Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise paroissiale Notre-Dame, ancien prieuré de Bayon
    Eglise paroissiale Notre-Dame, ancien prieuré de Bayon Bayon-sur-Gironde - - en village - Cadastre : 1819 B1 138 2015 B 463
    Historique :
    encore accolées au nord. En 1860, des projets d'agrandissement sont proposés par l'architecte J. Hosteing , Mme Pierlot fait don d'une horloge des ateliers Borrel-Wagner à Paris (encore en place). Elle finance L'église de Bayon conserve des éléments du 12e siècle (porte occidentale, niveaux inférieurs du siècle. L'existence d'un prieuré dépendant successivement des abbayes de Bonlieu, de Saint-Vincent de Bourg et de l'ordre des Feuillants est attesté. En 1660, un document indique que l'église a été "remise : il est prévu de construire un bas-côté nord. En 1792, on procède à des réparations à la toiture et au engagé et des travaux sont finalement réalisés en 1837-1838. C'est aussi semble-t-il à cette époque que l'harmonie générale des proportions, que l'on promène ses pas. Des fragments du banc intérieur qui ne Commission des Monuments historiques. A cette occasion, la question du couvrement d'origine de l'église est coupoles quand l'architecte Charles Durand lui oppose une voûte en berceau. Selon ce dernier, une première
    Référence documentaire :
    AM Bayon-sur-Gironde. Registre des délibérations du conseil municipal, 1790. Registre des AD Gironde, 157 T1 A. Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Bayon-sur , 1839-1911 Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Bayon-sur-Gironde AD Gironde, 162 T 5. Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Albums de documents figurés. Commission des Monuments historiques du département de la Gironde. Albums de documents
    Précisions sur la protection :
    l'exception des parties déjà classées (cad. B 463) : inscription par arrêté du 10 décembre 2007.
    Description :
    Vierge à l'Enfant. Les niveaux intermédiaires présentent des baies géminées aveugles, des baies en plein -cintre, des horloges avec mitres en amortissement. L'ensemble est orné de colonnes à chapiteaux sculptés -circulaires sont composés de 4 niveaux délimités par des cordons, percés de baies en plein-cintre et de baies sur deux colonnes à chapiteaux sculptés. La travée de clocher présente des colonnes à chapiteaux . Le chœur conserve des chapiteaux historiés ainsi qu'une plaque de chancel d'époque mérovingienne
    Auteur :
    [architecte] Hosteing J. [architecte] Mondet Jean Jules
    Annexe :
    : hypothèse des files de coupoles (rejetée) ; pb de l'évaluation et de l'imprécision du devis de l'architecte , et conformément au plan qui en a été dressé dès l'année dernière par l'architecte choisi par la paroisse d'une magnifique horloge des grands ateliers de M. Borrel-Wagner à Paris, finance aussi les dont les fu des 2 dernières seulement appartiennent au dit prieur, 4 barriques piquette blanche dont commune, 1790. Inspection des scellés sur les biens de feu Daleau, 1790/12/15. Chais et cuvier dépendant levant sur la cour, qu'une autre porte qui est au nord du dit cuvier et qui communique à l'escalier des appartements au-dessus. AM Bayon-sur-Gironde, Registre de délibérations de la commune, 1790. Inspection des cantonnières dont une défoncée des deux bouts, un petit tire-vin servant à mettre la cendre ; dans le chay à 3, 2001. Prieuré, dont ne subsiste que l'église, dépendant tour à tour des abbayes de Bonlieu, Saint -Vincent de Bourg puis l'ordre des Feuillants. A l'origine, édifice roman (12e siècle) à nef unique
    Illustration :
    Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 : détail du Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 : détail de Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. [J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873 Bayon. Projet de clocher. Façade latérale. [J. Hosteing, architecte, 25 septembre 1873] : détail du Eglise de Bayon. Etat des lieux [élévation occidentale], J. Mondet, s.d. [1875] ; photocopie
  • Église paroissiale saint Martin
    Église paroissiale saint Martin Ludon-Médoc - place Jean Jaurès - en village - Cadastre : 1843 A 1169 2013 AL 147
    Historique :
    réalisation d'une grande partie des vitraux est confiée à l'atelier du maître verrier Dagrand à Bordeaux les arcades des deux premières travées de la nef. Les chapiteaux à larges tailloirs, dont un porte des suite des Guerres de religion : un clocher avec assommoir est ajouté. Ses contreforts massifs sont secouée, peut-être en partie endommagée, sans savoir si des travaux sont engagés par la suite. Un plan du cimetière, tout comme un autre bâtiment au sud. Des jardins entouraient le presbytère au sud et à correspondre à une tour. À la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle, des travaux sont envisagés. D'une exécute la cuvette en pierre de Rausan. En 1883, l'architecte Gaston Grelet aîné (au 25, rue Ducau à Bordeaux) est chargé de la direction des travaux d'agrandissement et de la réfection des voûtes et des
    Référence documentaire :
    Chap. IX Comptabilité de l'archevêché de Bordeaux, recettes des cens dus. Nomenclature des paroisses du diocèse en l'année 1398, pour servir à l'établissement des quartières, 1398.
    Description :
    d'une nef à deux bas-côtés complétés par des chapelles, d'un chevet plat et d'une sacristie accolée au nord des traces de reprises au niveau de la première travée sont visibles, contre le mur se trouvent naissent de piliers circulaires à chapiteaux sculptés. Les voûtes d'ogives de la nef et des bas-côtés sont supportées par des piliers aux chapiteaux à motifs floraux. Les contreforts du clocher viennent s'intégrer de la date de 1875. Des inscriptions latines ainsi qu'un oculus complètent l'ensemble. Le bas-côté . Le chœur est en partie peint et se compose d'un maître-autel. Les vitraux du chœur et des chapelles latérales sont des réalisations de Dagrand dans les années 1880.
    Auteur :
    [architecte] Grelet Gaston
  • Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas
    Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas Montaut - Brocas - en écart - Cadastre : 2016 F 100-101
    Historique :
    Ans pour fortifier l'église. Autour de 1500, des travaux d'agrandissement permettent à l'édifice de
    Référence documentaire :
    -bêche) "Registre de l’Archiconfrérie du très saint et immaculé cœur de Marie pour la conversion des datte du 20 novembre 1845 et affiliée à l’Archiconfrérie de Notre-Dame des Victoires le 27 9bre 1845 Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906). églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987. p. 527-529 SOUSSIEUX Philippe. Dictionnaire historique des Landes. Études landaises, 2012.
    Représentations :
    Dans le chœur, les arcs des arcades du mur nord sont moulurés d'un tore surmonté de grosses perles . Les chapiteaux ioniques des pilastres de l'arc sont réunis par une frise d'oves et une frise de perles
    Description :
    troisième ne comporte que des tiercerons et le "chœur" est couvert par une voûte d'ogives à six branches. Le nervures des ogives retombent sur quatre colonnettes engagées. Le chœur est éclairé par une unique fenêtre entablement classique (architrave, frise et corniche) porté par des pilastres cannelés et est encadrée d'un également supporté par des pilastres. Élévations extérieures : À l'Ouest, le mur du porche nord est plus étroites comme des meurtrières et deux larges ouvertures rectangulaires sans linteau au sommet ; de même toit en pavillon et la tourelle d'une toiture basse à six pans. L'ensemble de la toiture porte des
    Annexe :
    Extraits du registre paroissial de Montaut-Brocas concernant des travaux aux deux églises et des de la chambre des députés, curé, a offert six chandeliers argentés et une croix (d’un prix d’au moins à Montaut pour 5000 fr. Abbé Daydrein (1866-1900) 1868 : installation des sœurs à Montaut métairies pour fonder une école de garçons. L’abbé Daydrein s’est ainsi attiré la haine des héritiers (décret signé par le président). En 1884, l’école n’est toujours pas ouverte. 1887 : installation des frères des écoles chrétiennes, ouverture des classes. Décret de fermeture en 1904, comme suite aux ) (56 fr.). P. 135. Réparation des vitraux (100 fr.). Restauration du chœur de l’église de Brocas, achat .). 1885 : dais de moire blanche (1 000 fr.). 1889 : restauration des ouvertures de l’église de Brocas 600 par la fabrique). P. 138. Remontage des deux grandes cloches et installation de deux petites : M . le président Burguerieu a pris à ses frais le remontage des deux grosses cloches qui ne sonnaient
    Illustration :
    Plan de situation (cad 1966), plan de masse, chevet : plan et détail des fenêtres Pilier de séparation des deux nefs vu depuis la nef principale. Années 1930. IVR72_19754000073Z Pilier de séparation des deux nefs vu depuis l'ouest de la nef secondaire. Années 1930 Mur nord : ensemble des parties remaniées. IVR72_19754000033V Choeur, partie droite, mur nord, supports des arcades. IVR72_19694000726V Ancien choeur : vue générale des fouilles. IVR72_19754000056V Vaisseau sud, 2ème travée, pénétration des voûtes dans l'angle. IVR72_19694000733V Vaisseau nord, 2ème travée, départ des voûtes. IVR72_19694000724V Vaisseau sud, 1ère travée, pénétration des nervures. IVR72_19694000741V Vaisseau sud, 2ème travée, retombée des nervures. IVR72_19694000731V
1