Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise Saint-Etienne
    Eglise Saint-Etienne Saint-Estèphe - - place des Anciens combattants - en village - Cadastre : 2015 OA 1951 1825 A5 1620
    Historique :
    curé, Pierre de Crusiau, demande au cardinal de Sourdis de lui venir en aide pour réparer l’église et Pierre Frapereau, vicaire général de l’archevêché de Bordeaux, se rend alors à Saint-Estèphe et dresse grand pilier de pierre qui est dans la nef et qui empêche la vue sur le grand autel, l’échelle qui est que Monseigneur doit examiner dans la visite, 24/4/1735) : "l’église est bâttie de pierre, elle a de partir de 1764. Dans le retable monumental est intégré un tableau réalisé par le peintre bordelais Pierre peinte à trois couches à l'huile au blanc de céruse d'une couleur d'un ton clair de badigeon de pierre menuiserie, n'est pas achevé. Sur la vue du village publiée dans l'ouvrage de Gustave de Galard vers 1835 validés le 8 mai 1854 et les travaux confiés à l'entrepreneur Barbot. La construction en pierre de Bourg l'architecte furent contestées à l'issue des travaux : l'emploi de la pierre de Bourg qui a été préférée à à l'étude : en allongeant et en reconstruisant le chœur plus en avant ou en construisant des bas
    Référence documentaire :
    p. 284 BAUREIN Abbé. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Toit :
    tuile creuse pierre en couverture
    Description :
    de clocher, l'ensemble étant construit en pierre de taille. En partie basse, cette façade s'organise
    Auteur :
    [maître verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
    Annexe :
    Ponts et Chaussées du département M. Tannay, 7 janvier 1810. Voûte à faire en plâtre ou en bois l'huile au blanc de céruse d'une couleur d'un ton clair de badigeon de pierre ; ancienne voûte en brique 2501 pierres de Bourg plus 8 gros blocs. La moitié des journées employées à ce travail ont été fournies par les habitants de la commune ou de celles environnantes. La hauteur du clocher constatée par trois parfaitement exécutés, la qualité de la pierre est reconnue excellente et les travaux ont été dirigés avec à 1862, Modifications apportées, 1856 : suppression de la pierre de St Savinien et modification de nervures et galeries seront en bonne pierre de St Savinien qui ne devra pas être employée à moins de 30 cm d'épaisseur ; la première corniche (art. 9 du devis) devait donc être dans sa partie supérieure en pierre de faite en pierre bâtarde de Bourg au lieu de St Savinien. Le prix de cette pierre équivalant à celui de la pierre de St Savinien, cette observation n'est portée ici que pour mémoire. Art. 18 du devis : les
    Illustration :
    Clocher : dôme en pierre et lanternon. IVR72_20163303001NUC2A
1