Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Presbytère
    Presbytère Anglade - 5 place Saint Martin - en village - Cadastre : 1828 C1 1211, 1212 2010 C2 3910
    Historique :
    rétablir le logement du curé. Un ensemble de bâtiments sur cour et jardin est visible à l'emplacement du presbytère sur le plan cadastral de 1828. Des réparations sont mentionnées en 1856 par l'entrepreneur Lherbet Avec ses ouvertures en arc segmentaire, le presbytère paraît datable de la seconde moitié du 18e , travaux confirmés par la date 1858 inscrite sur la façade principale. Un portail est posé en 1863
    Référence documentaire :
    PV d'expertise de l'ancien presbytère d'Anglade, par le menuisier Charles Sarrazin et le tailleur
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    L´ancienne cure située dans le bourg est composée du logis et de dépendances disposées en L autour d´une cour. Le logis couvert d´une croupe est à étage carré. La façade principale orientée à l´est , donnant sur la cour, est rythmée de cinq travées. Les ouvertures sont en arc segmentaire. La date de 1858 inscrite dans un cartouche surmonte la baie centrale de l´étage. Le décor de la façade est composé d´un bandeau formé par l´appui des baies et d´une corniche moulurée. Les dépendances dans le prolongement nord
    Annexe :
    buanderie une remise deux jardins attenant au bâtiment d´une contenance de 8 ares environ. Sur la partie du jardin, derrière l´ancienne mairie, la commune se réserve le droit de construire un local pour y recevoir le corbillard".
  • Château Guillonnet
    Château Guillonnet Anglade - Guillonnet - en écart - Cadastre : 1828 B3 1604, 1605 2010 B3 3673, 3697, 3698
    Historique :
    Les bâtiments paraissent datables entre la seconde moitié du 18e siècle et le début du 19e siècle , par le parti général, les arcs segmentaires de certaines ouvertures et la modénature. En outre, selon une information orale, l´intérieur de l´ancien cuvier porterait la date de 1772 et le vestibule du logis celle de 1806. Le plan cadastral de 1828 montre que les bâtiments sont déjà organisés autour d´une seconde moitié du 19e siècle, le domaine passe entre les mains du courtier Charles Lalande. C´est à partir nouvelle construction du même bâtiment en 1859. La dépendance située au nord de la cour abritant le chai , le cuvier, ainsi que les écuries, est probablement agrandie à cette époque. Le Château Guillonnet est mentionné dans l´édition de Cocks et Féret de 1868 et représente le seul Ier cru bourgeois de la 1893. Dans celle de 1898, René Menenteau est le nouveau propriétaire et le reste durant la première l´arrêt de la production viticole du château. Le chai tombe alors en désuétude. La réhabilitation
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    piliers surmontés d'amortissements. Cette entrée donne directement sur la cour, bordée à l´ouest par le nord de la cour. Une large porte en arc surbaissé est percée sur le pignon est. Le Château Guillonnet est situé au sud-ouest du hameau du même nom et comprend : un logis et des , le bâtiment abritant les anciennes écuries ainsi que les anciens chais forme un important volume et ´envol. A l´arrière de cet ensemble s´étend un jardin. Le bâtiment viticole, remanié, est localisé au
    Illustration :
    Vue de la cour depuis le portail d'entrée. IVR72_20143391514NUC2A Vue d'ensemble de la demeure depuis le sud-est. IVR72_20143391515NUC2A Vue de la cour depuis le sud-est. IVR72_20143391511NUC2A Vue de la cour depuis le nord. IVR72_20113305220NUCA
1