Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Préventorium du Moulleau, ou préventorium La Dune ou station climatique de la Dune (fondation Lalanne) aujourd'hui établissement la Dune
    Préventorium du Moulleau, ou préventorium La Dune ou station climatique de la Dune (fondation Lalanne) aujourd'hui établissement la Dune Arcachon - 156 boulevard de la Côte d'Argent - Cadastre : 2013 AY 102
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    La veuve du docteur Louis Lalanne fait don à la ville de Bordeaux d'un terrain au Moulleau, en . Plutôt qu'un hôpital-bloc réunissant tous les services mais risquant de déplaire aux personnes en villégiature, ou de les effrayer quelque peu, un plan " aéré " est donc choisi, avec bâtiments à faux pan de des Landes. L'architecte bordelais Jacques d'Wells, nommé architecte en chef de la ville de Bordeaux en 1929 par le maire Adrien Marquet, soucieux de voir aboutir sa politique de grands travaux médical n'obéit à aucun ordre apparent et la volonté de préserver le cadre forestier est affirmée. En 1947 , l'établissement est classé " aérium " et bénéficie d'une subvention de l’État. Mais un aérium n'est rentable que transformation de l'aérium en préventorium. Des classes sont alors construites par l'architecte arcachonnais Henri Hourtic. La réception définitive de ces travaux a lieu en 1950. Une galerie de cure, un pavillon activités d'aérium pour héberger des personnes âgées. Actuellement, La Dune est un centre de vacances
    Référence documentaire :
    P. 265-267 L’œuvre de J. d'Welles. Architecte en chef de la ville de Bordeaux. Station climatique de la dune, le Moulleau. Revue L'architecture, (éditions Albert Morancé). Aout-septembre 1939. P. 192 Bordeaux et l'Aquitaine 1920-1940 : urbanisme et architecture / Association pour l'Etude de l'Urbanisme et de l'Architecture, Académie d'Architecture. Paris : Editions Regirex, 1988.
    Murs :
    faux pan de bois
    Description :
    L'ancien préventorium (actuellement centre de vacances), est composé de plusieurs bâtiments installés dans un vaste parc. Le bâtiment d’accueil comprend un rez-de-chaussée et un étage carré. Le toit à longs pans est couvert de tuile creuse mécanique. Il présente un faux pans de bois. D'autres petits pavillons sont en rez-de-chaussée.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [donateur] Lalanne veuve de Louis
    Localisation :
    Arcachon - 156 boulevard de la Côte d'Argent - Cadastre : 2013 AY 102
    Titre courant :
    Préventorium du Moulleau, ou préventorium La Dune ou station climatique de la Dune (fondation
    Illustration :
    "Préventorium du Moulleau". Dressé par l'architecte en chef de la ville de Bordeaux. (d'Welles Panneau de configuration du site. IVR72_20143300056NUC2A
  • Port d'Arcachon
    Port d'Arcachon Arcachon - le Port - en ville - Cadastre : 2010
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    Si les activités immobilières ont été florissantes et menées tambour battant sur le site de la sérieusement examinées et que l'on envisage de les traiter. La criée municipale est ouverte en 1950. Cette même année, le maire Lucien de Gracia (voir bibliographie) met en avant les arguments en faveur de la construction d'un port de pêche : " Arcachon est le seul port de la côte Gasconne entre l'embouchure de la Gironde et celle de l'Adour. A côté de la pêche hauturière représentée par ses chalutiers, il convient de mentionner la pêche côtière exercée par des bateaux sardiniers et la pêche dans le bassin au moyen de pinasses ". Sans infrastructures portuaires les sociétés de pêche privées profitaient de l’embarcadère d'Eyrac. Lors d'une réunion de la commission du Port le 26 octobre 1954 à la mairie, le député-maire Gracia souligne que des fonds seront employés pour la construction d'un port de pêche et de Yachting. La première pierre du port de pêche d'Arcachon a été posée le 5 juillet 1956 par Auguste Pinton Secrétaire
    Parties constituantes non étudiées :
    usine de construction navale bassin de port
    Référence documentaire :
    P. 26-29 CHALVRON Stéphanie de, CLEMENCEAU Martial. Les 20 ports du bassin d'Arcachon, sur la route P. 119-123 BOYE Michel. Arcachon de A à Z. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2009.
    Précision dénomination :
    port de pêche port de plaisance
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le port comprend une cale, une criée, un espace multifonction, une zone technique de réparation (aire de carénage), une capitainerie (établissement portuaire), établissement nautique (centre nautique : associations, restaurant) ; ifremer ; affaires maritimes ; usine de construction navale (Bonnin).
    Illustration :
    Pose de la première pierre du port de pêche le 5 juillet 1956 par Auguste Pinton, ministre des Pose de la première pierre du port de pêche le 5 juillet 1956 par Auguste Pinton, ministre des Inauguration du port (11 mai 1968) en présence du maire (Lucien de Gracia) et du président de Inauguration du port (11 mai 1968) en présence du maire (Lucien de Gracia) et du président de Création d'un port de pêche à Arcachon. Plan général, dernier projet, 1er janvier 1955 Plan du port de plaisance (projet paru dans Le journal d'Arcachon, 13 mars 1965 Le port de pêche vers 1970 (cliché Photo-Lecture). IVR72_20113303641NUC2A Port de plaisance (vers 1970). IVR72_20113303643NUC2A "Port de Saint-Ferdinand". Carte postale [début XXe s]. IVR72_19863300957X Port de plaisance. Ensemble depuis le quai. IVR72_20113302002NUC2A
  • Villa La Musardière
    Villa La Musardière Arcachon - 28 allée Charles-Rhoné - en ville - Cadastre : 2012 AC 93
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    La villa est appelée Joseph-Madeleine sur le Plan-Guide de la Ville d'Hiver dressé par l'Architecte Marcel Ormières en 1889 et sur celui de 1896 par le même architecte. Elle est encore appelée Joseph -Madeleine sur le plan de l'agence Economic Agence en 1927-1928. La villa aujourd'hui appelée La Musardière a
    Référence documentaire :
    LEROUGE Renée. Les villas de la ville d'Hiver d'Arcachon de 1863 à nos jours. T.E.R. de maîtrise d'Histoire de l'art moderne et contemporain sous la direction de M. Daniel Rabreau. - Bordeaux : Université Michel de Montaigne, 1991.
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    La villa comprend un rez-de-chaussée et un étage carré. Elle est composée de différents corps de bâtiment suivant un plan en L avec une tour d'escalier de plan carré dans l'angle (élévation Nord) couverte par un toit en pavillon (tuile en écaille). Les autres corps de bâtiment sont couverts par des toits à
    Étages :
    rez-de-chaussée
  • Villa Etiennette
    Villa Etiennette Arcachon - 7 allée Gérard d'Houville 3 avenue Michel Montaigne - en ville - Cadastre : 2012 AK 281
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    La villa ne figure pas sur le plan de l'agence de location Arcachon Office (vers 1910-1914). Elles est mentionnée sous le nom de Les Batignolles dans le catalogue de l'agence Economic Agence (1927-1928 ). Elle a été construite entre ces deux dates. Elle porte encore le nom de Les Batignolles dans le catalogue de l'agence Mérelle (1940). Elle prend ensuite le nom d'Etiennette.
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    Villa de plan rectangulaire, construite en rez-de-chaussée. Toit à longs pans (égouts retroussés sur le long côté) couvert de tuile mécaniques. Les chaînes d'angles et les encadrements de baies sont
    Étages :
    en rez-de-chaussée
  • Villa Alisma
    Villa Alisma Arcachon - 4 avenue Jean Farges - en ville - Cadastre : 2011 AK 193
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    ) sur le domaine de la villa Luxembourg disparue aujourd'hui. L'ensemble de l'édifice (1 niveau à rez-de -chaussée surmonté par un toit terrasse, 1 niveau à étage composé de divers éléments en avancée et en recul ) présente un style architectural en vogue dans les années 1950. La typographie du nom de la villa semble de
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    La villa comprend 1 étage carré, toit à longs pans et croupes couvert de tuiles mécaniques. Toit terrasse sur une partie en rez-de-chaussée avec garde corps simple en tube. Redents et crépis sur la partie supérieure du parement de l'élévation antérieure.
  • Villa Gemma
    Villa Gemma Arcachon - 21 rue Mauvezin - en ville - Cadastre : 2012 AE 153
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    La partie arrière du logis pourrait dater de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle. La
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    Maison en rez-de-chaussée. Une vue de l'élévation latérale droite montre qu'une petite maison en rez-de-chaussée, toit à longs pans, pignon couvert existait préalablement. L'élévation antérieure (construction plaquée devant l'ancien édifice) présente 2 niveaux de toiture plate marqués par des modillons . L'entrée est en arc cintré (fer forgé). Le bas du de cette élévation présente un décor d'assises de pierre feinte (ciment). Le nom de la maison et un bas-relief en ciment moulé ornent cette élévation.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
  • Villa Geneviève
    Villa Geneviève Arcachon - 7 rue du Lycée - en ville - Cadastre : 2012 AK 324
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    Les plans des agences de location de villas des années 1910 ne mentionnent pas cette villa. Elle
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    La villa construite en rez-de-chaussée est couverte par un toit à longs pans (tuile mécanique ). L'encadrement des baies et les chaînes d'angle comportent une alternance de pierre et brique.
    Étages :
    en rez-de-chaussée
  • Villa Pierre-Christian
    Villa Pierre-Christian Arcachon - 107 boulevard Deganne - en ville - Cadastre : 2012 AM 592
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    Le plan de l'agence de location Arcachon-Office des années 1910-1914 semble montrer que le terrain
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    La villa est construite en rez-de-chaussée. La partie Sud-Est (une travée) présente un pignon
    Étages :
    en rez-de-chaussée
  • Quartier du Moulleau
    Quartier du Moulleau Arcachon - Le Moulleau - - en écart
    Contributeur :
    Charneau Bertrand
    Historique :
    L'établissement d'une ligne de tramway au début du 20e siècle a rompu l'isolement du quartier faisant craindre l'envahissement. Particulièrement en été, des files continues de voitures ont aujourd'hui (aujourd'hui maison d'enfants à caractère social) et le préventorium appelé aujourd'hui domaine de La Dune (centre d'hébergement et d'activités de loisirs) se sont installés dans la quartier du Moulleau à la fin
    Description :
    le divise, laissant la partie sud sur le territoire de la commune de La Teste-de-Buch, ce quartier prenant alors de façon indistincte le nom de Pyla-sur-Mer. La limite nord avec le quartier des Abatilles n'est pas plus nette sur le terrain. Le quartier du Moulleau se développe autour du site de l'église Notre-Dame des Passes, prolongé vers le front de mer par l'avenue des Passes. Le croisement de cette voie avec l'avenue de la Côte d'Argent, toutes deux bordées de commerces, d'hôtels, de restaurants
    Illustration :
    "La Plage de Moulleau". Carte postale ancienne : Collection V. Faure [Victor Faure, Arcachon, 1893 Vue du quartier du Moulleau depuis le jardin de l'église Notre-Dame-des-Passes Site de l'église Notre-Dame-des-Passes. Vue depuis le bas du grand escalier. IVR72_20113302021NUC2A Résidence Voile au vent, 220 boulevard de la côte d'Argent, Le Moulleau. IVR72_20113302044NUC2A
1