Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble des objets de l'apothicairerie (105 pots à pharmacie, 1 vase, 8 mortiers et leurs pilons, 1 casserole, 1 louche, 1 balance et ses poids, 9 poids et leur boîtier, 1 brise-grains)
    Ensemble des objets de l'apothicairerie (105 pots à pharmacie, 1 vase, 8 mortiers et leurs pilons, 1 casserole, 1 louche, 1 balance et ses poids, 9 poids et leur boîtier, 1 brise-grains) Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Historique :
    par l'expert dacquois Xavier Petitcol. Les recherches du Dr Peyresblanques dans le fonds d'archives de inventaires successifs de l'apothicairerie (1748, 1819, 1832, 1852). Toutefois, le remplacement fréquent des Toulouse avant son arrivée à Dax, qu'est constitué l'essentiel de la collection : dès le mois d'août 1781 , 66 chevrettes et 4 encriers, le tout "en fayence", ce qui suppose une augmentation notable par
    Observation :
    pots canon à piédouche, 32 pots canons en porcelaine) et le vase.
    Annexe :
    Reçu du faïencier bordelais Charles Boyer pour le paiement de pièces de faïences, 7 août 1781 6 grands pots couverts façon... à 3 l 15 s 22 10 port au messager le B ____________________ 206 L 10 S 3 D Pour acquit à Bordeaux, le 3 février 1782, que j'ai reçu de la sœur flammande superieure la somme de deux cent deux livres six sol pour le port de faÿence et quatre livres pour fres comis a oublier de la faire metre aveq le port nous ferons en sorte de vous le faire tenir en [un mot non déchiffré] et cy supoge vous voullés le deux port la theriaque vous aurés la Bonté de nous le
    Illustration :
    Ensemble avec le meuble de pharmacie. IVR72_20124001498NUC2A Travée centrale du meuble de pharmacie avec le vase à fleurs et des pots à pharmacie (pots canon et mortiers et le brise-grains. IVR72_20124001552NUC2A
  • Mortier de table en bronze avec son pilon
    Mortier de table en bronze avec son pilon Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Inscriptions & marques :
    Numéro d'inventaire (inscrit sur une étiquette apposée sous le mortier par l'expert Xavier Petitcol
    Historique :
    Le mortier date probablement du XVIIe siècle, voire du début du siècle suivant. Le pilon qui lui
    Représentations :
    Sur le pourtour du mortier, six motifs verticaux en balustre, reliés par des filets gravés à la
    Description :
    Mortier et pilon en bronze ; le décor en relief du mortier est fondu dans la masse.
  • Tableau : La Cène
    Tableau : La Cène Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    conservée dans l'église de Larbey (canton de Mugron). La toile dacquoise, peut-être exécutée dès le XVIIe
    Représentations :
    , en repoussoir (Judas, tenant la bourse aux trente deniers, est à droite et regarde le spectateur, en
    Description :
    Toile à tissage régulier, constituée d'un principal avec une bande verticale étroite ajoutée de
  • Ensemble de 2 bancs d'oeuvre
    Ensemble de 2 bancs d'oeuvre Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    celles du chœur, dont le décor des miséricordes et des parcloses est similaire : deux motifs de miséricordes se retrouvent à l'identique dans le chœur, les trois masques masculins (5e miséricorde des stalles XIXe siècle, réalisés par le même menuisier-sculpteur anonyme que la stalle du doyen du chapitre (réf . IM40004472). Les deux meubles étaient autrefois installés dans le vaisseau central, au niveau de la troisième
    Représentations :
    ) et le serpent de la Faute (à droite) ; deux serpents entrelacés ; masque léonin entre deux cornes
    Illustration :
    Deuxième banc : 1ère miséricorde (deux aigles avec la pomme et le serpent de la Faute
  • Ensemble des 65 stalles et 2 bancs d’œuvre de la cathédrale
    Ensemble des 65 stalles et 2 bancs d’œuvre de la cathédrale Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    s'échelonnant entre le milieu du XVIe siècle et la première moitié du XVIIIe, sans compter quelques pastiches datations sujettes à caution) par le Docteur Antonio Aparisi-Serres en 1955, à l'occasion du bicentenaire de
1