Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château Le Crock
    Château Le Crock Saint-Estèphe - German - en écart - Cadastre : 1825 C1 729, 730 2015 OC 21, 42
    Historique :
    enfants : Le Crock revient à son fils unique Antoine (1786-1843). Des bâtiments figurent à cet , Marie Caroline dite Coraly Batre, veuve de Antoine Merman, décède. Un partage est organisé entre ses deux fils : Georges reçoit le château du Crock, tandis que Jules hérite du domaine de Marbuzet. Ce sont
    Annexe :
    G. Gounouilhou, 11 rue Guiraude, 1897. -Pierre Merman : fils aîné de Jean-Baptiste Merman et de la paroisse de Lamarque en Médoc, fille légitime de sieur Antoine Tallarie, chirurgien-major du fort dont Antoine, né le 24 février 1786 [et Marie-Nancy née le 29 novembre 1791 mariée à Bernard Capdeville son fils unique Antoine ; le domaine de Gillet, commune de Ludon, à sa fille Thérèse-Delphine, épouse de Taffard, commune de Blaignan divisé en deux parts, à Jenny, épouse Peychaud et à Jeanne-Mary-Clary , épouse Gorsse. -Antoine Merman (p.76) - portrait Né le 24 février 1786 Le 4 septembre 1816, par ordonnance royale, Antoine Merman fils est nommé courtier de vins pour en remplir les fonctions près la . Le 6 novembre 1824, Antoine Merman, courtier de vins et eaux-de-vie, demeurant à Bordeaux, cours du jardin public, n°80 vend à dame Françoise-Georgette Lawton, sans profession, épouse du sieur Jean , épouse du sieur Antoine Merman, à raison des droits qu’elle peut avoir à exercer sur les biens de son
  • Château Lagrange
    Château Lagrange Saint-Julien-Beychevelle - Château Lagrange - isolé - Cadastre : 1825 D4 1130 à 1137 2011 D7 1452, 1453, 9996, 1497
    Historique :
    de la Commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Bordeaux, et faisaient partie de 1796, Jean Valère Cabarrus (1758-1829), négociant, en est propriétaire et crée le vignoble puis le deux éléments en rez-de-chaussée mais sans tour. D'après la correspondance du peintre Jules Breton qui
    Référence documentaire :
    BOURRUT LACOUTURE Annette. "Jules Breton, sa vie, son oeuvre, son séjour à Lagrange", Cahier n°1
    Annexe :
    Guillem, veuve de sieur Jean-Baptiste Arbouet de la Bernède, homme de loi demeurant à Bordeaux cours de château Lagrange dépendaient autrefois de la Commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de de La Grange". C'est à partir de 1796, avec Jean Valère Cabarrus, devenu comte de l'Empire et paroisse St Eloy, lequel pour éviter la diminution des biens composant la succession de feu M. Antoine invariablement les droits que Me Jean-Baptiste Arbouet de la Bernède son frère aussi monoyeur pour le roy et d’ycelle, a vendu, cédé et transporté par voie de licitation et de partage audit Me Jean-Baptiste Arbouet messire Antoine Branes de Cours écuyer, vivant seigneur de la dite maison noble de la Grange, de Monteil du fief de Valée et Roussillon [...]. Sieur Branes = oncle maternel de Jean-Baptiste Arbouet de la BOURRUT LACOUTURE Annette. "Jules Breton, sa vie, son oeuvre, son séjour à Lagrange", Cahier n°1 , brochure éditée par le château, s.d. [2012] Extraits de la correspondance de Jules Breton : p.10 10
1