ducasse Alain [architecte] Gorse Dominique [architecte] Veron Philippe [architecte] Puissant Jacques
    Illustration :
    Elévation sur cour du bâtiment des ateliers mécanique générale (Ouest). IVR72_20183302145NUC2A Atelier maintenance des véhicules. IVR72_20183302152NUC2A Extérieur des ateliers bâtiments sud-ouest. IVR72_20183302154NUC2A Ateliers de maintenance des systèmes. IVR72_20183302161NUC2A Plan au rez-de-chaussée des bâtiment C (Est). IVR72_20183302138NUC2A Plan du 1er étage des bâtiments C (Est) IVR72_20183302142NUC2A Atelier innovation technologique (D 116). IVR72_20183302129NUC2A Atelier Innovation Technologique - Éco-Conception (D 116). IVR72_20183302130NUC2A Atelier cuisine. IVR72_20183302131NUC2A Atelier cuisine. IVR72_20183302146NUC2A
  • Lycée Marcel-Dassault
    Lycée Marcel-Dassault Mérignac - - 3 rue Chateaubriand - Cadastre : 2019 AZ 291
    Historique :
    Le lycée a été construit en 1991-1992 par l'agence de l'architecte Yves Guihot. L'inauguration a eu Château du Parc, bâtisse démolie en 1963. L'expression architecturale de ce projet (conservation des locaux communs aux deux établissements en tenant des fonctionnement différents pour chacun) est énoncée
    Référence documentaire :
    CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête
    Description :
    représente une vaste courbe englobant l'ensemble des bâtiments (R+1, béton). La façade est en carrelage blanc
    Auteur :
    [architecte] Guihot Yves
    Illustration :
    Plans du bâtiment sud-est : ateliers des métiers du bâtiment. IVR72_20193301533NUC2A Plan du 1er étage du bâtiment des ateliers éléctricité. IVR72_20193301535NUC2A Plan du rez-de-chaussée du bâtiment des ateliers. IVR72_20193301518NUC2A Entrée du bâtiment des ateliers métiers du bâtiment. IVR72_20193301531NUC2A Atelier usinage. IVR72_20193301514NUC2A Atelier usinage. IVR72_20193301515NUC2A Atelier usinage. IVR72_20193301516NUC2A Atelier usinage. Vitrine de pièces. IVR72_20193301517NUC2A Salle de cours de dessin (bâtiment atelier). IVR72_20193301519NUC2A Couloir vers les ateliers horlogerie. IVR72_20193301520NUC2A
  • Maison
    Maison Le Pian-Médoc - Louens - route de Soulac - en écart - Cadastre : 2012 BP 17
    Historique :
    La maison daterait du milieu des années 1980. Elle aurait été construite d'après les plans fournis par l'architecte Yves Salier, pour le compte d'un membre de la famille Bertoncello.
    Référence documentaire :
    RICROS François. La Girolle. Salier, Courtois, Sadirac, Lajus, Atelier d'architecture. Séminaire
    Auteur :
    [architecte] Salier Yves
  • Maison
    Maison Le Pian-Médoc - Louens - route de Soulac - en écart - Cadastre : 2012 BP 20
    Historique :
    La maison daterait de la fin des années 1970. Elle aurait été construite d'après les plans fournis
    Référence documentaire :
    RICROS François. La Girolle. Salier, Courtois, Sadirac, Lajus, Atelier d'architecture. Séminaire
    Auteur :
    [architecte] Salier Yves
1 2 3 Suivant