Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Abattoirs, actuellement ateliers techniques de la ville
    Abattoirs, actuellement ateliers techniques de la ville Soulac-sur-Mer - les Cousteaux - route des Lacs - isolé - Cadastre : 2017 AX 19
    Historique :
    bâtiments sont dressés par l'architecte E. Hosteing. En 1911, on prévoit d'installer des abattoirs au port En 1899, un abattoir communal est projeté sur un terrain appartenant à M. Hornez. Les plans des de Neyran, selon les plans de l'architecte Marcel Picard. Toutefois cet emplacement n'est pas retenu ateliers techniques de la ville.
    Description :
    , avec du moellon enduit. Elle alterne avec la brique pour les encadrements des baies. Le bâtiment sud abritait le logement du concierge, les vestiaires, un hangar à charrettes et des toilettes. Il est construit en brique, la pierre de taille étant réservée aux encadrements des baies. Le bâtiment sud également dotées de lanterneaux permettant l'aération des bâtiments.
    Auteur :
    [architecte] Picard Marcel
    Localisation :
    Soulac-sur-Mer - les Cousteaux - route des Lacs - isolé - Cadastre : 2017 AX 19
    Titre courant :
    Abattoirs, actuellement ateliers techniques de la ville
    Annexe :
    . Construction d'un abattoir au port de Neyran : projet de l'architecte Marcel Picard, 10 octobre 1911. Trafic ; conseil pour nouvel emplacement. AD Gironde, 2 O 3815. Extrait du registre des délibérations du conseil futur abattoir : terrain de la Société Immobilière : lieu-dit Métayer, section des Cousteaux. AD Gironde l'abattoir, par Marcel Picard, architecte, Encre sur papier, 30 septembre 1922.
    Illustration :
    , architecte, 10 octobre 1911. IVR72_20173302101NUC1A Projet d'abattoirs à Soulac-sur-Mer, par Marcel Picard, architecte, bleus, 10 octobre 1921 Projet d'abattoirs à Soulac-sur-Mer, par Marcel Picard, architecte, bleus, 10 octobre 1921 Projet d'abattoirs à Soulac-sur-Mer, par Marcel Picard, architecte, bleus, 10 octobre 1921
  • Prieuré de Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres, église paroissiale
    Prieuré de Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres, église paroissiale Soulac-sur-Mer - - rue des Bénédictins rue Gallieni rue de la Place - en ville - Cadastre : 2017 AD 156
    Historique :
    , des travaux sont réalisés par l'architecte des Monuments historiques Henry Rapine : en 1905, il Beaucoup d'auteurs se sont penchés sur l'histoire de Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres ; certains trouvent, avec les serfs des deux sexes". Une bulle du pape Benoît IX, en 1035, accorde à Soulac l'exemption et révèle la présence de "monachos in monasterio". L'existence des bâtiments est confirmée, lors des murs nord et sud, également sur le mur occidental : il correspondrait à une construction du début décor sculpté, des années 1100-1110. Les chapiteaux sculptés de la nef peuvent être classés selon trois groupes, correspondant à différents ateliers ou différentes phases du chantier, s'échelonnant entre 1100 clocher. Celui au nord abrite un escalier qui en permettait l'accès. Dès l'époque gothique (13e-15e siècles), l'ensablement ou des inondations ont contraint à surélever le niveau de l'édifice : c'est ainsi une voûte en berceau sur doubleaux : ces travaux ont nécessité la reconstruction des piliers
    Référence documentaire :
    ALLARD André. Le pays du Médoc, Soulac et Notre-Dame-de-la-fin-des-Terres. Pref. Raymond Rey CHAILLOT Roger. Soulac-sur-Mer. Notre-Dame-de-la-fin-des-Terres et la phare de Cordouan. [S.I.] : R MEZURET (abbé). Notre-Dame de Soulac ou de la Fin des Terres, Lesparre, 1865. p. 62-63 SUBES Marie-Pasquine. "Gironde. Soulac-sur-Mer, église Notre-Dame-de-la- Fin-des-Terres p. 255-270 PICOT-SUBES Marie-Pasquine. « L’église Notre-Dame-de-la-fin-des-terres à Soulac-sur-Mer
    Représentations :
    transept nord : chasse de sainte Véronique (ou scène de vie religieuse, liée au culte des reliques). -chœur ses serviteurs dans le danger. Le décor des chapiteaux de la nef est tantôt exclusivement végétal
    Description :
    contreforts, est percé de fenêtres en plein cintre ; la base des murs est construite en petits moellons ; les . L'un orné de billettes, souligne l'appui des fenêtres, l'autre, formé de brins entrelacés sert d'appui géminées aveugles entre lesquelles s'inscrivent des pilastres à impostes. Aux fenêtres, des archivoltes sculptées et des tores retombent sur des tailloirs ornés de motifs variés : entrelacs à trois brins couverts de voûtes en berceau légèrement brisé avec arcs doubleaux. Des arcades en plein-cintre et à rouleaux séparent la nef des bas-côtés : elles retombent sur des colonnes demi-engagées dans des piliers . Dans l'abside axiale, quatre colonnettes de marbre en délit supportent des tores surmontant les trois
    Auteur :
    [architecte] Rapine Henri Léon [architecte] Durand Charles
    Localisation :
    Soulac-sur-Mer - - rue des Bénédictins rue Gallieni rue de la Place - en ville - Cadastre
    Titre courant :
    Prieuré de Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres, église paroissiale
    Annexe :
    déblaiement de l’église. - plan figuratif des 7 lots concédés par l’administration des forêts en faveur de la de la vieille église de Soulac. -fol. 7 : Ruines de l'église du Vieux-Soulac : au-dessus des voûtes Documentation des Monuments historiques -Dossier du bureau de recensement des monuments anciens transversale près du clocher. Elévation façade sud. Détails des chapiteaux, des corbeaux et de la corniche, par la mer, s.d. Mention des arcs doubleaux qui font la séparation des collatéraux jusqu'au sanctuaire nouvelle église. AD Gironde, C 3330, Lettre des propriétaires, manants et habitants et Joseph Blanc curé même d'y empecher le service divain, de sorte qu'il aurait fallu faire des réparations très couteuses en payer la façon au moyen de la vente qu'ils auraient peu faire de l'excédant des matériaux, ce qui l'Intendant de Bordeaux la somme de 10000 livres pour les indemniser des dits matériaux en par eux faisant une transport des matériaux nécessaires ; et comme un pont de pierre coutroit beaucoup, le pense qu'un pont de
    Vocables :
    Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres
    Illustration :
    Extrait de la Carte des rivières de la Gironde et Dordogne, 1692. IVR72_20143300269NUC1A Dessin des chapiteaux (A.C. Bordeaux Rec.134), page 10. IVR72_19773301807V Photographie, fin 19e siècle (collection particulière) : Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres Carte postale, début 20e siècle (collection particulière) : Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres
  • Présentation de la commune de Soulac
    Présentation de la commune de Soulac Soulac-sur-Mer - Cadastre : 2017 1833
    Historique :
    Les découvertes archéologiques attestent d'une implantation humaine ancienne sur cette fin des terres, entre océan et estuaire. Elles témoignent également des profondes mutations du territoire avec une évolution des rives, côté océan et côté estuaire. Des outils lithiques remontant au néolithique fouillés à plusieurs époques, mettant au jour des vestiges multiples. L'une des découvertes les plus l'église de Soulac a probablement été occupé par un lieu de culte dès le Haut Moyen Âge (sarcophages mentionnerait pour la première fois Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres ; toutefois, de nombreux textes sont d'une le 1er quart du 12e siècle. Hors des limites de la sauveté, le territoire relève du seigneur de semble avoir été désertée dès le 16e siècle. L'abbé Baurein, en 1784, indique que "cette paroisse salants et de dunes de sable. Dès le Moyen Âge, l'envahissement des sables est constaté. Il ne cesse de s'accentuer à l'époque moderne, entraînant en 1744 l'abandon de Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres par les
    Description :
    la commune du Verdon-sur-Mer et au sud des communes de Talais et de Grayan-et-L'Hôpital. Les paysages ", terres basses en bord d'estuaire qui ont été drainées au cours des siècles. Ces terres humides sont constituent deux autres pôles de population. Cette densité de constructions contraste avec la zone des mattes
    Annexe :
    Ensablement ARCHIVES NON CONSULTÉES (voir inventaire des AD Gironde en ligne) AD Gironde, H 339 En le prieuré de Soulac et l'abbaye de Saint-Nicolas, l'envahissement des bâtiments par les sables , « quoy qu'ils fussent au milieu de la parroisse ou environ », le dégagement des édifices, « la mer après juin 1753). AD Gironde, H 499 : droits à Soulac 8. État des novales de la paroisse de Soulac : une d'un chapelain au Verdon : « Les deux tiers des maisons et terres du bourg de Soulac et tout l'ancien .). AD Gironde, C 689, Vérification des cottes induement faites par les collecteurs de la paroisse de la subdélégation de Médoc, 5 mars 1774. mentions des "sables [qui] ont commencé à couvrir les terres étoit considérable. On ne voit plus autour de l'ancienne Eglise, qui étoit située dans le bourg, que des pierres, des briques éparses cà et là, des fondements de maisons et de moulins à vent (...). Les sables des champs cultivés, des établissements précieux, des villages, des clochers, des forêts entières, et
    Illustration :
    Carte des rivières de la Gironde et Dordogne depuis leurs embouchures jusqu'à Bordeaux / Libourne Carte des Costes d'Aunis et de Saintonge, 18e siècle : détail. IVR72_20143300253NUC2A Carte des Costes d'Aunis et de Saintonge, 18e siècle : détail. IVR72_20143300252NUC2A Plan parcellaire des terres et domaines dépendants de la seigneurie de Lesparre, paroisse de Soulac Plan parcellaire des terres et domaines dépendants de la seigneurie de Lesparre, paroisse de Soulac Plan parcellaire des terres et domaines dépendants de la seigneurie de Lesparre, paroisse de Soulac Plan parcellaire des terres et domaines dépendants de la seigneurie de Lesparre, paroisse de Soulac Plan parcellaire des terres et domaines dépendants de la seigneurie de Lesparre, paroisse de Soulac Plan parcellaire des terres et domaines dépendants de la seigneurie de Lesparre, paroisse de Soulac Plan parcellaire des terres et domaines dépendants de la seigneurie de Lesparre, paroisse de Soulac
1