Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 29 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de l'autel des saints Crépin et Crépinien (autel, gradin d'autel, tabernacle, clôture d'autel, peinture monumentale)
    Ensemble de l'autel des saints Crépin et Crépinien (autel, gradin d'autel, tabernacle, clôture d'autel, peinture monumentale) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    onze à cette époque), et le seul appartenant à une confrérie encore en place dans le déambulatoire . D'après P. Coste (1909), la confrérie des cordonniers fut confirmée par Henri III le 10 avril 1580 et saint Crépin était la seule subsistante, ce qui explique la préservation exceptionnelle de son autel. Le cordonnier. Le style rocaille de l'autel, le galbe accentué du tombeau et les dimensions assez réduites de l'armoire eucharistique permettent de le dater des années 1760-1770. La forme et le décor du tabernacle sont . IM40004713). Il n'est pas certain, toutefois, que le tombeau d'autel et le tabernacle dacquois, bien que . Le meuble a en outre subi plusieurs réfections (massif et gradin, polychromie) et ajouts (panneaux à battant aux extrémités des ailes) depuis le XIXe siècle. La clôture d'autel et la peinture murale qui ornemente en 1875-1876 dans un style comparable le transept voisin.
    Observation :
    Seuls l'autel, le gradin et le tabernacle sont inscrits.
    Représentations :
    étampées, feuilles de vigne (sur le pilastre du faux-dormant du portillon). Peinture murale : conçue pour encadrer un tableau de la Cène ; un bandeau à fond vert orné d'entrelacs à acanthes blanc et or relie le
    Description :
    ), avec rehauts de dorure à la mixtion et d'argenture sur les reliefs ; le tabernacle est uniformément
    États conservations :
    Le massif postérieur et le gradin sont des réfections (du 19e siècle ?) ; les panneaux externes à l'arcade qui abrite l'autel (le couronnement de la traverse supérieure est une simple baguette lisse, celui des ailes 18e siècle est godronné) ; le décor du coffre eucharistique est partiellement mutilé (le
    Illustration :
    Peinture murale au-dessus de l'autel (avec le tableau de la Cène). IVR72_20124090107NUC2A
  • Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 1)
    Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 1) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Observation :
    Il s'agit peut-être du meuble de sacristie inscrit MH le 15/04/1985.
    Description :
    Meuble en deux éléments superposés. Le corps inférieur, à pieds en patin carrés, est un chasublier d'assemblage à rive droite. Le corps supérieur, surélevé sur le devant par trois petits balustres tournés, est
  • Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 2)
    Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 2) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Observation :
    Il s'agit peut-être du meuble de sacristie inscrit MH le 15/04/1985.
    Description :
    Meuble en deux éléments superposés. Le corps inférieur, à pieds carrés en patin, est un chasublier . Le corps supérieur, surélevé sur le devant par trois petits balustres tournés, est une armoire à six
  • Trône épiscopal (n° 1)
    Trône épiscopal (n° 1) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    Ce fauteuil d'époque Napoléon III était naguère encore utilisé comme trône épiscopal dans le chœur . IM40004422). Le trône a été récemment remplacé par un nouveau meuble de style néogothique (réf. IM40004475 ) et déposé dans la sacristie épiscopale. Le dais, relégué dans les combles de l'église après 1992, n'a
    Illustration :
    Le trône dans le choeur, côté évangile. Photographie, 2e quart 20e siècle (collection particulière
  • Tableau : Paysage fluvial dit Lavandières au bord de l'Adour
    Tableau : Paysage fluvial dit Lavandières au bord de l'Adour Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Historique :
    Le titre donné à ce tableau de provenance inconnue relève de la tradition locale et ne semble pas 1817-1878) repose essentiellement sur la prédilection de l'artiste pour le thème du paysage lacustre ou de Baltimore), enfin sur l'atmosphère crépusculaire de l’œuvre. La touche lâche, notamment dans le
    Représentations :
    Paysage au soleil couchant ; à gauche, une rivière où se reflète le ciel crépusculaire ; à droite procession vers la droite. Décor moulé (plâtre) de style Empire-Restauration sur le cadre : frise de
    Description :
    Toile en un seul , à tissage serré et régulier, avec préparation blanche ; cadre en bois mouluré
    Dimension :
    Dimensions avec le cadre.
  • Tombeau anonyme (n° 1)
    Tombeau anonyme (n° 1) Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville
    Inscriptions & marques :
    Épitaphe gravée sur le parchemin déroulé : illisible.
    Représentations :
    Décor en relief sur le couvercle : une grande croix latine (aux bras de section semi-cylindrique
    Description :
    Le sarcophage comporte deux éléments : un socle au sommet mouluré en cavet renversé, posé sur un
  • Tombeau de la famille Cadrey-Froment (chapelle)
    Tombeau de la famille Cadrey-Froment (chapelle) Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le destinataire gravé Inscription concernant le destinataire (gravée au-dessus de la porte) : FAMILLE CADREY-FROMENT.
    Description :
    de pierre. A l'intérieur, contre le mur du fond, un autel-table en calcaire.
    États conservations :
    Il manque le tympan en arc brisé de la porte et les deux statuettes qui devaient occuper les niches
  • Ostensoir (n° 2)
    Ostensoir (n° 2) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur gravé Inscription concernant le donateur (gravée sur le bord du pied) : OFFERT PAR LA COMTESSE DE MOLLANS
    Historique :
    gravée sur le pied, il fut offert à la chapelle du quartier du Sablar (sur la rive droite de l'Adour) par -1905), ou encore de la comtesse de Mollans, née de Ferrière Le Vayer, auteur en 1945 d'une Théorie
  • Tombeau de la famille Gibert Lartigau
    Tombeau de la famille Gibert Lartigau Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le destinataire gravé Inscription concernant le destinataire (sur la plaque de marbre de la stèle) : FAMILLE / GIBERT
    Représentations :
    La stèle, flanquée de volutes à chute de feuilles, est surmontée d'une croix latine, sur le socle
    Description :
    Le tombeau est composé d'un large soubassement quadrangulaire à emmarchement (recouvrant le caveau
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Représentations :
    le pied, canaux sur la cuve, gorge à rosettes au sommet de la cuve, feuilles d'eau sur le bord de la
    Description :
    avec feuillure sur le bord et trou d'évacuation des eaux.
    États conservations :
    Il manque un couvercle (feuillure sur le bord de la cuve).
  • Calice (n° 1)
    Calice (n° 1) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur gravé inscription concernant le destinataire gravé Poinçons sur le pied et la coupe. Garantie : différent de Lyon. Poinçon de fabricant : F F, un soleil (losange horizontal). Inscription concernant le donateur et le destinataire (gravée sur le bord du
    Historique :
    de 1851. Il faisait originellement partie d'une chapelle d'officiant achetée chez le marchand parisien Brunet et qui comprenait, outre le calice, une patène, deux burettes en cristal et leur plateau en métal doré. Le tout fut offert, comme l'indique l'inscription dédicatoire, à Mgr Gassiat par les le 24 avril 1832, mourut le 1er mai 1899 à Carrières-Saint-Denis et fut inhumé à Estibeaux, près de
    Représentations :
    Médaillons émaillés, circulaires et entourés d'une tresse en argent fondu : six sur le pied (Sacré théologales en buste) ; croix fleurdelisée émaillée en bleu sur le pied (au-dessus du Sacré-Cœur) ; perles sur le bord du pied, feuilles de vigne ciselées sur l'embase du pied, d'acanthe sur le pourtour de la fausse-coupe ; cabochons losangiques à motif floral entourés de feuilles de vigne sur le nœud.
  • Ciboire
    Ciboire Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Inscriptions & marques :
    Poinçons sur le pied, la coupe et le couvercle. Poinçon de fabricant : DEMARQUET / FRERES, une salamandre (losange horizontal). Inscription (sur un fragment d'étiquette collé sous le pied) : N° 1624
    Représentations :
    Épis de blé alternant avec des pampres dans les lobes du pied, sur la fausse-coupe et le couvercle , longues feuilles lancéolées sur l'embase du pied, croix sommitale fleuronnée sur le couvercle.
  • Ensemble calice, patène et ciboire
    Ensemble calice, patène et ciboire Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Inscriptions & marques :
    Poinçons de garantie et de fabricant sur la coupe, la fausse-coupe et le pied du calice et du ciboire, sur le couvercle du ciboire et sur la patène. Poinçon de fabricant : C / M, deux pipes en sautoir
    Représentations :
    Sur le pied, le nœud et la fausse-coupe du calice et du ciboire (et sur le couvercle du ciboire ), des frises de perles, des palmes et des grappes de raisin ; couronne d'épines et clous sur le pied du calice. Gravé sur la patène, le monogramme I.H.S. en lettres gothiques dans un quadrilobe fleuronné à
    Description :
    Le calice et le ciboire forment un ensemble homogène au décor identique. Ils comportent tous deux . La lèvre de la coupe du calice est peu saillante, le couvercle du ciboire sommé d'une croix fondue
  • Garniture d'autel (6 chandeliers et croix)
    Garniture d'autel (6 chandeliers et croix) Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Historique :
    Garniture d'autel de style éclectique datant de la seconde moitié du XIXe siècle. Le sixième
    Représentations :
    Le Tétramorphe pointes de diamant sur les faces ; pommes de pin dans des compartiments oblongs sur le nœud ; rinceaux le suppedaneum ; palmes en relief à l'intérieur des bras de la croix et formant une gloire à la
    États conservations :
    l'église de Goos, canton de Montfort-en-Chalosse). Vert-de-gris sur le bronze de la croix.
  • Ensemble calice, patène (n° 3)
    Ensemble calice, patène (n° 3) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Inscriptions & marques :
    Poinçons sur le pied et la coupe du calice et sur la patène. Poinçon de fabricant : J & C, une
    Historique :
    d'un récolement en 1992, le calice portait une étiquette "Calice Monseigneur", ôtée avant 2012.
    Représentations :
    Sur le pied et la fausse-coupe du calice, des grappes de raisin et des feuilles de vigne ciselées goutte sur le pied) à motifs végétaux et quadrilobes sur fond bleu, entourés d'une tresse filée en faux filigrane d'argent. Sur le nœud, six boutons émaillés bleus portent une croix et les lettres du nom J.E.S.V.S. Frise de perles sur le bord du pied. Sur la patène, le monogramme I.H.S. dans un quadrilobe
  • Bannière de procession de la Vierge (n° 2)
    Bannière de procession de la Vierge (n° 2) Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Représentations :
    Sur la face, effigie de l'Immaculée Conception (foulant aux pieds le serpent) entourée de branches de rosier ; au revers, le monogramme M.A., lui aussi entouré de roses. Galon doré à motifs de
  • Stalle du doyen du chapitre
    Stalle du doyen du chapitre Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    probablement à l'ensemble des 48 stalles du chœur (réf. IM40004470). Le siège, réservé au doyen du chapitre de la cathédrale, est signalé sous le n° 43 dans l'inventaire de 1906, avec deux bancs d’œuvre et deux
    Représentations :
    ornementation homme dieu-fleuve le verseau dragon roue ? le Verseau ?), étendu sur un dragon ailé pourvu de deux roues en guise de pattes ; tablette à collerette tuyautée (sous le masque) et un vase de fruits (au-dessus) ; sur la face interne de la même jouée de la jouée de droite, assis dans une volute identique, un autre être hybride dont le haut du corps
    Description :
    Le meuble se compose de trois éléments : la stalle proprement dite, pourvue d'un dossier flanqué de d'élévation rectangulaire, à pilastres ; un degré ou plate-forme parqueté rectangulaire. Le décor sculpté est
    États conservations :
    posée sur un degré de pierre contre le mur de fond du chœur liturgique ; l'agenouilloir est resté
  • Hôpital thermal (hôpital Saint-Eutrope)
    Hôpital thermal (hôpital Saint-Eutrope) Dax - 1 rue Labadie - en ville - Cadastre : 2012 BV 562
    Historique :
    La cité épiscopale de Dax possédait dès le Moyen Âge deux hôpitaux extra muros : au nord, celui du , au quartier du Cassourat, sans doute installé au XIVe siècle. Le premier, reconstruit en 1541-1542 importance, jouissait en revanche d'une meilleure implantation. En mars 1728, le rattachement par un arrêt du de 1770, qui ravagea l'hôpital du Saint-Esprit, pour relancer le projet. Le nouvel évêque Le Quien de le 10 juin 1778, l'administration approuva un devis de reconstruction de l'hôpital général, aussitôt -1794, déclarée bienheureuse en 2011). Celle-ci acheva les travaux des bâtiments d'accueil, dont le gros érigée en dernier lieu, d'avril 1785 à décembre 1786, par Labadie et par le charpentier Jean Lavie le Bordelais Dagrant) était due aux maîtres verriers dacquois Jean Bahus et Jacques Monique nécessaire des équipements ont entraîné plusieurs extensions de l'ensemble vers le sud à la fin du XIXe siècle (corps de bâtiment sur la rue Labadie) et vers l'est dans le courant du XXe siècle, ainsi qu'une
    Référence documentaire :
    de la Charité, martyre de la Révolution française. Bruyères-le-Châtel : Nouvelle Cité, 2011. Hôpital de Dax, vue aérienne depuis le sud-est. Carte postale, Cim édit., s.d. [vers1960].
    Représentations :
    Tête d'ange à la clef de la porte d'entrée de la chapelle (une croix amortissait à l'origine le fronton). Autres têtes d'ange polychromes sur le chapiteau des pilastres en stuc (peint en faux marbre
    Description :
    la pharmacie et au laboratoire, une salle pour les hommes ; à l'étage se trouvait l'infirmerie et le de 20 lits ; à l'extrémité de l'aile nord, une salle de classe, à celle du sud, le logement des enfants trouvés. Dans la cour intérieure, un bâtiment indépendant abritait la boulangerie, le bûcher, la buanderie et un puits. La chapelle en moellon enduit est le seul élément, avec le corps de bâtiment ouest, à ), avec tribune à l'entrée et sacristie dans le prolongement du vaisseau. Le petit clocher de charpente profondément modifiés dans la seconde moitié du XIX siècle : la façade du corps ouest (le seul couvert du XIXe siècle (corps de bâtiment sur la rue Labadie) et à l'est dans le courant du XXe siècle.
    Illustration :
    Vue aérienne depuis le sud-est. Carte postale, années 1960. IVR72_20134003289NUC1A Cérémonie aux flambeaux dans la cour de la chapelle de l'hôpital de Dax pour célébrer le passage de Façades sur l'avenue Victor-Hugo et la rue Labadie ; à gauche, le pavillon de l'ancienne annexe Façades sur l'avenue Victor-Hugo et la rue Labadie ; à gauche, le pavillon de l'ancienne annexe Plaque dans le tympan de la porte d'entrée de la chapelle. IVR72_20124001379NUC2A
  • Ostensoir (n° 1)
    Ostensoir (n° 1) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Représentations :
    Agneau de Dieu vexillaire (dont le sang se déverse dans un calice) sur le médaillon émaillé de la rinceaux ciselés sur la base ; dents de scie sur le bord de la base, chevrons sur le talus ; boutons émaillés à motifs géométriques sur le nœud ; quadrilobe découpé autour de la lunette ; rayons droits et flammés sur la gloire ; cabochons de verre rouge, vert et blanc sur la base, le nœud et la gloire, anneau
  • Patène (n° 1)
    Patène (n° 1) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    Patène exécutée par l'orfèvre parisien Pierre-Henry Favier (1809-1894), dont le poinçon fut insculpé en 1846. Le calice correspondant n'est pas conservé.