Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 17 sur 17 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison
    Maison Anglade - le Logis - V.C. 3 - en écart - Cadastre : 1828 B2 947 2010 B3 918, 3814
    Historique :
    Maison datant probablement du 18e siècle : travées irrégulières. Bâtiment figurant sur le plan
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Localisation :
    Anglade - le Logis - V.C. 3 - en écart - Cadastre : 1828 B2 947 2010 B3 918, 3814
  • Les moulins de la commune d'Anglade
    Les moulins de la commune d'Anglade Anglade
    Historique :
    moulins n´apparaissent pas sur le plan cadastral de 1828 qui, lui, signale deux autres moulins : le moulin Elies et le moulin Gilbert. Un troisième moulin, dit de Papin, est bâti en 1841 (date inscrite sur une de Belleyme, levée entre 1761 et 1774, mentionne le même moulin ainsi que celui de Thibaud. Ces baie). Le moulin de Gilbert a disparu et les deux autres moulins sont aujourd'hui en ruines.
    Référence documentaire :
    P. 1256. FLOHIC Jean-Luc. Le patrimoine des communes de la Gironde. Paris : Flohic éd., 2001, t.2.
    Description :
    Les deux moulins-tours qui subsistent sont établis sur une bute. Ils sont bâtis en moellons conservé. Le moulin d'Elie est accompagné de l´ancien logement du meunier et d´un puits couvert.
  • Les marais et aménagements hydrauliques de la commune d'Anglade
    Les marais et aménagements hydrauliques de la commune d'Anglade Anglade
    Historique :
    Les marais d´Anglade sont asséchés au 17e siècle par le duc de Saint-Simon. Sur la carte de Masse entre 1761 et 1774 indique les noms des unités d´exploitation aux noms caractéristiques. Sur le plan , la digue soutenant les eaux du marais de la Vergne et le canal du Fréneau. La carte de Belleyme levée
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    marais de Blaye à l´ouest. Les marais de la Vergne sont drainés par le canal des Sables et le Petit canal des Demiers. Les Petits marais de Blaye sont parcourus par le canal Saint-Georges et le canal des Portes Romaines, marquant la limite communale avec Saint-Androny, et par le canal des Quinze Pieds. Outre
    Illustration :
    Porte à flot sur le canal de Ceinture. IVR72_20113307733NUCA Vanne sur le canal des Portes Romaines. IVR72_20113307724NUCA Vanne sur le canal des Portes Romaines. IVR72_20113307726NUCA Pont sur le canal des Portes Romaines. IVR72_20113307718NUCA Pont Merleau entre le canal des Portes Romaines et le canal des Quinze Pieds. IVR72_20113300579NUCA Portes Neuves et le canal Saint-Georges entre Braud-et-Saint-Louis et Anglade
  • Maison
    Maison Anglade - Berdot - en écart - Cadastre : 2010 C3 643 [2]
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Appentis à l'arrière abritant le chai. Baie de chai en anse de panier (murée).
  • Les maisons et les fermes de la commune d'Anglade
    Les maisons et les fermes de la commune d'Anglade Anglade
    Historique :
    repérés. Les bâtiments visibles sur le plan cadastral de 1828 représentent environ 60% de l'ensemble du Les maisons et fermes ayant conservé des éléments d'Ancien Régime (le principal marqueur siècle, comme l´attestent les nombreuses dates portées relevées sur les façades (au nombre de 27, allant
    Description :
    localisées dans les écarts, les dépendances (grange, écurie, hangar), mis à part le chai, sont situées dans le prolongement du logis ; elles peuvent être plus rarement isolées, l´ensemble des bâtiments étant . La forme de toiture la plus courante est le toit à longs pans, disposé de manière asymétrique, l ´arrière abritant le chai ou un espace de stockage. 25% des logis sont couverts d´une croupe et 25% sont dotés d´un appentis abritant également le chai. Les façades principales sont tournées pour la plupart vers le sud-est et parfois vers le jardin, à l'opposé de la voirie. Elles sont dans la grande majorité
    Annexe :
    Liste des dates portées Dates inscrites sur les façades des logis : 1809, 1850, 1849, 1850, 1851
    Illustration :
    Schéma d'une ferme dans le bourg, 1ère moitié 20e siècle. IVR72_20113305117NUCA Maison dans le bourg, 1ère moitié 20e siècle. IVR72_20113305298NUCA Ecurie dans le bourg. IVR72_20113305285NUCA
  • Maison de maître dite Château la Barrière
    Maison de maître dite Château la Barrière Anglade - la Barrière - en écart - Cadastre : 1828 C2 1905, 1908 2010 C6 1770, 1771, 1773, 1774, 1775, 1778
    Historique :
    Le "château" de La Barrière est mentionné sur la carte de Masse de 1724, alors que seule figure une maison sur la carte de Belleyme, levée entre 1761 et 1774. Le toponyme la Barrière est indiqué sur le -sur-Gironde). Les initiales D et M sont sculptées sur le fronton en façade. Il est très probable que plan cadastral de 1828 mais le seul bâtiment visible du domaine, appartenant au marquis de Lamoignon bâtiments d'exploitation. Selon le matrice cadastrale, la propriété appartient ensuite à Jean-Louis David vins de Cocks et Féret indique que le domaine viticole produit de 40 à 50 tonneaux. Le registre des 1875 sur la parcelle n° 1905, jusqu'alors dénuée de toute construction, mais qui correspond à les installations viticoles aient été construites à cette même époque. Le domaine, toujours mentionné
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Représentations :
    Le garde-corps de la terrasse du logis forme de grandes feuilles d'eau ajourées en frise de rai-de des baies présentent des volutes et des motifs floraux et feuillagés. Le fronton en façade est décoré
    Description :
    maison de maître est disposée sur un niveau de soubassement précédé d'une terrasse, à laquelle on accède feuillagés. La façade est sommée d'un fronton portant 2 médaillons avec les initiales des commanditaires. Le ´un oculus au niveau du comble. Un hangar agricole et des dépendances plus modernes complètent le
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la demeure depuis le sud-est. IVR72_20113305464NUCA
  • Les chais et cuviers de la commune d'Anglade
    Les chais et cuviers de la commune d'Anglade Anglade
    Historique :
    Le chai-cuvier le plus ancien repéré dans la commune semble être celui sur cour dans le hameau de construction ou l'agrandissement de maisons de propriétaires de vignobles, et donc de nouveaux chais sur garage. De nouveaux chais et cuviers modernes sont enfin construits dans le 4e quart du 20e siècle
    Description :
    et cuviers sont organisés sur une cour et sont séparés du corps de logis principal. Les chais à l´arrière des maisons, sous le prolongement de la toiture, comme à Pallard ou la Croix, ou adossés habituellement en arc segmentaire, tel le portail au Queyroux par exemple.
    Illustration :
    Au Petit Guilhem : détail de l'inscription sur le chai. IVR72_20113305091NUCA Dans le bourg : chai attenant à une maison. IVR72_20113305284NUCA Dans le bourg : maison transformée en bâtiment viticole. IVR72_20113305328NUCA Dans le bourg : baie de chai. IVR72_20113305314NUCA
  • Village
    Village Anglade - en village
    Historique :
    Sur la carte de Masse de 1724, le bourg est composé de maisons et n´est traversé que par une seule 1761 et 1774. Sur le plan cadastral de 1828 figurent deux voies de communications, l´une nord-sud et un groupe scolaire au début du 20e siècle, sur des terres agricoles vers le sud, ont amorcé l'extension de voie de communication nord-sud. On retrouve la même configuration sur la carte de Belleyme levée entre autre partant du centre bourg et allant vers l´est, les deux appelées "chemin du Bourg d´Anglade". Le enclavée dans le tissu des habitations. La localité est à cette époque entourée de nombreuses vignes. Les , étables...) sous un toit en appentis. Selon les dates portées relevées sur les façades et d'après important du bâti privé. L'architecture publique a contribué également à ce renouvellement, avec le l'agglomération vers le sud, quand l'érection du monument aux morts vers 1920 a favorisé l´embellissement de la de l'armature publique dans l'environnement de la mairie. Le développement de l'agglomération est
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Situé à l´ouest de la commune, le village est implanté sur une faible éminence dominant depuis une -Martin, sur laquelle est érigé le monument aux morts, de la mairie, donnant sur la place principale, et Guilhem, part de l´ouest en direction d'Etauliers à l´est. Le centre bourg est localisé à proximité du carrefour des routes de l´Estuaire et du Colardeau. Il est composé de l´église donnant sur la place Saint début des années 2000, dit "Les Bourgades". A l´est de la route de l´Estuaire se trouvent le cimetière que Coulon au nord et Gambillon au sud, où se trouve le temple protestant, se confondent avec le bourg
    Illustration :
    Extrait de la carte de Masse, 1724 : détail sur la paroisse. IVR72_20113307711NUCA Extrait du plan cadastral, 1833 : le bourg avec l'emplacement destiné à l'école communale
  • Ferme
    Ferme Anglade - Gros Jean - isolé - Cadastre : 1828 C2 1333 2010 C4 1255
    Historique :
    segmentaire délardé de certaines ouvertures. Les bâtiments sont visibles sur le plan cadastral de 1828 et Gros Jean est mentionné sur la carte de Belleyme levée entre 1761 et 1774, ce qui pourrait organisés autour d'une cour. Seul le hangar agricole n'est pas encore construit. Selon les matrices cadastrales, le domaine composé de bâtiments, de jardins et de vignes appartient au maire M. Malangin puis, en 1840, à Jean-Amant Malangin. Le nom de Gros Jean apparaît pour la première fois dans l'édition de Cocks et Féret de 1874 : le propriétaire, Maurice Robert, produit 35 tonneaux. Il est probable que inscrite sur l'enduit de la façade postérieure du chai actuel. Un plan de la propriété datant très ´ensemble entouré de champs et de prés. D´après une information orale, le chai situé à l´ouest abritait
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    . Coiffé d´un toit à croupes et aux pans asymétriques, le logis présente une façade postérieure donnant sur la cour, percée de huit baies. Une dépendance couverte d´une demi-croupe est accolée sur le flanc est retour d´équerre par le bâtiment des métayers, d´une bergerie, d´une étable et d´une grange au nord-est . Le logis recouvert d´un enduit et orienté au sud est composé d´un rez-de-chaussée et d´un comble à d´équerre, le bâtiment des métayers présentant un toit aux pans asymétriques est percé de jours en surcroît. De l´autre côté de la cour, au nord-ouest, le bâtiment dédié à la viticulture est disposé en L et percé de deux ouvertures harpées en arc segmentaire donnant sur la cour. Un hangar se situe dans le prolongement. A l´écart des bâtiments, au sud et en bordure de route, se trouvent les un portail
    Illustration :
    Corps de logis : façade sur cour. IVR72_20113305210NUCA Vue du domaine depuis le sud. IVR72_20113305213NUCA
  • Maison
    Maison Anglade - Vrillant - en écart - Cadastre : 1828 C3 3709, 3710 2010 C9 3454, 3605
    Historique :
    18e siècle. L'ensemble des bâtiments sont visibles sur le plan cadastral de 1828, organisés sur une Le chai, avec ses ouvertures en arc plein-cintre et ses baies délardées du surcroît, est datable du . Selon l'édition de 1874 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins de Cocks et Féret, le domaine, qui produit à
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Les bâtiments sont organisés autour d'une cour. A l´est, le logis principal à étage est rythmé par dépendances dont une grange et très certainement le logis des domestiques. De l´autre côté de la cour, au sud , le bâtiment viticole avec comble à surcroît est bâti en moellons avec les ouvertures en pierre de baies de décharges. Un appentis dans le prolongement à l´ouest abrite une remise. La cour est équipée
  • Ferme
    Ferme Anglade - la Lande - en écart - Cadastre : 1828 C3 2729 2010 B5 2600
    Historique :
    corniche en doucine. Le bâtiment figure sur le plan cadastral de 1828. La matrice cadastrale mentionne une
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Description :
    Isolée dans la parcelle, la ferme comprend un corps de logis flanqué de dépendances. Le logis est annexe en rez-de-chaussée avec un comble à surcroît est située dans le prolongement à l'est, abritant
  • Maison
    Maison Anglade - 20 route de Colardeau - en village - Cadastre : 1828 C 1216 2010 C 3978
    Historique :
    bâtiment est visible à cet emplacement sur le cadastre de 1828.
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    dc_f8bcf12d-9682-48af-958b-c7ac12c2786d_3 :
    sur rue
  • Maison
    Maison Anglade - Guillonnet - en écart - Cadastre : 1828 B3 1623 2010 B3 1262, 1263
    Historique :
    segmentaire. Elle figure encore avec une emprise restreinte sur le plan cadastral de 1828. Elle est d'abord corps de logis en retour d'équerre sur cour complète l'ensemble, vraisemblablement en 1854 : le registre agrandie de 2 nouvelles travées juxtaposées, probablement dans le second quart du 19e siècle. Un second nouvelle d'une maison sur cette parcelle. L'original (et vernaculaire) décor sculpté de la cheminée est sans doute dû à un tailleur de pierre œuvrant dans le secteur au milieu du 19e siècle (2 autres
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    Représentations :
    Décor sculpté de la cheminée : - manteau : 2 rosaces et 2 rouelles sur les piédroits, rosace reliée à deux palmettes par des câbles perlés sur l’entablement. - hotte : table rentrante à sommet cintré
    Description :
    La maison présente un corps de logis principal et un logis secondaire en retour d'équerre, sur cour rectangulaires. La toiture asymétrique est développée à l'arrière, du côté de la voirie. Le logis secondaire
  • Maisons
    Maisons Anglade - 13 route de Colardeau - en village - Cadastre : 1828 C 1160 à 1163 2010 C 291, 294, 3808
    Historique :
    . Sur le plan cadastral de 1828, plusieurs bâtiments sont contigus les uns aux autres. La matrice siècle (construction d'un garage dans le logis nord).
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    dc_f8bcf12d-9682-48af-958b-c7ac12c2786d_3 :
    sur rue
  • Maison
    Maison Anglade - rue Salinières - en village - Cadastre : 1828 C 1245 2010 C 3948
    Historique :
    bâtiment est visible à cet emplacement sur le cadastre de 1828. L'ensemble a très certainement été remanié
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
    dc_f8bcf12d-9682-48af-958b-c7ac12c2786d_3 :
    sur rue
  • Les demeures de la commune d'Anglade
    Les demeures de la commune d'Anglade Anglade
    Historique :
    construites dans le troisième quart du 19e siècle.
    Description :
    inscriptions mentionnant les initiales des propriétaires sont également présentent (sur une agrafe au-dessus de la porte au Corps de Loup et sur un fronton surmontant la façade à la Barrière). Les quatre demeures
  • Maison
    Maison Anglade - Vrillant - en écart - Cadastre : 1828 C3 3665 2010 C9 4038
    Historique :
    emplacement sur le plan cadastral de 1828. Selon la matrice cadastrale, une nouvelle construction de maison intervient en 1877 sur cette parcelle. L'ensemble est aujourd'hui conservé à l'état de vestiges.
    Canton :
    Saint-Ciers-sur-Gironde
1