Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Usine de soufre, dite usine Skawinski, aujourd'hui cuvier des Vignobles Lacombe
    Usine de soufre, dite usine Skawinski, aujourd'hui cuvier des Vignobles Lacombe Saint-Christoly-Médoc - le Port - isolé - Cadastre : 2014 F 411, 412
    Historique :
    moitié du 19e siècle, le terrain construit appartient à la famille Ricard qui le vend en 1882 à Jean Jules Gillet, minotier, et à son épouse Jeanne Martin (acte notarié chez Me Gué, 8 mai 1882). Ils y font actuellement" (acte du 8 août 1888 passé devant Me Roland et pour le prix de 35000 francs). L'ensemble est appartenant à Edmond Adde (acte du 24 octobre 1896 ; Me Paul Roland, notaire à Lesparre). Dès le mois de
    Référence documentaire :
    . Skawinski, Adde et Caussade. Me Paul Roland à Lesparre, 28 et 24 décembre 1888 . Caussade. Me Paul Roland à Lesparre, 8 et 14 août 1891. Caussade. Me Paul Roland à Lesparre, 28 janvier 1892.
    Annexe :
    entre Gillet et Adde, 8 août 1888. "Ont comparu : Monsieur Jean Jules Gillet, propriétaire et minotier , et madame Jeanne Martin, sans profession, son épouse, qu’il autorise, demeurant ensemble au port de : Le siège de la société sera à Lesparre, rue Jean-Jacques Rousseau n°72 ; il pourra être changé du l’usine lui appartiennent pour avoir été acquis par lui de M. Jean Jules Gillet, propriétaire et minotier , et de madame Jeanne Martin, son épouse, demeurant ensemble au port, commune de Saint-Christoly , suivant contrant passé devant Me Roland, notaire soussigné, le huit août mil huit centre quatre vingt huit terrain à la société de commerce Th. Skawinski, Adde et Caussade. Me Paul Roland à Lespare, 28 et 24 entre MM. Skawinski, Adde et Caussade, étude de Me Paul Roland. Il est formé par ces présentes entre les sociale « Th. Skawinski, Adde et Caussade ». Le siège de la Société sera à Lesparre, rue Jean-Jacques copie.Ancienne minoterie acquise par E. Adde de M. Jean Jules Gillet propriétaire et minotier et de Mme Jeanne
  • Château Sénilhac
    Château Sénilhac Saint-Seurin-de-Cadourne - Sénilhac - 15 route de Lesparre - isolé - Cadastre : 1831 C2 1626 à 1635 2014 C1 367, 9367
    Historique :
    également figurés. Le 12 mai 1766, Jean-Baptiste Basterot achète la propriété à Mademoiselle de Pichon sous , d’écuries, de chais et cuviers. A la mort de Jean-Baptiste en 1788, son fils Barthélémy hérite du domaine Coiffard est propriétaire dans le 3e quart du 19e siècle : c'est à Jean-Baptiste Coiffard que l'on doit
    Référence documentaire :
    MÉRIC Jean-Pierre. « Les Basterot : une famille de propriétaires fonciers en Médoc au XVIIIe siècle MÉRIC Jean-Pierre. De Ségur à Phélan, 2007 MÉRIC jean-Pierre. De Ségur à Phélan. Histoire d'un
    Annexe :
    démolie en 1855, Jean-Baptiste Coiffard. C 1629 : maison, construction nouvelle, 1856. C 1630 : remise
  • Dépendances agricoles et logements d'ouvriers de La Grande Canau
    Dépendances agricoles et logements d'ouvriers de La Grande Canau Saint-Vivien-de-Médoc - la Grande Canau - isolé - Cadastre : 2014 B1 156
    Historique :
    , l'ensemble semble être construit. D'après Jean Balde : "En vain, lui proposa-t-on, en Médoc, de fastueux
    Référence documentaire :
    p. 187 BALDE Jean. La maison au bord du fleuve, souvenirs bordelais. Avant propos de Jean-Marie
  • Cuvier de la Grande Canau
    Cuvier de la Grande Canau Saint-Vivien-de-Médoc - la Grande Canau - isolé - Cadastre : 2014 B1 156
    Référence documentaire :
    p. 188 BALDE Jean. La maison au bord du fleuve, souvenirs bordelais. Avant propos de Jean-Marie
  • Château Tour de By
    Château Tour de By Bégadan - Tour de By - isolé - Cadastre : 2012 A1 116
    Historique :
    Alfred Rubichon acquiert le domaine de la Tour de By par son mariage, en mai 1865, avec Jeanne
    Référence documentaire :
    Registre des actes de mariage de Bordeaux, section 2 : mariage entre Alfred Rubichon et Jeanne
  • Dépendances agricoles et logements d'ouvriers du Château Sénilhac, aujourd'hui Château d'Aurilhac
    Dépendances agricoles et logements d'ouvriers du Château Sénilhac, aujourd'hui Château d'Aurilhac Saint-Seurin-de-Cadourne - Sénilhac - 13 route de Lesparre - isolé - Cadastre : 1831 C2 1614 à 1624 2014 C 1529, 1563, 1564, 1734, 1735
    Historique :
    matrices cadastrales indiquent plusieurs transformations dans la 2e moitié du 19e siècle. Jean-Baptiste
    Annexe :
    démolie en 1855, Jean-Baptiste Coiffard. C 1629 : maison, construction nouvelle, 1856. C 1630 : remise
  • Château Rosemont-Geneste
    Château Rosemont-Geneste Labarde - chemin de Blanquefort - en village - Cadastre : 1826 B 116 2009 A3 295, 373
    Historique :
    La propriété est vendue en 1795 par Marguerite Marginier, veuve de Laurent Faget à Jean Giron
    Annexe :
    Marginier à Jean Giron, 9 ventôse an 3 / 27 février 1795. Marguerite Marginier, veuve de Laurent Faget vend à Jean Giron, ancien capitaine de navires, un domaine ou bien de campagne situé à Labarde 1762, Me Banchereau ; vente pour la somme de 70 000 livres. -18 ventôse 3e année. Le citoyen Jean , notaire. Jean Giron, ancien capitaine de navires ; Dame Marie Giron, veuve de sieur Pierre Geneste Deyme ; M. Pierre Geneste, courtier d’assurances ; M. Pierre Léon Geneste Demoiselles Jeanne et Rose Maurice Lassus, 11 décembre 1821, Me Macaire à Bordeaux. Jean Giron, ancien capitaine de navires demeurant . Jean-Guillaume Auguste Geneste, son neveu, habitant la Nouvelle Orléans lui a donnés par acte passé Léon Geneste, Jeanne et Rose Geneste, enfants et héritiers conjointement avec Jean Guillaume Auguste ; acquisition du domaine par Lassus le 1er janvier 1817, contrat chez Me Bigat, de Jean Giron, ancien capitaine postérieur, de Pierre Léon Geneste, de Jeanne Geneste, de Rose Geneste, ces 5 derniers ayant agi en qualité
  • Château Montbrun
    Château Montbrun Cantenac - Village d'Issan - 6 route du Port d'Issan - en écart - Cadastre : 1826 F 1284 à 1291 2009 AB 202
    Référence documentaire :
    p. DEGAS, LURTON, Henri, SEYNAT, Jean-Pierre. Cantenac. Les Cahiers Médulliens, 1997, décembre, n
  • Château Léoville-Poyferré
    Château Léoville-Poyferré Saint-Julien-Beychevelle - Saint-Julien - en village - Cadastre : 1825 C1 162 à 165 2011 C3 571
    Historique :
    , Léoville-Barton et Léoville-Lascases) remonte au 17e siècle, époque à laquelle Maître Jean de Moytié , épouse en 1740 l´arrière-petite-fille de Jean de Moytié. Il renomma Mont-Moytié en Léoville (dit aussi vignoble et des terres. L´aîné, Pierre Jean de "Lascases", reçoit la part qui devait constituer le domaine originel de Château Léoville-Lascase. Sa sœur, Jeanne, cède ses droits à sa fille mariée au baron Jean
  • Château Angludet
    Château Angludet Cantenac - Angludet - en écart - Cadastre : 1826 B 240 à 262 1978 B 441, 443
    Historique :
    marchand de Bordeaux. En 1474, un acte mentionne l’appartenance de la maison à Jean de Treulon, "noble
    Annexe :
    maison noble d´Angludet, acquise en 1350 par Rampnol de Corn, était au pouvoir de Noble homme Jean de homme Jean Treulon, damoiseau ; à M. de Makanan, originaire de Londres ; en 1676, M. de Mons, conseiller , sous le Second Empire à Jean-André-Victor d´Anglade (maire de Cantenac en 1831) et à son épouse Marie
1