Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Portail sud, chapiteaux et modillons des façades sud et ouest
    Portail sud, chapiteaux et modillons des façades sud et ouest Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    La structure du portail sud a certainement été construite lors des travaux d'achèvement du gros -œuvre de l'église par l'architecte Gustave Alaux en 1863-1864. L'ouvrage ne fut toutefois complété qu'en 1894 sous la direction de Victor Sanguinet, architecte de la ville de Dax. Le décor sculpté du portail et des façades de la tour sud (chapiteaux, modillons) ainsi, très probablement, que celui de l'avant de la basilique et son portail ont été restaurés en 2012-2013. A cette occasion, des bases et tambours des colonnettes ont été restitués, ainsi que le perron à deux marches d'origine.
    Représentations :
    , dans des volutes perlées surmontant un rang de feuilles (corbeille), deux rangs de besants surmontées de dents de loup ou festons (tailloir) ; rinceaux romans entourant des pommes de pin (corbeille ), rinceaux (tailloir) ; quatre oiseaux affrontés deux et deux et becquetant des grappes et entourant une tête masculine de face (corbeille), damier (tailloir). Coussinets des piédroits : à gauche, rinceaux perlés et . Décor des six modillons de la façade sud (de gauche à droite) : personnage grotesque, nu, courbé vers la , six des) péchés capitaux selon L. Cazaunau et J. Lesbats. Décor des huit modillons de l'avant-corps de (?) coiffé d'une capuce. Décor des quatre chapiteaux de l'avant-corps de la façade ouest (de gauche à droite
    Auteur :
    [architecte] Alaux Gustave [architecte] Sanguinet Victor
    Titre courant :
    Portail sud, chapiteaux et modillons des façades sud et ouest
    États conservations :
    et des trois colonnes de celui de droite, remplacées en 2012 par des blocs équarris en attente de
    Annexe :
    des ateliers de M. Paccard."
  • Ensemble de 4 verrières du chœur : Naissance de la Vierge, Présentation de la Vierge au temple, Calvaire, Pentecôte (baies 100 à 102, 106)
    Ensemble de 4 verrières du chœur : Naissance de la Vierge, Présentation de la Vierge au temple, Calvaire, Pentecôte (baies 100 à 102, 106) Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    l'église par l'architecte Gustave Alaux. Celui-ci est certainement responsable du choix du verrier, son collaborateur attitré le Bordelais Joseph Villiet (1823-1877), qui fournit en même temps les verrières des collatéraux, de l'avant-nef et des chapelles du Rosaire et du Sacré-Cœur. Le verrier fut payé par la fabrique (comprenant des intérêts de retard et le prix de verrières blanches pour les sacristies). Les verrières du -Ferrand, dont il avait dirigé l'atelier de 1844 à 1852. Les vitres de Thibaud occupaient à l'époque, selon intérieure de 1959 : trois des œuvres de Villiet furent remontées dans les baies orientales, afin d'établir reprises. Plusieurs détails des scènes (par exemple le saint Joachim de la Naissance de la Vierge) sont empruntés à des estampes de Friedrich Overbeck (1789-1869) publiées dans L'Évangile illustré. Quarante , bien que le verrier ait pris des libertés considérables avec les émaux et même les meubles des armes authentiques. Les devises Deus adjutor in adversis (qui est celle des Du Vignau) et Dieu et le roi (héritée des
    Référence documentaire :
    p. 57, 68 Archives diocésaines, Dax. Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852 -1873) Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852-1873). , supérieur de Buglose, concernant le remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. (1959 remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. (1959). p. 205-207 SUAU Jean-Pierre (dir.). Le vitrail dans les églises des Landes SUAU Jean-Pierre (dir ). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012
    Description :
    Verrières des fenêtres hautes de l'abside ; lancettes en plein cintre.
    Annexe :
    , concernant le remaniement des verrières du chœur de l'église Notre-Dame, s.d. [1959] (Archives diocésaines de les vitraux que vous m'aviez montrés. / - de prendre les mesures des ouvertures que vous désirez prendre également les mesures des vitraux de la nef (côté épître je crois) que vous souhaitez doubler de verre coloré. / J'exécuterai ensuite ce travail en atelier à Albi et serai en mesure de vous les ramener Extraits des registres de recettes (1852-1877) et de dépenses (1852-1873) de la fabrique de . Recette des recettes : 1862. Mois de décembre. 2. Don pour un vitrail de Mme de Poy de Renung -500. / 1864 -Martin (vitraux) - 300. / 1865 Mois de mai. 30. Don de Mme de St-Martin (vitraux) - 200. 2. Recette des dépenses : [P. 57] 1864. Mois de février. 10. Payé à Mr Villiet, à valoir sur les 10.000 fr. pour prix des vitraux - 5000. / 18. Payé au poseur des vitraux pour le compte de Mr Villiet - 60. / 18. Payé aux poseurs des vitraux (étrennes) - 40. / [P. 66] 1865. Mois de février. 8. Payé à Mr Villiet, peintre verrier
    Illustration :
    Baie 106 : Pentecôte (détail des armoiries de Marie Élisabeth Corisande Du Vignau, comtesse Pierre
  • Statue : Notre-Dame de Buglose
    Statue : Notre-Dame de Buglose Saint-Vincent-de-Paul - Buglose - en écart
    Historique :
    -Marsan, accompagné de l'architecte diocésain Henri Depruneaux, pour examiner la maquette dans l'atelier Dès 1866 avait été envisagé le projet d'installer au sommet de la tour sud du sanctuaire de Buglose santé du sculpteur en empêcha la réalisation. Daniel Boulard, propriétaire des forges d'Abesse à Saint , et fut bénite tardivement le 8 septembre 1927. Elle fut déplacée devant la chapelle des Miracles, au ans avant la statue de la tour et à ses frais par Mgr de Cormont. Posé sur un socle dû à l'architecte ferrée, d'où son surnom de "Vierge des Voyageurs". Cette installation avait "pour but de faire connaître mieux attirer l'attention des pieux pèlerins", les figures de la Mère et de l'Enfant ont été décapées à
    Représentations :
    collantes, corsage à encolure carrée et gorgerette, sur laquelle est jeté un manteau aux plis profonds ; des
    Annexe :
    les architectes ont dû faire pour le travail qui leur était demandé, ainsi que des difficultés plusieurs siècles sous le nom de Sainte-Chapelle de Notre-Dame. / Des retards occasionnés par les études que moins éloigné et dans des temps moins inquiétants. / Cette statue placée près de la voie du chemin de mieux attirer l'attention des pieux pèlerins. / Tous et particulièrement Ies artistes remarquent la
    Illustration :
    La chapelle des Miracles peu après sa reconstruction partielle, avec la statue de Notre-Dame de La statue (second tirage dit "Vierge des Voyageurs") près de la voie ferrée. Carte postale, Yobled La statue (second tirage, dit "Vierge des Voyageurs") près de la voie ferrée. Carte postale, Dany
  • Ensemble de 17 verrières hagiographiques : Scènes de la vie de saint Vincent de Paul (baies 0 à 16)
    Ensemble de 17 verrières hagiographiques : Scènes de la vie de saint Vincent de Paul (baies 0 à 16) Saint-Vincent-de-Paul - en village
    Historique :
    en 1914 : un document daté de cette année-là, signé des architectes dacquois Pomade et Lalanne , est donc probablement sorti des ateliers de Saint-Sébastien. Vincent de Paul ou Depaul (1581-1660 , signale en effet le projet de "réfection totale des vitraux". Les initiales "J. H." de la signature alors les ateliers espagnols de la maison (la direction de l'antenne parisienne étant confiée à leur jeunesse du futur saint, généralement absentes des cycles peints ou gravés de sa vie. L'auteur des cartons
    Représentations :
    d'est en ouest jusqu'à la baie 16 ; l'ordre chronologique des scènes n'est pas exactement respecté. La : fondation de la mission lazariste d'Alger en 1646 et délivrance des captifs chrétiens (Vincent de Paul y est niçois lors de la captivité du saint à Tunis en 1605). Baie 1 : Vincent de Paul bénissant des pèlerins de de Paul, aumônier des galères en 1619, prenant les fers d'un galérien à Marseille. Baie 4 : les l’œuvre des Enfants trouvés en 1638. Baie 8 : Vincent de Paul recevant le prieuré de Saint-Lazare en , entablement orné de bâtons rompus et de perles) et motifs feuillagés, un dais architecturé porté par des crachant des feuillages, tympan décoré de rinceaux romans entourant un ostensoir à gloire rayonnante et
1