Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Oratoire
    Oratoire Jau-Dignac-et-Loirac - Ferregrave le Soc - chemin de Noaillac - isolé - Cadastre : 2013 D7 373
    Référence documentaire :
    . L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc p. 43 MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac, 2018 MONGUILLON Chantal
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Ferregrave le Soc - chemin de Noaillac - isolé - Cadastre : 2013 D7 373
  • Croix monumentale
    Croix monumentale Jau-Dignac-et-Loirac - Pontac - chemin de Pontac - isolé - Cadastre : 2013 B 340
    Référence documentaire :
    . L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac. Pauillac : Société archéologique et historique du Médoc p. 43 MONGUILLON Chantal. L'île aux trois clochers Jau-Dignac-Loirac, 2018 MONGUILLON Chantal
    Description :
    Située à l'ouest du village du Centre et en bordure de voie, le monument comprend un socle formé d'un amoncellement de rocailles, d'une croix en béton armé et d'un Christ en fonte.
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Pontac - chemin de Pontac - isolé - Cadastre : 2013 B 340
  • Maison
    Maison Jau-Dignac-et-Loirac - Semensan - 18 chemin de Semensan - en écart - Cadastre : 1833 B2 1050 2013 B6 3102
    Description :
    Façade en pierre de taille avec tables décoratives en brique et corniche moulurée.
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Semensan - 18 chemin de Semensan - en écart - Cadastre : 1833 B2 1050 2013
  • Ecurie
    Ecurie Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - 15 rue du 19 mars 1962 - en village - Cadastre : 2013 B5 906
    Description :
    Le bâtiment de plan rectangulaire, construit en brique, est aligné sur la rue et donne dans une gouttereau nord-est est ouvert d'oculus. Les encadrements de baies, les bandeaux, jambes et chaînages d'angle
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - 15 rue du 19 mars 1962 - en village - Cadastre : 2013 B5 906
  • Maison de maître, dite de Dignac puis Château Saint-Aubin
    Maison de maître, dite de Dignac puis Château Saint-Aubin Jau-Dignac-et-Loirac - Dignac - 27 chemin de Dignac - en écart - Cadastre : 1833 B1 176, 177, 178, 187, 190, 192, 194,, 2013 B1 174, 175, 176, 3290, 3291,
    Historique :
    Desmarais de 1759. Gabriel-Barthélémy de Basterot, conseiller au Parlement, seigneur de Dignac et Valeyrac Le domaine de Dignac est sans doute constitué dans la seconde moitié du 17e siècle, par la famille et de parterres de jardin enclos au nord. Cette même configuration est visible sur la carte de , en est le propriétaire entre 1751 et 1778 : un plan, dressé entre ces deux dates, permet d'identifier donnant sur une "cour" avec un puits, complété à l’ouest par des bâtiments disposés en L et formant la un bosquet et même un bois dit de "Moranbeau" traversé d’allées. Un "colombier", aujourd’hui disparu étaient situées au sud-ouest et à distance du village et du château. Le logis principal date sans doute plan de la 2e moitié du 18e siècle) et n'a sans doute jamais été construit. Après le décès de Gabriel puisqu’il est confisqué comme bien national à la Révolution et revendu en 1793. A cette époque, le domaine prison pour femmes mais retrouve rapidement sa vocation d’élevage, de culture céréalière et de
    Référence documentaire :
    "Plan de la maison et anvirons (sic) de Dignac appartenant à Monsieur de Bastrot". Dessin à la p. 255 BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd .
    Représentations :
    , perles, olives, rinceaux, fleurs et cartouches.
    Description :
    Le château Saint-Aubin est situé sur une "croupe" de vigne, au sud-est du hameau de Dignac. Les bâtiments sont organisés autour de cours : au nord-est, elle est délimitée par le corps de logis et des et portail. Le logis est composé d'un corps central en rez-de-chaussée, flanqué au sud-est d'un soutenant un entablement à triglyphes et métopes, surmonté d’une corniche denticulée. L’ensemble est couronné d’un fronton semi-circulaire sculpté en son centre d'un oculus aveugle mouluré et orné de quatre rosettes. La façade postérieure a été remaniée et correspond à un logis indépendant, compris toutefois sous le même volume de toiture. A l'intérieur, les pièces sont organisées en enfilade et ornées d'un décor mouluré en stuc à motifs végétaux et géométriques. Le mur de refend central sépare les deux unités piliers maçonnés et porte piétonnière dont la grille porte les initiales AR entrelacées. Les bâtiments abritent le chai, le cuvier et d'anciens logements d’ouvriers, transformés en salle d’accueil. Au sud-ouest
    Localisation :
    Jau-Dignac-et-Loirac - Dignac - 27 chemin de Dignac - en écart - Cadastre : 1833 B1 176, 177, 178
    Titre courant :
    Maison de maître, dite de Dignac puis Château Saint-Aubin
    Appellations :
    Dignac
    Illustration :
    "Plan de la maison et anvirons (sic) de Dignac appartenant à Monsieur de Bastrot", 2e moitié 18e "Plan de la maison et anvirons (sic) de Dignac appartenant à Monsieur de Bastrot", 2e moitié 18e Extrait du plan cadastral de 1833, section B: bâtiments du château Dignac. IVR72_20133300525NUC1A Mur de clôture et portail sud-est. IVR72_19743302164X Mur de clôture et portail de la cour. IVR72_20133303073NUC2A Portail entre la cour principale et celle des dépendances viticoles. IVR72_20133303079NUC2A Cour sud-ouest : dépendances viticoles et agricoles. IVR72_20133303086NUC2A
  • Mairie-écoles
    Mairie-écoles Le Pian-Médoc - Bertranot - 260 rue Pasteur - en écart - Cadastre : 2012 CE 59
    Historique :
    plus central de la commune", "le plus aéré et le plus sain". Le 6 mai 1863, l'architecte et agent-voyer Champon fourni les plans et description des bâtiments : une mairie et les classes perpendiculaires sur est posée pour le vestibule et que Dutruch, tuilier à Canteloup (Arsac), est payé pour la fourniture . L'architecte bordelais Gaston Grelet est mandaté et Léon Gautier se charge des travaux. C'est sûrement durant coupés et adjugés à Léon Gautier en avril 1914. L'ajout d'une extension à l'est et au sud du corps de
    Référence documentaire :
    Édifices publics, écoles. Plans, lettres et devis concernant les nouveaux aménagements, 1840-1940.
    Description :
    surmontent l'ensemble. Les extensions sont bâties en pierre de Daignac (Jau-DaIgnac-et-Loirac). Au sud, se La mairie-école se situe dans le hameau de Bertranot, entre l'église et Louens. Elle présente une façade à huit travées dont cinq forment le corps principal d'origine, en pierre de Bourg et de Saint -Germain-du-Puch. Des pilastres à bossages marquent les angles, une corniche moulurée et un fronton à redan
    Illustration :
    Plan. Coupe en long sur les classes et le logis par Champon, 1863. IVR72_20143302448NUC2A Plan. Coupe sur la maison et la charpente par Champon, 1863. IVR72_20143302450NUC2A
1