Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 37 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison de maître, dite domaine de Malagar et maison d'écrivain François Mauriac
    Maison de maître, dite domaine de Malagar et maison d'écrivain François Mauriac Saint-Maixant - Malagar - 17 route de Malagar - isolé - Cadastre :
    Historique :
    comme bien national, le 27 janvier 1792, à Jean-François Moulinié, courtier en vin, résidant paroisse Mauriac, l'arrière-grand-père de François Mauriac. Jean Mauriac (1797-1869) Jean Mauriac acquit Malagar François Mauriac de 1936 à 1968 sous la forme d'un journal intime. Dès 1843, Jean Mauriac fit réhabiliter mort prématurée de son fils Jean-Paul, père de François Mauriac, Jacques Mauriac dressa un état des villa. François Mauriac (1885-1970) François Mauriac fut très tôt attaché au domaine, au point de dissuader sa mère de le vendre en 1913. La prise de possession de Malagar par François Mauriac intervint officiellement en 1928, après le partage des propriétés dont sa mère avait l’usufruit. François Mauriac s’attacha la plus symbolique de François Mauriac resta l’aménagement de la petite terrasse près des charmilles contemplation privilégié, François Mauriac aimait s’y rendre selon un rituel bien arrêté. A l’intérieur de la demeure, la principale intervention de François Mauriac consista à créer en 1938, en empiétant sur le
    Référence documentaire :
    LALANNE-TRIGEAUD Françoise. Itinéraires François Mauriac en Gironde. Bordeaux : Editions Confluences LALANNE-TRIGEAUD Françoise. Itinéraires François Mauriac en Gironde. Bordeaux : Editions Eric, AUDINET Eric et al. Malagar. Bordeaux : Centre François Mauriac de Malagar et Editions Confluences ; Les amis du Bazadais ; Centre François Mauriac de Malagar, 1994. MAURIAC François, « Plan pour une organisation nouvelle de Malagar », Cahiers François Mauriac, n °10, Grasset, 1983, p.43-45. MAURIAC François, « Plan pour une organisation nouvelle de Malagar », Cahiers François Mauriac, n°10, Paris, Grasset, 1983, p.43-45. Mauriac François, Journal, mémoires politiques, Paris, Robert Laffont, 2008, p. 105. MAURIAC François, Journal, mémoires politiques, Paris, Robert Laffont, 2008, p. 105. TOUZOT Jean, (sous la dir.). François Mauriac, Paris, Édition de L’Herne, 1985. TOUZOT Jean, (sous
    Titre courant :
    Maison de maître, dite domaine de Malagar et maison d'écrivain François Mauriac
    Annexe :
    environ 3 hectares. Le 16 juin 1632, Jean Duhard vendit à François de Leymonerie, également bourgeois et et vignes incultes et non travaillées ny béchées ». François de Leymonerie et par la suite Jean de rénover le domaine et à en augmenter la surface par une série d'acquisitions. Lorsqu'en 1680 François de hectares (AD Gironde, 3E15 782. Référence citée dans : Lalanne-Trigeaud, Françoise, 1997, p. 26). Malagar de Bordeaux, François d'Escoubleau de Sourdis. La prise de possession des bâtiments eut lieu en deniers provenant du commerce qu'il a exercé plusieurs années, de feu sieur François de Melon, écuyer, en , fut finalement vendu aux enchères comme bien national, le 27 janvier 1792, à Jean-François Moulinié ) : une terrasse et des charmilles L'arrière-grand-père de François Mauriac, Jean Mauriac, qui résidait à jusqu’en 1892, puis repris par François Mauriac de 1936 à 1968 sous la forme d'un journal intime. Un le plus important de Jean Mauriac, qui allait être porté à la postérité par François, resta la
    Illustration :
    Portrait de Jacques Mauriac, par Charles, photographe à Bordeaux, fin XIXe siècle (Centre François François Mauriac de Malagar). IVR72_20183300410NUC1A François Mauriac montrant le toit du pavillon du bâtiment des communs qu'il souhaite remplacer , 1937 (Centre François Mauriac de Malagar). IVR72_20183300402NUC1Y François Mauriac à son bureau de Malagar, 6 juillet 1951 (Centre François Mauriac de Malagar François Mauriac sur le banc du belvédère de la terrasse des charmilles, 14 avril 1955 (Centre François Mauriac de Malagar) IVR72_20183300405NUC1Y Charrette à boeufs dans les vignes de Malagar, début 1900 (Centre François Mauriac de Malagar Vaches dans le grand pré de Malagar (Centre François Mauriac de Malagar). IVR72_20183300403NUC1Y Salon (mur ouest, à gauche de la cheminée) : portrait de François Mauriac par Mac-Avoy, dessin au
  • Maison
    Maison Le Pian-Médoc - Louens - 250 rue François Mauriac - en écart - Cadastre : 2012 CT 62
    Localisation :
    Le Pian-Médoc - Louens - 250 rue François Mauriac - en écart - Cadastre : 2012 CT 62
  • Maison
    Maison Le Pian-Médoc - Louens - 250 rue François Mauriac - en écart - Cadastre : 2012 CT 59
    Localisation :
    Le Pian-Médoc - Louens - 250 rue François Mauriac - en écart - Cadastre : 2012 CT 59
  • Maison
    Maison Blaye - - 7 rue Jean-Jacques-Rousseau - en ville - Cadastre : 1832 B2 1143 2017 AR 95
    Historique :
    années 1840 par François Lapouze, connu comme entrepreneur de bâtisses. Il est probablement l'auteur de
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie, auteur commanditaire] Lapouze François
  • Maison dite
    Maison dite "chalet Mauriac" Saint-Symphorien - Jouanet - 14 Cours de Verdun - en écart
    Historique :
    économique que la mère de François Mauriac, Claire Mauriac (1853-1929), née Coiffard, fit bâtir à l'ouest du villégiature, « un chalet style Arcachon » selon les mots de François Mauriac. A la mort de son époux, Jean -Paul Mauriac, en 1887, alors que son plus jeune fils François n'avait pas atteint deux ans, Claire de François Mauriac, Pierre, hérita de la maison de Saint-Symphorien qu'il agrandira sur l'arrière profondément marqué l’œuvre de François Mauriac qui conserva un lien affectif fort avec ces lieux.
    Auteur :
    [habitant célèbre, personnage célèbre, propriétaire] Mauriac François
    Illustration :
    François Mauriac tenant la main de son oncle, F. Coiffard, avec ses frères et ses soeurs devant le Madame Mauriac, née Coiffard, et ses cinq enfants : Germaine, François, Pierre, Jean, et Raymond Parc du "chalet Mauriac" : chêne de François Mauriac. IVR72_20153391023NUC2A
  • Villa Marie-Joseph
    Villa Marie-Joseph Arcachon - 15 avenue de Mentque - en ville - Cadastre : 2012 AD 341
    Illustration :
    Maison et escalier de la rue Saint-François d'Assises à droite de la maison. IVR72_20113302264NUC2A
  • Villa Saint-Dominique
    Villa Saint-Dominique Arcachon - 25 allée Gabriel-d'Annunzio - en ville - Cadastre : 2012 BC 116
    Référence documentaire :
    P. 132 (Ill.) COTTIN François, COTTIN Françoise. Le bassin d'Arcachon, à l'âge d'or des villas et
  • Villa du Rocher
    Villa du Rocher Eaux-Bonnes - 4 rue Valéry-Meunier - en village - Cadastre : 2018 AN 111
    Historique :
    rue de l'Espérance, au docteur Paul François, l'un des médecins exerçant au sein de la station
    Référence documentaire :
    Concession de terrain à Monsieur le docteur Paul François. Plan des lieux, dressé par Courrèges, le
  • Maison
    Maison Blaye - - 35 rue de l' Hôpital - en ville - Cadastre : 1832 B2 908 bis 2018 AV 140
    Historique :
    La matrice du plan cadastral de 1832 indique que la maison est détenue à cette époque par François
  • Maison
    Maison Blaye - - 14 rue des Maçons - en ville - Cadastre : 1832 B2 978 2018 AR 167
    Historique :
    matrice, elle appartient alors à la veuve de François Guyet. Elle a été probablement reconstruite dans le
  • Logements d'ouvriers
    Logements d'ouvriers Saint-Estèphe - Saint-Corbian - route du Château d'eau - en écart - Cadastre : 2015 OA 245, 246 1825 A1 32
    Historique :
    augmentations et diminutions du cadastre, François Laury et Laury aîné font construire deux maisons en 1876 sur
  • Maison
    Maison Blaye - - 35 rue des Maçons - en ville - Cadastre : 1832 B2 725 2018 AV 53
    Historique :
    , par François Feve. Si l'arrière paraît plus ancien, la façade sur rue, frappée d'alignement, a été
  • Maison
    Maison Blaye - - 46 rue André-Lafon - en ville - Cadastre : 2018 AN 5
    Historique :
    Une parcelle de jardin appartenant à François Serre figure sur le plan cadastral de 1832. Selon la
  • Maison dite Bel Air
    Maison dite Bel Air Blaye - - 34 avenue Haussmann - isolé - Cadastre : 1832 B1 396 2018 AP 275
    Historique :
    maison date de la fin du 19e siècle, probablement édifiée pour François Broquaire, mentionné pour une
  • Maison
    Maison Blaye - - 12 cours Bacalan - en ville - Cadastre : 1832 B3 1918 Parcelle non bâtie. 2018 AL 4
    Historique :
    cadastral de 1832, est d'abord construit un magasin de bois pour le compte de l'ébéniste François Berluzeau
  • Château Falfas
    Château Falfas Bayon-sur-Gironde - Béchade - R. D. 133E7 - isolé - Cadastre : 1820 A 295 2015 A 718 à 720
    Historique :
    vicomtesse de Chasteigner : il s'agit d'Eléonore de Béchade qui épouse le 27 février 1821 François Casimir de
    Référence documentaire :
    p. 92-93 LARRIEU Bernard (Dir), DUCLOT Jean François (Dir). Léo Drouyn, les albums de dessins. Léo
    Annexe :
    , et de Françoise de Laborde. AD Gironde. E suppl 2455 – GG2 -Mariage entre Guillaume Delaunay Rostegui, écuyer, sieur de Tastes, et Marie Farfal (25 novembre 1676). -Inhumation de Françoise Laborde
  • Maison
    Maison Blaye - - 7 cours Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny - en ville - Cadastre : 1832 B2 1072 Parcelle démembrée. 2017 AM 125
    Historique :
    de Jean François et Jacques François Roy. Ce chantier peut correspondre à la façade de cette maison
  • Maison de maître, dite château de Bleuil
    Maison de maître, dite château de Bleuil Saint-Martial-d'Artenset - Bleuil - en écart - Cadastre : 1843 B3 596 1988 ZE 181
    Historique :
    1850 la propriété de François Fleury Godde, originaire de Lyon et nouveau propriétaire du Duellas
  • Maison
    Maison Saint-Genès-de-Blaye - Ségonzac - en écart - Cadastre : 2013 OB 154
    Historique :
    agrandie en 1876 pour le dénommée François Pelletan. Elle figure comme un "chai", détenu, ainsi que
  • Maison
    Maison Blaye - - 12 rue du Docteur-Boutin - en ville - Cadastre : 2018 AN 15
    Historique :
    Un jardin appartenant à François Serre, détenteur de la maison voisine, figure sur le plan